AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 stranger in a strange land (ft. Juliet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Jeu 17 Aoû - 23:39

stranger in a strange land


Juliet & Esteban

Merde. C'est la première pensée qui a traversé l'esprit d'Esteban, ce matin, lorsqu'il a fait un check-up sur son téléphone. Des choses, il en a manquées. Voilà un mois depuis la dernière fois qu'il a vu Juliet et, depuis, plus rien. Esteban, lui, ça l'arrange bien - il n'a d'ailleurs pas cherché à la contacter lui-même -. Au moins, il est certain de ne pas avoir une donzelle éperdue sur son dos. Une de plus s'entend. Juliet n'est pas vraiment comme les autres femmes qu'il a pu côtoyer - présentons les choses ainsi, c'est nettement plus classe -. D'abord, elle n'a jamais eu l'air désespéré devant lui. Ensuite, elle a un enfant. Et rien que ce point, ça change tout. Esteban a beau être l'enfoiré qu'il est, le connard de premier que tout le monde connaît, cela ne signifie pas pour autant qu'il aime s'amuser à briser des familles. Et il n'a aucunement envie de faire des dommages collatéraux en agissant comme à l'accoutumée. C'est pourquoi il était presque ... Content, de n'avoir pas eu de nouvelles de Juliet pendant un mois entier. Oh, n'allez pas croire qu'il ne s'est pas amusé, avec elle. Que ce n'était pas bien, qu'il a quoi que ce soit à lui reprocher. Mais il y a une certaine distance qu'Esteban ne veut pas combler entre lui et les autres, et il a peur de voir Juliet virer un peu trop sentimentale à son goût. Dans un sens, c'est peut-être idiot de sa part de voir les choses ainsi. Si elle ne lui a pas donné de nouvelles pendant si longtemps, ce n'est pas parce qu'elle revient maintenant qu'elle attend et espère quoi que ce soit de lui, n'est-ce pas ? Il ne manquerait plus qu'elle lui annonce être enceinte, tiens !

Mais non, c'est impossible. Ils se sont protégés quand même. Ce n'est pas parce qu'ils ont été assez ... Emportés par la frénésie du moment pour faire ça en plein milieu de la journée - chez Esteban, pas en plein milieu du restaurant où ils déjeunaient -, qu'ils ont oublié le minimum syndical. Des milliers de questions ont traversé l'esprit d'Esteban toute la journée. A présent qu'il est dix-huit heures et que leur rendez-vous café est arrivé, il est déterminé à se montrer prudent. A ne pas lui sauter à la gorge tout de suite pour savoir ce qu'elle attend de lui. Il va y aller pas à pas, tout en délicatesse et en finesse - ce qui ne lui ressemble pas du tout, ça risque donc d'être plus compliqué que prévu -. Esteban a quitté son garage un peu plus tard que d'habitude, donc. Cela lui a laissé le temps de terminer deux ou trois trucs compliqués à gérer quand on est patron d'un endroit pareil. La paperasse, ce n'est vraiment pas son truc mais il le faut bien ... Parfois. En tout cas, il a dix minutes de retard, quand il pousse la porte du café. C'est qu'il ne voulait pas arriver en avance ou à l'heure, au risque de, lui, paraître désespéré. Mais pas non si en retard qu'il aurait été très malpoli. Dans le pire des cas, elle croira sans doute qu'il a été retenu un peu plus longtemps au travail. Oh et puis si ça se trouve, elle n'est même pas encore là elle-même. Il le découvrira d'un instant à l'autre, et peut-être bien que sa réaction lui permettra de décider quoi faire ... Et quoi dire.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 465
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : lallybroch (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Ven 25 Aoû - 0:48

Juliet avait profité à fond de cet été, c’était une première. Ça faisait des années qu’elle n’avait pas eu l’occasion de partir en vacances… alors elle avait décidé un peu à la dernière minute de prendre sa voiture, sa fille et de partir à la découverte des États-Unis. Ça avait été une aventure absolument incroyable. La gamine avait adoré ses vacances et elle aussi. Un peu plus d’un mois sur les routes, jamais elle aurait pensé que c’était une possibilité avec une gamine de huit ans, mais ça c’était passé superbement et sans problème majeur. Et puis en rentrant, elle avait passé une bonne semaine pour s’en remettre avant la rentrée scolaire de sa petite. Et puis, elle avait repensé à quelque chose qui s’était passé avant les vacances… le fameux rendez-vous avec Esteban et des frissons délicieux l’avait parcourue. Elle n’en revenait toujours pas d’être allé chez lui en pleine journée pour s’envoyer en l’air… ça lui avait fait un bien fou, évidemment. Et puis vu qu’elle a eu une pensée pour lui, elle l’a recontacté pour le revoir. Il lui plaisait et pas que physiquement, même si bien sûr, c’était un sacré plus. Si elle s’était imaginée un seul instant qu’il paniquait à ce point de la revoir en se faisant mille films sur la raison de celle-ci, elle ne l’aurait certainement pas appelé. Mais elle ne savait pas, alors elle l’avait fait. Elle n’avait pas vraiment d’idée derrière la tête en le textant, elle voulait juste voir ce qui se passerait et pourquoi pas remettre le couvert une fois ou deux. Plus ? Clairement pas. Elle l’aimait beaucoup, mais elle ne s’imaginait pas faire un bout de chemin avec lui. Elle avait bien compris ce qu’il était, pas un méchant fond, mais il voulait vivre sa vie et elle pouvait le comprendre. En plus, elle avait une fille et c’était souvent une complication pour une relation. Et puis c’était pas un but premier ! Elle voulait juste réapprendre à vivre entièrement et c’est ce qu’elle faisait, clairement.

Elle avait rendez-vous à St-Albans avec lui. Elle était arrivée avec quelques minutes de retard, ça n’avait pas été facile de quitter la maison, quelques petites choses à régler avec sa princesse, évidemment. Elle s’était habillée sexy, autant plaire… Une petite robe noire charmante, pas trop courte mais plus que ce qu’elle avait l’habitude de porter ces dernières années et puis un joli décolleté, elle ne comptait pas se laisser aller. Elle avait redécouvert la vie et ça lui plaisait. Elle s’installa à une table et puis commanda un gin tonic. Un verre, elle pouvait se le permettre même en conduisant pour rentrer. Elle le sirota en attendant tranquillement, il n’allait pas lui poser un lapin, enfin elle l’espérait en tout cas. Et puis il arriva. Un sourire aux lèvres, elle se leva pour poser un baiser sur sa joue et puis se réinstalla sur sa chaise. "Salut ! Alors comment ça va ? Ça faisait longtemps." Elle sourit, amusée. Ça faisait vraiment un bail et il était toujours aussi sexy. Trop concentrée sur le fait d’être là et d’en être ravie, elle ne remarqua pas son air légèrement inquiet. Elle n’avait clairement aucune idée de ce qui pouvait se tramer dans sa tête. Ils étaient trop éloignés l’un de l’autre pour qu’elle puisse en avoir la moindre idée. Un grand sourire aux lèvres, elle prit sa boisson pour en boire une gorgée. Sa nouvelle vie lui plaisait, il n’y avait rien à dire là-dessus. Ça avait pris du temps pour qu’elle se réveille, mais elle avait maintenant les deux yeux grands ouverts et elle comptait bien les garder comme ça.


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Dim 3 Sep - 19:51

stranger in a strange land


Juliet & Esteban

La tête pleine de questions, Esteban vient de débarquer dans le café de Saint-Albans où ils se sont donnés rendez-vous. L'inquiétude prime sur tout le reste, et il a du mal à ne pas le laisser apparaître sur son visage. Très franchement, il ne peut s'empêcher de se demander ce que Juliet attend de lui ... Plus qu'un ou deux rencards ? Plus que quelques baisers et caresses échangés ? C'est sa crainte première, sans compter qu'il s'est fait tout un tas d'autres films, tous plus flippants les uns que les autres. Ce n'est pourtant pas dans ses habitudes, de s'interroger autant, et de faire preuve d'un tel malaise. Habituellement, il a tôt fait de chasser cela d'un revers de main avant de passer à autre chose, et de balancer à la femme en face d'en faire de même. Avec Juliet, c'est différent. Pas parce qu'elle est spéciale à ses yeux, ou même qu'il a ressenti un truc qu'il n'avait jamais ressenti jusqu'à aujourd'hui - même si, bien sûr, il a beaucoup apprécié les instants passés avec elle -, mais bien parce qu'elle n'est pas seule à entrer dans l'équation. Elle a une fille. Et Esteban a beau être le salop que certain(e)s connaissent, il n'a pas non plus envie de briser une famille, une jeune fille encore à l'école, une mère célibataire. Alors, il espère bien tirer cela au clair et s'assurer que Juliet ne s'est pas faite de fausses idées. Il vient de la rejoindre, et il s'efforce d'afficher un sourire charmant, mais néanmoins assez distant pour ne pas en rajouter. Son inquiétude s'accentue lorsqu'elle se lève pour poser un baiser sur sa joue.

Ignorant cela, il s'assoit en face d'elle tout en lui répondant. « Salut ! ça va très bien, je te remercie. » Ne surtout pas donner l'impression qu'il s'intéresse de trop près à elle en lui retournant la question. Poser des distances. Vite et bien. Sans non plus l'envoyer paître et se montrer méchant. C'est sur tous les plans qu'il veut la ménager, et ce n'est pas en se montrant exécrable qu'il y parviendra. Et puis merde hein ! Il aurait juste dû refuser de la revoir, c'aurait peut-être été le plus simple ... Et le plus clair. Mais trop, tard il est là. Installé en face d'elle. Crispé. Un peu trop tendu sur sa chaise pour que ça ait l'air naturel, presque les genoux sur le côté - et pas cachés sous la table - afin de lui permettre de prendre la fuite plus vite. En tout cas - il l'a vaguement remarqué avant de s'asseoir -, elle est toujours aussi jolie. Peut-être même plus encore que la dernière fois qu'il l'a vue - ses souvenirs ne lui rendaient pas assez justice. Mais ce n'est pas le moment de penser à tout ça, pas alors qu'il est supposé poser des limites et mettre de la distance entre eux. « Ça faisait longtemps effectivement ... Alors qu'est-ce qui t'a poussé à m'appeler maintenant ? » Qu'il demande, l'air de rien. Sur un ton léger. Ne pas la brusquer. Malheureusement, sa question tombe à plat : la serveuse s'approche d'eux et prend leur commande. Plus agacé tout à coup - et il ne s'en cache pas vraiment -, Esteban demande un café. C'est vite bouclé, la serveuse fait demi-tour. Cette fois, il se lance. Juliet n'a pas eu le temps de lui répondre, et Esteban en profite pour ajouter deux-trois infos qu'il estime importants à glisser entre eux. « Ecoute ... Je n'ai pas envie que tu crois que je suis un type pour toi ou quoi que ce soit. C'était très bien mais ... Mais j'espère que tu ne t'attends à rien de plus. » Au moins, là, ce sera clair. Enfin, en théorie.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 465
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : lallybroch (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Dim 10 Sep - 0:37

Ça lui fait vraiment plaisir de le revoir et elle doit bien avouer que passer quelques heures chez lui, enfin surtout dans son lit, ne la dérangerait pas vraiment. Même si ça a pu être son habitude à une époque, elle ne s’est pas fait de films sur lui, elle n’attend rien. Vivre sans peser pendant dix ans toutes les conséquences de chacun de ses actes, c’était son nouveau crédo. Bien sûr, le jour où elle rencontrera un homme avec qui ça colle bien, elle y réfléchira à deux fois avant de le présenter à sa fille, mais elle n’en est clairement pas là. Il va bien et il en a l’air. Mais elle remarque soudain son air un peu soucieux, enfin elle croit que c’est ça… ou alors il est juste ennuyé d’être là, difficile à dire. Elle a du mal à le lire, il a pas l’air au mieux de sa forme, finalement. Il est d’accord que ça fait longtemps et puis il lui pose une question qui lui paraît un peu étrange. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas en fait. Mais elle ne peut pas répondre tout de suite, la serveuse débarque. Elle se décide rapidement et sourit à la serveuse avant que celle-ci ne s’en aille pour leur préparer leur commande. Revenait à la question d’Esteban, elle allait ouvrir la bouche quand il la prend de vitesse… et de court.

Écoute… ce mot, dans la bouche d’un mec, veut souvent dire qu’il va se prendre violemment les pieds dans le tapis. Et ça ne manque pas, enfin en quelques sortes. Il se lance dans une tirade pour lui dire qu’il n’est pas fait pour elle et que même si c’était très bien entre eux, il ne veut pas qu’elle attende autre chose de lui. Elle l’a écouté jusqu’au bout et est un peu sonnée. Enfin façon de parler, elle ne s’attendait clairement pas à ça. Et c’est plus fort qu’elle… elle éclate de rire. Un frire franc, presque un fou rire d’ailleurs. Ça dure un peu, elle peine à se reprendre totalement mais finit par y arriver et c’est avec un grand sourire aux lèvres qu’elle lui répond. "Aaah les hommes. Évite le ‘’écoute’’, quand tu veux le dire, en général, c’est que t’es à côté de tes pompes…" Elle pouffe de rire, tout en espérant pas trop le vexer. "Je t’aime bien, mais j’attends clairement pas que tu me passes la bague au doigt alors chill un peu…" Elle secoue la tête. Il se pense sûrement irrésistible, et dans une certaine mesure, il a raison, elle doit bien l’avouer. "J’ai juste passé un bon moment, autant le repas que la suite d’ailleurs…" Un sourire légèrement grivois lui échappe aux souvenirs qui l’envahissent. "Je cherche pas un mec." Elle est même pas vexée, l’idée de se mettre en couple avec lui… lui paraît juste absurde, du coup, elle trouve cela amusant.


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Jeu 14 Sep - 10:31

stranger in a strange land


Juliet & Esteban

La bonne façon de présenter les choses, Esteban ne la connaît tout simplement pas. Alors il y va, d'une certaine façon, au culot. En posant tout ça juste là, entre eux, et en veillant à ne pas être trop ... Sec ou cassant. Difficile de dire si ça a fonctionné ou pas, ou alors s'il est complètement à côté de la plaque, puisque Juliet se contente d'exploser de rire. Oui, vraiment. Juste là, devant lui, elle explose de rire. Très clairement, elle se fout de sa gueule ou, tout du moins, de ce qu'il vient de lui dire. Et il ne comprend pas pourquoi. Pas du tout. Il reste planté là, immobile et droit comme un I, les sourcils dorénavant froncés. Qu'est-ce que cette connerie encore ? Sa première réaction -mentale- est de se dire qu'il est encore tombé sur un coup fourré, sur une espèce de folle qui lui a déjà mis le grappin dessus d'une façon ou d'une autre et qu'il va le payer le prix fort. Et puis, Juliet ouvre la bouche, s'explique et il comprend. Pas d'emblée, évidemment. Il lui faut quelques secondes, histoire de laisser à toutes les informations le temps de monter à son cerveau, et à Juliet le temps de tout débiter. Mais il comprend ... Il était complètement à la ramasse. Il l'a mal jugée -et jaugée- et elle n'envisage pas du tout les choses de la même façon que lui. Enfin si, justement.

Sur le coup, Esteban ne sait pas ce qu'il doit dire ou faire. S'offusquer qu'elle se moque ainsi de lui ? S'outrager qu'elle n'ait, de toute évidence, pas la moindre envie d'essayer quoi que ce soit avec lui ? Non, certainement pas. Il est trop soulagé de l'apprendre pour ça. Et sa fierté n'en prend même pas un coup. Rien à dire là-dessus : Juliet sait tempérer les humeurs, et ménager les égos. « Tu m'en vois ... Fort soulagé. » C'est le moins que l'on puisse dire. Et, à vrai dire, on est encore très loin du compte. Rien à voir avec Juliet, ou avec quoi que ce soit qu'elle ait pu faire ou dire. Esteban est juste comme ça, c'est tout. Il ne cherche pas à s'installer, à se mettre en couple et encore moins à fonder une famille. Tout seul, il s'en tire très bien, et il entend bien qu'il en reste ainsi un bon bout de temps, si ce n'est toujours. « Très bien, très bien. Mais tiens-toi le pour dit : je ne cherche personne non plus et ça ne va pas changer. » Au moins, maintenant, tout est clair entre eux. Ils peuvent continuer à faire comme si de rien était, et Esteban peut respirer un peu plus facilement. D'ailleurs, il semble se détendre considérablement sur sa chaise, comme débarrassé d'un poids qui lui pesait. « Alors ... Comment tu vas, toi ? » Ben quoi ? Maintenant qu'il sait, il peut.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 465
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : lallybroch (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Dim 24 Sep - 20:14

Elle n’avait simplement pas pu contenir le rire qui l’envahit quand elle entendit ce qu’Esteban avait à dire. Elle avait eu conscience qu’il avait une grande estime de lui-même et elle pouvait comprendre en partie le fait qu’il pense que les femmes étaient attirées par lui, parce que bon… c’était vrai. Mais là, il abusait. Elle le connaissait à peine, elle espérait clairement pas un mariage. Enfin, il paniquait sûrement pas à cette idée, enfin il n’a sûrement pas eu cette idée-là précisément. Mais bon, elle veut pas lui mettre le grappin dessus, pour le moment, elle réapprend à vivre. Elle veut réapprendre à se connaître, se redécouvrir après presque dix ans, où seule sa fille était sa priorité. Jun allait rester sa plus grande priorité, évidemment, mais elle avait compris il y a peu… qu’elle pouvait également prendre du temps pour elle et simplement vivre sa vie. En jetant un coup d’œil au jeune homme en face d’elle, elle remarque assez vite qu’il a l’air un peu largué par ce qui se passe. Elle peut comprendre. Elle se demande même si sa réaction ne va pas le vexer… même si dans le fond, c’est ce qu’il veut… pas de prise de tête, pas d’attachement. Elle lui fournit quelques explications, c’est nécessaire. Dans le fond, elle finit par le rassurer… ce qui est un peu idiot selon elle. Les gens se prennent vraiment beaucoup la tête. Juliet se dit qu’il a dû tergiverser et flipper un peu depuis qu’elle l’a recontacté et ça… ça la fait rire.

Et il avoue bien vite qu’il est soulagé. Elle lève les yeux au ciel. Il ajoute quand même une petite couche, il pense que le fait qu’il ne cherche personne ne va pas changer. Il a peut être raison, évidemment. Certaines personnes préfèrent rester seule. Mais elle se dit qu’elle trouverait ça amusant de le voir tomber dans les filets d’une nana. Pas elle, elle ne veut absolument pas de ça, pas encore. Elle sait qu’elle n’est pas prête pour une relation à long terme, elle doit réapprivoiser sa vie avant. Elle hoche la tête. "C’est bien noté." Elle sourit. Ses réactions sont drôles, d’un certain point de vue. C’est sûr que si elle était vraiment tombée sous son charme, elle aurait pu plus mal réagir. Mais là, c’est clairement pas ça et puis… même si Jun apprécierait sûrement beaucoup Esteban, Juliet se voyait pas du tout avec un mec du genre. C’était un coureur et il voulait le rester. Ce côté-là abordé, Esteban a l’air de se détendre un peu. Et il lui demande comment elle va. Elle lève les yeux au ciel, amusée. "Ça va super bien à vrai dire. J’ai profité des vacances pour emmener ma fille à travers le pays. On s’est fait un roadtrip toutes les deux. Elle a fêté ses 9 ans. On a fait toute la côte jusqu’en Floride pour voir Cap Canaveral et le centre spatial. Enfin, elle a eu un beau cadeau et moi j’ai pu me détendre quelques jours toute seule sur la plage pendant qu’elle passait ses journées au centre…" Elle hausse les épaules en prenant une gorgée de son verre. C’est un gars dragueur et célibataire, il a sûrement pas envie d’entendre parler des vacances d’une jeune maman et de sa fille de 9 ans… "Et toi alors ? Profiter un peu de l’été ?"


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Ven 6 Oct - 21:54

stranger in a strange land


Juliet & Esteban

C'est vrai, il a paniqué. Pour rien, fort probablement. Mais, dans le doute, il préfère s'en assurer. S'assurer qu'elle ne cherche pas plus, qu'elle ne s'est pas faite de fausses idées et que tout est bien clair entre eux. C'est le cas, il en est soulagé. Pas vexé parce qu'elle s'est un peu moquée de lui, pas vexé non plus parce qu'il est outré qu'elle ne veuille à ce point rien de plus avec lui. Non, juste soulagé. Il a beau avoir un égo monstrueux -on ne va pas se mentir-, il n'en reste pas moins ancré dans la réalité. Et il est content de savoir qu'il ne va -ni n'a- pas blesser Juliet. Elle a les mêmes attentes que lui -c'est-à-dire très peu- et c'est bien mieux ainsi. Du coup, il peut se détendre. Comme toujours, il reste un peu à distance, un peu sur la défensive aussi, mais il est quand même nettement plus à l'aise tout à coup. Cela doit se voir et se sentir, même s'il n'en fait pas une formalité. Pour combler le silence et s'assurer de n'avoir pas totalement coupé la discussion, il lui demande comment elle va. Ce n'est pas que la réponse ne l'intéresse pas, mais ce qu'il dit ensuite n'est pas des plus exceptionnels. Esteban quoi. « Woaw, je ne savais pas que ta fille avait déjà neuf ans. » C'est vrai, c'est un choc pour lui. Enfin, un étonnement, et c'est bien assez. « Mais tant mieux si tu as passé un bon été. » Et sa fille avec. Mais elle, il ne la connaît pas. Et selon toute vraisemblance, il ne la connaîtra jamais. C'est mieux comme ça.

Comme il ne sait pas quoi dire de plus là-dessus, Esteban est très clairement soulagé de l'entendre lui retourner la question. Pas qu'il ait très envie de parler de lui, de raconter sa vie et de détailler chacune de ses allers et venues de l'été, m'enfin c'est quand même mieux que de laisser un silence pesant s'installer. « Oui, j'ai profité. » Non, ce n'est vraiment pas assez ça, Esteban. Il se fustige mentalement pendant quelques secondes, puis prend sur lui et se lance. « Il n'y a jamais beaucoup de mouvement au garage pendant l'été, alors j'ai pu aller à droite et à gauche. » Ou pas. Il n'a, dans les faits, que très peu bougé de Redwood Hills cet été. Il avait pas mal de formalités à compléter au garage, d’administratif à clôturer et puis il y avait quand même quelques clients à satisfaire. Il a aussi beaucoup lu, s'est renseigné sur les dernières actions de la Rose Lunaire - dont la ville a bien voulu parler -. En gros, pas de grande expédition comme celle dont Juliet vient de lui parler. D'ailleurs, il va plutôt retourner sur ce sujet-là, ce sera toujours mieux que de parler de ses vacances -inexistantes- à lui. Toujours parler des autres plutôt que de soi-même, c'est le credo d'Esteban. « Vous êtes allées quand même assez loin ... Ta voiture a tenu ? » C'est qu'elle est vieille et même si Esteban a pu réparer ce qui n'allait pas, ça ne veut pas pour autant dire qu'elle tiendra des années encore et pour de si longues distances régulières.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 465
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : lallybroch (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Sam 21 Oct - 21:05

Dans le fond, elle trouve ça drôle et peut-être un brin vexant aussi. Comme si elle était du genre à sauter au cou de tous les inconnus qu’elle rencontrait. Enfin, c’était pas juste un inconnu quand même… elle était montée à son appartement en toute connaissance de cause et s’y était beaucoup amusée. En venant le retrouver aujourd’hui, elle n’aurait pas dit non pour remettre le couvert. Maintenant ? Elle ne savait pas trop. Bien qu’elle n’était pas sûre de lui dire non, elle voudrait pas le faire flipper pour rien encore… elle lui raconte rapidement ses vacances, consciente que c’est pas forcément hyper intéressant quand on connaît à peine la mère et pas du tout la fillette. Mais il a posé la question. Elle sourit à sa remarque, il fallait bien avouer que les gens qui ne les connaissait pas, avaient tendance à s’étonner de l’âge de sa petite. Elle l’avait eue assez jeune et puis… elle restait très en forme, heureusement. Elle sourit et hoche la tête. Oui, un bel été, aucun doute là-dessus. Jun en parlait encore en long, en large et en travers… à toutes personnes qui lançaient le sujet. Juliet trouve ça charmant, mais ça peut être fatiguant, elle en a bien conscience. Elle lui retourne la question, curieuse d’en savoir plus. Autant dire que sa réponse casse pas trois pattes à un canard, elle soulève un sourcil d’ailleurs. Il a profité… bon okay, c’est l’essentiel. À croire qu’il n’aime pas parler de lui, ce qui n’étonnerait pas spécialement la jeune femme. À part le fait qu’il a un garage et qu’il est outrageusement sexy, elle ne sait pas grand-chose de lui. Elle sourit amusée. "Tant mieux si la droite et la gauche étaient sympas…" Juste pour dire qu’elle se rendait bien compte qu’il ne voulait pas en parler, mais qu’elle ne poserait pas milles questions pour lui tirer les vers du nez.

Elle hoche la tête à sa question suivante. Oui, la voiture a tenu. "Une petite frayeur en Floride, mais tout s’est bien passé. J’suis consciente par contre que je vais devoir en changer…" Elle soupire doucement, elle sait aussi que les vacances ont pas mal grugé dans son budget, heureusement qu’ils y avaient quelques dividendes de la scierie qui devrait s’en venir. L’année avait été bonne, son frère l’avait confirmé il y a peu. Elle resta silencieuse un instant pensant à son budget et aux jonglages qu’elle pourrait faire d’ici les fêtes de fin d’année. Elle allait devoir parler à Andy, sa patronne… peut-être plus d’heure ou une augmentation… ou peut-être juste une avance sur salaire. "Je pense la changer avant qu’elle me tombe en rade entre les mains et que je me retrouve bloquée je sais pas où cet hiver… Tu vends des occasions ?" Elle est consciente que c’est tout ce qu’elle pourra s’offrir. Elles ont fait des folies cet été toutes les deux, mais ça devenait nécessaires, elles avaient eu besoin de voir autres choses toutes les deux et puis elles en avaient profité pour aller dire bonjour à Elias, un de ses amis d’enfance qui s’y était installé. Elles ne s’étaient pas attardées parce qu’il avait décidé de s’éloigner de Juliet en même temps qu’il se mariait. Leur histoire était compliquée et Juliet avait perdu son meilleur ami. Mais pour Jun, il avait accepté de les voir, il manquait à sa fille parce qu’il avait été très présent durant des années. Juliet, qui avait été fâchée contre lui au début, était maintenant heureuse qu’il se plaise dans sa nouvelle vie. Enfin c’était pas le sujet. Pour la voiture, si elle avait quelqu’un d’autre qu’un de ses frères pour l’aider… l’achat serait peut-être plus facile. Enfin, l’avis définitif serait sûrement donné par Judd… elle y connaissait que dalle en voiture et elle s’en fichait royalement… tant que ça roulait. "Autant que je fasse affaire avec quelqu’un que je connais."


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 956
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : morphine (ava) schizophrenic (code signa), © Ranipyaar (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Jeu 2 Nov - 11:11

stranger in a strange land


Juliet & Esteban

Non, Esteban ne fait pas de roman lorsqu'il s'agit de parler de lui. A vrai dire, c'est à peine s'il fait plus d'une phrase ... La faute à sa pudeur naturelle et au besoin flagrant qu'il a de se conserver en se repliant sur lui-même. Peut-être pas la meilleure idée qu'il ait jamais eue, mais c'est surtout ce qui lui permet d'être toujours là, plutôt en bon état de marche. Que voulez-vous, on ne le changera pas. S'il s'est toujours comporté ainsi, il ne faut pas s'attendre à autre chose. Alors, certes, c'aurait sans doute été préférable pour Juliet qui vient de lui poser une question sans être consciente de tout ça, mais c'est comme ça. Et Esteban ne le regrette pas. Pas même lorsqu'elle lui fait très clairement comprendre qu'elle a deviné qu'il n'avait pas envie de parler de lui. Que voulez-vous qu'il réponde à ça ? Il ne va quand même pas la démentir, ce serait un comble ! Et un mensonge éhonté que lui-même ne pourrait pas assumer. « Très sympas, oui ... » Loin de mal le prendre - cette espèce de petite moquerie sous-jacente -, Esteban se surprend même à sourire légèrement à son encontre. Elle est gentille, Juliet. Très gentille même. Et c'est agréable de passer du temps à ses côtés, même si le jeune homme ne peut pas prétendre mieux la connaître que ça. Ils ont passé de sacrés bons moments ensemble, et là le courant passe plutôt bien malgré l'incompréhension du départ. Cela s'est tassé et maintenant, Esteban s'intéresse à cet été. A la voiture qu'il se rappelle avoir réparé tout en ayant conscience de ne pas faire de miracles. Mais comme toujours, Esteban ne lance pas n'importe quelle discussion comme ça, sans savoir où il va. Il parle de voiture, de mécanique. Autant dire de quelque chose qu'il maîtrise très bien et qui lui permet de rester dans son élément. C'est plus sûr, et pour lui et pour elle.

Ce n'est pas étonnant, pour lui, d'apprendre que la voiture a quand même eu un problème. Au moins un. C'est logique. Au moins, Juliet a conscience du fait qu'elle va devoir en changer à un moment ou un autre. Il hoche la tête dans sa direction, pour bien souligner ce fait. Qu'elle sait mais qui n'est pas encore fait. C'était risqué de sa part, de se contenter de cette voiture-là pour un tel trajet. Enfin, ça a fonctionné pour elle et c'est bien l'essentiel. La question suivante, Esteban s'y attendait un peu. S'il vend des occasions ? La réponse est claire et nette mais comme Juliet reprend la parole, il n'a pas le temps de lui dire tout de suite. Ça ne tarde pas à être réparé. « Et bien ... Non. C'aurait été avec plaisir mais je ne vends pas de voitures. » Il sait que certains garages le font, et il aurait pu lui aussi se lancer dans ce genre de business. Mais ce n'est pas son truc, la vente et tout ça ... Il est bien sûr obligé d'en faire au quotidien avec son job tel qu'il est, mais ça ne va pas plus loin. Vendre des voitures, carrément ... Cela signifierait être vraiment très commercial, et avec lui c'est loin d'être gagné. Il en est à l'opposé. « Mais si tu veux, je peux te donner quelques adresses ? J'en connais deux ou trois qui sont fiables ... » Et qu'il connaît tout particulièrement. Esteban n'aura rien à y gagner, si ce n'est de savoir qu'il aura rendu service à Juliet. Et après l'histoire qu'il vient de faire -pour rien, du coup-, il lui doit bien ça. Au moins. Il aurait bien fait plus en étant celui qui lui aurait vendu une occasion, mais c'est perdu d'avance. « Je peux même te conseiller plus précisément sur les voitures, histoire que tu ne tombes pas sur un nouveau déchet. » Mais bon, ça, il lui pardonne : elle l'avait depuis plusieurs années.

_________________
We could be strangers in the night, we could be passing in the shadows, we couldn't be closer if we tried when we're caught in the headlights.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 465
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : lallybroch (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: stranger in a strange land (ft. Juliet)   Dim 5 Nov - 19:04

Esteban est un homme difficile à lire. Il parle très très peu de lui, il a plutôt l’air d’un homme d’action à vrai dire… et l’après-midi passé entre ses draps le confirment sûrement. Elle l’apprécie et avec lui, elle avait réussi à tout oublier, certainement pour cela qu’elle l’avait recontacté. Sa vie, elle ne voulait pas l’oublier tous les jours, elle l’aimait, la plupart du temps. Mais parfois, juste de temps en temps, ça faisait du bien de décrocher, de penser simplement à soi-même… d’être juste un peu égoïste. Ce qui n’était clairement pas facile quand on était maman célibataire et obligée de travailler de plus en plus pour pouvoir assurer de quoi manger sur la table. Oh, elle n’en parlait jamais, une certaine fierté l’en empêchait et puis elle n’aimait pas demander la charité. Elle était consciente qu’il y avait des chances qu’elle doive la demander quand même… enfin pas la charité mais un coup de pouce à l’un de ses frères, sûrement. Mais si elle pouvait l’éviter, elle le ferait. C’était de toute façon pour le jour pour avoir ce genre de pensée, elle avait envie de penser à autre chose et de simplement passer un bon moment. Que ça finisse à l’arrière d’une voiture ou qu’elle finisse seule dans son lit ce soir. Aucune de ces possibilités la gênait, elle avait juste envie de prendre un peu de temps pour elle. Et un repas au restaurant, sans sa fille, c’était clairement ça.

Ils parlent ensuite de voiture, sûrement un sujet sur lequel il n’y aura jamais aucun souci… rarement besoin de trop se dévoiler. Elle avoue quand même avoir eu un souci et veut savoir si lui vend des occasions. Ça serait le moyen de bosser avec quelqu’un qu’elle connaît et un gars qui a l’air honnête… elle se ferait comme ça pas trop arnaquer. Et merde, il en vend pas. Elle fait la moue. Il peut lui donner des adresses, bon ça peut être intéressant. Et la conseiller, ce qui serait encore mieux. Elle hoche la tête et puis pouffe de rire. "Un déchète… hey, mais c’est pas une poubelle non plus ma voiture !" Elle lève les yeux au ciel. "Bon, j’avoue que ça l’est un peu devenu. Mais elle a fait 7 ans, je l’ai bien soignée…" Elle l’avait même bichonnée, histoire qu’elle tienne le coup encore et encore. Mais il était bel et bien temps de s’en séparer. Elle aurait aimé pouvoir acheter une voiture neuve, mais une occasion était déjà hors budget pour la jolie blonde, tant pis. "J’aimerais surtout pas me faire avoir… j’m’y connais mal et je connais l’habitude de certains garagistes… prendre les femmes pour des connes vu que de toute façon elles ont aucunes idées…" Elle lui jette un coup d’œil. "Certains garagistes, j’ai bien précisé…" Un rire lui échappe. "C’est vital une voiture pour moi, donc il me faut quelque chose qui tienne la route, été comme hiver et qui tienne le coup plus d’un an… à un budget aussi réduit que possible." Bon, il fallait bien annoncer la couleur tout de suite.


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas
 

stranger in a strange land (ft. Juliet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Stranger in a strange land ♥ Raf && Tempy
» loar + stranger in a strange land
» djidane + stranger in a strange land [finie]
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Saint-Albans
-
Sauter vers: