AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 l'importance de ses frères / stanhopes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 725
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: l'importance de ses frères / stanhopes   Lun 6 Aoû - 19:11

l'importance de ses frères
archie & edwin & henrik

« But I watch my brothers give their hearts away and I think, Don’t you know better? Hearts are breakable. And I think even when you heal, you’re never what you were before. » – Cassandra Clare, City of Fallen Angels
Que de changements, au cours de ce dernier mois, et ce n’était pas valable que pour Henrik. Il s’était passé beaucoup de choses aussi dans la vie d’Edwin, ainsi que dans celle d’Archie. Pour autant, les trois frères ne s’étaient pas forcément tenus au courant les uns les autres de ce qui se tramait dans leurs vies respectives. Cela tenait sûrement au caractère des Stanhope de ne pas trop s’épancher sur leurs sentiments personnels, de ne pas déranger les autres avec leurs problèmes. Pour qu’un fossé ne se creuse pas entre eux, ils avaient décidé de se retrouver tous les trois pour un dîner. Cela ne voulait pas dire qu’ils seraient obligés de raconter leur vie, mais cela leur permettrait au moins de retrouver, le temps d’une soirée, la proximité qu’ils avaient petit à petit nouée au cours de cette année. Henrik ne se souvenait pas d’avoir déjà partagé un repas avec ses deux frères en même temps depuis qu’ils étaient tous les trois réunis à Redwood Hills. La fratrie s’était déjà retrouvée au complet à quelques reprises mais, de ce qu’il se rappelait, pas pour un aussi long moment.

Le choix avait été fait de se retrouver chez Edwin afin qu’ils soient tranquilles, qu’ils ne soient pas dérangés par d’autres clients s’ils étaient allés au restaurant. Ils seraient en terrain connu, dans une maison qu’ils affectionnaient tous –Edwin et Henrik, en tout cas. Et parce qu’ils ne voulaient pas se prendre la tête à cuisiner, ils avaient fait appel à un traiteur. Henrik revenait tout juste de Saint Albans, où ils avaient commandé le repas. Il déchargea l’entrée, le plat fumant et le dessert, qu’il apporta à la cuisine. Il mit le poulet et les pommes de terre au four, pour les garder au chaud, et rangea le reste dans le réfrigérateur. En attendant qu’Archibald arrive, il déboucha une bouteille de vin rouge qu’il versa dans le décanteur.

Henrik s’était fait la promesse qu’il mettrait de côté sa réserve habituelle et qu’il se confierait ce soir-là à ses frères. Il avait tant de choses importantes à leur raconter. Il leur dirait pour Elli, bien évidemment, qui était venue à Redwood Hills de façon tout à fait impromptue quelques jours plus tôt. Il avait envie de leur transmettre sa joie de la voir quitter sa vie pour de bon. Henrik sentait, au fond de lui, que l’affaire était désormais close. Que le bonheur qui s’était immiscé en lui depuis l’annonce de Grace était désormais plus libre encore, qu’il pourrait dorénavant le remplir tout entier. Il leur annoncerait, surtout, la plus belle des nouvelles. Il savait qu’il aurait dû redouter leur réaction et pourtant, l’excitation de leur annoncer sa paternité prenait le pas sur tout le reste.

« Vous voulez un apéritif ou bien on commence directement par le repas ? » demanda-t-il à ses frères, quand Archibald fut arrivé.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 642
PSEUDO : Red
AVATAR : Aaron Tveit
CREDITS : Aloa + tumblr
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Jeu 9 Aoû - 23:19

J'avais accueilli l'invitation à ce diner chez Edwin et Henrik comme une bénédiction parce que je n'avais pas menti à mon cadet lors de sa dernière visite au Snow Rose café. Une fois passé les visites de courtoisie à chacun pour souligner le plaisir -et un peu, l'étrangeté- d'être tous réunis en un lieu, je tenais à ce que les liens demeurent. Pour la première fois depuis l'enfance, je pensais systématiquement à eux lorsque le mot « famille » me traversait l'esprit. Conséquence, sans aucun doute, de cette récente rupture avec le reste de la parenté qui était encore bien fraiche à mon esprit. Comme bien d'autres choses, d'ailleurs. J'avais cette étrange impression en conduisant ma voiture jusqu'à la maison d'Edwin d'avoir changé du tout au tout depuis quelques temps. Et comme je ne m'accordais ce luxe d'emprunter la moindre direction qui me tentait que depuis peu de temps, je n'étais pas encore tout à fait à l'aise avec l'idée de le confier à qui que ce soit. Toujours était-il qu'ils représentaient la plus grande stabilité que j'avais et je me laissais submerger avec plaisir par cette envie de savoir ce qui pouvait bien se tramer dans leur vie. C'était le seul rôle familial auquel j'étais prêt à me prêter sans contrainte aucune.

« C'est toujours un peu étrange ! » avais-je donc commenté en entrant chez eux. J'essayais d'imaginer de quoi pouvait être fait leur quotidien. Avaient-ils pour habitude de partager leur repas du soir tous les deux ? Comme nous le faisions toujours avec les parents, bien des années auparavant ? « Je ne suis jamais contre un verre... » À ce propos, je m'étais fait un point d'honneur d’amener une bonne bouteille, que nous aurions le loisir d'ouvrir plus tard si la soirée se prolongeait. « Pourquoi pas un apéritif, le temps de se donner les nouvelles ? » Naturellement, nous passions au salon, profitant de l'occasion pour une rapide visite des lieux. La maison reflétait le bon goût que je connaissais à Edwin, et je songeais avec amusement qu'il y avait certaines similarités avec la maison que j'avais choisie à Redwood Hills également.

Installés, un verre à la main chacun, je laissais mon regard s'éterniser quelques instants sur le plus jeune. Henrik me semblait étrangement souriant, vibrant d'une bonne humeur qui dépassait largemment son tempérament calme. Je regardais Edwin, qui ne semblait pas partager avec lui d’ultime confidence, même si j'avais l'impression qu'ils étaient sur le point de m'annoncer quelque chose que j'ignorais. « J'ai le sentiment que cette ville nous change. » Constatais-je devant ce portrait. Le temps s'arrêtait et enfin, nous pouvions partager une soirée tous les trois. En tout cas, moi, elle m'avait déjà changé. « À moins que ce ne soit que parce que c'est encore un peu nouveau pour moi... » Et dorénavant définitif ! J'allais leur en faire l'annonce tôt ou tard.

_________________
When I was young, it seemed that life was so wonderful
A miracle, oh it was beautiful, magical. But then they send me away to teach me how to be sensible, logical, responsible, practical. And they showed me a world where I could be so dependable, clinical, oh intellectual, cynical 
The Logical Song - Supertramp
(c) endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1076
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : tearsflight (av) exordium (sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Ven 17 Aoû - 12:28

FT. HENRIK & ARCHIE
Plus que jamais, Edwin ressentait le besoin de se changer les idées. Il n’avait pas souvent eu pour habitude de se tourner vers sa famille quand les choses se compliquaient dans sa vie, mais en cet instant, il accueillait ce futur repas avec ses frères comme une véritable bénédiction, un moyen de se retrouver, de parler sans être jugé. Il avait découvert quelques temps plus tôt qu’Hannah avait, d’une façon ou d’une autre, appartenu à la Rose Lunaire. Le doute n’était plus permis aujourd’hui, même si les circonstances et les raisons demeuraient encore obscures et pour cette raison, avant d’en être totalement certain et d’avoir fait toute la lumière sur l’affaire qui le tourmentait, Edwin n’en avait encore pas parlé à ses deux frères. Peut-être aurait-il dû, mais il n’avait pas pour habitude de se confier et il supposait que ses frères étaient tous deux trop occupés pour avoir à l’entendre geindre une fois de plus sur son amour disparu. Car c’était de cela qu’il s’agissait, dans le fond ; Edwin avait eu trop souvent l’impression d’être un fardeau. Et il ne voulait plus être catalogué comme le frère en deuil de la fratrie Stanhope, il devait impérativement aller de l’avant. Mais comment aller de l’avant, quand tout était si noir, si complexe ? A l’arrivée d’Archibald, Henrik proposa de boire un verre et Edwin accueillit cette nouvelle avec joie. Le repas pouvait attendre, l’apéritif s’imposait presque. Alors, les trois frères prirent la direction du salon richement meublé, dans lequel Edwin conduisait tous ses invités. Il se chargea de remplir trois verres puis de les distribuer, avant de lever le sien pour trinquer. « Aux trois frères Stanhope, les meilleurs du monde » s’amusa-t-il. « Je suis content que vous soyez ici ce soir » cette réflexion s’adressait davantage à Archie, puisqu’Henrik habitait ici quotidiennement.

A la remarque d’Archibald, qui avait le sentiment que cette ville le changeait, il demanda  « Tu as l’impression d’être changé depuis ton arrivée ici ? » c’était possible, après tout. Redwood Hills était une ville singulière, de toute évidence. Il porta son verre à ses lèvres tout en réfléchissant, avant d’opiner de la tête. « J’imagine que c’est le cas, on change, comme tout le monde. Mais je ne suis pas certain que ce soit propre à Redwood Hills, après tout ! Nous évoluons constamment, au gré de nos décisions, de nos rencontres. Et personnellement, il m’est arrivé tellement de choses ces derniers temps que je ne saurais pas par où commencer ! Je crois que certaines personnes dans cette ville sont dangereuses, d’ailleurs. Si je devais donner un conseil ce soir, ce serait de se méfier de tout le monde ici » il n’avait pas prévu de se lancer dans un discours aussi enflammé, mais il devait bien commencer quelque part, et il devait aussi mettre au courant ses deux frères. Tout naturellement, il avait prévu de leur parler de Blake et de ses menaces, de Maggie, et de Ruth, forcément. Retrouvant le sourire, il rajouta « Mais ne commençons pas par de sujets aussi fâcheux, je suis désolé. Alors, tout va bien de votre côté ? Rien à déclarer ? Je suis curieux de connaître la nouvelle vie de mes frères ici » pour Henrik, la vie n’était plus si nouvelle, mais Edwin se rendait compte qu’il ne connaissait pas grand-chose des occupations de son petit frère dans la région, ce serait donc une fois de plus le bon moment pour échanger.


(c) ANAPHORE

_________________

Il n'y a que la mémoire qui soit belle. Le reste, c'est de la poussière et du vent.
- le club des incorrigibles optimistes
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 725
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Sam 18 Aoû - 18:15

l'importance de ses frères
archie & edwin & henrik

« But I watch my brothers give their hearts away and I think, Don’t you know better? Hearts are breakable. And I think even when you heal, you’re never what you were before. » – Cassandra Clare, City of Fallen Angels
Il n’en attendait pas moins de ses frères, et c’est tout naturellement que les trois Stanhope s’installèrent au salon pour prendre l’apéritif. Henrik esquissa un sourire en hochant la tête suite à la remarque d’Edwin, et leva son verre pour trinquer. Lui aussi était content qu’ils soient réunis. Ce qu’il y avait de bien également, dans le fait qu’ils soient trois, c’était qu’Henrik pouvait rester en retrait s’il le souhaitait sans que cela n’impacte la conversation. Il écouta donc Archibald constater que Redwood Hills les changeait et, pendant qu’Edwin lui demandait des précisions, il se demanda si cela se vérifiait avec lui. Sûrement, oui. Il y avait des choses ici, des personnes, qu’il n’y avait pas ailleurs.

Son visage se renfrogna à la fin du discours d’Edwin, quand il eut la confirmation que sa vie aussi avait été particulièrement mouvementée ces derniers temps, et alors qu’il entendait ses mises en garde contre certains habitants du village. Il ne voyait pas le rapport entre les deux, cependant. « De quoi parles-tu ? » l’interrogea-t-il donc, souhaitant en savoir plus afin de mieux comprendre. « Qui est dangereux ? » Henrik ne pensa pas à la Rose Lunaire, quand bien même beaucoup de monde avait ces deux mots à la bouche dès qu’il était question de danger à Redwood Hills. Il ne voulait pas rentrer dans cette hystérie et incomber tous les malheurs du village à une soi-disant secte. Il pensa davantage à sa Porsche qui avait été volée quelques mois plus tôt, et retrouvée depuis, mais il estimait que c’était un cas exceptionnel et que cela n’avait, en soi, rien de dangereux. C’était comme si son esprit avait totalement occulté la prise d’otages, qu’il avait pourtant vécu aux premières loges. Il semblait qu’un mécanisme de refoulement, proprement inconscient, s’était mis en place ; quand cet événement était évoqué, comme cela avait été le cas avec Nicki ou Grace, Henrik était conscient d’avoir été présent mais cela ne le touchait étrangement pas autant que cela aurait dû. « Aucun souci, » lâcha-t-il quand Edwin s’excusa d’aborder un sujet désagréable. Ce n’était pas pour déranger Henrik qui redoutait un peu le moment où il aurait à parler de lui –il savait que cela arriverait forcément à un moment de la soirée. En attendant, si la discussion pouvait se centrer sur ses deux frères, cela l’arrangeait grandement.

Henrik se contenta donc de hausser les épaules, ses lèvres se tordant en une espèce de sourire-grimace qui pouvait vouloir tout et rien dire. Tout allait bien, oui. En réalité, il ne s’était pas senti aussi bien depuis des mois, voire même un an et demi au moins. La raison était toute trouvée, mais il ne se sentait pas d’attaque pour annoncer qu’il allait être papa. Il savait qu’il pouvait se confier à ses frères bien qu’il l’avait rarement fait dans sa vie –il s’était rarement confié à qui que ce soit, pour tout dire–, mais ils restaient des Stanhope et il n’avait aucune idée de la façon dont ils réagiraient. Il ne savait pas comment lui-même aurait réagi si l’un ou l’autre avait annoncé qu’il allait avoir un enfant d’une femme complètement inconnue au bataillon. Ingénieux, Henrik se tourna donc vers Archibald, un sourire aux lèvres. « Il y a du nouveau alors, avec Richard ? » Lui aussi était curieux de savoir ce qui se passait dans la vie de ses aînés et, la dernière fois qu’il avait sérieusement discuté avec le plus âgé des deux, leur père en était à le convaincre de revenir à Greenwich et de reprendre son poste de directeur commercial. Comme Archie était encore à Redwood Hills et à la tête du Snow Rose Café, il en déduisait qu’il avait fait son choix, mais il se demandait comme cela c'était passé du côté du paternel.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 642
PSEUDO : Red
AVATAR : Aaron Tveit
CREDITS : Aloa + tumblr
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Lun 20 Aoû - 5:05

Impossible de m'empêcher de rire à la façon de trinquer d'Edwin. C'était bien typique de la famille, cette propension toute naturelle à se croire au-dessus de tout le reste... Et même si c'était pour rire, il me semblait qu'il y avait toujours eu un peu de ça, que nos parents nous avaient légué bien plus de similarités que nous ne l'avions jamais vraiment constaté tous les trois. Un peu plus jeune, je m'étais longtemps cru être le seul à être persécuté par les grandes ambitions de la famille, mais j'étais aujourd'hui persuadé que mes frères avaient vécu cela d'une manière ou d'une autre, à leur façon. La preuve en était que je ne savais trop leur état d'esprit ces derniers jours. Même si nous étions dans la même ville, je me rendais bien compte que je ne connaissais pas le détail de ce qui se tramait dans leur vie et que je ne leur en confiais pas tellement plus de mon côté. C'était encore relié à cette façon de faire propre aux Stanhope. Bien paraitre rimait trop souvent avec dissimuler le moindre signe de faiblesse. Je souriais en entendant Edwin dire que bien des choses lui étaient arrivé ces derniers temps. Nos vies évoluaient en parallèle, mais se ressemblaient au moins un peu... Henrik m'enlevait les mots de la bouche et je me contenais de sourire, espérant que le cadet préciserait sa pensée. Je ne m'étais pas arrêté à ce qui se passait dans cette ville, même s'il était difficile d'ignorer les rumeurs qui couraient et les évènements troublants qui avaient récemment fait les manchettes. Ce n'était pourtant pas la prise d'otage qui occupait mes pensées. « J'aimerais bien savoir aussi, ce que tu entends par dangereux. » Je songeais que mon frère ne pourrait que me reprocher d'être tête en l'air et d'avoir pris certaines décisions. Mais Edwin, pas plus qu'Henrik d'ailleurs, n'était... Richard, qui venait tout juste d'être mis à l'ordre du jour.

Je soupirais en levant les yeux au ciel en buvant une gorgée de vin. « On peut dire ça comme ça. J'ai dû rentrer à Greenwich quelques jours. » J'ignorais si Henrik avait raconté ce qui s'était passé la dernière fois lorsqu'il m'avait rendu visite au Snow Rose café juste au moment opportun pour assister à un échange téléphonique enflammé avec notre père. « Eh bien... J'attendais de vous voir en face pour vous dire que je ne suis officiellement plus dans les assurances ! » En d'autres mots, que j'étais bel et bien à Redwood Hills pour y rester au moins un moment. « Quant à Richard, c'est probablement déjà dans ses plans, mais il voudra sans aucun doute encore plus me déshériter bientôt, je... » Je regardais tour à tour Edwin, puis Henrik. J'éclatais d'un rire bizarre. « Je n'ai pas encore bu assez de vin pour vous en dire plus ! » Ou comment attiser la curiosité. Je n'étais pas de ce genre, ce pourquoi je reprenais aussitôt. « En tout cas, je pars en Irlande pour le weekend... Un de mes employés restera à la maison entre temps, je pensais lui laisser ton numéro Henrik, juste au cas où. » Henrik et non Edwin, disons qu'il ne me semblait pas dans un état d'esprit pour ce genre de choses puisqu'il insinuait qu'il valait mieux se méfier de tout le monde. J'étais l'ainé et je ne comptais pas sombrer dans ce genre de paranoïa, même s'il devait avoir ses raisons. J'avais la satisfaction de leur avoir fait part de la vérité, même si le naturel revenait au galop et que j'avais omis certains détails pour le moment. Je n'avais aucun doute du genre de réaction qu'aurait la patriarche de la famille s'il en venait à apprendre que non seulement l'idée du mariage ne m'habitait plus, mais que fréquenter une personne du même sexe n'était plus une idée complètement absurde à mes yeux. En revanche, je ne pouvais pas prédire les réactions de mes frères. La question n'avait jamais eu à se poser dans la famille. Je n'étais pas persuadé de vouloir l'apprendre en parlant de moi, surtout ma « relation » avec Gwenn pouvait se résumer au genre de relation que nos parents n'approuveraient pas spécialement, quand même bien serait-il une femme. Chez les Stanhope, tout se devait d'avoir un sens ou un but. « Et malgré toutes ces raisons de célébrer, ce n'est pas moi qui ait l'air d'avoir la meilleure humeur. » Je lançais un sourire en coin à Henrik. Depuis mon arrivée, cela m'avait marqué chez lui.

_________________
When I was young, it seemed that life was so wonderful
A miracle, oh it was beautiful, magical. But then they send me away to teach me how to be sensible, logical, responsible, practical. And they showed me a world where I could be so dependable, clinical, oh intellectual, cynical 
The Logical Song - Supertramp
(c) endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1076
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : tearsflight (av) exordium (sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Ven 24 Aoû - 12:29

FT. HENRIK & ARCHIE
Comme Edwin s’y attendait, ses frères voulurent savoir de qui il parlait, quand il disait que certaines personnes en ville étaient dangereuses. Un sourire éclaira son visage. Au début, il ne connaissait pas le nom de celui qui était devenu son rival bien malgré lui, mais il s’était renseigné, et comme tout le monde connaissait tout le monde à Redwood Hills, il avait fini par apprendre le nom de l’homme – cela n’avait pas été difficile, en réalité, Maggie n’avait pas vraiment l’air de vouloir avoir des secrets à l’égard de celui qu’elle fréquentait, même si rien n’était officiel. Il avait évoqué cette altercation, et la suite était facilement imaginable. Après un petit silence, il lâcha sans mâcher ses mots « Blake Wilkins, vous connaissez ? » Edwin avait pour habitude de garder ses problèmes pour lui, mais cette fois, c’était différent ; il préférait encore bénéficier du soutien de ses deux frères. « Il m’a menacé, il y a quelques jours. Apparemment, il ne serait pas très heureux que je côtoie Maggie, il a l’air d’être très attaché à elle, si vous voyez ce que je veux dire » un sourire moqueur éclaira le visage du jeune homme tandis qu’il se remémorait les paroles de son adversaire. La scène avait été presque irréaliste, Edwin avait mis un certain temps avant d’accepter le fait qu’il ne rêvait pas, qu’il s’était réellement retrouvé nez à nez avec cet homme. « Enfin, il n’y a rien de grave, c’est juste la fierté d’un type étrange. Mais vous saurez, si jamais on retrouve un jour mon cadavre au fond d’un ravin, qu’il a peut-être quelque chose à voir avec ça » et là-dessus, Edwin laissa échapper un rire plus franc, pour bien montrer qu’il n’était nullement inquiet par la présence de l’autre. Des menaces, rien que des menaces, il n’y croyait pas vraiment et il avait clairement vu que ce Blake manquait de courage.

Puis la conversation dévia sur Archibald et ses relations avec leur père. Edwin fronça les sourcils, n’ayant pas le souvenir d’avoir réellement suivi cette histoire et il garda le silence, désireux d’en apprendre davantage. Archie commença par leur annoncer qu’il n’était officiellement plus dans les assurances, ce qui signifiait certainement qu’il avait décidé de garder le Snow Rose Cafe... au risque de provoquer la colère du paternel, assurément. « Te déshériter, carrément ? Parce que tu as acheté le café ? » s’étonna Edwin, l’air perplexe, en se demandant si son frère aîné était sérieux ou pas. « Enfin, j’imagine que Richard aurait souhaité d’autres avenirs pour ses trois fils, mais bon... Il devrait savoir que ça aurait pu être pire » Edwin ne savait pas trop ce qui aurait pu être pire en réalité, mais il en était intimement persuadé. Toutefois, l’aîné de la fratrie semblait vouloir garder un peu de suspens, ou alors était-il trop gêné pour oser en parler davantage en étant totalement lucide, mais il se tourna vers Henrik et Edwin suivit son regard. Jusque-là, Henrik était resté le plus silencieux, le plus discret. Pourtant, comme le soulignait si justement Archie, il semblait de bien meilleure humeur, il semblait presque serein et cela en devenait étonnant. Un sourire entendu aux lèvres, Edwin lâcha « Toi, tu as rencontré quelqu’un » il disait cela par hasard, en réalité il n’en savait rien, mais c’était probable. Il n’y avait souvent que l’amour pour rendre heureux un homme, selon lui. Une fois de plus, ses pensées vagabondèrent vers Maggie, et il se demanda s’il était heureux, lui aussi.


(c) ANAPHORE

_________________

Il n'y a que la mémoire qui soit belle. Le reste, c'est de la poussière et du vent.
- le club des incorrigibles optimistes
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 725
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Jeu 30 Aoû - 17:26

l'importance de ses frères
archie & edwin & henrik

« But I watch my brothers give their hearts away and I think, Don’t you know better? Hearts are breakable. And I think even when you heal, you’re never what you were before. » – Cassandra Clare, City of Fallen Angels
Henrik avait bien fait de ne pas penser à la Rose Lunaire à l’évocation des personnes dangereuses, puisque Edwin donna rapidement des explications à ses deux frères curieux d’en savoir plus. Il n’y avait aucun rapport avec la secte et Henrik était presque amusé de voir qu’il s’agissait d’une querelle avec un homme visiblement jaloux. Il en était même heureux qu’Edwin se retrouve dans une situation comme celle-ci, puisque si quelqu’un était jaloux de la femme qu’il fréquentait, c’était qu’il était suffisamment proche de la femme en question pour représenter une quelconque menace. Et si Edwin était suffisamment proche de Maggie pour ça, c’était qu’Hannah était peut-être en train de passer au second plan et c’était tout ce qu’Henrik pouvait lui souhaiter.

- Non, je ne connais pas du tout, répondit-il à la question d’Edwin.

Il n’avait jamais entendu le nom de Wilkins et encore moins accolé au prénom de Blake. Il s’esclaffa légèrement à la remarque d’Edwin, dédaigneux de cet homme qu’il ne connaissait même pas.

- Le pauvre, reprit-il en le plaignant faussement, il doit savoir qu’il ne fait pas le poids.

Si Henrik avait une estime de lui-même relativement haute, il en avait une plus haute encore de ses frères. Pour lui, clairement, aucun autre homme ne leur arrivait à la cheville. Il hocha la tête aux mises en garde de son aîné et joignit son sourire au rire d’Edwin. Il n’avait pas été là au moment des menaces, mais il doutait que ce fameux Blake ne les mette réellement à exécution. Bien souvent, ces gars-là n’avaient que de l’allure mais pas grand-chose dans le ventre.

Ce fut au tour d’Archibald de faire le point sur sa vie actuelle et même si ça ne l’étonna guère, au vu de l’échange qu’ils avaient eu au Café, Henrik ne put retenir un haussement de sourcils quand il annonça qu’il n’était officiellement plus dans les assurances. Il siffla doucement entre ses lèvres, admiratif. Archie avait su aller à l’encontre de leur père pour faire ce qu’il désirait vraiment, et ça avait de quoi inspirer.

- Ça peut toujours être pire, oui, surenchérit Henrik aux paroles d’Edwin.

Il s’imagina la fratrie Stanhope devenir des hippies et vivre en complète autarcie, dans une communauté fermée hors du système. Là, Richard aurait eu des raisons de s’inquiéter. Pour l’heure, bien que les choix de l’un ou de l’autre ne suivaient pas parfaitement la trajectoire tracée par le paternel, ils avaient tous les trois un mode de vie aisé et décent, qui était loin de faire honte au nom des Stanhope –c’était sans compter sur la situation d’Henrik, mais il songeait que même un enfant hors mariage n’était pas un motif suffisant pour déshériter son fils.

- Tu as bien fait de faire ce choix, ajouta Henrik à l'intention d'Archie, je suis quand même persuadé qu’au fond, les parents ne veulent que notre bonheur.

Comme tous les parents, pensa-t-il, mais il savait que ce n’était malheureusement pas le cas. Il confirma à Archibald qu’il n’y avait aucun souci pour qu’il donne son numéro de téléphone à son employé, tout en pensant lui-même qu’il n’aurait jamais laissé sa maison à qui que ce soit. C’était là l’une des différences entre les deux frères : l’aîné était nettement plus sociable et ouvert que ne l’était Henrik. Il voulut poser davantage de questions sur le voyage en Irlande ou sur cette chose qu’il souhaitait leur dire mais qui nécessitait vraisemblablement quelques verres de vin de plus, mais ses frères lui coupèrent l’herbe sous le pied. Ce n’était pas un problème dans la mesure où la soirée n’était pas terminée et qu’il aurait tout le loisir d’en savoir davantage plus tard, mais c’en était un car Henrik n’était pas prêt à lâcher le morceau.

- Je crois qu’il me faudrait à moi aussi un peu plus de vin, admit-il en rigolant.

Henrik n’avait pas réagi aussitôt à l’affirmation d’Edwin, car ce n’était ni vrai ni faux. Il avait évidemment rencontré quelqu’un, mais pas tout à fait de la façon dont il l’entendait. Il avala quelques gorgées du liquide rouge foncé, le savourant doucement avant de reposer son verre sur la table basse. Les regards appuyés de ses aînés ne lui laissaient pas trop de choix et, de toute manière, Henrik doutait d’être prêt un jour à faire une annonce pareille. C’était comme enlever un pansement, non ? Le faire le plus rapidement possible était parfois la meilleure solution. Cela faisait mal un bon coup, surprenait, et puis après ça allait mieux.

- Eh bien… commença-t-il, légèrement hésitant. Il prit une grande inspiration et continua d’une seule traite : J’ai effectivement rencontré quelqu’un, avec qui j’ai passé la nuit après une soirée au bar et elle est enceinte maintenant.

Henrik n’aurait pas pu mieux résumer ce qu’il s’était passé. Il regarda tour à tour Edwin et Archibald, le sourire aux lèvres mais les pupilles inquiètes.

- Je vais être papa, quoi.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 642
PSEUDO : Red
AVATAR : Aaron Tveit
CREDITS : Aloa + tumblr
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Dim 2 Sep - 19:29

Pendant un instant, j'avais crains que mon cadet ne nous sorte une réflexion sur la secte dont tout le monde semblait vouloir parler dans cette ville, comme mon voisin me l'avait si bien fait comprendre ces derniers jours. Au lieu de ça, il nous confiait ses démêlés avec un autre homme au sujet d'une femme. Je souriais en y pensant : l'amour, ou à tout le moins ce qui s'en rapprochait parce que je n'étais pas convaincu que Edwin était amoureux de Maggie, était bien la seule chose capable de provoquer de tels remous entre deux hommes. Je n'imaginais pas vraiment Edwin faire autre chose que rester fier dans cette affaire, mais ça me semblait tout de même un sujet plus sensible que la légèreté qu'y accordait Henrik. J'avais accueilli la plaisanterie de son corps jeté dans un ravin avec une expression quelque peu soucieuse ; c'était un peu fort, non ? À moins qu'il ne s'inquiète véritablement de sa confrontation avec cet homme et dans un tel cas, il n'y avait pas de quoi en rire. « Fais-moi plaisir et passe moi un coup de fil si tu crois que ta sécurité est ainsi menacée. » Je n'avais pas eu beaucoup d'occasions dans la vie de me montrer protecteur envers mes frères puisque la différence d'âge nous avait souvent physiquement éloignés les uns, les autres, mais je n'avais pas besoin de me forcer pour lui prodiguer un tel conseil. Je le savais capable de se débrouiller seul, mais notre famille s'était toujours entraidée dans les moments critiques. Je ne laisserais personne toucher un cheveux de mon frère, qu'importait le motif.

Du reste, j'étais plutôt ravi de boucler le sujet me concernant et concernant notre père. J'offrais un sourire un peu faux à mes frères lorsqu'ils disaient que « ça aurait pu être pire », parce que je ne pouvais faire autrement que me passer la réflexion que ce l'était. C'était fatiguant, de considérer les choses sous le poids de vue de quelqu'un d'autre. Honnêtement, j'étais tout simplement heureux ces derniers temps, mais je n'arrivais que très rarement à oublier le jugement qui me tomberait dessus si je révélais au grand jour tout ce qui se tramait pour moi. Une part de moi désirait le confier sans détour à Edwin et à Henrik, mais je craignais surtout de devenir agacé moi-même si leur réaction n'était pas positive. J'avais envie que nous restions proches comme nous l'étions depuis que nous habitions la même ville. Quoi qu'il en était, je m'intéressais à Henrik vers qui la conversation dérivait et qui... nous faisait d'un seul coup une confidence pour le moins inattendue !

Je pinçais les lèvres un instant et tournais la tête vers Edwin. D'accord, j'étais le grand frère, mais je connaissais moins Henrik que lui tout compte fait. A little help here ? À vrai dire, je me demandais surtout s'il était moins surpris que moi, qui avait la sensation que l'on venait de m'annoncer la fin du monde. Après tout, il vivait avec Henrik et il avait peut-être été mis au courant de la rencontre en question, qui avait apparemment mené à ce qu'une femme tombe enceinte de mon plus jeune frère. Je n'osais pas passer de commentaires et le silence s'installait quelques secondes. Je ne voulais pas être hypocrite. Si ça avait été moi, qui avait confié ce qui se passait dans ma vie privée à Henrik, j'aurais voulu qu'il m'offre son support inconditionnel. Mais là, c'était tout de même différent. Il n'était pas question de fréquenter quelqu'un, il était question d'avoir un enfant et d'ainsi laisser le cours de sa vie toute entière changer. Je me demandais surtout d'où lui venait cette bonne humeur extravagante.

« Ça te rend heureux. » Bon d'accord, il y avait peut-être une question derrière cette affirmation, mais je voyais bien que ça le rendait heureux. Je lui souriais, même s'il dansait dans mes yeux une lueur indéniablement préoccupée. « C'est toute une nouvelle... » Je détestais le ton dépourvu d'enthousiaste qui résonnait dans la pièce et je déposais ma coupe de vin sur la table du salon avant de passer une main dans mes cheveux. « Je suis seulement surpris, ce n'est pas une mince affaire. T'es confiant ? Et la mère ? » Comment comptait-il se positionner dans tout ça ? Je regardais Edwin brièvement. « Je ne demande pas ça parce que vous n'êtes pas mariés, à mes yeux, c'est secondaire. » Pas pour la famille, certes, mais j'étais certainement plus ouvert d'esprit que certains membres de la parenté. Si Edwin et Henrik ne le savaient pas encore, ils le découvriraient sans doute tôt ou tard. « Mais ça changera pas mal de choses, hein ? Papa Henrik. » Je riais légèrement en le gratifiant d'un sourire. Même si j'étais surpris, et pas convaincu qu'avoir un enfant était la meilleure façon de trouver le bonheur, je voulais qu'il sache que j'étais là pour lui.


_________________
When I was young, it seemed that life was so wonderful
A miracle, oh it was beautiful, magical. But then they send me away to teach me how to be sensible, logical, responsible, practical. And they showed me a world where I could be so dependable, clinical, oh intellectual, cynical 
The Logical Song - Supertramp
(c) endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1076
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : tearsflight (av) exordium (sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Mer 5 Sep - 11:19

FT. HENRIK & ARCHIE
Edwin savait bien qu’il pouvait compter sur ses frères, ne serait-ce que pour avoir un soutien moral, si bien qu’il était soulagé de leur avoir parlé de Blake, même s’il ne craignait pas vraiment le jeune homme. Mieux valait que d’autres soient au courant, que ces autres soient de son côté. Il se disait que Maggie était de son côté aussi, forcément, elle avait l’air tellement éprise de lui ! Mais elle avait l’air aussi facilement influençable et il ignorait les méthodes de ce Blake pour se la mettre dans la poche. Mieux valait donc se méfier de tout. Il ricana face à la réflexion d’Henrik et approuva d’un hochement de la tête « Mais qui fait le poids face aux frères Stanhope ? » en cet instant, l’homme n’avait jamais été aussi fier de sa famille, et sans doute que son arrogance finirait par lui jouer des tours, mais il n’était pas un Stanhope pour rien. Il était admiratif de ses frères, et possédait de lui-même une opinion assez élevée.  Croisant le regard d’Archie par la suite, il lui répondit « Oui, je le ferai. J’imagine que ce n’était que des menaces, il n’a pas l’air d’être le genre d’hommes à avoir le courage de passer à l’acte » il laissa échapper un rire un peu méprisant. Lui non plus, en réalité, n’était pas forcément des plus courageux, mais qu’importe, on ne parlait pas de lui en cet instant. Il ne voulait pas s’éterniser sur le sujet de toute façon, n’avait aucune envie de parler de Maggie ou même de Ruth, c’était encore trop délicat pour l’évoquer, et il était plutôt impatient d’en apprendre plus sur la vie de ses deux frères.

Savoir qu’Archie avait l’intention de s’installer définitivement ici le remplissait de joie, il avait su se dresser contre le paternel et les trois frères seraient donc heureux ici, ils se retrouvaient seuls, sans la pression familiale, et malgré sa fierté de porter le nom Stanhope, Edwin était tout de même heureux d’être libéré du carcan familial. Mais ce fut la révélation d’Henrik qui le perturba davantage, il leur annonça avoir rencontré quelqu’un au bar, une femme enceinte aujourd’hui. Il tressaillit et manqua de lâcher son verre, en réalisant les conséquences d’une telle annonce. Enceinte. D’Henrik donc, en toute logique, qui confirma devenir bientôt père. « Tu n’es pas sérieux ?! » Edwin jeta un coup d’œil à l’adresse d’Archibald, qui sans être fou de joie, prenait la chose avec un calme qui l’étonnait. Archie avait toujours été un peu plus posé, même si dans le fond, les deux frères se ressemblaient beaucoup. Toutefois, l’aîné le devança en le questionnant sur la mère en question. « Qui est-elle ? Tu es sûr que c’est quelqu’un... de bien ? » enchaîna-t-il, abasourdi. Quelqu’un de bien, de confiance, quelqu’un qui ne risquait pas de salir le nom Stanhope. Il ne manquait plus qu’il ait rencontré une prostituée ou quelque chose du genre, qui lui ferait ensuite du chantage pour de l’argent. Bon sang ! S’il ne le mentionna pas à voix haute, Henrik comprendrait certainement là où il voulait en venir. « Papa Henrik » répéta-t-il en imitant Archie. Il rit, un rire étrange qui se coinça dans sa gorge. Comme le disait son aîné, ce n’était pas tant le fait qu’il ne soit pas marié avec cette femme – encore que, les parents risquaient de ne pas apprécier – mais bien qu’il ne la connaissait pas. « Elle pourrait nous attirer des ennuis, tu ne crois pas ? Qui te dit qu’elle ne te manipule pas ? » sans doute exagérait-il, mais Edwin était un homme méfiant de nature, sceptique. Et il se rappelait trop bien de la relation tumultueuse entre Henrik et sa précédente conquête pour pouvoir faire abstraction.  


(c) ANAPHORE

_________________

Il n'y a que la mémoire qui soit belle. Le reste, c'est de la poussière et du vent.
- le club des incorrigibles optimistes
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 725
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   Dim 9 Sep - 15:52

l'importance de ses frères
archie & edwin & henrik

« But I watch my brothers give their hearts away and I think, Don’t you know better? Hearts are breakable. And I think even when you heal, you’re never what you were before. » – Cassandra Clare, City of Fallen Angels
Archibald s’était montré plus inquiet qu’Henrik à propos de l’homme qui menaçait Edwin, et le benjamin esquissa un sourire, quelque part rassuré de la bienveillance de son aîné. Henrik était un adulte confiant, mais c’était tout de même réconfortant d’avoir à ses côtés un frère plus âgé, plus expérimenté, vers lequel il pouvait se tourner si quelque chose n’allait pas –et qu’il voulait bien se confier, ce qui n’était jamais gagné d’avance. Tout n’avait pas à reposer sur ses épaules, mais il se demanda dans le même temps si Archie avait quelqu’un sur qui compter de la même manière, puisqu’il était l’aîné de la famille et que ce n’était sûrement pas Richard qui jouerait le rôle de confident.

Le sourire d’Henrik suite à l’annonce de sa prochaine paternité se fana bien rapidement. Il aurait dû se douter que même si leurs vies avaient changé et étaient désormais bien éloignées de celles que leurs parents avaient tracées pour eux, Edwin et Archibald ne seraient pas aussi enjoués de cette nouvelle qu’auraient pu l’être une autre famille ayant reçu une autre éduction. Après tout, lui-même aurait sûrement eu une réaction similaire face à une telle annonce. Malgré ça, Henrik avait nourri l’espoir que ses frères, sans aller jusqu’à sauter au plafond de bonheur, montreraient un peu plus d’enthousiasme. Il n’en restait pas moins heureux de sa situation, mais la petite bulle de naïveté dans laquelle il se trouvait depuis quelques semaines venait d’éclater douloureusement.

- Je suis tout à fait sérieux, répondit-il à Edwin en le fixant, avant de détourner le regard.

Henrik se trouva tout de suite bien moins confortable dans ce canapé. Quand ses deux aînés l’interrogèrent sur la mère de l’enfant à naître, il ne put retenir un rire jaune : ce n’était bien que les apparences qui importaient, quand bien même Archibald assurait que cela n’avait rien à voir avec le fait qu’ils n’étaient pas mariés. Peut-être était-ce inscrit dans leur ADN, Henrik ne pouvait pas prévoir la réaction qu’il aurait eu à leur place, mais il ne pouvait pas s’empêcher de trouver ça triste. Il aurait aimé qu’on lui demande comment il avait appris sa paternité ou bien ce qu’il ressentait vraiment, au lieu de quoi on s’inquiétait de savoir si la mère était fréquentable.

- Grace Fordham, vous connaissez ? lâcha-t-il froidement, le caractère qu’on connaissait bien de lui refaisant surface.

Avec un peu de chance, comme elle était avocate, peut-être qu’ils avaient déjà entendu son nom. D’ailleurs, il utilisa le métier de la femme pour prouver qu’elle était respectable, puisque c’était le genre de professions auxquelles se devaient d’aspirer les Stanhope.

- Elle est avocate de la famille, il s’avère qu’elle a dix ans de plus que moi, et c’est quelqu’un de bien.

Il appuya ses derniers mots avec un peu d’amertume. Il releva ensuite le regard avant de se dire qu’il en faisait peut-être un peu trop. La déception avait pris la parole, mais il fallait qu’il garde en tête que ses frères étaient sûrement inquiets pour lui, pas seulement pour la réputation de leur famille. Henrik reprit donc la parole, avec un peu plus de douceur cette fois-ci.

- Je suis tout à fait confiant, et j’ai rencontré Grace suffisamment de fois pour vous assurer qu’elle ne me manipule pas. Elle a déjà deux enfants, elle s’est séparée de son mari il y a quelques mois, et si j’ai bien compris elle avait des difficultés à tomber enceinte… Tout ça, c’est une grosse coïncidence. Une heureuse coïncidence. Je ne vois aucune raison pour laquelle elle m’attirerait des ennuis, alors encore moins à vous.

Henrik cherchait à les rassurer sur ce point. Son intuition n’était clairement pas bonne quand on voyait qu’il avait eu la conviction qu’Elli était la femme de sa vie, mais c’était un homme de raison et s’il avait laissé parler son cœur avec son ex-fiancée, il savait objectivement que Grace était une personne saine d’esprit.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: l'importance de ses frères / stanhopes   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'importance de ses frères / stanhopes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les frères Scott
» Les contes du Baragouineur : Thiekar et Tarkh, frères de sang
» Pourquoi Chavez et les frères Castro pensent-ils etre des indispensables
» Les frères Peignot
» Frères d'armes [ Tigre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Waterfall Avenue :: lilac road
-
Sauter vers: