AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous vous rappelons qu'une intrigue est en cours. N'hésitez pas à nous rejoindre

Partagez | 
 

 Stormy Weather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 169
PSEUDO : zoo
AVATAR : meaghan rath
CREDITS : the changelin'
ÂGE : 32

MessageSujet: Stormy Weather   Lun 24 Avr - 22:23



Stormy Weather

La livraison de Montpellier avait finalement pu se faire mais ça n’avait pas été une partie de plaisir. Le client avait appelé à la dernière minute en exigeant une livraison dans la journée. Jazz et Leilani s’étaient levé le train pour charger tous les cartons qu’elles tenaient entreposés depuis des semaines dans leur minuscule arrière-boutique dans le vieux pick up croulant de Leilani. Comme à son habitude, la belle philippine avait fait un petit check-up à sa sauce avant de partir et Jazz lui avait lancé son habituel t’es sûre ? en la voyant sortir la tête de sous le capot. C’était presque devenu un rituel. Il fallait dire que quand on voyait ce vieux tas de boue dont Leilani était si fière, on ne pouvait que ne pas avoir confiance. Entre le garde boue rouillé. La gomme des pneus usée jusqu’à la corde. La carrosserie toute bosselée et le plancher qui laissait voir un petit bout de route sous le tapis… mais bon, comme disait Leilani, la bête en avait encore sous le capot. Enfin, c’était ce que disait Leilani.

La nuit commençait à tomber et la jeune femme avait à peine dépassé Burlington. Sûr que Jazz allait galérer à coucher les filles si elle n’était pas là à l’heure d’aller au lit. Les petites avaient leurs habitudes et elles y tenaient. Leilani le savait et elle faisait toujours de son mieux pour ne pas les perturber.  

« Quelle idée aussi d’avoir des jours aussi courts. », pesta la brune en regardant la face rougeâtre du soleil sombrer derrière l’horizon.

Ça ne faisait pas tout à fait un an qu’elle était là et elle s’était habituée à presque tout sauf à ça. Profiter du soleil de Palawan pendant minimum douze heures. Pour elle n’y avait que ça de vrai. Et que dire de la chape de plomb qui était en train de précipiter les derniers rayons de lumière dans l'oubli. L’orage…

« Ben tiens…  y manquait plus que ça. »

Il allait falloir faire avec. Elle activa les essuie-glaces – du moins ce qu’il en restait (après tout les essuie-glace c’était plus que facultatif de son point de vue) et prit sur elle de ne pas se laisser miner le moral. Elle se voyait bien arriver à la boutique sur les coups de vingt heure trente. Pile pour le bisou du soir. C’était sans compter sur un je-ne-sais-quoi qui ricocha sous la voiture, suffisamment fort pour la faire sursauter. Moins d’un kilomètre plus loin, le pick-up la lâcha dans un bruit de vieille baudruche dégonflée. Pile poil quand l’orage éclatait au-dessus de sa tête. Décidément ça n’était pas sa soirée. Elle alla échouer la voiture sur le bas-côté, essaya de jeter un œil sous le bas de caisse mais avec rien pour s’éclairer ça n’était pas gagné. Il ne lui restait plus qu’à pousser. Autant dire que lorsqu’elle arriva à hauteur de la première baraque, entre ses fringues détrempées, les cheveux qui lui collaient à la figure et les mains toutes noires, elle ne faisait pas vraiment rêver notre philippine. Mais elle n’était pas là pour ça. Plutôt pour emprunter un spot et une paire de gros bras si ça pouvait se trouver.

Elle courut jusqu’à la porte, comme si être trempée un peu plus un peu moins allait changer quelque chose et tambourina énergiquement à la porte.

« Bonsoir, désolée de vous déranger j’ai… un petit souci avec ma voiture. Vous auriez un cric et une lampe ? »

Elle n’osa pas demander pour la paire de bras mais pour le coup, le hasard ne l’avait pas jetée devant n’importe quelle porte.



© pour faire plaisir à Dano

_________________

The Guy You Dreamed Of Doesn'T Exist. And If He Doesn't Exist, You Will Never Die of A Broken Heart Again. ▵ Lani to Jazz.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 44
PSEUDO : Killian.Cry
AVATAR : Zach Mcgowan
CREDITS : sur l'avatar
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Stormy Weather   Sam 6 Mai - 21:37



Stormy Weather

Drew parfois se demandait comment il avait pu devenir aussi...emmerdant, faute de meilleur mot, du jour au lendemain. Il ne fallait pas le dire évidemment aux autres qui voyaient en l'homme un mystère à éclaircir et dont certain avait peur. Mais le fait était que la réalité était tout autre quand on le regardait en ce moment ; Après une longue journée de travail, il s'était fait un plaisir immense de retourner chez lui afin de se doucher et de se glisser dans son pantalon de pyjama favori et restant torse nu. Une fois la chose faite, il s'était préparé son repas du soir et s'était installé dans le salon devant Netflix les pieds bien installés sur la table basse. Il s'était aussi allumé quelques clopes.. artisanales et en respirait de grand bouffée pour se relaxer. La température extérieure était plus que merdique et rien ne pourrait le faire bouger de son sofa miteux ce soir.

C'était évidemment sans savoir ce que la soirée lui réservait.

Il venait de terminer son troisième épisode en ligne ainsi que son second sac de chips quand on frappa plutôt violemment à sa porte. Il fronça les sourcils. Personne ne venait jamais chez lui, à part pour faire la fête et il avait encore l'esprit assez clair pour savoir qu'il n'avait rien organisé ce soir-là. Il soupira et se leva en jetant sa clope entamé dans un verre d'eau qui traînait sur la table avant de se diriger vers la porte. Il l'ouvrit sans trop se presser, malgré les coups persistant, il n'avait jamais été du genre stressé non plus le mec. Soudain devant lui se tenait une déesse au teint basané qui semblait désespérée que quelqu'un lui ouvre finalement cette putain de porte. Il haussa un sourcil en penchant la tête pour l'écouter. Un cric et une lampe qu'elle lui demandait et il ricana doucement un sourire en coin. Un peu plus et on pouvait croire qu'il se moquait d'elle. C'était quelque chose dans ses cordes. Tout en continuant de ricaner, il se décala de l'entrée afin de l'inviter à entrer. Parce que pas questions qu'elle chope la crève et qu'elle en meurt. Ce serait de sa faute pour ne pas avoir voulu aider la princesse des Philippine qui avait échoué sur son paillasson.

« Entrez, je vais aller vous chercher une serviette pour vous séchez. J'enfile rapidement un t-shirt et je vais cherchez mon coffre à outil. Juste à me dire où se trouve votre voiture et j'y jette un coup d’œil rapidement. »
dit-il de sa voix grave et légèrement enrouée avant de se diriger vers le meuble où il entreposait ses serviettes et d'en ramener une à la jeune femme. Ce n'était pas vraiment dans le genre de Drew d'être aussi gentil avec de purs inconnus, mais il se disait que le destin avait été assez connard pour abandonner la demoiselle en plein milieu de la nuit et en plein milieu de nulle part et ce pendant qu'il pleuvait à grosses gouttes. Il n'allait pas être plus connard que ce dernier en la laissant à elle-même et bon.. tous ceux qui connaissaient l'homme savaient que ce dernier n'était pas bien méchant.

Il disparut pendant quelques secondes et revenant tout en enfilant son t-shirt et il chercha du coin de l’œil son coffre qu'il trouva dans un coin du salon sous une couverture.

«  Alors ce tas de ferraille? Où puis-je le trouver? » demanda-t-il en retournant finalement vers son invitée.



© pour faire plaisir à Dano
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 169
PSEUDO : zoo
AVATAR : meaghan rath
CREDITS : the changelin'
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Stormy Weather   Ven 26 Mai - 9:57



Stormy Weather

La porte s’ouvrit sur un géant qui la faisait deux fois en largeur mais Leilani ne se laissa pas le moins du monde impressionner. Elle avait pour elle l’orage qui tempêtait dans son dos et des trombes d’eau prêtes à lessiver la campagne tout entière et pourtant elle tout ce qui avait l’air de l’intéresser c’était le cric et la lampe qu’elle avait demandés. Elle n’avait pas l’air de vouloir se plaindre de quoique ce soit quand bien même elle était trempée jusqu’aux os. Avec ses jolies couleurs des îles, cette fille-là avait plutôt était taillée dans un bois de walkyr que dans une tresse de vanille. Elle fronça légèrement les sourcils lorsque l’inconnu accueillit sa demande avec un rire qu’elle n’était pas trop sûre de pouvoir définir. Est-ce qu’il était en train de se payer sa tête ? Ou bien il avait du mal à l’imaginer jouant les mécanos des causes désespérées ? Elle s’apprêtait à lui répliquer quelque chose de bien senti quand, surprise, il choisit de son montrer avenant ce qui eut pour effet immédiat de doucher toute velléité de prise de bec.

« Oh mais… non. Je vais me débrouiller vous inquiétez pas. Je sais faire. », fit-elle en réponse à l’offre qu’il lui fit. C’était tout à fait aimable de sa part mais Leilani avait cette sale manie de toujours préférer se démerder toute seule dût-ce-t-elle peiner comme un galérien plutôt que de demander de l’aide. Elle demandait déjà des outils, c’était un exploit. Elle prit la serviette qu’il lui tendait, plus par politesse qu’autre chose d’ailleurs, « C’est déjà suffisamment gentil de bien vouloir me dépanner avec le cric et la lampe », ç’aurait pu être la meilleure façon de convaincre son chevalier servant qu’elle n’avait nulle besoin d’être sauvée si le son de sa voix n’avait été couvert par le vacarme épouvantable d’un éclair qui venait de se fracasser en rase campagne à un petit kilomètre de là, faisant même trembler les carreaux des fenêtres.

Autant dire qu’aucune personne sensé n’aurait mis le nez dehors à ce moment-là pour quelque raison que ce soit mais personne n’avait jamais dit de Leilani qu’elle était une personne sensé. Elle était tout sauf cela. Une mère qui avait envie de rentrer auprès de ses filles coûte que coûte. Une tête brûlée plus butée qu’un buffle. Une tête de mule, oui. Mais sensée…

Elle allait rajouter quelque chose, histoire d’enfoncer le clou une bonne fois pour toute quand un second éclair fit sauter les plombs du disjoncteur, coupant le sifflet de l’acteur principal de la série que le propriétaire des lieux avait laissé tourner en fond.

« Hum, j’ai des bougies dans mon sac si vous voulez… », suggéra une voix dans le noir.

Quant à ce qu’elle faisait avec des bougies dans son sac… ça n’était pas le sujet.



© pour faire plaisir à Dano

_________________

The Guy You Dreamed Of Doesn'T Exist. And If He Doesn't Exist, You Will Never Die of A Broken Heart Again. ▵ Lani to Jazz.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 44
PSEUDO : Killian.Cry
AVATAR : Zach Mcgowan
CREDITS : sur l'avatar
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Stormy Weather   Sam 27 Mai - 17:15



Stormy Weather

La série continuait de jouer en fond sonore ce qui embêtait un peu Drew qui n'avait pas encore vu cet épisode. Il lui faudrait regarder à nouveau et parce qu'il en aurait déjà entendu la bande sonore, la surprise serait moindre. C'était des petites choses stupides comme ça qui énervait l'homme au plus haut point. Mais bon, il avait fait le choix conscient de ne pas mettre celle-ci sur pause alors il était le seul à blâmer. Il s'était finalement habillé correctement et avait tendu une serviette à la jeune femme afin qu'elle puisse se sécher un minimum. Geste gentleman pour d'autre, mais pour lui s'était surtout un moyen qu'elle ne détruise pas son plancher de bois avec toute l'eau qui s'échappait de ses vêtements. À quel point vraiment que des vêtements pouvant emmagasiner autant d'eau ? La déesse des îles qui était apparu sur son paillasson un moment plus tôt ne semblait pas apprécier son offre et il se demanda pendant quelques secondes s'il avait été déplacé dans ses propos jusque-là. Il était habituellement malpoli par choix mais sait-on jamais… Lorsqu'elle ouvrit la bouche pour lui répondre, il comprit finalement. Elle disait savoir faire. Elle devait surtout ne pas vouloir le déranger plus que nécessaire. Et c'est ce qu'elle confirma quand elle continua de parler.

Il avait voulu argumenter à son tour, dire qu'il était mécano et qu'il n'enverrait jamais quelqu'un seul à l'extérieur avec une température du genre. Une idée pour avoir les flics aux fesses pour meurtre. Effort bien vite arrêter par un éclair qui tomba dans un champ pas très loin. Le temps que Drew lève les yeux vers la fenêtre du salon afin d'observer que rien n'avait été touché, un deuxième éclair était tombé beaucoup plus près de la maison cette fois-ci , faisant sauter le disjoncteur au complet et plongeant la maison dans le noir.

Drew gronda. Oui gronder, c'était une de ses façon de communiquer lorsqu'il était de mauvaise humeur et il venait soudainement de le devenir.

«  Maison de merde » dit-il à voix haute, accompagnant le tout de quelques jurons bien sentit. Il en avait oublié la jeune femme qui se trouvait toujours à quelques pas de lui. Il sursauta lorsqu'il entendit à nouveau sa voix qui lui proposait des bougies. Qu'est-ce qu'elle foutait avec des bougies dans son sac ? M'enfin il n'était pas pour juger qui que ce soit en ce moment. Il hocha la tête, puis roulant des yeux à sa stupidité prit à son tour la parole. «  Parfait la table basse est là, tu peux en mettre quelques-unes, il doit avoir des allumettes ou un briquet quelque part dessus. M'en faudrait une aussi pour aller voir le disjoncteur » Pas de merci, pas de s'il vous plaît et il avait laissé tomber le vouvoiement. De plus ça ressemblait presque à un ordre son truc. Mais c'était Drew, et Drew était déjà rarement très poli alors lorsqu'il était furieux s'était impossible.

«  Le tas de ferraille devra attendre, pas question que je te laisse sortir dans un temps de merde comme ça.. parce qu’avec un peu de chance le prochain éclair tomberait sur ta tête » commenta-t-il lorsqu'il eut finalement une bougie entre les mains et qu'il s'éloigna vers le sous-sol afin de vérifier les dégats du disjoncteur, voir si quelque chose pouvait être récupéré et dans le meilleur des cas essayer de redémarrer le tout sans s'électrocuter.

«  Y'a de la bière dans le frigo » hurla-t-il depuis l'étage du dessous ayant en chemin retrouver un tant soit peu son sens de l'hospitalité.



© pour faire plaisir à Dano
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 169
PSEUDO : zoo
AVATAR : meaghan rath
CREDITS : the changelin'
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Stormy Weather   Dim 18 Juin - 19:21



Stormy Weather

Son hôte grondait comme un ours, pestant contre les cieux. Il ne pouvait pas le voir mais pendant un bref instant, la sorcière eut un sourire narquois. Pester contre les éléments n’était pas une bonne idée de son point de vue. Enfin, ça avait au moins le mérite de lui avoir fait oublié une seconde qu’elle ne rentrerait pas à l’heure pour coucher ses enfants ce soir.

Son visage apparut dans le noir à la flamme vacillante de la bougie qu’elle venait de craquer. Un masque d’or découpé l’obscurité, serti de deux prunelles noires intenses. La plupart de leurs concitoyens auraient reconnus la sorcière du village mais cet homme-là pas. Sans doute vivait-il un peu à l’écart de ce genre de ragots ou alors il n’était tout simplement pas superstitieux. Elle approcha de lui, guidée par sa voix et ce qu’elle avait vu de la pièce entre deux éclairs. Sans lui demander son avis, elle glissa sa main sous la sienne puis posa la petite bougie dans le plat de sa main. Cela passerait peut-être pour une tentative de séduction bizarroïde aussi crut-elle bon de préciser :

« Les bords chauffent très vite. »

Encore une fois, son visage apparaissait dans la lumière vacillante de la flamme puis l’obscurité l’avala de nouveau tandis qu’il lui confirmait qu’elle n’allait pas encore reprendre la route.

« Je ne pense pas avoir fait quoique ce soit pour que le ciel me tombe sur la tête. Mais bon, ça me paraît plus raisonnable. », commenta-t-elle alors qu’il lui promettait qu’elle allait se prendre la foudre si elle mettait le nez dehors. Mieux valait ne pas trop se montrer présomptueuse. Le temps que ses yeux s’habituent à l’obscurité ou que le propriétaire des lieux ait réglé ses comptes avec le disjoncteur, Leilani se rapprocha de la bougie qu’elle avait laissée sur la table basse, profitant de sa courte solitude pour envoyer quelques pensées rassurantes à ses filles. C’était sans compter sur son hôte qui buglait du fond de la cave ou de Dieu sait où qu’il y avait de la bière au frigo. De quoi sortir un Dalaï-lama de sa méditation. Leilani n’insista pas. Jazz trouverait bien les mots qu’il faut pour apaiser ses deux colocataires miniatures.

« Ce serait plus facile avec deux mains non ? », fit une voix dans le dos de Drew.

Encore une fois, la belle des philippines avait suivi sa voix. Elle avait deux bières à la main et une autre main libre pour lui prendre la bougie et jouer les porte-lumières.

« Tu vas avoir assez de fusibles pour remplacer tout ça ? », fit-elle en constatant l’étendu des dégâts. Ca n’était pas sans lui rappeler la maison don’t Maï-Maï était si fière et qui faisait pâlir d’angoisse tout le reste de la famille chaque fois que la mousson approchait. Enfin, ici on n’en était pas à ce point.



© pour faire plaisir à Dano

_________________

The Guy You Dreamed Of Doesn'T Exist. And If He Doesn't Exist, You Will Never Die of A Broken Heart Again. ▵ Lani to Jazz.
Revenir en haut Aller en bas
 

Stormy Weather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ➢ Mount Weather & Les Mountain Men
» Brave is a sailor who embarks on stormy seas ▽ Phoebus
» Je ne suis pas celle que vous croyez, je suis pire ... - sandra alexine merry-weather -
» Apolline Strawberry Weather
» Lawliet Weather. (vous y croyez vous ? U_U)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Midtown :: the healer wheel
-
Sauter vers: