AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 CATASTROPHE A WILLOW STREET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Mer 6 Mai - 0:30




willow street.
   
topic commun, ouvert à tous.

Alors que tout le monde s’affaire à réparer la maison depuis un moment déjà, un cri aigu s’élève du jardin. Tous laissent tomber outils et planches pour se précipiter vers celle qui, stupéfaite et livide, a poussé le cri. Elle pointe du doigt une étrange forme blanche qui sort de la terre, là où l’arbre a été déraciné. Il ne s’agit pas de neige, ni de cailloux, mais tout le monde l’espère jusqu’à ce qu’un homme s’accroupisse pour déblayer du bout des doigts la boîte crânienne qui repose là depuis bientôt trente ans. Les regards, effrayés et perdus, se tournent vers Cléo et Aaron. « Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que c’est, ça ?! Il faut appeler la police ! » bégaye la femme qui a trouvé le corps en se raccrochant à sa voisine pour ne pas tomber. L’homme continue de dégager la terre enneigée qui recouvre le cadavre, sous un silence complet. « J’ai trouvé un coffre ! » lance-t-il enfin en grattant plus vigoureusement le sol pour en sortir une caisse de bois vieillie par les années. De ses doigts terreux, il l’ouvre et chacun retient son souffle, penché sur lui pour tenter d’apercevoir quelque chose.
_________________________
(☆) Le coffre est plein de photos représentant les victimes de la Rose Lunaire, de Joy lui-même, de minuscules bibelots qui ont un jour du appartenir aux habitants de la ville. Vous avez la possibilité de fouiller, de les découvrir, de prendre la fuite, attendre l’arrivée de la police pour avoir des réponses … La reconstruction est momentanément interrompue, plus personne n’a la tête à ça. Elle sera finie en hors-jeu.
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Mer 6 Mai - 1:36



Topic commun.
 
découverte d'un coffre entre voisins.


La tempête était finie, Cersei avait eu peur pendant toute la nuit si bien qu'elle était venue se réfugier dans les bras de sa rouquine de maîtresse pour avoir droit à des petits caresses et petites friandises. Oui pour féliciter le courage de son toutou, Jordan avait prit des friandises pour lui montrer sa reconnaissance. Jordan savait que sa chienne allait avoir peur, en même temps qui est réellement zen lors d'épisodes comme ceux-ci. Une tempête ne laisse personne de marbre. En tout cas, la rousse déteste ce genre de catastrophes. Peut-être qu'il n'y avait plus Venice avec elle pour lui tenir compagnie ni Jerem, mais au moins il y avait Cersei, une petite boule de poils, mais une présence réconfortante avant tout. Elles avaient finies par s'endormir, épuisées, bien que Jordie est peinée , effrayée par ce qu'il se passait dehors.

Le lendemain, Jordan avait essayé de faire au plus vite pour sortir dehors voir les dégâts. Mais après tout, le toit sur sa tête semblait tenir et elle n'était pas une fille pour rien, le temps de se préparer, de s'habiller et de parer Cersei pour sa sortie dehors, si bien qu'elle devait être une des seules encore chez elle plutôt que dehors. Elle s'activa un peu plus vite et une fois dehors, elle put respirer l'air frais, elle ferma les yeux un instant, Cersei dans ses bras. Jordan entendit soudain un cri féminin, elle déposa Cersei au sol et elles se dirigèrent vers le lieu le plus rapidement possible."Mother of Dragons!! Que se passe-t-il ici?Tout le monde va bien?" La rousse salua tout le monde avec un sourire avant de se concentrer sur ce coffre trouvé. Curieuse, et fouineuse comme elle l'était, elle voulut jeter un coup d’œil, elle fut devancer par sa chienne qui sentinait le coffre. "Alors ma belle qu'est-ce que tu as trouvé?" . La petite curieuse aux cheveux roux s'approcha assez prudemment de ce coffre et contempla l'intérieur. Elle s'assit près de l'homme et prit entre ses mains une des photos. "Des photos?" Elle se posait mille et une questions, qui étaient toutes ses personnes sur ces photos, elle avait bien une idée mais elle se demandait le pourquoi du comment, que faisait ce coffre ici. Elle espérait vivement que quelqu'un lui vienne en aide pour ces questions. Elle était à la fois surexcitée et effrayée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2663
PSEUDO : M
AVATAR : Nicolas Simoes
CREDITS : Schizophrenic & .sassenach & tumblr
ÂGE : 28

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Jeu 7 Mai - 23:57

Aaron avait beau être habitué à la solidarité qui caractérisait si bien les petites villes comme Redwood Hills, il n'en était pas moins impressionné par ce véritable défilé d'âmes charitables venues tout spécialement pour les aider, Cléo et lui. Le jeune homme n'en finissait plus de saluer et de remercier des gens qu'il connaissait, qu'il avait déjà croisé, mais aussi d'illustres inconnues qui étaient tout de même venus donner un coup de main. Il ne fallut que quelques minutes pour que tout le monde trouve sa place et se mette au travail, alors que Cléo et Aaron continuaient à accueillir les nouveaux arrivant. Suivant sa colocataire, le jeune homme installa une table dans un coin de l'entrée avant de filer pour se mettre lui aussi au travail. En bon bricoleur qu'il était, ce genre de travaux ne lui posaient pas de problèmes et même s'il ressentit un pincement au cœur en commençant à déblayer le garage, Aaron se concentra rapidement sur sa tache pour oublier. Le mal était fait, et le mieux qu'il avait à faire était de déblayer tout ça au plus vite pour pouvoir mettre la maison à l'abri, et réparer ce qui pouvait l'être avant le retour du mauvais temps. Tout le monde s'agitait autour de lui et le travail avançait presque à vue d'œil, si bien que tout cet enthousiasme suffit à mettre un peu de baume au cœur d'Aaron. Mais son entrain ne fut que de courte durée, et alors qu'il s'attelait à déblayer une nouvelle planche un cri derrière lui le fit sursauter.

Aussitôt, Aaron se précipita en direction du vieil arbre déraciné par la tempête, suivi par la majorité des travailleurs dont Cléo à laquelle il lança un regard inquiet. Mais en arrivant à hauteur de la scène, le jeune homme se figea, comme frappé de stupeur en découvrant les ossement et le coffre qui reposaient au beau milieu de son jardin sans qu'il n'en sache rien. Bouche bée, il se tourna une nouvelle fois vers Cléo comme pour chercher à se rassurer, à réaliser qu'il était juste en train de rêver. Mais l'expression qu'elle arborait ne fit que lui confirmer qu'ils étaient bel et bien en train de vivre un véritable cauchemar éveillés. Décidant finalement de prendre les choses en main en voyant tout le monde s'agglutiner autour de cette trouvaille, Aaron se poste en première ligne et lança : « Ok, écartez-vous ! Ne restez pas là, on va appeler la police… » Cette simple phrase sonna extrêmement bizarre dans sa tête, comme sortie d'une des séries télé qu'il avait l'habitude de regarder avec sa colocataire. Mais cette fois il s'agissait bien de la réalité et après avoir lancé un énième regard entendu à Cléo afin qu'elle fasse le nécessaire, Aaron reprit son rôle en interpellant les badauds déjà occupés à fouiller dans le coffre : « Ne touchez à rien ! S'il vous plait, laissez tout ça comme vous l'avez trouvé, la police ne va pas tarder. »

CREDIT TO KAIJI

_________________
I'm on my way
Driving at 90 down those country lanes singing to "Tiny Dancer",  and I miss the way you make me feel and it's real. We watched the sunset over the castle on the hill.
@ ALASKA.
       
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Ven 15 Mai - 15:02

Ça c'était du Cléo tout craché. Elle tentait de se rendre utile, d'aider comme elle le pouvait, mais sa gaucherie ne tardait jamais à refaire surface. Elle se maudit pour son geste, et se baissait déjà pour réparer les dégâts, lorsqu'un cri à glacer le sang résonna dans son dos. Aussitôt, la jeune brune fit volte-face, et rejoignit l'attroupement déjà présent près du vieil arbre fraîchement déraciné, arrivant quasiment au même moment qu'Aaron. Sourcils froncés, Cléo échangea un regard inquiet avec son colocataire, avant d'avancer encore de quelques pas, et d'enfin, découvrir ce qui avait tant terrorisé la jeune femme qui avait hurlé. Toute trace de sang quitta brusquement le visage de Cléo, qui devint subitement pâle à la vue de ce qui venait d'apparaître dans leur jardin, un cadavre. Incapable de détourner le regard des ossements blanchis, la jeune femme sembla se déconnecter un moment de la réalité, n'entendant plus les bruits de voix stupéfaites autour d'elle, la présence de ses voisins venus les aider, ou même celle de son colocataire juste à ses côtés, pour ne voir que ce qu'il restait de ce corps, visiblement là depuis des années.

Ce fut la voix d'Aaron qui tira Cléo de sa torpeur, tandis qu'elle relevait son regard perdu vers ce dernier. Une chance pour elle, il fut prompt à réagir, et une fois ses paroles prononcées, la brunette hocha de la tête, avant de s'éclipser dans la cuisine, où elle avait laissé son portable. L'appel qu'elle adressa à la police lui sembla irréel, elle qui jamais, jamais n'avait pensé devoir appeler un jour le 911 pour signaler la présence d'un corps dans son jardin. L'appel fut rapide, malgré l'hésitation de la jeune femme, et sa voix légèrement tremblante. Puis lorsqu'elle eut fini, elle garda son téléphone en main, et retourna dans le jardin, s'approchant de son colocataire, qui semblait maintenir à distance les curieux qui semblaient vouloir farfouiller dans le coffre découvert. Cléo devait bien avouer que sa propre curiosité la titillait, mais la stupéfaction et l'horreur prenaient le pas sur ce sentiment inattendu.

« -Ils arrivent. »

Souffla-t-elle simplement à l'adresse d'Aaron, tandis qu'elle collait son bras au sien, comme pour leur apporter un réconfort mutuel.

CREDIT TO KAIJI
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Dim 17 Mai - 10:32

Découverte.

En un instant, il n’y avait plus rien. Plus de neige à déblayer, plus de chocolat chaud et de sourires, plus de Brody je-sais-tout, plus de coups de pelles et de claques qui se perdent. Non. Il aura suffit d’un cri pour que l’attention générale soit focalisée sur une autre partie des lieux, près d’un arbre déraciné. Quelques personnes étaient accroupies, là-bas, quand tous les travailleurs bénévoles, venus aider Cléo et Aaron, allèrent voir ce qu’il s’y passait. Je ne fis pas exception à la règle, suivant Cléo de près.

Ce qu’il se détachait de la neige blanche aura pu faire frémir tout le monde. J’étais mal à l’aise, face à ça. Ce n’était pas la première fois que je voyais des ossements humains, mais la dernière fois, ça devait quand même être des os en plastique dans un cours de biologie. Je n’avais aucune idée de ce que ça pouvait bien faire là. Et comme un réflexe, je me baissais, comme les autres. Comme si être plus proche le rendrait plus réel. Aaron annonça qu’il fallait attendre l’arrivée de la police. Oui … Je ne savais pas comment il faisait pour avoir la tête aussi froide ce matin, entre l’éboulement d’une partie de son toit et ça … Mais j’approuvais silencieusement ce qu’il venait de dire. Pas très loin de moi, il y avait un vieux coffre … Que certains avaient déjà ouvert. Mais les paroles du maître des lieux les avaient refroidis. De ce que j’en avais aperçu, il y avait des documents d’époque, à l’intérieur … J’avais aperçu une photo écornée. Et un murmure s’empara des habitants. La Rose Lunaire.
Et la police arrivait, selon Cléo … Il fallait qu’elle fasse vite. Avant que la panique ne s'installe, car ce qu'on venait de trouver n'était pas de bonne augure ...
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Jeu 21 Mai - 16:41

C'en est trop pour Ezio. Il peut supporter beaucoup de choses, mais la mort et la Rose Lunaire sont deux sujets tabous de son existence. Il fixe le cadavre, stupéfait, tandis que la nausée de le gagne. Difficilement, il détourne le regard de ce que tout le monde semble considérer comme un spectacle, ne prend même pas la peine de jeter un coup d’œil aux photos. Tout ce qu'il veut, c'est partir d'ici au plus vite. Il serre un instant l'épaule de Brooklyn en guise de courage, puis répète le geste avec Cléo et Aaron. « Je suis désolé, mais ça … Ça, non, je ne peux pas. » Dans le cas présent, il se fout bien de savoir s'il a l'air ou non d'un lâche. C'est de notoriété publique que la mort pas si ancienne de sa mère l'a affecté à tel point qu'il ne supporte plus d'être confronté à un décès. Ezio n'attend pas plus pour s'éloigner de la scène du crime, aussi vieille soit elle. Mains dans les poches, il titube sur la route enneigée en ignorant l'excitation et la torpeur générale derrière lui. Il faut que leurs histoires de Rose Lunaire cesse, c'est à devenir fou. Ils sont tous fous, et Ezio se sent, pour la première fois, plus normal que quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   Lun 1 Juin - 1:36




willow street.
topic commun, conclusion.

La police arrive sur les lieux et demande à ceux qui ont découvert le cadavre et le coffre de s'éloigner. On prend le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de la plupart des témoins, qui promettent de se présenter au commissariat en cas de besoin de témoignage. Durant le reste de la journée, historiens, police et enquêteurs déterrent le corps qu'ils transportent à la morgue, s'emparent du coffre pour mettre chaque information, photo et document à l'abri de ceux qui voudraient s'en emparer à des fins lucratives et/ou personnelles. La mairie propose à Cléo et Aaron de prendre en charge les frais des travaux en compensation du dérangement causé par les spécialistes qui passent du temps sur les lieux.
_________________________
(☆) Le sujet est terminé, vous ne pouvez plus répondre. Merci de votre participation et votre activité.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A WILLOW STREET.   

Revenir en haut Aller en bas
 

CATASTROPHE A WILLOW STREET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi
» Une catastrophe ambulante ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: intrigues d'hiver 2015
-
Sauter vers: