AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 Cold water and black coffee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Jojo l'asticot
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 172
PSEUDO : Mistramya
AVATAR : Max Riemelt
CREDITS : Gif : Gifhunt
ÂGE : 35

MessageSujet: Cold water and black coffee   Ven 9 Nov - 0:18


Cold water and black coffee


"Bonjour. Double expresso, noir, fort, avec un verre d’eau glacée s'il vous plait" toutes ses entrées dans le Snow Rose Cafe commençait par ces quelques mots. Mais pas aujourd'hui. A chaque entrée, quatre jours par semaine à 17h30, pas le mercredi parce qu’il avait une permanence, ni le jeudi et le dimanche parce qu’il allait rendre visite à sa mère. Excepté qu'aujourd'hui, on était jeudi quand il ouvrit la porte du Snow Rose. Il alla se poser directement à sa table habituelle, ses doigts pianotaient sur la table, signe de fatigue et d’énervement. Il alluma son nouveau smartphone flambant neuf, puis il l’éteignit, il répéta l’opération trois fois avant de fermer les yeux et tenter de se calmer. Sous la table, sa jambe droite vibrait et son talon tapait sur le sol. Alors que son visage se détendait, cette jambe ne s’arrêtait pas. Il aurait dû aller courir. Pourquoi était-il venu là ? Ah oui. Il ne pouvait pas courir. L’accident de moto datait de moins de deux semaines et il devait mettre son corps au repos au moins jusqu’au week-end. Il ne boitait plus, c’était déjà ça. Il avait soudain hâte d’être samedi. Il aurait dû aller voir sa mère aujourd’hui. Il aurait dû laisser dans le frigo ses petits plats congelés qui lui auraient tenus jusqu’à dimanche. Lui parler de la pluie et du beau temps, arroser ses plantes pour qu’elles ne meurent pas, brosser ses cheveux et la mettre au lit. Mais sa mère avait fait une hépatite aigue au déjeuner. Elle l’avait appelé affolée, douloureuse. Elle pleurait au téléphone. Sa mère ne l’appelait jamais. Son sang n’avait fait qu’un tour. Cela devenait régulier, trop régulier, le cancer avançait trop vite, il n’avait aucun moyen de l’arrêter maintenant. Elle était partie à Burlington, pour combien de temps cette fois-ci ? Est-ce que c’était la fin ? Depuis deux semaines, Jonas savait que sa génitrice était en sursis. Pour combien de temps ? Difficile à dire. Les médecins ne savaient pas. Mais il imaginait qu’avec la crise qu’elle avait eu ce midi, il serait rapidement fixé.

Il prit ses mains et les mit autour de son visage. Ça y est, il ne bougeait plus. Immobile, il écoutait les bruits habituels du café. Le Snow Rose était devenu un repère avant de rentrer chez lui depuis qu’il avait commencé son poste ici, il y a trois ans. Avant, quand il travaillait à St Albans, il rentrait un peu plus tard chez lui. Ce temps qui autrefois était un temps de trajet, maintenant était devenu un moment de détente entre le travail et le retour à la maison. L’occasion de prendre la température de la ville, de sentir ses habitants. C’était toujours mieux que le Garnett où il ne pouvait s’empêcher de prendre une bière. Ici, il se sentait en sécurité. Tranquille et douillet, au milieu de tous ces gens qui eux aussi avaient leurs habitudes et leur propre plaisir à venir. Cette habitude, ce salon était important pour le policier. La vie très cadrée de Jonas s’étiolait petit à petit. A cause de Marilyn, à cause de sa mère, de son père… Tout ce qui autour de lui était fort et puissant perdait en luminosité et il se sentait peu à peu happé par les ténèbres.  L’odeur de sa commande le fit sourire, ça aussi, c’était un rituel qui lui faisait du bien. Il reconnaissait l'odeur de l'arabica utilisé ici par coeur. Ca n'avait rien à voir avec celui de sa cafetière habituelle. C'est pour cela qu'il venait ici. Se revigorer avec un dernier shot de caféine. Il sourit jusqu’au moment où il se rendit compte qu’il n’avait pas encore commandé. Il leva la tête et découvrit une jeune fille face à lui, avec sa commande habituelle dans les mains, juste devant lui. Interloqué par cette apparition, il ne sut que plonger son regard bleu acier dans ses prunelles l’air suspicieux sans décrocher un mot.

_________________

When you're a kid, they tell you it's all... grow up.
Get a job. Get married. Get a house. Have a kid, and that's it.
But the truth is, the world is so much stranger than that.
It's so much darker. And so much madder. And so much better.
Revenir en haut Aller en bas
 

Cold water and black coffee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ezra Wheeler - Cold Water
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Midtown :: snow rose cafe
-
Sauter vers: