AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 CATASTROPHE A LILAC ROAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 9 Mai - 14:09

    Anton reprend la photo, le regard et la main tremblants. Il remercie Mattie d'un geste de la tête, sans la regarder. Il ne fait pas non plus attention à Elroy et ses yeux hasardeux. Il ne sait pas quoi penser. Son esprit est pourtant assiégé par des armées de pensées, toutes plus violentes les unes que les autres. Il regarde encore une fois la photo, comme pour s'assurer qu'il s'agit bien de son père. Mais c'est bien Eliott. Eliott comme il ne l'a jamais connu. Et non pas un Matteo Bradsburry comme le prétend la spécialiste de la Rose Lunaire...

    Anton glisse la photo dans la poche intérieure de sa veste lorsque l'attention se détourne de lui. Il n'y aura pas cette preuve sur le mur. Quoi qu'il se soit passé, il se doit de protéger sa famille de toutes les manières possibles.

    Le jeune Holmes revient des yeux vers les autres affiches et photos qu'il a fait tombé. Il y a une carte de l'Angleterre avec des villes entourées... Londres est encadrée à l'encre noire. Il ne peut pas s'empêcher de se dire que la coïncidence est étrangement terrifiante.

    Tout en reportant son attention sur les lieux, sa curiosité soudainement piquée au vif, il illumine de sa lampe des cartons abîmés par l'humidité. Il lance un regard aux autres, attirant leur attention.

    Ils devraient attendre l'arrivée de la police pour les ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Dim 17 Mai - 1:14


Devant l'air bouleversé d'Anton, Mattie ne sait pas trop quoi faire. Il est trop étrange, trop changeant pour qu'elle puisse se permettre de se rapprocher de lui et lui glisser trois mots qu'elle espère réconfortants, comme avec Elroy. Alors elle reporte son attention sur le mur et les photos qui le recouvrent, observant les visages, certains connus comme de vieux amis, d'autres totalement nouveaux. Elle lâche enfin la main de Pol et s'accroupi pour voir les photos épinglées plus bas sur le mur. Soudain, un visage plus familier que les autres accroche son regard. Ce visage, elle le croise tous les jours chez nonna, et il a presque fini par s'effacer tellement elle a l'habitude de le voir. Elle connaît cette femme aux cheveux bruns, qui lui ressemble un peu. Au premier abord, on pourrait même croire qu'il s'agit de Mattie elle-même. Mais en y regardant de plus prêt, on s'aperçoit des différences. La jeune femme a quelques grains de beauté sur le visage que Mattie n'a pas, et ses lèvres n'ont pas tout à fait la même forme. Cette femme pourrait être sa mère, mais Mattie sait bien que non. Valentina Teobaldo n'a jamais été impliquée dans la secte, à l'instar de sa petite soeur Giulia. Alors pourquoi Giulia se tient-elle aux côtés de Joy, le grand gourou de la Rose Lunaire ? Un peu perplexe, Mattie observe le visage souriant de cette tante qu'elle n'a jamais connue. Nonna lui a raconté que Giulia était morte dans un accident de voiture quelques jours à peine avant le suicide collectif, mais elle n'avait jamais mentionné que sa fille cadette faisait partie de la secte.
La voix d'Anton résonne dans la cave, en même temps que les sirènes des voitures de police. Mattie se dépêche de décrocher la photo de Giulia et de la glisser dans la poche de son jeans, en se promettant de mener sa petite enquête de son côté. Elle se rapproche à nouveau de Pol et joue l'indifférence, tandis que les policiers envahissent la cave.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Jeu 21 Mai - 16:42

Contrairement aux autres, Alfie a gardé le silence. Il ne connaît personne sur les photos, et les noms ne lui sont familiers que parce qu'il a un peu appris sur le sujet de son côté. C'est que, ces deux dernières années, il a eu largement le temps de lire tout ce qui a été écrit sur le sujet, dans les journeaux ou sur internet. Malgré tout, se trouver face à une preuve évidente de l'existence de la Rose Lunaire le met extrêmement mal à l'aise. Il observe Mattie Teobaldo glisser une photo dans sa poche et enfonce ses mains dans les siennes en s'approchant d'elle à pas feutrés dans la pénombre. « Une connaissance, peut-être ? » murmure-t-il en faisant mine de s'intéresser aux autres photos sur le mur. Une fois le choc passé, peut-être qu'il s'intéressera davantage à ce qu'ils ont découvert ensemble, ou peut-être regrettera-t-il de ne pas l'avoir plus fait. Mais l'ambiance macabre de cette pièce dissimulée à la vue de tous l'étouffe et le paralyse. « Tient, je crois que j'ai déjà vu cette dame quelque part. Monsieur Coleman, n'était-ce pas une adjointe du maire de Redwood Hills, à cette époque ? Madame … Prudence Dormer ? Je crois que c'est ça. » souffle-t-il pensivement, avant que des cris ne viennent troubler le silence de leur cachette secrète morbide. « Nous sommes là, vous pouvez descendre ! Attention, c'est un peu exigu. » indique Alfie à l'entrée du tunnel, pour les policiers qui s'apprêtent à les rejoindre. L'air manquera sûrement, comme la place. Il ne risque pas de rester ici bien longtemps; même maintenant que le choc a laissé place à un intérêt prévisible, il a quand même envie de s'échapper de cette cave dans laquelle il se sent pris au piège. Est-ce que les gens qui sont passés par ici trente ans plus tôt se sentaient enfermés aussi ? Il annonce qu'il attendra en haut et cède sa place aux policiers, avant de remonter à la surface et retrouver la lumière du jour.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Jeu 21 Mai - 18:42

Pol se sent carrément à l'étroit, dans cette espèce de cave décorée de photos de morts et peinte de sang. Il n'a jamais cru à la Rose Lunaire, pourtant il doit bien avouer pour le coup que tout ça n'est pas là par hasard. Ça, après les évènements du marché de Noël, Pol ne peut plus vraiment dire le contraire. Au contraire, plus ça va et plus il se sent mal à l'aise, par rapport à tout ça. C'est pas un coin qu'ils étaient sensé trouver, c'est pas un coin où ils devraient être. Et encore moins fouiller, comme beaucoup le font. Mattie, le propriétaire de la maison, et d'autres qui tripotent les photos et observent les visages. Pol ça le dégoûte. Ces gens sont morts, il y a du sang séché sur les murs et des messages de la secte un peu partout et ça ne semble déranger personne. Essayant d'atteindre Mattie, il n'arrive qu'à se prendre les pieds dans plus de cartons. Il décide alors de sortir, et de l'attendre près de la sortie. Il attend là quelques minutes, au milieu des débris, assis sur une brique. Quand Mattie ressort enfin, il essaie de lui attraper la main, mais il sent bien que quelque chose ne va pas. L'attirant vers lui, il murmure
- On devrait rentrer.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Jeu 21 Mai - 19:18


Mattie sursaute quand elle entend la voix d'Alfie tout près de son oreille, et elle se retourne vivement pour l'observer. Elle ignore comment prendre son ton, et surtout ses mots. Elle s'éloigne un peu de lui et jette un coup d'oeil autour d'elle pour voir si quelqu'un d'autre a remarqué qu'elle avait gardé une photo. Sérieusement, ce qu'elle fait là s'appelle une entrave à la justice et elle pourrait être arrêtée si quelqu'un la dénonçait. Si Alfie la dénonçait. Il marmonne encore quelque chose et appelle les policiers, qui pénètrent dans la pièce minuscule. Il se glisse dehors et Mattie le suit. Elle n'a pas fait attention à où se trouvait Pol, affolée par la découverte de la photo de Giulia et les mots d'Alfie. Toute l'excitation de la mise au jour de ces photos est retombée. A peine est-elle sortie que Pol la rejoint et saisit ses doigts. Elle se dégage sans l'écouter et se dirige vers Alfie pour lui adresser quelques mots.
- Je ne sais pas où vous vouliez en venir à l'instant avec votre question, mais ça ne regarde que moi, alors ne vous en mêlez surtout pas, c'est clair ?
Et elle le plante là, sans plus d'explications. Si Alfie n'avait pas l'intention de la menacer, alors autant pour elle. Mais au cas où il prévoyait de la dénoncer à la police, autant prendre les devants, même si elle n'est pas très impressionnante. Mal à l'aise, elle retrouve Pol et lui jette un regard d'excuse avant de se lover contre lui.
- T'as raison, on rentre. Il est trop tôt pour se prendre la tête avec tout ça.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Jeu 21 Mai - 21:07

Un peu surpris de se retrouver d'un coup avec Mattie dans les bras alors qu'une minute plus tôt, elle repoussait sa main, Pol l'entraine à travers la rue, sans un regard en arrière pour la cave qu'ils viennent de découvrir. Beaucoup trop content de se casser de là et d'éviter les flics, les pompiers, et toute la tribu incluant un interrogatoire, Pol accélère le pas. En plus il a faim, pas mangé depuis la veille. Concentré à penser à autre chose qu'aux découvertes de la matinée, il sent Mattie frissonner sous son bras, et se dépêche de rentrer, ne sachant pas trop si ça a un lien avec les photos ou si elle a simplement froid. Ou les deux.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Sam 23 Mai - 12:31

CATASTROPHE A LILAC ROAD

Sujet commun

Après cet instant de gène, Elroy s'éloigna de Mattie et d'Anton, pour mieux voir le reste des murs ensanglantés. Visiblement, la jeune fille savait de quoi elle parlait, mais cela ne l'intéressait plus pour l'instant - il la reverrait, ils se reverraient, il le fallait, alors il attendrait. Sur le reste des photos, l'ancien facteur retrouvait des visages familiers, disparus. Il en avait presque les larmes qui montaient jusque dans ses paupières mais il se retenait au bruit lointain de la police qui arrivait. Il n'avait pas envie d'être harcelé de questions, bien que ce serait sûrement inévitable.

Lorsque Alfie s'adressa à lui, Elroy n'eut à peine le temps de répondre. « Fais voir, on dirait en effet madam- » Il avait le bras tendu, en attente de recevoir la photo, mais fut vite interrompu par l'arrivée des policiers. Il laissa tomber la question qui était en suspens et se rapprocha d'Anton, qui était de toute façon sur le chemin de la sortie pour Elroy. « Je ne sais pas qui elle est, et je crois comprendre que ce n'est pas votre genre, mais si vous avez besoin de parler M. Holmes, je ne compte pas partir bien loin. » Il lui sourit une dernière fois et s'engouffra vers la sortie, aidé par les policiers sur lesquels il s'appuyait pour mieux marcher.

Une partie de lui voulait s'enfuir, quitter cet endroit pour arrêter d'être rattrapé par le passé, mais c'est sa curiosité et son besoin de tourner la page une bonne fois pour toute qui le rattrapaient.
Il prit une grande inspiration une fois qu'il retrouva l'air frais, et il se mit à marcher en direction de chez lui. Il était grand temps de rentrer et surtout d'aller se reposer. Il avait vécu assez d'aventures pour tout un mois.

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Dim 24 Mai - 10:54

    Il laissa son cœur et son esprit se battre dans un fureur violente et fiévreuse. Mais son visage, lui, était resté impassible face à cette découverte. L'air à présent froid et dur d'Anton, mêlé à son aura de colère était aussi maladroite que repoussante.

    Lorsque les cartons se vident sur les pieds des présents, suite au passage de Pol, Anton ne peut s'empêcher de scruter le contenu. Des objets étranges, des croix, des cercles en bois, des plumes, mêlées à des papiers dévorés par l'humidité et le temps... A n'y rien comprendre. Anton fait rouler un cylindre du bout du pied, qui va se cacher plus loin. Il secoue la tête, son irritation laissant place à un grand découragement.

    Il écoute avec attention les paroles d'Elroy, puis relève les yeux vers lui. Son regard puissant dévisage un instant le vieil homme, puis il secoue la tête, comme un garçon docile qui promet de choisir la voix de la sagesse. Il passera le voir. Il aura tôt ou tard des questions à lui poser.

    Et la police demande rapidement le maître des lieux ; Anton se précipite, boitant et grimaçant. L'affaire ne fait que commencer... Celle-ci, et d'autres. Surtout celle qu'il cache précieusement contre son cœur. Il espère qu'il n'aura à menacer personne... Contrairement à Mattie.

    Et il aimerait beaucoup que tous ces gens, avec toutes leurs histoires, sortent les pieds de sa maison. Il a eu sa dose de contact humain et d'émotions.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2397
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   Lun 1 Juin - 1:35




lilac road.
topic commun, conclusion.

La police arrive sur les lieux et demande à ceux qui ont découvert la pièce de remonter à l'étage. Obligés de donner leur nom, leur adresse et leur numéro de téléphone, ils promettent à la police de rendre au commissariat en cas de besoin pour témoigner de leur trouvaille. Durant le reste de la journée, historiens, police et enquêteurs vident la pièce de fond en comble pour mettre chaque information, photo et document à l'abri de ceux qui voudraient s'en emparer à des fins lucratives et/ou personnelles. La mairie propose à Anton de prendre en charge les frais des travaux en compensation du dérangement causé par les spécialistes qui passent du temps sur les lieux.
_________________________
(☆) Le sujet est terminé, vous ne pouvez plus répondre. Merci de votre participation et votre activité.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LILAC ROAD   

Revenir en haut Aller en bas
 

CATASTROPHE A LILAC ROAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» CATASTROPHE A LILAC ROAD
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: intrigues d'hiver 2015
-
Sauter vers: