AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 CATASTROPHE A WILLOW STREET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2397
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Sam 18 Avr - 12:33

Le membre 'Opale McCulun' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Sam 18 Avr - 14:38

Diana ouvrit les yeux réveillés par des bruits extérieurs. Elle se leva en se frottant les yeux et alla à la fenêtre.  La maison juste en face avait le toit qui s’était effondré. Certains étaient déjà en train de déplacer, dégager, balayer ou reconstruire. Soudainement la rouquine se sentit parfaitement réveillé. Elle enfila des vêtements bien chauds. Elle avait juste la rue à traverser. Mais pour ce genre de chose, la jeune femme n’était pas douée. Pas physique pour deux ronds. Si elle pouvait aider se serrait en réchauffant les autres. Elle fit couler du café, chocolat chaud et du thé. Elle sortit également trois thermos et des gobelets en plastique. Si manuellement elle ne pouvait pas aider, elle pouvait au moins leur servir quelques choses de chaud à tous. En laissant les boissons coulés, Diana sortit ses grosses chaussures, son bonnet et son écharpe et s’emmitoufla dedans. La rouquine prit également un panier pour pouvoir tout transporter sans faire trente-six mille allers-retours. Elle sortit ensuite dehors, affrontant le froid et se dirigea vers ses voisins. Dans le monde qui était là pour aider, elle aperçut Opale. La jeune femme sourit.
« J’ai apporté des boissons chaudes pour ceux qui veulent » lança-t-elle assez fort pour que tout le monde puisse entendre.

Elle posa son panier dans un coin visible mais à l’abri de se faire renverser. En quelque pas, elle rejoignit sa meilleure amie.
« Coucou ! »

Diana décida de tenter de déplacer une lourde planche de bois pour dégager un passage. Lourde, du moins pour ses petits bras de musicienne.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2397
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Sam 18 Avr - 14:38

Le membre 'Diana Rookwood' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Dim 19 Avr - 1:08

Ezio aperçoit Diana traîner une planche lourde au moment où il arrive. L’espace d’un instant, il hésite à faire demi-tour. Qu’elle se démerde avec les autres, elle et sa foutue crinière rousse. Mais l’instant d’après, Ezio se reprend : il n’est pas là pour régler ses comptes, mais aider Aaron et Cléo. Cléo qu’il connait plus tôt bien, et qu’il est obligé de venir aider. « Attend, laisse-moi faire. » souffle-t-il en arrivant à sa hauteur. Ezio la regarde à peine, encore ému par leur dernière conversation qui a laissé planer le doute dans son esprit. Il ignore s’il la hait ou non. Peut-être pas assez pour la laisser se débrouiller avec une planche pour faire son poids. Il la tire à sa place jusqu’à un endroit où ont déjà été entassés quelques planches et gravas à déblayer. Puis il rentre de nouveau, jette un coup d’œil aux personnes présentes. Son cœur se serre en voyant Opale, Opale qu’il aurait préféré éviter en présence de Diana. Il la salue d’un bref signe de tête, un peu distant, puis s’approche d’Aaron et Cléo. « Salut les gars. Je suis désolé pour votre baraque. Je viens aider, on va réussir à arranger tout ça. » qu’il dit en guise de réconfort, sincère, avant de les dépasser pour s’emparer d’outils. Plus manuel qu’intelligent, Ezio va enfin pouvoir prouver qu’il n’est pas juste le mec qu’on accuse de frapper les femmes (son ex est dans la même pièce, ça tombe bien !), mais qu’il peut aussi être un mec bien. Il salue ensuite d’un signe de tête Brooklyn, l’ex d’Emil, et un autre garçon brun qu’il ne connaît pas. Ezio dépose les outils sur un meuble pour tenter d’arracher une planche qui se détache dangereusement du mur. Si Helga, Emil ou Anja étaient là, ça l’arrangerait. Mais Emil doit dormir après avoir passé la nuit sur ses jeux vidéos, et Anja doit faire la grasse matinée chez Tobias. Quant à Helga, Dieu seul sait où elle est. Ezio sort son téléphone de sa poche pour lui envoyer un message et lui demander de rappliquer sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2397
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Dim 19 Avr - 1:08

Le membre 'Ezio Teobaldo' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Dim 19 Avr - 22:51

Un unijambiste sur un chantier, il y avait probablement de quoi rire aux éclats. Clairement, Brody en rigolait intérieurement. Il était doué pour faire exploser des matières quelconques mais réparer une maison? C'était un peu moins sûr. S'il comparait le toit de la bâtisse à la carte mère d'un ordinateur, peut être que là il pourrait faire des miracles mais autrement, Manning était probablement relégué au rang du Hulk gris originel. Rien de très glamour, en somme. Pourtant, il était là à faire son coq devant Brooklyn une pelle à la main, prêt à sauver le monde comme Captain America si on enlevait le bouclier, la belle gueule sans cicatrice et la jambe manquante... Non, en fait, il ressemblait plus au Pingouin dans Batman mais le caractère de psychopathe en moins. Encore plus charmante image, n'est ce pas? Dans tous les cas, Brody souriait en constatant les dégâts alors que d'autres personnes arrivaient sur lev lieux et semblaient s'en sortir avec leurs tâches respectives. Brody, lui, se retourna lorsque la propriétaire des lieux l'invitait à aller s'occuper d'un coin inoccupé. Il avança donc claudiquant, Cléo probablement sur ses talents et tenta de déblayer l'allée en parlant... Peut être dans le vide, allez savoir. "Ca en fait du boulot à cause de cette fichue tempête. A croire qu'elle a envoyé les toits des baraques aussi loin qu'un manchot propulse ses crottes à la vitesse de la pression d'notre coeur... 7,2 kilomètres heure tout de même pour une crotte de manchot... j'suis pas sûr que nous en une heure, on aura déblayé l'allée, m'enfin..." Et il continua à attraper des planches, évitant de se baisser sur sa jambe artificielle pendant l'entreprise. Cette journée allait être belle, tiens.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2397
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Dim 19 Avr - 22:51

Le membre 'Brody Manning' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Mar 21 Avr - 21:09

Paix et amour.

Dans la maison, je trouvais un Aaron atterré et une Cléo dépitée. Quoi de plus normal. Néanmoins, leurs visages s’illuminèrent lorsque j’entrais dans la pièce, visiblement contents de ne pas être seuls à y faire face. En chemin, j’avais abordé quelques passants pour qu’ils nous aident. Un toit effondré par la neige, ce n’était jamais simple. Il y avait le déblayage, dans un premier temps. Et là-dessus, on pouvait tous agir. Même Brody, cette espèce de fou scientifique avec un trop gros Q.I. pour son propre bien, avait décidé de participer. Ou plutôt, de me montrer comment on se servait d’une pelle, puisque de nous deux, c’était moi, la femme blonde et sans trop de diplômes. C’est vrai qu’un master déblayage était le minimum requis, aujourd’hui … Si tu le dis ! Encore une histoire où la science confuse de Brody s’exprimait. Ce mec était vraiment … ailleurs. C’était quoi cette histoire de deux heures ? C’est normal, vous viendriez pour moi si c’était ma maison qui était dans cet état. Je lançais aux colocs, dont les visages avaient retrouvé leurs couleurs, et c’était le principal. Même Diana, une fille que je reconnaissais être l’une de ses meilleures amies avaient décidé de nous aider, une ramenant même le café. Elles furent accueillies avec un grand sourire, et c’était comme ça que j’aimais Redwood. Une petite ville où tout le monde s’aide et sans se poser de questions. Après tout, aujourd’hui c’était Cléo et Aaron, mais demain, ça pouvait être n’importe lequel d’entre nous. Même Ezio, le gars que jamais je n’aurais imaginé sur un chantier ou une pelle à la main, nous avait rejoint et s’attelait à la tâche.
Toute notre petite bande s’était armée de pelles, et on commençait à déblayer au moins l’extérieur, lentement mais sûrement. Il fallait dire que nous n’étions pas physiquement fait pour ce genre de travail, tous autant que nous étions. Et même Einstein ne pourrait pas me contredire. Mais dans cette région, tout le monde devenait rapidement familier avec une pelle à neige entre les mains, l’hiver ramenant toujours des mètres de neige au fil de la saison.
Brody m’avait embarqué, me sommant de le rejoindre à déblayer la cour avec lui. C’était sans doute un mal pour un bien. Le supporter lui, mais aider mes amis. Je ne compris pas son histoire de pingouins, mais … ça avait un goût de déjà-vu. Je ne comprenais jamais ce qu’il racontait, et en échangeant un regard avec Cléo, j’eus un rire un peu forcé. Qui se transforma en cri (de haine) de surprise quand le tas de neige qu’il formait depuis un moment eut la bonne idée de s’effondrer, pile poil sur moi. Merci Brody ! Je crois que tes statistiques vont en prendre un coup ! Combien de carottes faudra-t-il pour tous les bonhommes de neige que nous pourrions construire ? Autant continuer dans cette trame néo-cyborg de conversation.


(Pas de dé pour moi !)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Mar 5 Mai - 23:06

Si on avait dit à Cléo ce matin là qu'elle trouverait autant de personnes pour venir les aider à déblayer leur jardin et remettre en état leur maison, elle aurait sans doute eu beaucoup de mal à y croire. C'était bien l'un des aspects de Redwood-Hills qu'elle avait eu le plus de mal à accepter, cette solidarité quasi naturelle entre les habitants. Le genre de trucs qui n'arrivaient jamais à Washington, où elle avait vécu dix-huit années de sa vie. Mais Brooklyn avait raison, les deux colocataires auraient fait exactement la même chose si la situation avait été inversée, et si c'était la maison de la jolie blonde qui s'était effondrée.

Tandis qu'elle rejoignait l'extérieur, Cléo remarqua rapidement que de nombreuses personnes avait finalement rejoint leur petit jardin, des personnes qu'elle remercia silencieusement d'un regard, d'un sourire, ne les connaissant d'ailleurs pas toutes. Lorsqu'une jolie demoiselle annonça à la ronde qu'elle avait ramené des boissons chaudes, la locataire des lieux s'empressa de s'éclipser à l'intérieur, allant récupérer dans le cagibis une petite table pliante qu'ils utilisaient en été, lorsqu'ils se retrouvaient dans le jardin pour un bon apéro par exemple. Aidée d'Aaron, Cléo installa la table non loin de la porte d'entrée, posant sur celle-ci le panier apporté par la rouquine, la remerciant une nouvelle fois. Puis le regard de la brunette ne tarda pas à se poser sur Ezio, qui venait sans doute d'arriver, et qui s'approcha rapidement d'eux pour leur apporter de ses mots un peu de réconfort. Cléo lui serra brièvement le bras d'un geste affectueux, le remerciant pour sa présence, avant de marcher dans les pas du jeune homme, à qui elle avait proposé son aide pour déblayer un coin du jardin.

Tout en marchant, faisant bien attention aux endroits où elle posait ses pieds, Cléo avança vers le coin ciblé, fronçant légèrement les sourcils en entendant parler le jeune homme. Surprise, la brunette se tourna vers Brooklyn, juste derrière elle, à qui elle fit les gros yeux, non sans écouter les paroles de l'homme devant elle, paroles pour le moins surprenantes.

« -Hé bah dis donc...t'as l'air calé en...crottes de manchot... »

Dit-elle au bout de quelques instants, faisant une légère grimace en se disant qu'elle n'aurait jamais pensé dire ce genre de phrase un jour. Puis ils s'attelèrent à leur tâche, consciencieux, déterminés, avant qu'un geste malheureux de l'inconnu, Brody, à en croire la façon dont Brook l'apostrophait, venait de détruire le tas de neige qu'ils étaient en train de faire. Réprimant un sourire, Cléo aida son amie à se débarrasser de la neige froide qui aurait tôt fait de la mouiller, puis une fois l'opération faite, elle entreprit de recommencer leur besogne, amassant la poudre blanche dans sa pelle pour en refaire un tas. Elle ne tarda cependant pas à s'arrêter, pour tirer de là une grosse planche en bois sur laquelle elle avait déjà failli mettre le pied deux fois. Et toute gauche qu'elle était, elle pensait qu'il fallait mettre toutes les chances de son côté pour éviter de se blesser bêtement.

« -Finalement, faire des bonhommes de neige aurait sans doute été une meilleure alternative ! »

Maugréa-t-elle tout en continuant de tirer sa planche plutôt lourde vers un autre tas de planches déjà empilées plus ou moins aléatoirement. Malgré tout, Cléo se força à esquisser un sourire, refusant d'être la seule à tirer la tronche alors que tant de personnes étaient venues l'aider.

CREDIT TO KAIJI
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2397
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Mar 5 Mai - 23:06

Le membre 'Cléo L. Ashford' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   

Revenir en haut Aller en bas
 

CATASTROPHE A WILLOW STREET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi
» Une catastrophe ambulante ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: intrigues d'hiver 2015
-
Sauter vers: