AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 (tc) scared to death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2348
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: (tc) scared to death   Sam 16 Avr - 21:26



Scared To Death


sujet commun + ouvert à tous


« Rendez-vous dans la maison abandonnée près du vieil érable, à la sortie de Redwood Hills, une surprise t’attendra. Ensemble, il est grand temps de rallumer les étoiles ». Ce message énigmatique a été envoyé à bon nombre d’habitants de la ville et si certains n’y ont tout bonnement pas prêté attention, d’autres, curieux, se sont rendus dans cette fameuse maison abandonnée perdue en rase campagne, sur laquelle de nombreuses légendes circulent depuis longtemps. Certains ont accepté pour la fameuse surprise, d’autres s’attendaient peut-être à une fête entre jeunes ou même à un rendez-vous romantique à l’abri des regards indiscrets, les raisons de se déplacer sont nombreuses – mais, ce qui est certain, c’est qu’aucun ne s’attendait à retrouver tant d’autres personnes au même endroit, comme si ce n’était qu’une gigantesque mascarade.
Et maintenant, les voilà tous regroupés à l’intérieur d’une maison inconnue plongée dans la pénombre, seulement éclairée par quelques bougies le long des murs et les « invités » commencent à s’éparpiller, en quête de réponses à leurs interrogations. Mais soudain, les portes se referment sur eux dans un battement sonore et les premiers à réagir se précipitent pour tenter vainement de la rouvrir. Les fenêtres sont condamnées, il n’y a plus aucun moyen de sortir. L’inquiétude surgit mais les plus lucides dégainent leur téléphone portable pour appeler les secours ; peine perdue, il n’y a pas de réseau, il n’y a plus rien.
Plus rien qu’eux-mêmes, enfermés dans une vieille maison, dans les mains d’une ombre invisible qui se joue d’eux. Dans le coin de la pièce, un vieux poste de radio grésille et une voix s’élève, brisant le silence de cathédrale, une voix qui s’incruste dans les esprits. « Avez-vous déjà connu la peur ? La vraie, la véritable peur ? Celle qui vous étouffe et vous dévore de l’intérieur ? Vous la connaîtrez ce soir. Vous ne comprenez pas, mais nous allons vous expliquer ».

__________________________

INFORMATIONS.
(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
(☆) ce premier tour sert d'introduction, nous interviendrons vite de nouveau pour faire avancer les choses. En attendant, vous pouvez parler de votre arrivée à la maison, votre ressenti face à la situation, vous pouvez discuter avec les autres pour trouver des solutions, etc. Mais n'oubliez pas, pour le moment, vous êtes coincés à l'intérieur sans possibilités de sortir.


Revenir en haut Aller en bas
http://redwood-hills.forumactif.org

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2411
PSEUDO : evalie
AVATAR : Marie Avgeropoulos
CREDITS : Schizophrenic (ava) - far away (gif profil) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 5:48

Scared to Death.
La Rose Lunaire est de retour
Topic commun

J'ai reçu un message bizarre. Il me demandait de me rendre dans une maison abandonnée à la sortie de Redwood. Vraiment, mais vraiment étrange. En plus ça parlait d'étoile qu'il fallait rallumer. J'hésitais entre un message d'amour vraiment weird et... je n'ai aucune idée de quoi d'autre. Mais je ne voyais vraiment pas de qui ça pouvait venir. Peut-être que ça avait un rapport avec les événements pas si lointains que ça... La secte? Aucune idée, mais en tous les cas, c'était plutôt flippant. Malgré tout, je décidais de m'y rendre. Pourquoi? Par curiosité. Je voulais savoir ce qu'il se passait et qui était cet étrange envoyeur de message. Je me prépare un minimum, parce qu'il faut quand même dire que cette ville est pleine de trucs pas nets. Et puis je n'ai pas de l'argent à ne plus savoir qu'en faire, donc j'évite au possible d'utiliser ma voiture quand je me déplace dans le bled. J'ai fait quelques recherches sur la maison en question et quand j'ai vu les rumeurs et les légendes liées, j'ai décidé de m'équiper, une lampe de poche, un couteau suisse et puis l'éternelle bouteille d'eau et le cahier avec toute une série de stylo histoire de pas être à court. On ne sait jamais.

L'arrivée est étrange. Il y a du monde partout. C'est quoi ce bordel? Je me dirige vers la maison, je suis un peu les gens. Je pénètre dans la maison. J'essaie de me repérer. C'est fou. Elle est plus grande que ce que j'imaginais. Et puis il y a des gens, je m'attendais clairement pas à ça. Je me déplace un peu et puis soudain. La porte se ferme. Les fenêtres sont condamnées. On est enfermé. Je sursaute violemment quand la radio se met à grésiller. Ça parle de peur, ça parle de terreur. Dans quel genre de truc me suis-je embarquer? C'est pas Halloween, c'est franchement pas le temps d'une maison des horreurs. Mais je sens que ça va pas être drôle. Je regarde autour de moi, la faible lueur des bougies rendent le tout très glauque. J'ai la trouille. Ça se voit pas encore, mais j'ai la trouille.

© Starseed


Dernière édition par Casey Connors le Lun 18 Avr - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 9:04



   
   Topic de groupe
   scared to death

U
n message étrange, reçu par plusieurs habitants de la ville d'après ce que Lisa pouvait en savoir. Lisa, elle cachait ce grand secret à sa famille depuis longtemps, mais elle était incroyablement fascinée par la Secte. La Rose Lunaire était devenue une sorte d'obsession pour elle, dissimulant cette passion dans le fond de sa garde-robe, derrière une couche épaisse de vêtements. Personne, pas même Robin, Nathan ou Ulysse n'était au courant. Elle devait garder ça pour elle, et d'après tout ce qu'elle savait à présent sur la Rose Lunaire, Lisa avait un drôle de pressentiment. Elle sentait que ce message étrange qu'elle avait reçu, ce message énigmatique, il venait directement d'eux, des membres de la Secte, des grands gourous. Un secret énorme bien gardé par les membres de la secte. Qui étaient-ils, que faisaient-ils, qu'allait-il donc maintenant se passer ?
Lisa ressentait la peur, mais elle ressentait aussi cette envie de se rendre à l'endroit du rendez-vous. N'emportant qu'un sac avec une lampe de poche, son téléphone et un stylo, la jeune femme était partie en direction de cet endroit dont elle ne savait pour le moment rien. Arrivée devant une énorme maison, la jeune femme sentit son rythme cardiaque s'accélérer, mais il était hors de question qu'elle ne reste paralysée de peur. Elle espérait tellement en apprendre plus sur la Rose Lunaire, devenir elle aussi l'un des témoins de leurs agissements.

Une fois à l'intérieur, Lisa attendit, se rendant compte qu'elle était loin d'être seule. Elle n'était pas l'Elue, mais elle allait sortir du lot, sans le moindre doute. Faisant quelques pas, elle observait autour d'elle ce qu'il se passait, elle cherchait du regard des indices, quand le grésillement d'une radio se fit entendre, révélant un message destiné à semer le doute et la terreur. Mais Lisa n'avait pas peur, elle poussait la curiosité jusqu'au bout. Ils étaient enfermés, il semblait ne pas y avoir d'issue, alors autant tenter de savoir ce qu'il en était. Observant tout autour d'elle, elle se demandait ce qui les attendait maintenant...
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1593
PSEUDO : Esha
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : the changelin' /griffin's help
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 9:25


Scared To Death
 


C'est Lawrence Carson qui, le premier et bien malgré lui, avait attiré l'attention de Zooey sur ce fameux texto. L'écrivain avait ce je-ne-sais-quoi quand il ne voulait éviter d'attirer l'attention sur lui qui faisait à la curiosité maladive de Zooey l'effet d'un phare dans une nuit d'encre. Elle avait parfois tendance à se comporter comme un papillon de nuit attiré par la lumière mais jusque là elle avait toujours eu de la chance. Cette fois-ci, elle se promettait toutefois de jouer la prudence autant que possible. Après tout, ce n'était pas la première fois que les habitants de Redwood recevaient des textos de masse n'est-ce pas ?

Elle n'était probablement pas là depuis suffisamment longtemps pour avoir rejoint le listing de diffusion du mystérieux expéditeur. Du moins c'était ce qu'elle s'était dit, avant de consulter son propre téléphone. Bon nombre de ses connaissances avaient reçu ce fameux texto. Certains lui en avaient parlé, d'autres pas mais Zooey avait reconnu à chaque fois cette petite lueur de crainte mêlée de curiosité dans leur regard quand leur téléphone avait sonné. Il ne lui fallut pas longtemps pour décider que le message et le lieu du rendez-vous étaient suffisamment bizarres pour qu'elle n'aille pas voir ce qui se tramait là bas.

Ce n'est que lorsqu'elle vit le nombre de personnes qui avaient répondu à l'appel que Zooey tiqua véritablement pour la première fois. Elle s'avançait avec prudence au milieu des gens, peut-être à la recherche d'un visage connu. Elle était en tout cas à l'affût du moindre truc suspect lorsque les portes de la maison abandonnée se refermèrent sur eux. Presque par automatisme, elle avait dégainé son portable. Pas de réseau. Tiens donc. Une voix se fit alors entendre, leur promettant le pire. Zooey ne se laissa pas pour autant démonter, ses instincts de journaliste lui intimant de terminer de passer en revu le moindre détail qui puisse lui être utile pour se sortir de là. Elle n'avait bien évidemment pas négligé d'informer quelques personnes à l'extérieur de l'endroit où elle allait. Des personnes de confiance (dont il restait à espérer qu'elles n'étaient pas enfermées avec elle ici) et Lawrence Carson... En attendant, elle se retrouvait devant la radio qui venait d'émettre ses premières menaces. A cet instant, Zooey n'avait pas peur. Sa curiosité avait encore et toujours le dessus et elle était boostée par l'adrénaline. Un rapide regard autour d'elle lui fit comprendre que ce n'était pas le cas de tout le monde, mais il y avait ce petit bout de fille qui elle non plus n'avait pas peur. Elle semblait attendre, tout comme elle, de voir ce qu'il allait se passer ensuite... Etait-ce là la continuation de la promesse qui leur avait été faite au moment de repartir des Montagnes Vertes ? Si oui, il fallait croire que le pire restait à venir. Dans ce genre de jeu, il était important de savoir avec quel genre de personne on était embarqué.


_________________


Dernière édition par Zooey Park le Dim 17 Avr - 11:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 10:17


Message étrange sur ton cellulaire. Mais c'est quoi ce truc encore ? Une connerie ? Une blague ? Bah si c'est une blague, c'est vraiment de très mauvais gout. Tu ne sais pas ce que ça veut dire. Tu ne sais pas non plus qui a envoyé ce message. Mais, en revanche, tout ce que tu sais, c'est que celui qui a fait ça a piqué ta curiosité. T'as envie d'aller là-bas. T'as envie d'aller voir s'il se passe vraiment un truc ou pas dans la maison abandonné. C'est vrai que ça fait flipper comme ça mais toi, t'as pas peur. T'as envie d'aller voir ce qu'il se passe. Enfin, s'il se passe vraiment un truc. Ce message a l'air bien étrange. Limité, on se croirait dans un film d'épouvante. T'as envie de t'y rendre. Ça tombe bien aujourd'hui t'es en repos. Et tu ne comptes pas faire quelque chose de particulier. Enfin jusqu'à maintenant, t'as rien prévu de faire. Vêtu d'un jean classique et de ton haut de pyjama – oui t'as le syndrôme du pyjama – tu files enfiler un haut un peu plus correct pour sortir. Le printemps est là. Tu enfiles donc juste une petite blouse noire assez fluide et décontracte. Puis, tu attrapes une paire de ballerines, ta veste en simili cuir et ton sac à main aussi. À l'intérieur, tu balances ton cellulaire et les clés de ton appartement.


La maison abandonnée se situe à la sortie de Redwood. Bah tiens ! Il est rare que tu prennes ta voiture mais pour une fois, tu vas la sortir du garage. Redwood est une petite ville. T'as vite fait le tour à pieds. Bref. Tu sors donc ta voiture du garage. Tu grimpes à l'intérieur, démarre la voiture et part enfin. Tu as ton permis depuis quelques années déjà mais tu ne conduis pas souvent. Tu vérifie quand même le réservoir d'essence. C'est bon. T'as le plein de fait. Tu ne te souviens même pas de la dernière fois où tu l'as fait. Bref. Tu roules jusqu'à l'endroit où tu souhaites aller. Le soleil est là. Il fait bon et c'est agréable. Tu roules en prenant garde de respecter les limitations de vitesse, les feux rouges. Et, surtout, de n'écraser personne. Ça serait dommage non ?! T'arrive enfin. Tu gares ton véhicule un peu plus loin, près des arbres. C'est étrange, il y a du monde partout. Tu descend de ta voiture, attrape ton sac et tu le cramponne fermement. Ça ne te rassure qu'à moitié tout ça. On se croirait vraiment dans un film d'horreur là. T'avance doucement. Tout doucement. Tu reste sur tes gardes tout en cherchant un visage connu qui pourrait – ou non – répondre à tes questions. C'est trop étrange tout ça. Tu avance en essayant de chercher des indices. En essayant de savoir pourquoi il y a autant de monde qui ont répondus à l'appel. Personne ne parle. Étrange. Un peu plus loin, aussi silencieuse que toi – tu aperçois Casey et Lisa. Deux de tes amies. Ça te rassure un peu de les voir là. Tu cramponnes toujours ton sac en restant dans le plus grand silence.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 11:07


Scared To Death


En recevant le message d’un envoyeur anonyme, il a cru à une petite farce de la part de Daphné, parce que dans le genre maître des textos bizarres, incompréhensibles et qui sous-entendent un plan foireux on fait pas mieux. Alors la déception a été plus ou moins grande en découvrant que c’était pas elle, après l’avoir harcelé trois heures au téléphone pour savoir, persuadé jusqu’à la dernière seconde qu’elle se foutait de lui.. C’est peut être pour ça, d’ailleurs, qu’il a tenu à s’y rendre, encore certain que sa meilleure amie lui a menti et qu’au final, c’est bien elle qui lui a envoyé ça. Pour quelles raisons ? Il sait pas. Il sait pas grand chose Nils, mais il a au moins la volonté nécessaire pour déterminer si oui, ou non, ses soupçons ont une once de vérité. Un type normal penserait fatalement, en premier lieux même, a un plan démoniaque des membres de la secte, un retour de flamme, une connerie dans le genre, mais pas lui. Trop innocent ou trop stupide, Nils s’aventure jusqu’au point de rendez-vous avec la tête aussi vide que celle d’un poisson rouge, le regard presque émerveillé en arrivant à la maison abandonnée. Il pourrait déchanter, se douter d’un truc bizarre en découvrant qu’il est pas le seul nigaud à s’être fait blouser par ce message mystérieux, mais non; tel un teletubbies qui s’aventure dans la prairie, Farrell entre dans la baraque dégueulasse, visiblement plus effrayé par une toile d’araignée dont la propriétaire à disparu - qu’il cherche désespérément du regard - que par le fait que, tout à coup, les portes se referment. Sourcils froncés, Nils finit quand même pas sortir de son investigation, l’araignée toujours aux abonnés absents pour compter sur ses doigts d’un air perplexe. Non. Il a beau vérifier sur ses dix petits doigts, on est pas en octobre, donc ça ne peut pas être une fête surprise d’Halloween et.. Le premier avril est déjà passé. Comme la majeure partie des gens présents, il sort son téléphone, allume l’écran et grimace un peu plus en réalisant que le réseau est plat chez lui, il pourra pas appeler Super Gabriel à la rescousse. Merde, ça fait un moment qu’il a pas appris à se débrouiller tout seul, il serait capable de se faire piquer par une araignée radioactive et en crever, au lieu de se retrouver capable de grimper au mur.. Même si pour ça, il a pas forcément besoin d’une mutation, parce que quand la radio grésille et que la voix s’en échappe, Nils fait un bon tellement impressionnant qu’il menace presque de se cogner la tête au plafond, sa main qui agrippe le premier truc qu’il trouve; un bras, de quelqu’un qu’il connaît pas, mais qu’il lâche pas quand même, sait-on jamais. « Et si on veut pas ? qu’il balance dans le vide, le nez vers le plafond, puis les murs, des fois que leur tortionnaire soit emmuré.. ou un truc dans ce goût-là. parce que j’ai.. aquaponey dans dix minutes.. je voudrais pas être en retard.. » On pourrait croire qu’il fait le mariole, mais le pauvre garçon est vraiment pas rassuré et la pauvre nana qui se retrouve le bras comprimé, entre ses doigts, doit certainement s’en rendre mieux compte que les autres.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1998
PSEUDO : Caroline + Linoa
AVATAR : Alicia Vikander
CREDITS : saturn (av) & crack in time (sign)
ÂGE : 30

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 17:52


Scared to death
Topic commun



Le message avait beau être intriguant, Robin était bien décidée à se rendre sur les lieux du rendez-vous, histoire d’en avoir le cœur net. Elle s’était posée la question, peut-être était-ce l’un de ses potes cinglés qui avait voulu lui faire une surprise, ou quelque chose dans ce genre, donc elle était allée voir dans cette fameuse maison abandonnée qui, depuis des années, était source de nombreuses légendes. Et à sa plus grande surprise, elle n’était pas seule. Il y avait déjà un certain nombre de gens, surtout des jeunes, semble-t-il, et Robin s’arrêta, suspicieuse. Si ça se trouve, ce n’était rien d’autre qu’une publicité ou une connerie de ce genre qui avait décidé de frapper un grand coup en mettant en scène un SMS et la maison abandonnée, juste pour attirer la foule. Pourtant, une fois à l’intérieur, quand les portes se refermèrent brutalement et qu’une voix grésilla dans les haut-parleurs d’une vieille radio, dans le fond de la pièce, elle comprit que non, ce n’était pas une publicité. Elle le sut alors, au plus profond d’elle-même, c’était la Rose. Cette même Rose qui avait provoqué une fusillade en juillet, durant laquelle elle avait été blessée à l’épaule, cette même Rose qui avait assassiné des gens, cette même Rose à l’influence grandissante. Malgré elle, malgré le courage dont elle faisait toujours preuve et la peur qu’elle savait contrôler, elle frissonna. « Bon, j’suppose que personne n’a de hache pour démonter la porte ? » demanda-t-elle à la cantonnade, tentant de détendre un peu cette atmosphère devenue pesante.

Les gens se posaient des questions, s’interrogeaient, parlaient à voix haute. Elle écrabouilla quelques pieds en passant et soudain, aperçut une silhouette familière. « Lisa ! » s’exclama-t-elle en se précipitant vers sa petite sœur, à la fois contente de la voir là et inquiète de ce qui pourrait lui arriver. « Tu vas bien ? Toi aussi, tu as reçu un SMS bizarre ? » elle tâcha de lui sourire, comme pour la rassurer. Un peu plus loin, elle entendit une voix connue et tourna la tête en reconnaissant Nils, l’un de ses vieux potes. Comme toujours, il faisait une blague, ce n’était pas nouveau. « J’voudrais pas te décevoir vieux, mais ça me semble un peu compromis » répondit-elle d’une voix forte. Elle ne savait toujours pas ce qu’ils faisaient là, tous enfermés, et surtout, elle ignorait ce qui allait se passer.

© ACIDBRAIN

_________________
« Wild »
Le temps passe et panse. Les braises incandescentes se consument sous le tas épais de cendres froides et grises. Et puis, un jour, il y a un petit souffle, quelques brindilles, et le feu repart.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 19:13

Il fallait bien le reconnaître, ce message reçu d’un expéditeur anonyme avait agacé Avery. Parce qu’elle avait une idée bien précise de l’identité de ce dernier. Elle avait d’ailleurs répondu, avec humeur, mais n’avait eu aucune réponse. Peut-être qu’elle se trompait totalement, peut-être que ce n’était pas Tyler qui tentait de la reconquérir avec une tactique de drague datant d’un autre âge, mais une chose était sûre, si c’était lui, elle était décidée à lui mettre les points sur les i. Depuis un moment maintenant, il avait cessé d’essayer de la contacter, et elle ne s’en portait pas plus mal. Elle avait d’ailleurs pensé, espéré même, qu’il s’était enfin décidé à tourner la page. Oui mais voilà, il y avait eu ce message, et la première pensées qu’elle avait eu en lisant ces mots "Ensemble, il est grand temps de rallumer les étoiles", son visage avait été la première chose qui s’était imprimée dans son esprit. Avery avait donc suivit les instructions, et s’étaient rendue à la vieille maison abandonnée. Peut-être aurait-elle dû y réfléchir à deux fois avant d’agir avec autant d’impulsivité. Car en arrivant à la bâtisse, elle comprit qu’elle s’était fourvoyée. Elle n’était pas la seule sur place, et vu le nombre de personne, il ne pouvait s’agir d’une coïncidence. Tyler n’était donc à priori pas le mystérieux expéditeur de ce message, non moins mystérieux.

Poussée par la curiosité, la jeune femme ne put qu’avancer pour entrer dans la maison. Plusieurs personnes avaient déjà investit les lieux. Un monde fou pour une petite maison comme celle-ci. La jeune femme balaya la foule du regard, à la recherche d’un visage connu. Ses yeux tombèrent sur Robin Myers, mais avant qu’elle ait pu amorcer un geste dans la direction de la militaire, dans l’espoir peut-être de voir si elle en savait plus qu’elle, la porte d’entrée se referma dans un claquement sourd, provoquant une vague d’inquiétude parmi la foule. Elle perdit Robin des yeux, et ne la retrouva plus après ça, la pénombre n’aidant en rien l’exercice de recherche. Par automatisme elle consulta son téléphone, mais elle n’avait aucun réseau, ce qui était assez étrange au demeurant. Certains tentèrent d’ouvrir la porte mais en vain, puis une voix sinistre s’éleva de la radio dans un coin de la pièce et tout devint clair dans l’esprit de la pilote. Un frisson la parcourut tandis qu’elle comprenait petit à petit que toute cette mise en scène était probablement l’œuvre de la Rose Lunaire. Inquiète, elle sentit son cœur tambouriner dans sa poitrine. Ses yeux tombèrent sur sa voisine, une jeune femme d’origine asiatique (Zooey), mais les mots refusèrent de franchir ses lèvres. Bon dieu, dans quelle galère elle s’était fourrée…
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Dim 17 Avr - 19:41


Scared to death


Nathan avait reçu un message plutôt suspicieux mais intriguant. Sans pression, il ne s’était pas posé un milliard de questions. Il espérait que ce soit une nana, histoire de se faire un petit truc sympathique en mode outdoors mais n’avait pas grand espoir. Dans le pire des cas, il imaginait que ce serait une grosse soirée d’organisée en mode clandestine et ça lui allait parfaitement aussi ! Faut dire qu’entre deux révisions, le rythme du jeune homme s’était un peu réduit, il ne sort plus autant qu’avant car il tient à se débarrasser de cette université qui l’a gardé bien trop longtemps à son sens. Il avait hâte d’être diplômé et de pouvoir passer à autre chose dans sa vie tout simplement. Le statut d’étudiant, ça allait bien deux secondes même s’il fallait avouer qu’il s’en était mis plein les poches durant toutes ces années et qu’il a passé des moments mémorables, pour sûr ! L’université n’était pas prête d’oublier le nom « Myers », ça c’était certain. Une petite fierté personnelle pour le dealer qui quittait donc chez lui pour rejoindre le fameux lieu de rendez-vous ! C’est un peu glauque, mais en voyant toute la populasse, le jeune homme opte pour le scénario de la soirée et rentre sans se poser mile questions à l’intérieur. Là encore, ce n’est pas la folie, il n’y a quasiment pas de lumière, c’est tamisé mais pas d’une manière très sexy pour tout avouer, plus dans le genre « faisons des sacrifices humains » et de ce fait, l’ambiance va avec. Il n’y a aucune musique, et le jeune homme regarde tout autour de lui, un peu perplexe. Ça aurait pu être une chouette soirée Halloween s’ils n’étaient pas en avril. Suspicieux parce que Redwood Hills, depuis quelques mois devenait creepy-town ou sleepy hollow, Nate sursauta en entendant le claquement des portes qui se refermaient.

Dans la pièce, on pouvait entendre une voix sortir du poste-radio parler de « peur » et de tout le tralala peu rassurant, le jeune homme fronçait les sourcils. Il ne put s’empêcher de penser que c’était la faim qui allait le dévorer, et qu’un big mac passerait tellement bien, là tout de suite. Autour de lui, certains flippaient leur race, d’autres prétendaient ne pas s’être pissés dessus. Lui, pour une fois, restait silencieux. Dans l’obscurité, il ne reconnaissait pas grand monde mais les liens du sang étaient tels qu’il reconnut à mille lieux les voix de ses deux sœurs sans savoir d’où elles provenaient. L’un des types à côté de lui parlait d’aqua poney et sa remarque lui arrachait un sourire malgré lui. « Ouais moi aussi, j’ai aqua gym, c’est dans le même bâtiment, donc si on pouvait sortir, ce serait pas mal, non… ? Il repéra enfin sa sœur, Robin par la même occasion. Coincés, comme des petits rats pour le coup, Nate profita des bougies contre le mur pour s’allumer le joint qu’il s’était roulé en chemin, une chance.  Ça va bien se passer, oui, oui.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   Lun 18 Avr - 1:31


Comme un chien de nuit, Azarias était sortit. Sa capuche noire lui tombait sur le front et dissimulait sans trop de mal son visage. Il avait tout emmené : à sa ceinture était accrochée une arme à feu d'un calibre suffisant pour ouvrir en deux un sanglier, alors une tête d'humain aurait fait l'effet d'un feu d'artifice si quelqu'un s'y essayait.
Parce que oui, c'était ainsi : Azarias ne rigolait pas avec la Rose. Comme un traqueur nocturne, fou à lié comme sa mère sans doute, il n'en avait pas dormi. Sa gorge s'était serrée, ses muscles tendus. Il avait hésité. Appeler Lawrence ? Alex ? Sa mère ? Se terrer chez lui et attendre que ça passe, encore une fois ? Non, très peu pour lui. Il savait qu'un tas de monde irait, parce qu'ils étaient tous comme ça, pas vrai ? De véritables moutons sans peur.

C'est en maugréant qu'Azarias découvrit la maison abandonnée. Elle n'avait rien d'accueillant et le silence était véritable. Comme un félin silencieux, il se faufila à l'intérieur, passa devant le nez de Lisa Myers qu'il connaissait de vue et de nom – pas faute d'être ami avec Robin – et s'arrêta au milieu de la foule, inconnu parmi les ombres.
Pas très loin de lui, il y avait Zooey. Encore la petite asiatique. Il ne prononça pas un seul mot dans un premier temps, statique, à l'affût de n'importe quel bruit. Au bout d'un moment, les portes se refermèrent et surtout les piégèrent.

« Tu crois qu'ils vont nous faire flamber ? Y a aucune issue. S'ils mettent le feu à la cabane, on est tous morts étouffés ou brûlés vifs. Si la pièce se remplit de fumées, on a moins de dix minutes pour en sortir sinon on est finis. Avec tout ce qu'on est, on ne saura même pas ramper sans se marcher dessus... »

La phrase était adressée à la journaliste et assez basse pour que personne ne l'entende (la panique, c'est terrible, ça et la claustrophobie) et au regard qu'elle lui jeta, elle le comprit. Le Lovecraft n'avait visiblement pas peur malgré l'annonce qu'il venait de faire. Dans la foule, il reconnaissait des visages qu'il avait croisé, qu'il connaissait. Robin était là, il n'irait pourtant pas la voir car elle était bien entourée pour le moment et qu'il réfléchissait à la suite des événements. Si jamais le feu prenait vraiment la cabane, il n'aurait d'autres choix que de détruire un pan de mur avec la force du désespoir.
Autant dire qu'à ce moment là, l'écrivain se disait que la vie tenait finalement à bien peu de chose.

Il rejeta sa capuche en arrière, sans craindre la réaction des quelques habitants de Redwood dans la pièce. Si de toute façon certains le pensaient liés à la Rose Lunaire, ils avaient bien d'autres choses à penser qu'à lui casser la gueule à ce moment-là.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (tc) scared to death   

Revenir en haut Aller en bas
 

(tc) scared to death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» (tc) scared to death
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister
-
Sauter vers: