AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 Et pleurer pour elle | Ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 480
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : morrigan (av) alaska (sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Et pleurer pour elle | Ruth   Jeu 3 Aoû - 18:43

Et pleurer pour elle.
Edwin & Ruth
••• Edwin n’avait rien à faire ici, il ne connaissait personne, aucun des noms présents sur les pierres tombales ne lui parlait, ne faisait écho en lui. Et pourtant, le sentiment d’être ici à sa place grandissait dans son esprit, Hannah n’était pas enterrée ici mais elle était , parmi les autres, il sentait sa présence à travers le léger souffle du vent, et les yeux fermés, le corps tendu à l’extrême, il se laissait bercer par sa voix. Hannah vivait encore, elle l’aimait encore. Une année, jour pour jour, une année depuis qu’elle était rentrée dans ce lac à la nuit tombée, pour ne jamais en ressortir, et les questions demeuraient, plus cruelles à chaque jour qui passait. Pourquoi avait-elle fait ça ? Pourquoi avait-il fallu qu’elle s’enivre jusqu’à perdre la raison, jusqu’à prendre cette décision stupide ? Edwin craignait de ne jamais connaître la réponse et peut-être, finalement, était-ce mieux ainsi. Hannah resterait à jamais auréolée d’un certain mystère aux yeux de l’homme qui l’aimait le plus au monde, lui qui se targuait auprès des autres de la connaître mieux que quiconque, de ne faire qu’un avec, il se rendait compte combien il avait tort. A la manière d’un animal sauvage, Hannah demeurait libre, impossible à capturer, à apprivoiser. Il rouvrit les yeux, laissa son regard vert parcourir les noms, les dates de naissance, de mort. Se demandant qui étaient ces gens enterrés ici, ce qu’ils avaient fait, quelle était leur histoire, même si dans le fond, il ne s’en souciait pas. S’il était au cimetière aujourd’hui, c’était pour personne d’autre que pour Hannah, puisqu’en dépit de tout, il ne pensait toujours qu’à elle, ne vivait que pour faire vivre son souvenir.

« Hannah » murmura-t-il à voix basse, pour lui. Il reprit son errance au milieu des allées plus ou moins bien entretenues, jusqu’à s’arrêter devant une stèle choisie au hasard, une anonyme parmi les anonymes. Il ne s’intéressa pas au nom inscrit sur la pierre (celui d’une femme aussi), il s’en moquait, mais ça aurait pu être sa tombe. Les yeux d’Edwin se remplirent de larmes mais il se mordit la lèvre inférieure pour ne pas sombrer, car il le savait, les hommes, les vrais, ne pleurent pas fils. Du cran !. Mais du cran, il n’en avait pas. Ses jambes se dérobèrent sous son poids et il tomba à genoux, devant cette tombe inconnue, la tête baissée. Il ne pleurait pas, non, et de loin, on aurait presque pu imaginer qu’il priait, mais ce n’était pas le cas. Bien qu’originaire d’une famille pieuse et croyante, il était incapable de prier pour Hannah, car Dieu, s’il avait un cœur, aurait dû la sauver. Hannah était son soleil et le soleil de bien des gens, alors elle n’aurait pas dû mourir. Edwin essuya discrètement ses yeux, les rouvrit brusquement. Avec l’impression étrange d’être épié, dans ce cimetière qui pourtant n’abritait personne d’autre de vivant. Et pourtant, même s’il était seul, cette impression lui collait à la peau, sans qu’il n’esquisse toutefois le moindre geste pour se relever.
©️ 2981 12289 0

_________________
Corps & âme
Sans musique, il serait encore, et toujours, cet enfant vague, faible, aussi évanescent qu’une volute de fumée.
•• ALASKA (Frank Conroy)



Dernière édition par Edwin Stanhope le Sam 11 Nov - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 197
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : elizabeth olsen.
CREDITS : lolitaes (avatar) & astra (signature).
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Dim 6 Aoû - 13:29

et pleurer pour elle
EDWIN STANHOPE & RUTH WHITAKER

Cause human beings are destined to radiate or drain. ✻✻✻ Un an. Une année complète. Qu’est-ce qu’une année dans une vie ? Tellement et si peu à la fois. Un an qu’Hannah n’était plus. Un an que Ruth avait perdu une partie d’elle et qu’elle errait sans trop savoir où aller ou que faire. En débarquant à Redwood Hills, Ruth avait espéré trouver des réponses, comme si découvrir les secrets de sa défunte sœur lui permettrait de faire plus facilement un deuil qu’elle n’était pas prête à faire, mais depuis janvier, elle n’avait rien. Rien de plus. Elle ne savait toujours pas pourquoi était venue se réfugier secrètement ici et c’était à se demander si elle cherchait réellement… Le cœur lourd, Ruth jeta un coup d’œil aux pierres de l’entrée du cimetière. Alors qu’elle se baladait au gré de ses pas, l’esprit à mille lieues de là, ces derniers l’avaient menée ici. Hannah n’y était pas pourtant, mais elle se retrouvait là et n’ayant rien d’autre à faire, elle s’avança dans l’allée principale. Toutes ces personnes, perdues à jamais pour leur proche. Que leur était-il arrivé ? S’étaient-ils simplement éteints, trop fatigués par la vie, se complaisant à présent dans un repos éternel ? Y avait-il des victimes d’accident ? Probablement… Y avait-il quelqu’un ressemblant à Hannah ? Qui tout comme elle, avait eu envie de s’amuser un peu et dont la vie l’avait rattrapé ? Un soupir. Ruth s’était arrêtée devant une pierre tombale. Celle d’un homme, arraché à la vie alors qu’il n’avait que la trentaine. Les gens vivent, meurent, un cycle qui dure depuis la nuit des temps. On devrait y être habitué à force. Ruth tenta d’imaginer la vie de cette homme. Il devait avoir au moins une femme et peut-être un enfant. Ou deux. Deux enfants. Un garçon et une fille. L’image parfaite que l’on pouvait se faire d’une famille. Une image parfaite entachée par le deuil.

Secouant la tête, Ruth se détacha de la stèle pour continuer son chemin, se laissant à nouveau porter par ses pas. Errant dans ce cimetière comme l’âme égarée qu’elle était. Il n’y avait personne si ce n’était qu’elle et ces âmes reposant en paix. En ce jour, Ruth imaginait que ses parents s’étaient eux aussi rendu au cimetière, sur sa tombe. Pas celles d’inconnus comme elle le faisait à présent. Mais elle, elle était lâche. Elle n’avait pas le courage de faire le voyage jusque là-bas alors que sa place était certainement auprès de sa famille par une journée comme celle-ci. Pas le courage de faire le voyage, pas la force d’affronter le regard de siens. Et elle n’avait pas non plus envie de leur faire endurer ça. Cette image. Elle était la réplique parfaite de sa sœur. Une copie identique physiquement parlant. Elles en avaient tellement joué par le passé, il était inutile qu’ils subissent sa présence ainsi, ne faisant qu’accroitre un peu plus la douleur de la perte de la mauvaise des deux sœurs. De sombres pensées pour un visage aux allures angéliques. Ruth bifurqua sur la gauche, s’engouffrant dans une nouvelle allée, mais elle se stoppa net en apercevant quelqu’un à genoux face à une pierre tombale. Curiosité malsaine, elle laissa son regard parcourir la silhouette du jeune homme pour finalement se rendre compte qu’elle connaissait cette personne agenouillée. Edwin avait vraisemblablement eu la même idée qu’elle en ce jour et son cœur se serra un peu plus à l’idée que, dans le fond, ils n’étaient pas aussi différent l’un de l’autre. Elle aurait pu trouver une réplique cinglante, de celles qu’elle lui réservait depuis qu’elle l’avait croisé pour la première fois en ville, mais non. Pas aujourd’hui. La jeune femme fit alors un peu en arrière, cherchant à disparaitre comme elle était apparue pour ne pas le déranger, mais dans la manœuvre, elle heurta quelque chose au sol, ce qui manqua de la faire tomber d’ailleurs au passage et qui brisa ainsi le silence des lieux. Se rattrapant à la volée, elle jeta alors un coup d’œil à Edwin qui n’avait pas bougé. Ou peut-être lui avait-il jeté un coup d’œil en coin discret, elle n’en savait rien. Toujours est-il qu’elle souffla un « Désolée. » peu assuré avant de jeter un coup d’œil alentour afin de s’assurer qu’elle n’avait rien abimer. « Désolée. » répéta-t-elle finalement avant de tourner les talons pour tenter de rejoindre un autre coin du cimetière où elle ne dérangerait personne.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________


Darkness is your candle.
Ruth Whitaker ☽ Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.


Dernière édition par Ruth Whitaker le Sam 21 Oct - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 480
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : morrigan (av) alaska (sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Lun 7 Aoû - 12:13

Et pleurer pour elle.
Edwin & Ruth
••• Edwin se pensait seul, il aurait d’ailleurs préféré l’être pour se recueillir en paix, sur une tombe inconnue qui aurait pu aisément être celle d’Hannah, sur laquelle il croyait d’ailleurs voir son nom, alors qu’il n’en était rien. Une hallucination de plus, une hallucination qui le conduisait sur la pente de la folie, il le savait et ne pouvait rien faire pour l’en empêcher. Les Stanhope avaient toujours été des gens droits, bien comme il faut, qui ne faisaient pas parler d’eux. Et cette histoire de noyade, même si c’était un tragique accident, jetait un voile sur la famille. Et c’était lui, le cadet de la fratrie, le prodige du piano, qui était à l’origine du drame. Il sursauta légèrement en entendant comme un bruit de vase qui tombait au sol, mais n’esquissa aucun mouvement perceptible à l’œil nu. Il y avait quelqu’un, mais il ne voulait pas voir de qui il s’agissait. Néanmoins, se redressant, il observa du coin de l’œil d’où venait le bruit et aperçut soudain Ruth. Encore elle ! Toujours elle. Comme si elle le suivait, comme si elle n’était pas vraiment Ruth, mais le fantôme d’Hannah, qui s’accrochait désespérément à lui, qui voulait lui faire passer un message. Elle semblait aussi surprise que lui de le retrouver ici et peut-être avaient-ils eu la même idée, peut-être s’étaient-ils dit qu’ici, ce serait plus facile. Le cimetière dégageait une aura particulière, une aura qui collait parfaitement à leur humeur du moment, puisque c’était l’anniversaire de la mort d’Hannah. Ruth s’excusa, deux fois, avant de s’éloigner.

Sans réfléchir, Edwin s’exclama faiblement « Attends » il ignora si elle avait entendu, il n’avait pas réussi à parler trop fort, comme si le cri s’était coincé dans sa gorge. Il se demandait ce qu’elle faisait ici, mais il ne demanda pas. Pas plus qu’il ne l’accusa de le suivre partout dans cette ville maudite, il n’était pas là pour ça. Il ne voulait pas créer de conflit ici, au risque de bouleverser le sommeil éternel des morts qui reposaient sous cette noble terre. Et Edwin était un homme croyant, voire superstitieux, même s’il s’efforçait d’être toujours rationnel, de ne croire que ce qu’il voyait. Mais parmi tous les lieux qui existaient, ce ne serait pas au cimetière qu’il provoquerait un esclandre. Pourtant, il ne bougea toujours pas, agenouillé devant la pierre tombale, sans regarder Ruth. Il souffrait tant et savait que c’était la même chose pour elle. Hannah, là où elle était, pouvait se targuer d’avoir été aimée de son vivant, plus que quiconque. «Tu avais raison » dit-il, toujours doucement. Il n’aurait jamais cru le reconnaître devant Ruth, mais c’était le moment. Il devait expier sa faute pour avancer, sinon quoi, il était condamné au sur-place perpétuel. « Elle est morte par ma faute » il l’avait toujours su, en réalité. Même quand il assurait l’inverse, même quand il affirmait que ce n’était qu’un accident, c’était bien plus que cela. Par son inaction, sa stupidité, il avait échoué à protéger Hannah et il se maudissait pour cette raison. Il aurait dû le savoir, les belles histoires ne finissent pourtant jamais bien.

©️ 2981 12289 0

_________________
Corps & âme
Sans musique, il serait encore, et toujours, cet enfant vague, faible, aussi évanescent qu’une volute de fumée.
•• ALASKA (Frank Conroy)



Dernière édition par Edwin Stanhope le Sam 11 Nov - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 197
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : elizabeth olsen.
CREDITS : lolitaes (avatar) & astra (signature).
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Jeu 10 Aoû - 14:27

et pleurer pour elle
EDWIN STANHOPE & RUTH WHITAKER

Cause human beings are destined to radiate or drain. ✻✻✻ Ruth n’avait pas imaginé un seul instant pouvoir tomber sur Edwin en ces lieux. Hannah ne se trouvait pas ici et venir se recueillir dans un endroit où ils ne connaissaient personne pouvait sembler étrange. Qu’ils aient la même idée était étrange. Elle n’avait cependant pas la force, ni même l’envie de tergiverser à ce propos. Pas aujourd’hui, pas maintenant, pas ici. Aussi, lorsqu’elle l’avait aperçu agenouillé face à une tombe, la jeune femme avait décidé de ne rien faire, si ce n’est demi-tour pour aller se promener dans un autre coin du cimetière. Cependant, la maladresse avait décidé de se jouer d’elle et elle n’avait pu être discrète en tentant de s’éloigner. Ruth s’était alors excusée, ne prononçant rien de plus avant de commencé à s’éloigner. Mais la voix d’Edwin s’était élevée, troublant ainsi un peu plus le calme des lieux. Sa voix n’avait pas été forte, comme si les mots restaient coincés dans sa gorge, mais le silence régnant clairement autour d’eux, elle n’avait eu aucun mal à l’entendre. Ou peut-être avait-elle simplement imaginé qu’il l’interpelait puisque lorsqu’elle retourna la tête vers lui, il n’avait pas bougé d’un cil. Sans un mot de plus, elle l’observa. Quelques secondes, quelques minutes… Elle n’en savait rien. Le temps semblait suspendu en ces lieux et puis finalement, il reprit la parole. Tu avais raison. Des mots qui sonnaient étrangement à l’oreille de la jeune femme. Des mots qui auraient pu la faire jubiler silencieusement et pourtant, elle n’en dit rien, ne bougea pas, si ce n’est que pour froncer les sourcils. Difficile à croire, mais elle n’arrivait pas à voir où il voulait en venir. Mais il ne tarda pas à éclairer sa lanterne et elle se pétrifia presque sur place. Elle avait un goût amer en bouche. Elle aurait dû danser sur place, répliquer que oui, elle avait raison depuis le début, que tout était de sa faute, qu’il aurait dû la retenir plutôt que de rire avec leurs amis. Faire attention à celle qu’il prétendait aimer plus que tout. Mais elle ne pouvait pas. Non, Ruth ne pouvait pas l’accuser de la sorte alors qu’elle avait parfaitement conscience que ce qui était arrivé il y a un an n’était pas de la faute d’une seule personne. « Ne dis pas ça. » répondit-elle d’un ton presque distant. C’était son moyen de défense, la distance, la froideur. Si on ne savait pas ce qu’elle ressentait, on ne pouvait pas s’en servir contre elle. Mais Edwin la connaissait depuis bien assez longtemps pour connaître son mode de fonctionnement. « On est tous responsable… Toi, moi, Dane… Hannah… » souffla-t-elle. « Si elle n’avait pas décidé d’aller se baigner, rien de tout ça ne serait arrivé. Et on sait aussi bien l’un que l’autre que si elle avait décidé de se baigner, elle y serait aller, quoi qu’on aurait pu en dire. » Parce que si Ruth pouvait être têtue, il s’agissait clairement d’un trait de caractère familial. Si Hannah décidait quelque chose, elle le faisait, coûte que coûte, quoi qu’on puisse en dire. Tout ce qu’ils auraient pu faire ce soir-là, c’était l’accompagner et peut-être que les choses auraient pu être différentes. Peut-être auraient-ils pu l’aider à s’en sortir. Ou peut-être aurait-ce été une autre personne qui aurait perdu la vie dans ce lac. « Je ne pensais pas te trouver là, je ne voulais pas te déranger. »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________


Darkness is your candle.
Ruth Whitaker ☽ Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.


Dernière édition par Ruth Whitaker le Sam 21 Oct - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 480
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : morrigan (av) alaska (sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Mer 16 Aoû - 18:24

Et pleurer pour elle.
Edwin & Ruth
••• Edwin se demandait si, en un autre lieu, il aurait également fait une telle confession, avouer que tout était de sa faute, qu’il avait joué un rôle dans la mort d’Hannah. Il en avait déjà parlé à son frère, Henrik, lui avait avoué ses doutes à ce sujet, mais encore jamais à Ruth. Elle s’en serait servie contre lui, elle aurait jubilé de le voir ainsi le reconnaître, mais si cela aurait été une satisfaction de courte durée, puisqu’elle aurait réalisé que ça ne la ramènerait pas. Mais ici, dans ce cimetière où l’ambiance était très particulière, presque mystique, il avait besoin de le dire. Il aurait dû la sauver, aurait dû l’aimer plus, lui accorder davantage d’attention, ils étaient ensemble, bon sang ! Ils formaient un couple qui se serait certainement bientôt uni, jusqu’à la mort. Mais la mort avait frappé avant qu’ils n’en aient le temps. A sa plus grande surprise en revanche, Ruth ne sembla pas se réjouir de son aveu, se contentant de dire qu’ils étaient finalement un peu tous responsables. Et l’entêtement d’Hannah, toujours prompt à suivre son idée première, n’avait rien arrangé. « C’est peut-être vrai, finalement. La seule véritable responsable à ce qui est arrivé, c’est elle-même » souffla-t-il, blessé. Lui et Ruth n’avaient joué qu’un rôle minime dans son décès, ils auraient peut-être pu l’en empêcher, mais la seule à blâmer restait Hannah. Cela, Edwin refusait encore de l’accepter, de concevoir que sa bien-aimée puisse être responsable de sa mort, même s’il s’agissait d’un banal accident.

« C’est amusant » reprit-il, amer, sans l’ombre d’un sourire. « Depuis des mois, nous nous rejetons la faute l’un sur l’autre, et aujourd’hui, miraculeusement... Ce n’est plus la faute de personne » ce n’était pas un reproche, mais une simple constatation. Quelque chose avait changé dans ce cimetière, mais les choses redeviendraient sans doute identiques dès qu’ils mettraient le pied hors de la zone, qu’ils quitteraient cet endroit hors du temps et de l’espace. Ils se haïraient à nouveau (et peut-être se haïssaient-ils encore en cet instant) et chercheraient à se venger, encore et encore, puisqu’il n’y avait plus rien d’autre à faire. Plus rien pour les sauver. « Tu ne me déranges pas. Je croyais seulement me recueillir sur sa tombe » avoua-t-il en désignant la plaque sur laquelle on lisait un nom inconnu. Et c’était la vérité, Ruth ne le dérangeait pas. Il ne s’attendait certes pas à sa présence, mais il ne la chasserait pas, cet endroit ne le méritait pas. Enfin, il se redressa, quittant sa position inconfortable pour se relever, et lui fit enfin face. « Je ne suis pas retourné une seule fois là-bas. Là où elle est enterrée, je veux dire. A Greenwich. Je n’ai jamais trouvé le courage...  » il le devrait, un jour ou l’autre. Mais il n’était pas assez brave pour le faire et même pour l’anniversaire de sa mort, il n’y était pas parvenu. Un jour, peut-être, d’ici quelques mois, quelques années. Mais il ne le croyait qu’à moitié, il redoutait que la peine reste trop vivace et l’empêche de faire face à Hannah. Alors une tombe de substitution, cela lui convenait très bien.
©️ 2981 12289 0

_________________
Corps & âme
Sans musique, il serait encore, et toujours, cet enfant vague, faible, aussi évanescent qu’une volute de fumée.
•• ALASKA (Frank Conroy)



Dernière édition par Edwin Stanhope le Sam 11 Nov - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 197
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : elizabeth olsen.
CREDITS : lolitaes (avatar) & astra (signature).
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Lun 4 Sep - 0:43

et pleurer pour elle
EDWIN STANHOPE & RUTH WHITAKER

Cause human beings are destined to radiate or drain. ✻✻✻ Elle aurait dû jubiler. Approuver. Se sentir plus légère. Après tout ce temps, Edwin admettait enfin qu’il était responsable dans ce qu’il s’était passé avec Hannah. Mais il n’en n’était rien. Ruth ne se sentait pas mieux après cet aveux. Sa propre culpabilité n’avait pas diminué et elle n’avait clairement pas la force de se battre contre le jeune homme. Pas aujourd’hui. Et dans le fond, elle savait que ce qu’elle venait de dire était vrai. Ils étaient tous un peu responsable de ce qu’il s’était passé ce soir-là. Hannah aussi. Mais il lui était difficile de le réaliser réellement et de passer au-dessus de tout ça. Ruth baissa la tête lorsqu’Edwin répéta que la seule à blâmer n’était autre que la jeune femme. Probablement. Cela sonnait différemment dans la bouche d’une autre personne. Mais elle n’en dit rien, se contentant de se concentrer pour contenir toutes ces émotions qui la submerger. Ruth n’avait pas pour habitude de se laisser emporter. Jamais. Elle gardait le contrôle sur elle-même. La distance qu’elle s’imposait avec les autres l’y aidait. Mais aujourd’hui… Tout était différent. Finalement Edwin reprit la parole et elle redressa la tête. Il était toujours agenouillé face à la stèle de cet inconnu, de ce nom parmi tant d’autres. Elle l’observa à nouveau, en silence, pesant ses mots avant d’ouvrir la bouche à nouveau. « Tu te sentirais mieux si je te disais que tout était de ma faute ? Que je regrette de m’être éloignée du groupe ? » La question était rhétorique, Ruth connaissait la réponse. Parce qu’ils étaient semblables à ce sujet. Elle n’était cependant pas certaine qu’il l’admettrait et elle ne lui en tiendrait certainement pas rigueur. La jeune femme pensait chaque mot prononcé. Elle se sentait coupable et elle regrettait amèrement d’avoir préféré batifoler plutôt que de rester avec le groupe. Mais cela aurait-il réellement changé quoi que ce soit ? Tout ce temps passé à se détester… tout ne s’effacerait pas en cette journée, mais la trêve était probablement méritée.

Finalement Edwin avoua qu’elle ne dérangerait pas et un nouveau malaise s’installa chez la jeune femme. Ruth n’aurait pu dire pourquoi exactement, mais elle avait eu ce picotement distinctif dans la nuque. Probablement parce qu’à nouveau, elle avait la preuve qu’ils étaient loin d’être différent tous les deux, mais elle refusait de l’admettre réellement. « C’est plus facile… » souffla-t-elle en baissant le regard tout en se triturant nerveusement les doigts. Plus facile de ne pas faire face directement à son nom, à sa stèle. Juste se perdre dans les souvenirs, se rappeler d’elle tout en espérant qu’il ne s’agissait que d’un mauvais cauchemar dont ils se réveilleraient en constatant que le nom sur la pierre où ils se recueillaient n’était qu’un nom inconnu. Plus facile. La réalité ne l’était pas. Ruth prit une grande inspiration lorsqu’elle entendit le bruit des graviers. Edwin se redressait enfin et elle croisa pour la première fois son regard aujourd’hui alors qu’il lui avouait ne jamais avoir été sur la tombe d’Hannah. « Je n’y arriverai jamais… » souffla-t-elle à son tour. « Je n’y ai plus mis les pieds non plus depuis l’enterrement… C’est trop douloureux. Elle n’est plus là et… je suis incapable de supporter d’être là-bas, le regard de mes parents… J’ai l’impression de voler une place qui ne m’est pas due. » Ce picotement. Encore. Ruth détourna les yeux, laissant son regard se perdre sur le sol. Le masque tombait doucement, même si elle avait parfaitement conscience que ce n’était que temporaire et que la guerre reprendrait entre eux dès l’instant où ils seraient sorti de cet endroit. Mais peut-être avaient-ils le droit d’alléger un peu leur conscience… juste pour aujourd’hui. « C’est pour ça que j’ai décidé de m’installer ici… J’ai l’impression d’être proche d’elle sans pour autant avoir à supporter le regard des autres… Sauf le tien. Mais je n’aurais jamais cru te retrouver dans cette ville en y déposant mes bagages. »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________


Darkness is your candle.
Ruth Whitaker ☽ Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.


Dernière édition par Ruth Whitaker le Sam 21 Oct - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 480
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : morrigan (av) alaska (sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Mer 6 Sep - 12:33

Et pleurer pour elle.
Edwin & Ruth
••• Rien de ce que dirait Ruth ne pourrait changer quoi que ce soit, aucune excuse, aucune culpabilité, rien n’apaiserait Edwin. Et c’était certainement cela qui l’effrayait le plus, qui l’agaçait également, ils ne pouvaient rien changer, ils n’avaient aucun moyen de modifier le passé et de ramener Hannah ; la seule chose qu’ils pouvaient faire, c’était avancer, et faire avec. Edwin détestait cette idée, devoir faire avec, c’était pire que tout. « Non. Je me sentirais mieux si elle pouvait revenir » répondit-il seulement, d’un ton froid. Elle venait de le trouver dans une position extrêmement vulnérable, pas question qu’il lui dévoile ses sentiments, orgueil oblige. Peut-être était-ce aussi un peu la faute de Ruth, mais elle n’avait pas de compte à rendre à sa sœur, elle n’allait pas la surveiller indéfiniment. Elle s’était seulement éloignée et ce qu’elle avait fait avec cet homme, Edwin ne tenait pas à le savoir. « Cessons de chercher un coupable, quand on sait que cela ne rime à rien » il ferma les yeux, lutta quelques secondes. Cette douleur qui lui étreignait le cœur, cette douleur qui était sienne depuis un an, qui ne faisait plus qu’un avec lui, elle ne le quitterait jamais. Il aurait tout voulu revivre comme avant, retrouver son optimisme et son envie de vivre, mais il avait peur de trahir sa mémoire. En retrouvant goût à la vie, il craignait de l’oublier et il ne se le pardonnerait jamais. Peut-être qu’un jour cette vision des choses s’estomperait, laisserait la place à une autre, mais pas maintenant, pas tant qu’il était encore endeuillé.

Il avoua ensuite n’avoir jamais pu remettre les pieds au cimetière de Greenwich, dans lequel Hannah était enterrée, c’était trop douloureux pour lui, si bien qu’il préférait venir ici, à Redwood Hills, quand bien même il n’y avait rien qui rappelait la jeune femme. C’était un cimetière également, estimait Edwin, cela devait compter. Elle ne lui en tiendrait pas rigueur ! A sa plus grande surprise, Ruth confirma ses propos, avouant qu’elle non plus n’était pas retournée là-bas. Etonné, il releva les yeux vers elle, la dévisagea sans comprendre. « Tu ne voles aucune place, tu en avais déjà une avant... avant. Tes parents ont déjà perdu une fille, ils ne pourraient pas supporter de perdre la deuxième » fit-il remarquer, songeur. Bien sûr, il comprenait un peu son point de vue. Ce devait être terriblement douloureux d’être celle qui reste, mais elle n’avait pas le droit d’abandonner, au moins pour ses parents. « On devra bien se rendre là-bas, un jour ou l’autre. Elle ne mérite pas qu’on l’abandonne » ce serait certainement douloureux, terriblement cruel même, mais il ferait l’effort pour Hannah. Mais pas avant de se sentir véritablement près, capable de faire face.  Ruth expliqua que c’était pour cette raison qu’elle était venue à Redwood Hills, pour se sentir proche d’elle sans devoir supporter les regards des autres. Bien sûr, elle n’avait pas prévu qu’elle tomberait sur Edwin. « Je n’avais pas prévu de te croiser non plus, si cela peut te rassurer. Je voulais juste... recommencer à zéro. Fuir mes souvenirs et m’installer ailleurs. Mais je suppose que c’est chose impossible, on ne peut échapper à tout ce qu’on souhaiterait » reconnut-il, lucide sur la question. Longtemps il avait espéré, en vain.  
©️ 2981 12289 0

_________________
Corps & âme
Sans musique, il serait encore, et toujours, cet enfant vague, faible, aussi évanescent qu’une volute de fumée.
•• ALASKA (Frank Conroy)



Dernière édition par Edwin Stanhope le Sam 11 Nov - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 197
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : elizabeth olsen.
CREDITS : lolitaes (avatar) & astra (signature).
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Lun 11 Sep - 13:34

et pleurer pour elle
EDWIN STANHOPE & RUTH WHITAKER

Cause human beings are destined to radiate or drain. ✻✻✻ Je me sentirais mieux si elle pouvait revenir. Entendre ces mots s’avéraient bien plus douloureux que ce qu’elle n’avait pu le penser. Des mots qui pourtant ne cessaient de tourner encore et encore dans sa tête alors qu’elle cherchait la paix intérieur en tentant de trouver des réponses qui semblaient pourtant inexistantes. Elle n’irait mieux que si sa sœur se trouvait à ses côtés. Mais il fallait qu’elle avance à présent, qu’elle vive. Un an. Un an qu’Hannah n’était plus et Ruth ne restait qu’une ombre qui errait çà et là sans réellement savoir que faire. Les paroles suivantes d’Edwin firent à nouveau réfléchir la jeune femme. Trouver un coupable ne servait effectivement à rien, parce que comme elle l’avait dit un peu plus tôt, ils avaient tous leur part de responsabilité dans cette histoire. Toutes les personnes présentes ce soir-là auraient pu empêcher que ce drame arrive, mais malgré tout, ça occupait l’esprit. Et même si ça ne l’apaisait clairement pas, c’était une façon comme une autre de se raccrocher à tout cela. Ruth serra les poings tout en prenant une longue inspiration. Elle avait pensé se recueillir tranquillement en ces lieux aujourd’hui, penser simplement à Hannah, au temps qu’elles avaient pu passer ensemble, à toutes les farces qu’elles avaient pu faire en étant enfants, se jouant de leur ressemblance pour embrouiller leur entourage et à tous ces autres moments qu’elles avaient partagés, bon ou mauvais. Parce que même si elles étaient inséparables, qu’elles se ressemblaient comme deux gouttes d’eau, il leur était arrivé plus d’une fois de se prendre la tête. Tout ne pouvait être parfait. Mais que ne donnerait-elle pas afin de pouvoir se disputer une nouvelle fois avec elle… Sans un mot de plus, elle expira l’air emmagasiné dans ses poumons. Que pouvait-elle ajouter à cela de toute façon ? Edwin se redressa finalement, avouant qu’il n’était jamais retourné sur sa tombe. Les regards des deux interlocuteurs se croisaient sans pour autant réellement s’accrocher l’un à l’autre. Puis elle se confia elle aussi. Sur le fait de n’être plus retournée la voir depuis l’enterrement, sur le fait qu’elle ne se sentait clairement plus à sa place au milieu de tout cela. Chacune leur personnalité, chacune sa place sans empiéter sur celle de l’autre et pourtant, Ruth avait toujours eu cette impression. Celle d’être dans l’ombre d’Hannah. Parce que c’était une place qui lui convenait. Ne pas attirer l’attention outre mesure, vivre sa vie et être la sœur jumelle lorsqu’elles se retrouvaient ensemble. C’était une place qui lui avait toujours convenu et aujourd’hui, elle se retrouvait seule. Elle était celle qui était devant, celle qui restait alors que l’autre avait toujours apporté plus autour d’elle. « Si tu le dis… » souffla-t-elle tout en détournant le visage avant que le jeune homme ne reprenne la parole. Selon lui, ils devraient retourner à Greenwich pour ne pas l’abandonner. « C’est matériel tout ça… Ce n’est pas parce que nous ne retournons pas à Greenwich que nous l’abandonnons. Elle sera toujours avec nous, peu importe l’endroit où nous nous trouvons. » Sa voix s’était faite cette fois plus ferme, déterminée. Retourner là-bas n’était toujours pas une option envisageable pour Ruth, même pour ses parents. Elle n’avait pas la force d’y remettre les pieds et d’affronter tout ce qu’il pouvait y avoir là-bas, mais cela ne voulait pour autant pas dire qu’elle abandonnait sa sœur. Non, Hannah était omniprésente dans ses pensées, à chaque heure du jour ou de la nuit. Même lorsqu’elle fermait les yeux pour s’octroyer quelques maigres heures de sommeil. « Pourquoi ici ? » demanda-t-elle finalement alors que le sujet de leur emménagement dans cette ville était évoqué. Il ne lui semblait pas qu’Hannah soit un jour venu à Redwood Hills avec Edwin, mais peut-être se trompait-elle après tout. Ou peut-être étaient-ils là tous les deux, à nouveau pour les mêmes raisons…

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________


Darkness is your candle.
Ruth Whitaker ☽ Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.


Dernière édition par Ruth Whitaker le Sam 21 Oct - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

fantôme égaré
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 480
PSEUDO : caro, linoa
AVATAR : sam claflin
CREDITS : morrigan (av) alaska (sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Jeu 14 Sep - 17:59

Et pleurer pour elle.
Edwin & Ruth
••• La famille Whitaker était désormais brisée, désintégrée, car ils ne pourraient probablement jamais se remettre d’une telle perte. Avec la mort d’Hannah, c’était le soleil qui disparaissait, leur soleil et Edwin ne pouvait que le comprendre, tant Hannah brillait, tant elle était lumineuse. Et quand il repensait à elle, c’était toujours en bien, elle avait certes un caractère de feu, elle savait ce qu’elle voulait, mais Hannah était profondément altruiste et généreuse et cela, Edwin ne l’oublierait pas. D’elle, il n’oublierait rien, il en serait incapable. Elle lui collerait à la peau quand bien même les années passeraient même s’il retombait un jour amoureux – ce qui n’arriverait sûrement jamais – et son beau visage demeurait à jamais dans son esprit, un beau visage qu’il retrouvait bien sûr chez Ruth. Quand celle-ci se montra sceptique, il réagit aussitôt « Tu ne me crois pas ? Tu penses vraiment que tes parents n’ont aucune considération pour toi, aucun amour ? » il la dévisagea, sans comprendre. Certes, les deux sœurs étaient bien différentes sur le plan du caractère, elles étaient même à l’opposé l’une de l’autre en dehors du physique, mais ce n’était pas une raison. Edwin, si un jour il avait la chance d’avoir plusieurs enfants, les aimerait autant, envers et contre tout, il ne ferait pas de différence. Alors pourquoi les parents de Ruth en feraient-ils ? Il ne comprenait pas. Et son regard se perdit sur la tombe inconnue. Lui redoutait d’abandonner Hannah en ne lui rendant pas visite sur sa tombe, mais Ruth ne semblait pas de cet avis. Ici ou là-bas, elle resterait présente en eux, qu’importe que ce soit sa stèle ou une autre, qu’importe qu’elle repose sous cette terre ou pas, puisqu’elle était vivante dans leur esprit.

Edwin aurait dû s’en contenter, mais il ne s’en contentait pas. « Mais nous finirons quand même par l’abandonner, n’est-ce pas ? Quand nous nous autoriserons à être heureux à nouveau, quand nous aurons envie de refaire notre vie, sans elle. Ce sera un abandon » ça le serait certes aux yeux d’Edwin, mais si Hannah était encore vivante, elle ne raisonnerait pas de la même manière, elle était trop bienveillante pour cela. Elle aurait voulu qu’ils soient heureux, même sans elle, et non pas qu’ils se morfondent comme ils étaient en train de le faire, de s’empêcher de vivre pour respecter le deuil. Une année complète de deuil, et ensuite ? Qu’arrivait-il ensuite ? Le soleil reviendrait-il, même si ce ne serait pas à travers Hannah ? Ruth lui demanda pourquoi Redwood Hills et il haussa les épaules, avant de prendre son temps pour répondre. Il n’en avait jamais parlé, à personne. « Quelques temps après sa mort, en triant des affaires qui lui appartenaient, je... je suis tombé sur des documents prouvant qu’elle était venue ici à plusieurs reprises, pendant quelques jours à chaque fois, jusqu’à une à deux semaines. Elle a dormi à l’auberge, notamment » expliqua-t-il sans toutefois rentrer dans les détails, qui seraient inutiles. Gardant le silence quelques secondes, il reprit « Elle m’avait dit qu’elle s’absentait pour assister à des conférences à New-York ou pour son boulot. Pourquoi m’aurait-elle caché sa venue à Redwood Hills ? » peut-être parce qu’elle avait honte ou craignait qu’il ne se mette en colère, que cela mette en péril leur couple, il l’ignorait. « Si je suis là, c’est pour comprendre pourquoi elle a menti » conclut-il, sans la moindre gêne. Ruth avait eu raison, quelques temps plus tôt, en disant qu’il ne la connaissait pas si bien que cela. En réalité, il s’en rendait compte, des pans entiers de la vie d’Hannah lui échappaient.

©️ 2981 12289 0

_________________
Corps & âme
Sans musique, il serait encore, et toujours, cet enfant vague, faible, aussi évanescent qu’une volute de fumée.
•• ALASKA (Frank Conroy)



Dernière édition par Edwin Stanhope le Sam 11 Nov - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 197
PSEUDO : pearlizz ou jess.
AVATAR : elizabeth olsen.
CREDITS : lolitaes (avatar) & astra (signature).
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Et pleurer pour elle | Ruth   Sam 21 Oct - 20:30

et pleurer pour elle
EDWIN STANHOPE & RUTH WHITAKER

Cause human beings are destined to radiate or drain. ✻✻✻ Je me sentirais mieux si elle pouvait revenir. C’était à se douter qu’une telle conversation arriverait en croisant Edwin en ces lieux et en cette date. Si en temps normal, ils avaient tendance à se chercher, à se rejeter la faute l’un sur l’autre, aujourd’hui, ils semblaient avoir besoin de parler simplement. D’échanger sans que ça n’ait besoin de tourner au vinaigre, quand bien même la conversation était lourde et émotionnellement difficile à avoir. C’était en tous cas le cas de Ruth. Parler de ce qu’elle ressentait réellement depuis qu’Hannah l’avait quitté avait été un exercice qu’elle avait fui cette dernière année. Elle souffrait et il n’y avait pas besoin d’avoir fait quinze années d’étude pour le savoir. Le masque d’indifférence était sa défense et il lui était difficile de le laisser totalement tomber. Aussi, elle haussa à nouveau les épaules lorsque le jeune homme lui demanda si elle pensait réellement que ses parents n’avaient aucune considération pour elle. Détournant le regard, elle chercha quoi répondre avant de finalement se lancer. « Ce n’est pas ce que j’ai dit… Je n’ai jamais manqué de quoi que ce soit, nos parents nous aimaient tout autant l’une que l’autre, mais… Aujourd’hui, je suis celle qu’il reste et… Je suis incapable de leur donner ce qu’ils attendent de moi, je ne me sens pas assez à ma place pour ça et j’imagine qu’ils souffrent moins à présent que lorsque j’étais à leur côté. » Elle imaginait. Elle n’en savait rien. Mais c’était plus facile pour elle. Et il n’était un secret pour personne que Ruth était égoïste. Cependant, elle restait sincèrement convaincue de ce qu’elle avançait. « Je ne leur apporterai rien tant que je n’aurai pas moi-même sorti la tête de l’eau. » Peu à l’aise de parler de tout ça, Ruth se passa une main dans les cheveux, osant un coup d’œil en direction du jeune homme qui lui faisait face. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il pourrait penser de tout ça, mais au final, ne s’en fichait-elle pas un peu ? Probablement… Ou pas. Pourquoi en parler sinon ? Puis finalement, un soupir échappa à la belle lorsque Edwin mentionna le fait qu’ils finiraient par abandonner Hannah lorsqu’ils s’autoriseraient à être heureux à nouveau. « Probablement. » répondit-elle simplement alors qu’elle avait conscience que ce n’était pas ce que sa sœur en aurait pensé. Elle imaginait qu’Hannah aurait voulu qu’ils poursuivent leur vie, qu’ils soient heureux et parviennent à songer à elle en souriant, mais pour une fois, Ruth était d’accord avec l’ancien pianiste. Et c’était probablement pour cela qu’elle n’arrivait pas à avancer pour le moment. Elle n’était pas prête à abandonner une partie d’elle, à vivre comme tout le monde. « J’imagine qu’elle, elle n’aurait pas vu les choses comme ça… Mais le jour où on passera à autre chose, cela voudra dire qu’on a accepté ce qu’il s’est passé… Comment pourrait-on accepté une telle chose ? » Une question qui n’attendait aucune réponse. Pas pour le moment. Peut-être parviendrait-elle un jour à accepter toute cette histoire, à accepter que sa sœur était partie alors qu’elle restait là, peut-être qu’elle trouverait le moyen de tourner la page sans faire un trait sur Hannah, mais cela lui semblait tout bonnement impossible pour le moment.

Ruth posa finalement une question qui lui brûlait les lèvres depuis qu’elle était arrivée en ville et qu’elle était tombée sur Edwin. Pourquoi avait-il décidé de venir s’installer ici alors que rien ne le reliait vraiment à la ville. Et elle obtenait enfin une réponse. Une réponse qu’elle aurait pu déduire d’elle-même au final si elle acceptait d’admettre qu’ils se ressemblaient énormément tous les deux. « Et tu as obtenu quelque réponse qui soit ? » demanda-t-elle. La jeune femme avait appris pour les voyages secrets de sa sœur à Redwood Hills et c’était aussi en partie pour cela qu’elle était dans le coin. Les sœurs avaient pour habitude de se prendre des vacances ensemble dans cette petite ville du Vermont et elle s’était en quelques sortes senti trahie lorsqu’elle avait appris qu’Hannah était venue seule ici. Alors Ruth avait tenté de prendre contact avec quelques personnes qu’elles avaient connues par le passé, des personnes susceptibles de répondre aux questions qu’elle se posait, mais elle n’avait rien obtenu jusqu’ici. Absolument rien.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________


Darkness is your candle.
Ruth Whitaker ☽ Wedding bells ain't gonna chime with both of us guilty of crime.
Revenir en haut Aller en bas
 

Et pleurer pour elle | Ruth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Je suis tombé pour elle... ♦ [ Candice & Tyler ]
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» « Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il a vécu pour elle, elle est morte pour lui » ft. Febreeze || END
» Un petit mot d'amour!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Around Redwood Hills :: cemetery
-
Sauter vers: