AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 nobody said it was easy (ft. Grace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1685
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Jamie Dornan.
CREDITS : avatar (© liloo_59), code signature (© ASTRA), gif profil (© Far away - Maïa)
ÂGE : 37

MessageSujet: nobody said it was easy (ft. Grace)   Sam 13 Mai - 17:26


Nobody said it was easy

Ces dernières semaines n'ont pas été simples, à la fois pour Grace et pour Peter. Leur décision de faire un nouvel enfant prise, ils espéraient sans doute que tout s'enchaînerait naturellement. Ce n'est pas le cas. Malgré leurs tentatives, les tests faits par Grace restent désespérément négatifs. Peter a été le premier pour la rassurer et la convaincre qu'ils y arriveraient, mais il commence à douter lui aussi. Et s'ils étaient trop vieux pour ça ? Et si l'un d'entre eux avait un problème qui les en empêche ? C'est difficile, d'accepter ça. Pourtant, les doutes sont bien là. Peter les garde pour lui, par peur de voir Grace baisser les bras. Si vraiment ils n'y arrivent pas d'ici quelques mois, peut-être qu'ils pourront consulter un médecin, discuter de tout ça avec lui et envisager leurs autres options ... Pour l'instant, il veut encore y croire. Et pour ça, il doit surtout réussir à remotiver Grace, dont le moral doit être au plus bas. Il ose à peine lui poser la question, en fait. Mais il se doute que tout ça la mine, au moins autant que lui ... si ce n'est plus. C'aurait été l'idéal, que tout se passe hyper vite et facilement, mais c'est le monde réel alors ça ne peut pas l'être. Peter, fidèle à lui-même, s'efforcer de garder l'optimisme ou, en tout cas, de montrer cet aspect-là de sa personnalité à Grace, qui en a bien besoin.

Cet après-midi, ils sont tous les deux dans la maison familiale. Les enfants sont à l'école, et Grace travaille moins, comme elle l'avait décidé. Il va donc en profiter pour lui remonter le moral. Pour ça, il va préparer un gargantuesque repas pour le soir même, et être aux petits soins avec elle des heures durant. Si nécessaire, évidemment, il n'a pas non plus envie d'être sur son dos à longueur de temps. Pas sûr que cela puisse fonctionner. Sa douche matinale prise, il erre dans la maison à la recherche d'un truc à faire. Il a épluché le journal avec son premier café en se levant, aucune annonce d'emploi ne l'a satisfait. Alors, il doit attendre le lendemain ou faire un tour sur internet. Peut-être tout à l'heure. Il a deux-trois projets qui pourront le satisfaire de toute façon, il doit juste attendre des réponses. En attendant, il prend soin de Grace. Il part à sa recherche dans la maison, ne met pas trop longtemps avant de la retrouver. « Graaace ! Tu veux un thé ? Un café ? Un chocolat chaud ? Quelque chose ? Je peux même aller acheter des croissants ou des pains au chocolat, si ça te dit. » Il en fait trop peut-être ? Mais non voyons, jamais ! Il est juste aux petits soins avec elle, et c'est tout à fait normal à son sens. Elle ne va pas s'en plaindre de toute façon. Enfin, en théorie.
copyright acidbrain

_________________
❝ 'Cause I'm only human after all ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind, thinking I can see through this and see what's behind, got no way to prove it so maybe I'm blind. But I'm only human after all, I'm only human after all , don't put your blame on me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 896
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) bat'phanie (sign)
ÂGE : 39

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Dim 14 Mai - 11:47

nobody said it was easy

Peter & Grace
Toujours pas. Grace soupira, sachant bien que c’était stupide, qu’on ne tombait pas forcément enceinte en un claquement de doigts, et ça ne faisait qu’un peu plus d’un mois qu’ils essayaient, c’était presque normal que ça ne fonctionne pas. Elle avait lu de nombreux témoignages, certaines femmes mettaient plusieurs mois, voire années, avant de tomber enceinte et Grace frissonnait rien que d’y penser. Cet enfant, ce troisième enfant, elle le désirait ardemment, plus que tout au monde, et plus les semaines passaient, plus elle le souhaitait. Au début, elle se disait que ce n’était pas si grave mais aujourd’hui, elle savait que ce serait une tragédie, si elle ne pouvait retomber enceinte. Trente-neuf ans. Elle était encore jeune, pourtant ! Jeune, par-rapport à d’autres. Mais bien vieille sous certains aspects, elle le savait aussi. Grace ne se souvenait pas avoir été si préoccupée lors de ses deux premières grossesses, sans doute parce que tout était arrivé naturellement, elle ne s’était pas posée autant de questions. Mais aujourd’hui, bien sûr, tout était différent. Assise en tailleur sur son lit, de nombreux magazines étalés autour d’elle, elle semblait rechercher désespérément quelque chose entre les pages glacées, sans le trouver. Au même moment, elle entendit la voix de Peter retentir et sa silhouette se dessina dans l’embrasure de la porte, lui demandant si elle voulait quelque chose, un thé, café, croissants ? Il était tellement prévenant avec elle en ce moment, tellement gentil, qu’elle l’aimait plus que jamais.

L’ombre d’un sourire se dessina sur son visage, tandis qu’elle répondait « Tu es adorable, mon amour. Mais ça va, je ne pourrai rien avaler, de toute façon, et le café ou le thé, ce n’est pas conseillé » elle était trop stressée pour ça, et ce n’était pas des pains au chocolat qui la feraient tomber enceinte, soit dit en passant. Poussant un nouveau soupir, elle reposa les yeux sur les magazines qui l’entouraient avant d’expliquer à son compagnon « Apparemment, il faudrait que je consomme plus d’épinards, ça boosterait la fertilité...  et des lentilles. Et des produits à base de soja. Tu crois que tu pourrais aller en acheter ? » s’enquit-t-elle, en dressant la liste de ce qui pourrait l’aider à tomber enceinte. Elle avait lu à peu près tout et n’importe quoi sur le sujet, mais apparemment, cet article était très sérieux. Elle avait lu qu’il fallait se mettre à la méditation, mais elle pratiquait déjà du yoga et ça ne marchait clairement pas. Et puis elle releva les yeux vers Peter, suspicieuse « Oh, et tu es suffisamment à l’aise dans tes pantalons ? Il n’est pas trop serré ? Ils disent là-dedans que des pantalons trop serrés nuiraient à la qualité des spermatozoïdes, alors peut-être que tu devrais porter autre chose » fit-elle remarquer le plus sérieusement du monde.

black pumpkin



_________________
Confessions
si l'amour peut « s'user » avec le temps, un long mariage ressemble à deux arbres aux racines emmêlées : les arbres peuvent paraître séparés et distincts en surface, il sont entrelacés au-dessous.  ▬ JCO
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1685
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Jamie Dornan.
CREDITS : avatar (© liloo_59), code signature (© ASTRA), gif profil (© Far away - Maïa)
ÂGE : 37

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Dim 21 Mai - 0:32


Nobody said it was easy

Être aux petits soins pour Grace, c'est à peu près tout ce que peut faire Peter dans un moment comme celui-là. Oh, il aimerait pouvoir tout arranger d'un coup de baguette magique mais il n'a rien d'un sorcier. Il n'est qu'un pauvre homme transi d'amour pour son ex-femme/compagne, et désireux d'avoir un troisième enfant. Cela semble risqué, compliqué, mais il le veut toujours aussi ardemment. Comme il n'a pas de recette miracle pour qu'elle tombe enceinte, il se contente d'espérer et de mettre en œuvre tout ce qui est en son pouvoir pour lui faciliter les choses. Il devine qu'elle le vit mal tout ça, il le voit d'ailleurs. Alors il fait comme il peut. Sa proposition tombe à l'eau, parce que ce n'est pas conseillé mais cela ne l'empêche pas de s'approcher d'elle un sourire aux lèvres. De quoi peut-elle bien avoir besoin alors ? Un bain chaud ? Un massage ? Il est prêt à lui préparer tout ça, si tel est son désir. Mais avant qu'il ait pu lui proposer l'un ou l'autre, elle dit à quelque chose à propos d'épinards, de lentilles et de produits à base de soja. Il fronce les sourcils, un peu étonné. « Euh ... Oui, bien sûr que je pourrais. » Pourquoi pas, après tout ? Il est juste un peu surpris. Comment elle peut savoir des trucs pareils ?

Ouais, enfin, suffit de regarder les très nombreux magasines étalés autour d'elle pour commencer à comprendre : elle doit avoir gobé un nombre impressionnant d'informations, de conseils, et que sait-il encore. Il a de la chance : elle n'a pas encore écumé tous les forums d'internet, les doctissimo et compagnie. Il ne manquerait plus que ça, tiens ! Pourtant, il comprend vite que c'est plus grave que ce qu'il pensait. Elle n'a pas juste ingurgité des informations sur les aliments qui pourraient booster sa fertilité à elle ... Elle a aussi checké ce qui pouvait poser problème de son côté. Par réflexe, il baisse la tête en direction de son jean. Quoi ? Qu'est-ce qui ne va pas ? « Mais ... Quoi ? » Oh non, il a très bien compris. Très, très bien. Mais ça n'en fait pas pour autant quelque chose de tout à fait lambda, qu'il entend tous les jours. A vrai dire, il lui semble difficile d'assimiler ce qu'elle vient de lui dire. « Mes jeans sont très bien. » Enfin, il croit. Elle le fait douter maintenant, c'est malin ! Il fait encore quelques pas en avant, les yeux un peu plus écarquillés qu'à l'accoutumée. « Tu es sûr que tu ... Que c'est une bonne idée, que tu lises tout ça, chérie ? » Demande-t-il sur un ton mesuré, prudent. Il n'a pas envie de la voir s'énerver contre lui. Il est en équilibre là, gare à ne pas trébucher. Ce serait dommage.
copyright acidbrain

_________________
❝ 'Cause I'm only human after all ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind, thinking I can see through this and see what's behind, got no way to prove it so maybe I'm blind. But I'm only human after all, I'm only human after all , don't put your blame on me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 896
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) bat'phanie (sign)
ÂGE : 39

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Lun 22 Mai - 19:35

nobody said it was easy

Peter & Grace
Grace devenait folle, à n’en pas douter. Cette envie de bébé lui montait à la tête, il n’y avait pas d’autre explication, puisqu’elle en venait à feuilleter tous les magazines possibles sur le sujet, dans l’espoir d’y trouver une sorte de remède miracle, quelque chose qui lui dirait bravo, tu vas tomber enceinte, mais non – ça ne marchait pas comme ça, et elle ne le savait que trop bien. Elle lui demanda s’il pourrait aller acheter quelques aliments utiles et il accepta, malgré la surprise et une sincère perplexité qu’elle lut dans son regard. Evidemment, il ne devait pas comprendre, il n’avait pas lu tout ce qu’elle avait lu ! Il ne savait pas ce qu’il fallait faire, tout simplement. Mais elle allait le lui expliquer. En attendant, elle lui sourit d’un air innocent et répondit « Merci beaucoup, ce serait super. Je ferai une liste, pour que tu n’oublies rien, on peut rajouter des poivrons, aussi. Et des noix. Comme ça, on fera en plus manger davantage de légumes aux enfants, ce n’est pas plus mal » elle semblait réjouie par cette idée, malgré le stress de ne pas réussir à tomber enceinte, cela changeait un peu ses habitudes et elle en était heureuse. Même si Peter la prenait certainement pour une cinglée, et tous les autres finiraient par penser comme lui, une fois qu’ils sauront, mais qu’importe. Grace était intense, c’était bien la seule chose à savoir.

Et puis elle finit par lui demander si ses jeans n’étaient pas trop serrés et cette fois, il sembla ne pas comprendre ce qu’elle sous-entendait, puisqu’il jeta un coup d’œil à son pantalon – très joli, au demeurant. Mais était-il pratique ? « Tu en es sûr ? Mais ok, très bien, le problème ne vient donc pas des jeans. Je vais chercher une autre raison. J’ai entendu parler d’une boutique en ville, tenue par une femme qui a la réputation de sorcière... Enfin, la réputation seulement. Elle doit bien avoir quelques plantes ou herbes pour notre problème » la médecine alternative pouvait peut-être se révéler utile, après tout ! Grace avait toujours été attirée par cette méthode, c’était le moment de se renseigner davantage sur le sujet. Peter, de plus en plus sceptique, semblait penser que ce n’était pas une bonne chose, qu’elle se farcisse tant de lectures, puisqu’elle commençait clairement à dérailler – cela, il ne le dit pas, mais Grace était certaine qu’il le pensait. « Bien sûr que c’est une bonne idée, pourquoi ? Ça me donne une idée précise de ce qu’il faut faire pour que ça marche, ça ne peut qu’être bénéfique » elle pouvait comprendre sa réticence, peut-être en faisait-elle trop, mais quelle importance ? « Tu n’es pas d’accord avec moi ? » s’enquit-elle en fronçant les sourcils.  

black pumpkin



_________________
Confessions
si l'amour peut « s'user » avec le temps, un long mariage ressemble à deux arbres aux racines emmêlées : les arbres peuvent paraître séparés et distincts en surface, il sont entrelacés au-dessous.  ▬ JCO
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1685
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Jamie Dornan.
CREDITS : avatar (© liloo_59), code signature (© ASTRA), gif profil (© Far away - Maïa)
ÂGE : 37

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Mer 24 Mai - 18:05


Nobody said it was easy

OK. Peter ne comprend strictement rien à ce qui est en train de se passer. Depuis quand Grace s'intéresse-t-elle à ce point à ce qui se dit dans les magasines ? Sans doute depuis qu'ils ont décidé d'avoir un troisième enfant et que, de toute évidence, le Destin en a décidé autrement puisque ça ne fonctionne pas. Mais il s'inquiète, et c'est parfaitement normal. Bien sûr qu'il le prend à cœur lui aussi, et bien sûr qu'il a très envie que ça marche. Mais il n'est pas sûr qu'elle puisse trouver de solutions dans tous ces trucs ... Il vaut peut-être mieux consulter directement un médecin, et voir ça avec lui ... Non ? Il n'ose pas lui dire, de peur qu'elle s'énerve ou se braque. Et puis, si elle veut qu'il achète tout ça, il le fera sans soucis. Il pourra même chercher des recettes pour les cuisiner différemment chaque jour et voilà. Mais ça ne l'empêche pas de se poser mille et une questions. Qui sait ce qu'elle a pu lire d'autre, là-dedans ? « Aucun soucis ... Mais oui, il me faudra une liste, sinon je vais oublier la moitié des choses. » Et il ne sait pas comment Grace réagirait s'il oubliait ... Les noix ... Ou même les petits pois, tiens ! Il revérifiera trois fois son caddie, au moins, avant de rentrer. Juste histoire d'être sûr. Elle a l'air assez contrarié comme ça, il ne veut pas en rajouter une couche.

Et puis si c'est si important pour elle, pourquoi pas ? Par contre, pour ce qui est de ses jeans, il refuse de la croire ! Le froncement de ses sourcils s'accentue. Oh mon dieu, elle veut carrément aller faire de la médecine alternative ... Et pourquoi pas consulter un marabout, pendant qu'elle y est ? Mais non, il ne le dira pas à voix haute ; il n'a pas envie qu'elle s'imagine qu'il se moque d'elle. Il s'inquiète juste. Mais elle n'a pas tort dans un sens : ils n'ont rien à perdre. « Allô Grace ici la Terre, vous m'entendez ?! » Elle va trop vite en besogne, bon sang ! Il ne suit rien du tout de toutes les recommandations qu'elle a pu lire. Pourquoi pas se lancer dans cette folle aventure avec elle ... Mais il n'arrive pas à la rattraper dans toutes ses recherches déjà faites. « Bien sûr que je suis d'accord avec toi mais ... » Il faut bien qu'il y ait un mais, n'est-ce pas ? Il se rapproche d'elle, souriant pour la rassurer. Il ne veut pas non plus qu'elle s'imagine qu'il préfère baisser les bras ou quoi que ce soit. « Tu n'as pas lu quelque part que trop y penser - à longueur de journée -, et essayer de tout calculer est mauvais ? Je sais pas, j'imagine que c'est le cas ... Mais je ne suis pas médecin. Et, d'ailleurs, on ferait sans doute mieux d'aller en voir un, non ? Il saura mieux nous renseigner que tous ces magasines ... Enfin, j'imagine. » Prudence, qu'elle ne se vexe pas !
copyright acidbrain

_________________
❝ 'Cause I'm only human after all ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind, thinking I can see through this and see what's behind, got no way to prove it so maybe I'm blind. But I'm only human after all, I'm only human after all , don't put your blame on me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 896
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) bat'phanie (sign)
ÂGE : 39

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Jeu 25 Mai - 19:22

nobody said it was easy

Peter & Grace
Grace avait toujours eu pour habitude de tout contrôler, du début à la fin, elle aimait gérer sa vie et celle de son entourage avec autorité et était, surtout autrefois, bien souvent intransigeante. Si aujourd’hui elle s’était calmée et avait plus ou moins renoncé à être parfaite, elle gardait encore quelques restes de cette époque et était furieuse de ne pas réussir à tomber enceinte, alors que, pourtant, elle le désirait ardemment. Elle n’avait pas le contrôle là-dessus et cela la mettait dans tous ses états. D’habitude patiente, elle ne l’était pas du tout pour une fois et cela devenait presque pathologique. Soupirant quand annonça qu’il lui faudra effectivement une liste pour ne rien oublier, elle reprit « Je suppose que ce n’est pas grave, si on oublie quelque chose... Je n’aurais qu’à retourner à l’épicerie et voilà. Ce n’est pas grave » elle le répétait comme pour se rassurer, comme pour se convaincre qu’effectivement, ce n’était pas grave. « Désolée, je ne suis même pas encore enceinte que déjà, je te donne des ordres, qu’est-ce que ça va être si... quand je le serai. Même si ça ne pourrait pas être pire que lors de ma première grossesse » enceinte de Melody, elle en avait fait voir de toutes les couleurs à ce pauvre Peter, elle ne le remercierait jamais assez d’avoir supporté sans broncher ses envies furieuses d’aliments divers et variés, souvent au beau milieu de la nuit.

La jeune femme repartait dans son délire, puisqu’elle mentionna la fameuse sorcière dont les rumeurs allaient bon train, qui pourrait peut-être l’aider avec des plantes, elle avait lu que les plantes pouvaient fonctionner également. Peter la ramena brutalement sur la terre ferme et elle le dévisagea d’un air perplexe, comme si elle venait seulement de s’apercevoir de sa présence. « Si, si, évidemment. En page vingt-trois de ce magasine – j’ai mis un marque-page – ils disent bien qu’il faut se détendre et penser à autre chose, faire d’autres activités. Qu’est-ce qu’ils sont naïfs ! Comment pourrais-je penser à autre chose alors que mon utérus se transforme petit à petit en une antiquité ? » râla-t-elle en esquissant une moue boudeuse. « J’ai toujours rêvé d’avoir une famille nombreuse, j’ai toujours su que deux enfants, ça ne me suffirait pas... Oh ! On aurait dû s’y prendre plus tôt, voilà le problème » elle n’écoutait Peter que d’une oreille distraite, ne tenant pas réellement compte de ce qu’il disait, elle était trop bornée pour cela. Néanmoins, elle l’entendit parler de médecin et cela fit tilt dans son esprit. « Oui, je suis d’accord... Je prendrai rendez-vous avec un spécialiste, à Burlington. Il pourra sûrement mieux nous aiguiller que si l’on reste à Redwood Hills. Même si j’ai peur de ce qu’il pourra nous dire » peur d’apprendre une mauvaise nouvelle, assurément.  

black pumpkin



_________________
Confessions
si l'amour peut « s'user » avec le temps, un long mariage ressemble à deux arbres aux racines emmêlées : les arbres peuvent paraître séparés et distincts en surface, il sont entrelacés au-dessous.  ▬ JCO
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1685
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Jamie Dornan.
CREDITS : avatar (© liloo_59), code signature (© ASTRA), gif profil (© Far away - Maïa)
ÂGE : 37

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Sam 27 Mai - 19:56


Nobody said it was easy

Pour être tout à fait franc, Peter ne sait pas comment il peut, et doit, réagir face à tout ça. Le truc, c'est qu'elle a l'air de réellement penser à mettre en place toutes ces astuces qu'elle a lues. Pourquoi pas, hein ? Mais ça le fait un peu flipper. Il a peur que tout ça la stresse trop, qu'elle le prenne un brin trop à cœur - même si ça fait sens, bien sûr -, peur qu'ils n'y arrivent pas et qu'elle le vive très, très mal. De toute évidence, c'est déjà un peu le cas, et il tient à alléger le fardeau qui semble peser sur ses épaules. Par tous les moyens possibles et imaginables. Et oui, même si cela signifie retourner à l'épicerie afin de récupérer tout ce qu'il aura - forcément - oublié d'acheter la première fois. Il hoche donc la tête à sa répartie, assez d'accord avec elle. Il ne va pas, à son tour, se mettre la pression. Ils feraient une fine équipe sinon, tiens ! Il recouvre son sourire en l'entendant comparer ce qu'elle fait maintenant à ce qu'elle faisait déjà, à l'époque de sa toute première grossesse. Il en garde un souvenir ému même si, effectivement, elle n'était pas toujours facile à vivre. « Franchement ... Tant que tu ne me fais pas aller chercher des fraises au beau milieu de la nuit en plein mois de décembre, ou des clémentines en plein mois d'août, je trouverais le moyen de m'en accommoder ! »

Il s'approche d'elle, bien décidé à trouver le moyen de lui parler de tout ça sans la braquer. C'est son mari, il en est capable quand même. Alors qu'il n'est plus qu'à quelques pas d'elle, elle repart dans ses histoires abracadabrantes, allant même jusqu'à invoquer une prétendue sorcière et ses diverses plantes. Évidemment, là, qu'on ne lui dise pas qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Visiblement, elle n'écoute rien de ce qu'il lui dit mais ça ne décourage pas Peter le moins du monde. Il connaît sa femme, il sait comment elle fonctionne et comment la calmer. Enfin, en théorie. Quand, enfin, elle a une réaction à l'entente du mot médecin, il pourrait presque en soupirer de soulagement. Presque, parce qu'il a autre chose en tête. « Tu me diras quand le rendez-vous sera pris, je veux être là. Et tu sais, des femmes ont des enfants dans la quarantaine bien passée, ça n'est plus un problème de nos jours. » Enfin, moins qu'autrefois quoi. Et il n'est pas tout à fait sûr de ce qu'il dit, alors il reste mesuré. Très mesuré. Et finit par s'asseoir à côté d'elle, déplaçant prudemment - et sans perdre une seule de ses pages, simple mesure de précaution - les magasines sur le côté pour se faire de la place. « Bon ... Et qu'est-ce que tu as lu d'autre ? Je dois arrêter le café moi aussi ? Et l'alcool avec ? Je dois faire moins - ou plus - de sport ? Faire des étirements tous les matins ? Ordonne, j'exécute. » Après tout, il vaut peut-être mieux prendre tout ça à la légère ... Et lui faire savoir qu'il est très impliqué dans tout ça, lui aussi.
copyright acidbrain

_________________
❝ 'Cause I'm only human after all ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind, thinking I can see through this and see what's behind, got no way to prove it so maybe I'm blind. But I'm only human after all, I'm only human after all , don't put your blame on me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 896
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) bat'phanie (sign)
ÂGE : 39

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Lun 29 Mai - 9:51

nobody said it was easy

Peter & Grace
Il était vrai que Grace avait eu, parfois, des envies bizarres durant ses premières grossesses, mais rien d’exceptionnel, rien qui ne sorte vraiment de l’ordinaire – enfin, elle se disait cela pour se convaincre qu’elle n’avait pas fait subir à Peter un véritable calvaire, mais rien n’était moins sûr. Il avait été trop gentleman pour ne pas le lui dire, tout simplement. « Promis, cette fois, je m’en tiendrai à quelque chose qu’on a déjà en stock à la maison, de préférence » elle disait cela comme si ce serait une évidence qu’elle serait de nouveau enceinte, alors qu’elle commençait à en douter, mais elle refusa de laisser le pessimisme prendre le dessus, et elle préféra penser positif. Peter s’avança vers elle, prudemment, comme s’il craignait de réveiller le dragon, et tâcha de la calmer, de se montrer plus rationnel qu’elle ne l’était, en lui parlant médecin, en lui assurant que des femmes bien plus âgées qu’elle pouvaient encore avoir des enfants, elle n’était pas vieille, sûrement pas ! Après une seconde de réflexion, Grace reprit, toujours aussi névrosée « Et tu imagines ? Quand cet enfant potentiel aura quoi ? Dix ans ? J’en aurai presque cinquante. Les gens vont croire que c’est sa grand-mère qui vient le chercher ! Mon Dieu, tu imagines ? » Et voilà, toutes les belles paroles de Peter, envolées, Grace angoissait à nouveau. Elle était insortable.

Peter finit par s’asseoir à ses côtés, de façon tellement prudente qu’elle arracha un sourire à l’avocate. « Je sais que j’ai tendance à faire peur, mais je ne vais pas non plus te dévorer... j’ai déjà mangé un humain hier soir à la tombée de la nuit, ça me suffit pour les trois prochains jours » elle laissa échapper un léger rire, signe que la véritable Grace – hormis la Grace stressée et névrosée – demeurait bien présente, elle subsistait quelque part, même si on pouvait en douter. Il lui demanda ensuite ce qu’il devait faire, lui aussi, pour aider à résoudre leur problème, et elle comprit rapidement qu’il plaisantait. Sur le même ton jovial, elle répondit en attrapant au hasard l’un de ses magazines « Figure-toi que toi aussi, tu devrais adopter un régime alimentaire équilibré. A partir de maintenant, tu ne devras te nourrir que de graines, c’est d’accord mon amour ? » petit silence pour ménager le suspens, puis Grace reprit « Non, je plaisante, mange ce que tu veux... Sauf des hamburgers et tout ce qui va avec, bien sûr. Mais ça, ce n’est pas seulement pour concevoir un enfant, aussi pour te maintenir en vie et en bonne santé le plus longtemps possible » elle lui tapota la joue comme si elle s’adressait à un petit enfant, avant de sourire à nouveau. « Oh, et sinon, ne pose pas ton ordinateur sur tes genoux, une étude très sérieuse a montré il y a quelques années que les ondes électromagnétiques pouvaient aussi avoir des effets sur la fertilité masculine. Mais à part ça, c’est bon, tu as quartier libre » plaisanta-t-elle, bien décidée à l’embêter.      

black pumpkin



_________________
Confessions
si l'amour peut « s'user » avec le temps, un long mariage ressemble à deux arbres aux racines emmêlées : les arbres peuvent paraître séparés et distincts en surface, il sont entrelacés au-dessous.  ▬ JCO
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1685
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Jamie Dornan.
CREDITS : avatar (© liloo_59), code signature (© ASTRA), gif profil (© Far away - Maïa)
ÂGE : 37

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Ven 2 Juin - 15:40


Nobody said it was easy

De toute évidence, Grace n'a pas finit de lui en faire voir de toutes les couleurs. Mais c'est pour la bonne cause, Peter le sait. Et ça ne l'a jamais dérangé de prendre soin d'elle, tant pendant sa première grossesse que le reste du temps. Est-il possible que, cette fois, ce soit pire ? Qu'elle exige nettement plus de choses de lui ? Oui, pour sûr. Mais il en lui en voudra pas, il le sait d'avance. Faut juste pas qu'elle lui demande des trucs abracadabrants, qui le feront courir dans toute la ville, et qu'elle ne voudra plus dès qu'il les lui aura apportés ... Ce n'est pas quelque chose qu'elle lui a déjà fait mais, pourquoi pas, hein ? L'écrivain a l'étrange impression que, quoi qu'il dise, les angoisses de Grace sont toujours là. Ce doit être normal. Après tout, ils n'ont pas eu à se poser toutes ces questions pour leurs deux premiers enfants. Là, ça ne se fait pas aussi vite qu'elle le voudrait et c'est logique qu'elle se demande pourquoi. Il s'installe donc à ses côtés, prudemment, prêts à contenir toutes ses angoisses. Du moins, à essayer, c'est déjà pas mal. « Hum ... arrête, tu vas presque me faire peur. Presque. » Il sait qu'elle le taquine. Et heureusement ! Il n'a pas épousé une cannibale ou une folle furieuse. Du moins, pas qu'il sache. « Et tu as toujours fait moins que ton âge tu sais ... au pire, tu passeras sous le bistouri si tel est ton souhait. » Espérons qu'elle ne le frappe pas avec ça. Elle en serait capable !

Plutôt que d'essayer de la calmer - puisque rien ne semble fonctionner -, Peter décide plutôt d'entrer son jeu. Il veut savoir ce qu'elle a appris d'autre, ce qu'il doit éviter. Ce qu'il doit manger, aussi. Au départ, il y croit vraiment ... Au fait qu'il ne devra, désormais, plus que se nourrir de graines. Mais elle se rattrape vite et il soupire, soulagé. Il ne va pas se la jouer trop théâtrale non plus, alors il en reste là. « Plus de hamburgers en cachette, je note ... » Ben quoi ? Il a bien le droit de la taquiner, lui aussi ! Et puis elle a bien cherché là, pour le coup. « OK OK ... Plus d'ordinateur sur les genoux non plus. J'imagine que je ne dois plus non plus mettre mon portable dans la poche de mon jean - trop serré - ? » Il fait les suppositions lui-même, à présent. Mais c'est l'évidence même, ça se rapproche de cette histoire avec l'ordinateur. Pourquoi pas, hein. C'est aussi pour sa santé concrète que ça lui sera bénéfique. Soudain, il regarde autour de lui. Hormis les magasines, il ne trouve pas ce qu'il cherche. « Dis-moi, tu n'aurais pas un stylo avec toi ? Et du papier ? Je crois qu'il va falloir que je note tout ça ... Parce que le jour où tu rentres et me retrouves sur le canapé avec l'ordinateur sur les genoux, le portable dans la poche et la bouffe pleine du hamburger que j'ai essayé de gober pour te le cacher, je suis mal ... » Ce ne serait pas si étonnant de le retrouver dans pareille situation ... Mais ce n'est pas dit que Grace, à bout de nerfs, le prendrait bien. Qui sait ... elle serait peut-être bel et bien capable de le dévorer. Il se tient d'ailleurs à distance respectable d'elle sur le lit. Les magasines disposés tout autour d'elle l'empêchent de l'approcher, de toute façon.
copyright acidbrain

_________________
❝ 'Cause I'm only human after all ❞ Maybe I'm foolish, maybe I'm blind, thinking I can see through this and see what's behind, got no way to prove it so maybe I'm blind. But I'm only human after all, I'm only human after all , don't put your blame on me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 896
PSEUDO : Linoa + Caroline
AVATAR : Jennifer Morrison
CREDITS : tearsflight (av) bat'phanie (sign)
ÂGE : 39

MessageSujet: Re: nobody said it was easy (ft. Grace)   Sam 3 Juin - 16:16

nobody said it was easy

Peter & Grace
De plus en plus, Grace aimait taquiner Peter, telle une adolescente un peu puérile, et plus encore maintenant qu’ils s’étaient retrouvés, après deux ans de séparation. Maintenant, elle s’efforçait de beaucoup plus le chercher, de plaisanter avec lui, plus qu’autrefois, à l’époque où elle se prenait beaucoup au sérieux. Elle était avocate, mère de deux enfants en bas âge, elle n’avait pas le temps pour les enfantillages et aujourd’hui, si elle gardait la même conception de la vie, elle se livrait à bien plus de plaisanteries qu’auparavant, se lâchait davantage. Peut-être était-ce parce qu’elle savait qu’elle n’avait plus rien à perdre, ou la crise de la quarantaine qui approchait dangereusement, mais elle voulait rire. Comme une manière de combattre les années qui passaient, la vieillesse qui s’emparerait un jour ou l’autre de son âme et de son corps – dans de longues années, bien sûr ! Mais Grace y pensait. Inlassablement. « Sous le bistouri, vraiment ? Cette fois, c’est toi qui me fait peur. Tu voudrais partager ta vie avec une créature botoxée au possible, qui n’a d’humain plus que le nom ? » Grace avait toujours eu la chirurgie esthétique en horreur ! Si elle plaisantait souvent au sujet de son âge, jamais elle ne passerait par la case chirurgie, de quelque nature qu’elle soit. « Je me souviendrai toujours de cette femme, une ancienne cliente, à l’époque de New-York... Mon Dieu, non, je préfère ne pas y penser » elle émit un sifflement d’horreur avant de se repencher sur ses magazines.

Quand Peter fit remarquer qu’il ne devrait donc plus mettre son téléphone dans sa poche, elle esquissa un sourire mutin et hocha la tête. « Tu apprends vite, dis donc » Néanmoins, Peter semblait décidé à jouer le jeu, lui aussi, puisqu’il en rajouta une couche. Elle l’imaginait bien affalé sur le canapé à se goinfrer de hamburgers ! Haussant les épaules, elle répondit « Pas besoin de liste, je noterai tout ça sur des post-its que je disséminerai dans toute la maison, tu ne seras plus jamais tranquille. Et au pire, je pourrais te prévenir par un code, ou un signal sonore... Je klaxonnerai deux fois pour te dire que je rentre, tu auras le temps de tout planquer sous le canapé » s’amusa-t-elle. Dans la rue, certains faisaient ça, parfois. Klaxonner quand ils arrivaient. Une pratique qu’elle abhorrait, inutile de le préciser ! Comme Peter s’était assis sur le lit, à une distance raisonnable à cause des nombreux catalogues qui les séparaient, elle ressentit tout à coup une attraction irrésistible à son égard et, écartant donc les magazines d’une main empressée, elle fondit sur lui, attrapant son visage, pour plaquer ses lèvres contre les siennes. L’impulsion du moment, l’envie folle de l’embrasser encore et encore, d’oublier ces fichues histoires de grossesse, de bébé, d’utérus fossilisé et d’ondes électromagnétiques, elle l’embrassa, simplement. Avant de reculer légèrement le visage. « S’il y a bien une seule chose à noter sur ta liste, parmi toutes les autres, c’est que je t’aime. Tu ne l’oublieras pas, hein ? » elle espérait que non. Que jamais, jamais, il n’oublierait qu’il était l’être qu’elle aimait le plus au monde.
black pumpkin



_________________
Confessions
si l'amour peut « s'user » avec le temps, un long mariage ressemble à deux arbres aux racines emmêlées : les arbres peuvent paraître séparés et distincts en surface, il sont entrelacés au-dessous.  ▬ JCO
Revenir en haut Aller en bas
 

nobody said it was easy (ft. Grace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Amazing grace
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» easy come easy go ♠ jesse st james
» Grace Asthon
» Grace De Slewer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Waterfall Avenue :: lilac road
-
Sauter vers: