AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 #195 - cornerstone [PV Grace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 266
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : lux aeterna ; may0osh ; imogenpoots-rph
ÂGE : 40

MessageSujet: #195 - cornerstone [PV Grace]   Lun 13 Aoû - 11:27



cornerstone
Grace & Sean
Sean avait le sentiment d'être de retour à la case de départ, une fois de plus; avec, en cadeau, le sentiment d'avoir merdé dans la personne qu'il voulait être. S'il ne s'était agi que de Zooey le quittant, il aurait digéré. Difficilement, certes, mais après tout, leur histoire n'avait pas marché la première fois; penser que les choses auraient été différentes aujourd'hui était peut-être fou. Peut-être n'avait-il que ce qu'il méritait, d'avoir cherché à s'investir ainsi dans le passé, plutôt que d'essayer de se construire un présent. Il ne pouvait même pas en vouloir à sa "double ex": rentrer s'occuper de ses parents à l'autre bout du pays était la plus compréhensible et acceptable des excuses. N'empêche. Il avait foiré là, et la prise d'otages à laquelle il s'était trouvé mêlé lui laissait dire qu'il avait merdé ailleurs aussi.
Il avait pris le retour possible de la secte comme un truc qui plane, pas vraiment sérieux. Déjà, à l'époque, la Rose Lunaire n'avait pas été la priorité de la famille Howell: ils n'y étaient pas mêlés, pour autant que Sean le sache, et la disparition de Louise avait effacé tout le reste. Mais s'il n'y avait pas eu ça, Sean était certain que leur père n'aurait pas laissé faire; était-ce une vision d'enfant qui perdurait ? Quoiqu'il en soit, l'ex-militaire voyait son père en pilier de communauté, ne serait-ce que parce que la scierie donnait du travail à des gens. Ce n'était pas une grosse entreprise, mais l'activité économique de Redwood en dépendait, au moins un peu. Lui s'était tenu loin de sa ville, se contentant d'y habiter; il avait rendu sa santé financière à la scierie, mais bien plus pour la famille, pour ce que l'entreprise représentait pour leur père, que pour le bien de Redwood. S'il avait agi autrement, aurait-il pu influer sur les événements ? La question le tourmentait désagréablement, en ce moment; il était bien trop humble pour se prendre pour l'homme providentiel qui résout tout, mais il aurait dû faire sa part. Certains de ses proches étaient marqués, parce qu'il ne l'avait pas fait.
L'une d'entre elle était Grace; les Fordham, comme les Howell, étaient une famille connue de la ville. Sean et elle avaient grandi partiellement ensemble, sans pouvoir revendiquer une grande proximité. Alors, savoir que son fils s'était fait tirer dessus, et avait été le plus gravement blessé, laissait un particulièrement sale goût dans la gorge du patron de la scierie. C'est un peu pour ça qu'aujourd'hui, il était venu prendre des nouvelles, sans savoir si Grace serait chez elle. Arrivé devant la grande maison de Lilac Road, il avança jusqu'à la porte cochère, et frappa. Trois coups brefs et énergiques, comme il le faisait toujours. Il attendit, et finalement, la porte s'entrouvrit sur Grace : "Bonjour. Je suis venu prendre des nouvelles d'Elijah. Tu as deux minutes pour discuter, peut-être ?"


Spoiler:
 

_________________

Through the eyes of a child
Take it easy take it slow
Don't rush through life just let it flow
Let your imagination run wild
(c)LUCKYRED.


Dernière édition par Sean Howell le Lun 20 Aoû - 15:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1365
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) beylin (sign)
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Ven 17 Aoû - 12:24

 
Sean & Grace
Cornerstone
≈≈≈≈
Les semaines, puis les mois avaient passé depuis la terrible prise d’otage qui aurait pu emporter la vie de son fils. Cela, Grace ne l’oubliait pas, elle ne pouvait pas l’oublier et les heures qui avaient suivi avaient été les plus douloureux pour elle, l’attente insupportable, l’inexorable souffrance et tout le reste. Mais Grace devait aller de l’avant et, fragilisée autant par cet incident que par sa rupture avec son compagnon en début d’année, elle avait perdu pied l’espace de quelques semaines, s’était perdue dans les bras d’un homme le temps d’une soirée... et aujourd’hui, par une grossesse imprévue, elle en payait le prix. Elle attaquait dorénavant son troisième mois et elle s’efforçait toujours de masquer les symptômes, que personne ne réalise son état avant qu’elle-même ne décide d’en parler. Pour l’heure, seul le père de l’enfant était au courant, un père qu’elle avait retrouvé par hasard à Redwood Hills, avec qui elle ne serait jamais et dont elle n’était même pas amoureuse, bien sûr. Cette situation l’épuisait jour après jour, elle avait l’impression de se renier, d’aller à l’encontre de tous ses beaux principes. C’était difficilement vivable et avec une famille très occupée et une meilleure amie dans un état préoccupant également, Grace s’était rarement senti aussi seule de toute sa vie. Elle avait l’impression de devoir tout gérer de front, toute seule, et l’absence de soutien commençait sérieusement à lui peser. Mais elle n’avait pas le choix, elle était Grace Fordham, elle était habituée à cela. Enfin, presque.

Quand on sonna à la porte de chez elle, elle était à moitié affalée sur le canapé, devant un programme stupide à la télévision, après avoir passé une bonne partie de ces dernières heures à trier des papiers et faire du rangement. Tout cela l’empêchait de trop penser, ce qui était donc bénéfique à ses yeux. Elle se redressa aussitôt et en passant devant le miroir, jeta un coup d’œil en sa direction pour s’assurer qu’elle était présentable, malgré son visage fatigué. Elle n’attendait personne ce jour-là, alors elle devait accueillir cet invité surprise convenablement. Son visage s’éclaira quand elle aperçut Sean, l’une de ses plus vieilles connaissances puisqu’ils s’étaient connu enfants, ayant été dans la même classe à l’époque. Cela remontait, et Grace n’en avait plus beaucoup de souvenirs, mais elle était toujours heureuse de le voir, quand bien même ils n’avaient jamais été très proches. « Sean ! Oh, je suis contente de te voir » s’enthousiasma-t-elle. Malgré la fatigue de ces dernières semaines et toutes les tuiles qui lui tombaient dessus, elle était sociable et toujours prête à discuter avec autrui. « Tu tombes bien, entre » elle s’effaça aussitôt pour le laisser s’engouffrer à l’intérieur, pour fuir la chaleur estivale. Tout en l’entraînant en direction du salon, elle expliqua « Elijah va mieux, il dort là-haut, dans sa chambre. Tu veux boire quelque chose ? » elle regretta de ne pas avoir de gâteau à lui proposer, elle adorait faire des tartes, mais elle n’en avait pas eu le temps aujourd’hui.    

© CODE BY BOHEMIAN RHAPSODY

_________________
Et que le vaste monde
poursuive sa course folle

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 266
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : lux aeterna ; may0osh ; imogenpoots-rph
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Lun 20 Aoû - 21:01



cornerstone
Grace & Sean

Eh bien ... Sean ne s'attendait pas à être aussi bien reçu en débarquant comme ça à l'improviste. Grace avait deux enfants, et elle était avocate, ce qui à ses yeux de gars de la campagne sonnait "prestige et beaucoup de travail". Sans compter le fait qu'il avait fait partie des adultes présents ce jour-là, de ceux qui étaient restés dans la salle, et qui n'avaient pas su protéger Elijah. A la place de Grace, Sean était certain qu'il en aurait voulu au monde entier et plus encore, mais en premier lieu, aux personnes présentes. Peut-être même autant qu'à ces types embrigadés dans la Rose Lunaire. Tout le monde n'était pas lui, heureusement, et il rendit donc à sa vieille camarade de classe un sourire 5000 volts, encore tout à sa surprise d'un tel accueil.
Sans se faire prier, il entra dans la grande maison des Fordham, tellement différente de sa vieille ferme qu'il était impossible de ne pas le remarquer, même quand on était un vieux garçon de 40 ans pas porté sur la déco d'intérieur. Il faisait beau, dehors, mais ses réflexes de maniaque de l'ordre et de la propreté le poussèrent à s'essuyer les pieds longuement sur le paillasson avant de pénétrer à l'intérieur. La fraîcheur de la maison était bienvenue, pour lui qui passait de rudes journées à la scierie en ce moment, et qui n'avait pas la clim chez lui. A l'automne, il s'était promis de faire des travaux d'isolation, maintenant qu'il avait l'argent pour, mais le projet ne lui semblait plus être prioritaire, depuis le départ de Zoo.
Suivant Grace jusqu'à un salon une fois de plus bien différent du sien, il sourit en entendant les nouvelles d'Elijah; une balle pouvait faire beaucoup de dégâts, même quand elle ne venait pas toucher aux organes vitaux, et il n'y avait bien que dans les films que les héros pouvaient courir un marathon avec une balle dans la cuisse et une autre à l'épaule, le tout en évitant un avion de chasse. "Oh, c'est cool. Il suit toujours une rééducation ?" C'était un rude boulot, qui demandait de se faire mal - littéralement - et qu'il n'aurait souhaité pour rien au monde à un enfant. Mais c'était toujours mieux que l'amputation - une pensée qu'il garda bien soigneusement pour lui, supposant que ce genre de commentaires n'apporterait aucun soulagement à une maman. "Tu as une bière fraîche peut-être ? Sinon, de l'eau sera très bien aussi." RIEN, absolument rien, ne rafraîchissait aussi bien qu'une bière aux yeux du patron de la scierie, qui en faisait en été son unique consommation d'alcool, mais il aurait compris qu'une mère de famille, sans homme à la maison, n'ait pas ça dans son frigo en permanence. Grace n'avait pas vraiment le look corona et chips ... Attendant qu'elle revienne, il essaya de se remémorer le mini-discours d'excuses qu'il s'était préparé, mais rien ne vint. Après plusieurs mois, il trouvait ça idiot. Et si Elijah allait mieux, c'était le principal, non ? De loin, il interpella la mère de l'enfant : "Tu as eu des nouvelles de l'enquête ? Il se passe des choses ?" Lui n'était pas tenu dans le secret, n'ayant pas été impliqué plus que les autres itages présents.


Spoiler:
 

_________________

Through the eyes of a child
Take it easy take it slow
Don't rush through life just let it flow
Let your imagination run wild
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1365
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) beylin (sign)
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Ven 24 Aoû - 12:27

 
Sean & Grace
Cornerstone
≈≈≈≈
Grace était sincèrement touchée que Sean vienne de lui-même prendre des nouvelles d’Elijah, cela lui faisait chaud au cœur. Il n’avait pas vraiment à le faire, il ne connaissait pas vraiment le petit garçon ni sa mère, si bien que Grace était vraiment émue. Il était étonnant de voir que malgré tout, dans des moments aussi sombres, les êtres humains se soutenaient, prenaient des nouvelles les uns des autres, essayaient de s’entraider. Dans de telles situations, Grace se rappelait combien elle pouvait aimer l’être humain, même s’il était capable des pires atrocités comme des plus belles actions. Elle entraîna Sean dans le salon tout en lui donnant des nouvelles de son fils et elle approuva d’un hochement de la tête. « Oui, toujours, et ce n’est pas toujours évident pour lui... Mais les médecins se montrent optimistes, il pourra remarcher normalement un jour, s’il n’y a pas d’autre complication. Mais il a été très courageux » Grace était extrêmement fière de son fils, et elle avait l’impression qu’elle ne l’avait jamais autant aimé qu’en cet instant, même si comme toujours, son amour dépassait les limites de l’imaginable. Elle disparut dans la cuisine annexe et jeta un coup d’œil dans le frigo pour en sortir une bière fraîche pour lui, et une carafe de thé glacé fait maison pour elle, car elle adorait ça. Elle n’avait pas toujours des bières chez elle, car elle en buvait rarement, mais ces derniers temps, il y avait si souvent des invités chez elle qu’elle préférait parer à toute éventualité.  

Ensuite, elle revint dans le salon et déposa le tout sur la table basse, près des canapés qui entouraient l’âtre de la grande cheminée qu’elle aimait tant. Sean lui demanda des nouvelles de l’enquête et elle haussa les épaules. « Je n’en sais pas vraiment plus que toi, je crois. Tout le monde sait que le seul survivant de la prise d’otages a été arrêté, mais apparemment, il est muet comme une tombe, ça n’a rien d’étonnant. Il est notre seule chance d’en apprendre plus sur la secte, mais depuis tout ce temps, les enquêteurs n’arrivent rien à en tirer. Enfin, j’imagine, sinon nous aurions eu des échos » à moins que ce ne soit classé secret défense et que rien ne filtre, mais dans une ville comme Redwood, tout se savait toujours. Après avoir bu une gorgée de son thé glacé, elle rajouta « Mais je ne suis pas sûre d’avoir envie d’en savoir plus. Je préfère me concentrer sur ma famille... » distraitement, elle effleura son ventre dans lequel on ne pouvait pas encore discerner le moindre bébé, il était encore invisible, ce qui convenait très bien à Grace. Un léger silence s’installa entre eux, avant qu’elle ne reprenne « J’avais vu ton nom, dans la liste des otages du restaurant. Tu y étais, toi aussi... » un frisson la parcourut alors qu’elle songea forcément à nouveau à son fils. « Tu tiens le coup ? Ce n’est pas trop douloureux ? » car Sean avait peut-être été traumatisé, même si avec l’armée il en avait vu d’autres, Grace supposait que ce devait être difficile et elle ne l’oubliait pas. Et penser à Sean lui permettrait d’être moins focalisée sur Elijah, en plus.  

© CODE BY BOHEMIAN RHAPSODY

_________________
Et que le vaste monde
poursuive sa course folle

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 266
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : lux aeterna ; may0osh ; imogenpoots-rph
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Lun 10 Sep - 23:40



cornerstone
Grace & Sean

"Il est courageux, oui. Je suis content de t'entendre dire que ça va payer." Blessé à une jambe en Afghanistan, Sean savait que la rééducation n'était pas quelque chose de simple: il ne s'agissait pas de se faire dorloter et masser comme dans ces spas qu'on voyait dans les pubs ou les films, à la télé. Lui était adulte, il n'avait pas été gravement touché - d'ailleurs il n'avait aucune séquelle, tout juste une cicatrice cachée derrière un genou - et pourtant "Je me rappelle, le kiné qui t'en demande toujours plus, en te disant à chaque fois que quand tu auras atteint l'objectif qu'il vient de te donner, ça sera fini..." Ces souvenirs le laissaient un peu rêveur, se remémorant les membres de son unité plus gravement touchés, ou les vétérans handicapés qu'il voyait, quand il participait aux réunions à Burlington. Personne n'aurait voulu ça pour un enfant, sauf ces fous de la secte, apparemment. Parfois, Sean se disait qu'ils n'avaient rien de fou, qu'ils avaient sans doute un but bien précis - l'argent, comme 99% de l'humanité - et que tout le monde, autorités en tête, manquait ce véritable objectif qui empêchait de les coincer. Parfois, quand leurs actions aboutissaient à des morts, ou à la blessure d'un enfant, il se disait que non, c'étaient juste des mabouls qu'il faudrait arrêter un jour. Deux ou trois fois, la police avait accepté de loin en loin l'aide de civils, mais jusqu'à présent, la secte restait pour l'essentiel leur chasse gardée, sans résultats notables; les choses devraient changer un jour, et Sean avait de plus en plus envie d'être de ceux qui contribueraient à les faire changer. Si Zoo avait été encore là, il aurait déjà été en chasse, d'ailleurs. Ils auraient débriefé autour d'une bière fraîche, le soir, sous le porche de la ferme.
Mais Zoo était à l'autre bout des Etats-Unis et, tant qu'à faire contre mauvaise fortune bon coeur, Sean ne se trouvait pas si mal, à l'instant présent. Il y avait pire que se faire offrir ... une bière fraîche ! La belle affaire ! par une ancienne copine d'école à la fin d'une journée de travail satisfaisante à bricoler à la ferme. "Merci !" Attrapant la bouteille tendue, Sean la souleva en direction du ciel en guise de trinquement, avant d'en boire une bonne gorgée. "Tu vois, tant qu'il y aura des bières, l'été restera supportable." Sans compter le lien social ... non, franchement, une corona ferait toujours bien plus pour les hommes qu'une armée de technocrates. Dommage qu'elle n'ait pas eu le pouvoir de résoudre les enquêtes. indépendamment de ce trait d'humour pas bien drôle mais représentatif de ce qu'il était à peu près capable de faire de mieux en la matière, Sean ne riait pas vraiment. Ce n'était pas le moment. "Il serait quand même temps que les choses avancent. Ca va faire plusieurs années qu'ils sont revenus. Je me demande combien de victimes il faudra encore ... mais tu as raison... Il y a plus important que les pourchasser." En tout cas, pour les mères de famille avec deux enfants. Pour les indécrottables célibataires dont il faisait partie, c'était autre chose. D'autant que maintenant, c'était devenue une affaire personnelle : Jul, Jud, et lui. C'était s'en prendre à beaucoup de Howell d'un coup.
Sean fut d'ailleurs surpris que Grace y pense, elle aussi: après la prise d'otages, ils en avaient parlé, entre frères et soeurs, de manière très howellienne, mais l'aîné s'était bien plus préoccupé de comment sa soeur en particulier avait vécu le traumatisme, que s'épancher sur sa propre expérience. Même avec le recul, elle le laissait de toute façon assez froid. "Ce n'est pas l'expérience la plus agréable de ma vie ..." Il fallait être fou pour aimer se sentir en danger comme ça, et Sean estimait ne pas être fou. "... mais je ne peux pas te dire que ça m'ait traumatisé. J'ai connu autre chose, avant ..." Ce n'était pas un classement des pires merdes vécues dans une vie, mais plutôt des sensations pas inconnues qui lui étaient revenues pendant cette prise d'otages. La peur, bien sûr, en premier lieu, mais aussi le sentiment qu'il pouvait avoir une certaine maîtrise sur les choses. Devant l'air interrogateur de Grace, il précisa quand même : "Afghanistan, Kandahar. Presque dix ans en tant que marine."


Spoiler:
 

_________________

Through the eyes of a child
Take it easy take it slow
Don't rush through life just let it flow
Let your imagination run wild
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1365
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) beylin (sign)
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Jeu 13 Sep - 10:29

 
Sean & Grace
Cornerstone
≈≈≈≈
Grace soutenait Elijah à chaque instant, c’était elle qui l’emmenait à ses séances de rééducation à chaque fois (ou presque), elle qui l’épaulait, l’encourageait, le serrait dans ses bras, l’invectivait parfois, quand il avait envie de baisser les bras, car cela arrivait. Il n’était pas évident pour elle de voir son fils dans cet état, de le voir souffrir autant, mais il n’avait pas le choix s’il voulait ne pas garder de séquelles. Et des séquelles, pour un enfant de neuf ans qui avait encore la vie devant lui, c’était terrible. Alors Grace n’abandonnait pas, elle n’abandonnerait jamais. « Tu pourrais... tu pourrais en discuter avec lui, de tout ça. Non ? Toi tu as vécu ça aussi, tu comprends mieux que personne et Eli t’écoutera, j’en suis sûre » elle leva un regard plein d’espoir vers l’homme. Grace n’avait jamais vraiment fait les présentations, Sean connaissait très peu ses enfants, mais il était grand temps que cela change. Et Elijah avait certainement besoin de discuter avec quelqu’un qui savait ce qu’il traversait, même si les circonstances étaient un peu différentes, même si Sean était un adulte et Eli seulement un enfant. Elle s’empressa de lui servir une bière fraîche pour lui et but ensuite une gorgée de son thé glacé fait maison, sa boisson préférée, et réalisa combien la présence de Sean entre ces murs la réconfortait. Grace avait besoin de compagnie, elle n’était pas faite pour vivre seule.

Elle soupira face à sa réflexion. « C’est vrai. Mais j’ai l’impression que quand les choses avancent d’un pas, elles reculent de deux ensuite... C’est une traque sans fin. Ils savent échapper aux autorité » elle se demandait si elle en avait déjà croisé, des membres de la Rose, si elle les côtoyait même. Au lieu de se poser davantage la question, elle préféra interroger Sean, car elle savait qu’il avait vécu la prise d’otages et avait peut-être été un peu secoué par tout ça. Il lui avoua que, si ce n’était pas l’expérience la plus agréable de sa vie, il en avait vu d’autres. Grace se sentit un peu stupide en réalisant qu’effectivement, il avait fait l’armée, elle le savait en plus, même s’ils n’en avaient jamais discuté, tout se savait toujours dans cette petite ville et Grace l’avait entendu. « C’est vrai... » confirma-t-elle. Elle n’y avait plus pensé, il fallait dire qu’elle avait la tête déjà pleine de mille pensées. « Mais c’est du passé, maintenant, j’imagine. Tu ne regrettes pas ton retour, j’espère ? » certains le regrettaient, Grace le savait. Certains n’arrivaient pas à reprendre le cours de leur existence comme avant, mais elle espérait que ce n’était pas le cas de Sean, car la vie avait encore tellement à offrir ! Tout n’était pas perdu. Elle rit légèrement. « Je t’avoue ne jamais m’être intéressée à l’armée, et tout le reste. Je ne suis sans doute pas une bonne patriote ! » mais elle en avait peur. Peur de l’armée, peur des guerres, peur des conséquences, peut-être un peu peur de la mort, aussi.  

© CODE BY BOHEMIAN RHAPSODY

_________________
Et que le vaste monde
poursuive sa course folle

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 266
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : lux aeterna ; may0osh ; imogenpoots-rph
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Mar 18 Sep - 23:32



cornerstone
Grace & Sean
Oh ... Sean ne s'était pas attendu à une telle demande de la part de Grace: c'était une sacrée responsabilité, de discuter de la rééducation d'un enfant avec lui. Sans compter que cela amènerait certainement des discussions sur ce qui s'était passé ce jour-là, également. Elijah se rappelait-il clairement que l'aîné des Howell était là ? Il n'était pas inconscient quand Sean avait tenté d'intervenir pour l'aider, mais avec le choc, allez donc savoir ... Qu'est-ce que le patron de la scierie lui dirait ? D'un autre côté, il ne s'imaginait pas refuser une demande comme celle-ci: cela lui aurait paru manquer d'humanité. "Eh ben ... Si tu veux oui. Je ne sais pas si je peux lui apporter grand-chose, mais OK." Il faudrait quand même que Grace le briefe sur les choses à ne pas dire ... Même le fait d'être oncle ne lui donnait pas le manuel pour s'occuper d'enfants, sans compter que cela paraissait très personnel, vu de l'extérieur. Il ne faisait aucun doute qu'ils auraient à reparler de ça, un jour, peut-être rapidement. L'aîné des Howell décida qu'il se tiendrait à la disposition de Grace, parce qu'il devait bien ça à Elijah, et la suite se ferait comme d'habitude : sans qu'il sache forcément comment, mais ça se ferait ! S'il avait été homme à reculer devant les obstacles, ça se serait su.
Mais au moins, il servirait à quelque chose; pas comme avec la Rose Lunaire. La curiosité le titillait de plus en plus fort à ce sujet, et bientôt, il le sentait, il aurait besoin de s'en mêler directement. Il fallait juste trouver comment, et ce n'était qu'une question de temps. "Ouais ... Ou ils en font partie ..." C'était une théorie de Zoo, qui avait paru totalement folle à Sean, au début: imaginer des habitants de Redwood rejoignant encore ce mouvement des années après était déjà difficile à imaginer, mais de là à ce que ces personnes fassent parti de l'autorité et soient justement ceux chargés de traquer la secte ... C'était encore plus dingue, et pourtant cela aurait tellement bien expliqué qu'ils soient insaisissables, tous. Grace n'étant pas Zoo, le sujet de la secte finit néanmoins par s'éteindre, relativement rapidement, même si la discussion sur ce qu'il avait ressenti de la prise d'otages ne les emmenait finalement pas si loin. Comme si on en revenait toujours là ...
"Non. Je suis rentrée quand mon unité a été attaquée." Ils n'étaient pas visés directement, et c'était peut-être ça le plus dégueulasse de toute cette histoire. Les rebelles avaient "juste" placé des explosifs de manière à ce que le premier convoi qui passe saute, et il avait fait partie de ce premier convoi. Mais ce n'était pas ça, l'affrontement. Dans un affrontement, vous vous faites face, et aucun des deux - ou plus - ne peut masquer sa lâcheté. Alors que ce qu'ils avaient subi ... Il était difficile de dire ce qu'il en pensait, exactement: une part de lui, pragmatique, minimisait l'événement car après tout, il n'avait pas été blessé ravement. Une autre peinait encore à contenir sa colère devant le bilan humain qui avait découlé. "Ma vie valait plus que ma solde de marine. Enfin je crois." C'était un avis personnel bien tranché, et il était même certain de la validité de cette assertion à ses yeux, mais à ceux des autres ? Peut-être Grace mettait-elle le service de la patrie au-dessus de tout ?
Mais en fait non: elle avouait même ne pas être patriote. En tout cas, pas comme ça. A vrai dire ... "C'est mieux, non ? Je veux dire ... Quelle gratification y a-t-il à se réjouir que des gens, quelque part dans el monde, puisse s'entretuer ? Il n'y a rien de noble à prendre une vie, c'est une nécessité parfois, mais rien qui justifie qu'on en fasse une source de fierté nationale. Si c'est ça être patriote, je ne le suis pas non plus ..." Et pourtant, il avait passé du temps dans l'armée. Il ne se qualifiait même pas de pacifiste. Il détestait simplement cette forme de rengorgement à l'idée de la mort.
D'un seul coup, Sean posa sa bière - presque vide, déjà - et se tourna vers Grace. "On parle beaucoup de moi. Je n'était pas venu pour ça. Tu es obligée de me parler de toi aussi, après une telle confession !" Qu'elle lui dise n'importe quoi, il se sentait preneur aujourd'hui; autrefois, ils n'avaient pas pris la peine de se connaître trop bien, mais aujourd'hui que beaucoup de leurs anciens camarades de classe avaient quitté les environnements, et qu'ils étaient devenus tellement adultes et tellement différents, n'était-ce pas le moment idéal ? Et puisque Grace ne semblait pas décidée à le mettre à la porte pour le moment ...


Spoiler:
 

_________________

Through the eyes of a child
Take it easy take it slow
Don't rush through life just let it flow
Let your imagination run wild
(c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1365
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) beylin (sign)
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   Jeu 20 Sep - 14:23

 
Sean & Grace
Cornerstone
≈≈≈≈
Grace vit bien que sa proposition de parler à Elijah inquiétait un peu Sean. Sans doute ne savait-il pas bien quoi lui dire, et il avait raison ; Grace s’emballait certainement un peu trop vite, mais elle était terriblement angoissée pour son fils et redoutait qu’il lui arrive quelque chose, ou alors qu’il déprime, seul dans son coin. Elle se disait que la présence de Sean pourrait peut-être l’aider, après tout, qu’avaient-ils à perdre ? « Oh, oui, je sais que ce n’est pas évident... » reconnut-elle, un peu troublée. Ce n’était peut-être pas le genre de choses qui se demandaient, puisqu’après tout, s’ils avaient été amis autrefois, aujourd’hui ils ne se connaissaient plus vraiment, ils n’étaient pas très proches. « Mais au moins, il saura qu’il n’est pas seul, qu’il peut... qu’il peut parler à quelqu’un qui a connu ça aussi » en fait, Grace craignait toujours que ses enfants ne parlent pas assez, qu’ils gardent leurs soucis et leurs problèmes pour eux, et elle savait par expérience qu’au contraire, il fallait parler des choses, il fallait les exprimer même quand elles faisaient mal, surtout quand elles faisaient mal. Alors elle voulait s’assurer que si son fils ne lui parlait pas, à elle, il parlerait à quelqu’un d’autre. « Merci d’accepter » elle lui sourit avec bienveillance. Puis elle cligna des yeux, réalisant que Sean n’avait peut-être pas tort. Si la secte échappait si bien aux autorités, c’était peut-être justement que certains membres appartenaient aux autorités. « Tu crois que c’est possible ? » souffla-t-elle.  Bien sûr que ça l’était.

Et si Grace tenait à ce qu’on parle des choses, il y avait un sujet de conversation qu’elle détestait aborder, qu’elle redoutait par-dessus tout, c’était la Rose. Elle en avait peur, car déjà enfant, elle avait été confrontée à sa cruauté. Et cette peur avait grandi en même temps qu’elle, pour finalement prendre tant de place que Grace préférait se voiler la face. Ils en vinrent à évoquer le passé de Sean dans l’armée, un passé qui semblait bien mystérieux pour l’avocate qui ne connaissait strictement rien de cet univers, dont elle s’était toujours un peu méfiée. Sean assura que sa vie valait davantage que son boulot, ce que Grace s’empressa de confirmer « Oui, bien sûr, ça ne fait aucun doute ! » aucune vie ne méritait d’être sacrifiée, et surtout pas pour son travail. Mais Grace comprenait que l’on puisse être passionné par ce que l’on faisait, c’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle passait tant de temps au centre d’aide aux victimes dans lequel elle travaillait – mais elle essayait de lever un peu le pied, maintenant qu’elle était célibataire, pour se concentrer sur ses enfants. Elle était d’accord avec Sean, il n’y avait rien de noble dans le fait de tuer. « Moi ? Oh, je ne suis pas sûre qu’il y aurait beaucoup à dire en ce moment. Depuis que je me retrouve seule avec les enfants, je n’ai plus vraiment le temps de me poser, plus le temps de vivre. En fait, je cours partout ! » elle avait été en couple pendant des années, et le retour au célibat avait été dur à vivre, même si elle avait fini par s’y habituer. Aujourd’hui, même si c’était encore parfois difficile, elle avait fait le deuil de sa relation avec Peter. « Mmh, qu’est-ce que je pourrais dire... Ma boisson préférée est le thé glacé » annonça-t-elle joyeusement en désignant la carafe remplie du thé glacé maison. « Et je suis imbattable aux échecs » peut-être que Sean attendait quelque chose de plus intime, de plus profond, mais qu’importe. Grace avait envie de se montrer de bonne humeur, elle avait envie de montrer à Sean qu’elle était forte, que même si les épreuves s’abattaient sur elle, sur eux, ces derniers mois, elle pouvait garder la tête haute.    

© CODE BY BOHEMIAN RHAPSODY

_________________
Et que le vaste monde
poursuive sa course folle

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: #195 - cornerstone [PV Grace]   

Revenir en haut Aller en bas
 

#195 - cornerstone [PV Grace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amazing grace
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Grace Asthon
» Grace De Slewer
» Ho ! Bas sa alors ! Une nouvelle amie. {PV Thalia Grace}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Waterfall Avenue :: lilac road
-
Sauter vers: