AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Dim 19 Avr - 21:55

Le membre 'Cappie Griffiths' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

président des girafes
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 7135
PSEUDO : Caroline + Linoa
AVATAR : Garrett Hedlund
CREDITS : native route (av) crack in time (sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Ven 1 Mai - 17:38

Il commençait à y avoir du monde, ça faisait plaisir à voir qu’une partie des habitants du coin s’alliaient pour aider à la rénovation de l’église, même si avec cette équipe de fins bricoleurs, on ne pouvait dire que ça soit très simple. Judson venait d’en faire les frais, avec une partie qui venait de s’écrouler, mais fidèle à lui-même, une fois remis sur pied et à peu près entier, il retourna à l’intérieur et décida d’accompagner Anja et Cappie dans un coin de l’église, parce qu’il les connaissait un peu (et se souvenait qu’Anja avait refusé ses avances à une sombre époque) et qu’il semblait y avoir du travail. « C’est marrant, si ça ne s’était jamais effondré, j’serais jamais rentré dans une église » remarqua-t-il pour faire la conversation. Pas si marrant que ça, lui qui n’était pas croyant du tout. « Enfin, c’est comme l’âme de Redwood Hills, ce serait bien qu’on arrive à la retaper, elle n’est pas très belle à voir ».

Il jeta un coup d’œil en biais en direction d’Anja, toujours un peu remonté, même des années après (la fierté masculine !) et demanda avec amertume « Tu te souviens de moi ? » Ensuite il se mit au travail, suivant les directives, prêt à se remonter les manches. Et il espérait sincèrement ne pas refaire encore une connerie, pour pas changer et ne pas assommer Anja ou Cappie avec une planche.

_________________
« It's your ghost I see »
Avec la personne qu'on aime le plus, on partage le monde. Quand elle n'est plus là, le monde demeure mais ce n'est pas la même chose, une certaine distance s'instaure entre lui et vous. Il a si peu de prise sur vous que vous pourriez vous en éloigner, dériver jusqu'à la lune, par exemple.
©crackintime


Dernière édition par Judson Howell le Ven 1 Mai - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Ven 1 Mai - 17:38

Le membre 'Judson Howell' a effectué l'action suivante : TENTÉ DE CONSTRUIRE UN TRUC

'BOB LE BRICOLEUR' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Mer 6 Mai - 0:33




community church.
   
topic commun, ouvert à tous.

« Hé … Hé, venez voir !! » Jusqu’à présent, tout le monde était obnubilé par Arthur Desmarins tombé sur le champ de bataille ou la construction difficile de la vieille bâtisse. Mais le cri de l’homme alerte les habitants qui arrêtent ce qu’ils sont en train de faire. Chacun se précipite au fond de l’église pour tenter d’entrevoir par la porte ce que l’homme essaye de montrer. Sur le mur contre lequel le lit du prêtre de passage est appuyé est recouvert d’un gigantesque graffiti représentant le symbole de la Rose Lunaire. Un Corbeau mort traîne sur le lit, tandis qu’un chat noir le dévore en faisant voleter les plumes sur le sol. En voyant les regards posés sur lui, les poils de l’animal se hérissent et il s’enfuie en feulant. « Encore … Est-ce que c’est une blague ? Ça commence à faire peur, c’est plus drôle à la fin ! » geint une lycéenne en repliant ses bras autour d’elle, l’air très contrarié. C’est alors que des bruits provenant de l’armoire du fond se font entendre. Le premier homme s’approche pour ouvrir la porte en tremblant, peu désireux de découvrir ce qu’il s’y cache. Le révérant de passage – pauvre remplaçant du révérant préféré de Redwood Hills – est recroquevillé dedans, bâillonné, pieds et poings liés.
____________________________
(☆) Il semblerait que la nuit de tempête ait servi de prétexte pour vandaliser l’église. Petit malin ou véritable membres de la Rose Lunaire ? Vous avez la possibilité de fouiller, de poser des questions au révérant qui est complètement terrifié et qui répond des choses sans queue ni tête, de prendre la fuite, d’appeler la police … La reconstruction est momentanément interrompue, plus personne n’a la tête à ça. Elle sera finie en hors-jeu.
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

président des girafes
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 7135
PSEUDO : Caroline + Linoa
AVATAR : Garrett Hedlund
CREDITS : native route (av) crack in time (sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Mer 6 Mai - 8:41

Judson n’eut pas le temps d’obtenir la réponse d’Anja car un hurlement strident rompait l’air. Stupéfait, il se précipita avec les autres au fond de l’église et se figea en apercevant, sur le mur, le gigantesque emblème de la rose lunaire représenté. Il le reconnut sans mal, lui qui avait fait tellement de recherches sur la Rose, par intérêt personnel. « Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? » souffla-t-il, abasourdi, tandis qu’un corbeau gisait sur le sol, mort. Des bruits retentirent depuis l’armoire et l’homme qui avait fait la découverte de l’emblème s’approcha, courageux, pour voir ce que c’était Judson le suivit par curiosité mêlée à une certaine dose de crainte. Quand l’autre ouvrit la porte, ils aperçurent le révérant de passage, recroquevillé sur lui-même, bâillonné et les pieds et les mains attachés. « Merde ! » jura Judson en s’approchant. Ça ne tournait vraiment pas rond dans cette ville de fous.

Il se précipita pour ôter le bâillon de l’homme qui aspira de grandes bouffées d’air en bégayant « la Rose, elle… Je n’ai pas vu mais il était là, il… il a dit… » Il se tut, effrayé, et Judson ne comprit pas. Ce qui ne l’empêcha pas de se tourner vers les autres, peut-être qu’ils prendraient la relève, mais lui recula pour sortir son téléphone et appeler des renforts, toujours sous le choc. La Rose Lunaire !  

_________________
« It's your ghost I see »
Avec la personne qu'on aime le plus, on partage le monde. Quand elle n'est plus là, le monde demeure mais ce n'est pas la même chose, une certaine distance s'instaure entre lui et vous. Il a si peu de prise sur vous que vous pourriez vous en éloigner, dériver jusqu'à la lune, par exemple.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Sam 16 Mai - 18:04

.

catastrophe à la community church


C'était dans ses veines, il ne pouvait pas s'empêcher d'agir et de réagir comme un gamin. C'était plus fort que lui, dès qu'il en avait l'occasion, il n'y réfléchissait pas à deux fois. Il n'y réfléchissait pas du tout pour tout avouer. Alors quand Arthur avait réalisé qu'il pouvait blaguer sur son état, faire croire à une petite amnésie suite à sa chute, il n'avait pas laissé passer sa chance. Et force était de constater que ses talents d'acteur n'était pas si médiocres, puisque la blonde (Maïa) qui était penchée vers lui, semblait y croire, pendant un temps minime avant qu'il n'avoue sa faute et qu'il plaisante sur l'état de sa jambe. Elle joua le jeu de l'amputation, lui tendant une bouteille d'eau avant d'aller chercher une scie. Elle était pas mal, celle-là, se dit-il en buvant une gorgée, touchant sa jambe pour mieux voir sa blessure de guerre. C'était pas grand chose, ses genoux en avaient connu d'autres avec toutes les chutes de skate qu'il avait pu faire dans sa vie. Très vite, celle qui allait lui couper sa jambe gauche revint, armée d'une trousse médicale, lui proposant pour substitut de sa future jambe amputée, des morceaux de bois. « Super, j'ai toujours rêvé de ressembler à un pirate. À l'abordage ! », lança-t-il alors que la jeune femme commença à nettoyer sa plaie. Arthur ne put s'empêcher de grimacer légèrement quand elle fit couler quelques gouttes d'alcool sur sa plaie, ça piquait. Puis, elle entreprit de lui faire un beau pansement, comme si elle avait fait ça toute sa vie. Elle était douée, il n'aurait pas fait mieux lui-même, pour sûr. Et pour cause, elle lui révéla qu'elle travaillait au cabinet médical. « Merci, je passerai au cabinet alors. On sait jamais si j'attrape la gangrène... », plaisanta-t-il en lui souriant avant qu'elle ne parte à la rescousse d'autres survivants. Arthur se relevait à peine qu'il entendit un cri au loin. Curieux, comme les autres, le gamin se précipita au fond de l'église, là où tout le monde s'était réuni autour de celui qui avait crié. Et pour cause, ce que Arthur vit en premier, ce fut l'énorme graffiti symbolisant la Rose Lunaire, avant que son regard ne soit attiré par la vision d'un corbeau mort qui se faisait bouffer par un chat noir. « Beurk », ne put-il s'empêcher de prononcer en voyant l'oiseau déchiqueté tandis que l'animal à quatre pattes s'enfuyant en feulant au passage. Alors qu'une adolescente geignait comme une adolescente, il y eut des bruits, provenant d'une armoire au fond de la pièce. Arthur ne put s'empêcher de penser au fait qu'il pourrait s'agir d'un épouvantard et qu'il fallait préparer son riddikulus mais ne le dit pas à haute voix, conscient que la blague ne passerait sans doute pas. Surtout qu'à l'intérieur de la penderie se trouvait le révérant bâillonné comme un saucisson. Cela aurait pu être drôle si la situation n'était pas aussi tragique. Judson fut le plus rapide à détacher le pauvre homme qui prononçait une phrase sans queue ni tête. « Qu'est-ce qu'il a dit ? Qui a dit ça ? », demanda Arthur, curieux, en s'approchant du révérant alors que Judson sortait son téléphone portable, certainement pour avertir les autorités. « L'homme à la cape... Il a dit... Ce n'est que le début... Il faut payer... Nos âmes... Seigneur ! », balbutia-t-il le regard vague, l'esprit ailleurs, comme si il était possédé, avant de se prendre sa tête dans les mains et hurler à la mort. Cet homme était fou.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Jeu 21 Mai - 16:36

Si Tobias n'avait pas développé ces derniers jours une âme paternelle et raisonnée, il serait sans doute resté là à regarder le pauvre révérend déblatérer son lot de conneries insensé lié à la Rose Lunaire, mais en l'occurence Ileen était plantée à ses côtés à observer le spectacle et, à treize ans, on ne pouvait pas être témoin d'une atrocité pareille. Tant pis pour l'inspiration romanesque, les quelques mots échangés entre le révérend et ses pairs, fascinés et terrifiés parce les évènements suffiraient pour le moment, la suite viendrait de son imagination. Il attrapa la main d'Ileen et la tira un peu en arrière pour l'arracher à la contemplation du fou. « On rentre Ileen. » insista-t-il en la tirant davantage. Il jeta un bref coup d'oeil à Anja qui lui rappela qu'elle était assez grande pour prendre des décisions – celle de les suivre ou de rester ici – et entraîna son enfant loin de là, malgré ses protestations. Non, elle n'était pas encore assez grande pour avoir à faire à un monde comme celui-là. Non, elle ne méritait pas que ça recommence, de vivre dans un climat de chaos et d'angoisse perpétuelle. Tout ça, ça n'aurait du exister qu'à travers les livres … Ça, c'était bien trop réel et sérieux à son goût. Enfin Ileen consentit à arrêter de tirer pour retourner là-bas, et le suivit d'un pas traînant dans les rues enneigées de Redwood Hills.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   Lun 1 Juin - 1:37




community church.
topic commun, conclusion.

La police arrive sur les lieux et demande à ceux qui ont découvert le révérend et le graffiti de patienter dans la nef de la bâtisse. On prend le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de la plupart des témoins, qui promettent de se présenter au commissariat en cas de besoin de témoignage. Le révérend est emmené par les médecins en lieu sûr et protégé, au cas où l'agresseur voudrait l'atteindre. On remercie chaleureusement les personnes présentes d'avoir voulu aider aux travaux de l'église, qui sont évacuées du site à présent interdit au public. Une collecte de fonds est lancée pour participer aux réparation du toit de l'église.
_________________________
(☆) Le sujet est terminé, vous ne pouvez plus répondre. Merci de votre participation et votre activité.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH   

Revenir en haut Aller en bas
 

CATASTROPHE A LA COMMUNITY CHURCH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi
» Une catastrophe ambulante ?
» Retour en catastrophe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: intrigues d'hiver 2015
-
Sauter vers: