AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous vous rappelons qu'une intrigue est en cours. N'hésitez pas à nous rejoindre

Partagez | 
 

 No love lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 21
AVATAR : camille hurel
CREDITS : li
ÂGE : 22

MessageSujet: No love lost   Dim 28 Mai - 15:07


❝ Sassy Pants ❞
- Nicki & Azenore -
Oh so graceful the serpent's stride. Fancy colors decked outside. Silent killer is on the rise waiting for the moment just strike. The sky is so big every star could shine, but too much corruption is on their mind.
Yeah wolf in a sheep clothes, I don't want them around me 'cause they ain't no friend of mine. And I ain't gonna let them drown me in a corrupted state of mind.
 Azenore émit un petit reniflement. Cela faisait deux jours que son nez avait choisit d'arrêter d'honorer ses fonctions et que la demoiselle se retrouvait obligé de respirer gracieusement par la bouche. Loin d'être une adepte des visites au cabinet médical, la jeune fille avait choisi l'option plus controversé de la médecine douce. Les paroles de son père lui revinrent en mémoire. Il lui avait raconté qu'avant sa naissance, un médecin avait suggéré qu'il ne garde qu'un seul des triplés pour éviter une grossesse à risque. Dieu merci son père avait choisit une autre alternative. La seule idée que leur trinité sainte n'aurait jamais pu exister lui donner des frissons dans le dos.
Emmitouflée dans un manteau épais, qui n'était pas de saison, la jolie brune se dirigea vers l'herboristerie. Elle eût un léger rictus amusée en pensant qu'a une autre époque on aurait sûrement envoyé les deux guérisseuses au bûcher pour sorcellerie.
Elle aimait bien cet endroit. Il y avait quelque chose d'apaisant dans ce lieu, comme si il était resté figé dans une autre époque. Azenore laissait glisser ses doigts sur les différents flacons à la recherche d'huile essentielle de menthe poivrée. Elle venait de se mettre à genoux pour atteindre les flacons du bas de l'étagère lorsque le tintement de la porte lui signala qu'un nouveau client était rentré. Quelle ne fût pas sa surprise en voyant Nicki, enfin Nicoletta, se frayer un chemin dans la boutique. Azenore reposa aussitôt le flacon qu'elle tenait dans les mains et soupira lourdement.  Elle se leva sans un mot, en empoignant ses affaires.  Un simple regard de Nicki suffisait à enflammer ses sens. Elle ne se l'expliquait pas, c'était comme un instinct animal. C'était comme mettre deux lions affamés dans un lieu clos et attendre le carnage.
Elle reprochait des choses à sa voisine. Beaucoup n'était pas fondées, mais peu importe, c'était l'amour à couteaux tirés entre les deux. Nicki avait enfoncée le clou en s'accaparant son frère pendant plusieurs semaines et cela elle ne le pardonnait pas. Ce n'était pas parce que son frère n'avait pas le droit d'avoir de relation avec le sexe opposée, non pas du tout, mais parce que cela lui rappelait qu'ils ne se voyaient plus. Certes c'était sa décision à elle, mais c'était une décision douloureuse qui continuait à la faire saigner. Cela la rongeait, lui écorchait la peau, la vidait douloureusement. Pourtant elle continuait à se réveiller chaque matin. Elle trouvait la force de se lever. Elle ignorait l'évidence de son absence ou plutôt de leurs absences. Ils étaient deux a avoir quitté sa vie, même si ils étaient encore là, dans ses paupières closes, sous ses yeux cernés. Elle fermait les yeux quand il le fallait. Pour ne pas voir. Pour ne pas se remémorer. Mais certaine fois il suffisait d'un rien pour raviver un souvenir, comme aujourd'hui l'arrivée de Nicki avait remis au goût du jour des sensations et des pensées bien enfouies.
Bien que cela l’affligeait de s'abaisser à saluer la jeune fille, Azenore avait eut une éducation et elle avait une certaine réputation à tenir, alors prit son plus beau sourire et d'une voix sifflante, imitant parfaitement le serpent qu'elle était, elle lui dit :
« Bonjour … Nicoletta. »
Elle savait que l'emploi de son prénom agacé la blonde alors elle prit soin d’insister sur ses quatre syllabes. Garce un jour, garce toujours, on ne se refait pas. L'herboriste s'approcha pour l'aider dans ses achats, mais d'un geste de la main elle l'envoya promener. Il se tramait quelque chose de beaucoup plus intéressant que son rhume. Au pire, elle apprendrait à se passer de son nez et à respirer uniquement par la bouche durant les prochaines semaines. Cela ferait une nouvelle corde à son arc. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle sentait une rage féroce bouillir dans le creux de son ventre et il qu'il lui fallait un défouloir, un défouloir qui portait le nom chantant de Nicoletta. Un rictus arrogant s'imposa sur ses lèvres et elle cracha d'une voix sournoise :
« Pour laquelle de tes maladies vénériennes es-tu venue ?»
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


_________________

TRIPLETS ON THE EDGE
'Cause we're the masters of our own fate
We're the captains of our own souls
There's no way for us to come away
'Cause boy we're gold, boy we're gold
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 565
PSEUDO : Timon
AVATAR : Nicola Peltz
CREDITS : Killer from a gang
ÂGE : 22

MessageSujet: Re: No love lost   Dim 28 Mai - 21:46


No love lost
Azenore & Nicki #Frenemie


Elle soupira en se regardant dans la glace. Elle s’était faite dévoré par les moustiques cette nuit. Fichu chaleur qui l’avait poussé a dormir la fenêtre ouverte. Voila, elle allait passer sa journée a se gratté les épaules et les côtes. Elle avait horreur de cela, les démangeaisons, c’était tout bonnement insupportable.   Elle s’habilla rapidement après sa douche, fit son lit et regarda l’heure.  Bon ça allé, l’herboristerie était ouverte, et comme elle n’avait  pas cours aujourd’hui, elle avait largement le temps d’y passer. Elle prit donc tout son temps. Elle sirota son café tranquillement sur la terrasse avec un bon roman policier.  Au bout d’une heure, elle attrapa un gilet noir banal et fin pour ne pas avoir froid, ni trop chaud, ses lunette de soleil, enfila ses chaussures et attrapa son sac a main pour sortir.

Elle hésita un moment entre y aller en voiture ou a pied. Mais bon, comme il faisait beau elle opta pour y aller à pied. Elle ne le regretta d’ailleurs pas, c’était assez agréable de marcher comme ca dans les rues de la ville qui l’avait vue grandir. Elle entra dans le magasin et enleva ses lunettes noires pour les mettre dans ses cheveux. Elle le faisait souvent, elle aimait bien d’ailleurs. Pourquoi ? Aller savoir.  Elle  leva les yeux au ciel quand elle vit Azenore se relever. Pourquoi dieux avait fait que les deux jeunes femmes se retrouve dans la même pièce maintenant ?  Les mettre ensemble dans un espace clos c’était comme  déclencher une guerre nucléaire.  Pourquoi es ce qu’elles ne s’aimaient pas ? C’était comme ça, depuis toujours c’était la guerre froide entre les deux promqueen.  La blonde avait prévue d’être polie et courtoise, mais Azenore visiblement voulait se battre. Nicki grinça un peu des dents quand celle-ci l’appela par son vrai prénom.  Nicoletta, sans déconner ses parents ne l’aime vraiment pas pour l’avoir affublé d’un nom aussi immonde. Surtout que les deux autre de la fraterie avait des noms potable, alors pourquoi pas elle ? Heureusement elle s’était vite fait appeler Nicki. C’était bien mieux.   Elle regarda donc d’un air hautain la brune face a elle. «Bonjour Azenore. C’est bien tu es sortie de ta cave je te félicite.» Dit elle d’un ton froid. Elle se redressa de tout le haut de son mettre soixante six et la regarda droit dans les yeux. Elle souri d’un air narquois a la question de la brune. «Une maladie vénérienne ? Non désoler j’en est plus depuis que j’ai plaquer Aven.» Oui, elle avait osé. Oui, elle remué le couteau dans la plaie, mais il faut dire qu’Azenore l’avait bien cherché. Nicki adorait lui rappeler qu’elle avait eu une histoire avec Aven, elle adorer lui remémoré que l’espace de quelque semaine elle avait fait marché son frère sur la tête alors qu’Azenore n’avait rien put y faire.  Mais ce que la blonde trouvait le plus grisant c’était de lui rappeler qu’elle avait jeté Aven comme une grosse merde. Elle l’avait lamentablement plaqué, lui brisant ainsi le cœur. Et elle avait fait tout cela, pour faire mal à Azenore. Oui, c’était la guerre des garces et Nicki comptait bien la gagné, tant pis pour les dommages collatéraux. Elle n’avait d’ailleurs jamais prit la peine de savoir si Aven l’avait bien vécu ou non, ou encore s’il s’en était remis. «Et toi ? Tu viens chercher quelque chose pour te faire avoir une vie ?» C’était petit, certes mais la brune avait commencé. Dire que Nicki s’était dit qu’elle allait essayer pour une fois d’être un minimum gentille…Râté.  L’herboriste avait essayé de venir voir si elles avaient besoin d’aide, mais bon autant l’épargné, Azenore  l’avait envoyer sur les rose d’un geste de la main. Nicki aurait fait exactement la même chose. Elles se battaient alors qu’elles étaient semblables sur beaucoup de points.
AVENGEDINCHAINS

_________________

I WANNA DREAM

We all are living in a dream But life ain't what it seems Oh everything's a mess And all these sorrows I have seen They lead me to believe That everything's a mess© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 

No love lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lost, dream and love
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» LOST LE RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Midtown :: the healer wheel
-
Sauter vers: