AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 An interview that goes bad. [Cole]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2474
PSEUDO : evalie
AVATAR : Marie Avgeropoulos
CREDITS : Milles rêves (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: An interview that goes bad. [Cole]   Mer 31 Jan - 21:02

Elle sourit, elle pouvait comprendre. D’après elle, il fallait être fait pour écrire… comme pour tous les métiers de passion. Il y avait certaines personnes qui avaient réussi à se faire un nom sans vraiment savoir écrire, le développement des mini nouvelles sur internet qu’on pouvait acheter pour quelques dollars étaient légions maintenant. Mais bon, c’était une toute autre histoire. "Oui, bien sûr. Vous serez le premier à en recevoir un, promis. Ça risque de prendre du temps vu que j’ai accepté un boulot plutôt prenant." La salle de tir fut un passage rapide et elle préférait cela. Elle n’était pas à l’aise avec les armes, vraiment pas. Elle ne savait pas trop d’où ça lui venait, mais c’était comme cela. Elle hocha la tête et puis le suivit pour la suite. Le sport l’aidait parfois, elle pouvait le comprendre. Elle-même utilisait le yoga et la course à pied pour s’éclaircir les idées et ça fonctionnait la plupart du temps. "Je fais la même chose, régulièrement. Le seul moyen de m’éclaircir les idées et même de me vider l’esprit complètement à vrai dire." Elle sourit à la remarque que c’était bordélique. Elle était dans un univers presque uniquement masculin, cela ne l’étonnait pas spécialement.

Elle le visitait et soudain, noir complet ! Un juron lui échappa. Un bruit mat la fit sursauter. Ça devait être Cole qui venait de tomber. Elle sourit en ne bougeant pas. Elle ne voulait pas tomber également… surtout vu qu’elle était plutôt maladroite. Elle sursauta légèrement quand il s’accrocha à elle et puis pouffa de rire. "C’est rien ! Oui, ça va bien. Je ne suis pas encore tombée et je vais essayer que ça continue comme ça. Et toi ? A part la chute…" Elle bougea les bras pour voir si elle trouvait quelque chose à quoi s’accrocher, mais rien du tout à part ce qui était sûrement l’épaule de l’officier de police. "Oops ! Et maintenant ? On peut retourner en haut ? La lumière du jour, enfin le peu qu’il reste devrait nous aider ? Et j’imagine qu’il n’y a pas de bougie dans le coin… ni de lampe torche ?" Elle se mit à fouiller dans ses poches. Ses clés avaient une de ces mini lampe de poche, ça éclairait pas grand-chose mais si elle fonctionnait encore… ça serait bien. "Oh, j’ai mes clés !" Elle appuya sur le bouton et un tout petit faisceau s’alluma. "Yes ! Elle fonctionne encore." Elle attendait la réponse de Cole sur ce qu’ils pouvaient faire.


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 74
PSEUDO : Skairipa
AVATAR : Kit Harigton
CREDITS : Shiya
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: An interview that goes bad. [Cole]   Lun 12 Fév - 20:21

C’était vraiment déconcertant, d’être dans le noir complet ainsi. Je ne voyais ni mes pieds, ni mes mains, et Casey me bousculait un peu. Ce n’était pas grave, je l’avais moi-même confondu avec un meuble, donc bon. Monter vers la lumière ? Oui, c’était une option. Euh, ça risque d’être le parcours du combattant, tu te rappelles… le bordel tout ça, les escaliers, non vraiment il faudra qu’on fasse très attention. On risque de se casser deux jambes, sans parler des bras ! J’étais vraiment pas à l’aise dans le noir. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’avais peur du noir, mais je n’étais définitivement pas à l’aise. Elle sortit une mini lampe-de-poche-porte-clé et le faible rayon éclaira… rien du tout, car il n’était pas très puissant. Mais c’était mieux que rien. Bon, on est venu par là je crois, il n’y avait pas grand-chose qui traînait, ça devrait aller. J’essayais de faire des grands pas amples pour ne pas trébucher, ce qui aurait été très ridicule s’il y avait eu de la lumière, mais cela me rassurait. J’avais ainsi plus de temps pour réagir. Tiens-toi à moi je pense que j’ai trouvé le chemin. J’ai bien dit que je pensais… Dans la théorie en tout cas. Au bout d’un moment à errer dans le noir, je sens un mur devant moi. Un mur avec du carrelage. Mince, je crois qu’on est dans les douches. Hum, c’est à l’autre bout de la sortie. Oups, autant pour mon super sens de l’orientation. Une idée de génie plus tard et je sortais mon téléphone, activant la lampe torche de celui-ci. Lampe torche qui s’éteignit presque tout de suite. Plus de batterie. Je crois que je suis maudit. Vraiment désolé, c’était pas censé se passer comme ça. Je m’en voulais un peu, bon c’était pas une situation catastrophe mais c’était assez embarrassant. Quel genre de flic étais-je pour ne pas trouver la sortie d’une salle de sport dans le noir ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 2474
PSEUDO : evalie
AVATAR : Marie Avgeropoulos
CREDITS : Milles rêves (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: An interview that goes bad. [Cole]   Ven 16 Fév - 17:38

Et voilà qu’ils se retrouvaient dans le noir complet ! Heureusement qu’elle n’avait pas peur du noir. En fait, tant que rien ne se mettait à cramer, elle ne paniquerait pas. Elle voulait savoir quelles étaient leurs options ? En haut, le peu de lumière du jour et les lampadaires proches du commissariat leur permettrait sûrement d’y voir un peu plus clair. Mais la question était : seraient-ils capables de retrouver leur chemin ? Rien n’était moins sûr et puis comme il le faisait remarquer… ça serait le parcours du combattant avec les différentes machines et les trucs qui traînaient. Elle ne put s’empêcher de sourire, oui, mieux valait ne rien se casser. Casey sortit sa mini lampe de poche, vu que c’était la seule chose qu’elle avait dans ses poches. Ça n’éclairait vraiment rien. Elle lui faisait confiance et hocha la tête avant de se rendre compte qu’il ne pouvait pas la voir. "Je te suis." Quelques tâtonnements et c’était bon, elle était accrochée à son épaule. Elle le suivit en levant bien les genoux histoire de ne pas se vautrer.

Elle faillit lui rentrer dedans lorsqu’il s’arrêta et ouvrit grand les yeux. Quoi ? Il s’était planté ? Elle secoua la tête, non mais quelle histoire. De la lumière pendant quelques secondes et puis plus rien. Son téléphone n’avait sûrement plus de batterie. Et puis elle se mit à rire. Un vrai bon rire qui la secoua toute entière. Non mais franchement… se retrouver dans le noir, dans un endroit qu’elle connaissait pas, avec un quasi inconnu. "J’ai même pas mon téléphone avec moi… il est resté dans ma veste." Elle se déplaça un peu et puis posa sa main contre le mur. Un cri lui échappa et elle fit un bond sur le côté. Elle venait d’allumer quelques secondes l’une des douches communes et elle était un peu mouillée. "Tain… la maladresse suprême !" Mais le rire s’entendait encore dans sa voix. "Soit on retente une traversée, soit on se pose un moment… Tant que je peux éviter une jambe cassée… je suis partante !" Heureusement, il faisait bon dans la salle de sport et elle n’était que légèrement humide. Elle enleva son pull, histoire de ne pas attraper la crève et qu’il puisse sècher. "Cette météo fout vraiment la merde. Surchargé de travail en ce moment ?" Autant continue la conversation, non ? "Les coupures durent pas trop longtemps en général… peut-être qu’on évitera de passer la nuit ici…"


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: An interview that goes bad. [Cole]   

Revenir en haut Aller en bas
 

An interview that goes bad. [Cole]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Interview de Cole Hudson
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Midtown :: police station
-
Sauter vers: