AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 drunken hour | mavi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Chasseuse de moustaches
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 207
PSEUDO : mohnstad
AVATAR : ella purnell de mes yeux.
CREDITS : saturn(avatar) + myself ( gif profil) + tumblr aesthetic (gifsigna)
ÂGE : 20

MessageSujet: Re: drunken hour | mavi   Lun 25 Sep - 21:26



"drunken hour"

Il me semble bien souvent, dit-elle en guise de réponse, que les hommes ne mettent guère en pratique les beaux sentiments dont ils font si volontiers parade. - Tolstoï



Une réelle sensibilité émanait d’Avi. Elle pouvait le voir et même le sentir maintenant que ses doigts effleuraient sa nuque. Toucher sa peau était comme une brûlure qui lui piquait le bout des doigts. L’excitation qui consumait sa chair et ses sens la possédait toute entière à présent tandis qu’elle se laissait aller plus étroitement contre le blond. La proximité ne faisait plus peur à présent, elle était même rassurante. A la discrétion de l’immense grange où ils avaient trouvé refuge, Maggie sentait qu’elle perdait pieds. L’alcool avait enivré ses réflexes et elle le savait bien, influencé ses actions. Hors, elle était certaine à présent qu’elle ne faisait pas d’erreur. Quand bien même, elle se souvenait d’une citation qu’elle avait retrouvé dans le livre préféré de sa mère, sa mère biologique. Elle avait dû l’entourer d’un cercle rose fluorescent car son père disait que cela l’avait bouleversé. Il s’agissait d’une parole de la protagoniste principale du livre :  I hope she’ll be a fool—that’s the best thing a girl can be in this world, a beautiful little fool . Et Maggie avait trouvé cela beau et poétique. Mais elle s’était toujours demandé pourquoi sa mère l’avait surligné. Etait-ce qu’elle avait pensé lorsque Maggie était venue au monde ? Elle ne pouvait penser de se dire que non, elle espérait mieux pour elle. Mais au bout du compte, ne donnait-elle pas raison à de pareils mots ? Le visage de porcelaine de Maggie, souillé par le noir de ses larmes. Poupée fragile qui devait se contenter de rester crédule, car sans cela, elle gâcherait tout. Elle vivait dans les cotillons et la dentelle de ses propres robes. Ce soir, les fleurs de sa robe perdaient leur pureté, corrompues par un désir trop violent. Les bouts de pailles dans ses cheveux qui avaient été soigneusement peignés, le fushia de sa bouche, tout s’envolait au nom de la nouvelle folie de ce soir-là.

« Je fais pareil. », murmura-t-elle à l’oreille du blond, comme une confession. La paille lui offrait un édredon de choix à présent. Elle se laissa tomber en arrière, entrainant Avi avec elle. Les mains toujours autour de sa nuque. Laisser tomber les explications, c’était ce qui semblait le plus judicieux à présent. Elle laissa la question d’Avi en suspens et planta ses yeux dans les siens, dans l’ombre de leur cachette. Elle dégagea une mèche de cheveux blonds qui revint presque immédiatement à sa place, devant le visage éméché du blond. Elle ne s’imaginait pas non plus quelle mine désastreuse elle devait aborder. Un facies qui devait incarner l’ivresse. « En l’honneur de nos prénoms bizarres, de cette soirée pourrie et… du vide. », souffla-t-elle. Vide de sens, vide de toute raison. Elle n’avait rien à lui dire de plus. Elle ne se confierait pas qu’elle souffrait atrocement d’un manque d’affection, que son cœur était constamment à prendre et qu’elle le donnait trop vite à n’importe qui. Elle ne lui dirait pas non plus que pour une fois, ce cœur si souffreteux ne lui demandait rien. Il s’emballait pourtant, il battait la chamade quand ses lèvres venaient trouver à nouveau celles d’Avram et que Maggie laissait glisser ses mains dans son dos, plus loin encore. Audacieuse dans ses gestes, elle ne pouvait que se laisser porter par le tumulte de ses sens et de ses envies. Or, elle abandonnait son être et son corps à cet inconnu qu’elle se disait être digne de tout, alors qu’ils n’étaient rien. Rien que deux perdus dans l’immensité de cette cachette grinçante qui subtilisait aux yeux des autres leurs actes indécents. Et inavouables.  


 

Code by Sleepy

_________________
beautiful little fool
I hope she’ll be a fool ▬ that’s the best thing a girl can be in this world, a beautiful little fool.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 378
PSEUDO : fictifs-therapy ¤ ali.
AVATAR : boyd holbrook.
CREDITS : anarchy & beylin.
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: drunken hour | mavi   Dim 1 Oct - 16:36



"drunken hour"

Il me semble bien souvent, dit-elle en guise de réponse, que les hommes ne mettent guère en pratique les beaux sentiments dont ils font si volontiers parade. - Tolstoï



La vie n'était qu'une succession d'opportunités pour quelqu'un comme Harlow. Il n'avait jamais eu franchement le temps de se demander si ce qu'il faisait avait un sens profond, si sa vie allait être bouleversée par des gestes incorrects. Avi avait toujours eu d'autres priorités au fond de ses neurones: la survie, c'était tout ce qui avait compté jusque là. Vivre, par contre, c'était quelque chose qu'il n'arrivait à envisager que dans l'instant présent, sans se dire que le lendemain aurait peut être un intérêt pour lui et les gens avec qui il conversait. Non, il ne voyait pas le futur comme un point d'intérêt, même s'il aurait dû depuis qu'il s'était installé à Redwood Hills. Après tout, son mode de vie n'était plus le même que lorsqu'il traînait dans les rues de New York ou de Chicago: ici, il se construisait son nid et les gens qu'il rencontrait, il avait de fortes chances de les revoir vu la surface du village. Avram était encore loin d'avoir ce genre de statistiques en tête, surtout quand il avait bu des verres de trop alors qu'il s'ennuyait dans une soirée étrange. Se retrouver au milieu d'une population qu'il n'avait jamais franchement côtoyé jusque là ne pouvait que le rendre fébrile et l'alcool avait vite trouvé grâce à ses yeux dans ce genre de circonstances. Il aurait dû se mépriser pour sa tendance à tomber dans l'excès mais dans le fond, cela n'avait jamais eu aucune importance pour lui. Il n'avait pas la notion de bien ou de mal, ce qui comptait, c'était ses envies présentes, ces moments qu'il avait envie de vivre à fond... Ce qui viendrait après, ce n'était que des contes pour enfants, des tragédies modernes qu'il avait toujours refusé de lire. Que pouvait-il arriver d'atroce dès qu'il se réveillerait avec le crâne endolori d'une surconsommation d'alcool? Avi ne voyait pas le fond du problème, tout comme il avait dû mal à envisager qu'il pouvait briser la belle brune en face de lui. Il ne voyait pas son jeune âge, il voyait encore moins les problèmes de confiance qu'elle pouvait avoir en vue de ses expériences amoureuses désastreuses... Avi n'était pas capable de se mettre à sa place parce que la sienne était déjà suffisamment dur à vivre au quotidien depuis des années.

Il y avait encore de l'espoir pourtant, marqué quelques part dans les prunelles brunes de sa compagne de la soirée. Ils étaient tous les deux hors de bord, l'alcool ayant saccagé la moindre de leur volonté. Peut être que ce qu'ils étaient en train de vivre n'aurait jamais dû devenir réalité, peut être que leurs lèvres n'auraient jamais dû s'attraper avec autant de ferveur, peut être qu'ils auraient dû arrêter de s'enfoncer dans cette spirale du désir le plus primitif. Pourtant, Avi n'était pas capable de s'arrêter, certainement pas quand Maggie le regardait de cette manière, réussissant à taire les battements de son coeur dans cette feinte indifférence. Est-ce qu'ils se fichaient vraiment de tout? Ils en avaient l'air à détruire la belle montagne de bottes de foin sous leurs corps fiévreux mais Harlow ne faisait que mentir. Il ne se fichait pas de mourir un jour, qu'on le retrouve pour lui mettre une balle entre les deux yeux et il était certain que Campbell avait également ses appréhensions qui remontaient à la surface. Tout cela, il était temps de les oublier, juste pour cette soirée, pour ce moment intense partagé, ce coup de poing dans la face du destin... Pour l'honneur du vide. "Du plein, Maggie. Du plein." Parce qu'il était optimiste, qu'il préférait voir le bon côté avant d'envisager le pire. Avi se cala contre le corps de sa belle dès que ses lèvres finirent contre les siennes, ses main voyagèrent bien vite sur ses courbes. Il n'y avait plus rien qui avait de l'importance, plus rien que cette douce peau sous ses doigts alors que ses lèvres s'échappaient vers le cou de la jeune femme, prenant le temps de laisser voguer la force de cette fièvre entre eux. C'était peut être totalement fou que de s'offrir l'un à l'autre entre des bouts de paille, dans une vieille grange, juste à côté d'une réunion d'agriculteurs mais l'idée n'avait jamais semblé aussi bonne dans le cerveau d'Avi, peut être parce qu'il désirait ardemment Maggie Campbell à ce moment là. C'était du moins ce qu'il laissait pressentir en faisant voyager ses lèvres jusqu'à son épaule nue.
 

Code by Sleepy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

drunken hour | mavi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» OUR SOLEMN HOUR
» The Hour
» [AAR Darkest Hour mod33] German Austria, you wonderful country
» Soviet Power ! [AAR - Darkest Hour - The Great Campaign]
» [AAR/récit Darkest Hour] Pour un Reich Millénaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Around Redwood Hills :: Ranch
-
Sauter vers: