AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous vous rappelons qu'une intrigue est en cours. N'hésitez pas à nous rejoindre

Partagez | 
 

 that's not my shadow, it's my darkness ≈ jon & ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 147
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : clémence poesy.
CREDITS : mish.mish (avatar) & anaëlle (signature).
ÂGE : 32

MessageSujet: that's not my shadow, it's my darkness ≈ jon & ruth   Mer 24 Mai - 16:48

That's not my shadow, it's my darness.
JONATHAN MILLS & RUTH WHITAKER

Une vide-grenier. Ruth avait toujours apprécié ce genre d’évènement, fouiller, chiner, trouver des babioles auprès de personnes n’ayant aucune idée de véritable valeur de leurs trésors. Seulement aujourd’hui, la jeune femme n’avait pas décidé de flâner. Non, au contraire, elle avait décidé de prendre un stand et de s’installer afin de vendre quelques toiles. Eventuellement. Si elles pouvaient intéressés. Ruth avait plaqué une belle partie de ses économies en s’offrant l’atelier dans lequel elle vivait à son arrivée en ville, et même si elle n’en n’était pas à manger des pâtes pour faire des économies, une petite entrée d’argent ne ferait pas de mal. Pour lui éviter d’avoir à aller réclamer à qui que ce soit. La jeune femme était arrivée de bonne heure ce matin-là, comme la plupart des vendeurs et elle s’était simplement installer sans broncher, exposant à peu près les toiles qu’elle avait emporté. Des bibelots ? Elle n’en n’avait aucun. Juste ses toiles. Les toiles qu’elle avait peintes et qu’elle stockait dans un coin de son atelier depuis qu’elle était arrivée à Redwood Hills. Des toiles qui reflétaient son état d’esprit. Des toiles abstraites, plutôt sombres où l’on peut lire ou deviner de temps à autre des étendues d’eau. Ruth n’était pas certaine de trouver preneur, la preuve en était les quelques badauds qui passaient devant ses peintures, s’y attardant un instant avant de passer leur chemin. Peut-être que l’allure peu avenant de la jeune femme n’aidait pas non plus à appâter le client, mais la jeune femme n’était clairement pas du genre à se forcer si elle n’en n’avait pas envie. A l’époque où elle travaillait au musée, elle était capable de sourire et d’être aimable avec les personnes qui l’abordaient. Mais cette époque était clairement révolue. Il s’était passé trop de choses entre temps. Beaucoup trop.

Un soupir passa les lèvres de la blonde qui attrapa son paquet de cigarettes. C’était devenu un automatisme depuis l’accident. Un autre moyen d’autodestruction peut-être… Elle fumait pour s’occupait, simplement. Elle glissa un bâtonnet entre ses lèvres et l’alluma avant d’en tirer une longue bouffée qu’elle recracha lentement. Ca non plus, ça n’aiderait probablement à appâter d’éventuels acheteurs, mais tant pis. Elle n’était même pas certaine de pouvoir en retirer énormément de ces quelques toiles. Peut-être ferait-elle mieux de tout remballer en réalité… Mais elle n’avait rien d’autre à faire de sa journée. Alors à quoi bon ? Une nouvelle taffe, une nouvelle volute de fumée s’échappant de ses lèvres. Puis un homme arriva devant son installation. Elle l’observa du coin de l’œil tandis que lui observait les peintures. Ruth resta en retrait un instant, tirant à nouveau sur sa cigarette avant de finalement se lever du tabouret duquel elle n’avait pas bougé depuis ce matin. « Je peux vous aider ? » demanda-t-elle d’un ton peut-être un peu trop plat pour être réellement intéressé. Mais la durée d’observation de cet homme avait été plus longue que la plupart des potentiels clients qu’elle avait déjà vu passer aujourd’hui, alors… peut-être qu’elle parviendrait à vendre quelque chose malgré tout.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
because I want you
Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Seule la Mort
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 257
PSEUDO : Torben
AVATAR : Christian Bale
CREDITS : Fumiya
ÂGE : 40

MessageSujet: Re: that's not my shadow, it's my darkness ≈ jon & ruth   Dim 28 Mai - 20:17

Un vide-grenier. J’étais surpris le matin même, en me levant. Alors que j’émerge difficilement entre deux bouteilles de Jack, les rainures du bois de ma table de cuisine imprimées sur le visage. J’ai bien mis dix minutes à savoir me redresser tout à fait. Ce n’est pas très grave… Jusqu’à ce que je me rende compte que j’ai une barre sur le front, une migraine intense, abominable. Il a fait chaud dans la maison, j’avais laissé le four tourner un moment, oubliant même d’y foutre le plat préparé que je projetais de manger. J’avais encore fait un repas liquide, et ça devenait vraiment une sale habitude. Je titube jusqu’à l’escalier, peine à le monter pour me retrouver dans la salle de bain. Je m’y nettoie à l’eau bouillante, manquant une fois ou deux de vomir, mais j’arrive non sans peine à contenir mes nausées, à faire en sorte qu’elles ne connaissent pas de débordements que je devrais nettoyer ensuite. Je peine à émerger, mais finalement lorsque je sors du nuage de vapeur de la cabine de douche, je me rends compte qu’il est encore très tôt. Vieilles habitudes militaires, de me lever avant l’aurore. Je n’avais même pas vu que dehors il ne faisait même pas encore vraiment jour. Je me rase, enfin, je taille les picots de ma barbe, et me brosse plusieurs fois les dents. Le choc du dentifrice avec ma bouche est terrible ; c’est toujours comme ça quand j’ai trop bu. Le dentifrice, assez fort, me pique la langue et les gencives. Mais ça fait du bien, quand je recrache. Je me sens un peu plus propre, un peu plus présentable. C’est habillé à la cool qu’en ramassant le journal devant ma porte, je vois qu’il y a un vide-grenier.


Je sors, alors qu’à l’intérieur tout pue la misère et la solitude ; je n’ai même plus de whisky. Je me dis qu’il y aura en plus de brocanteurs, les bouilleurs de crû et autres revendeurs professionnels ou semi-professionnels qui profitent de ce genre d’événement pour vendre leurs trucs. Je marche tranquillement, sans me presser. Je me sens horriblement seul, et j’ai l’impression d’avoir l’air stupide. Sapé à la cool, mais avec la force de l’habitude. Veste de cuir, et en dessous une chemise aux manches relevées. Jean. J’ai l’impression de m’être sapé comme pour sortir, alors que je ne suis que le pauvre connard qui va affronter le regard des autres pour aller chercher son litron. Je me surprends à jeter un coup d’œil aux objets en vente, à tous ces petits stands. Ils racontent tous une histoire. Des histoires dans lesquels je me perds. Jusqu’à arriver devant l’Histoire qui m’accapare pour de bon. Des toiles. De l’eau. Des ténèbres. De vagues silhouettes. Je me sens oppressé, le rythme des battements de mon cœur augmente. Je me perds dans leur contemplation. Le temps file, sans que je m’en rende compte. Je sens la fumée. L’essence. J’entends les hurlements. Je sens les blessures et meurtrissures subies pendant l’accident. J’entends ma fille m’appeler en hurlant.


Je sursaute presque, bouleversé à l’intérieur, quand j’entends une voix de femme s’adresser à moi. Je reprends contenance, laissant le fantôme de ma réaction glisser sur mon visage. Mais si mon corps reprend ses automatismes, cette contenance neutre et militaire, je reste profondément chamboulé.



| Bonjour. Je… Qui se noie, dans ces tableaux ? |


Je sais ce qe c’est, la mort. Et celle-ci, même brossée indirectement, me parle avec toute la puissance d’une claque en pleine gueule.

_________________

"Take My Leave of You"

Revenir en haut Aller en bas
http://bloody-crown.forumactif.org/

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 147
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : clémence poesy.
CREDITS : mish.mish (avatar) & anaëlle (signature).
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: that's not my shadow, it's my darkness ≈ jon & ruth   Sam 17 Juin - 19:27

That's not my shadow, it's my darness.
JONATHAN MILLS & RUTH WHITAKER

Se faire un peu d’argent, voilà pour Ruth avait décidé de s’installer dans ce vide-grenier. Elle n’était pas certaine de pouvoir vendre ses quelques toiles, certainement trop sombre pour le passant souhaitant simplement dégoter quelques vieilleries, mais cela valait toujours la peine d’essayer. La preuve, certains curieux s’arrêtaient même par moment, mais ils passaient vite leur chemin. Aussi, lorsqu’un jeune homme s’était arrêté plus longuement sur l’une de ses toiles, Ruth avait sauté sur l’occasion pour tenter une approche. Il sembla surpris de se faire interpeller, comme perdu dans ses pensées et la jeune femme fut presque désolée de l’en interrompre. Et au final, elle regretta presque d’être intervenue lorsque l’homme se retourna vers elle pour l’interroger sur les peintures. Si Ruth avait tenté de faire un effort de socialisation, elle se referma presque instantanément. « Personne. » répondit-elle du tac-au-tac, se rendant compte rapidement qu’il ne s’agissait probablement pas de la meilleure méthode qui soit. Il était évident que quiconque s’intéressant un minimum à la peinture s’intéresserait de plus près aux toiles, seraient susceptible de poser des questions. Convenait-il qu’elle explique ses réelles inspirations ? « Ou peut-être tout le monde… » ajouta-t-elle alors en tentant de se détendre. Personne n’avait besoin de connaître la réelle inspiration. Son histoire n’appartenait qu’à elle et si elle s’était faite la promesse de ne jamais occulter sa sœur, parler de cet accident avec le premier inconnu ne l’intéressait clairement pas. Il n’y avait rien de plus à dire. Si elle n’arrivait pas à en parler, si elle n’arrivait pas à supporter le regard que les autres pouvaient porter sur elle après ce qu’il s’était passé, pourquoi en parlerait-elle au premier passant lui posant la question. « Faut-il réellement que cela représente une personne en particulier ? » Sa phrase était sortie après un bref silence. Silence durant lequel elle avait laissé son regard se perdre sur la toile qui avait interpelé le passant. Il fallait qu’elle fasse un effort pour ne pas totalement se replier sur elle-même, tenter de ne pas être acerbe ou cinglante. Tenter de ne pas être elle, pendant quelques minutes. « Tout le monde se noie un peu de nos jours. On essaie tous de garder la tête hors de l’eau, mais on est rapidement rattrapé au final. » Des paroles pour tenter d’enrober la réalité. Des paroles qui sonnaient étrangement vraies. Le regard de Ruth se perdit à nouveau dans les quelques toiles qu’elle avait exposé. Sans qu’elle ne s’en soit réellement rendue compte, elles avaient toutes prises les mêmes teintes. Elles étaient toutes différentes les unes des autres et pourtant, elles avaient toutes la même aura. Comment aurait-il pu en être autrement ? Ruth n’avait qu’une chose en tête ces derniers temps. Toujours la même chose. Ses rêves étaient hantés. Ses insomnies étaient couchées sur ces toiles. « Vous vous y connaissez en peinture ? » demanda-t-elle finalement tout en reportant son attention sur l’homme qui était à ses côtés.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
because I want you
Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.
Revenir en haut Aller en bas
 

that's not my shadow, it's my darkness ≈ jon & ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Shadow
» Sen'tsura, magnifique spectacle. [PV: Shadow][en pause]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
ATTIC VACUUM
 :: intrigue
-
Sauter vers: