AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 maison historique (intrigue, groupe 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage



Invité
Invité

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Sam 11 Mar - 16:24

J'étais sur les nerfs, malgré mon ton sourd et menaçant. Une hyper-vigilance qui je ne pouvais le nier était dû en grande partie à cause d'un traumatisme dont je ne me souvenais pas. En tous les cas, j'étais vraiment d'humeur massacrante et toutes ses populations semblaient sortis de la quatrième dimension. Entre cette guide, faussement impassible qui envoie vers des pièges à loups et les autres personnes qui ne tressautent même pas à ce qui arrive. Je jette un regard en coin à Lorcan, pour m'assurer qu'il est pas lui non plus une espèce de personnage bizarroïde dépourvu d'émotions quelconque. Non, il ne semble pas mais le mouvement attire mon oeil vers la même chose que mon petit ami et je sens une sorte de peur incompréhensible au fond de mon estomac.

C'est probablement la raison pour laquelle, Lorcan a le temps de réagir bien avant moi et je ne peux qu'avoir le réflexe de me mettre devant lui pour le protéger de la menace qui vient de se présenter à nous sous la forme de ce petit brin de femme, qui est à présent muni d'un couteau. Peut être que la guide n'était pas vraiment responsable de l'entourloupe mais que la véritable coupable de cette histoire était en réalité, cette jeune femme enjoué depuis le début. Peut être que c'est un jeu malsain dans lequel nous avons été traîné involontairement. Et j'ai la pensée presque stupide de me dire que si nous sortons d'ici, plus jamais je ne laisserais Lorcan organisait un autre de nos rendez vous. Mais pour le moment, mon regard ne quitte pas la menace brune qui se tient devant nous.

- Qu'est-ce que vous nous voulez ? Je grogne presque de manière animale à son encontre, me disant que je ne suis probablement pas entièrement sécurisé qu'elle ne se mette à nous sauter dessus pour nous poignarder. Je vis après tout de l'écriture de romans qui dépeignent ce genre de scènes, on est pas à l'abri d'un pétage de plomb entraînant une boucherie, même si physiquement nous étions trois ( voir quatre si la gamine n'était pas une complice) contre elle, quoi que le blond insouciant était peut être son complice aussi, vu son impassibilité face à cette suite d’événements. Un vieux gimmick sortant de nul part me traversant le cerveau. Ne faites confiance à personne. J'avais néanmoins une confiance totale en Lorcan, si je ne devais avoir qu'un seul allié, c'était bien lui. Même si il avait un goût déplorable pour l'organisation. - Mais c'est quoi ce putain de bordel à la fin ? C'était supposé être une expérience d'enrichissement culturel, pas un Cluedo géant ... finissais je par grommeler exaspéré. J'avais pu voir au cours de mes recherches que c'était à la mode ce genre de trucs, comment ça s'appelait déjà. Murder party, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Mer 15 Mar - 10:17

Freedom of choice
topic commun, ouvert sur inscriptions.


« La curiosité est un vilain défaut ... »

La cascade de couteaux rouillés et tâchés de carmin n’est visiblement pas du goût de tous. Riley, votre guide, a quant à elle à peine réagi à la mésaventure de Lorcan. Tout juste un haussement d’épaule coiffé d’un « Paie le détail anachronique… » tout aussi blasé que ses précédentes allocutions.

« Le tétanos c’est le seul truc d’époque j'dirais. », répond l’engageante guide lorsque Lorcan lui demande des comptes sur le contenu du placard, « Puis pour être honnête votre collant fait plus d’époque comme ça. »

Voilà comment régler le problème. Pour ce qui est des menaces de James…

« Vous emballez pas. Y a pas mort d’homme non plus. Z’avez qu’à faire une réclamation aux gars d’la mairie. C’est eux la déco et les détails techniques. »

Autant dire que pour l’empathie, il vaut mieux oublier. Voilà que parmi vous les questions s’éveillent, le nom de la Rose – quoique brillamment revu et corrigé – s’invite dans la conversation et vous commencez même à vous soupçonner les uns les autres.

« Hey les gars, j’crois que vous vous montez le bourrichon pour rien là. Les mecs de la mairie ont voulu faire ça à leur sauce et c’est tout à mon avis. Bref. Vous feriez mieux de pas… »

La voix monocorde s’arrête avant d’avoir fait part à la seule autre jeune femme du groupe de ce qu’elle pensait de l’idée de ramasser des couteaux visiblement rouillés à mains nues.

« J’espère pour vous que vous êtes vaccinée. Bref, je parie qu’y a pas d’autres volontaires pour la dégustation ? Pour ceux que ça intéresse, la suite de la visite c’est à l’étage.»

Et la guide de prendre les devants en commençant à vous expliquer les rudiments de la menuiserie à l’époque des colons, histoire de vous mettre à l’aise dans ces escaliers qui grincent déjà sous son poids plume à elle. Vous voilà bientôt arrivés dans une première pièce exiguë, sommairement décorée. Sur un cadre de bois, un sommier de cordes tendues qui vous semblera au top du confort et juste à côté une vulgaire paillasse. En fond sonore, une fenêtre qui bat au vent et vous couvrirait presque la voix du guide. Evidemment pour la lumière, on fera à la bougie. Visiblement cette fois "les gars de la mairie" ont fait les choses correctement. On vous a laissé une boîte d’allumettes et une bougie chacun, plantée dans une coupelle.

« L’allumette n’a été inventée qu’en 1805 mais bref… nous voici donc dans la chambre. La plupart des lits était comme celui-ci. Vous connaissez probablement l’expression Good night, sleep tight and don’t let the bedbugs bite ? C’est à ce système qu’on la doit. Vous voyez pour bien dormir dans un lit de ce type vous avez plutôt intérêt à ce que le cordage soit bien tendu* et pour ce qui est des punaises de lit**, la croyance voulait que le fait de suspendre le lit suffise à repousser ce genre d’indésirables. Complètement idiot quand on sait que le rembourrage du matelas était le plus souvent fait de paille de maïs et d’herbes sèches. Autant dire que les punaises et autres bestioles étaient incluses dans le package. Ça tente quelqu’un de jouer les équilibristes ? »

Jolie histoire avant d’aller dormir non ? En attendant la fenêtre bat toujours et cela commence à sérieusement taper sur le système de James, déjà agacé des mésaventures de l’épisode précédent…

* tendu = tight
** punaises de lit = bedbugs

__________________________
(☆) 4e tour : James, tu as le choix, soit tu décides d'aller fermer la fenêtre une bonne fois pour toute, soit tu fais abstraction. envoie un MP au maître du jeu avant de poster ta réponse pour savoir qu'elle sera la conséquence de ton choix. Tout repose sur toi

Les autres joueurs ont le champ libre. N'hésitez pas à développer les théories des uns et des autres (peut-être qu'Andy est véritablement un tueur en série cannibale engagé par la Rose lunaire pour filer les collants de Lorcan, qui sait) ...

(☆) dans la pièce : quelques toiles d'araignée, une forte odeur de renfermé et de peinture fraîche mêlés, le plancher est fait de grossières planches sans doute pleine d'échardes et en dehors du lit style premier colon et de vos bougies il n'y a qu'un drôle de pot en ferraille qui traîne dans un coin.

(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.
(☆) pour les retardataires, n'hésitez pas à nous rejoindre en cours de route
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1031
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : malbe (ava) - astra (sign) - ghostczerny, lo, lfb (icon sign)
ÂGE : 31

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Mer 15 Mar - 11:50

Elle était clairement tombée sur au moins deux paniqués de la vie, voir un brin paranoïaque… Il marquait un point en disant que la personne ayant foutu les couteaux là pouvait être celle qui avait cuisiné la soupe. Mais dans la vie, il faut prendre des risques, non ? À croire qu’elle devrait hurler et paniquer comme les deux autres. Elle avait sursauté violemment et trouvait cela bizarre, mais c’était qu’une poignée de couteaux aussi coupant qu’une cuillère à souper pour la plupart… ça servait pas à grand-chose de s’exciter. Et puis elle s’avance quand même et se baisse pour discrètement prendre un couteau. La journée était vraiment bizarre, quand elle était directe et posait des questions, elle n’avait quasiment pas de réponse… et quand elle était discrète, elle se faisait choper. Sûr qu’elle était dans une dimension parallèle. Elle se relève en levant les yeux au ciel. Elle a pas le temps de réagir que James l’agresse à son tour. Et puis la guide essaie de calmer le jeu. "C’est bon là, c’est pas parce qu’on est pas hystérique qu’on est coupable… Pis vu que le couteau est aussi tranchant qu’une cuillère, j’pense que vous êtes safe." Elle est pas hargneuse, mais ça commence à la saouler cette histoire. Elle a vraiment l’impression que tout ce qui est organisé par la ville finit par partir en couilles. "Pis si vraiment vous paniquez encore, tournez-moi pas l’dos et vous m’aurez à l’œil." À vrai dire, elle en a rien à foutre. La guide annonce que la suite est à l’étage et Andy la suit d’un bon pas. Elle a clairement pas envie de se faire agresser. Ils se retrouvent dans une chambre et elle écoute d’une oreille distraite la guide. La fenêtre frappe de manière régulière et c’est vraiment agaçant. Elle secoue la tête quand la gamine demande si quelqu’un veut tester le lit. Pas spécialement et vu les couteaux, elle a pas envie qu’en s’asseyant le lit se décroche. De plus, les bêtes qui piquent et mordent, elle les aime pas spécialement. Elle lève un peu sa bougie pour observer. Ils ont fait un assez bon boulot, bien que l’odeur de peinture gâche un peu le truc.



_________________


Fun & Free.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Mer 15 Mar - 17:17

Avi commençait vraiment à croire que cette soirée était une grosse plaisanterie grandeur nature. Il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait ici au final, à goûter une soupe pas spécialement exquise mais pas non plus empoisonné vu qu'il se sentait plutôt bien en relâchant la cuillère pour regarder ce qui se tramait non loin de lui. Le couple d'hommes avait l'air d'être à cran et la brune n'avait peur de rien en ramassant un couteau. Forcément, il fallait que ce merdier se transforme en complot d'envergure où tout le monde se méfiait de tout le monde. Avi resta à l'écart un bon moment pour écouter les remontrances envers la guide et la peur bercé les voix de ses camarades. Lui se sentait toujours assez bien, bizarrement. "J'pense que personne d'entre nous est dangereux... C'juste un jeu de cinglés mais j'pense que personne du groupe est au jus, j'me trompe?" Il hocha simplement la tête avec un sourire avant de suivre la brune et la guide à l'étage. Avi écouta l'histoire attentivement, ne s'agaçant que peu de la fenêtre qui claquait, s'approchant du lit en cherchant les bêtes affreuses que mentionnait leur guide. "Y a pas une bestiole dans votre pieu... C'bien pour ça qu'on est à une reconstitution, enfin j'crois que j'aurais préféré une soirée bataille d'oreillers que le décor, m'enfin." Avi ne pouvait pas garder ses commentaires pour lui, riant imperceptiblement avant de regarder ses camarades, se demandant ce qui allait bien pouvoir se passer ensuite.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Dim 19 Mar - 12:08

Ces gens étaient ... surréalistes. Et je me demandais bien où j'avais mis les pieds. Une désagréable sensation arpentant mon échine et je ne pouvais que secouer la tête de manière incrédule. La gamine nous servant de guide, l'apprenti sociopathe avec ses couteaux dégueulasses, le défoncé de service qui ne battait même pas un sourcil ... et même Lorcan qui décidait de suivre le restant de ce groupe alors qu'il continuait leurs petites visites comme ci de rien n'était ... La question se posait si je n'étais pas dans une espèce de cauchemar surréaliste. Une chose était sûr, mon degré de compréhension s'émoussait réellement contrairement à ses couteaux ... Non parce que sérieusement, une lame émoussé ou pas, un couteau restait une arme et je n'avais pas vraiment envie de savoir qu'une de ses personnes bizarres en détenait une. J'attendais que Lorcan se retourne vers moi et me dise surprise mais malheureusement même si il pouvait avoir un sens de l'humour douteux, je doutes qu'il se soit abaissé à cela. Je perdais toute espérance d'une personne lucide et je passais une main sur ma nuque avant de les suivre à mon tour.

Non que j'en ai spécialement envie, mais je ne pouvais pas abandonner mon petit ami dans cette folie incohérente. Je n'étais pas non spécialement intéressé par le discours de la pseudo guide et ses punaises de lits. Et je focalisais mon attention sur les alentours, mon regard se fixait sur une fenêtre battant, laissait entrouverte. Probablement pour accentuer cette farce macabre, toujours était il que c'était une chose sur laquelle j'avais un pouvoir, contrairement à l'apathie généralisé nous entourant. Je délaissais juste un peu le groupe pour aller fermer cette fenêtre, tout mon être tendu et prêt à étrangler la première personne faisant une remarque si besoin. Au moment, où je fermais la fenêtre cependant une famille de chauve souris en profita pour rentrer ... Un rire léger s'échappa de mes lèvres alors qu'une d'entre elle coinçait ses pattes dans ma chevelure. Et croyait moi, je préférais mille fois gérait ses animaux nocturnes que ces humains étranges sorties tout droit d'un film d'Alfred Hitchcock ou digne d'apparaître en figurant dans mes propres bouquins. Non, l'ironie ne m'échappait pas. Je détachais donc gentiment la bestiole de la masse de mes cheveux, grattouillant son ventre avec un léger " Hey, toi " à son attention avant de la libérer même si l'endroit était bien moins sur pour eux que la nature au final. Je me retournais vers le groupe, et croisait les bras. Retombant dans mon silence, mais n'arborant pas moins un air sombre et menaçant à leurs encontre. J'avais juste envie de me casser d'ici, cette aventure ne me confortait qu'un peu plus dans mon manque de confiance envers la race humaine.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1168
AVATAR : Dylan O'Brien
CREDITS : Yourdesigndiary (avatar)
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Sam 25 Mar - 13:56

Donnez moi le B ! Donnez moi le I ! Donnez moi le D ! Donnez moi le E !

C'était le BIDE. Le plus gigantesque de sa chienne de vie et le plus complètement, nom de dieu de putain de grotesque. Sans déconner ! Entre le blondinet hirsute sous perfusion de morphine et la brune qui lui maintenait que les couteaux et les cuillères, c'était kif kif côté dégâts, Lorcan avait l'impression d'avoir passé un portail dimensionnel de type Alice à Horrorland. Une demi seconde, le jeune homme fut tenté d'ouvrir la bouche, juste histoire de répliquer qu'un couteau, même émoussé, une fois planté dans le bide ça risquait d'aller vous chatouiller les entrailles. Sauf que... ouais, tout le monde s'en cognait sec de son avis.

C'est donc dans l'indifférence générale qu'il gagna l'étage. Ce n'est pas comme s'il y avait grand chose à voir. La pièce était petite, plutôt vide que pleine et avec leurs bougies respectives en guise de loupiotes, on y voyait comme à travers une pelle. Chose qui n'arrangeait pas ses affaires soit dit en passant. Un rien phobique du noir, Lorcan virait peu à peu au blême. Et autant dire que l'année de l'invention de l'allumette lui passait à des années lumières au dessus du crâne, tout occupé qu'il était à lorgner Andy du coin de l’œil en se positionnant stratégiquement derrière Avi  pour être certain de pouvoir s'en servir comme bouclier humain au premier dérapage.

« Bof. » répliqua t-il sans une once d’intérêt pour le plumard merdique d'une époque merdique où les gens mangeaient des navets merdiques avant de se boulotter les uns les autres les jours de vache maigre. « J'vais passer mon tour cette fois. » Il reluqua la fenêtre en même temps que Cole. Comme si l'homme lisait dans ses pensées que non, ils n'avaient pas besoin du fond sonore foireux façon film d'horreur cheapos pour compléter le tableau désastreux de la soirée, il se dirigea vers l'objet du délit. Avec son garde du corps personnel si loin de lui, Lorcan était tendu comme une belette à l'affût, et c'est totalement par réflexe qu'il agrippa sauvagement l'épaule de son bouclier humain (oui, Avi) lorsqu'une volée de bestioles non identifiées déboula à toute blinde dans la pièce.

« Oh les cons ! » pesta t-il, le temps de se rendre compte que les choses n'étaient que des chauve souris en goguette. Le jeune homme relâcha Avi, et soupira de soulagement avant de relever le nez pour les regarder voleter dans la pièce. Hasard ou dresseur de chauve souris employé par la mairie embusqué sous la fenêtre rien que pour les emmerder, il ne le saurait jamais. Au moins ce n'était pas des couteaux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1031
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : malbe (ava) - astra (sign) - ghostczerny, lo, lfb (icon sign)
ÂGE : 31

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Lun 27 Mar - 4:22

Bon au moins, le petit blond restait calme aussi. Et il la défendait même un peu. Elle hocha la tête. Personne n’était vraiment dangereux, elle le pensait également, même si elle n’était pas sûre que tout le monde soit innocent quand même. La secte avait de nombreuses personnes qui bossaient pour eux et parfois des personne qui pouvait paraître totalement innocentes. Elle n’avait pas encore réussi à découvrir quoi que ce soit de vraiment intéressant sur la secte malgré de nombreux piratage. Et puis ils montent. Elle sourit en coin à ce qu’Avi dit, elle regrettait un peu d’être venue finalement. Pas vraiment passionnant, mais bon ça pouvait toujours être utile. Les deux autres suivirent et cela étonna un peu la jeune femme. Cole avait l’air d’envie de se casser. Elle pouvait pas vraiment le blâmer. C’est le premier à se décider à fermer la fenêtre et voilà que des chauves-souris s’engouffrent par la fenêtre. Un cri d’orfraie lui échappe. Elle déteste ses trucs, c’est laid et puis ça vole dans tous les sens et a tendance à se glisser dans les cheveux. Saloperie. Et sur ce coup-là, les deux idiots qui ont pas aimé les couteaux, restent parfaitement calmes. La danseuse prend son foulard pour le mettre sur sa tête et se retranche dans un coin. Elle bat des mains quand l’une d’elle s’approche un peu trop près. "Yark, yark, yark !!!!!" Elle a l’air un peu folle et pas mal paniquée à vrai dire. Il y a plein d’animaux qu’elle aime et même certains trucs dégoutants… mais les chauve-souris, elle ne peut juste pas. Elle jette un coup d’œil à la porte, mais c’est trop loin.




_________________


Fun & Free.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Sam 1 Avr - 10:04

J'avais repris ma place à côté de Lorcan, alors que les chauve souris semblaient cherchaient un moyen de fuir. Les pauvres bêtes avaient l'air plus apeurés de nous qu'autre chose et j'arquais un sourcil en direction de la folle au couteau qui semblait plus apeuré par les bestioles que par un amas de couteau rouillé. J'arquais un sourcil dans sa direction alors que j'enroulais le bras autour de la taille de mon amant, mis mal à l'aise par le manque de luminosité, me souvent qu'il n'était pas vraiment friand de cette situation. - Ce ne sont que des animaux omnivores, je pense que vous êtes safes ... Ne puis je m'empêcher de rétorquer à la direction de la femme poussant des cris qui affolaient ces pauvres petites choses plus qu'autre chose. Reprenant ses propos devant notre réaction, alors qu'une réelle menace se posait à ce moment là. - Qui plus est, des animaux sensibles aux ultrasons, vous leur faîte plus peur qu'autre chose à pousser des cris et elles perdent leurs repères.Je ne pointais pas plus l'illogisme de ses réactions aux antipodes et ne me rassurait pas plus sur ses tendances psychopathes quand je savais qu'elle pouvait avoir peur. Je détournais l'attention de Lorcan, et lui envoyait un sourire en coin, avant de me dire que j'allais bien finir par lui glisser au détour d'une conversation de nous éclipser. Je notais néanmoins qu'il s'était rapproché quelque peu de l'autre homme se trouvant dans la pièce, peut être un réflexe, mais je n'étais pas vraiment prêteur, alors je me collais à lui pour lui rappeler que si il avait besoin d'un preux chevalier servant, j'étais là pour faire le boulot même si j'étais vraiment frustré et énervé par ces histoires ridicules.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1168
AVATAR : Dylan O'Brien
CREDITS : Yourdesigndiary (avatar)
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Sam 1 Avr - 11:43

Enfin Cole lui revenait ! Tel l'aimant hystérique, Lorcan alla se lover contre le torse indécent de son petit ami, bien décidé à ne plus en bouger pour le restant de cette maudite soirée. De son côté, Andy n'était pas au top de sa forme. Et oui, le jeune homme était du type empathique, sauf que brunasse bombasse ne s'était pas inquiétée de son sort quelques minutes plus tôt ! Pas même un petit « ça va ? » pour s'assurer qu'il n'avait pas écopé d'une coupure au tétanos. Or dieu sait que des couteaux, c'était plus létal que des chauve-souris, mais bon, la logique ayant déserté leur petit groupe depuis un bail, inutile d'argumenter.

Tout ça pour dire que Lorcan aurait pu intervenir mais que d'une, il y mettait un poil de mauvaise volonté pour cause de manque de lumière, et de deux, Cole avait raison : avec ses grands mouvements paniqués, Andy allait plus faire paniquer les bestioles qu'autre chose. « Les chauve souris sont porteuses de la rage. » avertit -il parce qu'il était au courant pour avoir soigné quelques morsures d'animaux sauvages aux urgences. « J'serai vous, j'éviterai de risquer de leur filer une baffe en balançant mes bras dans tous les sens, c'est le meilleur moyen de se faire mordre. Elles vont finir par sortir. » Après quoi il trouva le petit sourire de Cole dirigé dans sa direction, y répondit tout en se blottissant un peu plus contre lui, le temps de lui susurrer à l'oreille. « Besoin de contact tout à coup ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

this is our new paradise
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3082
PSEUDO : COMPTE PNJ.
AVATAR : VERMONT (USA)
CREDITS : ALASKA.

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   Ven 7 Avr - 16:33



Freedom of choice
   
topic commun, ouvert sur inscriptions.


« Why so serious... »

Décidément dans la maison l'ambiance est à couper aux couteaux (sans mauvais jeu de mot). Entre la peur du noir, le lit qui ne fait de l'oeil à personne, les fenêtres qui claquent et la nuée de chauves-souris, franchement vous en auriez largement eu pour votre compte. Et ce n'est pas votre guide qui vous apportera un peu de réconfort, si ce n'est en confirmant qu'effectivement, comme l'imagine Avi, il y a peu de chance que l'équipe municipale ait poussé le vice jusqu'à ajouter des punaises de lit dans la paillasse suspendue. Ce sera son plus bel effort pour vous rassurer.

D'ailleurs tiens où est-elle passé la Mercredi Addams du dimanche ? Avenante comme elle est, elle aurait tout aussi bien pu se changer en chauve-souris quand James a ouvert la fenêtre et disparaître. Ce qui est quasiment sûr, c'est qu'elle vous a planté ! Sans quoi elle n'aurait certainement pas loupé une occasion de rebondir lorsque Lorcan évoque la propension de vos nouvelles invitées surprise à refiler la rage !!

Ah non autant pour moi, la voici, repliée dans un coin, son éternel air stoïque sur la figure, les bras croisés comme si elle attendait que vous vous remettiez de vos émotions. Étrange. Et qu'a-t-elle fait de sa bougie ?

« Ambiance... bref si on - »

Tout à coup voilà que la maison se met à trembler, du moins c'est ce qu'il vous a semblé, et un petit peu de poussière tombée du plafond, directement sur la figure de Lorcan achèvera de vous convaincre tous. Comme si ça n'était pas encore assez, voilà que quelqu'un frappe à grands coups contre les murs. Ça ne vient pas de la pièce où vous vous trouvez. Non. C'est tout autour de vous...


__________________________
(☆) 5e tour : Andy, pour toi c'en est trop il faut prendre le taureau par les cornes. Vous voulez des explications et des vraies et bien évidemment c'est à la guide que vous allez demander des comptes. A toi de voir quelle méthode sera la plus efficace : l'accuser de but en blanc d'avoir un lien avec toutes ces bizarreries et peut-être même avec la secte ou la méthode douce ?

Les autres joueurs ont le champ libre. N'hésitez pas à renchérir !!

(☆) dans la pièce : quelques toiles d'araignée, une forte odeur de renfermé et de peinture fraîche mêlés, le plancher est fait de grossières planches sans doute pleine d'échardes et en dehors du lit style premier colon et de vos bougies il n'y a qu'un drôle de pot en ferraille qui traîne dans un coin.

(☆) privilégiez les posts courts d'une dizaine de lignes.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: maison historique (intrigue, groupe 1)   

Revenir en haut Aller en bas
 

maison historique (intrigue, groupe 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» PATINOIRE (intrigue, groupe 3.)
» CHIENS DE TRAÎNEAU (intrigue, groupe 2.)
» Intrigue | Groupe 6 ~ Chasse à l'homme au niveau -5
» Intrigue | Groupe 3 ~ Massacre à l'hôpital

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
TONIGHT WE ARE YOUNG
 :: sail away sweet sister :: reconstitution
-
Sauter vers: