AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous vous rappelons qu'une intrigue est en cours. N'hésitez pas à nous rejoindre

Partagez | 
 

 Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 96
PSEUDO : Emma-hailie
AVATAR : Xavier Dolan
ÂGE : 29

MessageSujet: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Jeu 24 Nov - 0:40

Malone n’avait jamais aimé l’école. Rester assis sur une chaise pendant 7 heures pour l’enfant turbulent qu’il était n’avait jamais été possible, lui qui à la maison quittait la table quand il le voulait. Respecter la discipline d’une institutrice l’était encore moins. Pour lui les adultes devaient agir avec lui comme agissait sa mère, et lui passer tous ses caprices ! Autant dire que la confrontation avec les enseignants fut toujours difficile. Il n’avait malheureusement pas eu la chance d’avoir, ne serait-ce qu’un seul instituteur qui l’avait compris. Aucun n’avait vu sa souffrance, son parcours difficile. Aucun n’avait compris qu’il n’aurait pas fallu de grand-chose pour le faire obéir. Juste un peu de compréhension et surtout d’explications ! Ils se contentaient de convoquer la mère du petit, qui impuissante disait simplement qu’il était comme ça… Malone avait donc eu un parcours scolaire assez court et n’avait jamais éprouvé le besoin de retourner sur les bancs de l’école. Ce qu’il voulait savoir il le trouvait dans les livres ou sur internet et c’était bien suffisant.

Pourtant, aujourd’hui Malone se retrouvait dans un amphithéâtre, entouré d’autres étudiants, écoutant un professeur déblatérer pendant deux heures sans s’arrêter ! Et le pire c’est qu’il aimait ça. Tout avait commencé peu de temps après son arrivée à Trenton. Matthew, un chef cuisinier, avait appris que Malone faisait de la photo et lui avait proposé de faire des photos de ses plats dont il avait besoin pour sa communication. En manque d’argent Malone avait accepté. Depuis très longtemps passionné par la photographie il pouvait en général faire ce qu’il voulait de son appareil, sortir la photo exactement comme il l’imaginait ! Mais il n’avait aucune notion d’ « art » et par manque de confiance en lui il n’avait jamais cru que son travail était de qualité et il n’imaginait pas une seconde en tirer un quelconque bénéfice. De toute façon pour lui la photo était un loisir et il ne souhaitait pas en faire son travail, par peur de s’en dégouter. Mais si de temps en temps il pouvait faire un petit shooting pour dépanner des amis et gagner trois sous pourquoi pas !

C’est donc grâce aux photos que lui demanda Matthew, et quand il vit que ce dernier apprécia son travail qu’il commença à prendre confiance en lui. Il n’avait jamais osé se renseigner sur quoi que ce soit dans ce domaine-là, ne voulant pas être amené à dévoiler ses photographies. Or, grâce à ce regain assez inespéré de confiance, il chercha ce qui se faisait dans la région. Il tomba rapidement sur la fac d’art la plus proche. Il pouvait assister aux cours en candidat libre et c’était juste parfait pour lui qui n’avait pas vraiment les moyens de se payer des cours.

Malone se retrouva donc sur le chemin de la fac, la peur au ventre de se retrouver dans la même situation qu’il y a 20 ans en arrière. Il revoyait à nouveau ce petit garçon qui souffrait dans cette institution incapable de lui faire une place. La présence des autres étudiants le stressait beaucoup aussi. Il n’était absolument pas sociable et avait espéré que personne ne le remarque, qu’il devienne invisible dans cet amphi plein d’inconnus. C’est ironique au fond la vie, il voulait être aujourd’hui l’élève que sa mère avait vainement espéré pendant des années : sage, discipliné, en gros invisible !

Mais tout se passa à merveille, les cours étaient tellement passionnants que Malone ne voyait pas passer le temps et les étudiants le laissaient faire sa vie, il ne se sentait absolument pas jugé, il était juste à sa place. Il ne suivait pas beaucoup de cours, juste un ou deux par semaine, et encore, quand il ne travaillait pas, mais il avait déjà appris énormément de choses, lui qui n’avait jamais suivi de cours d’art de toute sa vie. Malone s’était même déjà fait un collègue de promo !! Un gars passionné de photo avec qui la discussion s’était assez vite engagée. Les garçons passaient souvent les cours à côté, commentant entre eux les interventions du prof. Souvent ils prolongeaient même leurs discussions au-delà de la salle de cours !

Ce jour-là Malone arriva avec une dizaine de minutes de retard. Il se faufila dans l’amphi et se glissa à côté de Gaël qui était déjà installé. « Salut » Chuchota-t-il « Je suis à la bourre ! J’ai rien raté ? » Il enleva son manteau, sortit son mini ordi et leva la tête vers le prof.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Jeu 1 Déc - 0:49

On ne pouvait pas vraiment dire que Gaël avait été emballé lorsque la galerie où il travaillait lui avait ‘’fortement’’ conseillé de faire une formation à la faculté. En gros, il faisait cette formation sinon il ne pouvait pas continuer à travailler avec eux. Ce n’était pas que son travail laissait à désirer, bien au contraire, mais ils avaient besoin de photographes avec de bonnes références pour pouvoir les recommander à leurs clients et montrer qu’ils avaient un joli palmarès. Il fallait qu’il se perfectionne et qu’ils maitrisent toutes les techniques qui s’offraient à lui. Il se retrouvait donc sur les bancs de l’école alors qu’il avait toujours détesté se retrouver enfermé dans une salle de classe. Toujours bon élève mais jamais intéressé. Il faisait ce qu’il fallait pour que personne ne l’emmerde mais ce n’était pas pour autant qu’il s’y trouvait heureux. Il était simplement là parce qu’il le fallait mais pas parce qu’il en avait envie. Pour un enfant hyperactif, il était bien difficile de rester en place lorsqu’il était en classe. Sa mère n’avait jamais voulu le mettre sous ritalin et aujourd’hui encore, il ne voulait pas être sous médication. Ce n’était pas qu’il était contre mais il avait pris l’habitude de faire avec. Sa jambe se mettait à fourmiller, elle bougeait seule et finalement il aimait bien cette sensation. Une manière de s’évader alors qu’il était en classe. Malheureusement, cela faisait qu’il ne se concentrait pas vraiment facilement. Il suffisait d’un bruit, d’une odeur, d’un mot et il perdait le fil de ce qu’il était en train de faire. c’était souvent ce qui le faisait se faire remarquer parce que les professeurs n’aimaient jamais avoir de perturbateurs. Il pouvait le comprendre mais il ne se considérait pas comme un élève perturbateur, simplement comme un enfant qui avait du mal à se concentrer et qui avait besoin qu’on le laisse se déconcentrer quelques temps avant de s’y remettre d’autant mieux.

Les professeurs de l’école primaire n’avaient pas cette patience. Le cadre était toujours bien trop rigide pour lui et il n’arrivait pas à s’y faire. en arrivant à la faculté ce n’était pas la même chose. Il n’y avait jamais été jusqu’à présent parce qu’il avait eu envie de se débrouiller par lui-même mais finalement ce n’était pas aussi horrible que ce qu’il avait imaginé. Il n’y avait pas le même cadre, c’était beaucoup plus libre et souple que les petites classes. Finalement, il s’y trouvait bien plus heureux que ce qu’il avait imaginé. Ce n’allait pas être la mer à boire que de passer une année entière de cette manière. Peut être même qu’il y prendrait goût et qu’il finirait par passer plusieurs années à la faculté. En tout cas, il réussissait à s’y plaire et il avait même rencontré quelques personnes qu’il appréciait. Il n’avait pas vu Malone en arrivant dans l’amphithéâtre. En même temps, ce dernier ne venait pas vraiment à tous les cours mais plutôt à ceux qui l’intéressaient ou certains où ils s’étaient mis d’accord sur le fait qu’ils iraient ensemble. Gaël s’installa dans le haut de l’amphi. Démarche judicieuse étant donné que quelques minutes plus tard il sentit quelqu’un s’installer à côté de lui. Malone n’était pas toujours très ponctuel en cours mais il pouvait bien le comprendre puisqu’il n’avait pas été passionné par ce cours depuis le début. « Hey » lui dit-il quand il le salua. Il ne put s’empêcher de sourire en l’entendant lui demander s’il n’avait rien raté du cours. On ne pouvait pas dire que Gaël avait été très attentif jusqu’à présent étant donné qu’il était en train de retoucher des photos sur son ordinateur. « Oh bah tu sais comment est ce prof. Toujours à commencer par ses anecdotes du temps où il était un grand photographe… tu sais bien que pendant au moins une demi heure on est tranquille. » Ce n’était pas toujours évident d’écouter ce prof mais il faisait avec parce qu’après il apprenait réellement de belles choses sur son métier. Malheureusement, cela n’enlevait rien au fait que c’était un vieux con. « Monsieur Oxburry, dîtes le nous si nous vous dérangeons dans votre conversation. » la preuve en image, il ne pouvait pas supporter que quelqu’un ne lui prête pas attention. « Non non c’est bon, continuez. » Gaël ne voulait pas se faire remarquer outre mesure mais pour cette fois c’était raté. Si seulement il n’avait pas montré ses photos au professeur la semaine dernière, il n’aurait pas eu de soucis et jamais le professeur aurait pu l’interpeler de la sorte. « S’il a décidé d’avoir les couilles à l’envers aujourd’hui je me barre à la pause. » dit-il à Malone comme une confidence sur son ressenti de ce vieil emmerdeur.

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 96
PSEUDO : Emma-hailie
AVATAR : Xavier Dolan
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Mer 7 Déc - 10:22


Gaël expliqua que comme d’habitude le professeur n’avait fait que raconter sa vie pendant les premières minutes du cours. Malone haussa les épaules. C’était plutôt triste en fait, ce prof qui se retrouvait devant eux alors que visiblement l’enseignement n’était pas sa passion première. Aujourd’hui il n’arrivait plus à vivre de la photo alors qu’il avait une connaissance énorme sur le sujet. C’était un génie dans son domaine, qui pourtant n’arrivait pas à en faire ce qu’il voulait. Le prof avait beau être un con, Malone ressentait de la tristesse pour ce gars ! Et pour lui-même car il se voyait bien, lui aussi, dans 30 ans, se retrouver à un endroit où il n’a pas du tout envie d’être. Sauf que lui ça serait sans doute juste parce qu’il n’avait pas osé !

Malone s’apprêtait à répondre à Gaël qu’il voyait bien quelle genre d’histoire c’était, vu que chaque semaine c’était les mêmes. Mais il n’en eu pas l’occasion, car le professeur repris son ami sur le fait qu’il discutait au lieu d’écouter le cours.

Malone se figea. Ce n’était pas tant la remarque du professeur en elle-même qui le fit se tendre, mais plutôt le nom que ce dernier venait de prononcer. Il avait dû mal entendre. Ces temps-ci Malone était assez perturbé par tout ce qu’il avait appris sur son histoire personnelle, et son passé devait tellement le travailler qu’il avait entendu « Oxburry » mais c’était surement une erreur, Gaël devait juste avoir un nom qui ressemblait à celui de sa mère biologique, il ne pouvait pas en être autrement. Il ne pouvait pas vraiment s’appeler Oxburry. Malone commençait à avoir très chaud, son cerveau tournait à mille à l’heure. Il passait et repassait ce qu’il venait d’entendre dans sa tête, et surtout il trouvait les mille raisons possibles qui feraient que Gaël n’était pas un Oxburry.

Il était tellement dans ses pensées qu’il n’entendit même pas Gaël répondre au professeur. Il se réveilla lorsque celui-ci lui adressa la parole, râlant sur le prof en disant qu’il pourrait partir à la pause. Malone regarda son voisin de cours mais il resta silencieux, choqué de ce qu’il venait d’entendre. « Ouais » finit-il par répondre vaguement.

Il ne savait pas quoi faire. Il avait envie de questionner Gaël, mais il se disait que celui-ci allait trouver ça bizarre. Il réfléchit un moment dans sa tête avant d’oser demander. « Il a dit que tu t’appelais comment ?? Oxburry ?? » Malone sentait qu’il avait très très chaud !! Il se sentait un peu mal, trop stressée à l’idée d’aborder cette conversation avec celui qui pourtant était un ami. Mais il tentait de ne rien montrer. Il essayait de rester le plus naturel possible ! « C’est pas un nom d’ici ça, si ? » demanda-t-il d’un ton détaché. Lorsque Malone avait appris que le nom de sa mère était Oxburry il avait trouvé que ça sonnait un peu Irlandais. Voire anglais, mais pas américain en tous cas. C’était peut-être un premier angle d’approche.

Dans la tête de Malone une tonne de questions de bousculaient. Soit Gaël allait lui dire qu’il avait effectivement mal entendu et qu’il ne s’appelait pas Oxburry. Dans ce cas Malone serait sans doute soulagé, il pourrait retrouver son rythme cardiaque normal et l’amitié avec Gaël ne serait absolument pas bouleversée, tout redeviendrait comme avant que ce professeur lui adresse la parole. Mais d’un autre côté Gaël pourrait être le début d’une piste de recherche concernant sa famille biologique, la toute première ! Et s’il s’avérait qu’il avait mal entendu tout tombait à l’eau et il était à nouveau au point de départ ! Et si effectivement ce garçon s’appelait Oxburry alors peut-être était-il de sa famille ? Il y ait peu de chance qu’il soit son frère car on prend généralement le nom de son père. Mais il pouvait être un cousin, qui sait ? Malone tenta de contrôler au maximum ses émotions pour ne rien laisser paraitre. Il regardait le tableau comme si il s’intéressait à ce qu’il s’y passait. Mais il n’entendait pas un seul mot de ce que disait le professeur, il se concentrait plus que jamais sur la réponse de Gaël.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Mer 21 Déc - 1:42

Reprendre ses études n’avait pas été réellement un choix pour gaël. Ses employeurs avaient voulu qu’il se perfectionne et pour garder son poste, il s’était plié à toutes leurs exigences. La plupart du temps, ces cours ne lui posaient pas de problème mais ce prof avait le don de l’exaspérer. Certes, il fut un temps, il avait dû être un véritable génie dans son domaine mais aujourd’hui, il ne semblait plus qu’être aigri. Il faisait partie de ces personnes qui ne voulaient pas reconnaître le talent des autres s’il était plus grand que le sien. Non pas que Gaël ait la prétention de dire ça de son travail mais en tout cas c’était ce qu’il pouvait s’imaginer de lui quand il le voyait parler avec des étudiants. Il ne supportait pas les personnes comme ça. C’était presque un calvaire de venir à ce cours pour lui mais s’il mettait de côté-là personnalité de son prof, il leur apprenait des choses très intéressantes. De plus, il y avait Malone dans ce cours alors il ne voulait pas le laisser seul et venait plutôt pour discuter un peu avec lui entre deux anecdotes d’une grandeur passée dont il commençait à douter. Aujourd’hui, apparemment, son professeur n’était pas d’avis de les laisser discuter entre eux puisqu’il se mit à interpeler Gaël alors qu’il avait à peine parler à Malone qui lui demandait s’il avait raté quelque chose. Le photographe n’avait pas aimé l’entendre prononcer son nom de famille avec dédain comme il l’avait fait et il s’était dit que la prochaine fois, il se garderait bien de partager son travail avec lui. En règle générale, Gaël était du genre à rester calme, il ne ratait même pas vraiment puisqu’il ne s’attachant pas aux problèmes mais depuis que Nola l’avait quitté ce n’était plus tout aussi évident. Il se perdait dans les méandres d’un personnage dont il avait cru se débarrasser en revenant ici mais il se rendait compte que ce n’était pas vraiment le cas.

Gaël secoua la tête, excédé par son professeur alors que ça ne faisait pas une heure qu’ils étaient dans la salle de classe. Le jeune Oxburry était d’une humeur de chien aujourd’hui, prêt à râler sur tout et sur n’importe quoi. Malone, quant à lui, semblait parfaitement tranquillement, peut être un peu trop mais il n’avait pas forcément envie de se faire remarquer lui aussi. Pourtant, il ne lui fallut pas longtemps pour se tourner vers lui et lui parler. Gaël ne comprit pas bien pourquoi il lui posa cette question mais c’était moins dérangeant que la conversation de son professeur sur son ancienne gloire. « Oui c’est ça, Oxburry. Pourquoi ? Tu en connais d’autres ? » il faut dire que les Oxburry étaient tout de même un peu connus dans la région puisque son oncle Desmond avait été chef de la police mais maintenant, leur famille n’était plus vraiment représentée. La plupart des membres de leur famille avait fini par partir à cause de la peur qu’ils avaient de la secte donc forcément, il ne voyait pas vraiment qui il pouvait connaître de sa famille. Finalement, peut être que cela n’avait pas de rapport avec cela puisqu’il lui demande si c’était un nom d’ici. Gaël cherchait toutes les raisons du monde qui pouvaient lui faire se poser ces questions mais il ne trouvait rien donc il préféra simplement lui répondre, se disant que c’était simplement la curiosité qui parlait. « En fait ma famille est irlandaise, ils sont arrivés par ici quand ma mère et ses frères et sœurs étaient enfants. Donc on vit ici depuis un moment mais c’est vrai que ça vient d’Irlande normalement. » Il ne parlait pas beaucoup de ses origines en général mais c’était surtout parce que personne ne lui posait de questions dessus. En plus, comme il était en froid avec sa mère depuis qu’il avait découvert qu’il avait un frère quelque part, il avait du mal à parler de sa famille. « Et toi c’est quoi ton nom de famille au fait ? C’est pas juste que je sois le seul à plus être dans l’anonymat. » lui dit il en souriant parce qu’il ne voyait pas de raisons de ne pas sourire face à cette situation qui était celle de collègues de fac qui discutaient entre eux.

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 96
PSEUDO : Emma-hailie
AVATAR : Xavier Dolan
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Mer 11 Jan - 11:20

Malone questionna, forcément, Gaël sur son nom. Il voulait savoir s’il avait bien entendu ou si c’était son imagination qui lui avait joué des tours. Depuis qu’il avait appris le nom de sa mère, et d’autant plus depuis qu’il était revenu à Redwood, il pensait beaucoup à cette histoire et ça lui jouait parfois des tours. Des fois il fixait une dame dans la rue, se disant qu’elle avait l’âge que pourrait avoir sa mère, qu’elle avait les mêmes yeux que lui… Et quelques mètres plus loin c’était une autre qui avait ses cheveux… Il la voyait partout ! Alors entendre son nom alors qu’il n’avait pas été prononcé ne l’aurait pas étonné ! Mais Gaël confirma qu’il s’appelait bien Oxburry… « Oui, c’est ça, Oxburry. Pourquoi ? Tu en connais d’autres ? » « Oui, moi !! » pensa-t-il très fort, sans bien sûr le dire. Mais même s’il avait voulu il n’aurait peut-être pas pu tellement sa gorge était devenue sèche. Malone avait très chaud. Un Oxburry à Redwood ça ne pouvait pas être une coïncidence ! Il devait forcément connaitre sa mère. Malone regarda Gaël. Ses yeux avaient déjà vu celle qui l’avait porté, ses mains l’avaient déjà touché, peut-être qu’il l’avait vu très récemment, peut-être même qu’il allait la voir juste après le cours… Malone n’en revenait pas, il était assis à côté d’un Oxburry. Qui pouvait-il bien être ? Un cousin germain peut-être ? Malone avait un million de questions. Il avala difficilement sa salive et essaya de rester le plus neutre possible. Il fit ‘non’ de la tête pour dire qu’il n’en connaissait pas d’autre. Il se fit violence pour pouvoir parler normalement « Je croyais l’avoir entendu quelque part, mais j’ai dû me tromper, je ne me rappelle plus trop. » Il se trouva ridicule ! Pourquoi ne lui disait-il tout simplement pas la vérité ? Tout serait plus simple, Gaël lui donnerait des infos sur cette mère qu’il recherche et il aurait tout ce qu’il recherchait. Mais il n’osa pas. Peut-être qu’au fond la découverte impliquerait trop de chose pour lui. Peut-être qu’il avait peur de se faire rejeter encore une fois. Alors il préférait glaner le plus d’infos possible tout en restant dans l’ombre, ne pas se dévoiler pour avoir le sentiment de garder encore le contrôle.

Gaël expliqua que sa famille était irlandaise, que sa mère et ses frères et sœurs étaient arrivés ici enfants. Malone essayait de ne pas s’emballer, se disant que peut-être il ne s’agissait absolument pas de la famille de sa mère, mais pourtant il ne pouvait pas s’empêcher de penser que ce que racontait là Gaël était les premières brides de l’histoire de celle qui l’avait mis au monde. Il était donc irlandais ! Il découvrait sans doute une partie de ses origines ! « Ah, j’adore l’Irlande ! Vous y retournez des fois en famille ? Avec ta mère, tes oncles et tantes ? Vous êtes beaucoup du coup de là-bas ?  » Ce n’était pas vraiment vrai, il y a 15 minutes Malone se fichait pas mal de l’Irlande, mais il voulait à tout prix continuer cette conversation !! Et la justifier par le fait qu’il adorait l’Irlande lui semblait plutôt crédible.

Puis Gaël questionna Malone sur son nom à lui. Ce dernier n’avait pas du tout envie de parler de lui. Déjà parce qu’il détestait ça en général, mais surtout parce qu’il avait envie de continuer la discussion sur les Oxburry. Si Gaël était de sa famille alors il voulait tout savoir sur lui !! Mais les questions de son collègue de cours étaient bien légitimes. Malone avait posé pas mal de questions, alors Gaël avait bien le droit à quelques réponses ! Il lui sourit avant de répondre « Je m’appelle Evans » « Mais ce n’est pas le nom de mes vrais parents. » pensa-t-il très fort. « C’est plus courant ! » ajouta-t-il en haussant les épaules. « Mais bon, ce nom n’a pas trop d’importance pour moi, ça fait plus de 20 ans que mon père est parti. » [/b] Pourquoi Malone avait-il dit ça ? A peine prononcé il le regrettait déjà. Malone ne parlait jamais au grand jamais de sa famille. Ça faisait même des années qu’il n’avait pas parlé de ce père qui était parti quand il avait tout juste 4 ans. Alors pourquoi en parlait-il là, avec cet inconnu !!! Il se trouvait stupide, pour ne pas changer.

Malone, pris dans la conversation avec Gaël avait totalement fait abstraction du cours et du prof. Il chuchotait pour ne pas être entendu, mais n’avait pas entendu une seule phrase du cours et il s’en fichait pas mal. Mais la dure voix du professeur les rappela à l’ordre, leur disant que puisque ça ne les intéressaient pas ils devaient quitter la salle. Malone rougit, rouge de honte de se faire remarquer ainsi. Sans se faire prier il rangea ses affaires. Se faire virer de cours alors qu’on est même pas inscrit à la fac c’est quand même fort ! Mais Malone s’en préoccupait peu. Tout ce qu’il espérait c’est qu’une fois dehors Gaël ne partirait pas et qu’ils pourraient continuer leur conversation.[/b]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Mar 17 Jan - 22:43

La famille de Gaël n’avait jamais eu d’histoire particulièrement glorieuse dans la région. Leur immigration avait été des plus tranquilles et elle n’avait pas particulièrement fait parler d’elle-même au moment de la secte. Il n’y avait donc pas grande raison pour que son ami ait beaucoup entendu de choses sur lui. En tout cas, pas pour les évènements qui dataient d’une trentaine d’années. en revanche, pour ce qui était des évènements les plus récents ce n’était pas la même chose. Sa tante morte à cause de la secte, son oncle pas toujours blanc dans ses affaires professionnelles… il y avait des chances pour que son nom ne soit pas sorti dans les meilleures conditions. Cela l’aurait embêté tout de même parce qu’il ne voulait pas que son nouveau camarade le stigmatise à cause de ce qui avait pu se passer dans sa famille. Ce fut pour cette raison que sans donner trop de détails il se contenta de lui dire. « Mon oncle était le chef de la police de Redwood Hills c’est peut être pour ça. » C’était ce qui lui paraissait le plus probable parce qu’il ne voyait pas comment il aurait pu entendre son nom autrement que comme cela. non, il ne pouvait pas imaginer le moins du monde ce qui se tramait en réalité dans la tête de son voisin de classe. Comment l’aurait-il pu alors qu’il avait fini par perdre l’espoir de retrouver ce frère un jour. Il n’avait aucune idée de comment trouver des informations maintenant que son oncle était parti et qu’il ne pouvait pas avoir accès à ses dossiers puisqu’il ne travaillait pas dans la police. Il devait se contenter d’attendre que, peut être, un jour, quelqu’un vienne frapper à sa porte pour lui dire ‘’bonjour, je suis ton frère’’ mais cela lui paraissait bien trop irréaliste même pour ce rêveur. Il fallait qu’il se contente de petits rêves plus accessibles comme voir son exposition marcher ou peut être même aller un jour en Irlande pour découvrir les paysages où avait grandi sa famille. D’ailleurs, Malone finissait par lui demander s’il y allait de temps en temps. « Non j’y ai jamais été en fait. Ca fait de moi un bien piètre irlandais mais ma mère est pas trop voyage en fait. » Il laissa un petit temps pour que le professeur tourne la tête avant de reprendre sa conversation parce que Malone avait posé beaucoup de questions. « En fait mon père et ma mère vivent à Burlington. Mon père est un pur produit américain et dans la famille de ma mère ils sont trois mais ils sont tous partis donc en fait c’est comme si j’étais le dernier. » Il n’était pas des plus malheureux en règle générale mais il se sentait tout de même un peu seul par moment.

C’était un peu pour cela qu’il était content d’être tombé sur Malone parce qu’en réalité il n’avait pas grand monde avec qui communiquer ces derniers temps. Il était tout le temps seul chez lui ou avec Casey qui cherchait un peu à l’éviter parce que ce n’était pas toujours évident d’être en colocation avec lui. Il ne savait pas bien comment gérer tout ça mais parler avec quelqu’un tranquillement lui faisait du bien et apparemment ils étaient en train de passer un cap puisqu’ils se mettaient à parler de manière un peu plus personnelle. Il ne savait pas grand-chose sur son collègue mais c’était comme s’il avait la possibilité de le faire maintenant. Enfin, il pensait qu’il en avait l’occasion jusqu’à ce que le professeur les vire de cours parce qu’ils étaient en train de déranger le reste des étudiants. Gaël leva les yeux au ciel avant de sortir de la salle en même temps que Malone non sans lâcher la porte pour qu’elle se referme lourdement. « Pfff mais quel lourd ce mec… » Il leva les yeux au ciel. Il ne supportait vraiment pas ce mec mais finalement ce n’était peut être pas plus mal comme ça il pouvait continuer de discuter librement. « J’suis désolé pour ton père au fait, je savais pas. » Il ne chercha pas à s’attarder plus parce qu’il se dit que cela ne le regardait peut être pas raiment. « Vu qu’on a du temps à tuer tu veux qu’on aille se boire un verre ? » Il n’y avait que pour discuter avec Malone qu’il venait à ce cours en réalité alors autant qu’il profite de ce temps pour discuter avec lui tout de même, surtout qu’ils semblaient s’être lancé sur une pente où ils pouvaient en découvrir un peu plus l’un sur l’autre alors Gaël ne voulait pas perdre l’occasion de se faire un nouvel ami puisqu’il avait plutôt tendance à les perdre ces derniers temps.

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 96
PSEUDO : Emma-hailie
AVATAR : Xavier Dolan
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Ven 20 Jan - 19:31

Gaël arriva à trouver une explication au fait que Malone avait déjà entendu ce nom. Son oncle était chef de la police de Redwood. Ce n’était évidemment pas la raison, puisque si Malone connaissait ce nom c’était uniquement parce que c’était celui de sa mère biologique ! Alors il haussa les épaules « Peut-être. » dit-il sans conviction.

Il questionna ensuite Gaël sur l’Irlande, se faisant passer pour un admirateur de ce pays, juste pour pouvoir continuer la conversation. « Non j’y ai jamais été en fait. Ca fait de moi un bien piètre irlandais mais ma mère est pas trop voyage en fait. » Malone allait presque lâcher un sourire, se disant en rigolant que peut-être un jour ils la découvriraient tous ensemble en famille ! Mais il ne crut pas un instant à cette pensée qui lui traversa l’esprit. Il savait très bien que rien n’était facile dans la vie, il avait suffisamment vécu pour le savoir. Il n’était pas très vieux mais avait sans doute connu plus d’épreuves que bien des gens. Et puis il avait cette façon particulière de les ressentir, cette sensibilité qui faisait que tout lui semblait un peu plus dur que si ça avait été vécu par quelqu’un d’autre.

Malone ne répondit pas. Il avait encore des questions à poser. Gaël lui expliqua que son père et sa mère vivaient à Burlington. Que son père était américain et que le reste de la famille de sa mère était parti. « Attends, il y a un truc que je ne comprends pas. C’est ton père qui est américain ?? Mais Oxburry c’est irlandais, tu… Tu ne portes pas le nom de ton père ? » Malone était en train d’essayer de mettre les choses dans l’ordre dans son esprit, de reconstituer le puzzle. Gaël disait s’appeler Oxburry, un nom irlandais, mais visiblement c’est sa mère qui était irlandaise, son père lui était américain. Donc Oxburry était le nom de sa mère ! Donc… Malone avait imaginé que peut-être Gaël aurait pu être un cousin, mais maintenant il pouvait même être un frère. Ça changeait tout. Malone était captivé par le discours de Gaël il se moquait totalement du professeur, il faisait ses plans dans son esprit. Il essayait cependant de garder la tête froide, de ne pas s’emballer. Peut-être que Gaël n’avait aucun lien de parenté avec lui, il ne fallait pas s’emporter trop vite, la chute ne serait que plus dure.

Puis ce qui devait arriver arriva, le professeur, qui les avait déjà prévenus, fini par les virer de cours. Malone, au lieu d’avoir honte de quitter un amphi où tout le monde le fixait en train de se faire virer, se trouvait au contraire soulagé ! Il pourrait à présent parler le plus librement possible avec Gaël, sans avoir besoin de chuchoter. Il espérait juste que celui-ci n’en profiterait pas pour rentrer chez lui.

Une fois dehors Gaël s’excusa pour son père. « Non, il n’y a pas de souci, ça fait longtemps. Ce n’est pas un problème ! » Le père de Malone n’avait pour ainsi dire jamais existé dans sa vie, il s’en rappelait très peu et il ne lui avait rien apporter du tout. Si ce n’est cette peur de l’abandon… « D’ailleurs j’ai un beau-père qui m’a très bien élevé. « Enfin… » murmura-t-il tout doucement de manière inaudible. Enfin… Il l’était avant de me virer de chez moi, pensa-t-il. Avant de m’annoncer sur un coup de colère que ma mère n’était pas ma mère. Il se perdait dans ses pensées. Il ne savait plus quoi penser de ce beau-père qu’il avait toujours respecté. Il ne lui en voulait pas de faire ce qu’il avait fait. Il le comprenait même, être homosexuel était une tare, Malone l’avait très bien intégré, donc pour lui ce qu’avait fait son beau-père était normal. Donc il n’arrivait pas très bien à se positionner face à ce qu’il ressentait pour lui. Il lui en voulait un peu, mais en même temps il avait honte et se culpabilisait lui-même. Bref, tout lui semblait compliqué…

A sa plus grande surprise Gaël lui proposa d’aller boire un verre. Ouf ! ça voulait dire que Malone ne l’avait pas saoulé avec toutes ses questions. « Ouais, avec plaisir. Ça serait pas de refus de se mettre un peu au chaud. » Il caillait, alors si dans l’amphi il faisait bon il ne comptait pas rester sur ce trottoir très longtemps. Ils se dirigèrent vers le café le plus proche. Malone en profita pour laisser un peu de répit à Gaël, il ne lui posa pas de question pendant le trajet, se disant qu’il allait vraiment le prendre pour un fou sinon.

Ils s’installèrent à l’intérieur du café, sur une petite table carrée. Malone commanda un grand café. Il en avait besoin ! « Du coup, on en était où ? » demanda-t-il à Gaël, en esquissant un début de sourire, une fois qu’ils eurent tous les deux pris leur commande. Il n’osait pas relancer la conversation, il ne voulait pas paraitre trop insistant, mais en même temps il avait tellement envie de tout savoir sur Gaël. Et par-dessous tout il aurait aimé savoir si les deux garçons avaient un quelconque lien de parenté ! Mais il n’osait pas se dévoiler, rien à faire il n’arrivait pas à raconter son histoire à Gaël…



Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Lun 23 Jan - 23:10

Cela faisait longtemps que Gaël n’avait pas parlé de sa vie privée. En fait, il s’était fermé à cette part de lui-même parce qu’il avait été bien trop blessé par le mensonge de sa mère. Il ne comprenait pas comment une mère pouvait cacher à son propre fils qu’il avait un frère quelque part perdu dans la nature. En fait, il ne comprenait pas non plus comment cela se faisait qu’elle n’avait jamais cherché à le retrouver alors que lui avait tenté de remuer ciel et terre pour le retrouver depuis qu’il avait appris son existence. Bien sûr, il ne pouvait pas faire grand-chose à son niveau parce qu’il n’avait pas grands moyens et que sa mère n’avait pas voulu répondre à ses questions. Il avait dû finir par prendre son mal en patience, se disant que s’il devait le rencontrer un jour, cela finirait par lui tomber dessus parce qu’il ne voyait pas comment cela pourrait en être autrement. Les questions de malone le ramenait à ce moment où il avait découvert tout ça parce qu’il se mettait à parler de sa mère alors qu’il avait fait en sorte de l’occulter au maximum ces derniers temps. Parler d’elle lui faisait un peu de peine parce qu’il lui en voulait mais en même temps, il s’en voulait aussi à lui d’avoir mis autant de distance entre eux alors que finalement il n’avait plus vraiment de famille autour de lui. Gaël allait lui répondre sur la raison pour laquelle il portait le nom de sa mère et non celui de son père mais le professeur décida de les interrompre. Il fallait dire que ce n’était pas vraiment le moment de discuter normalement mais lorsqu’il commençait à discuter avec Malone, il n’avait jamais vraiment envie de s’arrêter. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas aussi bien entendu avec une personne donc il ne voulait pas laisser passer cette amitié juste à cause d’un professeur qui ne voulait pas laisser les jeunes s’amuser.


Lorsqu’ils sortirent de l’amphi, il repensa à ce qu’il lui avait dit sur son père et Gaël trouva cela de bon goût que de montrer au moins qu’il l’avait entendu. Malone semblait s’intéresser à sa vie et il lui semblait normal de lui rendre la pareil donc il voulait lui montrer que c’était le cas pour lui aussi. « Tant mieux si ça a été pour toi, j’ai du mal à imaginer ce que ça peut faire que de se faire abandonner par un parent… » Gaël était même bien loin du compte pour Malone en réalité mais bien sûr, il ne pouvait pas savoir qu’il était en train de mettre allègrement les pieds dans le plat. Ce n’était pas son but premier, il avait juste voulu se montrer amical et finalement il était peut être en train de remuer des choses douloureuses pour son ami. Il se contenta alors de lui proposer d’aller boire un verre ensemble plutôt que de rester là dans le froid à attendre que leurs orteils tombent à cause de la température extérieure. Il n’avait pas franchement envie de rentrer chez lui alors qu’il accepte d’aller boire un verre était une bonne chose et Gaël le suivit jusqu’à ce qu’ils s’installent à une table pour prendre à boire. Il commanda un café en même temps que son ami commandait aussi ce qu’il voulait. Le temps de reprendre un peu ses esprits, Malone lui demanda où ils s’en étaient arrêtés. Gaël réfléchit quelques secondes avant de lui répondre. « On avait parlé de mon nom de famille. Ouais en fait, ma mère voulait que je garde son nom de famille et comme mon père a jamais eu beaucoup de caractère il a pas osé lui dire non en fait. » Il haussa les épaules comme s’il ne fallait pas cherché à comprendre. En fait, sa mère avait un caractère bien particulier donc il ne s’était jamais trop posé de questions sur sa décision de vouloir appeler son fils avec son nom de famille à elle plutôt que de laisser son père lui transmettre son nom. « Et toi ? y a des caractères un peu particulier dans ta famille ? » Parler de sa mère ne le mettait pas vraiment dans les meilleures dispositions donc il préférait parler d’autres choses, voir s’il y avait des casseroles dans ce genre dans les autres familles. Il se doutait qu’il n’y avait pas que chez lui qu’il y avait cela mais il avait par moment besoin de l’entendre pour s’en convaincre.

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 96
PSEUDO : Emma-hailie
AVATAR : Xavier Dolan
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Mar 7 Fév - 0:21

Lorsque Malone se confia sur sa famille Gaël lui répondit qu’il avait du mal à imaginer ce que ça pouvait faire de se faire abandonner par un parent. Malone se pinça les lèvres imperceptiblement. Ce que son ami ne savait pas c’est que l’abandon de son père était loin d’être celui qui le tracassait le plus aujourd’hui. Il avait eu du mal à s’en remettre, certes, mais c’était il y a longtemps. Aujourd’hui Malone venait d’apprendre que sa mère l’avait laissé tomber à la naissance. Et le plus dur était de ne rien savoir d’elle. Il ne savait rien de son histoire, il ne connaissait pas visage, il était même incapable de l’imaginer… ça le travaillait et le fait de l’entendre de la bouche de Gaël rendait les choses encore plus concrètes. Effectivement, se faire abandonner par un parent était terrible, se faire abandonner par deux l’était bien encore plus.

Les deux garçons arrivèrent au chaud. Malone commanda aussi un café et la discussion repris. Heureusement pour Malone, qui fut soulagé, Gaël re-parla spontanément de son nom de famille. En fait sa mère voulait juste qu’il reprenne son nom et son père n’avait pas su s’imposer. C’était assez original. Gaël parlait de sa mère et Malone essayait de se l’imaginer… Mais rien à faire ! Etait-elle brune, blonde, grande petite, mince, grosse… Etait-elle gentille, méchante, impatiente… Avait elle une voix douce ou grave ? Ces questions l’obsedaient. Il essayait de garder la tête froide, de ne pas s’imaginer trop de choses mais il était conscient qu’il s’embarquait de plus en plus dans les histoires de Gaël, qu’il voulait tout savoir, comme si c’était sûr qu’il s’agissait de sa famille à lui. « Ah c’est original ! » Commenta-t-il. « Et du coup c’est pareil pour tes frères et sœurs, ils ont le nom de ta mère ? Enfin, si tu en as. » Encore une fois il essaya de glaner des informations. Malone, qui avait une sœur qu’il aimait énormément accordait beaucoup d’importance aux liens fraternels, c’était très important pour lui et depuis qu’il avait appris que sa mère, et son père, biologiques étaient quelque part il avait pensé plusieurs fois à la possibilité d’avoir d’autres frères et sœurs. Et si aujourd’hui il se concentrait plus sur la recherche de sa mère, il ne comptait bien un jour aussi rencontrer ses frères et sœurs éventuels !

Gaël demanda à Malone s’il y avait, lui aussi, des caractères un peu particuliers dans sa famille. Malone fit la moue. Que pouvait-il répondre ? Il avait envie de demander « quelle famille ? » ou encore « Je ne sais pas, à toi de me dire… » Mais il résistait à la tentation de se révéler à Gaël, il ne se sentait pas encore prêt, conscient des changements que ça pourrait, encore une fois, occasionner dans sa vie. « Bah… ma mère à moi m’a toujours tout laissé passer. Elle a toujours eu peur que je déçoive son nouveau mari, mon beau-père, du coup pour éviter toutes les crises et les caprices elle me donnait tout ce que je voulais ! Je n’ai pas vraiment eu de limites. Et mon beau-père n’a jamais été injuste avec moi, mais bon, on s’est disputé, c’est pour ça que je suis partit de chez moi… » Malone n’avait pas du tout envie d’en dire plus. Il avait déjà énormément parlé de lui contrairement à son mutisme habituel, surtout sur ce sujet. Mais la discussion était facile avec Gaël, et comme celui-ci se livrait également ça venait tout seul.

Le serveur apporta les cafés. Malone le remercia avant de plonger son regard dans le liquide noir. Les yeux perdus dans sa tasse il repassait ce qu’il s’était passé depuis une heure. Peut-être le premier pas vers la découverte de sa véritable identité.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 757
PSEUDO : FAR AWAY # Océane
AVATAR : Logan Lerman
CREDITS : Angie (ava) fallen (sign) far away (gif)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]   Mar 14 Fév - 5:41

Aller à la faculté ce jour là n’avait peut être pas été le meilleur calcul. Gaël savait qu’il avait repris ses études parce que son travail lui avait demandé de le faire mais il n’avait jamais été des plus passionnés par les études.  En fait, il réussissait toujours à s’en sortir mais il n’avait pas une véritable passion pour tout ce domaine.  Il était bien mieux lorsqu’il se retrouvait dans la nature pour prendre des clichés qu’il finirait par étudier minutieusement de manière à trouver celui qui serait le mieux à exposer dans la galerie. Aujourd’hui, s’il était venu c’était uniquement parce qu’il vait fini par enfin se lier d’amitié avec quelqu’un et que ces derniers temps ce n’était pas du luxe de pouvoir se reposer sur un repère familier. Malone était devenu ce repéré pour gaël même s’il ne se permettrait sûrement jamais de lui dire. Il n’avait pas envie de lui faire peur en lui disant qu’il faisait partie des personnes importantes dans sa vie. Ils ne se connaissaient pas depuis très longtemps et si Malone avait une place particulière dans sa vie c’était parce qu’il apportait un peu de stabilité.  Pas la peine de lui faire peur en lui faisant penser que peut être il en attendait trop de cette relation.  Disons que pour lui qui n’avait plus vraiment de famille c’était comme s’il avait retrouve un membre de sa famille. Enfin… il ne se doutait pas à quel point il pouvait être proche de la vérité sur ce coup là. D’ailleurs,  il était conforte dans cette idée lorsqu’ils se mirent à se parler de leur vie. Ils commençaient à en apprendre un peu plus l’un sur l’autre ce qui montrait qu’ils étaient plus que des collègues de faculté. « Je suis fils unique mais je suppose que si j’en avais ça aurait été la même chose pour eux. » Enfin… fils unique était un bien beau raccourci parce qu’en réalité,  il avait un frère… il le savait mais il n’avait aucune idée d’où il pouvait se trouver ni même ce que pourrait être son nom de famille. Il n’avait aucune information et il n’en aurait jamais. Il avait fini par se faire à cette idée mais cela ne voulait pas dire qu’il en était heureux. Juste qu’il avait perdu un peu tout espoir.

Lorsqu’ils furent arrivés au café,  ils reprirent leur conversation initiale, Gaël souhaitant en savoir plus sur son ami parce qu’il avait l’impression d’avoir beaucoup parlé de lui sur ce coup. Pour une fois qu’il pouvait en apprendre sur Malone, il n’allait pas laisser passer l’opportunité.  Il avait envie d’en apprendre plus et pour le coup il n’était pas déçu.  « Pour une seule dispute t’es Parti ?  C’est dommage si ça se passait plutôt bien. » Gaël se doutait qu’il y avait des raisons qui pouvaient faire que tout s’arrête en un instant. En fait, il en avait même l’exemple a ce qu’il s’était passé avec sa mère. C’était d’ailleurs parce qu’il savait le genre d’histoires qui pouvaient avoir lieu dans une famille qu’il ne chercha pas à avoir de détails.  Il se serait mal vu en train de raconter à Malone les histoires d’abandon de sa mère alors il se doutait que ce pouvait être là même chose pour son ami. Lorsque leur commande arriva, Gaël récupéra son soda. Il n’avait pris de café étant donné qu’il se trouvait être hyperactif et qu’il avait mieux éviter des stimulations supplémentaires. Il se contenta donc de son soda sans caféine ce qui lui permit de laisser du temps à son ami pour voir ce qu’il devait dire où non. « Et sinon, tu as des frères et sœurs toi ? Ou peut être des demi frères et sœurs vu que ta mère s’est remariée. » Avant, il ne faisait pas réellement attention à ce genre de relations mais bizarrement ce n’était plus du tout la même chose puisqu’il savait qu’il avait un frère quelque part même s’il ne savait pas du tout où.

_________________
You're breaking your

own heart

≈ It's easier here behind these walls.

Love can be a many splendored thing Can't deny the joy it brings The trouble with love is It doesn't care how fast you fall And you can't refuse the call See you've got no say at all


Revenir en haut Aller en bas
 

Oxburry ?? Comme euh… Comme celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre ?? [Gaël / Malone]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petites phrases comme-ci, comme-ça...
» Elyhan K. Lalwende[Elfe][Haute-Prêtresse][TEBI]
» Une amie dans une situation comme celle là ?
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Burlington
-
Sauter vers: