AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 didn't see it coming (ft. Nicki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: didn't see it coming (ft. Nicki)   Dim 24 Déc - 15:23

didn't see it coming


Nicki & Esteban

Voilà déjà plusieurs semaines que Nicki et Esteban ne se sont pas adressés la parole. Ou presque pas, juste les formalités de base et cela s'arrêtait là à chaque fois. Esteban ne s'en formalise pas, fidèle à lui-même. Une fois de plus, il a le sentiment de s'être dépatouillé juste à temps d'une situation qui aurait facilement pu devenir délicat. Tout cela, c'est de sa faute. Il n'aurait pas dû accepter cette sortie à deux, se doutant que cela cachait quelque chose ... Quelque chose qu'il préfère éviter depuis des années, et qu'il n'a pas envie de voir resurgir sous ses yeux au moment où il s'y attend le moins. Mais du coup, c'est un peu délicat. Parce que Nicki et Esteban ont plusieurs amis en commun, et ces derniers se sont bien rendus compte que quelque chose clochait. Bien trop souvent au goût du jeune homme, ils se retrouvent dans la même pièce et, ce soir, dans le même bar. Depuis le début de la soirée, son pote n'arrête pas de lui dire d'aller la voir, d'aller lui parler et de se débrouiller pour finir la soirée avec elle ... Mais il refuse cette idée. Non, certainement pas ! Sa fierté l'en empêche. Ce serait pourtant beaucoup plus agréable que de faire comme si elle n'était pas là, de lui jeter quelques sourires faux et hypocrites quand leurs chemins ne peuvent plus que se croiser ... Mais c'est ce qui correspond le mieux à Esteban, que voulez-vous.

Mais Esteban ne réfléchit pas assez. Et alors qu'il s'apprête à sortir des toilettes dans lesquelles il a fait un rapide - et discret - petit tour, il se rend compte que cela ne va pas lui être accordé. En effet, la porte est de toute évidence bloquée. Pas celle derrière laquelle il s'est enfermé, mais celle plus principale. Derrière, il entend les rires de ses "amis". Et il comprend. D'un rapide coup d'oeil, il balaye l'espace ... Et comprend que derrière l'une de ces portes se tient Nicki. Il ne peut s'agir que de cela, n'est-ce pas ? Un soupir d'agacement lui échappe. Avant de se faire de fausses idées et de se laisser monter la tête par ses soupçons, il s'assure que la porte derrière laquelle elle pourrait bel et bien se trouver est fermée. C'est le cas. Donc, soit c'est Nicki et leurs amis se sont arrangés pour les enfermer dans cet espace, soit ce n'est pas elle et Esteban est également dans la merde. En tous les cas, c'est possible que ce soit Nicki puisque ces toilettes sont mixtes. Quelle idée, aussi ! « Nicki ? J'imagine que c'est toi derrière cette porte ? » Autant s'en assurer tout de suite. De cette façon, ils pourront essayer de trouver une solution à deux ... Si tant est qu'ils ne s’entre-tuent pas avant cela. Ce qui est aussi tout à fait probable.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Minipousse veut un pouney
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3078
PSEUDO : Timon
AVATAR : Nicola Peltz
CREDITS : BONNIE(Avatar) Astra ( Signature)
ÂGE : 23

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Mar 26 Déc - 20:41

Didn’t see it coming


Esteban & Nicki


Depuis le rendez vous, ou plutôt le fiasco entre Esteban et Nicki, ils ne s’étaient pas parler. Elle avait tout fait pour l’évité, et lui aussi surement. Elle avait du mal à le faire, elle avait du mal a l’évité, du mal a ne pas le regarder, ne pas aller lui voler des baiser de temps en temps, ne pas passer des nuits avec lui. Elle avait du mal, parce qu’il lui manquait.  Elle essayait de ne pas penser a lui, elle avait essayait de le mettre dans une petite boite, de l’enfouir loin au fin fond d’elle et de ne plus y pensait. Mais elle avait du mal, elle essayait chaque jour de penser le moins possible a lui. Sauf que ce n’était pas vraiment facile car ils avaient des amis en commun.  Et bien sur, ils avaient vite remarqué quand ils flirté tout les deux, et ils avaient aussi remarqué que maintenant ce n’était plus comme avant, qu’ils s’évitaient. Fidèle a lui-même, Esteban était un connard, il lui sert des sourire hypocrite. A chaque fois qu’il joue a ça, il l’abime un peu plus. Il lui entaille le cœur, alors qu’en réalité il ne joue pas car il est un connard. Enfin c’est ce qu’il dit haut et fort, c’est ce qu’il pense être, c’est ce qu’il fait en sorte d’être. Elle ne sait pas pourquoi il est comme cela, elle ne sait pas ce qui la pousser a s’enfermer dans une carapace de sale con, et si avant elle aurait eu bien envie de le savoir, d’essayer de le deviner ou lui tiré les vers du nez, aujourd’hui elle n’en avait plus envie. Parce que c’est un peu de cette carapace de connard dont elle était tombée amoureuse, parce que quelque part elle le trouver terriblement attirant quand il jouer  les sale type. Elle voulait oublier, elle voulait étouffer les sentiments qu’elle avait pour lui. Elle ne voulait plus le voir, ne plus jamais lui parler, plus jamais entendre parler de lui. Mais évidement c’était impossible, parce que tout ne cesser de lui rappeler son existence. Elle n’avait jamais crue en l’amour, et aujourd’hui elle comprenait encore un peu pourquoi.  Avant elle l’aurait oublié en enchainant les conquêtes, mais maintenant les hommes l’écœure un peu, depuis qu’elle était devenue une femme-objet elle n’avait plus envie de jouer avec les autres. Elle aurait put boire aussi, mais non, même cela ne l’attirait plus. Elle se droguée parfois, ça aider un peu, mais elle finissait toujours par revenir sur terre, et a chaque fois la chute était grande et douloureuse.

Ce soir, elle avait pensé passer une bonne soirée, une soirée tranquille où elle ne parlerait pas de lui, elle ne penserait pas a lui, elle ne le verrait pas. Mais pas de chance, il était là lui aussi. Pas a la même table, et pas avec les même amis, mais là quand même. Et son amie Josie avec qui elle passait la soirée ne semblait avoir qu’un nom a la bouche : Esteban. Elle avait eu envie de se casser, elle s’était même lever une fois prête a partir, mais elle s’était ravisé, cela mettrait la puce a l’oreille a son amie, et elle n’avait pas envie que Josie découvre ça.  Elle avait fini par avoir besoin d’air, elle avait donc dit qu’elle allait aux toilettes, juste pour s’isoler un peu sans éveiller les soupçons de son amie. Si elle avait sut que Josie n’attendait que cela depuis le début de la soirée, jamais Nicki n’aurait mit les pieds dans les toilettes.   Elle était assise sur la cuvette fermée des toilettes, quand elle entendit une voix lui parler, sa voix, a lui. Bordel il la suivait même jusqu’ici ?! Elle se leva et ouvrit la porte «  Pourquoi tu imagine que c’est moi ? C’est quoi le problème ? » Demanda  t elle presque sèchement. «  En faite laisse tomber, j’ai pas envie de savoir. Josie m’attend » Dit elle en allant vers la porte. Et là, surprise, elle avait beau baisser la poignet et essayer de pousser la porte, rien y faisait, elle était fermer. «  C’est une blague ! » Dit elle haut et fort d’un ton qui laissait bien sentir que ca ne la faisait pas du tout rire. Elle se tourna vers le brun «  Dit moi que tu peux défoncer cette porte. » Dit elle d’un ton qui se voulait calme même si on sentait bien qu’elle était tout sauf calme. Ils étaient décidément de plus en plus con leurs « amis » commun.


_________________
I'm Goner
I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Dim 31 Déc - 14:13

didn't see it coming


Nicki & Esteban

Ce n'est pas possible que quelqu'un ait eu une idée aussi stupide que celle-là. Les enfermer tous les deux dans les toilettes, vraiment ... Non, Esteban ne croit pas au hasard. Ce n'est pas un hasard si c'est la voix de Nicki qu'il entend s'élever derrière l'une des portes. Ce n'est pas un hasard si la porte n'est plus fonctionnelle à présent qu'ils y sont tous les deux. Et, comme il le constate très vite, il n'y a vraiment qu'eux. Pas de tierce personne pour les empêcher de s'étriper, pas un autre bonhomme pour comprendre cet "incident" - qui n'en est pas un -. Fidèle à elle-même, Nicki est sèche, tout de suite sur la défensive. Esteban ne dit rien, il lève juste les yeux au ciel. L'évidence qu'elle entend dans sa voix, elle la comprendra très vite. Parce que, après tout, elle va vite constater elle aussi qu'il y a quelque chose qui cloche. Et, en effet, elle sort de ses toilettes en prétendant vouloir se casser. Bien, qu'elle fasse. Connard jusqu'au bout, Esteban croise les bras sur son torse et recule de quelques pas pour la voir faire. Evidemment, elle n'arrive à rien et s'exaspère aussi vite que lui devant cette porte qui refuse de s'ouvrir. « Oh, j'aimerais bien. » Que ce soit une blague et qu'ils ne soient pas tous les deux coincés dans celle-ci. Mais non, faut pas rêver. Et Nicki enfonce le bouchon encore un peu plus loin en lui demandant s'il peut défoncer la porte. Sérieusement ? « Non mais tu t'es crue dans un film ou quoi ? Ce n'est pas Hollywood ici, où un coup de pied suffit pour faire sortir une porte de ses gonds. » Voilà que, déjà, il s'énerve contre elle ! En même temps, ce n'est pas tant elle qui l'agace - quoi que peut-être un peu tout de même -, c'est cette situation dans laquelle ils se retrouvent. Cette position dans laquelle on le met sans même lui avoir demandé son avis. Il déteste cela, plus que tout. Et c'est logique. Avec Nicki, ils n'ont pas grand chose à se dire. Et s'ils restent enfermés ici tous les deux plus de quelques minutes ... Ils vont s'entre-tuer. C'est sûr.

De toute évidence, cette histoire va mal finir. Ensemble, ils ne font que des étincelles. Et ainsi coincés, cela ne peut pas aller en s'arrangeant ... Bien au contraire. « Qui est Josie ? C'est possible que cela vienne d'elle ? » Heureusement, Esteban s'est abstenu à temps de se moquer de son prénom. Dieu seul sait tout ce qu'il aurait pu dire à ce propos pourtant. Josie ... Elle s'appelle Josie. Ses parents ne devaient pas l'aimer, lorsqu'elle est née. Et peut-être même qu'ils ne l'aiment toujours pas, ce qui est logique vue son niveau de gaminerie et sa tendance nette à enfermer les gens dans les toilettes pour une raison qui échappe encore à Esteban. Dans le fond, il se doute un peu des réponses à ses questions mais il refuse de les laisser trop fleurir. Elles sont bien dans les confins de son esprit, là il ne peut pas les laisser prendre de la place et enjamber tout ce qu'il a pu construire au cours des dernières années pour se protéger, se mettre à l'abri. « Parce que, soyons sérieux deux secondes, cela ne peut pas être un hasard. » A vrai dire, cela n'a même pas effleuré l'esprit d'Esteban, pas une seule fois. Il ne l'envisage même pas. Et pas parce qu'ils ont un passif tous les deux, du moins pas uniquement. C'est plus parce que ... Et bien parce qu'on ne reste pas aussi facilement coincés dans les toilettes d'un bar. D'ailleurs, ils ont de la chance que ce ne soit pas trop petit. Là, ils ont plutôt pas mal d'espace ... Et heureusement, cela leur évitera peut-être de s'étriper d'ici une petite dizaine de minutes. Mais Esteban croise les doigts - et les orteils si nécessaire - pour qu'ils n'en arrivent pas là. Pour que cela ne dure qu'une minute ou deux et que, d'ici là, ils trouvent une solution pour se sortir de là. Sans avoir à discuter de quoi que ce soit de préférence. C'est mieux, pour Esteban, de ne pas discuter. Surtout avec quelqu'un comme Nicki !

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Minipousse veut un pouney
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3078
PSEUDO : Timon
AVATAR : Nicola Peltz
CREDITS : BONNIE(Avatar) Astra ( Signature)
ÂGE : 23

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Mer 3 Jan - 11:51

Didn’t see it coming


Esteban & Nicki


Elle était là, face a  cette porte close, et elle avait beau essayer encore et encore de l’ouvrir, rien n’y faisait, elle rester bien fermer. Pourtant, elle s’acharne jusqu'à se demander haut et fort si ce n’est pas une blague. Et le brun, derrière, qui le savait –évidement- et qui ne lui avait pas dit, qui s’était contenté de la regarder s’acharner comme une conne – pour la mater ?! -  s’exclama à son tour, disant qu’il aimerait bien que ça le soit. Elle se tourna vers lui, d’un air un peu furieuse, ca devait se lire dans ses yeux et sur les traits de son visage. Elle lui demanda  s’il ne pouvait pas défoncer la porte. Qu’il soit un homme quoi !  Elle grinça des dents  a sa réponse «  Bah met en plusieurs, j’en sais rien moi, fait quelque chose. Soit un homme pour une fois ! » Dit elle d’un ton qui montrait bien qu’elle était déjà exaspérer par la situation.  Et voila, le début des hostilités était lancer, non vraiment, celui qui avait eu cette idée n’était pas un génie.  Si leurs amis avaient voulut arranger les choses entre eux, ils avaient vraiment fait une bêtise là, parce qu’a part empiré la situation ils n’avaient rien fait.  Elle se promit d’étripé Josie et les potes d’Esteban quand elle sortirait d’ici, parce qu’elle priée bien sur pour sortir d’ici. Et pas avec le cœur trop brisé de préférence, même si elle savait que ça c’était peine perdu.  Elle savait que forcément elle n’en ressortirait pas intacte.  Elle soupira doucement et regarda le brun qui lui demanda qui était Josie «  La cousine de ton pote avec qui tu étais tout a l’heure » Mince, elle venait d’avouer qu’elle avait lancé des regards en sa direction. Enfin avec un peu de chance il ne relèverait pas, et au pire elle pourrait dire que c’était Josie qui lui avait dit qu’il était avec, oui, jolie mensonge, et comme elle était passé experte dans ce domaine ça passerait très bien.

Elle bailla doucement, elle avait envie de rentrée chez elle et dormir, elle avait besoin de dormir. La fatigue la mettait encore plus en rogne. Oui, tout les deux coincée ici, ça n’allait vraiment rien donner de bon. Elle soupira et s’adossa au lavabo à gauche de la porte «  Oui, c’est possible qu’elle soit de mèche avec ton pote. » Dit elle un peu dépité, elle n’aurait jamais imaginé que son amie soit capable de telle enfantillage.   Elle soupira a nouveau «  De tout les mecs de la terre avec qui elle aurait put m’enfermé, elle aurait vraiment put choisir quelqu’un d’autre. » Marmonna t elle en cherchant dans ses poches son téléphone. Ah bah non, évidement, elle avait laissé son sac a Josie et son téléphone était dans son sac.  Elle se mit a maudire silencieusement son amie, elle se promit de lui faire un coup de pute semblable a celui-ci. «  Dit moi que tu as ton téléphone sur toi. On appelle quelqu’un pour nous ouvrir et j’entend plus jamais parler de toi » Dit elle en le regardant, même si elle avait envie de détourner les yeux, elle ne voulait pas lui faire le plaisir d’être faible face à lui. Et puis, elle se dit qu’il ne l’avait sans doute pas sur lui, non, ce serait beaucoup trop facile. Et Josie était trop maligne, elle n’aurait pas commis une erreur pareil.  Elle se mit a réfléchir, même sans avoir la réponse du brun. Elle n’avait bien sur pas d’épingle a cheveux pour forcé la serrure, et en plus elle ne savait même pas faire, elle n’avait jamais fait ça. Et elle n’avait jamais eu besoin de l’apprendre. Encore une chose à faire en sortant de là, apprendre a forcé une serrure, histoire que ce genre de chose n’arrive plus jamais.


_________________
I'm Goner
I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Sam 6 Jan - 17:35

didn't see it coming


Nicki & Esteban

Très rapidement, la situation dégénère. En même temps, à quoi d'autre s'attendre quand deux personnes comme Nicki et Esteban se retrouvent enfermées ensemble ? Cela ne peut pas se passer autrement, tout simplement ! Et Esteban ne cherche pas à apaiser les choses. Au contraire, il est sans doute celui qui lance les premières braises, qui jette de l'huile sur le feu dès lors que l'occasion se présente. « Si c'était ainsi que les choses se passaient, je l'aurais fait avant même que tu sortes de tes toilettes, crois-le bien. » Et il serait encore en train de s'acharner sur la porte si nécessaire ! Mais ce n'est pas possible. Il n'a pas envie de s'arracher à moitié la cheville pour les beaux yeux de Nicki. Ce n'est pas un film Hollywoodien ici, c'est la pure et stricte réalité, et Esteban fait avec ce qu'il a. C'est-à-dire, principalement, avec son courage et sa patience. Son courage pour ne pas sauter par la fenêtre, et sa patience pour supporter Nicki sans trop montrer son exaspération. C'est peine perdue : il enchaîne les soupirs et les levage de yeux au ciel. Non, sans déconner, elle a été créée dans l'unique but de lui pourrir la vie, de l'emmerder à la première occasion. Il n'y a pas d'autre explication plausible à tout cela. D'ailleurs, il ne se prive pas pour être méchant. Cela ne change pas de d'habitude, il est vrai ... Mais il s'amuse aussi de la voir, parfois, s'auto-flageller en disant des choses qu'elle ferait sans doute mieux de ne pas dire. Comme lorsqu'elle lui fait bien comprendre qu'elle l'avait vu, dans le bar, et assez observé pour savoir avec qui il était ... Cela le fait beaucoup rire mais, miracle, il ne fait pas de remarque là-dessus.

La chose sur laquelle ils doivent se concentrer à présent c'est sur comment ils vont sortir d'ici. Esteban oublie bien vite Josie et le cousin de celle-ci qui fait visiblement partie de son cercle d'amis. Il ne manquera pas de se rappeler de tout cela une fois sorti de là ! Mais pour cela, encore faudrait-il qu'ils trouvent une solution. Et ce n'est pas gagné d'avance. Nicki ne lui rend pas la tâche aisée. Plus elle parle, et plus il sent la patience quitter son corps. Faut croire qu'elle a vraiment un don pour cela. « Je te retourne le compliment. J'avais repéré une jolie brune, dommage qu'ils ne l'aient pas choisie, elle, pour m'accompagner dans ces toilettes. Au moins, on aurait su faire passer le temps. » Oups, cela lui a échappé ! Et maintenant que c'est sorti, il ne le regrette pas. Elle a beau avoir marmonné, il est sûr qu'elle a tout fait pour qu'il entende ce qu'elle avait à dire. Et, soyez-en sûrs, il ne va pas se laisser marcher sur les pieds de cette façon ! Toutes les piques, il les lui renvoie. A sa sauce, bien sûr. Et il en lance même quelques unes en plus pour prendre de l'avance. Esteban, quoi. « Non, je n'ai pas mon téléphone sur moi. Je ne me balade pas avec quand je vais aux toilettes. » Ce n'est pas très pratique, vous en conviendrez. Et Esteban a beau avoir des poches dans son jean, il préfère laisser son portable dans la poche fermée de sa veste. Mauvaise idée, de toute évidence. « Si on crie ils ne nous entendront pas ... Alors je propose que tu passes par la porte, fasse le tour du bar et revienne ouvrir la porte. » Sauf que la fenêtre ne mène pas à une sortie réellement pratique. Et elle est, en plus de cela, en hauteur et très petite. Esteban, lui, n'y passerait sans doute pas. Tout cela, ce n'est que pour relever une fois de plus l'aspect ridicule de la situation dans laquelle ils se retrouvent. Il n'y a pas de solution miracle, ils n'ont plus qu'à attendre ...

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Minipousse veut un pouney
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3078
PSEUDO : Timon
AVATAR : Nicola Peltz
CREDITS : BONNIE(Avatar) Astra ( Signature)
ÂGE : 23

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Mer 17 Jan - 21:28

Didn’t see it coming


Esteban & Nicki


Elle aurait préférée ne jamais vivre ça. Elle était sérieusement en train de se demander si elle n’était pas un aimant à emmerde.  Elle ne se faisait donc pas assez mal toute seule ? Elle devait maintenant avoir l’aide de ses soit disant amie pour se torturée ? Oui, parce que là, son amie n’était pas en train de l’aider mais de la torturée. Elle ne répondit même pas a Esteban quand il dit que s’il pouvait défoncer la porte, il l’aurait fait bien avant qu’elle sorte des toilettes. Ce qu’elle aurait aimé qu’il le fasse. Ou alors qu’il se taise. Elle était fatiguée, elle pouvait essayer de luter contre lui, elle allait essayait un peu, parce qu’elle était comme cela, du genre a lutter, mais elle savait qu’elle serait vite fatiguée, qu’elle en aurait vite marre, parce que ca allait comme toujours lui faire trop mal.  Elle n’avait pas envie de l’entendre, pas envie de le voir, pas envie de sentir ni de savoir sa présence, elle n’avait pas envie d’avoir des papillons dans le ventre et son cœur qui battait trop fort quand elle le regardait ou l’entendait. De tous les mecs de la terre, elle avait du tomber amoureuse d’un connard de première. Elle aurait put tomber amoureuse d’un gentil garçon pour changer un peu, mais non, elle était tombé sur le connard de service… Le gros cliché.  Et d’ailleurs elle le marmonna plus ou moins… Sauf qu’il avait entendu. Elle ferma les yeux a ses paroles, toucher, en plein cœur.  Elle essaya de se calmer de pas lui hurler dessus que c’était un connard, de toute façon cela ne servait a rien, il le savait parfaitement. Il en jouait, il en rajouter même une couche a chaque fois. Comme si… Comme s’il avait deviné ses sentiments pour lui. Merde, non, il avait deviné ? Non, sinon il serait bien pire, elle le savait, elle commençait a savoir comment il marchait.

« Evidement » souffla t elle d’un ton las, quand il annonça que non, il n’avait pas son téléphone sur lui. Non, bien sur, ça aurait était beaucoup trop simple. Elle tourna la tête vers lui quand il lui suggéra de passer par la fenêtre faire le tour et lui ouvrir. Non mais il y croyait vraiment ? Elle ferait le tour, irait mettre une claque dans la gueule de Josie, prendrait ses affaire et s’en irait, laissant Esteban pourrir dans les toilettes. Enfin ça, ça avait était si elle avait put passer parce cette fameuse fenêtre, sauf que c’était impossible qu’elle passe. «  Oh, tu préfére pas que je passe par la fenêtre, me pétant une ou deux cotes pour passer  et que j’aille te chercher ta jolie brune pour que tu la saute dans les chiottes ? » Dit-elle d’un ton agressif. Puis elle leva la main comme pour lui dire de se taire, chose qu’elle fit d’ailleurs. «  Non, tu sais quoi, répond moi-même pas. Je ne passe pas par la fenêtre j’ai beau pas être épaisse faut être un cure dent pour passer par cette fenêtre. » Elle était totalement en train de perdre son sang froid, elle était trop fatiguée pour se battre. Elle ne rêvait que d’une chose là, c’était son lit.  Elle ferma les yeux, soupira fortement et passa une main dans ses cheveux pour les repousser tous en arrière et se mit a faire les cents pas dans le petit espace qu’ils avaient, enfin heureusement assez  grand pour ne pas qu’ils se marchent dessus ou soit forcer de ce coller. Elle faisait claquer ses talons sur le sol, ca avait un coté rassurant pour elle ce bruit régulier, et elle essayait de chercher une solution. D’abord pour se calmer, ensuite pour sortir d’ici sans trop de dégât. Jusqu'à ce que ça l’énerve encore plus. Elle fini par mettre un coup de poing dans le mur a coté d’elle, se faisant mal a  la main au passage «  Bordel de merde » Dit elle en secouant la main, heureusement elle arriver a la bouger sans mal, elle n’y était pas aller assez fort, elle ne se l’était donc pas casser, il n’aurait  plus manquer que ça.

_________________
I'm Goner
I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Dim 21 Jan - 15:47

didn't see it coming


Nicki & Esteban

Bien évidemment, il fallait deviner que les joutes verbales ne tarderaient pas à reprendre là où elles s'étaient arrêtées. Ils sont comme ça, tous les deux. Et pas seulement chacun de leur côté, mais aussi - et surtout - quand ils sont ensemble. C'est presque comme si ... Comme s'ils ne pouvaient pas s'en empêcher. Esteban, pour sa part, sait que c'est de la méchanceté pure et dure. Un moyen comme un autre de la tenir à distance pour se protéger et se terrer dans son confort distant. Pas sûr que cela fonctionne comme il le voudrait mais, au moins, Nicki n'essaye pas de calmer les choses. Non, à l'inverse, elle ne fait que les empirer en devenant presque méchante, elle aussi. Décidément, son amie n'en porte que le statut mais pas toutes les qualités. Une amitié, ce n'est pas censé se passer ainsi. N'aurait-elle pas dû, au contraire, l'embarquer loin, très loin de lui à l'instant même où elle l'a vu ? C'était idiot, de les enfermer dans ces toilettes parce que cela ne fait qu'attiser la colère d'Esteban et le besoin urgent qu'il a de la blesser pour la faire rester loin de lui. C'est bête, mais c'est ainsi qu'il fonctionne. Il ne faut pas chercher à le changer, Nicki le sait dorénavant. Alors que la jeune femme répond, acerbe et piquante à sa proposition, Esteban ouvre la bouche comme pour dire quelque chose. Mais elle l'interrompt avant, et il la referme aussitôt. OK, elle l'a devancé. Il commence à devenir trop prévisible et, croyez-le bien : ça craint. Sérieux, il est dégoûté. Il préférerait conserver un certain effet de surprise. Mais, de toute évidence, Nicki commence à le connaître et à savoir quoi dire avec lui. A quoi s'attendre, aussi. Parce qu'elle l'a empêché de rebondir sur une quasi erreur de sa part : évoquer la brune en question, quelle mauvaise idée ! Enfin, maintenant, il ne peut pas profiter de cela pour en rajouter une couche. Non, certainement pas.

Tout ce qu'il peut faire, c'est lui jeter un regard équivoque. Elle, juste pas très épaisse ? Elle a, au contraire, tout du cure-dents dont elle parle tant ! D'ailleurs, rien n'échappe à ses yeux avisés, et Esteban est quasi certain qu'elle a maigri depuis la dernière fois qu'ils se sont vus. Mais il ne va pas lui dire ça, ou elle risque de s'imaginer des choses qui ne sont pas et d'en profiter pour lui en foutre plein la gueule. A tort, bien sûr. Parce qu'il ne remarque cela que pour une seule raison : elle vient d'évoquer son poids plume. « Si tu ne fais pas d'efforts ... » Lui non plus ! Bon, c'était déjà prévu comme ça, certes. Mais il a bien le droit de l'emmerder encore et encore, non ? C'est genre ... Sa passion dans la vie. Nicki le sait parfaitement. Toujours assis dans son coin, Esteban n'essaye pas plus d'entretenir la discussion. Ils n'ont rien à se dire, de toute façon. Et il a presque l'impression d'avoir épuisé son stock de méchanceté pour la journée. Enfin, presque - il s'en garde un peu pour la prétendue amie de Nicki. Quelle idée de l'enfermer, lui ! Elle va l'entendre quand il sortira d'ici, ça c'est sûr. « Fais gaffe le poids plume, tu vas te blesser. » Vient-elle vraiment de foutre un coup de poing dans le mur ? Faut croire ... Esteban a tout juste eu le temps de lever la tête en entendant le bruit que ça a fait. Du coup, il ne peut qu'essayer de deviner. Mais cela semble assez évident, en fait. Fronçant les sourcils, Esteban essaye de voir si sa main est vraiment blessée. Bah, y a pas de sang, c'est que ça ne doit pas être si grave. Et, de toute façon, il n'a pas envie de lui donner l'impression de s'inquiéter pour elle. Ce n'est pas le cas ... N'importe quoi ! « Tu fais souvent ce genre de choses bizarres ? » Et le voilà qui est reparti. Décidément, ils n'en finiront jamais ... A moins qu'on les libère.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Minipousse veut un pouney
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3078
PSEUDO : Timon
AVATAR : Nicola Peltz
CREDITS : BONNIE(Avatar) Astra ( Signature)
ÂGE : 23

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Sam 10 Fév - 21:48

Didn’t see it coming


Esteban & Nicki


Elle avait bien fait de l’interrompre avant qu’il ne rebondisse sur son erreur, elle s’était tout de suite dit qu’elle était bien idiote quand elle avait évoqué cette fameuse brune qu’il avait remarqué. En plus, elle s’était mit une image en tête, une image dont elle ne voulait pas. Elle avait tout sauf envie de l’imaginer avec une autre fille, ca la rendait malade de le faire.  Alors, elle avait enchainé, essayant d’enlever cette image de sa tête.   Elle releva les yeux sur lui quand il dit qu’elle ne faisait pas d’effort et leva les yeux au ciel «  J’en fais autant que toi abruti » Dit elle simplement avant de croiser les bras et se mettre a faire les cent pas, essayant de trouver un moyen de sortir de là. Parce que ca avait beau être assez grand pour qu’ils aient une bonne distance entre eux, elle se sentait étouffé ici.  Elle fini par ne plus en pouvoir, elle était déjà en train de devenir folle alors que ça ne faisait pas si longtemps que cela qu’ils étaient enfermer. Prise d’un élan de colère, elle mit un coup de poing dans le mur, s’en suivit une forte douleur provoquant un juron.  Elle avait mal a la main, mais elle n’était pas casser, et heureusement, et cela lui avait  coupé cette envie de le frapper lui. Oui, parce qu’elle avait envie de le frapper, elle était en colère contre lui, contre sa méchanceté, contre lui a cause de tout ce qu’il provoquer chez elle, tous ces sentiments contradictoire qu’il lui faisait ressentir et qui lui faisait un mal de chien.  Et puis aussi parce qu’il restait là, assis dans son coin, a lui lancer des méchanceté mais sans chercher d’autre idée que la faire passer par une fenêtre trop étroite même pour elle, pour les sortir de là.  Elle lui lança un regard assassin quand il l’appela « poids plume »  mais elle ne rétorqua rien, lui dire de ne pas l’appeler comme cela, allait a coup sur le pousser à le faire encore plus.

Elle s’était remise a faire les cent pas, même si cela était inutile, quand il lui demanda quelque chose. Si elle faisait toujours des choses aussi bizarres ? Non, normalement elle ne faisait pas ce genre de chose, mais que voulez vous, il la rendait folle.  Elle le regarda un instant et soupira «  Et toi, tu rends souvent les gens cinglé ? »  Elle soupira «  J’suis bête, bien sur que oui, rendre les filles folles, c’est surement ton passe temps favori. » Elle soupira et se remit a faire les cent pas, elle commençait d’ailleurs un peu a avoir le tournis avec tout cela mais bon. Puis elle se tourna à nouveau vers lui, elle n’en pouvait plus, elle devait lui dire. Ca allait surement la soulager autant que lui faire du mal, mais elle devait soulager son petit cœur de ce poids bien trop gros pour lui.  «  J’en ai marre Esteban, j’arrête de me battre contre toi. J’arrête, ca sert  a rien, c’est comme taper dans ce mur, ça fait mal et rien de plus. » Et voila, la machine était lancer, et elle ne pouvait plus faire marche arrière. « Je sais pas pourquoi tu prend autant ton pieds a faire mal aux autres, mais bravo, félicitation, tu as réussi avec moi. Tu as réussi à me rendre folle, a me faire ressentir des trucs que j’avais jamais ressenti auparavant et surtout que je ne voulais pas ressentir ! Surtout pas pour un connard de ton espèce ! » Sa voix oscillait entre tristesse et colère, elle ne savait d’ailleurs pas vraiment ce qu’elle ressentait a cet instant précis. De  la colère contre lui, ou peut-être contre elle, de la peur a cause de ce qu’elle était en train de lui dire, de la honte aussi un peu, honte d’avoir perdu a ce petit jeu qui s’était vite installer entre eux.  Et dans son fond intérieur elle était en train de se hurler de se taire, mais elle n’arrivait plus a arrêter de parler.  «  J’ai essayé, j’ai fais un effort, j’ai fais tout mon possible pour pas penser a toi, pas te voir, pas parler ou entendre parler de toi, mais putain t’es toujours là. Comme si tu cherchait a me hanter, ça t’amuse surement de me bruler. Je sais pas ce qui te pousse a vouloir détruire les choses, je sais rien de ton passé, et je veux rien en savoir, parce que j’veux plus rien de toi. J’veux pas penser a toi, j’veux pas te voir, j’veux pas te parler, j’veux même pas savoir que tu existe ! J’aurais tellement aimé ne jamais te rencontrer ! » Elle passa une main, celle qui lui faisait encore un peu mal, sur son visage et dans ses cheveux d’un geste assez brusque   « Alors, c’est bon, stop, on arrête maintenant. Voila, tu m’a rendu dingue, tu m’a briser le cœur, tu m’a encore plus écœuré de l’amour… Tu as gagner a ton petit jeu malsain… J’ai perdu, je m’avoue vaincue, maintenant va t en, sors de ma vie, de mes pensée, arrête de me hanter » La tristesse avait prit le pas sur la colère, sa voix était maintenant tremblante, elle avait même presque les larmes aux yeux. Elle essuya rapidement ses yeux, pas besoin de lui donner encore plus de quoi rire en lui offrant ses larmes en spectacle.  Elle venait déjà de lui donner une occasion de piétiner encore un peu plus son cœur.


_________________
I'm Goner
I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you I'm a goner, somebody catch my breath, I want to be known by you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1165
PSEUDO : Schizophrenic (Emilie).
AVATAR : Ian Elkins le sexey.
CREDITS : schizophrenic (ava) beylin (code signa), © hedgekey (gifs).
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   Lun 12 Fév - 17:57

didn't see it coming


Nicki & Esteban

Mais c'est qu'elle a de la répartie, la petite Nicki ! A chaque fois qu'il dit quelque chose, elle trouve un truc à y redire. Une pique à lancer. Une vanne à enchaîner. Très bien. C'est le domaine d'Esteban, il va s'en accommoder. Cela lui plaît bien, à lui, de la voir ainsi s'énerver, vociférer et tenter de sortir de là par tous les moyens possibles et imaginables. Sa présence l'insupporterait-elle ? Sans doute que oui. Et à la vision de cela, Esteban ne peut pas s'empêcher de se dire que, d'une certaine façon, c'est lui qui gagne ... Lui qui a le dessus sur la situation, et lui qui est en position de force. Narcissiquement, cela lui fait un bien fou. Difficile à croire ? Et bien non ! Esteban est ainsi et l'a toujours été, même si Nicki découvre peut-être tout juste cet aspect de sa personnalité. Qu'importe. La jeune femme est dans un tel état qu'elle en fait presque les cent pas dans la pièce. Elle tourne en rond, tel un lion en cage. De son côté, Esteban trouve ça très drôle. Il ne le partage pas, parce qu'elle risquerait de le gifler une bonne fois pour toute ... Ou pire. Et il ne sait pas où est sa limite à lui, jusqu'à quel point il pourrait freiner sa colère. D'une certaine façon, cela l'effraie un peu ... Ce dont il serait capable dans une telle situation. Il ne se prive quand même pas de l'emmerder, et de la charrier en la voyant frapper dans un mur. Poids plume. Quelque chose lui dit que c'est pile le surnom qu'elle aurait préféré ne pas entendre, qu'elle n'apprécie pas et qui pourrait la mettre dans une colère plus poussée encore si elle n'était pas déjà pratiquement à son summum. Comme s'il ne pouvait pas s'en empêcher - c'est sans doute le cas d'ailleurs -, Esteban enchaîne rapidement sur une nouvelle vanne. Rien de bien méchant à ses yeux mais cela semble être le déclencheur dont avait besoin Nicki pour être lancée pour de bon. Soudain, rien ne semble plus pouvoir l'arrêter. Esteban lâche quelques rires par ci par là, sans doute pour garder un certain contrôle sur la situation et ne pas la laisser prendre toute la place. J'en ai marre, j'arrête de me battre contre toi. Mais non, pourquoi ? On commençait tout juste à s'amuser, Nicki. Heureusement, il n'en est pas au point de le dire à voix haute. Cela reste à l'état de pensées, et c'est sans doute préférable ainsi.

Au bout d'un certain temps, les rires d'Esteban ne surviennent plus entre deux paroles. Sans le savoir, ou sans en avoir tout à fait conscience, Nicki vient de franchir une ligne. La ligne. Il ne veut pas l'entendre, il ne veut pas entendre tout ce qu'elle est en train de lui dire, il ne veut pas avoir à comprendre. Mais il n'est pas bête, et elle est suffisamment claire dans ses propos pour qu'il fasse A+B et tire ses propres conclusions. Tu as réussi à me faire ressentir des trucs que j'avais jamais ressentis auparavant. Les voilà, ses doutes sont confirmés ! Dans le fond, il s'en est toujours douté. Du pourquoi du comment cela a définitivement dérapé. Entre eux, cela semblait être simple. Rien que deux personnes qui ont les mêmes idées, les mêmes envies, et surtout pas le besoin urgent de se poser, de s'installer et de fonder une sacro-sainte famille ! Mais non, il a fallu que Nicki dérape et ose franchir les limites infranchissables. Non, elle n'aurait pas dû ressentir tout ça. Et elle a encore moins le droit de lui dire ce qu'elle a sur le coeur ! Surtout pas dans une situation comme celle-là où Esteban ne peut pas utiliser son arme fétiche, qui est la fuite. Il est obligé de rester là, assis sur le sol, à écouter ses conneries et à comprendre ce qu'elle dit. Pour la première fois, c'est prononcé à voix haute. C'est clair, limpide, et Esteban ne peut pas se contenter de se boucher les oreilles pour tout éliminer. C'est là, posé entre eux. Il s'en doutait depuis un moment, notamment lorsqu'il a commencé à se comporter pour de bon comme un sale connard égoïste mais ça n'a jamais été aussi évident. Et, par-dessus tout, il veut qu'elle se la ferme. Qu'elle ravale ses mots et qu'elle parte. Qu'ils puissent faire comme si tout cela n'avait jamais été dit. Mais c'est trop tard, et rien ne semble pouvoir arrêté sa logorrhée verbale des plus agaçantes. De manière assez étonnante, c'est lorsqu'elle se tait enfin, qu'Esteban se lève. D'un bond, il se met sur ses pieds, fait quelques pas en avant et se plante devant elle. Il se fiche d'avoir l'air menaçant, d'avoir l'air d'un plus sombre connard encore. Il veut juste qu'elle se taise. Qu'elle arrête de dire conneries sur conneries. « TA GUEULE ! » Son cri, il n'a pas pu le retenir. C'est plus fort que lui, il est sorti d'un coup. Et il ne le regrette pas, non, certainement pas. Sa main tremblante - de colère, de rage -, se lève. Non, il ne la frappe pas - il n'en est heureusement pas encore là - mais il pose son index sur son épaule la plus proche, et appuie légèrement dessus. « Je ne t'ai jamais rien demandé, jamais et tu oses prétendre que je t'ai brisée le cœur ? Regarde-toi dans un miroir et vois la vérité en face : tu t'auto-détruits dans tout ce que tu entreprends, Nicki. Ne va pas me mêler à tes histoires débiles dont je n'ai jamais voulues. Tu es ton propre élément destructeur, ne me prends pas pour un idiot qui va culpabiliser parce que tu prétends que j'en suis responsable. Ce n'est pas vrai. Je ne t'ai jamais rien demandée. Jamais. » Mais c'est qu'il aurait presque un doute là-dessus. Presque.

_________________
We could be strangers
IN THE NIGHT
WE COULD BE PASSING IN THE SHADOWS

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: didn't see it coming (ft. Nicki)   

Revenir en haut Aller en bas
 

didn't see it coming (ft. Nicki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» The White Dragon is coming [PV Meï]
» Fanfic "Evil is coming"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Waterfall Avenue :: The Garnet
-
Sauter vers: