AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 CATASTROPHE A LILAC ROAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3129
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Lun 23 Mar - 23:41




lilac road.
   
topic commun, ouvert à tous.

Les dernières chutes de neige de la saison ont été particulièrement violentes. D'une violence rare, même, d'après les pompiers qui ont du se déplacer toute la nuit pour mettre certains des habitants à l'abri dans les gymnases et espaces protégés. Sept heures du matin sonnent, Redwood Hills s'éveille. Il ne neige plus, le ciel est teinté de rose. Enfants comme adultes quittent leurs maisons pour avoir un aperçu des dégâts qui les ont, pour la plupart, empêché dormir; Poteaux électriques couchés, arbres brisés, voitures recouvertes, le spectacle est presque apocalyptique. Il y a cependant plus de peur que de mal. Sauf peut-être au numéro 14, chez Nevil Baloney, où une grande partie du toit s'est effondrée, le garage et le jardin sont saccagés, ainsi qu'au numéro 105, chez Anton Holmes. Le murmure se répand : on va les aider à reconstruire, nettoyer, déblayer, se serrer les coudes. C'est ce que sont sensés faire les voisins, non ?

__________________________
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
(☆) ce premier tour sert d'intro, nous interviendrons vite de nouveau pour lancer le véritable contexte. vous n'êtes donc pas obligés de répondre mille fois.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 28 Mar - 10:25

Pol se réveille en sursaut avec les bruits de choses qu'on casse et qu'on déplace. Il met un petit moment à réaliser et se souvenir, de la veille, de la tempête, du vent qui faisait claquer les volets et des branches qui frappaient les murs. C'était juste un brin flippant. Il jette un oeil à côté de lui, le lit vide et la place froide lui indiquent que Mattie est déjà debout depuis un moment. Il se lève, enfile un sweat, descend au rez-de-chaussé. Il trouve la petite grand mère dans la cuisine, occupée à préparer des litres de café et des kilos de cake, qui lui indique que tout le monde est dehors. Suivant les instructions, Pol se glisse dans la rue, et met un petit moment à réaliser. En dehors du soleil éclatant qui lui bousille la vue en se réfléchissant sur la neige, c'est Lilac Road comme il l'a rarement vu. Des arbres qui se sont effondrés, des débris sur la route, pour certaines maisons des fenêtres brisées. Il jette un oeil à sa propre maison, qu'il a quitté la veille pour passer la soirée avec Mattie, mais elle a l'air de s'en être sortie. Finalement il n'a pas trop le temps de réaliser qu'on lui met déjà des débris et autres dans les mains, en le chargeant d'aider.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Dim 29 Mar - 1:41


Elle n'a pas vraiment dormi, et ce matin, son air fatigué ne peut que la trahir. Le vent l'a tenue éveillée toute la nuit, et quand nonna a passé la tête par la porte pour voir si elle était réveillée, elle s'est immédiatement levée. Elle a laissé Pol dormir, et a suivi sa grand-mère jusqu'à la cuisine, où elles se sont assises pour boire un café, jusqu'à ce qu'un bruit incroyable les tirent de leur discussion. Mattie se précipite pour voir et s'aperçoit qu'à quelques maisons de la sienne, le toit de l'une d'entre elle s'est effondré sur lui-même. Sans réfléchir, elle enfile des baskets et un manteau, avant de sortir dehors. Les premières personnes sont déjà dans la rue, certaines en habits de nuit, d'autre habillés comme elle. Compagnons d'insomnie, sûrement. Tous se dirigent vers les lieux du sinistre, et rapidement, ils commencent à déblayer les débris de la maison effondrée. Intérieurement, Mattie prie comme une dingue pour que l'habitant ou l'habitante ne se soit pas trouvé là au moment de l'accident. Elle se tourne vers son voisin de droite, qui a l'air à peu près aussi alerte qu'elle.
- Mais qu'est-ce qu'il s'est passé, enfin ? C'est quand même pas juste le vent qui aurait réussi à faire tous ces dégâts, si ?
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Lun 6 Avr - 15:35

    Il en était à sa quatrième clope. D’affilé. Et cela faisait exactement quatre cigarettes qu’il fixait sa maison abimée qui rendait son dernier souffle. Il la regardait avec une telle colère enfouie que la rage en allumait presque les débris des sinistres. Il avait vidé le paquet de cigarettes depuis ce matin et n’avait pas fermé un œil de la nuit.

    De loin, il restait Anton qui se consumait en même temps que le poison qu’il fumait. De près, il ressemblait à un rescapé. Traits tirés, costume poussiéreux, cravate à peine nouée et cheveux orageux. Encore un peu et il bouffait sa clope, tant il enrageait.

    Il écoute la jeune femme qui lui parle, mais il ne daigne même pas lui adresser un regard. Il regarde les gens s’activer tout autour. On lui a dit « Mon pauvre vieux, vous avez l’air secoué ! Reposez-vous. » Alors il est resté là. Secoué ? Il a fui du premier étage, par la fenêtre de sa chambre au moment des faits, tant il a bondi d’effroi, tiré du sommeil par le fracas des étages de sa maison qui s’écroulait. A moitié endormi et dans la nuit, il a dû se tordre la cheville en atterrissant la jambe dans un pot de fleur. Karma, quand tu nous tiens. C’est le moment de payer pour tes vilainies, Anton.

    « De toute manière, j’ai une assurance. » répondit-il, plus à lui-même qu’à Mattie. Puis, tournant enfin la tête vers elle et la remarquant, il dit d’une voix sombre : « Le vent et des charpentiers incompétents. Une arnaque, cette maison, ils vont m’entendre ! » et il jette sa cigarette à ses pieds, avant de l’écraser de sa chaussure vernie, plus choqué par la perte matérielle qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3129
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Jeu 16 Avr - 2:21



willow street.
topic commun, ouvert à tous.

La mairie et les entreprises de construction ont apporté sur les lieux de quoi scier, découper, marteler et nettoyer les lieux. L'on propose des outils à ceux qui veulent participer à la reconstruction, afin qu'ils donnent un coup de main efficace (ou non) aux spécialistes.

++ certains d'entre vous avaient voté pour une intrigue plus légère. ce tour-ci est pour vous, puisqu'il est synonyme de jeu. en effet, si vous ne voulez pas overcheater votre personnage en construction, vous avez la possibilité de faire appel au destin pour déterminer votre niveau de compétente en bricolage ! rien de plus simple pour cela : rédigez normalement votre post, puis rendez-vous dans "tenté un truc" juste en dessous des boutons prévisualiser et envoyer. sélectionnez "bob le bricoleur" et laissez le nombre de lancés sur 1 ! le reste se fera tout seul à l'envoi ! amusez-vous bien, ce second tour ne durera que quelques jours !


__________________________
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
(☆) ce second tour ne durera pas longtemps non plus, il sert d'intro au troisième tour, plus sombre.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 18 Avr - 10:03

CATASTROPHE A LILAC ROAD

Sujet commun

30 Mars 2015

Depuis qu'il avait emménagé dans le Vermont, ce n'était pas la première fois que Elroy avait entendu le vent souffler aussi fort que cette nuit. Il avait eu peur de sa toiture, qu'il sait peu résistante, mais aussi pour ses voisins. S'il a pu fermer l’œil, ce ne fut pas plus longs que quelques heures parsemées de réveils incontrôlés.
Quand il eut l'impression que tout était calmé, Elroy sorti sur son palier et observa les dégâts. La maison de Nevil, juste à côté de la sienne, était en piteux état... Il était encore bien tôt, petit vieux oblige, alors il n'alla pas sonner mais prit sa canne, son blouson, une vieille trousse à outils et fit un tour dans la longue rue de Lilac Road pour voir qui était déjà dehors. De toute façon, peu étaient ceux qui auraient fermé leurs yeux.

Il voyait déjà les habitants dont les chambres donnent trop proche des toits avec des fractures du tibia ; et la paperasse que cela sous-entendrait de faire, niveau finance et réaménagement des maisons détruites... Une véritable corvée. En arrivant un peu plus bas de la rue, les jambes d'Elroy ne pourraient de toute façon pas faire beaucoup plus de chemin, il vit la maison d'Anton Hommes, et plusieurs personnes étaient dehors. Il s'approcha pour mieux voir.
Les dégâts n'étaient pas folichons mais plus que suffisant pour poser problèmes un certain temps. Anton avait l'air énervé, alors Elroy voulu s'approcher pour le réconforter et lui tendre sa boîte à outils, mais il trébucha sur un arbre légèrement déraciné. Une galipette plus loin, le vieil homme était sonné et grommelait dans sa barbe. Il avait également un mal de chien à son coccyx mais cela passerait après un rendez-vous chez le docteur et un peu kinésithérapie à Burlington.

« Décidément, cette tempête aura fait du mal à tout le monde... Je vais peut-être rester assis ici... Tenez, prenez-ça si vous le souhaitez. » Il sortit quelques outils rouillés, les tendit aux jeunes derrière lui alors que la mairie arrivait visiblement avec du matériel de meilleur qualité. Mais Elroy ne se décourageait pas en regardant le visage d'Anton et commença à tenter d'enlever des planches de bois enfoncées dans le sol, non loin de l'entrée de laquelle il s'était rapprochée lorsqu'il était tombé. Ce ne serait peut-être pas glorieux, mais le vieillard voulait se rendre utile pour sa ville. Du moins, essayer.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3129
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 18 Avr - 10:03

Le membre 'Elroy Coleman' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 18 Avr - 13:39

    Bon, de toute manière, il n’allait pas se salir les mains. Il était bien, là, à regarder les autres travailler pour lui ; et puis, il avait des poumons à empoisonner et un cancer à attraper, après tout. Et il devait se l’avouer, sa douleur à la cheville l’irritait plus encore que : son toit, le pot de fleur brisé que sa mère lui avait offert, les cigarettes qui se consumaient trop vite et qui ne l’assouvissait plus en rien, le mauvais temps et… Tous ces gens qui venaient le réconforter avec un sourire désolé et très, très soulagé sur le visage. Entre les lignes, Anton entendait toujours : « Quel bonheur que ce soit votre maison et non la mienne ! ».

    Mais voilà que l’attention d’Anton est attirée par un bruit, à quelques distances de lui. Les fracas ne manquent pas, pourtant, mais celui-ci a frôlé les tympans d’Anton avec une exquise précision. Ne voyait-il pas un vieil homme, brisé en quatre, tenter de réparer un mur de la cabane ?

    L’honneur le prend, et Anton bondit dans la direction d’Elroy pour l’aider à ramasser sa bêtise. « Tout va bien ? » Si Anton a une forme d’affection pour certaines personnes, ce sont bien les femmes et les ancêtres. « Laissez-moi arranger cela. »

    Et, de quelques coups de marteau bien placés, clous et planches, il solidifie le mur, prêt à s’écrouler au moindre coup de vent. Aucun doute, lorsqu’il s’agit de s’aider lui, Anton fait des prouesses.


Dernière édition par Anton D. Holmes le Sam 18 Avr - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3129
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 18 Avr - 13:39

Le membre 'Anton D. Holmes' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Dim 19 Avr - 1:07

Alfie réussit à faire garder Betty à Lexie, le temps de venir faire un tour du côté de chez Anton Holmes, qui ne vit pas si loin de chez lui. Il y a quelques personnes regroupées, un petit comité qui ne risque pas d’avoir terminé de reconstruire le toit avant le siècle prochain. Parmi eux, il reconnaît Pol Persen, ami (et ex) d’Ava qu’il a déjà vu en photo sur son téléphone. Il fait mine de rien, il n’est pas là pour ça. « Bonjour. Alfie Cadwell, je viens vous aider. » souffle-t-il, la deuxième partie de ses propos étant davantage adressée aux deux adultes présents, qu’il reconnait bien sûr comme étant Anton Holmes et Elroy Coleman. Pas que ce dernier et lui ce soient déjà rencontrés, mais tout le monde connaît Elroy Coleman. C’est ainsi. Il n’y a que la jeune femme qu’il ne connaît pas, c’est peut-être une amie d’Ava et Pol. Il tâche d’ignorer un peu les deux plus jeunes avec qui il aurait volontiers évité de passer du temps, mais reste tout de même respectueux et leur adresse un sourire. Alfie s’empare des planches que porte Elroy pour les jeter dehors, tandis qu’Anton aide le vieil homme à solidifier les murs. « Hmm … Est-ce que vous voulez m'aider à déblayer tout ça du passage ? Comme ça on aura place nette pour la suite. » lance Alfie à l’adresse de Pol et Mattie, en commençant à ramasser les morceaux écroulés des murs et du plafond. Tout n’est que poussière, bois cassé et meubles abîmés. Quel dommage. Pas qu’Alfie se soucie particulièrement de ses voisins, mais il sera ravi qu’on fasse la même chose pour lui si ça lui arrivait, ne serait-ce que pour Betty, alors il fait en un effort. Il adresse de nouveau un sourire aux jeunes gens en passant à côté d’eux, puis continue d’entasser les affaires dehors, près des planches déjà sorties. Ils verront ensuite ce qu’ils feront de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   

Revenir en haut Aller en bas
 

CATASTROPHE A LILAC ROAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi
» Mellindra Road, à votre service !
» Une catastrophe ambulante ?
» Monday Night Raw # 32 - ROAD TO WRESTLEMANIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: intrigues d'hiver 2015
-
Sauter vers: