AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription ! Someday I'll be alright (Bjorn) 3189630431
N'hésitez pas à interpréter un membre de la Rose (préliens) ! Someday I'll be alright (Bjorn) 3843455399
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

Partagez

Someday I'll be alright (Bjorn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur
Stella Teller
membre qu'on adore
LITTLE TALKS : 65
PSEUDO : Laecca
AVATAR : Alona Tal
CREDITS : STARBUCKS CRAZY
ÂGE : 33
QUARTIER : au 47 Lilac Road, une maison qu'elle partage avec Nolan, son protecteur.

Someday I'll be alright (Bjorn) Empty
MessageSujet: Someday I'll be alright (Bjorn) Someday I'll be alright (Bjorn) EmptyDim 22 Aoû - 14:10


It's a long way to happiness
Quelques semaines qu’elle se trouve dans cette nouvelle ville, loin de tout ce qu’elle a pu connaître jusqu’à présent. Son seul point de repaire est Nolan. Sans lui, elle ne serait rien, c’est bien pour cela qu’elle a décidée de le suivre alors qu’il souhaitait se rapprocher de sa famille, de sa fille qu’il n’a pu voir grandir à cause de son métier. Quelques semaines, qu’elle habite dans cette grande maison dans un gentil petit pavillon, sans histoire, sans rues sombres, sans menace. Loin de tout ce qu’à pu être sa vie jusqu’à présent, elle n’arrive pourtant pas à se défaire de ce foutu sentiment. Celui qui lui serre l’estomac et l’empêche de respirer correctement, celui qui la prends lorsqu’elle ne s’y attend et la rends faible. La peur. Celle d’être retrouvée, celle de ne plus être libre une nouvelle fois, celle de retourner dans cet enfer qu’elle a vécu. Plutôt mourir que de revivre ça. Nolan, son sauveur, son soutient. Mais il ne sait pas ce que c’est, il n’a pas été à sa place, et même si ces mots la réconfortent, tout comme sa simple présence, Stella à besoin de plus. D’autres personnes qui savent ce qu’elle a pu ressentir, ce qu’elle ressent encore toujours, parce qu’ils ont vécu la même chose, ou presque. C’est ce qui l’a décidé à entrer dans cet établissement un beau jour, presque une semaine après avoir posé ses valises à Redwood. D’abord par curiosité, elle avait fait le tour du propriétaire, elle avait regardé le programme, les différentes réunions, groupes de paroles et de soutiens. Sans pourtant faire le premier pas et prendre une place. Non, elle avait fait demi-tour et tourné cette idée dans sa tête, encore et encore. Nolan avait mis sa carrière de côté, ils n’étaient plus obligés de se cacher, de se faire discret, de ne pas attirer l’attention. Bien que ce n’était de toute façon pas son genre depuis qu’elle avait retrouvée la liberté. Mais ici, dans cette ville, elle pouvait enfin devenir quelqu’un. Le problème, c’est qu’elle ne savait pas encore quoi. En déballant ses cartons, Stella était tombée sur un livre de psychologie. Elle ne savait toujours pas pourquoi, elle l’avait acheté, un jour dans cette librairie. Pas une fois elle ne l’avait ouvert, ne voulant pas se confronter à son ancienne vie, à l’ancienne Stella, celle qui avait un avenir, qui avait de l’ambition, qui avait une heureuse vie devant elle. Elle n’était plus. Morte le jour où elle avait perdu sa liberté sur sa vie et son corps. Cette fois, la blonde avait ouvert le livre, après l’avoir longuement regardé de loin. Il était temps qu’elle avance, qu’elle arrête d’avoir peur et reprenne sa vie en main. Ses rêves étaient toujours là, il suffisait de leur laisser un peu de place. C’est pourquoi elle voulait intégrer l’un de ses groupes de soutient. Elle ne comptait pas déballer son histoire, bien au contraire, mais elle avait l’impression que d’entendre d’autres personnes témoigner de ce qu’ils avaient vécu l’aiderait. Et c’était le cas.
Aujourd’hui, c’était la quatrième fois qu’elle prenait une chaise, dans le fond de la salle, un gobelet de café brulant entre les mains. Elle n’avait parlé qu’une seule fois, pour se présenter, son prénom, son arrivée récente en ville. C’était tout. Alors que tout un tas de personnes prenaient la parole, raconter leurs expériences, Stella, elle, observait la foule. Comme elle avait toujours aimé le faire. Un homme avait plusieurs fois attiré son regard. Les cheveux longs et noirs, retombant sur son visage, comme s’il voulait ne pas être vu. Lui non plus ne prenait pas la parole, se tenait en retrait des autres.  Leurs regardent se croisent, s’accrochent quelques secondes, le temps de s’analyser, avant de se détourner. Le temps file, elle ne prend toujours pas la parole, refuse d’un signe de la tête et attends patiemment que ce soit terminé. Les gens s’éparpillent, se dispersent dans la salle. Elle se lève, se dirige vers la table ou se trouve le café et se ressert un verre. Elle reste toujours quelques minutes de plus à ces réunions, pour observer les gens, pour tenter des les analyser. Et peut être aussi, dans l’espoir que quelqu’un vienne lui adresser la parole. Son verre vide, elle le jette en direction de la poubelle, mais il tape le bord et s’échoue par terre. Elle se baisse pour le ramasser…
AVENGEDINCHAINS


@Bjorn Esbjorn

_________________
Can you save my heavydirtysoul ?
by wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Bjorn Esbjorn
membre qu'on adore
LITTLE TALKS : 239
PSEUDO : Gäa
AVATAR : Tom Hiddleston
CREDITS : Summers (avatar)
ÂGE : 35
QUARTIER : (#027) Maison - Lilac Road - Bjorn compose chez lui

Someday I'll be alright (Bjorn) Empty
MessageSujet: Re: Someday I'll be alright (Bjorn) Someday I'll be alright (Bjorn) EmptyMer 25 Aoû - 23:33






"Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme." Winston Churchill




Voila ce que ne cessait de me répéter mon psychologue et psychiatre "Bjorn, tu dois venir au groupe de parole, tu n'es pas obligé de parler mais viens", à nouveau il y avait eu la question, concernant une hospitalisation en psychiatrie, et j'avais fini par lever les bras, acceptant de me rendre au groupe de parole. En faite, j'avais déjà accepté de faire une thérapie au ranch, me retrouver en compagnie des chevaux, ça me semblait moins compliqué, ils ne venaient pas me juger, puis les animaux ont toujours un don, celui de me faire sourire, les humains, c'était encore une autre histoire. Venir à un groupe de parole, écouter des témoignages, non, je n'avais pas envi de parler, je n'avais pas envi de me rappeler ...

Le regard vide, je me rendis compte que encore une fois, j'étais assis dans cette pièce, à attendre que l'heure passe, gardant le silence et plongeant dans mes pensées. Parfois en entendant les témoignages des autres personnes, j'avais juste envi de dire "qu'est ce que je fou la ? Pourquoi moi ?". Stress post-traumatique, j'avais envi de rire à ce diagnostic, oh d'ailleurs j'avais rigolé, puis on m'avait parlé de mes addictions, du pourquoi j'avais besoin d'oublier, et après plusieurs overdoose, j'avais du l'admettre. Les cheveux me tombant dans les yeux, il m'arrivait aussi de taper du pied nerveusement, en attendant la fin de la séance, j'avais aussi croiser le regard d'une autre jeune femme, celle-ci n'ayant pas encore pris la parole non plus. Je pouvais au moins dire que je me sentais moins seul, à ne pas parler. La, ce que je pouvais dire, c'est que j'avais bien besoin d'une cigarette pour accompagner ce piètre café, ou plutôt pour m'aider à gérer l'angoisse qui ne cessait de grandir en moi. Me perdant à nouveau dans mes pensées, je mis un certain temps à comprendre, que le groupe de parole venait de finir ... Ouf ... Me relevant doucement, des vieilles blessures qui font toujours des misères, mon gobelet de café à présent vide, je n'ai qu'une envi, fumer cette cigarette et alors que j'étais près à jeter ce gobelet, je ne me rendis pas compte que quelqu'un était déjà la ... Voila ce que c'était d'être trop dans les nuages, d'ailleurs, lorsque la personne releva la tête, je me cognais le front contre cette personne, non que personne ne rigole ce n'était pas drôle. "Oups ... Désolé" dis-je en me passant une main contre mon front, puis j'aperçus la jeune femme, celle qui n'avait pas encore pris la parole, pourquoi je devais être encore plus gêné ? On dit quoi dans ce genre de situation ? Peut-être que je devrais même fuir ? Ouais, se serait sans doute mieux, que de rester la, raide comme un piquet, oh m*rde cette situation était embarrassante.


CODE  ϟ VOCIVUS  -  IMAGE ϟ KANE..

_________________


Monster
If I told you what I was Would you turn your back on me ? And if I seem dangerous Would you be scared ?
(c) anaphore


Dernière édition par Bjorn Esbjorn le Dim 17 Oct - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Stella Teller
membre qu'on adore
LITTLE TALKS : 65
PSEUDO : Laecca
AVATAR : Alona Tal
CREDITS : STARBUCKS CRAZY
ÂGE : 33
QUARTIER : au 47 Lilac Road, une maison qu'elle partage avec Nolan, son protecteur.

Someday I'll be alright (Bjorn) Empty
MessageSujet: Re: Someday I'll be alright (Bjorn) Someday I'll be alright (Bjorn) EmptyVen 27 Aoû - 20:18


It's a long way to happiness
Une heure qu’elle est assise sur une chaise à écouter les gens parler de leurs expériences, de comment ils se sentent et comment ils font pour s’en sortir. Une heure qu’elle trouve écho en ces témoignages, qui la réconfortent, la font se sentir un peu moins seule dans ce bas monde. Bien sûr, personne n’a vécu exactement la même chose que Stella, à moins que comme elle, on n’ose pas prendre la parole. C’est son cas. Elle ne se sent pas prête à s’exposer de la sorte, de voir le regard des personnes  autour d’elle changer en apprenant ce qu’elle avait subit, ce qu’elle avait été. Elle pourrait parler de son addiction forcé à la drogue et l’alcool, mais à vrai dire, aujourd’hui, ce n’était plus un problème. Elle buvait de temps en temps, seulement parce qu’elle en avait envie, et non pas pour oublier. Quant à la drogue, la seule qu’elle s’autorise parfois, c’est un joint pour se détendre lorsque ses angoisses sont trop fortes. Sa thérapie ne se fait pas en parlant, mais en écoutant, en observant les gens autour d’elle, en tentant de comprendre leurs comportements. Comme cet homme, qui ne dit rien aussi, dont la posture dit clairement « laissez moi tranquille ». La blondinette à l’impression de se retrouver un peu en lui. Pourtant, lorsque leurs regards se croisent, elle ne s’y attarde pas et le détourne pour se concentrer sur la discussion générale. Séance terminé, elle se lève et prends une nouvelle fois du café. Ce n’est pas qu’il soit spécialement bon, bien au contraire, mais ça lui occupe les mains quelques minutes de plus, le temps de laisser la populace s’échapper de la pièce, de les observer une nouvelle fois. Elle s’approche de la poubelle et jette son gobelet. Qui finit par terre. Se penche pour le ramasser et se relève sans faire attention à cet homme qui s’est rapproché, qui se tient au dessus d’elle. Un choc. Une douleur. Une exclamation masculine. Sa main se porte sur le haut de son crâne, dans l’espoir d’en atténuer la douleur. Son regard se lève et croise celui qui brun. Elle pourrait lui sourire, rire avec lui de la situation, mais un frisson lui parcourt le corps alors qu’elle se rend compte de la proximité de cet inconnu. Sans le contrôler, elle recule d’un pas. « Il n’y a pas de mal. » Elle hoche la tête, pour lui assurer que tout va bien, qu’elle ne va pas lui sauter dessus ou lui hurler dessus comme une hystérique. «  Enfin si ça fait mal, mais ce n’est pas grave. » Si elle avait été une personne normale, si elle avait été l’ancienne Stella, elle se serait sûrement approcher de lui, aurait enlevé la main qu’il avait portée à son front pour voir les dégâts. Mais elle n’en fait rien, se contente de l’observer. Elle remarque les beaux traits de son visage, se dit qu’il doit être sacrément charmeur lorsqu’il se met à sourire. Mais il n’est pas question de ça maintenant. Sa blessure. Pas de sang, c’est déjà ça. Son gobelet toujours dans la main, après l’avoir ramassé, elle le jette finalement dans la poubelle. Puis elle se tourne une nouvelle fois vers le brun. «  Et vous ça va votre tête ? J’espère que vous n’aurez pas de bosse… »
AVENGEDINCHAINS

_________________
Can you save my heavydirtysoul ?
by wiise
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Bjorn Esbjorn
membre qu'on adore
LITTLE TALKS : 239
PSEUDO : Gäa
AVATAR : Tom Hiddleston
CREDITS : Summers (avatar)
ÂGE : 35
QUARTIER : (#027) Maison - Lilac Road - Bjorn compose chez lui

Someday I'll be alright (Bjorn) Empty
MessageSujet: Re: Someday I'll be alright (Bjorn) Someday I'll be alright (Bjorn) EmptyDim 17 Oct - 11:47






"Le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme." Winston Churchill




C'était aussi mon psychiatre, qui me disait "tu dois aller à ce groupe, peut-être que tu y fera même des rencontres ! Allez Bjorn tu dois essayer, c'est pour ton bien". Quand je repensais à "c'est pour ton bien", la première chose que j'avais eu envi de lui dire "mais qu'est ce que vous avez à foutre de mon bien ?", seulement il était psychiatre, c'était son boulot d'aider les autres, il était payer pour. Peut-être qu'une partie de lui apprécié se travail, je l'espère, à moins qu'il n'attende que sa paye. Alours oui j'étais venu à ce groupe de parole, jusque la je n'avais jamais parlé à qui que se soit, jusqu'à ce que mon front heurte celui d'une blondinette, le genre de chose qui fait rire, le genre de rencontre qu'on peut même voir dans les films, mais comme quoi, il n'y a pas que dans les films ou l'on peut se cogner le front, et rencontrer une autre personne. Voyant la femme reculer d'un pas, je me sent, mal à l'aise ... Me mordant doucement la lèvre inférieur, juste juste envi de fuir, j'ai déjà vue ce genre de regard et ... Hum ... Je voulais seulement fuir, quitter cet endroit, heureusement qu'elle reprend la parole, car je serais peut-être parti en courant. Lorsqu'elle reprend la parole, je me contente de hocher la tête, puis à ses nouvelles paroles, j'eu un petit sourire, chose bien rare chez moi, mais ce qu'elle venait de dire, oui ça faisait mal, mais ... Bon ce n'était pas la fin du monde non plus, puis il y avait la façon de le dire, ça avait le don de détendre l'atmosphère, celle que j'avais voulu fuir quelque secondes plus tôt. Finalement elle ramasse son gobelet, pour le jeter dans la poubelle, et moi ... Bien je reste raide comme un piquet ... Magnifique ... Mais je ne pouvais pas mieux faire pour le moment. "ça va j'ai connu pire" j'avais voulu dire ça sur le ton de l'humour, mais je me rendis, que ça ne m'apportait que des mauvais souvenirs. Evidemment que j'avais connu pire ... Je déglutis difficilement, changeant de sujet "Bjorn ... Enfin vous le savez comme on se présente à chaque fois", Bjorn est nul concernant les relations sociables, et ça, ce n'était pas nouveau, ce que je pouvais être lourd parfois, en même temps je n'avais pas parler avec quelqu'un depuis quand ? Je ne calculé même plus.


CODE  ϟ VOCIVUS  -  IMAGE ϟ KANE..

_________________


Monster
If I told you what I was Would you turn your back on me ? And if I seem dangerous Would you be scared ?
(c) anaphore
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Stella Teller
membre qu'on adore
LITTLE TALKS : 65
PSEUDO : Laecca
AVATAR : Alona Tal
CREDITS : STARBUCKS CRAZY
ÂGE : 33
QUARTIER : au 47 Lilac Road, une maison qu'elle partage avec Nolan, son protecteur.

Someday I'll be alright (Bjorn) Empty
MessageSujet: Re: Someday I'll be alright (Bjorn) Someday I'll be alright (Bjorn) EmptyLun 8 Nov - 10:44


It's a long way to happiness
Une première approche pour le moins incongrue, il faut bien l’avouer. Si un jour Stella avait pensé vivre cette situation, elle ne l’aurait clairement pas cru et aurait rit de bon cœur. Sauf qu’il ne faut jamais dire ‘jamais’. Elle ne pensait pas s’en sortir, et pourtant, elle est là aujourd’hui, grâce à Nolan. Elle ne pensait pas pouvoir reprendre une vie normal, jusqu’à ce qu’elle la vive, sans même s’en apercevoir. Une douleur vive sur le haut du crâne la ramène à la réalité et lui fait lever vers l’inconnu qui ne dit pas un mot, tout comme elle. Celui dont elle à peine croiser le regard quelques secondes, mais dans lequel elle s’est vaguement reconnu étrangement. Alors qu’elle se rend compte de la proximité de l’homme, Stella fait un pas en arrière, malgré elle, et elle voit sur le visage de l’inconnu qu’il la remarqué. Quelques mots sortent de sa bouche pour le rassurer, elle aussi à vrai dire. C’est vrai après tout, il n’y à pas de mal, il ne la pas fait exprès, ce n’était pas voulu, elle n’a pas à avoir peur, n’a pas à reculer pour s’éloigner d’une personne qu’elle ne connait pas mais qui ne lui veut apparemment pas de mal. Sauf que c’est plus facile à dire qu’à faire, et que son corps à prit le contrôle sans même qu’elle ne s’en rende compte. Elle voudrait bien s’excuser pour cela, mais comment faire sans lui révéler son histoire ou sans passer pour une folle auprès du jeune homme ? Après avoir enfin jeté son gobelet dans la fameuse poubelle, Stella prends des nouvelles du grand brun, en espérant qu’il n’a pas trop mal, et qu’il n’aura pas de bosse. Car si elle a prit le coup sur le haut du crâne, lui, c’est carrément sur le front. Elle hoche la tête, tout en se mordant la lèvre, car elle s’en veut, il n’a pas l’air bien, et elle se demande si c’est le fait de lui parler ou le coup qu’il a reçu. Un sourire apparaît finalement sur sa bouche alors qu’il se présente. Effectivement, elle a déjà entendu son nom, lors de la fameuse présentation du début de la séance. « Enchantée Bjorn. Et encore désolée pour ce qu’il s’est passé. Je ne suis pas autant inattentive à ce qu’il se passe autour de moi, d’ordinaire. » Là on pourrait dire que Nolan ne serait pas content s’il avait vu la scène, elle avait clairement baissé sa garde et s’était laissé surprise par la présence de Bjorn, qu’elle n’avait même pas sentit. Ce n’était pas bon pour la jeune femme. « Et moi c’est Stella, nouvellement débarqué en ville. » Elle secoue la tête, ne sachant pas pourquoi elle lui dit ça, alors qu’il n’a probablement pas envie de rester là à discuter avec elle… Pourtant, de son côté, la jeune femme à bien envie d’en apprendre plus sur lui…
 
AVENGEDINCHAINS

_________________
Can you save my heavydirtysoul ?
by wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Someday I'll be alright (Bjorn) Empty
MessageSujet: Re: Someday I'll be alright (Bjorn) Someday I'll be alright (Bjorn) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Someday I'll be alright (Bjorn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
you're entering redwood hills
 :: Around Redwood Hills :: Ranch
-
Sauter vers: