AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription ! kick in the head 3189630431
N'hésitez pas à interpréter un membre de la Rose (préliens) ! kick in the head 3843455399
-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

Partagez

kick in the head

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

-- membre qu'on adore --
Jillian Hopkings

PERSONNAGE
kick in the head Aa61bd1ea5fc4a93d5b92f62ef1ef320

reidelijah
LITTLE TALKS : 281
PSEUDO : sasa
AVATAR : zoé kravitz
CREDITS : @suskind — @olliviacooke
ALTER-EGO : Leo — l'asticot
ÂGE : 34
QUARTIER : willow street — avec la bff
MÉTIER : sexothérapeute — ancienne réincarnation de janis joplin
COEUR : expecto — patronum
INTERVENTIONS RL : oui
INFOS RP

kick in the head Empty
MessageSujet: kick in the head kick in the head EmptyVen 4 Nov - 2:01

kick in the head

   
Elijah & Jillian

   Loin d’être la personne la plus constante, Jillian réalise en consultant ses messages, qu’elle n’a plus eu de réponses de la part d’Elijah - et ce, depuis un bon moment. Elle n’est pas du genre à le prendre personnellement - il faut dire que l’ancienne musicienne n’est pas de ceux qui ont leur téléphone greffé à leur main. Pour autant, cette fois-ci, la métisse est perplexe, un brin inquiète. Leur relation n’a jamais été bien sérieuse - et pourtant, cela n’empêche pas la jeune femme d’avoir développé un certain attachement pour le militaire. Rien de sentimental, mais l’affection est bien présente. C’était sans doute le manque de connexion charnelle qui les avait éloignés - car il serait hypocrite de prétendre le contraire. Cependant, elle appréciait sa compagnie. Il n’était pour autant pas un rayon de soleil, mais pour la jeune femme, ça l’importait peu. Elle savait qu’il avait traversé des moments difficiles, et n’était personne pour juger ses combats. Alors qu’elle essaie de se remémorer la dernière fois qu’elle avait eu le plaisir de le croiser - sûrement pour se rassurer - Jillian se demande si elle ne ferait pas mieux d’improviser une visite. Clairement, le téléphone ne semblait pas être une option de contact efficace. Son sixième sens lui disait d’agir.  Elle se disait qu’au pire, il l’enverrait chier. Elle ne pense pas avoir fait quelque chose de particulier pour mériter le silence. Cela devait forcément être dû à autre chose.  Jillian ne peut s’empêcher de se faire un recap de leurs dernières conversations. Elle se souvenait qu’il était dans l’attente d’un retour de la part de l’administration militaire quant à un éventuel retour sur le terrain. Elle n’avait aucune idée de comment fonctionnaient ce genre de processus, mais d’un point de vue extérieur, et sans doute peu objectif, Jillian avait espéré - pour lui - trouver un autre plan de carrière. S’il lui avait longuement parlé de cette lifeline que représentait sa carrière militaire, Jillian avait le sentiment qu’elle lui avait fait plus de mal qu’autre chose. Positionnée en personne qui tenait à son interlocuteur, son envie était de le voir heureux.

Quittant son cabinet, - une nouveauté depuis quelques mois - Jillian décide de se rendre directement chez Elijah, logement qui se trouvait à quelques minutes à pied de chez elle.  Un des avantages de vivre dans un si petit village, il fallait l’avouer.  Jillian se demandait alors si elle allait le retrouver, ou s’il était tout simplement reparti. La deuxième option lui semblait curieuse, c’était sans doute le genre de nouvelles qui s'annonçait. A l’époque, en tout cas, il avait toujours pris le temps de le faire.  Pourquoi les choses auraient-elles été différentes aujourd’hui ? A défaut de se poser davantage de questions, la jeune femme sonne à la porte. Elle attend pour ce qui lui semble être une éternité - puis, a le réflexe de tester si la porte était ouverte ou non. Il faut dire qu’elle n’entend aucun son émanant de celle-ci.  Pas vraiment gênée, elle s’engouffre dans l’entrée, en déclarant : Elijah… ? T’es là ? C’est Jillian. Elle s’aventure davantage, en jetant un regard curieux mais inquiet, autour d’elle. someone had a little bit too much fun qu’elle pense, en découvrant de nombreux cadavres de bouteilles, sur le chemin qui la mène directement à l’intéressé. Sur le canapé, elle découvre une vision peu flatteuse du militaire.  Les cheveux, la barbe. Un homme des cavernes, affalé sur le sofa. Elijah ? Qu’elle lance, en passant sa main sur son bras, pour le réveiller. En se faisant, elle ne peut que relever qu’il semblait avoir perdu du poids.  Jillian se pince la lèvre inférieure.  Jillian ne pouvait qu’en conclure que ça n’allait définitivement pas. Dude, je suis venue checker si t’étais vivant. Qu’elle explique, en croissant enfin son regard - et pour justifier son intrusion. La vision était déchirante, barely alive.



   Dezbaa pour Redwood Hills @Elijah Prescott :hert:

_________________
First line, take mine;
I'm fine as fuck


bff:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

-- membre qu'on adore --
Elijah Prescott

PERSONNAGE
LITTLE TALKS : 888
PSEUDO : Carlie
AVATAR : Ben Barnes
CREDITS : proserpine (avatar) + Siren charms (sign)
ALTER-EGO : Killian & Sean
ÂGE : 38
QUARTIER : Lilac Road
MÉTIER : Ancien militaire, désormais à la retraite depuis juillet 2022, prisonnier d'une spirale infernale qui le tire vers le bas. Ame errante perdue dans un avenir incertain
COEUR : Déchiré et en miettes, en grande partie par ses soins. Divorcé et père d'une ado compliquée. Palpitant qui bat pourtant pour une jolie brune
INTERVENTIONS RL : oui
INFOS RP

kick in the head Empty
MessageSujet: Re: kick in the head kick in the head EmptySam 3 Déc - 1:34

Kick in the head

Jillian & Elijah

L’univers a perdu de sa luminosité. Le monde n’est plus qu’obscurité permanente. Elijah a perdu de son éclat, de sa vitalité. Sa raison de vivre s’est envolée. Sa carrière militaire représentait beaucoup, à ses yeux, elle était tout ce qu’il lui restait. Divorcé, père d’une adolescente qui le déteste et qui passe son temps à lui balancer toujours plus de reproches à la gueule, et entiché d’une femme compliquée qui n’a plus donné signe de vie depuis des mois, il est aisé d’affirmer que sa vie privée est chaotique. Rien à quoi réellement se raccrocher. Ses ami.es font leur vie de leur côté et même si sa famille est présente – sa sœur notamment qui se donne corps et âme pour lui – cela ne suffit pas à Elijah pour sortir de son pessimiste persistant. Difficile de se sortir d’une dépression sans l’aide adéquate et sans volonté de la part de celui qui en souffre. Parce qu’il se laisse aller, l’ex militaire. Eli n’a plus gout à rien. Il n’a même pas la force de se lever le matin et c’est dans son canapé qu’il passe le plus clair de son temps, rideaux baissés quand Romy ne les ouvre pas. L’alcool est devenu son meilleur ami. Fidèle au poste depuis plus d’un an, il n’a jamais flanché. Présence exacerbée depuis cet été, depuis cette abominable vérité et ce coup de fil assassin.

A présent, Elijah vit dans une grotte. Si sa sœur s’efforce de le nourrir, il ne déborde pas d’appétit et il s’est aminci. Les joues creusées, des cernes visibles à dix mètres, des cheveux trop longs et une barbe qui ne cesse de pousser, Elijah fait peine à voir. Aussi désespéré à l’intérieur qu’à l’extérieur. Romy travaille et ne peut décemment pas passer le voir constamment. Lors de ses journées d’absence, les cadavres de bouteilles jonchent le sol et les meubles. Les verres s’entassent partout. La poussière s’accumule. Le chaos est omniprésent. La télé demeure la seule source de lumière de son salon. Affalé dans son canapé, l’ancien soldat dort à poing fermé, à défaut de faire autre chose de ses journées. Trop assommé par l’alcool déjà ingurgité, il n’entend pas la sonnette de sa porte retentir. Ni l’entrée de Jillian dans l’appartement. C’est à peine s’il sent ses doigts sur son bras. Une grimace déforme les traits de son visage alors qu’il peine à ouvrir un œil. Un grognement s’échappe de ses lèvres pour toute réponse dans un premier temps alors qu’il passe un bras sous sa tête. Après quelques mots de plus, il reconnait enfin Jillian. « Malheureusement ouais. » Lance-t-il pour toute réponse alors qu’il croise enfin son regard. Vaseux, la tête en vrac, il n’est pas disposé à faire beaucoup d’effort. « Tu perds ton temps. » Il marmonne, articule difficilement. Pourtant, il se retourne mollement pour s’allonger sur le dos afin de mieux la voir. « J’vais pas être d’une super compagnie alors te sens pas obligée de rester. » Parce qu’on ne peut pas dire qu’il transpire la joie de vivre actuellement. Et surtout, il n’est pas d’humeur à faire la conversation. Parler de la pluie et du beau temps ? Très peu pour lui. Il a juste envie de s'enterrer dans un coin, Eli.


Dezbaa pour Redwood Hills @Jillian Hopkings :hert:

_________________
- - It's dark inside it's where my demons hide - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

-- membre qu'on adore --
Jillian Hopkings

PERSONNAGE
kick in the head Aa61bd1ea5fc4a93d5b92f62ef1ef320

reidelijah
LITTLE TALKS : 281
PSEUDO : sasa
AVATAR : zoé kravitz
CREDITS : @suskind — @olliviacooke
ALTER-EGO : Leo — l'asticot
ÂGE : 34
QUARTIER : willow street — avec la bff
MÉTIER : sexothérapeute — ancienne réincarnation de janis joplin
COEUR : expecto — patronum
INTERVENTIONS RL : oui
INFOS RP

kick in the head Empty
MessageSujet: Re: kick in the head kick in the head EmptySam 14 Jan - 16:36

kick in the head

   
Elijah & Jillian

   Poussée par une envie de faire un wellness check la jeune femme ne se fait pas prier pour entrer chez son ancien amant. Elle n’est pas de nature oppressante, l’esprit libre laisse son entourage jouir de leur propre existence. Il faut dire que Jillian n’est pas la personne la plus assidue pour répondre aux messages ou donner des signes de vie. Appelez ça son sixième sens, mais aujourd’hui, la trentenaire avait ressenti quelque chose et si elle avait passé des années à ignorer cette petite voix dans sa tête, ce n’est à présent plus le cas. A l’intérieur, Jillian ne peut que constater le manque de rangement. Jiji n’est personne pour juger : elle a eu des moments dans sa vie où le ménage n’était pas une priorité, la fête était prédominante. Concernant le militaire, c’est plutôt étrange. Il n’est pas si chaotique que ça, d’habitude .  Elle remarque les bouteilles entassées, les verres laissés à l’abandon. La télévision en fond, et enfin : le militaire endormi sur le canapé. A cette heure-ci, Jillian pense raisonnable de le réveiller (et puis elle n’allait pas rebrousser chemin). Jillian ne peut qu’avoir un pincement au coeur en le voyant dans un pareil état. Ce n’est pas une fête de trop, ça pue la dépression, l’abus d’alcool. Le mal-être est général, ça se sent, ça s’entend et surtout ça se voit à son apparence. L’homme des cavernes se réveille. Il grogne, et répond à sa remarque, sur le fait qu’il soit vivant. Jillian se rapproche davantage pour déchiffrer ce qu’il marmonne.  L’odeur de l’alcool de la vieille, ou de quelques heures en arrière, vient chatouiller ses narines. Le militaire se met sur le côté, de façon que leurs regards puissent se croiser.   Je vais nulle part. Pour clore le sujet de sa présence, et si elle se sentait obligée de rester ou non. Si elle était là, c’était pour lui, qu’il soit d’une super compagnie ou non. Je vais pas te laisser te momifier sur ton canapé. Son regard dérive sur l’une de ses joues plus creuses qu’à l’habitude, presque masquée par cette barbe qui ne lui était pas commune. Sa main se perd d’ailleurs un instant sur celle-ci.   Qu’est ce qu’il s'est passé, Eli ? Support émotionnel first et action ensuite, pensait-elle, face à l’environnement plus que négatif dans lequel son ami évoluait. S’il lui permettait, la jeune femme ne partirait pas sans être certaine que qu’il irait mieux . Sa visite n’avait aucun sens si elle n’avait aucun impact.  Il était son ami, et l’abandonner et le retrouver dans les faits divers de Redwood Echo serait dévastant. Je suis là pour toi. Ajoute-elle pour l'encourager, mais réalise autre chose, puisqu'il venait de se réveiller : T'as besoin de quelque chose ? De l'aspirine, de l'eau ?



   Dezbaa pour Redwood Hills @Elijah Prescott :hert:

_________________
First line, take mine;
I'm fine as fuck


bff:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
-- --

PERSONNAGE
INFOS RP

kick in the head Empty
MessageSujet: Re: kick in the head kick in the head Empty

Revenir en haut Aller en bas

kick in the head

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» And so i cry sometimes just to get it all out what's in my head
» Robin | In your head they're still fightin'
» With my head down low I and I still feel broken ♦ Emmy Fitzgerald
» The past is in your head, the future is in your hands ★ Sean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
you're entering redwood hills
 :: Waterfall Avenue :: lilac road
-
Sauter vers: