AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous vous rappelons qu'une intrigue est en cours. N'hésitez pas à nous rejoindre

Partagez | 
 

 Good Luck Day (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité

MessageSujet: Good Luck Day (pv)   Lun 21 Nov - 0:44



Good Luck Day
Vince & Gaël
“I'm only a man with a candle to guide me,
I'm taking a stand to escape what's inside me.
A monster, a monster,
I've turned into a monster,”  

La nuit était déjà entamée, mais comme tous les bars du coin, il y avait une heure de fermeture à respecter. Les flics rôdaient pas mal dans le coin, reniflant la magouille à des kilomètres, aussi les mexicains faisaient bien attention à toujours rester « en règle » et masquer autant que possible l'évidence même de leurs sales coups.
Vince, quant à lui, n'était pas de service ce soir, et quand il disait « de service » ça signifiait encore dans une sale affaire. Il nettoyait minutieusement le comptoir du bar mais aussi le bar. Il avait passé vingt bonnes minutes à laver les verres, à les essuyer et à les ranger. Perfectionniste, le bar était toujours impeccable. Le service d'hygiène n'aurait jamais rien à redire comme personne n'avait jamais rien su lui dire. Même au tribunal, il avait été jugé sur des doutes, reconnu coupable avec un dossier presque vide au-delà de son affiliation. Sa famille l'avait tiré vers le bas – Dino surtout. Son frère aîné n'avait été très fin. Sa gueule cassée, son nez tordu, ses grands yeux noirs en disaient long sur la subtilité. Il avait toujours cogné ce qu'il avait voulu cogné, et même en prison il ne passait que rarement inaperçu.
Vince, lui, était une ombre en comparaison. C'était ce que l'on demandait du Consigliere de toute façon : qu'il ne soit que l'ombre du Parrain. À ce jeu, il était le plus fort.

« Je te laisse fermer, hermano »

La voix de Diego le sortit de sa torpeur. Vince acquiesça sans un mot en retour et noua les deux grands sacs poubelles qui attendaient à ses pieds. Diego sortit par la sortie officielle, alors que Vince se mit doucement à traîner les deux gros sacs vers la sortie dérobée – celle qui donnait comme dans tous les clubs sur une petite rue désertique et insalubre. Trois gros conteneurs et un ou deux chats affamés, c'était tout ce qu'il y avait. Parfois même les trois conteneurs n'étaient pas suffisants et rapidement les sacs s'entassaient en attendant le passage des éboueurs. C'était le cas cette semaine.
Avec les deux fêtes, il y avait eu beaucoup de passage au Dõna Sebastiana. Vincenzo avait été submergé par le travail mais ce n'était pas ce qui le faisait le plus chier. Au contraire, ça lui rapportait davantage et ça lui permettait alors de débloquer un peu plus d'argent pour mettre sa mère et sa jeune sœur à l'abri du besoin. Il travaillait pour trois en silence, sans rechigner à la tâche, même quand il s'agissait de découper en morceau la dernière concubine de Diego trop volage.

Ce soir-là, dans les poubelles que traînaient Vince, il y avait encore quelques bouts de Linda. Elle était jolie Linda, pulpeuse surtout. Une belle brésilienne à la chevelure blonde et aux grands yeux vert d'eau. Elle n'avait rien vu venir, pourtant elle aurait du se douter que Diego l'avait mis sur écoute. Il la trouvait tellement jolie. Elle était bien moins jolie après qu'il l'ait battu à mort dans l'arrière de la boîte. Il avait demandé à Vince de la découper et de la faire disparaître de sa vue, car Vincenzo était un homme de confiance et qu'il savait faire du bon travail. Il lui avait cependant demander de garder au chaud, dans du formol, son coeur. Il l'avait écouté, avait arraché le myocarde tout entier et l'avait ramené comme ça, encore chaud. Diego n'avait rien dit, il avait les yeux gonflés par les pleurs.
Peut-être au final qu'il l'aimait vraiment ?
Se renfrognant légèrement à cette idée, l'italien ouvrit la porte d'un coup de pieds et sortit les poubelles. Il ne fit pas trois pas qu'il entendit comme des gémissements de douleur – ou plutôt des appels à l'aide ? Il haussa un sourcil, jeta les poubelles dans le premier conteneur et approcha à pas feutrés.

Plus loin dans la ruelle, cinq mecs tournaient autour d'une proie au sol – un gamin qui avait du être poussé ou bousculé, qu'importe, c'était leur victime. Vince se redressa, l'oeil sévère. S'il y avait un mort au Dõna les poubelles seraient les premières à être fouillé. Il n'aurait pas aimé que quelqu'un découvre soudainement les bras et les poumons de cette chère Linda sans son accord.
Aussi, il siffla bruyamment et les cinq garçons se tournèrent vers le barman qui approchait, les mains dans les poches – du moins en apparence.

« Hey qu'est-ce que tu fais, vieille branche ? T'es pas encore couch- »

L'un des cinq mecs, qui était visiblement plus téméraire que les autres, se tut. Dans la pénombre, un rayon de lumière s'échappait du réverbère le plus proche et frappait le visage de Vincenzo de Luca sortant des ténèbres. L'italien avait une sale gueule, mais l'air particulièrement serein. Il arqua un sourcil, comme s'il attendait la liste des intimidations que le garçon avait préparé chez lui devant le miroir dans sa chambre miteuse, mais il n'en fit rien. Les cinq branleurs ravalèrent leur dignité et, donnant un dernier coup de pieds à la victime au sol, déguerpirent sans demander leur reste, certains plus rapides que d'autres.

Vince soupira doucement. Quelle plaie. Tout ça pour un petit braquage de merde… Il leva les yeux au ciel et s'approcha du gamin – car c'était un gamin à ses yeux – qui était sur le sol. Il lui tendit une main forte et avenante, avant d'émettre un petit sourire.

« Ça va aller ? Pas trop de mal ? Faut les excuser, c'est des p'tits cons mais ils font ça pour manger... »

Il valait mieux calmer la situation que de l’envenimer.

Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Good Luck Day (pv)   Sam 3 Déc - 1:23


❝ Good luck day. ❞Vince
+
Gaël
La journée avait été longue pour le jeune photographe. Il s’était rendu à la faculté avec Casey, comme d’habitude ces derniers temps et comme toujours, il avait toujours droit aux questions redondantes de ses camarades de promo. Enfin… pour certains ils étaient des camarades, pour d’autres, ils n’étaient que des abrutis guidaient uniquement par leur bite. Il ne pouvait pas supporter de les entendre se renseigner sur cette jeune femme qui avait été si importante dans sa vie et qui l’était tout autant aujourd’hui à l’évidence. Il avait toujours autant de mal avec le fait de voir qu’elle plaisait aux autres garçons. Il n’était pas bête, il savait bien que c’était le cas parce que c’était une femme magnifique mais il ne voulait pas en être témoin. Il n’était donc pas étonnant de le voir supporter avec beaucoup de difficultés les commentaires plus ou moins graveleux de ces mecs. Il ne savait même pas pourquoi il avait accepté d’aller boire un verre avec eux ce soir. Probablement parce que son collègue de travail l’avait supplié de ne pas le laisser seul avec eux, mais il regrettait déjà cette bonté d’âme. « [colordarkcyan]Sérieux, tu vis avec cette bombe et tu te l’ais jamais faite ? T’es puceau ou gay, j’vois pas d’autres possibilités.[/color] » Le photographe pris une longue gorgée de sa bière pour ne pas avoir à répondre tout de suite de peur de s’énerver et de lui foutre un grand paing dans sa gueule. « Non mais c’est une amie et puis elle est pas comme ça. » dit-il simplement pour ne pas trop parler de peur de donner du grain à moudre à cet abruti. Si seulement son ami n’avait pas insisté pour qu’il vienne, il se serait déjà barré pour ne plus avoir à l’entendre dire de la merde sur sa façon de vivre avec Casey. Cette situation n’avait rien de facile pour leur jeune homme qui se rendait petit à petit compte que ses sentiments pour Casey n’avaient jamais disparu alors il n’avait pas besoin que l’on en rajoute encore avec des commentaires d’abruti. « Elles le sont toutes si on cherche un peu. » Après lui avoir foutu un coup de poing dans sa tronche de débile, il sortit du bar et décida de se promener dans Burlington. De toutes façons, il devait dormir sur place parce que cela faisait longtemps que Casey était rentrée chez eux. toutefois, il ne pouvait pas rester avec eux pendant le reste de la soirée.

Comme à son habitude quand les choses n’allaient pas bien dans sa vie, il alla se réfugier dans la photographie cette nuit. Il avait fini par quitter le bar pour aller se perdre dans les lumières de la ville, cherchant l’endroit où la lumière et l’obscurité se mariaient à merveille. Cet endroit où ils venaient se mélanger dans la plus pure des unions. Il s’attendait à trouver un jeu de lumière, l’obscurité se faire manger par la lumière et inversement. Il n’avait pas imaginé une seule seconde que cela viendrait d’un homme qui venait en aide à une personne. En temps normal, on se serait attendu à ne voir que de la lumière émaner d’une telle personne mais ce n’était pas réellement franc. Gaël avait encore son appareil devant le visage, observant la scène par l’intermédiaire de son outils. Il n’arrivait pas à le voir en sauveur mais en même temps, il avait trouvé cette scène fascinante au point de l’immortaliser malgré ses doutes sur le jeune homme. Il le regarda s’approcher de l’homme à terre, ne sachant pas bien ce qu’il devait faire. Apparemment, la victime semblait avoir de l’aide mais il n’arrivait pas à savoir s’il pouvait faire confiance à son sauveur pour s’occuper de lui maintenant. Bien que le courage ne fasse pas partie de lui à ce moment là, il s’avança vers les deux protagonistes de la scène, son appareil photo à la main cette fois un peu craintif de ce qu’il pouvait arriver. Il avait vu des jeunes partir en courant donc il s’était imaginé que le jeune homme avait pris la défense de la victime mais peut être faisait-il partie de ses agresseurs et voulaient terminer le travail seul… ou peut être qu’il était encore pire qu’eux puisqu’il avait réussi à les mettre en déroute sans même avoir à donner le moindre coup. « Faut appeler la police ? » demanda Gaël, sûrement un peu trop timidement. Pour sûr qu’il s’en rendrait compte mais il avait besoin de prendre part à cela, d’être sûr qu’il ne serait pas simplement le garçon qui avait pris la dernière photo de cet homme en vie mais surtout celui qui n’aurait rien fait à part immortaliser ses derniers instants.
© 2981 12289 0

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Good Luck Day (pv)   Mar 24 Jan - 19:04



Good Luck Day
Vince & Gaël
“I'm only a man with a candle to guide me,
I'm taking a stand to escape what's inside me.
A monster, a monster,
I've turned into a monster,”  

Le gamin au sol avait l'air un peu penaud, comme s'il ne comprenait pas bien dans quoi il s'était mis. Par certains côtés, il ressemblait à un Vincenzo de Luca jeune. Lui-même avait un jour été un gosse jeté au devant de grandes responsabilités sans qu'il ne soit encore sortit de l'enfance. Il n'avait qu'une dizaine d'années quand son grand-frère, Dino, le prit par la main pour lui faire découvrir. Il était devenu magicien pour ne plus voir tout ça. L'illusion était une cachette. Il aimait ce monde car il était plus facile d'y disparaître, plus facile de s'y dissimuler, de se fondre dans la masse... Mais on finissait toujours par le retrouver.
Irrémédiablement.

Un mec avec un appareil photo émergea des ténèbres. Vincenzo releva la tête et le fixa, légèrement surpris, mais surtout muet. Il n'avait pas pensé à ça. Il n'avait pas pensé à ne pas avoir de témoins car il n'avait tout simplement pas penser à tuer ce gamin. Surpris par lui-même d'avoir laisser faire, mais mettant ça sur un acte de bonne volonté pour une rare fois, Vince jeta un regard au gamin qui se relevait à l'aide de l'italien.

« La police ? Pour quoi faire ? » Le ton était un peu plus brusque qu'il ne l'aurait voulu. Il devait être vraiment fatigué pour laisser filer comme ça son caractère, laissant agir ses humeurs. Lui qui était habituellement tellement parfait et pointilleux... « Oublies tout de suite, ils feront rien. Ces gamins des rues sont pas en âge d'aller au taule, et ils ont déjà pas de quoi se payer à manger, alors de là à ce qu'ils payent le coup de poing qu'ils ont mis... »

Le gamin, victime de ses bandits du dimanche, restait de nouveau penaud. Il frottait ses joues comme si cela pouvait apaiser la douleur.

« J'peux aller chercher de la glace si tu veux. »
« N-Non merci, c-c'est déjà cool d'être... intervenu... »

Le gamin semblait surtout désorienté. Peut-être un peu choqué d'avoir été agressé gratuitement ? Intérieurement, Vince se moqua. La vie n'était pas aussi belle et calme qu'on pouvait le croire. Il fallait bien se rendre à l'évidence que seule une portion de la population plus chanceuse pouvait échapper à cette barbarie ambiante.
Vince, lui, s'y complaisait. C'était son monde, son milieu. L'odeur qu'il portait sur la peau c'était ça, c'était les dédales branlants, les marginaux au coeur lourd. C'était la rue.

« Y a pas de soucis. »

Une petite tappe dans le dos, Vince reposait son regard sur Gaël. Il n'avait pas l'air comme ça, mais ça le rendait nerveux de voir un appareil photo devant lui. Il n'avait rien fait de mal, mais il n'aimait pas qu'on le prenne en photo.
Surtout pas avec des poubelles qui contenaient des morceaux de courtisane.

« Vous devriez rentrer tous les deux. Si jamais ils reviennent, ça sera p't'être pas à mains nues... Ils ont leur petit égo... »

Et fallait-il dire qu'aucun n'oserait tirer sur lui ?

Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Good Luck Day (pv)   Dim 5 Fév - 14:44


❝ Good luck day. ❞Vince
+
Gaël
Gaël n’avait pas imaginé qu’il serait témoin d’une scène de passage à tabac ce soir. Certes, sa journée avait été longue et un peu trop éprouvante à son goût mais cela ne voulait pas dire qu’il pensait en arriver à de telles extrémités. Il avait même imaginé qu’il pourrait finir sa soirée tranquillement dans sa chambre en essayant d’oublier le fait que Casey dormait dans celle juste à côté de la sienne. Ce n’avait rien de parfait mais au moins, il ne se serait pas retrouvé à se poser des questions sur la vérité qui se dégageait de cette situation. Il avait envie de croire que cet homme était maintenant en sécurité mais il n’arrivait pas vraiment à trouver l’action de son sauveur purement altruiste. Les petits jeunes n’avaient pas fait long feu face à lui, comme s’il leur avait fait peur et se dire que des malfrats avaient peur de cette personne n’était pas franchement très engageant pour celle qui se retrouvait seule avec lui maintenant. Ses soupçons se confirmèrent lorsqu’il parut absolument ne pas vouloir appeler la police. « Je sais pas, pour qu’il puisse porter plainte, si jamais ils font pire une prochaine fois. Là c’était un coup de poing mais ils pourraient faire pire une prochaine fois. » Gaël n’arrivait pas à déchiffrer les expressions qu’il y avait sur le visage du nouvel arrivant. Peut être que cela venait de la pénombre de la rue mais il doutait que cela soit le seul facteur. Non, en vérité, il voyait bien que son interlocuteur n’avait pas de difficultés à masquer ses émotions. Un trait de caractère que le jeune photographe aurait bien aimé partager par moment. Il n’aurait pas aimé se retrouver avec une incapacité à montrer ce qu’il ressentait non plus, mais de temps en temps cela aurait pu lui être bien utile.


Il avait du mal à comprendre le comportement du jeune homme parce qu’il ne semblait pas vouloir être inquiété par la police mais en même temps il était venu au secours de cet homme et il continuait de se montrer prévenant. Il ne savait pas franchement ce qu’il pourrait faire s’il les laissait tous les deux. Peut être qu’il lui offrirait son aide pour rentrer jusque chez lui mais peut être qu’il allait terminer le travail des autres. Oxburry n’était pas des plus suspicieux normalement et pourtant, il n’arrivait pas à s’enlever cette idée de la tête. il regardait l’homme et n’arrivait pas à se faire une véritable idée. « Attendez avant de partir. » dit Gaël à la victime. « J’étais en train de prendre des photos, j’ai sûrement le visage de vos agresseurs si jamais vous voulez appeler quelqu’un. » Il regarda le deuxième homme en se rendant compte qu’il n’avait pas l’air franchement commode et qu’il prenait peut être une mauvaise décision à s’opposer à lui de cette manière. Pourtant, il n’était pas au bout de ses surprises face à son comportement. « Après tout, il a le droit de choisir lui non ? » dit-il en s’adressant au présumé sauveur. Il n’avait pas forcément envie de rentrer dans un véritable conflit mais il n’arrivait pas vraiment à lâcher cet homme qui dégageait une aura mystérieuse, trop mystérieuse et même un peu inquiétante en fait.
© 2981 12289 0

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Good Luck Day (pv)   Mer 22 Fév - 20:10



Good Luck Day
Vince & Gaël
“I'm only a man with a candle to guide me,
I'm taking a stand to escape what's inside me.
A monster, a monster,
I've turned into a monster,”  

« Je sais pas, pour qu’il puisse porter plainte, si jamais ils font pire une prochaine fois. Là c’était un coup de poing mais ils pourraient faire pire une prochaine fois. »

« C’est vrai » reconnut Vince d’un air un peu trop détaché pour que ça sonne vrai. Il haussa légèrement les épaules. Lui n’avait pas peur de la rue car contre les petites frappes il avait toujours su se défendre. Il aurait presque pu déplorer le fait qu’à l’heure actuelle, on avait de plus en plus peur de la rue sans chercher à apprendre à lutter contre. Les lois de la street étaient aussi violentes que simples. N’importe qui pouvait les apprendre et devenir roi. C’était certes plus sévère mais ça lui semblait peut être plus honorable et naturelle – comme loi – que l’oligarchie de leur pays.
Dans un monde où l’argent est roi, seul le poing survit, pas vrai ?

« Attendez avant de partir. J’étais en train de prendre des photos, j’ai sûrement le visage de vos agresseurs si jamais vous voulez appeler quelqu’un. »

Un petit silence gêné prit place. Un frisson remonta l’échine de l’italien. Mine de rien, il était toujours en conditionnel et le moindre faux pas lui vaudrait une place toute choisie à côté de son frère. Contrairement à Dino, Vince détestait viscéralement la prison. Le fait d’être enfermé le rendrait fou. Il préférait encore mourir que d’y retourner, et c’était bien sûr sincère venant de sa part.
La mort ne l’effrayait pas autant qu’une rangée de barreau solide et des chiottes crades à côté de son lit.

« Après tout, il a le droit de choisir lui non ? »

Les regards se tournèrent tous vers Vince, comme si lui seul avait le droit de décider. Peut-être que sa carrure et son charisme effrayaient. Ça n’aurait pas été la première fois. Il eut un maigre sourire, forcé un peu.

« J’vais pas vous mentir, mais j’travaille dans un quartier louche, j’ai une tête louche, et j’ai pas envie d’être mêlé de loin ou de près à une affaire de violence. Moins on parle de moi, mieux je serais, car même si je n’ai rien fait, y a des chances que ça se retourne contre moi parce que hé, je m’appelle pas William ou Britney » commença-t-il, prenant certes le pied du racisme ambiant en Amérique – la communauté italienne était aussi bien vue que celle des afro, persécutée par des stéréotypes aussi stupides que profondément ancrés, « donc ça sera sans moi pour le témoignage et si par malheur ma gueule se retrouve sur une photo dans un tribunal quelconque et que j’suis convoqué, j’porterais plainte pour non-respect du droit à l’image. »

Plus on est pourri, plus on connaît le droit sur le bout des doigts. C’est sans doute car le lion est toujours avisé qu’il survit dans la savane et sait au mieux comment faire vaciller sa proie sans prévenir le troupeau.
Vince se tapota le jeans finalement, tournant son visage vers la boîte.

« J’ai pas envie d’avoir d’histoire. J’t’ai sauvé mais j’demande pas à finir devant une brochette d’avocats qui me taillera un costard car j’bosse dans un club échangiste et que j’m’appelle Vincenzo. »

Il aurait pu en rajouter une couche sur la victimisation, mais ça aurait fait trop.

Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Good Luck Day (pv)   Ven 14 Avr - 11:53


❝ Good luck day. ❞Vince
+
Gaël
Décidément, ce gentil samaritain ne lui inspirait aucune confiance. Il semblait avoir pris la défense du jeune simplement parce qu’il y avait été obligé car il était là mais il semblait parfaitement détaché de tout ce qui était en train de se passer. On aurait presque dit qu’il avait envie de se débarrasser de toute cette histoire pour pouvoir repartir à sa petite vie plus ou moins tranquille. Après tout, il avait fait fuir les jeunes avec de simples regards et quelques mots, peut être qu’il avait une vie plus mystérieuse que ce qu’il pouvait imaginer. en même temps, Gaël n’aurait pas pu imaginer ce qu’il avait jeté dans sa poubelle un peu plus tôt dans la soirée. Il était probablement encore trop innocent malgré tout ce qu’il avait pu voir depuis qu’il était arrivé à Redwood Hills. Beaucoup de personnes de son entourage avaient souffert, avaient quitté la ville ou été morte alors il aurait dû savoir que l’obscurité pouvait se cacher en chacun. Pour sa part, il voulait rester droit et c’était pour cela qu’il avait envie de laisser le choix à chacun de ce qu’il voulait faire et qu’il proposa de donner les photos qu’il avait prises pour qu’il puisse se défendre ou prendre sa revanche sur ces personnes qui l’avaient agressé.

Il avait eu comme intuition que ce ne serait pas la proposition la plus alléchante pour le jeune homme qui était venu à la rescousse. Il pouvait comprendre les problèmes personnels de chacun mais ici on se trouvait dans une affaire plus grave qu’une histoire de discrimination. « En même temps, ici on est plusieurs à pouvoir dire que vous n’avez rien fait et qu’au contraire vous avez voulu l’aider. Et puis sincèrement y aurait pas forcément besoin d’y avoir 36000 personnes, la victime, les photos si elles sont exploitables et moi ça me parait déjà bien suffisant. » Le but de Gaël n’était pas de mettre quelqu’un dans l’embarras bien au contraire. Il ne connaissait pas celui qui était venu en aide à l’autre et il ne voyait pas pourquoi il se mettait à se victimiser et même à le menacer alors qu’il n’avait même pas parler de lui. « hé oh, j’ai rien dit par rapport à vous. Des photos ça se floutent très facilement donc y a pas besoin d’en venir aux menaces pour rien. La carte du persécuté ça marche quand la personne est vraiment en train de le faire mais moi j’vous ai pas du tout accablé là je propose simplement des solutions. » Gaël pouvait être aussi doux qu’un agneau mais aussi con et impulsif par moment. Il ne savait toujours pas qui était cet homme en face de lui et pourtant, il était en train de lui tenir tête. Il avait eu peur au début et pourtant, maintenant il se rebellait quand il voyait qu’on le menaçait alors qu’il ne cherchait en rien les problèmes. « Le métier c’est pas celui que vous êtes. D’ailleurs, travailler dans un club échangiste empêche pas d’être quelqu’un de bien, la preuve vous l’avez aidé. » Il haussa les épaules avant de lever les yeux au ciel. « Si vous ne voulez pas porter plainte tant pis, je m’engage à vous rendre les photos où vous êtes et à détruire celles que j’aurais bien que je vois pas bien ce que je pourrais en faire. » Il avait commencé sa phrase à l’attention de la victime avant de la terminer pour le dénommé Vincenzo. Il se fichait bien de ce qu’il faisait dans la vie mais il était sûr qu’il se souviendrait de son nom si jamais il l’entendait de nouveau parce qu’il n’avait pas forcément apprécier sa manière d’agir après sa bonne action.

© 2981 12289 0

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Good Luck Day (pv)   Mar 25 Avr - 21:02



Good Luck Day
Vince & Gaël
“I'm only a man with a candle to guide me,
I'm taking a stand to escape what's inside me.
A monster, a monster,
I've turned into a monster,”  

« En même temps, ici on est plusieurs à pouvoir dire que vous n’avez rien fait et qu’au contraire vous avez voulu l’aider. Et puis sincèrement y aurait pas forcément besoin d’y avoir 36000 personnes, la victime, les photos si elles sont exploitables et moi ça me parait déjà bien suffisant. »

« Devant la loi, les choses ne sont pas toujours aussi exploitables qu’on veut le croire… » nuança calmement Vince. Il était bien passé pour le savoir, il en avait joué pendant des années.

C’était même devenu le roi et le seul survivant de la fauche de l’hirondelle. Il n’en était pas particulièrement fier car ç’avait aussi fait pesé beaucoup de jalousie et de colère sur lui. Dino le premier lui en voulait certainement un peu. Il le lui avait souvent reproché de les avoir abandonner dans « leur merde », lui et leur père. Ce n’était pas son intention. S’il avait pu tous les sauver, il l’aurait fait.
Au lieu de ça, il n’avait pu sauver que lui-même. C’était un miracle, mais Dino ne le voyait pas de cet œil. Il n’avait jamais eu la même pensée que son frère cadet. Avec du recul, Vince se demandait même si Dino l’aimait un tant soit peu. Leur histoire fraternelle avait été celle d’un aîné qui pousse son petit frère dans ses limites en jubilant. Il lui avait fait faire des choses horribles et il avait suivi, docilement. Il ne pouvait pas se plaindre, ni se faire passer pour une victime. Il était plus intelligent que quiconque – il savait pertinemment ce qu’il avait fait.

« hé oh, j’ai rien dit par rapport à vous. Des photos ça se floutent très facilement donc y a pas besoin d’en venir aux menaces pour rien. La carte du persécuté ça marche quand la personne est vraiment en train de le faire mais moi j’vous ai pas du tout accablé là je propose simplement des solutions. »

Vince haussa un sourcil, d’un air intrigué. Une simple solution ? Il en connaissait une, mais Gaël n’allait certainement pas apprécié.

« Le métier c’est pas celui que vous êtes. D’ailleurs, travailler dans un club échangiste empêche pas d’être quelqu’un de bien, la preuve vous l’avez aidé. Si vous ne voulez pas porter plainte tant pis, je m’engage à vous rendre les photos où vous êtes et à détruire celles que j’aurais bien que je vois pas bien ce que je pourrais en faire. »

L’italien eut un instant de réflexion. S’il passait pour un héros, Zooey serait folle de rage. La petite hirondelle le lui reprocherait, tenterait peut-être même de la salir, alors même qu’il avait agi… pourquoi d’ailleurs il était intervenu ?

« Mouais, en imaginant que ça m’rapporte pas d’ennuis… » Vince haussa légèrement les épaules, jouant à la perfection le type convaincu par le discours du garçon, il jeta un regard à la victime, « je ferais une déposition si tu veux. J’peux te laisser mon numéro au besoin, si t’as besoin. »

Il sortit de sa poche un bout de papier sans trop d’intérêt et nota un numéro au stylo qui était aussi dans son manteau. Pour être un bon mafieux, il fallait au moins avoir du papier et un stylo sur soi. A défaut, une bonne mémoire suffisait, mais ce n’était pas donné à tout le monde.

« Tiens » balança Vince en tendant le bout de papier au jeune homme qui était toujours sonné, « j’te laisse le raccompagner, j’ai une boutique à fermer moi. »
Il jeta un regard à la porte encore ouverte qui donnait à l’intérieur de la boîte.
« Si jamais y a un truc, hésitez pas… mais plutôt le soir, le matin je dors. »

Un sourire sympathique mais toujours tiré. Il ne fallait pas être trop sociable, pas après avoir été aussi réservé. C’était une question de cohérence. Pour être un bon acteur, il fallait au moins savoir doser les sentiments. Vince avait beaucoup observé autour de lui pour connaître la moindre des réactions. Parfois, il se demandait même s’il arrivait à ressentir quelque chose par lui-même ou si tout ce qu’il ressentait, ce n’était que des illusions, des reflets lointains… des mirages.

Made by Neon Demon


Revenir en haut Aller en bas
 

Good Luck Day (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» yang min jee ▬ i wish you good luck
» Good luck Charlie !
» farley + among them, it passed for good luck
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Burlington
-
Sauter vers: