AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous vous rappelons qu'une intrigue est en cours. N'hésitez pas à nous rejoindre

Partagez | 
 

 I Shot You Down... Bang Bang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1617
PSEUDO : Esha
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : the changelin' /griffin's help
ÂGE : 32

MessageSujet: I Shot You Down... Bang Bang   Sam 11 Mar - 10:22




I Shot You Down... Bang Bang
 
début mars 2016



Vince De Luca. Ça avait été une drôle de semaine qui l’avait menée jusqu’à cet oiseau de malheur. Mais ça n’avait pas été en vain. Tout juste après l’avoir quitté, la journaliste avait résolu d’aller alerter les Howell. Elle n’avait encore jamais mis personne en porte-à-faux dans ses enquêtes, ce n’était pas maintenant qu’elle allait tolérer le moindre dommage collatéral. Le danger était réel. Suffisamment pour qu’elle mette de côté la vénéneuse rancœur qu’elle nourrissait à l’égard de son ex. Elle aurait pu éviter une énième confrontation avec Sean en allant voir Juliet, mais elle ne la connaissait que trop peu. Quant à Judson est sa parano maladive… elle préférait ne même pas l’envisager.

Elle avait très bien calculé son coup. Pas question de laisser encore un message qui resterait sans réponse sur le répondeur de Sean. Ils avaient eu tout le temps de jouer à ça ces six derniers mois et puisqu'il avait décidé de faire le mort... Pas question non plus d’aller se donner en spectacle à la scierie. Elle lui tomberait dessus chez lui. Aux environs de vingt-heure. Suffisamment tard pour qu’il ne soit pas encore au bureau ou parti promener les chiens. Suffisamment tôt pour qu’il ne soit pas ressorti ou en charmante compagnie. Encore que pour ça, elle n’avait aucune garanti. Mieux valait éviter de repenser à cette femme qu’il avait levée devant son nez quelques semaines plus tôt. En fait, l’image ne s’était pas effacée de ses rétines mais elle avait pu pester à loisir et partager ses envies de meurtre avec ce pauvre Dano.

En même temps qu’elle réécoutait l’enregistrement qu’elle avait fait à l’insu de Vince, elle se mettait en condition pour laisser de côté tout ce qui n’avait pas de rapport avec l’affaire De Luca. Pendant le temps de cet échange, il allait falloir prendre sur soi et ne considérer Sean Howell que comme une autre potentielle victime de la mafia italo-new-yorkaise. Difficile exercice en perspective mais elle n’avait pas le choix.

Déjà dans les trois coups, secs et rapides, qu’elle frappa à la porte, elle sentait que ça allait lui demander un effort surhumain. Sean ne mit pas tellement longtemps à ouvrir mais c’était déjà presque trop pour elle. Elle avait besoin de faire ça rapidement. Une simple aller et venue, pragmatique et efficace. Quand la porte s’ouvrit sur la silhouette de Sean, elle sut que ça ne se passerait pas comme ça.

« Il faut qu’on parle de ton petit copain le barman italien. », informa-t-elle d’un ton résolu en entrant sans qu’il l’y ait vraiment invitée, « Ferme la porte, j’en ai pas pour longtemps. »

Il n’allait certainement pas apprécier qu’elle se montre aussi directive. Il l’avait déjà montré au campement indien. Mais Zooey s’en souciait peu. En attendant qu’il s’exécute, elle observait tout autour d’elle à la recherche du moindre signe qui aurait pu laisser penser que De Luca était passé par là. Mais tout ici ne ressemblait qu’à Sean et c’était peut-être bien ce qu’il y avait de plus irritant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 673
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : Hepburns- rpggifhunters - may0osh
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Dim 12 Mar - 16:42

I shot you down

ft. Zoo


I hit the ground
Les jours rallongeaient enfin un peu, et les timides apparitions du soleil étaient de plus en plus fréquentes, et de plus en plus longues. Pour quelqu'un comme Sean qui, s'il appréciait lire plus que la moyenne, était essentiellement un homme d'extérieur, c'était comme une renaissance. Les sous-bois étaient encore trop humides pour qu'il retourne à la scierie à pied le matin, mais à ce rythme-là, d'ici quelques semaines, Pinch et Tay pourraient à nouveau gambader à ses côtés en l'accompagnant travailler. C'était également le moment de tailler les haies, pour qu'elle soient belles pour l'été, et, plus généralement, de remettre petit à petit le jardin en état après des mois d'hibernation.
En rentrant de sa journée de travail, Sean avait d'ailleurs fait une inspection de ses extérieurs. Quelques planches de la grange qui lui servait de garage avaient besoin d'être re-cloutées, et quelques tuiles devaient être changées. Le toit de la maison était également couvert de mousse, conformément à ce que Sean supposait. L'opération de démoussage se faisait tous les cinq ans environ, et cette année encore, on ne dérogerait pas à la règle. Le porche mériterait peut-être un coup de peinture aussi, et la terrasse tout autour de la maison mériterait bien qu'on traiter le plancher. Avec ça, il serait occupé quelques semaines. Il avait hâte de pouvoir se mettre au travail, pour occuper ses week-ends sans gamberger sur sa solitude et les raisons qui l'avait mené à ça.
Après son inspection, il était rentré se plonger dans ses comptes, rassuré de voir que l'activité qui s'était maintenue à la scierie depuis plusieurs mois lui permettait également de ravitailler un peu son compte en banque. Au quotidien, il n'avait besoin de rien, ou si peu ! mais il fallait compter avec les moments difficiles. Peut-être était-il trop prudent, mais vivre en cigale l'avait toujours stressé.
Il était en train de se préparer à dîner quand on frappa à la porte. Trois coups trop secs pour qu'il se fut agi d'un membre de sa fratrie. Sans compter l'heure peu opportune pour partager une bière. Surpris, il baissa le gaz sous sa cocotte en fonte pour aller ouvrir. Si on lui avait dit ...
C'était Zoo. L'air passablement irrité sans qu'il sache pourquoi. Elle venait de se frayer un chemin à l'intérieur, tout en baragouinant, que Sean en était encore à se demander ce qu'elle faisait là, et s'il était heureux de la voir. Ce n'est qu'en percutant ses mots qu'il réagit. MON petit copain ? Sans déconner ? C'était l'hôpital qui se foutait de la charité ! Son petit copain ! Comme si ce n'était pas ses ex à elle qui débarquaient en nombre ! Je suis occupé alors ouais, fais vite. Puisqu'elle voulait le prendre ainsi ... Sans plus lui jeter un regard - trop dangereux - il retourna dans la cuisine, pas décider à abandonner son jambalaya. Elle n'avait qu'à le suivre, si elle avait quelque chose de si important à dire.

code by ORICYA.


_________________
Maybe you are
And it became a game they played, under the blankets
In the bed, pretending she was small and he was big × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1617
PSEUDO : Esha
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : the changelin' /griffin's help
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Dim 12 Mar - 20:32



« Comment ça "sans déconner" ? », lâcha la journaliste comme la réponse de Sean semblait la plus incongrue qui soit.

Elle s’était bien attendue à des tas de choses mais certainement pas à ça. Trop loin de tolérer ne serait-ce qu’en imagination une hypothétique relation avec celui qui l’avait marqué de son oiseau de malheur jusque dans sa peau, elle mit un petit instant à déceler ici une autre perfidie de Vince De Luca. Cela avait au moins eu le mérite de la sortir cinq minutes de son état d’esprit belliqueux. Sean quant à lui avait pris le parti de s’éloigner physiquement. Peut-être avait-il senti qu’il avait dans son salon une vraie bombe à retardement.

« Je ne sais pas ce que t’as raconté Vince De Luca mais ce type est dangereux. », reprit-elle comme soucieuse de ne pas perdre de vue ce pour quoi elle était venue, « Sean, tu m’écoutes? », insista-t-elle.

On sentait dans l’urgence de sa voix qu’il y avait là autre chose qu’une simple querelle de nana déçue qu’on ne l’ait pas rappelée même si , aussi pathétique que cela puisse paraître, elle se trouvait exactement être ce personnage-là. L’odeur de la cuisine de Sean lui chatouilla les narines, détournant une seconde son attention.

« Je suis sérieuse. C’est pas le genre de type avec qui on discute autour d’une bière ? je t’assure. S’il se monte sympathique c’est uniquement parce que … », concrètement ce qu’il aurait été honnête de dire à ce moment-là c’était parce que tu as de l’importance pour moi mais Zooey ne pouvait vraiment pas consentir à lui faire ce cadeau vu la manière dont il l’avait traitée ces six derniers mois.

Elle sera les dents, ravalant cette petite faiblesse au plus profond d’elle-même. Elle avait largement de quoi le convaincre de ce qu’elle disait mais il fallait encore qu’elle commence par capter son attention. Evidemment vu leurs récents échanges – si on pouvait appeler ça comme ça – on pouvait se douter qu’il n’allait faire aucun effort de son côté. Elle pouvait compter sur lui là-dessus. Quant à lui, il pouvait en être sûr : elle ne lâcherait rien tant qu’elle ne l’aurait pas convaincu. L’enjeu était trop important. Elle ne pouvait pas charger Raphaël de s’en occuper à sa place et il n’était même pas certain qu’il accepte si elle le lui demandait. Lui aussi avait ses propres démons.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 673
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : Hepburns- rpggifhunters - may0osh
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Dim 12 Mar - 23:03

I shot you down

ft. Zoo


I hit the ground
Zoo avait-elle vraiment besoin de jouer en plus l'innocente ? Qu'elle assume, merde ! Elle avait couché avec lui, tandis que deux de ses ex débarquaient à Redwood. Comme si leur petit patelin du Vermont était le nouvel Honolulu. Pitié ! On ne venait ici que si on avait quelque chose de bien précis à y faire, et le bien précis en question, Sean en était convaincu, c'était justement Zooey. Elle aurait au moins pu leur épargner le faux étonnement. Tu sais très bien ce que je veux dire. C'était une raison de plus, si tant est que ç'ait été nécessaire, pour ne rien bousculer à ce qu'il était en train de faire : Sean refusait catégoriquement que son ex croie qu'il allait lui accorder une attention démesurée, juste parce qu'elle forçait la porte de chez lui avec son joli petit minois en colère.
Revenu en cuisine, il s'attarda à continuer la préparation de son jambalaya. Tandis que Zoo le rejoignait, il se mit à découper les deux saucisses qui trônaient sur le plan de travail, et les coupa en rondelles, qu'il mit griller dans une poêle en arrosant copieusement le tout avec du paprika et une pointe de piment. Zooey était en train d'accuser Vince d'être dangereux, ce qui ne le fit même pas lever les yeux. Si c'était ça son invention pour se justifier, Sean n'y croyait pas une seconde. Il avait vu le Vince en question ... plutôt le genre brave type et, même en essayant de se montrer aussi paranoïaque que Jud, il ne voyait pas ce qu'il serait venu foutre là, pour Zoo. Pourquoi pas un tueur à gages, tant qu'on y était.
Quand elle l'interpella pour lui demander s'il l'écoutait, il posa sa cuillère en bois, délaissa un instant la poêle qui continua de crépiter seule. Il se tourna vers elle, et soupira : Vas-y ... j'écoute. C'était la seule manière de la voir partir rapidement, de toute façon. Sean le voulait pas qu'elle s'attarde, parce que sa présence ... c'était compliqué. C'était encore un échec. C'avait été fugace, mais ce jour où ils étaient allés faire un jogging pour finir au lit ensemble, il s'était dit que, peut-être ... bullshit ! La seule chose qui le retenait de lui dire de dégager tout de suite, c'était le ton de sa voix : il percevait une vraie inquiétude.
Donc, s'il devait la croire, Vince n'était pas le type qu'il prétendait ... Le patron de la scierie s'en fichait un peu, en réalité : il avait vu le barman une fois, et ne le reverrait sûrement jamais. La Dona Sebastiana n'était pas son kiff. Parce que quoi ? Parle Zooey. Tu veux que je t'écoute, OK, mais va au bout des choses. Parce que pour l'instant, il n'était pas convaincu, hormis du fait que l'avoir sous les yeux n'était pas une bonne idée.

code by ORICYA.


_________________
Maybe you are
And it became a game they played, under the blankets
In the bed, pretending she was small and he was big × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1617
PSEUDO : Esha
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : the changelin' /griffin's help
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Lun 13 Mar - 8:00



Sean se braquait, ou plutôt, il persistait à ne pas la prendre au sérieux et d’ailleurs il avait l’air de croire qu’elle lui cachait quelque chose.

« Non je vois pas Sean, justement. Bref. »

Elle croisa les bras sur sa poitrine. Il fallait absolument le convaincre mais elle aurait voulu ne pas dégainer tout de suite son enregistrement. Il n’y avait qu’une chance sur deux que l’ex militaire reconnaisse la voix du barman, d’autant que dans un bar il faut déjà tendre l’oreille pour ne serait-ce qu’entendre ce qu’on nous dit…

Sean finit malgré tout par arrêter de lui tourner le dos. C’était un début. Maintenant qu’elle avait son attention il fallait encore le convaincre et le petit arrêt qu’elle avait marqué dans sa phrase mettait en péril son petit argumentaire.

« Si De Luca est venu ici ce n’est pas pour les charmes de la campagne. », commença-t-elle histoire de bien fixer son attention cette fois-ci, « L’année dernière Cesare De Luca est mort dans sa cellule à Dannemora. Cancer. Une saleté qu’il avait largement méritée d’ailleurs. Si Vince refait surface aujourd’hui c’est uniquement pour essayer de se venger de la gamine qui a refilé les tuyaux qu’il fallait aux enquêteurs pour qu’ils puissent coffrer le parrain et toute sa clique. La plupart croupit encore en prison mais Vince s’en est mieux tiré à l’époque. », un résumé ultra condensé de l’histoire mais l’essentiel était là. « Vince ne s’intéresse à toi que dans l’idée de t’utiliser, toi et ta famille, contre moi. »

Elle planta son regard dans le sien pour essayer d’évaluer son degré de crédulité. Il semblait suffisamment réceptif. La jeune femme sortit de son sac un petit appareil noir. Au clic, la voix de Vince De Luca leur avouait :

D'après toi, Inspectrice Park, par qui je pourrais bien commencer ? Ton ex militaire me donnerait beaucoup de mal, mais ce serait très satisfaisant. Ou alors le pompier ? Il a l'air très con, ce serait très facile. Mmh... Quoi que. Je n'ai rien contre la belle blonde aussi - elle sent si bon, je m'amuserais plus, mais ça te ferait peut-être moins mal, alors je devrais m'en prendre au petit monstre ? Je trouverais bien de quoi m'occuper. Ce n'est pas mon genre, les cercueils blancs, mais qui sait, j'y trouverais peut-être une vocation... ... ... Tu as peut-être une arme -


Zooey coupa court. Elle ne souhaitait pas qu’il en entende plus. Patiemment, elle replaça le dictaphone dans son sac, à côté de l’arme en question, celle que Dano lui avait offerte. Elle n’en dirait pas plus pour l’instant. Il fallait lui laisser le temps de digérer ces informations-là. Elle savait d’avance qu’il y aurait peut-être ensuite une étape où il faudrait tempérer ses ardeurs. En dehors du fait qu’il se soit conduit comme le pire des connards avec elle, elle savait qu’envers sa famille, il ne voudrait manquer à aucun de ses devoirs. Certainement pas les mettre en danger. Là-dessus, ils se rejoignaient.

Elle se préparait aussi à l’éventualité d’un retour de bâton. Après tout, si De Luca avait les Howell dans le collimateur, ce n’était que par sa faute à elle.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 673
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : Hepburns- rpggifhunters - may0osh
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Lun 13 Mar - 21:55

I shot you down

ft. Zoo


I hit the ground
Que Sean ait finalement accepté d'écouter Zoo ne signifiait pas qu'il allait la croire sur parole. Déjà, le fait qu'elle fasse semblant de ne pas savoir de quoi il parlait au sujet de Vince l'énervait prodigieusement : qu'elle assume, merde ! De toute façon, ça faisait quoi, six mois qu'ils ne s'adressaient plus la parole, on n'en était plus là. Et puis ... rien en fait. C'était ça qui l'énervait. Il avait l'impression de s'être fait blouser. Mais parce que c'était Zoo, Sean savait aussi détecter dans le ton de sa voix le truc qui disait qu'elle était sérieuse. Donc il écoutait. Sans tout comprendre. En tout cas, pas tout de suite, mais petit à petit ses idées se faisaient plus claires. Si Zoo parlait de parrain, cela signifiait donc mafia. OK. Avec un nom comme de Luca, en même temps ... Ensuite ce type qui était mort : Cesare. Pour que Zoo prenne la peine de le nommer en particulier, Sean en concluait qu'il devait s'agir du parrain de la famille. Et Vince était ... peu importe. Un proche quelconque qu'on n'avait pas mis en prison. Et pour finir, la manière dont tout ce petit monde s'était retrouvé aux prises avec la police : par une gamine. A tout hasard, une gamine avec des origines coréennes, et qui n'avait aujourd'hui plus rien d'une gamine ?
Tout ça lui aurait fait lever les yeux devant le manque de prudence de Zoo, et sa faculté hors du commun à se foutre dans les emmerdes ; c'était une "qualité" qui pointait déjà chez elle quand ils étaient ensemble. Sauf que les explications ne s'arrêtaient pas là. Selon son ex-fiancée, Vince s'intéressait à "lui et sa famille". Lui, passe encore. Il savait se débrouiller seul. Mais sa famille ? Et le dictaphone qu'elle venait de sortir comportait un message plus inquiétant encore : il ne reconnaissait pas la voix, mais devinait qu'il s'agissait de Vince, en train de les menacer lui et, surtout, les siens.
Soyons bien clairs : se savoir menacé ne l'enchantait pas particulièrement. Il avait été militaire, savait se battre et se défendre, certes, mais de là à vouloir devenir une cible. Mais le pire dans tout ça, c'était la mention à June. Et, en filigrane, l'idée que les jumeaux ou Jem pouvaient aussi être des cibles. Hors de question qu'il accepte ça ! Merde, Zoo ! Ca allait trop loin, cette histoire ! Les points cramponnés au plan de travail de la cuisine, le regard de Sean se ferma. Sans un mot, il se retourna vers sa poêle, pour retourner les rondelles de saucisses qui crépitaient toujours. Son esprit était traversé d'une foule de questions, et aussi d'une idée qui s'était faite et qui revenait en permanence, éclipsant peut-être même le risque pour les siens. Lentement, il se retourna à nouveau vers Zoo, le visage toujours sérieux, mais sans plus de rancune. Mais c'est pour toi qu'il est là. A quel point tu es menacée ?

code by ORICYA.


_________________
Maybe you are
And it became a game they played, under the blankets
In the bed, pretending she was small and he was big × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1617
PSEUDO : Esha
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : the changelin' /griffin's help
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Lun 13 Mar - 22:27



En le voyant reprendre la cuisson de ses saucisses, Zooey eu peur de l’avoir perdu. Mais il finit par lui rendre son attention, même si la journaliste avait encore du mal à se faire une idée d’à quel point il était disposé à l’écouter maintenant. Il fallait dire que l’enregistrement était suffisamment édifiant.

Elle attendait qu’il laisse éclater sa colère – elle aurait été légitime – et elle se tenait prête. A aucun moment, elle n’avait envisagé de laisser Vince faire ce qu’il voulait. Passé le moment de l’angoisse, celui où elle avait renoué avec cette maudite hirondelle en ouvrant les yeux un beau matin d’été. Il avait fallu mettre de côté toute l’emprise que Vince avait sur elle pour pouvoir l’affronter et maintenant que les Howell étaient dans le tableau, elle redoublait de vindicte.

La question de Sean la surprit. Elle eut comme un petit pincement au cœur. Ce même pincement que toutes les fois où elle s’était déçue elle-même à attendre quelque chose de lui. Et pourtant c’était légèrement différent cette fois-ci.

« Ne t’inquiète pas pour moi. », répondit-elle d’une voie plus douce, qui disait à demi mot merci de t’en soucier, « Je ne finirai pas au fond d’une rivière comme ses autres hirondelles. Je connais Vince mieux que lui ne me connait. Et je ne compte pas me laisser faire. »

Ça n’était pas les mots de la gamine qui avait flairé le bon filon presque par hasard à l’époque. Zooey s’était endurcie. Elle avait vu beaucoup de choses aussi. Ses yeux noir de jais le reflétaient comme elle parlait de l’italien. Elle repassait ce dernier échange dans sa tête, analyser le moindre de ces petits rictus agaçants. Tout cela n’était qu’une façade et, s’il fallait entrer dans la peau de ce psychopathe comme lui s’était gravé dans la sienne, elle le ferait sans hésitation. Ni Sean, ni Dano ni même Vince lui-même ne pouvait pressentir ce dont elle se sentait capable. Peut-être justement parce qu’avec les Howell sur leur jeu d’échec la donne n’était plus la même.

« Je ne le laisserai pas s’approcher de vous. J’avais juste besoin que tu saches tout ça. Pour m’assurer que tu ne tombes pas dans le panneau. »

Elle s’éclaircit la voix, laissant le silence courir entre eux. Elle ne savait plus tout à fait si elle devait lui donner ce dossier qu’elle avait amené. Avait-il vraiment besoin de voir tout ça ? Lire sa déposition. Regarder ces horreurs photographiques. Les extraits de rapports d’enquête et de procès-verbaux. Finalement, tout cela ne pesait pas si lourd pour ce que cela représentait.

« Vince est quelqu’un de très… habile, je dirais. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 673
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : Hepburns- rpggifhunters - may0osh
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Mar 14 Mar - 0:05

I shot you down

ft. Zoo


I hit the ground
Bien sûr que si, qu'il s'inquiétait pour elle : comment aurait-il pu en être autrement ? Même s'ils étaient séparés depuis longtemps aujourd'hui, et même si depuis près de six mois il lui avait tourné le dos, elle restait sa première histoire sérieuse, et la femme qu'il avait failli épouser. Comment ne pas s'inquiéter en découvrant qu'un type appartenant à la mafia était à ses trousses ? Dans quoi s'était-elle fourrée à l'époque ? Et tu crois que ça va suffire ? Si encore elle avait été de la trempe d'une Robyn, à avoir été militaire. Ou flic. Ou n'importe quoi qui lui aurait permis de se défendre, mais pas une simple journaliste d'investigations, aussi têtue soit-elle. La question de Sean était purement théorique : bien sûr que non, sa volonté ne suffirait pas à la protéger. Même sans savoir qui ce Vince pouvait finalement être, simple homme de main ou pire que ça, Sean ne voyait pas comment Zoo pourrait s'en sortir seule.
Pour être franchement honnête, le patron de la scierie ne savait pas non plus comment il allait tirer sa famille de là. La seule idée qui lui venait, dans l'instant, était de buter Vince, mais si Zooey ne l'avait pas déjà fait, ou plutôt si son coloc d'ex-flic ne l'avait pas fait, c'est que ce n'était pas aussi simple. Donc, il fallait aussi qu'il envisage de protéger les siens. Judson saurait manier une arme, et était parano tout ce qu'il fallait pour ne laisser approcher personne si Sean lui parlait de la situation. Mais Drew n'était pas de la même trempe. Ni Juliet. Quant à Louise ... c'était triste à dire, mais il n'en avait aucune idée ; cela ne l'aurait toutefois pas totalement surpris que sa petite soeur sache tirer. Quoiqu'il en soit ... aucun d'entre eux n'était un professionnel comme lui avait pu l'être, et ce alors même que son passé d'ex-militaire lui donnait à peine confiance. C'est que ce Vince l'avait abordé si facilement ... Sean n'en avait pas honte : quelle raison aurait-il eue de se méfier de qui que ce soit, dans une ville comme Burlington, Vermont ?
C'est trop tard pour ça, Zoo. J'ai croisé Vince de Luca il y a des mois de ça. Et si c'est trop tard pour moi, ça l'est aussi pour les autres ... Je sais pas quel est la stratégie de ton type, mais à l'entendre parler de Jul, de June ... Il les a croisées, c'est sûr. Ce que Sean ne comprenait toujours pas, c'était la finalité de sa discussion avec Vince : il n'avait rien appris ce soir-là, et l'autre n'avait pas cherché à le recontacter ensuite, ni à faire ami-ami. Donc quoi ? Un premier contact en six mois, rien d'autre, et des menaces à Zoo de s'en prendre à lui ? Pourquoi ne pas le tuer par surprise ? D'autant que leur rencontre relevait du pur hasard : jamais il n'aurait pu deviner que Sean serait dans ce bar ce soir-là. Mouais ... son habileté confine à la sorcellerie alors, parce que je me suis trouvé dans le bar où il travaillait par hasard, et qu'hormis une discussion de comptoir, y'a rien eu de notable. Nada. Que dalle. [...] Franchement, qu'est-ce qui t'a pris de coucher avec un type pareil ? Tu te disais pas que ça t'attirerait des emmerdes, à l'époque ? C'est la mafia, Zooey. La mafia ! Des gens se sont retrouvés dans des programmes de protection de témoins pour moins que ça !

code by ORICYA.


_________________
Maybe you are
And it became a game they played, under the blankets
In the bed, pretending she was small and he was big × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1617
PSEUDO : Esha
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : the changelin' /griffin's help
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Mar 14 Mar - 7:58



Elle avait ce sentiment que comme Dano, il la voyait avant tout comme un petit bout de femme fragile. Étonnamment, si leurs relations avaient été autres, ça ne lui aurait pas tellement déplu. Mais là, la situation été différente. Et elle, ne se sentait plus aussi démunie que lorsque Vince l’avait surprise dans son lit. Elle avait eu le temps de réfléchir à tout cela, et de plus en plus, elle savait ce qu’elle avait à faire.

« Il le faudra. Et puis, je ne suis pas si seule. »

Elle ne développa pas, ne souhaitant pas évoquer Dano. Les deux hommes ne s’appréciaient pas, en grande partie parce que Dano n’avait pas pu s’empêcher de monter au créneau avec Sean lors de leur première rencontre. Zooey ne lui en avait pas vraiment voulu. Après tout sa relation avec Sean n’avait pas eu besoin de ça pour se déliter.

« Il n’est pas trop tard. Je te l’ai dit, Vince est fourbe. S’il avait vraiment voulu faire ce qu’il promet sur cet enregistrement, il aurait commencé par ça. »

Cela elle en était certaine. Comme elle le lui avait dit, si elle était là c’était surtout pour éviter qu’ils ne tombent tous dans le panneau. Sean quant à lui ne voyait pas la finalité de tous les efforts de Vince et tandis qu’il y réfléchissait, il finit par lui donner le fin mot de tout cela :

« Pardon ? », le mot s’était quasiment échappé de sa bouche, « Je manque peut-être de discernement en amour mais enfin pas à ce point j’espère. », répondit la brune, n’envisageant pas un instant que Sean puisse s’imaginer qu’elle l’ait fait par intérêt. Elle était bien trop intègre pour ça et le type en question la répugnait, « J’aurais dû m’en douter. Insinuer un truc pareil, c’était trop facile pour lui… gagner des gens à sa cause pour m’isoler… et commencer par toi… »

Elle réfléchissait presque à haute voix. Après tout cela se tenait. Il l’isolait puis la poussait à bout. Il n’avait presque rien eu à faire pour qu’elle sorte son arme tout à l’heure. S’il y avait eu le moindre témoin habilité, elle aurait fini la journée derrière les barreaux plutôt que chez son ex. Cette fouine de Vince avait déjà tout calculé et de son côté à elle, tout ce qu’elle pouvait faire c’était s’efforcer de reculer l’échéance ou du moins de faire en sorte qu’elle ne se déroule pas exclusivement selon le plan du mafieux.

« Et je suppose qu’il t’a fait le coup des tatouages jumeaux ? Genre elle m’a fait croire à l’amour pour toujours et voilà… pfff. », elle était en colère. Pas contre Sean pour le coup mais contre cette vermine de De Luca. Quant à ce qu’elle pensait de la crédulité de Sean… elle aurait tout le temps d’y penser plus tard. « La seule fois où on a été intimes c’est bien la nuit où il m’a fait ce maudit tatouage et on peut pas dire que ce soit une preuve d’amour… si j’ai atterri dans le programme de protection des témoins c’est justement à cause de ça. »

Elle ne lui avait quasiment rien dit sur le tatouage qui s’ébattait au creux de son aine, ce fameux après-midi d’été où tout avait rebasculé. Il n’avait pas compris sa réserve. Comment l’aurait-il pu ? Il avait juste trouvé cela sophistiqué et sexy. Et ça l’était sans doute puisque Vince s’était toujours appliqué dans les petits boulots que lui confiait son père. Pour ce qui la concernait elle, en parler la rendait nerveuse. Un petit tressautement nerveux agitait sa main droite comme elle s’efforçait de garder la maîtrise d’elle-même.


_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 673
PSEUDO : Dev
AVATAR : Ryan Gosling
CREDITS : Hepburns- rpggifhunters - may0osh
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: I Shot You Down... Bang Bang   Dim 2 Avr - 23:05

I shot you down

ft. Zoo


I hit the ground
Alors Zoo n'avait pas couché avec Vince ? Elle pouvait être bonne actrice, certes, mais feindre la surprise à ce point ... Non, Sean devait se rendre à l'évidence : in fine, Vince l'avait bel et bien blousé. Quant au pourquoi ... l'ex-militaire ne comprenait pas bien, à première vue. Quel était l'intérêt de se faire passer pour l'ex de son ex ? Ca n'avait rien changé. Sauf ... sauf que si, en fait. Ca avait même tout changé : du jour au lendemain, il n'avait plus voulu entendre parler de Zooey, lassé de voir débarquer "tous ses ex". Mais elle avait toujours cet abruti de Danilo Ochoa, alors à quoi bon ? Ca ne suffisait pas à isoler sa journaliste d'ex-fiancée totalement. S'il avait été la seule personne qu'elle ait vraiment connu ici, oui, Sean aurait compris la démarche, mais là ... C'était dur à dire. Il y avait sans doute quand même quelque chose dans le fait de le fâcher avec Zoo, car sinon, cela n'avait aucun sens. Elle en était d'ailleurs arrivée à la même conclusion, vraisemblablement beaucoup plus certaine que lui l'était. Mais après tout, elle connaissait Vince. Ce n'était pas son cas. Donc lui et toi ... Autant ne pas se le cacher, c'était un soulagement pour Sean : l'idée que Zoo aurait pu coucher avec un type pareil pour s'infiltrer dans la mafia était assez insupportable.
Restait cette histoire de tatouages : Zooey avait tout de même bien le même que Vince et, maintenant, Sean ne comprenait plus pourquoi. Pas vraiment ... Vince n'avait rien eu à dire, en fait. Il avait suffi que Sean entraperçoive le tatouage et s'exclame à ce sujet. Quelques sous-entendus, et l'imagination de l'ex-militaire avait fait le reste ; il n'en était pas fier. Il n'a rien dit. J'ai dit que j'avais vu ce tatouage, il a dit qu'il était réservé à sa famille et ... Et Sean en avait tiré des conclusions trop rapides. Si l'envie prenait à Zooey de lui en vouloir pour ça, elle aurait raison, mais pour le moment, sa colère semblait tournée vers Vince. Lui, passait entre les gouttes, mais les questions affluaient. Il voulait savoir. Une fois pour toutes, connaître l'histoire de ce tatouage, sur lequel Zoo ne s'étendait pas, une fois de plus. Quelque chose disait à Sean qu'elle n'avait pas envie de se replonger dans certains souvenirs, mais dans le même temps, ce n'était plus le moment d'avoir des secrets : la situation était trop grave. Raconte-moi tout. Depuis le début. Raconte-moi comment c'est arrivé, ton tatouage. Et quelle relation tu as avec Vince, exactement. Elle le lui devait, après tout : la famille Howell était en danger maintenant, et Sean voulait avoir toutes les informations pour aider les siens à se défendre. Dans le même temps qu'il formulait ses demandes, il avait sortit d'un placard de cuisine deux petits verres, dans lesquels il versa une bonne dose de whisky et un glaçon, avant d'en tendre un à Zoo.

code by ORICYA.


_________________
Maybe you are
And it became a game they played, under the blankets
In the bed, pretending she was small and he was big × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
 

I Shot You Down... Bang Bang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang bang, je suis un cowboy ! YIHA ∞
» BANG ELISA Δ Tu as déjà vu un pingouin respirer par les fesses ?
» J'vais sûrement perdre ma vie, BANG BANG ! Noah&Wayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Around Redwood Hills :: farming area
-
Sauter vers: