AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 cheap thrills (ft. Lena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Sam 23 Déc - 23:05

cheap thrills


Lena & Esteban

Lena est vraiment beaucoup trop curieuse pour son propre bien ... Une fois de plus, Esteban lève les yeux au ciel. Pourquoi diable a-t-elle besoin de savoir tout cela concernant son appartement ? Le pire, c'est que cela ne semble pas la gêner le moins du monde ! Tout cela, elle le demande en espérant sincèrement obtenir une réponse. Et, franchement, Esteban ne sait pas s'il doit en rire ou en pleurer. Fidèle à lui-même, il ne fait ni l'un ni l'autre. Il se contente de la regarder sans rien dire, sans même sourire. Que répondre à cela ? C'est dingue, comme elle parvient si aisément à le prendre de court ! Et à l'emmener sur des terrains où il n'a pas pour habitude d'aller. Pas parce que c'est dangereux, mais parce que ... Et bien parce qu'il est toujours très habile, et évite d'avoir à parler de lui en toutes circonstances. Pas ce soir, de toute évidence. En plus de tout cela, elle parvient à lui poser des questions qui ne lui posent pas plus de soucis que cela. Après tout, pourquoi ne pas lui dire à peu près à quoi ressemble son appartement ? Cela ne l'engage à rien. A rien du tout. Et c'est mieux que de rester là, silencieux, et occupé à la regarder sans mot dire. « J'ai ... Je n'ai pas de style particulier, en fait. J'imagine que la décoration de mon appartement me reflète assez bien. » C'est-à-dire qu'il ne se soucie pas de cela, et que c'est très certainement ... Vide et impersonnel. Il a bien deux tableaux accrochés au mur, mais aucune photo. Il ne cherche pas à étaler sa vie, même en sachant que personne - ou presque - n'y mettra les pieds. Il est comme ça.

A son tour, Esteban porte sa bière à ses lèvres. Quoi qu'il dise et pense de l'alcool, c'est le genre de boisson qu'il apprécie beaucoup. Pas en trop grande quantité, mais il l'apprécie tout de même. « Alors là ... Mystère. Et n'espère pas que j'expérimente sur toi, c'est niet. » S'attendait-elle vraiment à ce qu'il s'affaire à lui montrer ce dont il est capable ? Même pas en rêve ! Ce n'est pas elle, le problème. C'est qu'il n'a pas envie qu'elle se fasse de fausses idées. Pire encore, il n'a pas envie de se laisser atteindre par ses mots sortis de nul part. Il se fiche bien, de toute façon, de ce qu'elle peut penser et s'imaginer de lui. Cela ne le choque pas, cela ne le touche pas. En aucune manière. « Tu pensais vraiment réussir à m'avoir avec des questions pareilles ? Tu peux me penser puceau si cela te chante, cela ne changera absolument rien à ma vie ! » Oh, c'est certain ! Il en dormira tout aussi bien ce soir, et les autres nuits à venir. Il s'en fiche. « Et arrête de me jeter des cacahuètes dessus, ou je m'y mets aussi et tu vas te ridiculiser parce que je vise bien mieux que toi ! » C'est qu'il se surprendrait presque à faire des plaisanteries et à entrer dans ses jeux ridicules ... Presque. Il n'en est pas encore là. Mais qui sait, peut-être que cela finira par arriver ? Avec Lena, il semblerait qu'il faille se préparer à toute éventualité ...

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 171
PSEUDO : Julie
AVATAR : indyamarie-jean
CREDITS : Schizophrenic/ Esteban, futur mari de Lena.
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Mer 27 Déc - 0:10

Baba
Esteban & Lena
Lena eut une grimace en imaginant l’appartement, il devait être vide, bien rangé, impersonnelle, coincé comme un manche à balai et aussi tendu qu’une corde à linge. Bon il y avait un petit progrès, il lui avait répondu alors qu’il n’aurait même pas pris la peine de le faire il y a encore quelques jours.

Il y avait du progrès, Lena en était presque émue. Elle posa ses deux mains sur le visage d’Esteban et s’essaya à l’hypnose se demandant à quel moment il allait lui en mettre une. Regardes moi, je ne suis pas ton père, mais je vais te faire sourire. Tu vas sourire, sens ma puissance psychique, tu vas sentir les traits de ton visage remonter légèrement. Bon ok, cela ne marche pas, arrête de me regarder comme ça, tu es mon petit rat de test laboratoire. Lena lui claqua un bisou sur la joue et lui fit même un câlin avant de décider d’arrêter la torture pour quelques minutes. Le pauvre avait l’air au bout de sa vie, était-ce vraiment de sa faute si torturer Esteban était l’une de ses activités favorites sur cette foutue planète. Il préférait peut-être que Lena torture un être innocent à la place ? Elle était certaine que non.


Lena éclata de rire à sa remarque avant de secouer la tête. Je n’imagine rien, cela ne m’empêchera pas de dormir ce soir. Puis je sais qu’une petite partie de toi m’aime bien alors tes mots n’ont aucune valeur. Seuls les actes compte Esteban, les mots ne veulent plus rien dire, aujourd’hui on dit je t’aime ou autres débilités comme si on disait je vais chercher le pain alors je préfère les gestes.

Lena fronça les sourcils devant son speech avant de prendre une gorgée de bière puis de recommencer à lancer des cacahuètes sur Esteban. Si tu veux te battre, je n’ai aucun souci avec cela. J’ai grandi avec un frère qui m’a appris à lancer, tu ne me battras jamais au lancer de cacahuète surtout que tu es plus trapu que moi et donc plus facile à atteindre. Tu fais du sport ? On pourra faire du sport ensemble non ? Comme cela on passerait du temps ensemble et je ne t’embêterais pas trop, juste quelques bisous et quelques câlins pour te rappeler que je t’aime bien malgré tout. Elle lui fit un clin d’œil avant de finir sa bière, n’étant pas fan de la gueule de bois, elle préféra s’arrêter là.


Lena savait qu’elle parlait sûrement trop, qu’elle était trop tactile et elle se doutait qu’Esteban n’allait pas super bien réagir, mais elle ne pouvait pas être moins elle ou essayer d’être moins chiante d’un claquement de doigt. Puis elle était excitée, elle passait un moment avec une personne qu’elle commençait à apprécier mine de rien et cela la comblait de joie. La brune n’était pas une fille compliquée, elle se contentait du peu que la vie lui donnait et voyait toujours le verre à moitié plein. Il ne fallait jamais désespérer et la vie était belle. Elle songea à cela en posant sa tête entre ses bras arrêtant son lancer de cacahuètes pour rester tranquille un moment profitant des bruits du bar. Elle n’aimait pas le silence, mais dans ce cas-là, elle devait bien avouer qu’il lui faisait du bien, il l’aidait à se calmer tranquillement.



B-Ever
.


Dernière édition par Lena Jennings le Dim 7 Jan - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Dim 31 Déc - 17:30

cheap thrills


Lena & Esteban

Décidément, Lena est capable de tenter tous les subterfuges pour le faire parler ou, au moins, le faire sourire. Mais cela ne fonctionne pas, jamais. Pas avec quelqu'un comme Esteban. Et alors qu'elle prend son visage entre ses mains pour tenter de l'hypnotiser de toute évidence, il ne bouge pas. Ne bronche pas non plus. Et contrairement à ce qu'elle semblait penser, aucun sourire ne vient étirer ses lèvres. Non, certainement pas. « Et maintenant tu me traites de rat ... De mieux en mieux, vraiment. » En même temps, c'est de sa faute à lui. Depuis leur première rencontre, il sait à quoi s'attendre avec Lena. Elle est complètement dingue, perchée, tout ce que vous voulez. Alors en acceptant de venir ici avec elle, il a pris des risques tout à fait considérés. Ce qui ne l'empêche pas de ne pas regretter. Pour passer le temps, y'a pas mieux qu'une personne comme elle. De ce qu'il en sait en tout cas. Elle préfère les gestes. Esteban fronce les sourcils en la regardant, désormais à distance respectable l'un de l'autre. Non mais qu'est-ce qu'elle s'imagine ? Que, comme elle, il va soudain se mettre à lui faire des bisous et des câlins ? Elle peut toujours rêver, ouais ! Ce qu'il se contente de faire, lui, quand elle a une crise comme celle qu'elle vient de faire, c'est de ne plus bouger ... Et d'attendre que cela lui passe. Ce n'est peut-être pas très poli, diraient certaines personnes, mais c'est de cette façon qu'il fonctionne et il entend bien ne rien changer à cela.

En même temps, il a comme l'impression que Lena, elle non plus, ne va pas changer. Elle continue sur sa lancée et c'est sans doute lorsqu'elle ne parle plus du tout que c'est inquiétant. Mais elle ne le fait pas, sans doute n'en est-elle même pas capable. « Je fais du sport, oui ... Mais sans toi. Pitié, sans toi. » Non parce que là faut pas déconner non plus ! Les moments où il fait du sport, il aime bien être tranquille, sans personne pour le déranger ou lui parler sans cesse comme si sa vie en dépendait. Faire du sport avec Lena ... L'horreur absolue pour quelqu’un comme Esteban. Et soudain, l'impensable se produit. D'elle-même, Lena se calme. Et devient silencieuse, la tête posée sur ses bras. Esteban fronce de plus bel les sourcils, doit avoir une expression de six mètres de long. Qu'est-ce qu'elle nous fait ? Même pour quelqu'un comme lui, c'en est presque inquiétant. Si bien qu'il fait l'erreur - il a le sentiment en tout cas, d'en faire une gigantesque en osant rouvrir les hostilités - de parler. Lui. « Et ben dis donc ... Je dois dire que cela fait incroyablement bizarre quand tu ne parles plus. Cela ne doit pas t'arriver bien souvent. » En réalité, il ne la connaît pas ... Alors il ne sait pas. Mais de ce qu'il en a vu jusque-là, il le pense. Et très fortement.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 171
PSEUDO : Julie
AVATAR : indyamarie-jean
CREDITS : Schizophrenic/ Esteban, futur mari de Lena.
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Dim 7 Jan - 18:06

Baba
Esteban & Lena
Lena éclata de rire devant la réaction du jeune homme, il n’avait pas l’air de s’être vexé pour le plus grand plaisir de la jeune femme. D’ailleurs elle n’avait pas voulu l’insulter de rat, elle s’était juste mal exprimée puis être un rat pouvait être assez mignon. La preuve, il y avait un film sur un célèbre rat cuisinier, donc son surnom pouvait être en compliment en quelque sorte. Elle lui fit un bisou sur la joue avant de reprendre la parole s’amusant avec la veste de son compagnon de bar. Mais tu es mon petit rat favoris, tu es un rat savant, là je m’enfonce non ? Je ferais mieux de me taire, mais je sais que ton petit cœur bat pour moi, le cœur que tu possèdes, même si tu essayes de faire croire que tu n’as pas de cœur. Je sais que sous ce côté glaçon, il y a un petit cœur qui bat, si je te propose de te réchauffer, tu vas encore prendre peur et tu vas penser que je veux abuser de toi. Ce n’est pas le cas mon mignon, je t’ai déjà dit, notre amour est impossible, non ne pleure pas mon amour, nous devons être fort.

Elle joua la scène de façon mélodramatique avant de se taire, elle avait juste répondu à sa réflexion sur le mot rat, elle ne voulait pas créer d’histoire et elle pensait vraiment qu’Esteban allait profiter de ce moment de silence pour s’en remettre, pour son plus grand étonnement, ce ne fut pas le cas.


Elle regarda étrangement Esteban avant de lui faire un sourire, il l’appréciait quand même, la preuve il voulait qu’elle continue à parler. J’ai l’impression que tu t’inquiètes pour moi, je vais bien ne t’en fait pas, je t’accordais un moment de silence, comme les enfants en maternelle. Ils ont un moment sieste puis je me tais parfois, ce n’est pas parce que je suis une pile électrique que je suis tout le temps en forme, je reste un être humain, même si je suis comme toi, je n’aime pas montrer mes émotions. Toi tu es froid, moi je te souris, deux techniques pour un même résultat, tu peux commencer à sortir les mouchoirs, c’est niais. Elle fit la grimace avant de se taire à nouveau, elle n’aimait pas parler de cela. Elle n’aimait pas montrer ses faiblesses, elle n’aimait pas dire qu’elle n’allait pas bien, elle préférait souffrir ou pleurer discrètement.


Lena était assez discrète, pas dans la vie courante où elle se faisait régulièrement remarquer, peu de personnes savait ce qui se passait dans sa vie privée, elle était assez discrète sur sa vie intime ne voulant pas faire perdre son temps aux personnes autour d’elle.

Pour changer de sujet, ton garage va bien ? Tu as rencontré une cliente sexy ou un client sexy ? Je ne sais même pas si tu aimes les femmes ou les hommes, si tu as besoin d’ne parler et je sais que tu as besoin d’en parler. Et on fera du sport ensemble méchant bonhomme, je te forcerais bel homme.



B-Ever
.


Dernière édition par Lena Jennings le Sam 20 Jan - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Dim 14 Jan - 20:19

cheap thrills


Lena & Esteban

De toute évidence, Lena aime par-dessus tout faire des bisous à tout va. Esteban, bien sûr, en est quelque peu dérangé. Mais à mesure que les secondes s'écoulent, c'est presque comme si ... Et bien, comme s'il s'y était habitué. Il ne dit plus rien à ce propos et, à vrai dire, ne s'en rend pratiquement plus compte. Pratiquement, hein. Il ne faut rien exagérer tout de même. « Mon dieu ... Mais tu es donc vraiment complètement dingue. » C'est la seule réaction qu'il peut avoir après le spectacle que vient de lui offrir Lena. Non, vraiment, on en est là. Il ne sait pas comment se comporter, comment réagir face à tout ce qu'elle a dit à l'instant. Mais il y a bien une chose sur laquelle il s'imagine sans problème revenir. Il va le faire, donc. « Et non, je n'ai pas de cœur, ne te trompe pas sur le sujet. » Ben quoi ? C'est ainsi qu'il voit les choses. Ainsi qu'il a envie qu'elles se poursuivent. C'est la vie, il n'y a rien à redire là-dessus. Rien du tout. Et dire que tout cela est parti du fait qu'elle l'ait traité de rat ... Rien de tout cela n'aurait dû se produire, et puis c'est tout. Mais Lena fait une montagne de tout. Elle a un talent - sans doute inné - dans l'art du théâtre et du dramatique. Sûr qu'elle aurait dû poursuivre une carrière là-dedans.

Comme si Esteban était un peu suicidaire dans le fond, il est celui qui relance la discussion lorsque celle-ci semble se tarir. C'est que le silence de Lena est aussi soudain et inattendu qu'inquiétant. Esteban n'est pas habitué à cela venant d'elle. Et, bien sûr, elle se rattrape vite en parlant pendant ce qui lui semble être des heures. Ce ne sont, en réalité, que quelques pauvres secondes. Mais elle les comble aisément en parlant de tout son saoul. « C'est niais parce que ... Tu es niaise, non ? Il me semble que c'est aussi simple que cela. » Un brin méchant, le Esteban. Mais elle devrait savoir, maintenant, qu'il est ainsi fait. Il ne va pas se freiner parce que, de son côté, Lena est plutôt sympathique. Un peu trop bavarde cela va de soit, mais sympathique quand même. Elle a une nette tendance à outrepasser le cercle de sécurité d'Esteban, et à poser des questions indiscrètes à tout va, mais elle n'en devient pas désagréable pour autant. « Mon garage se porte comme un charme, je te remercie. Et ce sont les femmes que j'aime. Les femmes silencieuses, mystérieuses et jamais trop en recherche de sérieux. » Au moins, les choses sont claires. « Et je dois dire que je suis dans le flou complet par rapport à ton orientation. T'es peut-être plus mystérieuse que je ne le pensais, finalement. » Ou pas.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 171
PSEUDO : Julie
AVATAR : indyamarie-jean
CREDITS : Schizophrenic/ Esteban, futur mari de Lena.
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Sam 20 Jan - 0:21

Baba
Esteban & Lena
Parce que tu avais encore un doute ? Tu me déçois presque et ne me fais pas croire que tu n’as pas de cœur. Tout le monde en possède un, même toi monsieur le gros dur qui n’aime personne. Je sais que tu m‘apprécies, sinon tu m’aurais déjà envoyé chier, tu n’assumes pas. Lena ne rajouta rien de plus, s’il ne voulait pas assumer qu’il avait bon fond tant pis pour lui. Ce n’était d’ailleurs même pas une question de bon fond, sa réflexion était juste débile.

A moins d’être un psychopathe, aucun être humain ne pouvait revendiquer le fait de n’avoir aucun cœur. Tout le monde avait un cœur, plus ou moins développé, mais tant que la personne n’avait pas de maladie mentale, elle était capable de s’attacher à quelqu’un. Esteban n’avait peut-être jamais rencontré les bonnes personnes puis d’après les souvenirs de la brune, il avait des parents, il devait bien les aimer un minimum non ? Enfin la relation qu’il entretenait avec ses parents ne la regardait pas. Elle savait juste qu’il avait bien plus de cœur qu’il ne le pensait, sa réflexion ‘intriguait, elle n’avait pas cette image de lui et elle se demandait ce qui pouvait donner l’impression au jeune homme de ne pas avoir de cœur.


Elle lui donna une tape dans le bras lorsqu’elle l’entendit l’insulte de niaise. Saleté va ! Je ne suis pas niaise, l’amour c’est de la merde, les princesses Disney me filent la gerbe. Les femmes ne sont pas comme cela, je n’attends pas dans mon château qu’un homme vienne me sauver, c’est complètement con, tu sors, tu tues le dragon et tu es libre. Je déteste ce genre d’histoire, surtout qu’ils ne meurent pas à la fin, tu as déjà remarqué qu’il n’y a que le méchant qui meurt à la fin ? Le méchant devrait survivre pour une fois, pourquoi c’est toujours lui qui meurt ? Lena but une gorgée de sa bière, heureusement elle ne se vexait pas si facilement, parce qu’être qualifié de niaise était une insulte pour elle. Bon elle l’avait traité de rat, un partout, balle au centre.

Elle le regarda étrangement lorsqu’il décrivit sa femme parfaite reprenant encore une fois la parole sans vraiment pouvoir s’en empêcher. Tu es sérieux ? Tu cherches le genre de femme qui accepte de mettre une laisse et d’aboyer si leur mec leur demande ? Tu cherches le genre de femme silencieuse, juste bonne à imiter les chiens dans les voitures. Tu sais ceux qui bougent la tête de haut en bas, tu vas avoir une de ces vies chiante, au moins avec moi tu aurais du piment. Aie caramba !

Elle mima une danse mexicaine approximative en plein milieu du bar avant de se rasseoir sur son tabouret vidé de son énergie. Enfin Lena ne restait jamais longtemps en manque d’énergie, mais elle allait avoir besoin d’un moment de calme. Il ne fallait pas croire ! Raconter des conneries et faire des danses débiles demandaient beaucoup d’énergie, elle mit sa tête entre ses bras après avoir répondu au jeune homme. A ton avis, j’aime quoi ?  



B-Ever
.


Dernière édition par Lena Jennings le Lun 29 Jan - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Ven 26 Jan - 23:36

cheap thrills


Lena & Esteban

De toute évidence, Lena aime avoir raison. Elle insiste sur le fait qu'il a forcément un cœur, que ce n'est pas possible autrement. Alors, oui, en termes de logistique, c'est évident qu'il en a un. Mais c'est plus sur un plan métaphorique qu'il envisage cela : non, il n'a pas de cœur. Pas assez, du moins, pour accepter que quelqu'un partage sa vie. C'est peut-être une peur ancestrale, qui remonte à des temps archaïques mais Esteban, lui, vit dans l'instant présent. Alors le pourquoi du comment, il s'en fiche complètement. « C'est vrai que je ne t'ai pas encore envoyé chier. Mais qui sait, peut-être que ça va venir ? » Ou peut-être que c'est autre chose. Qu'elle l'amuse, le distrait et qu'il apprécie de passer du temps avec elle pour cette raison. Pas parce qu'il l'apprécie un peu trop, ou n'importe quelle connerie de ce genre qu'elle semble prête à croire. Enfin ... Peu importe. « Bon OK ... Disons que tu n'es pas niaise alors. » Sinon, elle va faire une crise cardiaque là, tout de suite. Et cela briserait la très bonne soirée - sentez l'ironie - d'Esteban. « Tu dis ne pas aimer les princesses mais tu as l'air d'avoir vu ou lu beaucoup de Disney, pour savoir comment ça se finit à chaque fois. » Pointer les incohérences dans les discours, la passion première d'Esteban. Enfin, l'une des.

A noter également : Lena ne semble pas très bien prendre la description faite par Esteban de sa "femme idéale". Bah quoi ? C'est elle qui s'emballe et qui tire des conclusions qui ne sont pas. Lui, il n'a jamais évoqué de laisse et d'aboiement ... N'importe quoi ! Mais avant qu'il ait pu tenter de se justifier ou, au moins, rétablir la vérité, Lena se lève, se place au milieu du bar et entame une espèce de danse ridicule. En assemblant les éléments, Esteban croie deviner qu'elle s'essaye à la danse mexicaine ... Ok, ce n'est pas forcément efficace il faut bien le dire. Quand elle revient, Esteban a les sourcils froncés et un air perplexe collé au visage. « Je n'ai jamais parlé de laisse ... Je n'aime juste pas le trop. » Entendre par là qu'il n'aime pas qu'on soit trop expansif, trop remuant, trop bruyant, trop tout, en fait. Autant dire tout ce que Lena est. « Tu aimes ... Tu t'aimes toi ? Et tu aimes les chats peut-être ? Non, je n'en sais rien en fait. Mais je suis sûr que tu ne vas pas tarder à tout me dire. » Bavarde comme elle est, l'inverse serait étonnant. Mais ça lui va bien à Esteban, si ça peut l'empêcher, lui, d'avoir trop à parler.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 171
PSEUDO : Julie
AVATAR : indyamarie-jean
CREDITS : Schizophrenic/ Esteban, futur mari de Lena.
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Lun 29 Jan - 12:49

Baba
Esteban & Lena
Elle savait bien qu’elle n’agaçait pas Esteban, autant qu’il le prétendait, elle ne le connaissait pas par cœur, mais elle se doutait qu’il serait déjà parti si elle l’embêtait tant que cela. Il n’avait pas l’air d’être le genre d’homme à s’encombrer d’une personne qu’il n’aimait pas et il n’avait pas l’air d’avoir sa langue dans sa poche alors sa réflexion fit juste rire Lena. Si vraiment je te ferais chier, tu ne serais plus là depuis longtemps. Mon petit rat, je crois que le feeling passe bien entre nous. Inutile de me répondre, je sais que tu n’as pas de cœur, que tu es un gros dur et blablabla.

Elle prit une gorgée de sa boisson sur ces dernières paroles étant certaine de ce qu’elle affirmait, mais comme elle l’avait dit, il allait sûrement nier ou alors il allait admettre l’amour qu’il éprouvait pour elle, c’était tellement beau qu’elle résista difficilement à lui déposer un nouveau bisou sur la joue. Lena était tactile, elle n‘avait aucune arrière-pensée, elle aimait juste donner de l’affection.

Elle le regarda étrangement lorsqu’il lui parla des films Disney. Tu as eu quel genre d’enfance exactement ? Je peux comprendre que tu n’es pas vu les derniers Disney qui viennent de sortir, mais rassure-moi, tu as déjà vu le Roi Lion. Tes parents te mettaient quoi à la télé ? Ils n’aiment pas te mettre des dessins animés, moi je regardais des dessins animés dits de mec, l’avantage d’avoir un grand frère. Mais vu que je suis une manipulatrice hors pair mon rat, je savais m’arranger pour regarder Cendrillon ou autres. Je n’assume pas vraiment.


Lena éclata de rire lorsqu’il parla de trop, elle savait qu’il devait parler d’elle et elle se doutait bien qu’ils ne pourraient jamais être en couple, ils finiraient par se taper dessus. Tu rêves d’avoir une femme qui est l'inverse de moi, mais il te faut ton opposé, sinon tu ne te débloqueras jamais. Il faut lâcher du lest, tu t’amuses parfois ? Je peux te faire un câlin ? Tu me désespères. Et je te laisse deviner, je suis tellement mystérieuse.

Lena était la femme la moins mystérieuse du monde, mais il avait l’habitude de ses conneries et il allait sûrement passer à autres choses, elle n’était même pas certaine que la réponse l’intéresse vraiment. Lena assumait sa sexualité, mais elle ne voyait pas l’intérêt de le crier sur tous les toits puis si elle avait voulu une histoire avec lui, il aurait déjà été au courant. Lena ne savait pas draguer, elle allait juste vers la personne et elle la réquisitionnait, elle ne forçait personne, mais ses techniques marchaient en général. Enfin elle avait déjà connu des rejets, elle ne pouvait pas plaire à tout le monde. Personne ne pouvait plaire à tout le monde.



B-Ever
.


Dernière édition par Lena Jennings le Mer 7 Fév - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Dim 4 Fév - 13:38

cheap thrills


Lena & Esteban

Elle n'a pas tort, quand elle dit qu'il ne serait plus là si elle le faisait vraiment chier. C'est pour cette raison que, pour cette fois, Esteban accepte d'abdiquer. A quoi bon prétendre le contraire ? C'est d'une évidence affligeante. Comme quoi, il n'est peut-être pas aussi mystérieux qu'il peut chercher à l'être ... Lena l'a déjà plutôt bien cerné. Pour la forme, Esteban lève quand même les yeux au ciel avant de balayer l'air d'un revers de main, comme pour mettre de côté tout ce qui vient d'être dit. Rien ne sert de revenir là-dessus, et il le sait. De toute façon, la discussion ne se tarit pas. En effet, Lena semble avoir un effet assez surprenant sur la situation, et un peu sur lui aussi peut-être. A cause d'elle - et non pas grâce à, n'exagérons rien -, Esteban trouve le moyen de parler plus qu'il n'en a l'habitude. « J'ai eu une enfance très heureuse, ne t'en fais pas pour moi. Ce ne sont pas les Disney qui font tout ! » Petit mensonge en passant. Mais Esteban n'est pas du genre à se plaindre. Et puis, à ses yeux, il n'a pas de quoi envier l'enfance des autres, encore moins celle de Lena à propos de laquelle il obtient quelques informations, à l'instant. « Je n'ai jamais vu Le Roi Lion ni aucun autre Disney de ce type. »

Mais de cela, elle aurait presque pu s'en douter, non ? Esteban a parfois l'impression que sa personnalité est écrit en lettres rouges sur son front. Mais non. Son look ne suffit pas à refléter la personne qu'il est à l'intérieur. Faut dire qu'il est quand même assez complexe, comme type. On ne sait jamais vraiment sur quel pied danser avec lui, parce qu'il est capable de passer du blanc au noir en un rien de temps, du chaud au froid en un claquement de doigts. « Tout le monde n'a pas besoin d'être comme toi pour s'amuser, tu sais ? » Un petit rire ironique lui échappe. Croit-elle vraiment qu'il faut être comme elle pour être heureux ? C'est quand même dingue, ça ! « Et non, pas de câlin ou je risque de partir pour de bon cette fois. » C'est qu'elle a trop de possibilités entre ses mains. Sans trop de problème, elle pourrait le faire fuir. Et peut-être que, dans le fond, elle ne le sait pas. « Tu penses vraiment que je suis homme à me laisser changer par une femme ? On aura tout entendu ce soir, dis donc ... » Peu importe avec quel genre de femme Esteban peut être, jamais il ne change qui il est, et ses convictions profondes. Bon, c'est peut-être aussi parce qu'il n'est jamais très longtemps avec une seule et même femme ... Mais alors rien qu'un peu.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 171
PSEUDO : Julie
AVATAR : indyamarie-jean
CREDITS : Schizophrenic/ Esteban, futur mari de Lena.
ÂGE : 26

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   Mer 7 Fév - 13:01

Baba
Esteban & Lena
Ne pas voir un Disney pendant son enfance était vraiment étrange, on regardait toujours un Disney, au moins une fois dans sa vie. Il faisait quoi le matin avant d’aller à l’école ou les jours où il n’avait pas classe ? Il avait eu une enfance particulière quand même, Lena n’avait pas été élevé devant une télé, mais elle connaissait ses basiques. Le fait de savoir qu’Esteban n’avait vu aucun Disney lui donna l’idée d’une autre soirée devant des films Disney après un bon repas. Elle ne savait pas s’il allait accepter, mais elle n’était pas le genre à reculer devant l’adversité.


On doit corriger cela, ton enfance triste doit être éclairée de mille couleurs. Je viendrais chez toi et on se fera un marathon de film Disney. Enfin on ira chez moi vu que tu es un mec super-mystérieux qui ne laisse personne rentrer chez lui. D’ailleurs si ta voisine fait une attaque, tu l’as laisse rentré chez toi ou tu l’as regardé mourir devant ton paillasson ? Lena sourit en prenant une gorgée de sa bière taquinant le jeune homme, elle n’allait pas lui faire des reproches sur sa façon de vivre. Elle en avait un peu rit à faire, enfin tant qu’il était vraiment heureux en vivant comme cela.


Je sais que tu n’as pas besoin d’être comme moi pour t’amuser, mais il faut une juste mesure entre toi et moi. On devrait faire un enfant, il serait parfait. Le mélange de ton côté coincé et celui de ma folie ferait un mélange de rêve, on le programme quand ? Par contre, tu te le portes, je n’ai pas le corps pour avoir un enfant. Par contre toi, vu ta morphologie. Lena lui fit un clin d’œil avant d’éclater de rire en voyant sa tête. Elle lui fit un câlin pour se faire pardonner se moquant bien de son refus, elle avait juste posé la question pour être polie, la réponse lui importait peu. Elle avait un fond sadique en y réfléchissant bien, elle devait peut-être se pencher sur ce trait de personnalité qu’elle possédait apparemment.

Elle s’amusa avec les piques de la veste d’Esteban réfléchissant à son commentaire concernant la femme qui pourrait le changer. Tu ne peux pas dire qu’une femme ne te changera pas, à partir du moment où tu te mets en couple, ta transformation a déjà débuté. Tu ne t’en rends même pas compte au début, mais quand tu aimes, tu changes pour plaire à l’autre. Regarde tes histoires d’un soir, je pense que tu es plus amical quand tu dragues une femme qu’avec quelqu’un d’extérieur donc tu modifies ton comportement en fonction des attentes de ton interlocuteur. Comment peux-tu affirmer que tu ne changes pas, c’est impossible de ne jamais changer, on change tous. C’est bien pour cela que je privilégie le célibat, je veux rester moi-même.



B-Ever
.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: cheap thrills (ft. Lena)   

Revenir en haut Aller en bas
 

cheap thrills (ft. Lena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Lena Thrain [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Waterfall Avenue :: The Garnet
-
Sauter vers: