AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Lun 23 Mar - 23:46



willow street.
topic commun, ouvert à tous.

Les dernières chutes de neige de la saison ont été particulièrement violentes. D'une violence rare, même, d'après les pompiers qui ont du se déplacer toute la nuit pour mettre certains des habitants à l'abri dans les gymnases et espaces protégés. Sept heures du matin sonnent, Redwood Hills s'éveille. Il ne neige plus, le ciel est teinté de rose. Enfants comme adultes quittent leurs maisons pour avoir un aperçu des dégâts qui les ont, pour la plupart, empêché dormir; Poteaux électriques couchés, arbres brisés, voitures recouvertes, le spectacle est presque apocalyptique. Il y a cependant plus de peur que de mal. Sauf peut-être à l'Eglise, lieu emblématique de Redwood Hills et de son patrimoine culturel, où le vieux toit a mal résisté aux intempéries, ainsi que les arbres alentours et la statue de la vierge Marie qui s'est écroulée et brisée. Le murmure se répand : on va les aider à reconstruire, nettoyer, déblayer, se serrer les coudes. C'est ce que sont sensés faire les voisins, non ?

__________________________
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
(☆) ce premier tour sert d'intro, nous interviendrons vite de nouveau pour lancer le véritable contexte. vous n'êtes donc pas obligés de répondre mille fois.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Mar 24 Mar - 19:01

Redwood Hills devait être une ville maudite. Après les événements de Noël dernier, voilà que la météo s'était déchaînée sur le village durant la nuit. Anja était restée cloîtrée chez elle depuis la veille mais maintenant que la tempête était passée, la jeune femme s'était empressée d'aller vérifier les dégâts au petit matin. Rien à déplorer chez elle mais bien vite, elle constata que ce n'était pas le cas pour tout le monde. En se promenant au centre du village, elle apprit que l'église n'avait pas été épargnée non plus, avec les habitations de quelques voisins. Anja s'était vite dépêchée de se rendre sur les lieux. Elle n'était pas la plus croyante de Redwood, c'était certain mais elle considérait que ce lieu était un centre névralgique pour leur petite communauté et il était nécessaire de remettre l'édifice sur pied au plus vite. Elle arriva au coeur de la matinée, fin prête à déblayer avec d'autres voisins qui auraient envie de mettre la main à la pâte eux aussi. Elle constata qu'une partie du toit avait subi un éboulement et que la pauvre statue qui ornait la place environnante n'avait plus fière allure non plus. Certes, il y avait une bonne journée de boulot qui les attendait mais Anja regarda derrière elle et constata que d'autres habitants arrivaient bien vite. Ils allaient pouvoir arranger le tout au plus vite, c'était cela Redwood Hills, cette solidarité là.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Mar 24 Mar - 21:02

Le paysage avait des airs d’apocalypse. Tobias inspecta les environs d’un air las et fatigué, et enfonça ses mains dans ses poches tandis qu’il approchait de l’église saccagée. Il y avait bien plus de monde pour aider à reconstruire les quartiers résidentiels que l’église, aussi avait-il décidé qu’il préfèrerait se ridiculiser avec ses moindres capacités en bricolage là où peu de gens le verraient. Il repéra bien vite la silhouette d’Anja, et s’arrêta à ses côtés avec un sourire amusé. « Je savais bien qu’un jour on se retrouverait à l’église tous les deux. » Il lui fit un clin d’œil, avant de déposer un baiser au coin de ses lèvres. Il se plaisait à taquiner Anja, qui répondait volontiers à ses provocations ; le mariage n’était pas encore envisagé, toutefois il semblait à Tobias qu’il ne pourrait épouser aucune autre qu’elle. C’était une évidence. « Il n’y a pas eu de dégâts, chez toi ? » Sans doute pas, sinon elle ne serait pas là. Il détourna son attention de la belle pour observer à nouveau la partie du toit effondrée, la statue renversée et brisée, les arbres déracinés par la neige. En venant à Redwood Hills, Tobias n’avait pas signé pour un tel climat, juste un peu d’inspiration pour son bouquin. La chaleur et le soleil lui manquaient un peu trop, actuellement. Il aurait donné cher pour être n’importe où plutôt qu’ici. Néanmoins, Redwood Hills l’avait adopté, et il était normal à ses yeux de rendre la pareille à la ville et ses habitants en leur venant en aide dans un moment comme celui-là.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Lun 6 Avr - 14:58

.

catastrophe à la community church


Arthur n'avait pas fermé l’œil de la nuit, il n'avait guère passé de temps dans son lit pour tout dire. Les bourrasques de la tempête de neige avait été tellement forte qu'il lui avait été impossible de rester allongé à attendre que cela prenne fin. Et il n'était pas le seul car ses parents, sa sœur et ses nièces, angoissées, s'étaient rendu comme lui dans le salon pour rester ensemble, en famille. Les petites avaient fini par s'endormir sur le canapé du salon tandis que son père écoutait les informations sur le vieux poste radio et que sa mère et sa sœur s'affairaient en cuisine pour préparer le petit déjeuner. Dès que les premiers rayons de soleil étaient apparus, Arthur s'était rué dehors pour constater d'éventuels dégâts dans le ranch. Fort heureusement, il n'y avait pas de dégâts majeurs, les box avaient tenus bons, tout autant que l'énorme étable accueillant les vaches de la production extensive. Certes, il y avait pas mal de saletés à déblayer et quelques travaux à réaliser mais rien d'insurmontable et de trop cher pour son budget. Soulagé, il était rentré à l'intérieur de la maison familiale, bien décidé à se reposer un peu désormais. Madame Bonnie, tu sais, celle qui s'occupe de l'association de la paroisse, vient d'appeler. Apparemment, il y a eu de sacrés dégâts à l’église. Le toit se serait effondré. Pire encore, la statue de la Vierge Marie se serait écroulée et brisée. Sainte-Marie mère de Dieu. Arthur, tu veux pas te rendre sur place et aider la communauté, je te rejoindrais plus tard. Il faut d'abord que je passe chez Madame Clyde, avec ses problèmes d'arthrite, la pauvre a du mal à déblayer devant sa porte... ». Sa mère se lançait dans un long monologue sur les problèmes de Miss Clyde et Arthur ne l'écoutait déjà plus, enfilant le manteau qu'il venait d'enlever pour se rendre à la place de l’église du village et constater les dégâts. Ah ouais, quand même. », dit-il tout en haut en voyant l'état de la community church. Sa mère n'avait pas menti, il allait en falloir de l'huile de coude pour tout nettoyer et rénover. Relevant les manches de sa veste, il salua les personnes présentes et commença à s'atteler à la tâche, enfilant des gants en plastique qu'une vieille femme avait mis à disposition de tous pour éviter de se prendre des échardes dans les mains en déblayant les morceaux des poutres du toit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Jeu 16 Avr - 2:19



willow street.
   
topic commun, ouvert à tous.

La mairie et les entreprises de construction ont apporté sur les lieux de quoi scier, découper, marteler et nettoyer les lieux. L'on propose des outils à ceux qui veulent participer à la reconstruction, afin qu'ils donnent un coup de main efficace (ou non) aux spécialistes.

++ certains d'entre vous avaient voté pour une intrigue plus légère. ce tour-ci est pour vous, puisqu'il est synonyme de jeu. en effet, si vous ne voulez pas overcheater votre personnage en construction, vous avez la possibilité de faire appel au destin pour déterminer votre niveau de compétente en bricolage ! rien de plus simple pour cela : rédigez normalement votre post, puis rendez-vous dans "tenté un truc" juste en dessous des boutons prévisualiser et envoyer. sélectionnez "bob le bricoleur" et laissez le nombre de lancés sur 1 ! le reste se fera tout seul à l'envoi ! amusez-vous bien, ce second tour ne durera que quelques jours !


__________________________
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
(☆) ce second tour ne durera pas longtemps non plus, il sert d'intro au troisième tour, plus sombre.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Ven 17 Avr - 11:01

.

catastrophe à la community church


Déblayer les morceaux de poutres du toit n'était pas tâche aisée. Non seulement elles étaient ensevelies sous une large couche de gravats et de poussières, mais surtout, ces conneries pesaient une tonne. Pour le moment, la majorité des personnes présentes s'attelaient à enlever le plus gros pour avoir une meilleure vision de l'état des lieux, et Arthur les aidait du mieux qu'il pouvait. Cela avait son bon côté de travailler au ranch, car si il n'avait pas été vraiment bricoleur gamin, il avait appris bons nombres de choses depuis. Il ne comptait plus les minutes qui défilaient, les morceaux de bois soulevés pour être mis sur le bas côté, les muscles tendus, la sueur qui commençait à couler le long de son dos. Arthur décida de faire une pause de quelques minutes, attrapant une bouteille d'eau qui était posée sur une table à côté de nombreuses autres offertes pour les travailleurs par l'épicerie du village. L'entraide était vraiment la clef de lecture de Redwood Hills depuis la matinée. Il s'approcha d'un couple qu'il semblait reconnaître sans toutefois pouvoir mettre un nom sur leurs visages. « C'est drôle d'avoir un aussi beau soleil aujourd'hui quand on sait ce qui s'est passé cette nuit... », dit-il en contemplant les larges rayons du soleil qui éclairait le village comme si le printemps était arrivé subitement après une dernière nuit d'hiver massacrante. « Arthur, le ranch appartient à ma famille. », ajouta-t-il en souriant aux deux jeunes gens pour qu'il le situe dans la communauté du village. Il plissa ensuite les yeux avant de reconnaître l'individu à qui il s'adressait qui n'était autre que le célèbre écrivain Tobias Yaxley accompagné de son amie Anja dont Arthur était persuadé avoir déjà vu traîner avec Emil et Ezio, pas que cela ait une importance en soi. « Je ferais bien de m'y remettre, cette église ne va pas se reconstruire toute seule. ». Il fit un signe de tête en direction du couple puis se rendit dans la direction d'un atelier qui préparait les nouvelles poutres pour donner à la community church un toit tout neuf, en se demandant bien quelle serait l'aide qu'il pourrait apporter à l'instar de tous, qui comme lui, étaient plus ou moins des bricoleurs du dimanche.


Dernière édition par Arthur S. Desmarins le Ven 17 Avr - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Ven 17 Avr - 11:01

Le membre 'Arthur S. Desmarins' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

président des girafes
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 7135
PSEUDO : Caroline + Linoa
AVATAR : Garrett Hedlund
CREDITS : native route (av) crack in time (sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Sam 18 Avr - 9:55

En tant que pompier, et suite à la catastrophe ayant atteint une partie de l’église de Redwood Hills, Judson avait logiquement été appelé à sécuriser les lieux et avait bossé une partie de la nuit pour s’assurer qu’il n’y avait plus de danger. Il n’était pas seul, il avait aperçu Anja un peu plus loin mais, vu leurs antécédents, s’était ravisé d’aller lui parler. Tobias et Arthur se trouvaient là eux aussi et il les salua brièvement, en se remémorant les articles douteux parus sur le dénommé Arthur. « Je vais t’aider » dit-il à Arthur, justement, quand il proposa de se remettre au travail. « J’suis plutôt doué dans tout ce qui est construction, on devrait s’en sortir » Le mec ne se vantait pas du tout, non. Il suivit donc Arthur en direction de l’atelier annexe afin d’aviser sur la prochaine étape quand soudain, un choc violent retentit et Judson poussa une exclamation étouffée. « Attention ! »  Si les lieux avaient été sécurisés, le danger n’était pas totalement écarté et autour d’eux, les murs tremblèrent et une partie de la charpente s’écroula. Judson tomba lourdement sur le sol et grimaça de douleur. A moitié assommé, il resta au sol en se demandant s’il était encore en vie ou non. Il avait mal, cela voulait bien dire qu’il vivait encore. « Arthur ? »  murmura-t-il sans bouger. « Arthur, tu m’entends ? »

_________________
« It's your ghost I see »
Avec la personne qu'on aime le plus, on partage le monde. Quand elle n'est plus là, le monde demeure mais ce n'est pas la même chose, une certaine distance s'instaure entre lui et vous. Il a si peu de prise sur vous que vous pourriez vous en éloigner, dériver jusqu'à la lune, par exemple.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Sam 18 Avr - 14:09

La ville avait subi bien trop de dommage ces derniers temps. Bien qu’elle eut été en poste lors des incidents de Noël, elle en avait tout de même eu vent. Il faut dire que c’était une toute petite ville, où tout finissait pas se savoir. Elle n’avait jamais été personnellement touchée par ces histoires de secte mais beaucoup de personne qu’elle connaissait l’avait été, à commencer par l’homme qui partageait désormais sa vie. Elle n’avait pu s’empêcher de s’inquiéter de ces dernières nouvelles, de penser que quelque chose de mauvais allait arriver à leur jolie ville si des gens commençaient à se rallier à cette cause perdue et dévastatrice. Une sorte de retour de karma que personne ne pouvait prévoir. Maïa n’était pas croyante, elle voyait le mal qu’il pouvait y avoir dans ce monde et n’arrivait pas à penser qu’un être suprême se faisant appeler ‘notre père’ pouvait en vouloir à ses enfants de la sorte. Pourtant, lorsque cette tempête s’abattit sur la ville, elle ne put nier le fait qu’elle ressentait cela comme un châtiment, ou peut être même un avertissement pour qu’ils ne fassent pas les mêmes erreurs. Si elle avait l’impression de ressentir une insécurité ces derniers temps, elle ne pouvait pas pour autant rester cloitrer chez elle. Il n’y avait pas eu de dégâts considérables chez elle mais certaines maisons dans sa rue avaient été touchées. Elle avait aidé de façon succincte en sortant de chez elle mais elle avait besoin de voir ses parents, de voir s’il ne leur était rien arrivé. C’était pour ça qu’elle était partie à pied de chez elle afin de se rendre dans leur quartier mais une fois arrivée devant l’église, elle ne put aller plus loin. Il était vrai qu’elle n’était pas croyante, mais sa mère avait toujours insisté pour qu’ils se rendent à la messe tous les dimanches et ce lieu était un point de son enfance. Elle ne pouvait pas simplement passer devant en fermant les yeux comme si elle ne voyait rien pour aller retrouver ses parents. Alors elle s’avança au milieu des débris qui toiture qui jonchaient le sol pour estimer les dégâts et voir ce qu’elle pouvait faire. C’est au milieu de cette scène qu’elle vit une personne qu’elle était sincèrement heureuse de voir et soulagée de la voir en bonne forme surtout. Elle s’avança vers Anja avant de la serrer dans ses bras. « Je suis contente que tu n’ais rien.. » lui dit-elle avant de se détacher d’elle et de regarder l’homme qui se trouvait à ses côtés. « Bonjour, je suis une amie d’enfance d’Anja, Maïa. » se contenta-t-elle de dire en hochant la tête pour le saluer. Les deux jeunes femmes se connaissaient depuis aussi longtemps qu’elles pouvaient se souvenir de quelque chose et elles avaient grandi ensemble. Il était donc normal qu’elles n’aient pas besoin de se confondre en longs discours lorsqu’elle se retrouvaient. « J’ai vu du monde partir vers un atelier, on devrait aller les aider. » son esprit d’organisatrice née revenait toujours sur le devant de la scène dans ce genre de situation mais il fallait toujours une personne qui arrivait à mettre les choses en place après tout. Ils n’étaient pas réellement actifs tous les trois mais lorsqu’elle entendit un choc violent en direction de l’atelier, elle partit alors en courant pour aller voir ce qu’il se passait. La charpente avait cédée étant donné qu’elle avait été fragilisée par les intempéries. Elle vit deux hommes au milieu des décombres et se dirigèrent alors vers eux en poussant les éléments de la charpente qui bloquaient son passage – du moins, les moins lourds en tout cas. Elle s’approcha d’un homme (Judson) qui était en train de parler, visiblement toujours conscient à l’évidence. « Doucement, ne bougez pas trop brusquement. » elle observa une blessure sur son front. « Vous avez pris un mauvais coup sur la tête, essayez de bouger les membres pour voir s’il n’y a que ça de touché et je vais m’occuper d’Arthur. » elle ne connaissait pas le jeune homme mais elle l’avait entendu l’appeler donc elle se servit de cette information lorsqu’elle se rapprocha de lui. Elle prit son pouls et vérifia qu’il respirait encore, ce qui était le cas. Il avait même un pouls des plus stables, s’étant surement fait assommer, le mettant KO sur le coup. « Il va bien, mais si vous pouvez bouger ça m’arrangerai pour réussir à le sortir de là avant qu’autre chose ne s’écroule. » Elle regarda alors dans la direction du jeune homme encore sur le sol pour voir s’il arrivait à se déplacer ou si ses blessures étaient plus graves.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Sam 18 Avr - 21:47



L’église, c’était un édifice qu’Ileen avait bien trop souvent pénétrée à son goût. La faute à ses grands-parents qui jusque là l’avaient élevés et pour qui la messe dominicale était un point d’encrage important de la vie. Mais aujourd’hui on n’était non seulement pas dimanche mais personne ne l’obligeait à s’y rendre. Pas de robe du dimanche, de gants blancs, de cheveux à nouer proprement... C’était plutôt salopette, basket et casquette. Que des trucs en "ette", des trucs chouETTEs.

Elle n’était pas encore en ville lorsque les intempéries avaient fait leur œuvre et lorsqu’on lui avait parfois parler de l’aide communautaire pour rebâtir, elle avait fait comme beaucoup d’adolescents venant des grandes villes : semblant de ne pas entendre ! Et pourtant, les roues de sa bicyclette l’avaient amenées jusqu’ici finalement. Il y avait déjà du monde à pied d’œuvre même si ça ne fourmillait pas et c’est en regardant Anja qu’elle s’était laissée convaincre qu’il serait bon qu’elle aussi gagne des points auprès du village. Non pas qu’elle ait une amertume particulière vis à vis de cette femme qu’elle connaissait trop mal -pour ne pas dire pas du tout- mais elle ressentait le besoin compréhensible de se rendre aussi utile qu’elle. A sa mesure du moins.

Alors le vélo avait été abandonné sur un carré de pelouse et Ileen était venue voir ce qu’elle pouvait faire pour dépanner. Un peu de peinture, de rangement, n’importe quoi qu’à 13 ans on était capable d’accomplir sans risque de faire pire que mieux en sommes. Sauf qu’avoir 13 ans n’était pas qu’un pré-requit pour elle visiblement ! Au bruit de gravier, de bois et de dieu sait quoi -sans vouloir blasphémer- qui se fait entendre, la jeune fille accoure, comme d’autres, voir ce qui venait de se produire.

Ca parlait beaucoup autours d’un type visiblement plus tellement dans son assiette et l’attention que tout le monde lui portait faisait vraiment réaliser à Ileen la différence entre la ville et la campagne. Ils se connaissaient probablement tous. Il régnait cependant une atmosphère un peu tendue ici. Peut être à cause des quelques bavardages qu’elle avait pu entendre au collège ou ailleurs à propos de la Rose Lunaire, qui lui était encore une notion un peu floue. Est-ce que c’était la peur d’un truc divin, invisible et disparu depuis longtemps qui les faisait encore trembler ? Ca la rendait forcément curieuse, quoi que là tout de suite elle tienne sa langue.

Ileen courre une seconde à l’extérieur... Puis revient avec une bouteille d’eau, dont un certain nombre identique était entreposé sur une table à trépieds. Elle revient dans le petit groupe d’adultes, tendant la bouteille à la femme qui semblait avoir prit les choses en main. Une blonde aux yeux clairs et à la peau rose pâle comme celle de ces poupées de porcelaine que les petites filles modèles collectionnaient. Elle n’avait jamais comprit le plaisir qu’on pouvait éprouver à garder un jouet auquel on ne pouvait pas toucher mais peu importe.

« De l’eau ? »

Puis quand même pas sûre :

« Il n’y a personne pour surveiller que ça ne se casse pas la figure sur nous ? »

Et franchement, avec l’innocence de la jeune fille qui voit les choses avec une simplicité probablement trop simple justement :

« Pourquoi vous ne rasez pas l’église pour la reconstruire à ce stade ? »

Parce qu’on ne parlait plus de vitraux brisés et de peinture écaillée là ! Ileen fourre ses mains dans ses poches, observant un des deux hommes présent, celui qui semblait aller bien et se soucier de l’autre, un peu étourdit.

« Tu as l’air d’être plutôt fort toi, peut être que tu devrais l’emmener dehors non ? »

Elle a un sourire gouailleur avant de montrer aux autres le plafond de son index :

« En plus si ça s’écroule encore, au moins on sera pas en dessous, par Toutatis... ! »

Oui bon, génération bande-dessinée, elle connaissait ses classiques au moins.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   

Revenir en haut Aller en bas
 

CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi
» Une catastrophe ambulante ?
» Retour en catastrophe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: intrigues d'hiver 2015
-
Sauter vers: