AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Ven 16 Juin - 21:35

De la discussion jaillit la lumière


Cassia & Esteban

Dehors, le soleil brille. Il inonde la devanture du bar-restaurant quasi vide. Derrière le comptoir, un homme. Devant celui-ci, une femme en train de passer commande. Et un peu plus loin, assis seul à une table, Esteban. Une serveuse est venue lui demander ce qu'il voulait, il y a quelques minutes, mais il a précisé qu'il attendait quelqu'un. Plus tard, donc. Elle est repartie sans rechigner, après qu'il lui ait promis qu'il irait de lui-même jusqu'au comptoir pour la passer, cette commande. Tout le monde -ou presque- est dehors ... sauf lui. Les gens ne sont pas fous, ils profitent du beau temps pendant qu'il dure. Il se pourrait bien, après tout, qu'il se mette à pleuvoir dès le lendemain. Lui, il a à faire. Pourquoi Saint-Albans alors qu'il ne travaillait pas en ce samedi après-midi ? Et bien, pour la discrétion. La jeune femme à qui il a donné rendez-vous, lorsqu'elle l'a finalement appelé en usant de sa carte de visite qu'il lui avait donné, ne devrait plus tarder. Ce n'est pas sa présence à elle qu'il veut garder "secrète". Non, c'est ce dont ils vont discuter. La Rose Lunaire. Rares sont les personnes à évoquer ce nom, et particulièrement à Redwood Hills. Esteban n'avait donc aucune envie de prendre le risque d'être entendu de qui que ce soit là-bas. Ici, c'est déjà moins risqué. Ils vont pouvoir discuter, certes en évoquant le moins possible ce nom, mais assez librement tout de même. La légende -bien réelle cela dit- de la secte s'étend jusqu'ici, oui. Mais les gens y prêtent tout de même nettement moins attention que là-bas. C'est donc sur cet endroit que son choix s'est porté lorsqu'il a dû en choisir un pour leur "rendez-vous". Dans le fond, Esteban espère obtenir des réponses. Mais, en même temps, il a conscience de ne pas pouvoir poser toutes les questions qu'il peut avoir. Cette jeune femme, cette Cassia, ne doit pas se méprendre sur son intérêt pour la Rose Lunaire. Il ne peut pas se le permettre ... Il va donc devoir être sage et patient. A deux, ils feront peut-être des avancées. Lui par curiosité et elle ... Et bien, il ne sait guère pourquoi. Mais quelle importance, dans le fond ? Ne pas avoir le même objectif ne signifie pas ne pas pouvoir avancer un peu ensemble. Esteban compte là-dessus. Et il croise les doigts pour ne pas s'être trompé parce que - un coup d'oeil jeté sur son portable le lui apprend -, d'ici dix minutes elle entrera à son tour dans ce bar-restaurant calme. A moins qu'elle ait du retard bien sûr mais ça, c'est une autre histoire. Et, pour la première fois de sa vie sans doute, Esteban n'en tiendrait pas rigueur. Il y a plus important, tellement plus important.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 111
PSEUDO : SB, Jade
AVATAR : Nina Dobrev
CREDITS : Eternal Lust (Charney)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Sam 24 Juin - 11:06

J’avais longuement hésité avant d’appelé, Esteban, cet homme rencontré à la bibliothèque et qui ; il se pourrait bien ; détenait les réponses à certaines de mes questions. De mon côté, j’avais sans doute des informations qui pourraient lui être utiles. Il n’empêche, s’était assez compliqué, car ce qui nous réunissait ce jour-là, était un sujet tabou. La Rose Lunaire. Quand il m’avait demandé ou se trouvait les documents historiques à la bibliothèque, j’avais d’abord cru qu’il recherchait des histoires à lire, pourtant, j’avais vite compris qu’il tournait autour du pot, sans trop en dire, sans doute parce que j’aurais pu réagir de manière excessive, comme n’importe quel habitant de Redwood Hills. C’est moi finalement, qui lui avait poser la question. A toute vitesse, sans prendre le temps de respirer. Et finalement, il m’avait donné sa carte, pour que je l’appelle, si jamais j’avais envie d’en discuter dans un endroit plus discret. J’avais hésité à le faire, je le reconnais. Parce que quand j’étais calme et que je faisais le point sur ce que je savais ou ce que je croyais savoir, je me disais que mes spéculations étaient franchement stupides. Nate ne pouvait pas être mort à cause de La Rose Lunaire, et si sa famille avait disparue, c’était bien à cause du chagrin. C’était logique, non ? Et pourtant, presque aussitôt, je recommençais a pensé que j’avais tort, qu’il n’y avait pas de logique derrière tout ça et que seule La Rose Lunaire était responsable. Et puis, j’avais été témoin d’un fait étrange lors d’un évènement organisé par la ville. J’avais beau m’être caché derrière l’humour en prétendant que les initiales trouvées dans cette clairière étaient celles d’une star du rock, je savais que ça sonnait faut. Bref, cette semaine, je m’étais décidée à lui téléphoné, parce que j’en avais marre de resté sans réponse. Je ne dis pas que je saurais tout à l’issue de cette discussion, mais je l’espérais. Il m’avait donné rendez-vous dans un bar que je ne connaissais que de nom, je n’y avais jamais mis les pieds. D’après lui, c’était l’endroit idéal pour en parler et je ne le croyais. Légèrement en avance, j’arrête mon vélo devant le restaurant et jette un œil à l’intérieur histoire de voir s’il est là. C’est le cas. J’attache donc la bicyclette, puis j’entre à l’intérieur. Je suis prise d’un doute, et si j’étais totalement à côté ? Si La Rose Lunaire n’avait rien à voir avec tout ça ? Non, c’est elle, j’en suis certaine. Je dois arrêter d’avoir peur, ça ne me ressemble pas. D’un pas décidé, je m’approche de lui. « Bonjour ! » je lui lance, une fois à sa hauteur. Je suis nerveuse et je pense que ça se sent dans mon timbre de voix. Elle tremble.

_________________

Cassia McGuire
memories don't go ⊹ les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Mar 27 Juin - 1:07

De la discussion jaillit la lumière


Cassia & Esteban

Cette rencontre, Esteban ne l'appréhende pas du tout. Bien sûr, il se pose beaucoup de questions, il ne sait pas ce que veut cette jeune femme exactement et il ne sait rien d'elle. Mais il ne se méfie pas plus que ça. Après tout, s'il peut obtenir des réponses, c'est l'essentiel. Quelque chose lui dit qu'elle n'en sait pas beaucoup plus que lui, mais c'est toujours ça de pris. Ils vont pouvoir échanger, discuter de leurs spéculations et de ce sujet si particulier qu'est la Rose Lunaire. Le lieu choisi par Esteban est idéal pour que cela se fasse sans que des oreilles indiscrètes traînent. Bon, cela risque tout de même d'arriver mais c'est moindre, par rapport à ce qu'ils auraient pu avoir à Redwood Hills. De toute façon, Esteban n'aurait pas pu trouver mieux. Quand la jeune femme s'approche, il lui sourit. « Bonjour ! » Aussi impatient Esteban puisse-t-il être, il sait encore faire preuve de politesse lorsque cela s'avère nécessaire. Là, c'est le cas. La jeune femme a l'air presque ... Gêné, alors autant dire qu'il a tout intérêt à ce que cela se passe bien. Et, donc, pour cela, à faire des efforts pour être sympathique. Ce n'est pas vraiment dans ses habitudes mais en théorie il sait quand même y faire. Il faut savoir tout bien doser, surtout. « Bon déjà, est-ce qu'on peut se tutoyer ? Ce sera nettement plus simple et sympathique ... » Ils ne vont quand même pas se vouvoyer pendant tout ce temps ! Autant aller direct droit au but, et s'assurer que la suite se passe bien. Pas de doutes là-dessus : ce sera le cas. Et ce, même si Esteban n'en apprend pas beaucoup plus, voire même pas du tout. Il aura peut-être des pistes par-ci par-là sur où se renseigner, au pire. Ils ne peuvent pas, tous les deux, avoir les mêmes ressources. Même s'il a parfois l'impression d'avoir déjà fait le tour de la question, c'est évident que ce n'est pas le cas. « Qu'est-ce que tu veux boire ? La serveuse me tuera si je ne vais pas passer commande moi-même au comptoir, alors je vais le faire. » Pas par pure sympathie où quoi que ce soit de ce genre. Mais ça lui semble normal. Et puis, ça l'arrange bien, s'il peut limiter les déplacements de la serveuse en direction de leur table. D'ailleurs, il imagine que Cassia ne va pas tarder à s'asseoir et à s'installer. Dans le pire des cas, il finira par le lui dire si nécessaire.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 111
PSEUDO : SB, Jade
AVATAR : Nina Dobrev
CREDITS : Eternal Lust (Charney)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Sam 8 Juil - 11:56

Oui, j’étais nerveuse. Je dois dire que lorsque je l’avais croisé à la bibliothèque et que je l’avais aidé à trouver le rayon qu’il cherchait, ma question était sortie naturellement, je n’avais pas fait attention au fait que n’importe qui aurait pu m’entendre. Aujourd’hui, c’était plus fort que moi, je me méfiais des oreilles indiscrètes, sans doute à cause de ce que j’avais vu ou cru voir lors la reconstitution. Les choses avaient beaucoup évolué depuis cette nuit-là et j’étais persuadée de ne pas faire d’erreur concernant la mort de Nate et la disparition de sa famille. Toutefois, oui, je craignais d’être surprise par quelqu’un de la ville. C’était idiot d’avoir peur pour si peu, moi qui en suit, généralement pas une grande peureuse, mais c’est comme ça. Je le saluais et après avoir fait de même avec moi, il me proposa de nous tutoyer. Je dois dire qu’étant donné nos futures recherches, c’était de bonne guerre et j’en fus soulagée. Voilà qui m’ôtait une épine du pied. « J’allais justement te le proposé ! » fis-je en guise de réponse. Il me demanda ensuite ce que je souhaitais boire, ajoutant que la serveuse lui taperait sur les doigts s’il ne se déplaçait pas au comptoir pour le faire, j’en déduisis donc qu’il n’avait pas encore commander pour lui. J’eu un petit rire à sa remarque. « Un Irish Coffee, merci ! » je réponds. J’avais besoin d’un remontant et puis, ça allait me changer de mes verres de lait chaud, ceci dit, j’allais avoir l’air maligne s’il choisissait un truc sans alcool. Je me décidais ensuite à poser mes fesses sur la chaise face à lui, car, après tout, rester debout ne me servirait à rien, et ça ne serait sans doute pas pratique du tout.

_________________

Cassia McGuire
memories don't go ⊹ les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Mar 25 Juil - 10:32

De la discussion jaillit la lumière


Cassia & Esteban

Esteban a conscience de l'incongruité de cette situation. Ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre pour la seconde fois une personne, uniquement pour parler d'une secte dont le nom seul fait hérisser le poil de bien des personnes dans les alentours ... C'est pour ça qu'il s'est un peu éloigné de Redwood Hills pour ce petit "entretien". Et c'est également pour ça qu'il essaye de détendre l'atmosphère en proposant le tutoiement. Cassia accepte vite et il sourit, avant de passer à autre chose - leurs boissons. Il doit à tout prix aller au comptoir pour la commande - puisque la serveuse s'est déplacée une fois pour rien -. La requête de Cassia en tête, il lui sourit poliment avant d'aller exécuter sa tâche. La jeune femme travaillant ici a l'air heureuse qu'il ait respecté ses précédentes paroles, mais Esteban ne se montre pas plus courtois que nécessaire. Ce n'est pas aujourd'hui qu'il va chercher à draguer qui que ce soit, il a bien plus important à faire. Pour lui, il demande un grand café noir. La jeune femme derrière le comptoir prépare rapidement leurs boissons et, satisfait, Esteban la remercie avant de retourner s'asseoir auprès de Cassia. « Et voilà ! » Dit-il en posant la boisson de la jeune femme devant elle, et gardant la sienne dans ses mains. Pour l'instant. « Alors ... La Rose Lunaire. Est-ce que je peux me permettre de te demander ce qui te lie à cette secte ? » Être curieux est une chose, mais être intrusif en est une autre. Esteban n'a aucune envie de faire partie de la seconde catégorie. Mais si elle a accepté de venir ici avec lui, c'est bien parce qu'en parler ne la dérange pas, non ? Alors il pose des questions. Et puis si elle ne veut pas répondre, qu'elle ne le fasse pas. Il n'insistera pas. Du moins, pas trop.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 111
PSEUDO : SB, Jade
AVATAR : Nina Dobrev
CREDITS : Eternal Lust (Charney)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Ven 4 Aoû - 10:46

Le fait de passé au tutoiement rend les choses moins bizarres qu’elles n’y paressent. Enfin presque. Je me sens toujours un peu gênée malgré tout. Pourtant, nous ne faisons rien de mal, nous nous posons des questions et c’est légitime. Je m’assieds sur la chaise face à la sienne, tandis qu’il se lève pour commander nos boissons, puis revient quelques secondes plus tard. Je le remercie d’un signe de la tête, puis il se rassoit. Il me demande alors en quoi est-ce que je suis liée à la secte, à la Rose Lunaire. Ce que je vais dire, je n’en ai jamais parlé à personne et ça me fait tout drôle. « Je ne m’en souviens pas parce que c’est arrivé bien avant ma naissance, mais mon oncle et ma tante ont fait partie des victimes, » répondis-je alors. A dire vrai, il s’agit de mon grand-oncle et de ma grand-tante du côté de ma mère, elle-même était très jeune lorsque c’est arrivé, une quinzaine d’années, et elle ne s’en souvient pas à cause de sa maladie. Je sais qu’ils reposent au cimetière de Redwood Hills, parce que j’ai vu leur tombeau. Mais aucune indication par rapport à la Rose n’est indiquée sur la pierre tombale. Je le sais parce qu’on a bien voulu me le dire, c’est tout et d’ailleurs, ce jour-là, on m’a aussi dit que je ne devais pas poser de question, que c’était tabou. Et je n’en ai jamais posé. Jusqu’à ce que je découvre que Nate était mort et que sa famille était introuvable. Jusqu’à ce que je participe à la reconstitution et que je découvre, comme les autres participants, cette clairière lugubre et les initiales LR. J’avais tenté de me cacher derrière l’humour en disant que c’était les initiales d’une star du rock, mais personne n’était dupe, pas même moi. Il n’y avait pas de star du rock, c’était la secte, rien d’autre. Et pour moi, ça signifiait le moment de poser des questions et d’obtenir des réponses. « Et le mois dernier, j’ai participé à la reconstitution, et il s’est passé quelque chose de bizarre. Je veux en savoir plus, parce que ça expliquerait beaucoup de choses, » ajoutais-je. Je ne parlais pas de Nate et de sa famille pour le moment, parce que je n’étais sûr de rien, mon père pouvait très bien avoir raison.

_________________

Cassia McGuire
memories don't go ⊹ les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Mar 15 Aoû - 11:32

De la discussion jaillit la lumière


Cassia & Esteban

C'est vrai que cette rencontre n'est pas anodine. On peut pas non plus la qualifier de "normale". Mais Esteban essaye de mettre ça dans un coin de sa tête, et de ne pas y penser. Tout ce qu'il doit voir, son objectif. Tout ce à quoi il peut penser, c'est au fait qu'il a très, très envie d'en apprendre plus sur la Rose Lunaire. Il se pourrait que Cassia ici présente lui apporte quelques informations, il se pourrait qu'elle n'en ait pas la moindre en sa possession. Quoi qu'il en soit, il ne regrettera pas de l'avoir revue. Il n'a rien à perdre. L'air grave, Esteban hoche la tête. Ainsi, des membres de sa famille ont fait partie des victimes. Des victimes de quoi, il n'en sait rien, mais des victimes quoi qu'il en soit. Il ne s'agit donc pas de prendre ce qui va être dit ici à la légère. Esteban est peut-être un salaud sans cœur aux yeux du monde entier, il n'en reste pas moins conscient des limites à ne pas franchir. Et il n'a pas envie de faire fuir Cassia avant d'avoir quoi que ce soit. « Et j'imagine que ça n'a jamais été possible d'en apprendre beaucoup plus ... » Constate-t-il sur un ton neutre. Ne pas lui donner l'impression d'être déçu, c'est son mot d'ordre. Et puis, Cassia n'a pas encore tout dit. « Ah oui la reconstitution ... J'en ai entendu parler, mais je n'ai pas pu être là. » Il n'avait pas vraiment envie d'être là, surtout. Ce n'est pas là qu'il en aurait le plus appris ; et même si ça avait été le cas, c'est un point de vue loin d'être neutre auquel il aurait eu droit. Et c'est ce qu'il veut, Esteban. Des opinions objectifs ... Si possible. Rien n'est jamais totalement objectif, encore moins en ce qui concerne la Rose Lunaire. « Si je peux me permettre de demander ... Qu'est-ce qui s'est passé de bizarre ? » Cette information pourrait lui être utile, après tout. Et puis, ce n'est pas dans le journal de la ville qu'il va apprendre quoi que ce soit de ce genre sur la reconstitution. Ils restent distants vis-à-vis de tout ça ... Toujours.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 111
PSEUDO : SB, Jade
AVATAR : Nina Dobrev
CREDITS : Eternal Lust (Charney)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Jeu 17 Aoû - 9:42

J’expliquais que l’oncle et la tante de ma mère étaient morts à cause de la secte, mais je n’en savais pas plus. A dire vrai, je ne savais pas grand-chose, car, comme le jeune homme venait de le dire, il n’avait pas été possible d’en apprendre beaucoup plus. « Non, en effet. La seule personne qui pourrait m’en apprendre plus aujourd’hui, c’est ma mère, mais elle n’est pas ... en état de le faire. » répondis-je. Evidemment, à l’époque, c’était seulement de la curiosité, mais on ne m’avait pas permis d’en savoir plus. Alors, j’avais mis mes questions de côté, et j’avais fini par les oublier. Du moins, je le croyais, jusqu’à ce que la découverte de la tombe de Nate et la reconstitution les fasse ressurgir des tréfonds de ma mémoire. En dehors de ça, les seules recherches que j’avais mené ; si toute fois on pouvait appeler ça des recherches ; c’est lorsque nous avions visiter les archives de la ville au collège, avec mes camarades, nous avions réussis à apercevoir des documents évoquant la Rose Lunaire, mais ils avaient « disparus » dès que l’on s’était rendu compte que nous les avions vus. Pas de chance, mais comme je le disais, à l’époque, ne me sentant pas vraiment concerné, ce n’était que la curiosité. Aujourd’hui, je regrettais de ne pas avoir cherché plus loin, parce que je restais persuadé que la mort de Nate et la disparition de sa famille, étaient liés à la secte. Les gens ne disparaissent pas du jour au lendemain sans laissé la moindre trace, ça n’est pas possible. « C’est peut-être mieux ! » avouais-je, en frissonnant quand il m’indiqua qu’il n’avait pas pu être là à la reconstitution. Je ne cherchais pas à savoir pourquoi, car ça ne me regardait pas. Il en fallait beaucoup pour m’effrayer et en soit, il y avait pire, mais j’avais eu peur et même encore aujourd’hui, j’y repensais en sentant le froid me traverser le corps de part en part. Il me demanda d’avantage d’explications. « Et bien, au départ, tout allait bien, mise à part le froid et la difficulté de se mouvoir dans des costumes d’époque. Mais il y a eu cette … apparition. Une sorte de silhouette humaine entourée de brume. Ça nous a fait flipper et je ne sais pas pourquoi, mais nous l‘avons suivie. Et on s’est retrouvé dans une clairière étrange, il y avait du sang. Une stèle aussi et les initiales LR. » expliquais-je. Ça, c’est ce dont je me souvenais. Le reste, la fuite au hasard, dans les bois, la maison, c’était flou, aussi, je n’en parlais pas. Peut-être que je faisais encore un autre déni ?

_________________

Cassia McGuire
memories don't go ⊹ les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Ven 18 Aoû - 1:19

De la discussion jaillit la lumière


Cassia & Esteban

Finalement, Cassia semble ne pas avoir tant de difficultés que ça à se dévoiler. Elle lui apprend quelques détails assez ... Intimes de sa vie. Esteban ne bronche pas, l'écoutant sans rien laisser apparaître. Si elle veut lui parler de tout ça, c'est son choix. Il ne va pas la juger à ce propos, ni même faire de remarques, se moquer, ou quoi que ce soit de ce genre. Il la laisse donc parler, en hochant la tête lorsqu'il le juge nécessaire mais sans pour autant rebondir ou chercher à approfondir. Loin de lui l'envie d'être intrusif, elle ne peut tout bonnement pas en avoir envie. Il se doit d'avancer pas à pas, de la laisser aller d'elle-même où bon lui semble. Il n'hésite quand même pas à relancer le sujet "reconstitution". Cela l'intriguait beaucoup, mais il n'a pas pu s'y rendre. Cassia ne fait pas de remarque là-dessus, ne lui pose pas de question, et il ne peut que l'en remercier. Alors qu'elle lui raconte comment cela s'est passé, et ce qui a déconné lors de cette reconstitution, Esteban l'écoute avec tout autant d'attention. « Ah oui c'est quand même assez ... Terrifiant. » Esteban ne sait pas comment il aurait réagit, s'il y avait été. Il n'est pas du genre à avoir peur facilement, mais impossible pour lui de deviner quelle aurait été sa réaction, ou pas. « C'est dingue quand même. Il s'est passé quelque chose de grave alors qu'ils faisaient une reconstitution et ils n'en parlent nul part. Tu ne trouves pas ça dingue, toi ? » Il y a plein de sujets, comme ça, qui éveillent la curiosité d'Esteban et le poussent à se poser plus de questions encore. Mais il ne peut rien y faire, juste essayer d'obtenir l'avis de quelques autres personnes ... Si elles acceptent de le lui fournir. « Enfin, je ne sais pas. C'aurait pu être dangereux, quand même. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de choses qu'ils essayent de passer sous silence. » De quel côté, dans quelles conditions, il n'en sait rien. Et c'est peut-être mieux comme ça. Ce que veut Esteban par-dessus tout, c'est la vérité. Il veut savoir comment se sont réellement passées les choses, mais c'est visiblement impossible à obtenir à Redwood Hills. Tout ce qui touche à la Rose Lunaire fait office de tabou. Et de plus en plus, alors qu'ils se font de plus en plus entendre, au sein de la secte.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 111
PSEUDO : SB, Jade
AVATAR : Nina Dobrev
CREDITS : Eternal Lust (Charney)
ÂGE : 25

MessageSujet: Re: De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)   Ven 25 Aoû - 9:18

Il fallait que je me sente en confiance avec la personne en face de moi pour que j’en vienne à me confier sur certaines choses. Comme le fait que ma mère était malade et que sa maladie l’avait changé à un point ou certains jours, elle ne me reconnaissait pas. Je n’en parlais jamais ou rarement, parce que ça me faisait mal. Là, étrangement, c’était venu naturellement. Tout comme j’avais parlé naturellement de mes grands-parents et de leur façon de m’avoir tourné le dos avec Caden, la toute première fois ou je l’avais vu et qu’il était venu dans ma boutique. Aujourd’hui, j’avais l’impression qu’une éternité c’était écoulé depuis qu’il avait poussé la porte de mon magasin. A l’époque, j’étais insouciante, je croyais que mon petit ami m’avait quitté après une malheureuse dispute, alors qu’en vérité, il était mort. Je n’avais aucune raison de pensé à la secte et je faisais partie de ceux qui gardaient ce sujet tabou. Mais depuis, j’avais appris des choses, j’en avais compris d’autres et la soif de réponse avait pris le dessus sur le tabou. Avoir peur de la Rose Lunaire au point de ne pas pouvoir en parler ne m’aiderait pas à obtenir des réponses aux questions que je me posais. Je n’avais pas le choix, je devais apprivoiser ma peur et la seule personne qui pouvait m’y aider était un homme rencontré à la bibliothèque dont je ne savais presque rien. Mais il en était de même pour lui vis-à-vis de moi. Je lui expliquais tout ce qui s’était passé lors de la reconstitution, du moins, tout ce dont j’étais capable de me souvenir, car il y avait des moments de flou. Comme si, une main invisible brouillait ma vision pour m’empêcher de savoir. Si j’avais cru un tant soit peu au surnaturel, j’y aurais vu un acte de magie. « Je ne suis pas peureuse d’ordinaire, mais oui, c’était terrifiant. » Répondis-je. Et j’avais d’ailleurs tenter de camoufler ma frousse avec de l’humour. Il ajouta ensuite que c’était quand même bizarre que la ville étouffe à ce point l’affaire, alors qu’il s’était passé quelque chose de grave. A dire vrai, j’ignorais ce qui s’était passé pour les autres participants, donc j’étant sans doute bien en dessous de la vérité. « Je crois qu’ils ne veulent pas créer de mouvement de panique ! » finis-je par dire. Je ne sais pas si mon raisonnement tenait la route, mais je ne voyais pas d’autres explications. « On a eu un blessé dans notre groupe. Pendant qu’on prenait la fuite, il est tombé en se prenant le pied sur une branche qui dépassait. Une entorse, je crois. » Je me souviens qu’il ne voulait pas qu’on vienne le chercher, qu’il préférait que l’on fuit, qu’on aille cherché du secours, mais on avait tous été d’accord pour dire que c’était pas une bonne idée.

_________________

Cassia McGuire
memories don't go ⊹ les ennuis, c'est comme le papier hygiénique, on en tire un, il en vient dix. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
 

De la discussion jaillit la lumière (ft. Cassia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» [Discussion]Le Site Du Zéro
» flood discussion
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Saint-Albans
-
Sauter vers: