AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 Keep calm and be Michalak. (Alarik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 582
PSEUDO : pop'n gum
AVATAR : cara delevingne
CREDITS : noralchemist. (avatar) tumblr (gifs)
ÂGE : 24

MessageSujet: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Dim 5 Nov - 18:05

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

Resserrant les pans de sa veste contre elle pour résister au vent, Mila traversa le jardin Benito sur les talons pensant certainement que quelqu’un allait enfin se décider à jouer lui. Amusée la jeune fille récupéra sa balle et la lança un peu plus loin prenant bien soin de tourner le dos à la maison des voisins. Du moins, ce qu’il en restait. Elle faisait de son mieux pour ne pas y penser. Elle faisait de son mieux pour agir normalement, sans réellement savoir si elle y parvenait ou non. Ses vieux souvenirs ressurgissaient sans prévenir. Piqure de rappel de tout ce qu’elle avait vécu et surtout de tout ce qu’elle avait essayé d’oublier. Pourtant chaque image était si nette qu’elle aurait juré que tout cela ne remontait pas à déjà quinze ans et à présent elle en avait un rappel constant dès qu’elle mettait un pied dehors ou qu’elle regardait par la fenêtre. Mais au moins, cette fois-ci, personne n’était resté coincer à l’intérieur et la plupart du temps c’est avec cette pensée qu’elle essayait de se rassurer. Qu’elle essayait de repousser ses propres démons en s’occupant l’esprit. Avec tout ce qui passait à sa portée : promener Benito, écouter de la musique, sortir avec ses amies, passer un peu de temps avec sa tante et envahir la cuisine toujours un peu plus. Elle s’enfermait dans son monde parce que c’est ce qui lui permettait d’oublier, parce que c’était là qu’elle ressentait le moins de chose et parce que, pour la première fois depuis des jours, c’était là qu’elle se sentait en sécurité. C’était faux et éphémère mais c’était rassurant. La petite blonde arriva au fond du jardin alors que Benito la rejoignait, lâchant la balle qu’il avait ramenée alors qu’un éclair de folie -sans doute- le traversait. L’habitude aidant, Mila eut le réflexe d’attraper son collier pour le retenir. « Laisse-le. Je t’ai déjà dit qu’il était pas comestible. » Et elle n’était pas certaine que Thor, son hérisson, soit le plus effrayé par cette rencontre. Peut-être qu’elle devrait laisser le chien faire sa connaissance finalement, il n’y retournerait certainement pas une deuxième fois. L’empêchant d’avancer d’une main, elle vérifia l’état de la petite maison qu’elle lui avait fait. Elle l’avait trouvé un jour dans le jardin en plein hiver et avait supplié sa tante de longues minutes pour pouvoir le garder, promettant de se débrouiller seule avec alors qu’Ellie déclinait toute responsabilité si jamais un jour Benito s’en approchait. A l’époque, Mila avait simplement hoché la tête repartant dans le jardin son hérisson entre les mains en sautillant de joie. Et Thor était toujours là. N’en déplaise à Benito.

Mais même ce dernier l’oublia quand la jeune fille lança à nouveau sa balle, faisant le tour de la maison. Elle arriva à l’avant en même temps que le facteur et esquissa un sourire en récupérant le courrier. La petite blonde jeta distraitement un coup d’œil aux enveloppes qu’elle avait dans les mains alors que Benito repartait en courant après la balle qu’elle venait de lancer. Son regard bloqua sur l’une d’entre elle. Ce n’était pas à son nom mais le logo dessiné dans un coin l’appelait et elle l’ouvrit alors qu’un grand sourire étirait ses lèvres au fur et à mesure de sa lecture. Elle avait envoyé cela des semaines auparavant si bien qu’elle avait fini par penser qu’elle n’aurait jamais de réponse ou bien que les organisateurs avaient fini par deviner qu’elle n’était pas vraiment Alarik Sørensen et qu’ils avaient refusé sa candidature en conséquence. Repliant la lettre, Mila courut jusqu’à l’entrée, ouvrant la porte à la volée. « AL ??! » lança-t-elle à peine entrée et elle abandonna ses chaussures, sa veste et le reste du courrier dans l’entrée, continuant sa course jusqu’au salon pour la finir dans une glissage plus ou moins contrôlée. « Ah, t’es là ! » Pas très étonnant puisqu’il venait de lui répondre mais Mila n’était plus en mesure de partir dans de grandes réflexions. Elle releva des yeux brillants de malice vers Alarik et lui tendit la lettre avec un grand sourire. « C’est pour toi. » Et comme il ne semblait pas comprendre l’importance de la situation, elle prit soin d’ajouter : « Tu devrais la lire. Maintenant… » Sourire intact mais elle était impatiente, elle !

   

_________________
enjoy ♒︎ Life is too short to worry about stupid things. Have fun. Regret nothing, and don't let people bring you down. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Vénérable Ours
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2121
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDITS : Schizophrenic (avat) + Tumblr
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Mer 8 Nov - 13:13

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

Sa vie avait bien changée depuis ces quelques dernières années. Jamais au grand jamais il n’aurait imaginé une seule seconde que cette dernière puisse prendre ce genre de tournant. Mais c’était ça la vie, se laisser surprendre par cette dernière. Voir où est-ce qu’elle voulait bien vous mener. Pour lui, c’était la vie… mais en mieux encore ! Mieux que tout ce qu’il avait pu imaginer. Mieux que tout ce qu’il avait pu espérer. Cette famille qui était à présent la leur, il y tenait comme à la prunelle de ses yeux. Pour rien au monde il ne voulait à présent être éloigné des deux femmes de sa vie. Dernièrement, il avait tendance à ne plus se rendre au bureau resté dans la maison qu’occupait maintenant sa sœur et sa nièce. Le Danois préférait veiller sur Mila et Ellie, même s’il ne voulait pas l’avouer. Rédigeant un article, ou du moins il essayait, puisque l’apprentie pâtissière avait tendance à venir l’interrompre toutes les heures - à peu de choses près. A croire qu’elle avait programmé un minuteur. Lorsqu’il entendit Mila l’appeler, avec une touche d’excitation dans la voix, le Danois ne put s’empêcher de répondre d’un ton légèrement exaspéré. « Ouiii ? ». Qu’allait-elle encore lui demander ? Si elle pouvait aller récupérer des cartons à son ancienne maison, pour tester un produit devant un film ? Ou si elle pouvait adopter un animal de plus ? En ce qui concernait cette dernière donnée, Alarik se révélait être plutôt faible. Thor, le hérisson de la maison, venait de trouver son Loki, un lapin. Lapin qui devait être le cadeau d’anniversaire de sa petite nièce Ana. Mais finalement et après une très longue conversation – d’au moins une minute, le tout ponctué de regards dignes du Chat Potté – le critique s’était laissé embobiner par Mila. Loki rejoignait donc la famille. Chose qui avait mise Ellie en rogne. Mila aurait très bien pu lui proposer de garder un faon ou un raton laveur qu’il n’aurait su dire non. Décidément, la parentalité n’était pas non plus ce qu’il imaginait. Des principes il en avait des tonnes pourtant. Mais pas lorsqu’il s’agissait d’animaux. « J’ai pas encore l’don de m’téléporter donc j’suis là ! Et pis arrête de courir partout, j’ai pas envie d’t’emmener aux urgences ! », rétorqua-t-il du tac au tac, en délaissant le clavier de son ordinateur. L’article en cours attendrait bien quelques minutes supplémentaires.

La jeune femme lui tendit alors une lettre. Lettre dont il s’empara sans grande conviction. Il allait la poser sur la table pour la lire plus tard, mais visiblement Mila en avait décidé autrement. Dans un grognement non contenu, il déplia la lettre et commença à la parcourir. « J’dois bosser Mila… J’ai pas l’temps pour… ». Le logo dans l’en-tête de la lettre et le contenu le coupèrent net dans son élan. Il s’attarda plus en détail sur le contenu et releva finalement la tête, posant ainsi un regard interrogateur sur Mila. La jeune femme semblait tellement contente, qu’elle y était probablement pour quelque chose. « J’peux savoir pourquoi j’suis retenu pour… pour ça ? », demanda-t-il en agitant la lettre sous le nez de Mila. « Tu m’vois sincèrement faire le zouav devant une caméra ?... Et puis l’meilleur pâtissier ? Nan mais t’es sérieuse ? C’toi qui m’a inscrit ? ». Il explosa de rire – nerveusement sans doute. Dans tous les cas, il était hors de question qu’il participe à ce genre de connerie. « C’toi qui devrais t’présenter Mila… pas moi ! », annonça-t-il en se relevant de sa chaise, pour se diriger vers la cuisine. Il avait besoin de manger quelque chose. N’importe quoi ferait l’affaire. Un pot de beurre de cacahuète trainait sur le plan de travail, il attrapa une cuillère et commença à manger à même le pot. Tout en voyant que ce qu’il était en train de faire était plutôt immonde, Alarik délaissa le pot pour finalement lancer à Mila. « J’irais pas d’toute façon… tu peux m’supplier, t’rouler par terre, faire des yeux de chiots… j’irais pas ! ». Réalisant qu’il était peut-être un peu brusque dans ses paroles et son attitude, le Danois ajouta : « J’peux pas… j’ai refusé plusieurs voyages de presse pour les s’maines à venir, à cause de… de… l’incendie ! ». Plus encore que la douleur physique - qu’il pouvait encore ressentir suite à l’onde de choc qui l’avait clouée par terre quelques semaines plus tôt – c’était l’inquiétude concernant les deux jeunes femmes qui l’empêchait d’aller travailler en dehors du Vermont. Du moins temporairement.
   

_________________
you & i were a timebomb
We live through scars this time. But I've made up my mind We can't leave us behind anymore, We'll have to hurt for now. But next time there's no doubt, 'Cause I can't go without you anymore
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 582
PSEUDO : pop'n gum
AVATAR : cara delevingne
CREDITS : noralchemist. (avatar) tumblr (gifs)
ÂGE : 24

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Lun 26 Fév - 15:34

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

Pour une fois, elle essayait d’appliquer leurs conseils. Maintes et maintes fois, ils lui avaient dit de sortir, d’essayer de se changer les idées au maximum et Mila tentait de s’y tenir. Avec plus ou moins de succès selon les jours. Elle savait bien qu’elle finirait par s’y faire comme elle l’avait fait des années auparavant. Elle savait que ce ne devrait même pas être aussi compliqué parce qu’il ne s’agissait pas de ses parents, que l’issue n’avait pas été aussi terrible et que cette fois-ci personne ne l’avait éloigné de sa tante. Alors quand il fallait lutter contre ses souvenirs, elle se raccrochait à ces pensées. Et à cette lettre… pour aujourd’hui. La petite blonde l’avait parcouru rapidement, plus que ravie de constater que son idée avait fonctionné. Les récents évènements avaient réussi à lui faire oublier l’existence même de son petit projet secret et de son avancée mais, à présent, elle était bien déterminée à le mener à bien. Depuis le temps -qui se comptait en années- qu’elle en parlait à Alarik, il ne pouvait pas être si surpris qu’elle mette son idée à exécution. Et elle avait bien l’intention d’aller jusqu’au bout ! Elle termina sa course effrénée dans le salon, pleine d’un enthousiasme qu’elle avait perdu ces derniers jours et qu’elle se plaisait à retrouver. Elle ignora délibérément son air exaspéré et haussa simplement les épaules. « T’inquiètes, je maitrise ! » Totalement faux, évidemment. Elle ne comptait plus, depuis longtemps, le nombre de fois où ils avaient dû l’emmener chez le médecin ou à l’hôpital parce qu’elle avait glissé dans les escaliers, dans le salon, dans le jardin, en allant à la voiture… Partout en fin de compte. Mais elle ne pouvait pas se faire avoir aujourd’hui et c’est bien campé sur ses deux pieds que Mila lui tendit la lettre.

Son sourire amusé se teinta d’un brin de fierté alors qu’elle guettait sa réaction. La surprise d’Alarik ne fit que renforcer son sourire. « Il n’y a pas besoin de faire le zouav, faire des gâteaux est suffisant. » rétorqua-t-elle. La jeune fille savait très bien comment la nouvelle allait être reçue alors elle s’était préparée à sa résistance depuis longtemps : depuis le premier jour où elle avait parlé de l’inscrire à Top Chef en réalité, et qu’il avait refusé à coup de grands mouvements de bras et de coups d’œil effarés. « Bien sûr que c’est moi ! » ajouta-t-elle avec un sourire. « On n’y serait encore dans quinze ans si je t’avais attendu… » Et encore son estimation était gentille. Ses yeux bleus le suivirent alors qu’il se levait mais Mila le suivit aussi. Il ne pourra pas lui échapper en changeant de pièce. « J’peux pas moi. J’suis pas amateur selon leur définition. Elle est très restrictive d’ailleurs, c’est assez injuste. » Elle croisa les bras comme si le programme s’en était pris à elle personnellement. Son sourire se transforma en grimace, une lueur de surprise traversa son regard alors que Alarik se mettait à manger du beurre de cacahuète à même le pot. Mila en avait vu des choses étranges en vivant avec eux mais apparemment un nouveau stade de familiarité venait d’être atteint – qu’elle  n’aurait pas soupçonné et qu’elle n’avait pas vraiment envie de connaitre. Mais avant qu’elle  n’ait eu le temps de faire une quelconque remarque, le mouvement de résistance d’Al réapparu, bien plus brusquement que ce à quoi elle s’était attendue. Mais si Mila s’était préparée pour cela, elle ne l’avait pas fait pour la suite. Ses bras retombèrent le long de son corps et son sourire s’effaça peu à peu. Quand elle avait envoyé cette lettre, elle avait essayé de prévoir tous les arguments dont il pourrait se servir, sauf celui-là. « J’ai envoyé la lettre bien avant, j’pouvais pas savoir que… » Que le cauchemar allait recommencer. « Désolée… » souffla-t-elle finalement, faisant quelques pas pour s’appuyer sur le plan de travail et elle leva les yeux vers Alarik. « Des fois j’ai l’impression que tout recommence, les souvenirs, le sentiment d’impuissance, la colère… J’essaye de ne pas y penser et j’sais qu’Ellie fait tout pour que ça n’arrive pas mais tu sais ce que je préfère retenir de toute cette histoire… » Ses yeux bleus croisèrent ceux d’Alarik et elle esquissa un léger sourire. « C’est que toi, au moins, t’en es sorti. » Et parmi le chaos qui avait régné ces derniers temps, cette pensée avait été son refuge. Perdre ses parents avait été un évènement dont elle avait eu du mal à se remettre, alors les perdre eux elle n’aurait jamais pu l’accepter. « Vous me dites tout le temps que ça va aller, que je dois continuer à vivre. Eh ben ça, ça en fait partie… Et puis je peux t’entrainer, tu sais… Je t’abandonne pas. » Et un sourire plus léger étira le coin de ses lèvres. Si une partie de l’histoire était hors de son contrôle, une touche d’optimisme n’avait jamais fait de mal à personne.
   

_________________
enjoy ♒︎ Life is too short to worry about stupid things. Have fun. Regret nothing, and don't let people bring you down. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Vénérable Ours
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2121
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDITS : Schizophrenic (avat) + Tumblr
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Lun 5 Mar - 12:32

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

S’il y avait bien une chose dont le Danois avait horreur, c’était de se faire forcer la main. Peut-être que dans d’autres circonstances il aurait réagi autrement. Peut-être même aurait-il accepté, ou bien ce serait-il inscrit de lui-même. Mais voilà, s’il faisait la plupart du temps les choses avec plaisir et de bon cœur, dès lors que cela impliquait une contrainte, il rechignait, grognait, s’énervait, bougonnait dans sa barbe aussi. « Ça revient à peu d’choses près au même en fait… », lâcha-t-il en grognant. Et s’il y avait une chose qu’il détestait encore plus que le fait qu’on le force à faire quelque chose, c’était d’être forcé à participer à ce genre de concours, qu’il trouvait parfaitement stupide. « Pourquoi pas le meilleur couturier aussi, pendant qu’nous y sommes ! ». Sur un malentendu, il aurait toutes ses chances, c’était certain. « Et puis les reines du shopping aussi… » On l’avait compris, le critique n’y mettrait aucune bonne volonté, paraissait choqué. Comme s’il s’agissait là d’une demande parfaitement grotesque, consistant à taper sur des bébés phoques à l’aide de frites de piscine. Le Danois avait le même regard outré en tout cas. La jeune fille semblait tellement fière d’avoir réussi à le piéger, qu’il dû se retenir de rire en se mordant l’intérieur de la joue. Elle l’avait eu en beauté, il ne pouvait le nier. D’ailleurs, il se demanda comment elle avait réussi son coup. Seulement, la suite de la conversation prêta beaucoup moins à sourire et il n’eut pas l’occasion de lui poser la question.

Pouvait-il en vouloir à Mila ? Pouvait-elle savoir que les choses prendraient une telle tournure dans leur vie ? Non. Elle n’était pas à blâmer. Elle tentait de faire comme eux. De passer à autre chose. De vivre assez pour pouvoir rebondir. S’il y avait quelqu’un à rabrouer ici, c’était lui. Les paroles de la jeune femme lui firent prendre conscience que sa réaction était sans doute excessive. Elle essayait juste d’apporter un peu de légèreté dans cette atmosphère bien trop pesante du moment. « Quoi donc ? », demanda-t-il en se radoucissant un peu. Ce qu’elle lui avoua lui fit un énorme pincement au cœur. Il s’en était sorti, contrairement à son père. « Toujours là pour vous embêter, ou veiller sur vous, c’est selon l’point de vue ! », ne trouva-t-il pas mieux à répondre, touché par la remarque de l’apprentie pâtissière. L’argument de Mila était presque imparable et le fit culpabiliser aussitôt. Un très bon exemple de fais ce que je dis, mais pas ce que je fais . C’était donc à ça qu’ils devraient s’attendre avec Ellie ? C’était ça être parent ? Devoir toujours montrer l’exemple, en essayant de faire le moins de conneries possibles ? Il en avait eu un aperçu avec l’adolescence de Mila, mais il ne s’attendait pas à autant de remises en question, d’interrogations aussi.

« T’es chiante, tu l’sais ça ? », demanda-t-il en rangeant loin de sa vue le pot de beurre de cacahuète. Ce qui, en langage Alarik, voulait dire t’as gagné. Adieu principes, adieu crédibilité. Bonjour concours à la mord-moi-le-nœud. « J’me doute que tu pouvais pas savoir… C’est qu’un concours de circonstances tout ça. J’dois reconnaitre que… pour une fois t’as raison ! » Et cela coûta au Danois de prononcer cette phrase. Comment Mila pouvait-elle se relever si, dès lors qu’elle tentait quelque chose pour y parvenir, on lui mettait des bâtons dans les roues ? Même si cela ne lui faisait pas plus plaisir que ça de faire l’idiot à un concours, il devait bien admettre que cela leur permettrait de ne plus penser à l’incendie pendant un temps. Et derrière tout ceci, il voyait là un excellent moyen de passer un peu plus de temps avec Mila et aussi Ellie. « T’as intérêt à pas m’abandonner, sinon j’te bottes les fesses ! », grogna-t-il en reprenant la lettre et en répondant au sourire qu’elle lui adressait. « Bon, c’est quand, c’est où ? Faut faire quoi ? M’dit pas que je vais avoir droit à l’éternel portrait de présentation et ce genre de truc tout pourri ? ». Alarik ne pouvait qu’imaginer le stress que cela serait de participer à un concours, alors qu’il était loin de maitriser la pâtisserie à la perfection. Il n’était pas mauvais, mais pas excellent non plus. Devoir trouver des idées, être créatif le tout dans un temps imparti et face caméra. Le Danois sentit une légère angoisse à cette idée. Sale gosse, pensa-t-il en son for intérieur.

_________________
you & i were a timebomb
We live through scars this time. But I've made up my mind We can't leave us behind anymore, We'll have to hurt for now. But next time there's no doubt, 'Cause I can't go without you anymore
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 582
PSEUDO : pop'n gum
AVATAR : cara delevingne
CREDITS : noralchemist. (avatar) tumblr (gifs)
ÂGE : 24

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Ven 27 Avr - 11:09

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

Elle haussa doucement un sourcil, le courbant alors qu’elle posait ses yeux bleus sur Alarik. Venait-il vraiment d’oser comparer la pâtisserie à tout un tas d’autres futilités sans importance qui consistait à se rendre ridicule devant une caméra dans le simple but d’attirer l’attention ? Dans d’autres circonstances, Mila ne se serait pas gênée pour afficher une moue bien plus boudeuse que celle qui ornait ses lèvres actuellement et pour faire demi-tour, allant s’enfermer dans sa chambre tout en claquant une porte au passage pour faire bonne mesure. Et il lui fallut toute la bonne volonté du monde pour ne pas céder à cette tentation. Elle allait passer au-dessus de cet affront, faire comme si elle n’avait rien entendu. Elle avait besoin de lui, sur ce coup-là. Probablement autant qu’il avait besoin d’elle. Mais sans Alarik, il n’y aurait pas de participation, pas de concours, pas de blague et tous ses efforts n’auraient servi à rien. « Qu’est-ce que tu veux aller faire au meilleur couturier ? Tu sais même pas faire un ourlet… » Et en seulement quelques secondes, un grand sourire apparut sur ses lèvres, elle était bien trop fière d’elle pour être innocente. Elle n’était peut-être pas partie en boudant mais elle n’avait jamais eu l’intention de laisser passer cela pour autant. Cela dit, la jeune fille devait bien admettre qu’elle n’avait pas pensé pouvoir se venger aussi vite. Elle ne prit pas la peine de relever les reines du shopping – même si son esprit avait largement trouvé de quoi faire – peut-être que cette idée pourrait toujours lui servir. Plus tard… Quand elle aurait d’abord réussi à le faire participer à l’émission qu’elle préférait parmi ces trois-là. Mais si Mila s’était préparée à entendre Alarik râler, s’opposer à cette idée, lui affirmer qu’il n’irait pas, râler encore une fois, prétendre qu’il n’y mettrait jamais un pied, mettre en avant la quantité de travail qu’il avait, tenter de l’amadouer et essayer de fuir ; la jeune fille devait bien avouer qu’elle n’avait pas pensé un seul instant qu’il pourrait arriver quelque chose de plus grave. Pourquoi même y aurait-elle pensé, de toute façon ? Mila n’était pas connue pour être pessimiste et malgré tous les souvenirs qu’elle avait eu l’impression de revivre ces derniers temps, elle savait que ce n’était pas quelque chose qui pouvait changer. Elle essayait simplement de faire avec. Elle essayait de remettre un semblant de normalité dans sa vie et pour cela, n’importe quelle pensée rassurante était la bienvenue.

« Les deux me vont. » répondit-elle simplement en esquissant un sourire avant d’hausser doucement les épaules comme si elle ne venait pas tout juste d’avouer quelque chose qu’elle avait toujours pris grand soin de garder pour elle depuis qu’elle le connaissait. Depuis qu’elle l’avait accepté, en tout cas. La jeune fille avait finalement tenté son dernier argument parce qu’après cela, elle ne voyait plus vraiment ce qu’elle pourrait pour s’opposer à Alarik. Mis à part se mettre à taper du pied par terre, comme une enfant. Heureusement, Mila n’avait pas eu besoin d’en arriver là et un grand sourire s’installa sur ses lèvres lança un simple « Je sais ! ». Elle acceptait mille fois d’être une vraie petite chieuse si ça signifiait gagner la partie. Pour faire bonne mesure, elle se retint même de sautiller sur place en signe de victoire alors que son sourire s’agrandissait encore un peu plus si c’était possible ; elle ne pouvait quand même pas prendre le risque de le vexer maintenant ! « Promis ! Je te coacherai. » Et alors qu’Alarik récupérait la lettre qu’il avait volontairement ignoré jusqu’à présent, Mila sut qu’elle avait définitivement gagné. « Oh si, tu vas y avoir droit ! Mais c’est marrant, tu pourras dire à quel point tu es chanceux d’avoir une famille comme la notre et que c’est elle qui t’as poussé à t’inscrire, littéralement pour le coup, parce que tu voulais nous rendre fières. » Malgré son essai pour paraitre sérieuse, Mila ne put s’empêcher de sourire. Elle en faisait un peu trop. « Oh et il faut que tu parles de Benito ! Les candidats avec des animaux gagnent toujours la sympathie du public. Mais évite Thor, j’suis pas certaine que les hérissons soient acceptés comme animaux de compagnie… » Mila fit la moue comme si elle le ne comprenait pas. En quelques mouvements, elle fit le tour du comptoir de la cuisine déjà prête et ce, peu importe ce qui allait se passer. « Il faudrait revoir les bases. Tu sais faire une pâte brisée, feuilletée ? Un biscuit joconde, une ganache ? Un gâteau au chocolat ? Tout le monde sait faire un gâteau au chocolat… » finit-elle par dire, un brin désespéré devant le regard qu’Alarik venait de lui lancer. Etait-elle un peu trop enthousiaste ou n’arrivait-il vraiment pas à la suivre ? « Fais pas cette tête. En y mettant du tien, tu pourrais ressembler un peu à Michalak. Et tu sais à quel point Ellie l’aime, Michalak, non ? » demanda-t-elle innocemment alors qu’un sourire amusé étirait le coin de ses lèvres.

   

_________________
enjoy ♒︎ Life is too short to worry about stupid things. Have fun. Regret nothing, and don't let people bring you down. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Vénérable Ours
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2121
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDITS : Schizophrenic (avat) + Tumblr
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Ven 4 Mai - 17:10

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

Il n'en revenait toujours pas d'avoir accepté – suite au regard de chien battu de la part de Mila – mais surtout grâce (ou à cause, il ne savait plus trop à ce stade) à l'argument infaillible de cette dernière. La moitié de la ville allait se moquer de lui, lorsque l'émission passerait à la télévision. Bon d'accord, il avait encore un peu de temps devant lui pour s'y préparer psychologiquement. Mais tout de même. Maudite soit cette gamine qui avait le don de le mener en bateau et par le bout du nez. En fait, il se rendait compte qu'elle pouvait lui faire faire absolument tout et n'importe quoi. Elle finissait toujours par l'emporter et haut la main d'ailleurs. Et ce depuis les premières minutes de leur rencontre. Pour la forme, Alarik continua à grogner, pester et fit mine de bouder légèrement. Même si dans le fond cela ne changea rien. Il fit même preuve d'une mauvaise foi certaine en sortant à peu près toutes les émissions stupides de la création. Elle venait tout de même de remporter la partie. Echec et mat. Mince, elle n'avait pas tort sur ce point. Le Danois était une catastrophe ambulante avec des aiguilles et du fil dans une main. Arme de destruction massive ou presque. « M'ridiculiser sans doute... Ou bien juste faire de la figuration » Le petit sourire de victoire qu'elle arbora, voulait absolument tout dire en cette seconde.

Et c'est en cet instant qu'il put se rendre compte à quel point cette gamine comptait. Comptait pour lui, comptait dans leur vie. Il avait envie de la protéger et de lui permettre d'avancer dans la vie. De la meilleure manière qui soit. Comme un père. Il lui adressa un grand sourire, ne voulant tout de même pas trop s'attarder sur le sujet. Un peu compliqué à aborder entre eux. Il préféra grogner à nouveau, mais dans le fond, il était persuadé que le message était passé. Elle était comme sa propre fille, malgré l'absence de liens de sang. « J'y compte bien ! A nous deux on va tous les éclater ! », lâcha-t-il finalement, pour éviter un moment un peu étrange voire gênant. Voilà qu'il était prêt à en découdre maintenant. Peu importe les autres candidats. Alarik réprima une grimace suite aux paroles de Mila. « Oui bien sûr ! Mais j'ai pas besoin de l'dire ça. Ça crève les yeux non ? », demanda-t-il, feintant un air parfaitement innocent. En tout cas, il espérait que cela se voyait. Parce qu'elles étaient ce qu'il avait de plus cher au monde. Il était donc partant pour l'idée de participer à cette émission, pour les rendre fières. La remarque de Mila le fit éclater de rire. « J'te laisses me coacher sur ce qu'il faut dire ou pas dire du coup. T'as raison, mieux vaut ne pas parler de Thor... On risque de me prendre pour un allumé du bocal ! » Même s'il n'y avait pas besoin de cette information pour passer pour un fou. Il déchanta légèrement lorsqu'elle lui demanda s'il savait faire tout ce qu'elle énuméra. « Bien sûr. Ganache et gâteau au chocolat c'est les doigts dans l'nez... Un biscuit en forme de Joconde ? », demanda-t-il pour rire, même s'il ne savait pas de quoi il s'agissait en fait. Il prit un air parfaitement outré lorsqu'elle évoqua à nouveau Michalak « Mais il est pas Danois, donc ça compte pas ! », maugréa-t-il entre ses dents. « Bon, les bases... la Joconde comment on la fait ? », demanda-t-il en passant à son tour derrière le comptoir, prêt à pâtisser avec Mila.

_________________
you & i were a timebomb
We live through scars this time. But I've made up my mind We can't leave us behind anymore, We'll have to hurt for now. But next time there's no doubt, 'Cause I can't go without you anymore
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 582
PSEUDO : pop'n gum
AVATAR : cara delevingne
CREDITS : noralchemist. (avatar) tumblr (gifs)
ÂGE : 24

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Ven 1 Juin - 13:54

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

Un sourire au coin des lèvres, Mila savourait sa victoire en essayant de retenir sa joie et sa fierté du mieux qu’elle le pouvait. Avoir la victoire modeste et ne pas gâcher tous ses efforts, c’était un bon plan. En réalité, la seule chose qu’elle avait envie de faire c’était de sauter de joie et de courir dans toute la maison parce qu’elle avait eu gain de cause. Le seul problème c’est que vexer Alarik ne semblait pas être une bonne idée du tout. Elle avait peut-être réussi à le convaincre alors maintenant le tout était de le garder motivé et de ne pas lui donner envie de s’enfuir en courant. Enfin aussi motivé qu’il pouvait l’être pour une émission de ce genre. Alors la jeune fille abandonna toute tentation et autre envie de fêter dignement une telle victoire pour ne pas se retrouver toute seule la seconde suivante. Elle pourrait toujours le faire plus tard. Mila arqua un sourcil alors qu’elle lui lançait un regard entendu. « Je propose qu’on opte pour la figuration… » ajouta-t-elle simplement avec un petit sourire au coin des lèvres. En réalité, elle penchait autant pour une option que pour l’autre alors qu’elle tentait d’imaginer ce que l’association Alarik, fil de couture, aiguille, patron et caméra pouvait donner. Rien de très bon, elle en était plus ou moins certaine. Alors maintenant le tout était de s’assurer que ce ne serait pas le cas pour la pâtisserie. Elle ne pouvait pas laisser cela arriver !

Dans le fond, elle savait bien que son plan ne tombait pas au meilleur moment et qu’à quelques jours près elle n’aurait pas forcément eu droit au même accueil. Mais peut-être que c’était ainsi que cela devait se passer finalement. Qu’elle l’admette tout haut ou non, Alarik était une partie intégrante de sa vie et de sa famille et le sourire qu’il lui adressa ensuite lui confirma qu’il avait parfaitement compris ce qu’elle voulait dire. Et ça lui suffisait. « Evidemment ! » Elle frappa dans ses mains comme s’il avait déjà gagné et simplement comme ça, Mila laissa les mauvais souvenirs de côté pour se concentrer sur le reste ; faire d’Alarik le champion des gâteaux. Elle releva ses yeux bleus dans sa direction alors qu’ils évoquaient la présentation que tous les candidats devaient faire d’eux et de leurs familles. « Ouais, tu marques un point. Mais tu peux quand même en rajouter un peu, ça ne fait jamais de mal. » Quoi que… elle était toujours désespérée par ces présentations qui n’en finissaient jamais alors pour cette partie-là, elle n’était peut-être pas de très bons conseils. Le rire d’Alarik entraina celui de la jeune fille alors qu’elle essayait de penser à ce qu’il pourrait dire ou non. Peut-être que Benito pouvait être un atout intéressant mais elle doutait que son hérisson fasse la même unanimité. Loki avait peut-être sa chance, par contre. « Je pense que le mieux c’est de rester simple. Mais je demanderai à Ellie, je suis certaine qu’elle trouvera ce qu’il faut ! » Mila n’avait aucun doute que sa tante se prêterait au jeu avec grand plaisir. Mais le détail de la présentation devrait attendre son retour alors la jeune fille se concentra sur ce qu’elle jugeait comme essentiel. Un sourire étira ses lèvres, ravie de constater qu’elle n’aurait pas besoin de tout lui apprendre avant qu’il ne se transforme en un éclat de rire et que l’image d’un biscuit en forme de Joconde n’envahisse son esprit. « Un biscuit joconde. Il a pas la forme de la Joconde ! » répondit-elle dans un nouveau rire. « Ce serait drôle, cela dit ! » ne peut-elle s’empêcher de rajouter. Peut-être que c’était une idée à essayer, un jour. Tentant de calmer son fou rire, Mila releva les yeux lorsque son argument sur Michalak fit mouche. Elle sourit, amusée, à l’air outré qu’Alarik essayait de prendre. « Non mais il est français, pour son âge il est plutôt bien encore et il est pâtissier… » ajouta-t-elle innocemment. La petite blonde ne savait pas exactement pourquoi Michalak en prenait autant pour son grade à chaque fois qu’il était évoqué dans cette maison mais quelle importance puisque cela fonctionnait. Elle eut un nouveau sourire alors qu’il la rejoignait et sortit tout ce qu’il leur fallait en même temps qu’elle parlait. « C’est pas très compliqué, il faut juste de la farine, des œufs, de la poudre d’amande, du sucre glace et un peu de beurre. » Elle posa le tout devant eux. « D’abord, il faut battre 3 œufs. Mais tu peux utiliser le robot, c’est plus simple et plus rapide. Et pendant qu’il fait le travail à ta place, il faut séparer le blanc des jaunes de ceux qu’ils restent… » Elle fit la moue en relevant les yeux. D’aussi loin qu’elle ne se souvienne, elle n’avait jamais réellement vu Alarik faire de la pâtisserie et elle commençait à se demander si la cuisine allait survivre à leur duo improbable.

   

_________________
enjoy ♒︎ Life is too short to worry about stupid things. Have fun. Regret nothing, and don't let people bring you down. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Vénérable Ours
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2121
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jake Gyllenhaal
CREDITS : Schizophrenic (avat) + Tumblr
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   Mer 6 Juin - 16:43

Keep calm and be Michalak !

   

   
Alarik & Mila
Blood makes you related. Loyalty makes you family.

En cette seconde, Alarik mesurait parfaitement sa chance. La chance d’être bien entouré. La chance d’être aimé. La chance d’avoir réussi à donner un sens à sa vie. Et c’était en grosse partie grâce aux deux femmes qui partageaient cette même vie. Le petit sourire de Mila continuait de parler en son nom. Elle semblait ravie de l’avoir eu en beauté. Il avait cessé de geindre et souriait avec elle, profitant ainsi du moment qui se présentait à eux. A partir de cet instant, de ce sourire qui marqua une nouvelle étape, un accord tacite fut passé entre eux. Aller de l’avant en se concentrant uniquement sur le positif. Rien que le positif, tout en laissant derrière eux la carcasse noircie de la maison des voisins. Et cela sembla fonctionner. La jeune femme semblait avoir un esprit de compétition aussi développé que le sien. A eux deux, il était sûr qu’ils allaient décrocher la première place, ou à défaut aller le plus loin possible. C’est ce que le critique se disait toujours, viser haut – parfois trop – pour atteindre ne serait-ce qu’une infime partie de l’objectif voulu au départ. « Faisons dans l’pathos alors… avec les violons et tout le tralala, histoire de vraiment gagner la sympathie du public ! » Mila avait raison, le mieux étant de demander à Ellie. Elle était toujours de bons conseils et trouvait toujours les bons mots. « Elle trouve toujours ce qu’il faut dire ou faire… Enfin p’t’être qu’il faut qu’on perde cette habitude, cette mauvaise habitude, de toujours s’en remettre à elle pour ça. Pour tout d’ailleurs… Ça doit lui peser ». Ellie était leur pilier, mais ils devaient en prendre soin de ce pilier, afin qu’il ne s’use pas prématurément.  

Le Danois pris rapidement conscience de ses lacunes en matière de pâtisserie. En temps normal, il était plutôt amené à goutter les choses, plus qu’à les faire et même s’il avait travaillé dans d’excellents restaurants, la pâtisserie restait un art qu’il était loin de maitriser. « On appel’ra ce gâteau « Léonard » », continua-t-il sur la même lancée, histoire de faire rire Mila. Elle n’hésita pas à le taquiner. Il haussa les épaules, ne voyant vraiment pas ce que les femmes de la maison pouvaient trouver de si particulier au pâtissier Français. « J’suis sûr qu’il est pas sympa ! », bougonna-t-il dans sa barbe. Le Danois prît quelques secondes, par la suite, pour faire un arrêt sur images, le temps que son acolyte du jour sorte tous les ingrédients nécessaires. Il se sentait bien en cette seconde, conscient qu’il nageait en plein bonheur. Rares étaient les occasions où il parvenait à se dire cela. Mais à chaque fois, Ellie et Mila étaient de la partie. Il attrapa finalement deux tabliers, sans doute en auraient-ils besoin, en tendit un à Mila et passa le sien. Elle posa les ingrédients nécessaires sur le plan de travail et le Danois s’empara des œufs. Il cassa 3 œufs, un à un – d’une seule main - qu’il déposa dans le robot. « Hey maitrise ! », dit-il en mettant en marche l’engin. La pale commença à tourner, il s’attela ensuite à séparer les blancs des jaunes des œufs restants, en plaçant le tout dans des ramequins différents. « J’suis content de… de passer du temps avec toi ! », avoua-t-il finalement, même si cela n’était pas dans ses habitudes et encore moins dans sa culture de se dévoiler ainsi. Il secoua ensuite ses mains - collantes d’œuf – en direction de Mila, pour l’asperger. « J’vais devoir apprendre chaque recette par cœur ? » Non pas qu’il ne faisait pas confiance à sa mémoire, mais tout de même. Avec le stress, il était presque sûr de provoquer une catastrophe, ou bien de faire n’importe quoi. « Si j’gagne, on pourrait sûrement utiliser le chèque pour faire quelque chose tous les 3… un voyage ou quelque chose de sympa », hasarda-t-il.

_________________
you & i were a timebomb
We live through scars this time. But I've made up my mind We can't leave us behind anymore, We'll have to hurt for now. But next time there's no doubt, 'Cause I can't go without you anymore
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Keep calm and be Michalak. (Alarik)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep calm and be Michalak. (Alarik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Keep Calm And Carry Swords
» KEEP CALM & kill zombies
» [OU] M-Latias Sub Calm Minder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Around Redwood Hills :: farming area
-
Sauter vers: