AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 Let's be possessed by the Blues. [Nate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3182
PSEUDO : evalie
AVATAR : Rose McIver
CREDITS : shiya (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 30

MessageSujet: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Jeu 5 Avr - 18:07

Casey était un peu plus sereine qu'il y a deux semaines, elle commençait à se faire à l'idée qu'elle était à nouveau célibataire. Elle s'était installée chez Grace et elle devait bien avouer qu'elle se sentait bien chez les Fordham… elle adorait les enfants de son amie et cela leur permettait de se voir bien plus souvent. Mais malgré tout, elle avait des moments plus difficiles que d'autres. Gaël avait quitté Redwood Hills pour New-York, enfin, il était parti s'installer à Burlington mais était en ce moment à NYC pour son art. Enfin, c'était ce qu'en avait déduit la jeune femme. Elle essayait de ne plus penser à lui, elle n'y arrivait pas tout à fait, mais elle y pensait un peu moins. Nola avait disparu également et elle se demandait encore si cet enfant était de lui. Certes, leur histoire datait d'avant qu'ils se mettent ensemble, mais si c'était son gamin, ça pouvait changer beaucoup de choses. Par contre, ce n'était plus son problème. Devant le miroir de sa salle de bain, elle se vida l'esprit lentement. Le fait d'être experte en méditation l'aidait grandement à avancer, elle devait bien l'avouer. Elle se maquilla légèrement, enfila une jolie petite robe noire, un peu trop courte par rapport à ce qu'elle avait l'habitude et surtout bien plus décolleté. Mais elle avait envie de se sentir belle et désirable ! Ce soir, elle sortait. Grace n'avait pas pu se libérer des enfants et elle y allait donc seule. Et puis ayant envie de quelque chose de plus classy que le Garnet et un endroit sans souvenir également, elle avait opté pour un club de Burlington, un club de Blues qui paraissait très sympa et où il y avait un concert ce soir.

Elle s'était arrangée pour se faire emmener à Burlington et elle se débrouillerait pour rentrer, un taxi ou… elle trouverait bien un bout de lit pour dormir sur place. Si vraiment, elle ne trouvait rien dans ses amis, il y avait toujours ses parents. Elle ne l'espérait pas. Elle fut agréablement surprise par l'endroit dans lequel elle n'avait jamais mis les pieds. Il y avait plusieurs box qui assurait une certaine intimité. Il servait à manger et ça avait l'air plutôt bon. L'endroit était sombre, mais cosy, c'était chouette. Après avoir troqué ses bottes d'hiver pour des talons et laissé son manteau et son sac au vestiaire, elle se dirigea vers le bar. Assise sur un haut tabouret, elle jeta un coup d'œil à la salle et se commanda un gin tonic. Le concert commença une petite heure après qu'elle soit arrivée. Elle était déjà à son troisième gin tonic et toujours assise sur le même tabouret de bar. Les joues rosées, elle était pompette et délicieusement joyeuse. Elle se leva pour faire un tour à la salle de bain et en revenant, on lui avait piqué son tabouret. Elle fit la moue et s'approcha. Plutôt mignon. Elle pensa que c'était plutôt positif de penser quelque chose comme ça. Alors un grand sourire aux lèvres, elle allait voir de quoi il en retournait. Était-il vraiment mignon ? Oh que oui. Mais elle le connaissait également. Nate. Un ex, enfin, elle le considérait comme tel en tout cas. Un ami également. Elle lui sourit et lui sauta presque au cou. "Nate ! Ca me fait trop plaisir ! Tu aimes le blues ? Je savais trop pas ! Il est chouette cet endroit, hein ?" Il la connaissait suffisamment pour repérer tout de suite qu'elle avait déjà un peu trop bu, mais quelle importance ? Elle avait envie de s'amuser. Elle fit signe au serveur pour commander encore un gin tonic. Mmh, c'était trop bon ces trucs là.


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1366
PSEUDO : camille
AVATAR : ben barnes
CREDITS : aloa (ava) & batwan (gif)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Sam 7 Avr - 23:16

Cela faisait maintenant quelques temps que la vie de Nate avait pris une nouvelle direction. Il n’était pas encore certain de ce que lui réservait l’avenir, et ne pourrait jamais l’être d’ailleurs… Mais, tout semblait sur la bonne voie. Comme quoi, il aurait sans doute dû écouter Grace et reprendre contact avec Hesther bien avant. Sauf que… tout avait été assez brutal, et Nate n’avait jamais été un adepte des changements radicaux et imprévus. Il s’y était fait avec le temps Alors, quand il avait besoin d’un peu de tranquillité et de changement de décor, le jeune homme n’hésitait pas à passer du temps à Burlington. Parfois dans un cinéma, une salle de spectacle ou même un bar, option la plus récurrente. Cette fois-ci, il choisit un club qu’il appréciait tout particulièrement. Un lieu chaleureux, où il n’était qu’un homme parmi tant d’autres. Et en plus, il allait pouvoir apprécier un bout de concert. Tous les critères étaient donc réunis pour passer une bonne soirée. Le concert avait déjà commencé lorsqu’il arriva. Ce n’était pas bien grave, tant qu’il pouvait en profiter pour une bonne partie de la soirée. Il s’assit sur un tabouret de bar et opta pour un whisky. Il avait bu bien trop de bières ces derniers jours et n’avait pas envie d’un cocktail. C’était l’occasion de changer.

Il profita de quelques instants de quiétude, savourant la musique et l’ambiance du lieu, avant d’être surpris par l’arrivée d’une personne qui avait sans doute un peu trop bu. Il eut un geste de recul, simple réflexe, et découvrit le visage du coupable. Ou plutôt de la coupable. « Casey ? » Nate n’en revenait pas de la voir ici. Ce n’était pas vraiment le genre d’endroit où il s’attendait à la croiser. Surtout habillée de la sorte. La jeune et fragile Casey avait-elle autant changer depuis ce temps ? Il l’observa quelques instants, plutôt surpris même s’il n’était pas déçu du spectacle. Cette robe noire lui allait divinement bien. « Ouais, je viens souvent ici. Bien plus sympa que d’autres bars ou clubs. » Il avait beau apprécier l’ambiance des bars, il avait de temps en temps besoin de quelque chose de plus… intéressant. Il choisissait alors ce petit coin de paradis où il pouvait se poser en toute tranquillité et apprécier une musique de qualité. Et pourquoi pas une compagnie plaisante si l’occasion se présentait. « Et moins de risques de croiser des étudiants ! » dit-il en souriant. Il pouvait compter sur les doigts d’une main ceux qu’il avait croisés depuis qu’il côtoyait le lieu. Mais l’ironie voulait qu’il se trouvait justement face à une habituée de l’université. Par chance, elle ne faisait pas partie de ceux qu’il souhaitait éviter. Au contraire, même si ça pouvait devenir parfois… étrange. Elle restait une ex tout de même. « Je t’y avais jamais vue d’ailleurs. Qu’est-ce qui t’amène dans le coin ? » Il n’avait jamais imaginé que ça pouvait être le genre de Casey. Ils ne s’étaient jamais trouvés un intérêt commun pour le blues. Mais bon, ils n’avaient sans doute pas eu le temps d’évoquer le sujet lors de leur brève relation. Il fut tout aussi étonné lorsqu’il vit la jeune femme demander un nouveau verre. Combien en avait-elle déjà pris ? Sans doute trop vu son comportement. « T’es sûre que c’est sérieux ? » Pour lui, ça ne l’était clairement pas. Mais ce n’était pas à lui de décider, Casey était assez grande pour se gérer toute seule. Il voulait juste s’assurer qu’elle savait ce qu’elle faisait, mais n’hésiterait sans doute pas à intervenir si la situation allait trop loin.

_________________

Heavy on your heart, Heavy on your mind, Wandering the streets tonight, Heavy on my feet, Heavy on me knees, Walking down a winding road.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3182
PSEUDO : evalie
AVATAR : Rose McIver
CREDITS : shiya (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 30

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Mar 10 Avr - 15:15

Elle était joyeuse, au moins, l'alcool ne la rendait pas à moitié dépressive. Mais il fallait avouer qu'elle était dans un bon état d'esprit en arrivant et elle était donc sûre que ça allait continuer. De retour des toilettes, elle vit qu'on lui avait piqué son siège. Et quelle surprise ! Elle connaissait l'homme qui lui avait pris son tabouret. Nate. Une idyllle plutôt courte les avait lié, mais il était malgré tout resté amis. Elle l'appréciait beaucoup et même si elle l'avait moins vu ces derniers temps vu qu'elle en passait beaucoup moins à l'université. Elle le considérait comme un ami. Elle lui sourit largement et hocha la tête. Oui, oui, c'était bien elle, Casey. Elle se lança d'ailleurs dans un mini monologue toute ravie de le revoir. Il lui confirma qu'il aimait le lieu et qu'il en était un habitué. Ça lui permettait au moins de ne pas croiser trop d'étudiants. Elle pouffa de rire en hochant la tête. "J'espère que je suis pas dans la catégorie étudiante…" Elle battit des cils en riant. Elle ne pensait pas rentrer dans cette catégorie. Déjà, elle était assistante quand elle l'avait rencontré, donc certes, ça la classait encore comme étudiante, mais en même temps plus vraiment. Elle avait eu plaisir de travailler avec lui et puis ils avaient fini entrelacés dans les draps… ça enlevait clairement le côté étudiante, non ? Elle grimpa sur le tabouret à côté de lui et profita pour commander encore un verre. Certainement un verre de trop, comme celui d'avant finalement. Mais elle s'en fichait, la douce euphorie qu'elle vivait lui plaisait.

À la question suivante, elle haussa les épaules. "C'est ma première fois ici. J'aime bien. J'avais envie de sortir et voir autre chose… ce club me paraissait prometteur, j'm'étais pas trompée. C'est super. Et la musique est vraiment cool." Elle plissa les yeux quand il lui demanda si commander un verre de plus était sérieux. La réponse ? Non, sans aucun doute possible. Est-ce que ça l'empêcherait de le boire ? Non, définitivement pas. Elle sourit en grand et lui fit un clin d'œil. "Sérieux ? Non, pas du tout. Mais j'ai envie de faire la fête." Elle prit son verre et le leva devant Nate. "Aux rencontres imprévues." Elle sirota quelques gorgées de son verre avec sa paille et puis le regarda. "Tu deviens quoi ? Ca fait trop longtemps qu'on s'est pas croisé… mais bon, j'suis plus assistante, j'viens presque plus à l'uni. Ça me manque des fois… et en même temps, pas trop." Elle pouffa de rire encore une fois. Elle devait sûrement ressembler à une vraie nunuche, mais bon, elle survivrait. Surtout qu'elle s'en rendait pas vraiment compte. Demain, si elle se souvenait de tout, elle aurait peut-être une petite attaque de honte, mais ce n'était même pas sûr. "D'ailleurs est-ce que tu danses des fois ?" Elle avait envie de danser, alors pourquoi pas traîner Nate sur la piste ?


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1366
PSEUDO : camille
AVATAR : ben barnes
CREDITS : aloa (ava) & batwan (gif)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Jeu 12 Avr - 20:59

Le spectacle qui s’offrait à lui le faisait rire. Il ne s’était pas attendu à cette rencontre, mais ce n’était pas non plus une mauvaise surprise. Ce n’était qu’un simple hasard, et cette fois-ci, il n’était pas déplaisant. Il avait toujours apprécié sa compagnie, ce qui n’était pas étonnant puisqu’ils avaient été plus qu’amis à une époque. Et pourtant, il la trouvait étrange. A quoi jouait-elle ? Il ne l’avait pas vue si souvent agir de la sorte, si… engageante avec lui, alors qu’il ne s’était rien passé depuis des années. « A ton avis ? » Ce n’était pas la réponse qui la repousserait, sans doute parce que ce n’était pas ce qu’il souhaitait. Sans doute parce que, ce soir, il avait envie, besoin d’être autre chose que l’homme connu par Grace, Hesther et son frère. Il ne voulait pas se prendre la tête. Alors il l’observa lorsqu’elle répondit à ses quelques questions. Ça semblait si simple, si facile. Elle riait, ne se prenait pas au sérieux, buvait sans se soucier des conséquences. Il enviait presque sa désinvolture. Et dire que ça avait été tout lui, avant. Parfois, ça lui manquait. Non. Ça lui manquait tout le temps. Mais il s’obligeait à se rappeler que cette tendance à ne pas réfléchir avait entraîner sa chute. Pourtant, en cet instant, la tentation était forte. Une soirée, il pouvait bien se laisser aller une soirée ? Casey le ramena sur terre en demandant de ses nouvelles. « Rien de spécial, la routine. » Pas vraiment, mais si Casey devait apprendre pour son passé, ce n’était ni le moment ni le lieu. Et il n’était plus à un mensonge près. De toute façon, il y avait de grandes chances qu’elle ne se souvienne de rien, ou pas grand-chose d’ici demain alors… Non, ça ne servait à rien du tout. « Ta thèse avance bien ? » Elle n’était sans doute pas venue ici pour parler de son boulot, mais il aurait été bien impoli de ne pas lui rendre la pareille. Et puis, si ça pouvait lui permettre de garder les pieds sur terre…

Il la regarda avec surprise. Lui ? Danser ? La réponse était évidente, elle le connaissait plutôt bien. « Euh… non pas vraiment. » dit-il en souriant, à moitié soucieux. Il espérait vraiment qu’elle ne comptait pas l’embarquer dans sa nouvelle idée. Il ne tenait pas à se tourner en ridicule, et n’avait pas encore assez d’alcool dans le sang pour le faire. Pas de chance pour elle, ce n’était pas au programme ce soir. Il y veillerait. « Mais ne te prive pas pour moi ! » dit-il en vidant son verre avant d’en demander un deuxième qui serait le dernier. Il ne comptait pas rester à Burlington pour la nuit et perdre le contrôle de la fin de sa soirée. C’était hors de question. Il avait déjà assez de choses à se reprocher et ne souhaitait pas allonger la liste de choix regrettables. « Je suis sûr que tu trouveras quelqu’un de bien plus doué ! » dit-il en lui montrant la piste de danse que certains hommes contemplaient en espérant y trouver belle compagnie.  Il abusait en agissant ainsi. Ce n’était pas la question, il le savait très bien. Mais, si elle était d’humeur joueuse, elle avait trouvé un adversaire redoutable.

_________________

Heavy on your heart, Heavy on your mind, Wandering the streets tonight, Heavy on my feet, Heavy on me knees, Walking down a winding road.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3182
PSEUDO : evalie
AVATAR : Rose McIver
CREDITS : shiya (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 30

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Mer 18 Avr - 14:21

Elle se mit à rire et fit un signe de négation de la tête. Non, elle ne faisait pas partie des étudiants qu'il ne voulait pas croiser. De ça, elle en était sûre. Et dans le fond, il aurait fallu qu'il dise textuellement qu'il ne voulait pas la voir s'il la considérait comme telle. Sinon, elle ne se plaçait pas dans cette catégorie. Elle faisait preuve d'une désinvolture totale ce soir et d'une joie de vivre à toute épreuve. Certes, l'alcool aidait pas mal, mais elle se sentait bien. Et elle ne voulait pas que ce sentiment s'arrête. Rien de spécial dans sa vie, la routine, rooh, mais c'était ennuyeux ça, non ? Et puis il lui relança la question, enfin non, il lui demandait des trucs spécifiques, sa thèse. Avançait-elle ? Elle grimaça légèrement et haussa les épaules. "Pas aussi vite que prévu ! Mais tranquillou. J'ai beaucoup bossé… et puis là j'ai pas trop la tête à ça." Lui devait-elle plus d'explication ? Peut-être, peut-être pas. Et puis elle haussa les épaules, pourquoi pas dans le fond. Elle lui souffla donc doucement la raison qui faisait qu'elle n'avait pas la tête à ses études. Dans le fond, heureusement que pour la thèse, il n'y avait pas vraiment de délai, enfin si, mais elle pouvait toujours les repousser. "J'viens de rompre, enfin y'a 3 semaines… du coup, j'me concentre sur d'autres choses que ma thèse, moi !" Et c'était la vérité. Elle avait eu une période à vide et en fait, elle était encore un peu dedans. Mais elle réapprenait, enfin elle apprenait tout court, à être un peu plus égoïste, à penser à elle et à son bien être plutôt que celui de quelqu'un d'autre. Elle en avait besoin. Pour ça que ce soir, elle faisait la fête.

Et puis, elle changea drastiquement de sujet, elle voulait savoir s'il dansait. Sa réponse ne l'étonna pas vraiment. C'était non. Elle fit une moue boudeuse quand il lui affirma qu'elle ne devait pas s'en empêcher pour lui et qu'elle trouverait quelqu'un de doué, il n'en avait aucun doute. Elle leva les yeux au ciel et jeta un coup d'œil à la piste de danse. Il n'y avait encore pas grand monde, mais certains hommes avaient l'air d'avoir envie d'y aller. Enfin… ils cherchaient sûrement plus une compagne d'un soir qu'une danseuse à proprement parler. Elle secoua la tête. "Rolala, rabat-joie va ! C'est avec toi que j'ai envie de danser. Je pense que j'arriverais à te convaincre…" Un sourire amusé aux lèvres, elle l'observa. Il n'avait pas beaucoup changé depuis ces quelques mois qu'ils avaient passé ensemble. Il était toujours aussi beau. Elle se pencha légèrement vers lui, lui dévoilant sans le faire exprès un beau décolleté plongeant. "Allez quoi ! En souvenir du bon vieux temps. Mais je te laisse un peu de répit. Mais j'oublies rien… et j'atteins souvent mes objectifs." Elle sourit en grand avant de se redresser un peu. Elle avait toujours beaucoup aimé Nate, alors pourquoi pas s'amuser un peu avec lui ? Pas dans le sens de jouer avec ses sentiments ou ses désirs… juste s'amuser en sa compagnie. "Si j'arrive pas à te convaincre de boire plus, tu me ramènes à Redwood ce soir ? Je suis à pied et c'est trop loin pour rentrer à pied…" Ce qui était très vrai. Il y en avait pour plusieurs heures à pied en étant sobre, alors en étant saoul… elle y serait peut-être le lendemain dans l'après-midi… "J'vis chez Grace, t'es pote avec elle, nan ? Donc facile en plus, tu sais où c'est !" Ce soir, tout était facile, logique pour la jeune femme. Elle se sentait si euphorique, elle se disait que tout le monde avait le même état d'esprit… ce qui était sûrement loin d'être le cas. Mais dans le fond, elle s'en fichait, elle avait juste envie de passer un bon moment. Elle fit un pas sur le côté et l'équilibre légèrement précaire qu'elle avait sur ses talons manquèrent de la faire s'étaler, elle se rattrapa de justesse au bar et au bras de Nate. "Ooops !" Et un éclat de rire franc lui échappa.


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1366
PSEUDO : camille
AVATAR : ben barnes
CREDITS : aloa (ava) & batwan (gif)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Mer 18 Avr - 19:14

Si longtemps qu’il n’avait plus entendu ce rire, ou du moins pas avec le même intérêt. Mais la situation changea rapidement lorsqu’elle raconta son quotidien à elle. Ceci expliquait donc ce comportement erratique. « Désolé d’entendre ça. » Ce n’était pas vraiment le genre de réponse qu’il attendait… Qui parlait de ça aussi librement à son ex ? Nate ne savait même pas qu’elle fréquentait quelqu’un… Il se demanda alors s’il connaissait l’intéressé, s’il était étudiant… Mais elle ne s’attarda pas sur le sujet, et Nate ne chercha pas à en savoir plus. Ça ne le regardait pas, et, franchement, il n’était pas venu ici pour écouter les déboires amoureux d’une ex. Cependant, le sujet suivant n’était pour lui plaire davantage lorsqu’elle insista concernant son invitation. Enfin, bien sûr qu’il appréciait son intérêt pour lui, mais pas vraiment l’idée de danser... « Casey... » Evidemment qu’elle arriverait à le convaincre, mais il n’en avait aucune envie. Enfin, il avait envie de passer du temps avec elle, il aurait été malhonnête de soutenir le contraire, mais… Avec n’importe quelle autre femme, il se serait sans doute laissé porter par ce petit jeu. Mais il ne pouvait pas faire ça à Casey. Et encore moins alors qu’elle avait trop bu après s’être séparée. « Tu es ivre. » Comment était-ce possible que Nate soit la personne la plus sérieuse entre les deux ? Ou plutôt… Comment était-il possible qu’il arrive à résister à sa proposition assez longtemps pour que l’idée lui passe ? Il essayait, difficilement, alors il cherchait la moindre excuse pour lui faire changer d’avis. Mais, clairement, ça semblait être un exercice impossible vu l’état de la jeune femme qui ne cachait pas sa détermination. Et pas que sa détermination. Il détourna le regard et prit une gorgée de son verre tout juste commandé. Elle mettait vraiment toutes les chances de son côté et connaissait malheureusement les faiblesses des hommes. « C’est trop généreux... » dit-il en souriant. Elle lui laissait du répit ? Et en plus elle avait de l’humour puisqu’elle se montrait de plus en plus engageante. Mais elle dit vrai puisqu’elle laissa tomber son idée d’aller danser quelques instants pour lui demander un service. « Chez Grace ? » Panique totale. Est-ce qu’elle était au courant alors ? Et Nate s’imaginait bien ramener Casey, qui serait très certainement plus qu’ivre d’ici peu, chez celle qui savait tout de son passé. L’ambiance finirait vite par devenir étrange. Dans quelle histoire s’était-il encore embarqué… ?! Est-ce qu’elle savait au moins qu’ils s’étaient fréquentés ? « Ouais ouais, on se connaît. » lâcha-t-il rapidement, sans la regarder pour ne pas trahir la gêne qui l’avait gagné pour une fraction de seconde. Il ne pouvait lui refuser cette demande, parce qu’elle était simple, parce qu’il aurait été trop étrange qu’il refuse. Et parce qu’il ne pouvait décemment pas la laisser seule à Burlington dans cet état à cette heure-ci. « Pas de soucis, je peux dire oui à ça ! » lui répliqua-t-il avec un sourire joueur. Le reste était déjà oublié.

Il n’eut même pas le temps de réagir à sa maladresse qu’elle était déjà en train d’en rire. Bon, au moins, ça voulait dire qu’elle allait bien. Mais lui, il fallait absolument qu’il mette un terme à cette situation qui devait être bien gênante d’un regard extérieur. « Comment tu veux danser si tu tiens même pas debout ? » dit-il en riant juste avant de se lever. Il finit son verre d’un trait et laissa assez d’argent pour couvrir ses frais et ceux de Casey, avec pourboire à la clé. Il se trouva alors juste à côté Casey, posa sa main sur son dos, frôlant sa hanche, pour l’inviter à le suivre et se rapprocha un peu d’elle pour qu’elle l’entende malgré la musique et les conversations bruyantes. « Allez viens, tu devrais pas tomber là-bas... » dit-il avec ce même sourire qui ne le quittait presque plus à présent en observant le comportement de Casey. La soirée était déjà bien entamée mais Nate se doutait qu’il était bien trop tôt pour que la jeune femme accepte qu’ils retournent à Redwood Hills dès maintenant. Alors, il se dirigea vers l’un de ces coins tranquilles du club. En espérant que Casey ne se lance pas dans une nouvelle folie en chemin.

_________________

Heavy on your heart, Heavy on your mind, Wandering the streets tonight, Heavy on my feet, Heavy on me knees, Walking down a winding road.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3182
PSEUDO : evalie
AVATAR : Rose McIver
CREDITS : shiya (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 30

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Lun 23 Avr - 13:58

Elle haussa simplement les épaules quand il affirma être désolé. Maintenant qu'elle l'avait dit à haute voix, elle se demandait pourquoi elle avait fait un truc pareil. Heureusement, ça lui sortit assez vite de l'esprit. Si elle se souvenait de tout le lendemain, elle aurait sûrement un accès de honte. Pour le moment, ça n'avait juste aucune importance. Elle insista, amusée, sur le fait qu'elle arriverait sûrement à le faire danser d'ici la fin de la soirée, il n'eut pas l'air spécialement convaincu et il lui fit remarquer qu'elle était ivre. Elle leva les yeux au ciel et fit un grand geste des bras. "Mmmh oui un peu… et puis ? Je sais encore tout à fait ce que j'fais." Elle en rajouta une couche tout en lui annonçant que bonne joueuse, elle lui laissait pourtant un répit. Sa réaction amusée la fit sourire. Elle se sentait tellement bien ce soir. Joyeuse. Belle. Désirable. Et un peu pompette. Elle aimait bien ce sentiment qui occultait la gêne qu'elle avait tendance à avoir. Elle se sentait libre. Puis, au vu qu'il n'avait pas l'air d'avoir très envie de se saouler ou de danser, elle lui demanda s'il pouvait la ramener plus tard… enfin ça, c'était si elle n'arrivait pas à le convaincre de faire la fête avec lui. Elle lui annonça tout de suite où elle vivait en ce moment, chez les Fordham. Elle ne remarqua absolument pas la gêne soudaine de Nate et pourtant, en principe, elle est plutôt du genre à remarquer ces choses-là. "Tant que tu sais où elle vit. Elle m'accueille le temps que je trouve quelque chose. C'est une choupette, j'crois qu'elle m'a parlé qu'une fois de toi, genre vaguement, juste le fait qu'elle te connaît en fait." Elle essaya de penser à quelque chose qu'elle lui avait dit sur Nate, mais non, rien. Le néant. Il faut dire qu'elle parlait plus de leur vie privée ensemble que de leur cercle d'amis. Il accepta et elle frappa dans ses mains, ravie. "Top, t'es un amour." Et elle se pencha pour poser un baiser sur sa joue.

Son sourire ne lui avait pas échappé. Elle se demanda un instant si elle avait ses chances avec lui… si elle se décidait à tenter de le séduire. Mais en faisant un pas de côté, elle manqua de s'étaler et se rattrapa de justesse. Elle en rit, parce qu'elle s'en fiche d'être ridicule ce soir. La réaction de Nate fut prévisible, comment danser si elle ne tenait pas debout ? "Pied nu ! C'est les talons… c'est joli et ça fait des jambes de rêves, mais c'est pas trop stable. Essaie jamais en tout cas, en plus ça fait mal aux pieds." Et puis soudain, il était debout, tout proche d'elle. Casey leva les yeux sur son visage et frissonna doucement au contact de sa main dans son dos. Elle hocha la tête et le suivit sans discuter… plutôt étonnant. Mais le sourire du jeune homme était si engageant et puis elle avait envie de passer du temps avec lui. En chemin, elle le fit s'arrêter et enleva ses talons aiguilles. Soudain, elle perdait presque dix centimètres… et Nate lui paraissait encore plus grand… plus de vingt centimètres les séparait et soudain, elle eut envie de se retrouver dans ses bras, en sécurité et perdue dans la chaleur du charmant professeur de géographie. Elle leva les yeux sur lui et lui sourit. Accrochée à son bras, elle se laissa à nouveau guider à travers la salle pour rejoindre les box un peu à l'écart du club. "Je suis trop contente d'être tombé sur toi." Avant de s'installer, elle se mit sur la pointe des pieds et posa un baiser sur ses lèvres, par surprise. Elle s'assit sagement, les yeux brillants et poser sur lui. Elle ne voulait pas lui mettre la corde au cou, il n'avait pas à s'inquiéter. Et puis elle ferma les yeux un instant en s'étirant doucement. "Olala, cette voix… c'est beau." Rouvrant les yeux, elle soupira d'aise.


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1366
PSEUDO : camille
AVATAR : ben barnes
CREDITS : aloa (ava) & batwan (gif)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Mar 24 Avr - 22:49

Nate essayait tant bien que mal de ne pas se laisser prendre au jeu de Casey, jeu qu’elle ne contrôlait même pas avec l’alcool déjà présent dans son organisme. Il lui fit remarquer, espérant que cela calme ses ardeurs, en vain. En même temps, c’était bien naïf de sa part de croire que c’était possible. « Si tu le dis... » répliqua-t-il en paraissant faussement détaché. Il en doutait. Ce n’était pas son genre de se comporter de la sorte. En tout cas, ce n’était pas la Casey qu’il avait connue à l’université. Mais celle-ci ne lui déplaisait pas. Sauf quand elle essaya de le faire danser, bien entendu. Elle n’insista cependant pas trop et se mit à parler de Grace, de ce qu’elle lui avait dit de lui. Par chance, pas grand-chose. Il était soulagé d’apprendre ça. Vu son état, Casey n’aurait pas hésité à tout lui balancer, il pouvait donc être certain qu’elle n’était au courant de rien. « Ouais elle est très sympa, c’est bien que tu sois chez elle. » Il racontait n’importe quoi. A vrai dire, il n’en avait aucune idée, mais connaissant Grace, ça ne pouvait être qu’une bonne chose pour Casey. Quelles que soient les conditions. Il accepta ensuite sa demande, et sa réaction fut digne d’une enfant. Ce qui l’empêcha encore une fois d’effacer le sourire presque figé sur son visage. Il la regarda, sans doute un peu étrangement, mais après ce qu’elle venait de faire, ce n’était pas si étonnant. Elle manqua ensuite de trébucher par sa propre maladresse et rit de la situation en accusant ses talons. « T’inquiète pas, il y a pas de risque ! » dit-il en riant. Est-ce qu’elle lui conseillait vraiment de ne pas essayer les chaussures à talons ? Et elle disait qu’elle savait encore ce qu’elle faisait… Il en doutait de plus en plus. Il s’était ensuite levé pour la guider vers un box où ils seraient plus tranquilles, et surtout à l’abri de la moindre chute de la jeune femme. Mais celle-ci n’avait pas fini de le faire rire. « Qu’est-ce que tu fais ?! » C’était de pire en pire. D’abord elle manquait de tomber, et maintenant elle se déchaussait au milieu de la salle. Tant qu’elle ne se mettait pas à danser, c’était déjà pas mal. Inutile de préciser que Nate fut alors soulagé de la voir reprendre son chemin mais la suite n’était pas de tout repos.

Elle était contente de le voir… Tu m’étonnes ! Quelle idée elle avait eu de se pointer ici et de boire autant sans y réfléchir plus longuement ? Il ne préférait même pas imaginer ce qui aurait pu se passer si elle ne l’avait pas croisé et s’était retrouvée toute seule. Pourtant, Nate se dit plutôt que ce n’était pas pour cette raison qu’elle était contente. Et la suite lui confirma ses soupçons qui n’en étaient plus depuis bien longtemps. Il n’eut même pas le temps de lui répondre qu’il reçut un baiser aussi furtif que soudain. Il aurait voulu dire qu’il avait été surpris, mais il s’attendait à présent à tout avec elle. Il fut cependant trahi par un léger froncement de sourcils indiquant son incompréhension. Elle agissait comme si de rien n’était, comme si tout cela était normal. Alors que c’était tout l’inverse ! Ça faisait presque deux ans qu’ils ne se fréquentaient plus, mais ce n’ était pas l’impression que leur rencontre donnait. Nate en oubliait le concert. Il ne faisait que la regarder et se mit soudainement à rire pour un court instant alors qu’il s’assit à côté d’elle. Était-ce nerveux ou le comportement de Casey qui le fit réagir de la sorte ? Lui-même avait un doute. « Je t’ai jamais emmenée ici avant ? » Deux mois ensemble, ce n’était pas énorme, mais vu l’affection de Nate pour cet endroit, c’était surprenant. Mais il se rappela qu’il n’avait sans doute pas voulu être vu avec une étudiante. Même si elle n’avait jamais suivi l’un de ses cours, il n’avait pris aucun risque. Parfois, il se demandait ce qu’il se serait passé s’il n’avait pas agi de la sorte. Il avait eu un intérêt certain pour Casey, et cette soirée le ramenait à cette époque. Et puis… Qu’est-ce qui lui prenait de parler de ça ? Il était en train de plonger tête baissée dans le jeu de Casey, celui de l’insouciance… Ou de l’imprudence ? « Je suis content aussi, que tu sois là. » Il la regardait toujours aussi intensément, sachant qu’il allait faire quelque chose qu’il regretterait bien trop vite, et s’apprêta à approcher sa main de son visage. Mais il fut interrompu par un serveur qui leur demanda s’ils souhaitaient commander de nouvelles boissons. Il le remercia, presque soulagé qu’on ait brisé leur isolement et annulé un futur geste dommageable, mais refusa poliment. C’était terminé pour lui ce soir, et pareil pour Casey.

_________________

Heavy on your heart, Heavy on your mind, Wandering the streets tonight, Heavy on my feet, Heavy on me knees, Walking down a winding road.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3182
PSEUDO : evalie
AVATAR : Rose McIver
CREDITS : shiya (ava) - astra (sign) - lfb (icone sign)
ÂGE : 30

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Dim 29 Avr - 17:54

Nate pensait vraiment que Casey était plus saoule que ce qu'elle était vraiment. Certes, elle avait un verre dans le nez, mais il lui suffisait de pas grand-chose pour arriver à ce stade joyeux. Et elle pouvait dessaouler très vite quand la situation le demandait. Certes, elle n'avait pas envie de quitter ce sentiment doux qui l'enveloppaient encore plus depuis que Nate était arrivé. Elle parla un peu trop évidemment, du fait qu'elle était séparée, de Grace chez qui elle vivait. Elle voulut même l'emmener danser. Mais ça, c'était un non catégorique. Enfin pour l'instant du moins. Elle essayerait peut-être encore, si l'envie la reprenait. Ou elle oublierait, ce qui était possible également. Manquant de s'étaler, elle accusa ses talons, ce qui n'était pas complètement faux, même si l'alcool aidait également. Elle lui conseilla d'ailleurs vivement de ne jamais essayer les talons, c'était une torture pour les pieds. Il se mit à rire, ce qui la fit sourire et il la rassura sur ce fait. Certes, elle n'imaginait pas que Nate soit le genre d'hommes à être tenté par porter des hauts talons, mais on ne savait jamais, non ? Docile, elle se laissa entraîner quand il décida de l'emmener. Il avait l'air de la trouver drôle en tout cas… quand elle s'arrêta au milieu du chemin pour se mettre pied nu. "Ben je les enlève ! T'sais, c'est pas si étonnant… Plein de filles finissent pieds nus en cours de soirée. Dis-moi pas que t'as jamais vu ça ?" Elle haussa les épaules et une fois arrivé à un box. Elle déposa un baiser rapide sur ses lèvres. Pourquoi ? Simplement parce qu'elle en avait envie. Elle avait toujours beaucoup aimé Nate et cela n'avait pas changé.

Elle se décida à le lui dire aussi. Enfin pas qu'elle l'aimait beaucoup… ça aurait été trop bizarre, elle le savait, même avec l'alcool qui courrait dans son sang. Par contre, elle lui annonça qu'elle était contente d'être tombée sur lui. Il s'installa à ses côtés. Elle avait remarqué son froncement de sourcil après avoir posé ses lèvres sur les siennes, mais elle s'en fichait. Ce baiser, dans son esprit, ne voulait pas vraiment dire quelque chose. Elle en avait eu envie, alors elle l'avait fait. Pourquoi chercher plus loin ? Elle n'avait plus envie. Dans le fond, elle avait pas mal pensé à elle et sa vie dernièrement. C'était la période idéale pour se remettre en question ! Et elle avait envie de moins se compliquer la vie… certes, ce serait difficile à faire, mais pourquoi pas ? Si elle le voulait vraiment, elle le pourrait. Ce soir, c'était plus facile, avec un peu d'alcool, tout était toujours plus facile. Son rire la fit sourire et y trouva un écho de son propre rire. Elle secoua la tête à sa question. "Non jamais. On est peu sorti." Et c'était vrai. Même si elle était plus étudiante à proprement parler, elle n'avait pas son doctorat non plus et les doctorants qui devenaient assistants… et bien ils étaient souvent vu par les profs comme des étudiants à part entière. Du coup, ils n'étaient pas sorti tant que ça, elle s'était toujours dit qu'il ne voulait pas trop être vu en public avec elle, à cause de l'université. Tristement, elle se rendit compte que ça faisait un moment qu'elle avait gardé ce shéma… qui avait-il en elle qui pousse les hommes avec qui elle sortait de se cacher ? Elle n'était pourtant pas repoussante, ni idiote… Elle lui sourit, il était content qu'elle soit là également, et il avait l'air sincère. Mais maintenant qu'elle avait pensé à tout cela, une question lui brûlait la langue. Elle ne dit pourtant rien, pas tout de suite. Il la regardait d'une manière un peu étrange. Comme avant. Oui, ça devait être ça. Elle s'était demandé durant quelques secondes ce qui allait se passé et puis… rien. Un serveur arriva. Elle le retint d'un signe quand Nate annonça ne rien vouloir. "Un verre d'eau. Oh et puis un gin tonic." Le verre d'eau, c'était parce qu'elle avait vraiment soif et peut-être qu'une petite pause ne lui ferait pas de mal. Elle ne pouvait s'empêcher d'être un minimum prudente. Elle pencha la tête légèrement sur le côté et puis le regarda longuement. "J'imagine que tu voulais pas trop qu'on nous voit ensemble. Est-ce que j'ai un truc de repoussant ?" Le serveur revint, avec juste un verre d'eau, pas de gin… tristesse. Mais tant pis, pour le moment en tout cas. Elle avait envie d'entendre la réponse de Nate. Elle était très sérieuse sur ce coup-là. Elle soupira doucement. Sa confiance en elle était remontée durant ses deux ans, ici à Redwood Hills. Et là, soudain, elle était retombée violemment. "Non, parce que ça a l'air que c'est le truc standard quand je sors avec un mec." Elle se détourna, soudain pas sûre de vouloir entendre la réponse.


_________________


Imagine.
John Lennon ☽ You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one. I hope someday you'll join us. And the world will live as one.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1366
PSEUDO : camille
AVATAR : ben barnes
CREDITS : aloa (ava) & batwan (gif)
ÂGE : 33

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   Dim 29 Avr - 22:20

Nate fut plutôt surpris quand Casey se déchaussa sur leur chemin. Il avait vu ça avant, bien sûr. Mais pas au milieu d’une salle bien remplie. Non, ça se faisait plus discrètement en général. Mais la discrétion n’était pas de mise ce soir avec Casey. Alors il ne put s’empêcher de sourire, encore et encore. Ils s’installèrent ensuite et profitèrent un peu de la musique. C’était pour ça qu’ils étaient là… Mais Nate avait interrompu ce moment avec une question qu’il regretta rapidement. Elle n’avait pas l’air déçue, mais il sentait qu’il y avait quelque chose quand même. Pourtant, ils se laissèrent porter par la légèreté de leur rencontre. Il leva les yeux au ciel quand elle demanda le gin tonic. Sérieusement ? Mais il n’eut pas le temps de s’en inquiéter plus longuement lorsqu’elle se mit à le regarder étrangement avant de l’interpeller sur sa réflexion précédente. « De repoussant ? » Sa question, sortie de nulle part, le surprit fortement. « De quoi tu parles ? » Le serveur trouva encore le meilleur moment pour revenir vers eux et apporter un verre d’eau. Et pas de gin tonic, tant mieux. Elle fit alors une réflexion sur ses relations, et la surprise de Nate s’effaça totalement pour laisser place à de la perplexité. Il déglutit difficilement. Il ne s’était pas attendu à ça. Et la voir se détourner n’arrangeait pas la petite gêne qui s’installait. « Tu sais que ça peut être compliqué à la fac. En plus je connais bien ton directeur de thèse… Je voulais pas que ça t’apporte des problèmes pour la validation. » Il y avait aussi l’image qu’ils auraient donné. Il n’avait jamais eu honte, il avait juste eu une certaine appréhension. Être réduit au prof qui, deux ans après son arrivée, était sorti avec une étudiante et vice versa pour elle. Ça ne faisait jamais bon genre. « Puis, on est pas sortis longtemps ensemble... » Argument plutôt solide. Enfin, il trouvait. Deux mois, ce n’était pas bien long. Et puis, l’alternative à ne pas beaucoup sortir n’avait pas été si désagréable ? « Et t’imagines les ragots ? Il devait déjà y avoir pas mal de rumeurs… ! » dit-il en souriant. Finalement, il énonça l’évidence pour essayer de détendre un peu la situation. Mais il redevint sérieux, parce que ce n’était pas le moment de prendre à la légère ses paroles.

Supportant moyennement son recul soudain, il déposa sa main sur son épaule pour qu’elle se retourne vers lui. « J’ai sans doute fait une erreur. » Comment ça ? Il avouait avoir fait une erreur avec une femme ? Ils ne s’étaient même pas séparés en mauvais termes... Quoique, il commençait sérieusement à se demander si c’était aussi le cas pour elle. « Enfin, je veux dire, c’est pas comme si j’allais faire partie du jury pour ta soutenance... » Cette idée était totalement improbable vu son domaine d’études. « De toute façon, si on me le proposait, je devrais refuser. » Conflit d’intérêt, toutes ces choses-là. Ça pouvait devenir problématique pour chacun d’eux. Bref, il ne souhaitait pas rester bloqué sur ce sujet de l’université qui n’avait constitué qu’à une partie du problème. Il se tut quelques instants qui lui parurent une éternité, en continuant de la regarder. Cet air, il l’avait déjà vu, et n’aimait pas en être à l’origine. « Je pensais pas... » Est-ce qu’il avait déjà pensé dans ses relations au moins ? « Je pensais pas que c’était un problème pour toi. » Et il était justement là tout le problème avec lui. Il n’avait pensé qu’à sa petite personne, et même Casey en avait fait les frais. Est-ce qu’il pouvait encore se rattraper ? Il avança sa main vers son visage pour remettre en place une mèche rebelle et laissa ses doigts glisser sur sa joue une courte seconde avant de poser sa main sur son épaule. « Ça n’a rien à voir avec toi Casey. Je suis un peu trop sur mes gardes depuis quelques temps et… j’en oublie l’essentiel. » Toujours cette manie de vouloir tout contrôler, encore plus depuis qu’il avait dû quitter Détroit. Mais il n’avait pas envie de parler de lui. « T’es loin d’être repoussante. » dit-il en laissant glisser sa main sur son bras pour la rassurer. « Et, franchement, s’il y en un qui te dit l’inverse... » Il n’a rien à faire avec toi ? Nate laissa sa phrase en suspens, parce qu’il avait peur de mal tomber et d’évoquer quelque chose qui lui rappellerait sa récente rupture. « … il est totalement stupide ! » Ça, c’était mieux. Il se détacha de son bras et avança sa main vers son visage. « Alors tu oublies tout ça et tu me retrouves ce sourire, d’accord ? » dit-il calmement en remontant son menton pour la regarder dans les yeux et l’inviter à suivre son conseil. Il lui sourit, en espérant qu’elle mette ses idées noires au placard. « Et plus de gin tonic, sinon je vais devoir les boire à ta place ! Et je tiens à rentrer à Redwood ce soir... » L’effet de l’alcool était retombé, enfin pour le moment. Elle n’avait sans doute pas bu tant que ça, mais il se méfiait tout de même un peu. Toujours cette volonté de contrôle sur les autres…

_________________

Heavy on your heart, Heavy on your mind, Wandering the streets tonight, Heavy on my feet, Heavy on me knees, Walking down a winding road.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's be possessed by the Blues. [Nate]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's be possessed by the Blues. [Nate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Papy Blues
» Natural blues....Moby
» St-Louis Blues
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Alignement LNH des Blues de St-Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Burlington
-
Sauter vers: