AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 is that what you get with your money ? | juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 209
PSEUDO : mohnstad
AVATAR : Brendon bby
CREDITS : queenshady + solosands + mdnghtblues
ÂGE : 35

MessageSujet: is that what you get with your money ? | juliet   Mar 24 Avr - 0:43


Le dehors s’étend, trop vaste pour être attrapé. Qui est-il pour toiser le paisible ? Soirée laborieuse à Saint Albans. Il s’abandonne dans l’obscurité acide du piano-bar où il fait l’animation ce soir. « Who needs a house out in Hackensack. Is that what you get with your money. » La plupart des gens présents sont trop bourrés pour l’écouter. Il s’en fiche totalement, il aura son chèque à la fin de la soirée et c’est tout ce qui compte. Il essaie de donner tout ce qu’il peut, quitte à la jouer fine, adresser quelques clins d’œil pour la bonne mesure. Il déteste faire ça mais ça fait partie du chaud et à vrai dire, il se sent un peu comme une prostituée qui tente de racoler des clients. Mais qu’importe, il a besoin de se faire un maximum de pourboires, alors il se force à le faire un peu. Il nie pas non plus qu’il prend son pieds, à pouvoir chanter et se faire payer pour le faire. Ça lui manque un peu et il a jamais vraiment pu se faire reconnaitre pour ça. Ceci dit, personne ne s’est jamais plaint de son talent. Il en rêvé adolescent, de mettre en pratique ses compétences en matière de musique. Il a même rêvé d’être célèbre, adolescent. Le peu de scènes ouvertes accordées n’avaient pas contribué au succès. Alors, il a juste fait en sorte de gagner sa vie en faisait le show-man ou en réparant des toitures. Des trucs bien différents, mais compliqué d’avoir un réel métier quand on change d’endroit tous les ans.  Les notes sur le piano qui défilent. Un sourire sur les lèvres quand il martèle les touches noires et blanches. « It seems such a waste of time, if that's what it's all about, mama if that's movin' up ! »  

Des gens commencent peu à peu à trouver ça assez sympa pour prêter une oreille attentive et chanter avec lui.  Ça lui fait plaisir même s’il chante et joue principalement pour sa propre personne. « Then I'm movin' out ! », chante-t-il en tapant les dernières touches de la musique. Il en a fini pour la soirée, enfin. Il se lève et s’incline pour remercier les quelques applaudissements. Il attrape son pot à pourboires avant de se diriger vers l’arrière du bar pour aller récupérer toutes ses affaires. 100 $, il se dit que c’est peu pour toute la soirée. Mais, il se dit qu’il aurait pu avoir beaucoup moins pour le peu de monde présent. Il soupire un peu et glisse le tout à l’arrière de son jean. Il jette un coup d’œil furtif à son portable, juste pour voir si quelqu’un lui a envoyé un message. Il n’en a pas mais il décide quand même de téléphoner à la maison, histoire d’être sûr que tout va bien. C’est une Violett endormie qui lui répond que tout va bien, que la porte d’entrée est bien fermée et qu’elle n’a qu’une seule envie : se rendormir bien vite. Rassuré, Fynn raccroche et parcourt ses messages récents. Il en reçoit pas beaucoup. Y’a juste celui de Nate et celui d’Hesther à la suite dans sa liste. Et ça lui fout les boules, encore. Il devrait essayer de se changer les idées, Hesther c’est peut-être de l’histoire ancienne pour lui, elle va sûrement pardonner à Nate – et il serait très content si c’était le cas – et lui déménagera une autre fois. En faisant la promesse à sa fille qu’ils ne déménageraient plus jamais après cela.  Juliet doit le rejoindre dans peu de temps. Il revient alors dans le bar, une fois ses maigres affaires rassemblées dans les poches de sa veste. Il l’aperçoit enfin, « Juliet ! », s’exclame-t-il tout sourire en se précipitant vers elle. Il la gratifie d’une accolade enthousiaste. « Je suis content que tu aies pu venir ! Comment tu vas ? » Une nouvelle amie à laquelle il tient énormément. Parce qu’il en a trop peu sur qui compter.

Moving out:
 

_________________

HIGH HOPES
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 732
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : aloa (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Lun 30 Avr - 16:02

La vie était pas terrible en ce moment, mais elle survivait et c'était l'essentiel. Elle était épuisée tout le temps, c'était ça qui était le plus difficile à gérer avec une fillette de neuf ans remplie non-stop d'énergie. Cela faisait maintenant à peu près un moins qu'elle avait un deuxième boulot et oui, ça mettait du beurre dans les épinards, mais ça lui bouffait le peu de temps libre qu'elle avait avec sa fille et son moral s'en ressentait. Jun s'était même plainte qu'elle ne le voyait plus dernièrement et cela avait brisé le cœur de la maman. Regardant l'heure, elle soupira. Il restait deux retardataires qu'il serait difficile de mettre dehors, elle le savait déjà. Elle avait promis à Fynn qu'elle passerait le voir dès qu'elle finirait son shift au bar dans lequel il jouait. Jun était à l'anniversaire d'une copine et c'était une pyjama party, elle ne rentrerait qu'en tout début d'après-midi du lendemain. Elle pouvait donc profiter sans se sentir coupable. Elle finit un peu plus tard que prévu, mais heureusement, sa collègue la libéra un peu avant la fermeture, sachant qu'elle avait encore de la route et qu'elle, vivait juste en dessus du restaurant. Une fois changée, elle grimaça en se rendant compte qu'elle sentait un peu la friture et la nourriture, c'était les aléas de la restauration, mais elle détestait cela. Elle aurait rêvé de juste pouvoir prendre une douche, mais elle ne pouvait pas, elle devait retrouver Fynn. Elle avait espéré arriver un peu avant la fin de son concert, mais non. Elle entendit à peine les dernières notes en entrant, les applaudissement et le temps qu'elle arrive au bar, il avait disparu en backstage.

S'installant, elle se commanda un verre de vin blanc et attendit sagement que son ami la rejoigne. Elle pensa à sa vie en ce moment… elle avait hâte que sa situation se débloque, que l'assurance paie quelque chose et que Jun et elle puissent penser à déménager. Elle était presque sûre d'avoir trouver la maison… celle visitée avec Judd, mais elle devait rassembler les fonds pour pouvoir emprunter le reste et acheter cette maison. Ensuite… il y avait des travaux à faire. Elle avait juste hâte de pouvoir avoir à nouveau une chambre où elle dormirait sans sa fille… et avoir un peu de temps à offrir à Jun et à elle-même de temps à autre. Elle chassa vite ses pensées sinon elle risquait de craquer et se composa un visage souriant… comme elle faisait à chaque fois qu'elle prenait son service au restaurant. À l'école de danse, elle en avait moins besoin, parce que le moment où elle se mettait à danser, elle pouvait tout oublier. Elle se retourna en entendant son nom et sourit plus sincèrement à Fynn. Il avait l'air en forme. Une accolade et elle haussa les épaules à sa question. "Oh ben ça va ! Je survis, mais j'ai hâte que ça bouge là. Et toi alors ? En forme ? Je suis arrivée juste à la toute fin, j'ai entendu à peine les dernières notes, le concert s'est bien passé ? En tout cas, il y a eu de beaux applaudissements, non ?"


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 209
PSEUDO : mohnstad
AVATAR : Brendon bby
CREDITS : queenshady + solosands + mdnghtblues
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Mer 9 Mai - 15:51


Faire valser ses doigts sur les touches du piano et faire vibrer ses cordes vocales dans une salle qui l’écoute – ou pas. C’est sa vie toute entière. Il l’a toujours fait puisqu’il n’a jamais complété ses études. Il n’a jamais été un bon élève, un peu perdu dans ses chansons, séchant les cours pour aller concourir à des scènes ouvertes ridicules. Il avait gagné un peu d’argent avec ça malgré tout. Depuis le temps, il trime pour rattraper ces années de légèreté, à essayer du travail là où il peut. Barman, serveur, chanteur, pianiste, guitariste, ramasseur de feuilles. Il prend tout ce qui passe pour pouvoir vivre correctement. Ils ont pourtant apprit à vivre avec leurs moyens, tous les deux seuls dans un camping-car la plupart du temps, ils n’ont jamais eu besoin de beaucoup. C’est de trimer pour offrir une vie décente à sa fille qui le conduit à s’exiler à St Albans et à s’égosiller pour des gens qui l’écoutent pas vraiment ou alors d’une seule oreille. Juliet doit le rejoindre et il doit admettre qu’il est impatient de la voir. Après tout ça fait une éternité qu’il n’est pas sorti tranquillement avec une amie sans penser à rien. Il oublie un peu Nicki mais il est un peu promit de ne pas la recontacter. Parce que la nature de leur relation demeure trop ambigue pour qu’ils restent amis à présent. De toute façon, il compte pas la revoir. Comme s’il se sentait fidèle à quelqu’un d’autre… sans vraiment être avec elle. A la fin de son morceau il se dépêche de rejoindre Juliet et s’installe avec elle au bar, tout sourire qu’elle soit enfin arrivée. Elle a bonne mine mais semble tout de même un peu fatiguée. Il sait qu’elle a décroché un nouveau boulot à proximité et que rien n’est facile.

« Tu me connais je suis toujours en forme ! » lui dit-il avec un sourire France collé aux lèvres. Il lève la tête et se commande un double whisky. Décidemment, ces derniers temps, il ne fait que ça, boire son whisky tout le temps. Déjà qu’il avait failli finir bourré comme un ivrogne la dernière fois qu’il s’était retrouvé dans un bar. A cause du stress, oui c’est complètement idiot. « Je dirais que oui ça se passe bien mais des applaudissements il doit y en avoir trois. », plaisante-t-il en gloussant un peu. « Moi qui pensait avoir autant de talent qu’Elton John… je devrais m’acheter le même costume rose à paillettes, tu crois ? » Le barman leur sert leurs verres et Fynn sort un billet de sa poche pour payer les consommations. « C’est pour moi. » Il a la fâcheuse tendance à rincer tout le monde quand il est en soirée mais c’est un peu plus particulier ce soir parce que c’est Juliet. Et il a tellement de mal à trouver du temps pour la voir qu’il a envie de profiter. « Raconte-moi tout, ce boulot c’est pas trop la galère ? », demande-t-il en grimaçant un peu. La vie ne doit vraiment pas couler de source pour elle, il s’en doute bien. Une mère célibataire, une de plus. Comme il n’y en a que trop. Il sait pas vraiment où en est vraiment sa situation mais il pense qu’elle sait qu’elle peut compter sur lui. Elle, l’une des premières à lui avoir tendu la main quand il est arrivé dans le coin. Perdu au beau milieu d’une réunion, dans les fanfreluches et les paroles pleines de bon sens des parents parfaits. « C’est pas trop dur à gérer avec la petite ? » Au moins, il a la chance de se dire que sa fille a déjà quatorze ans et qu’il n’a besoin de personne pour la garder.

Moving out:
 

_________________

HIGH HOPES
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 732
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : aloa (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Sam 12 Mai - 13:18

Elle était vraiment ravie d'être dans le coin, voir Fynn, cet ami qui l'était plus vite devenu. Ils s'étaient rencontrés très vite à son arrivée, et tout perdu au milieu d'une réunion, elle n'avait que pu lui donner un coup de main. Il était un peu fou, mais ils avaient tous les deux très bien crochés. Hesther, Fynn et elle, réuni et faisant front contre la parfaititude bien stérile d'une partie des autres parents. Bien sûr, il n'y en avait pas que des qui se faisaient passer pour parfait, mais il y en avait, comme dans sûrement toutes les villes, toutes les écoles à travers le monde. Et ceux-là… ils avaient tendance à l'agacer. Malheureusement arrivée juste à la fin du concert, elle avait à peine entendu les dernières notes et les applaudissements. Et un peu fatiguée, elle tentait de faire bonne figure. Il lui demanda comment ça allait, question plutôt compliquée à répondre, mais elle se décida d'être sincère. Pourquoi mentir ? Ça allait, elle survivait. C'était tout à fait ça. Elle sourit à sa réponse, et oui, il avait l'air et était en forme comme toujours. Ce côté, très heureux, de Fynn avait toujours été une de ses grandes qualités pour Juliet. Il était une bouffée d'air frais. Elle pouffa de rire quand il se mit à glousser. Peu d'applaudissements, bon c'était sûr que la salle ne s'était pas levée pour lui faire une ovation, mais c'était sûrement le truc quand on jouait dans un bar… une musique de fond, c'était ça que c'était dans le fond. Pour l'avoir déjà entendu jouer une ou deux fois, elle trouvait cela dommage, il était vraiment doué et aurait sûrement pu percer s'il l'avait voulu, vraiment voulu. Mais ce n'était pas son objectif, son objectif ? C'était sa fille, la charmante et terrible petit Violett. Elle secoua la tête. "Evites le costume rose à paillettes… sauf si c'est pour Vegas ou le carnaval !" Elle se mit à rire plus franchement. "Quoi que… j'pense que j'aimerais assez te voir dans un truc pareil !"

Elle ne dit rien quand il décide de payer les consommations, parce qu'elle doit bien avouer, que même si elle n'aime pas du tout, mais alors pas du tout, profiter… ne pas payer les quelques dollars que coûtait son vin la soulageait. Oh oui, elle était à ce point-là dans les ennuis financiers. "Merci ! Et santé alors. Aux trois ou quatre applaudissements de ce soir…" Elle le charriait évidemment. Elle leva la tête et haussa les épaules à sa question. "Ca peut aller. Clairement pas ma nouvelle passion, mais ça met un peu de beurre dans les épinards." Le but de ce nouveau boulot ? Survivre. Ça s'arrêtait là. Elle soupira doucement et se frotta les yeux. "C'est vraiment pas évident. Mais ça va. L'autre jour, elle s'est plainte de ne plus me voir assez, ça m'a brisé le cœur…" Un petit air triste, elle soupira à nouveau. "Mais ça me donne un sacré coup de main en ce moment. Maintenant, je croise les doigts pour que l'assurance se bouge enfin les fesses… je suis super contente que ma sœur ait pu nous accueillir, mais partager une chambre avec Jun, c'est pas vraiment l'idéal. Trop de promiscuité et ça commence à se faire sentir. Par contre, et bien, Louise peut la garder quand je bosse, c'est l'avantage. Et du coup, elles se sont bien rapprochées toutes les deux." C'était un des points positifs qu'elle essayait de se rappeler comme un mantra afin de ne pas s'écrouler à vrai dire. "Mais je crois que j'ai trouvé ma future maison, maintenant je suis en pourparlers avec l'assurance, les banques… je verrais bien ! Je croise les doigts, même si y'a quelques travaux à faire avant que la maison soit habitable. Le prix est un peu plus bas que le marché actuel et un peu dans la campagne, mais elle est chouette." Et puis un sourire complice sur les lèvres, elle ne put s'empêcher plus longtemps de poser une question à son tour… sûrement un peu gênante, mais tant pis. "Et alors ? Tu as revu un peu Hesther ?" Elle espérait bien que oui. Tous les deux avaient un feeling de fou ensemble et elle devait bien avouer, qu'elle les poussait un peu l'un contre l'autre…


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 209
PSEUDO : mohnstad
AVATAR : Brendon bby
CREDITS : queenshady + solosands + mdnghtblues
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Mar 15 Mai - 15:37


Souffler, rien qu’un instant. Il en a besoin plus que jamais. Il est pas vraiment serein, alors qu’il a l’habitude de toujours tout prendre à la légère. Se foutant royalement du reste du monde, tant que Violett et lui vivent tranquillement. Un choix volontaire puisqu’il a toujours été des plus désinvoltes. C’est lui qui découpait dans les rideaux de sa mère pour se créer un déguisement, cramait la moquette sans faire exprès à cause de ses cigarettes toujours à la bouche et organisait des concerts clandestins dans la cour de son école. Un vrai sale gosse, insensible aux braillements de sa mère qui hurlait autrefois qu’elle aurait mieux fait de se pendre que de passer son temps à le réprimander. Mais ensuite, elle revenait toujours bien vite avec un plateau de cookies à la porte de sa chambre. C’était toute la complexité de maman O’Reilly, trop accro à ses gosses pour leur éviter de faire n’importe quoi. Aujourd’hui, il sait qu’il se comporte comme un con, c’est génétique. Mais pour une fois, il est incapable d’en avoir rien à faire. Il y pense tout le temps. Le cœur serré quand il pense à son frère, quand il pense à Hesther. Pour une fois ce soir, il ni l’un ni l’autre, ni l’enfer, ni le paradis. Alors, il profite de cette sortie avec son amie et boit une grande gorgée de son whisky. « Quoi ?! Tu brises mes pauvres rêves Juliet ! », s’écrie-t-il en prenant une pause dramatique, les mains en l’air. « Tu aimeras, pourquoi attendre Vegas ou le carnaval ? Je mettrai ça à la prochaine réunion, je compte sur toi pour qu’on soit assortis. » Il lui adresse un clin d’œil et grimace d’un air amusé en imaginant la scène. Ça ferait son effet, très certainement.

Juliet lève son verre pour trinquer alors il fait de même, faisant tinter son whisky contre son verre de vin. « Oui ! Et aux costumes à paillettes ! » La conversation glisse vers le boulot et le sourire de Fynn s’efface un peu en entendant les complications que semble subir Juliet. Il soupire un peu. « C’est qu’une période, c’est bientôt fini. » Il lui offre un sourire que se veut convaincant, mais il réfléchit à un moyen de l’aider un peu. « Oui, dans tous les cas tu as de la chance d’avoir quelqu’un qui soit là pour toi et pour Jun, et puis si ça permet à ta sœur et ta fille de se rapprocher c’est tout benef’. » Il se rappelle de la pauvre somme de pourboire à l’arrière de sa poche. Un sourire plus large s’étire sur ses lèvres, « Mais c’est une super nouvelle ! Si tu as besoin de quelqu’un pour t’aider à la retaper tu sais que je suis là. C’est ce que je fais quand je peux pas faire de piano. Elle se situe où exactement ? », dit-il en levant les sourcils. A force, il a dû s’adapter, parce que pas toutes les villes ont un musicien sorti de nul part à embaucher. « Ecoute je sais que tu vas trouver ça gênant et qu’en réalité c’est pas grand-chose mais… » Il sort les billets de sa poche et les plient pour les donner à Juliet. « C’est mon pourboire de la soirée, t’en as plus besoin que moi, j’ai reçu 100 $, ça peut te payer déjà quelques courses. » Il n’attend pas qu’elle les prenne et les fourre dans son sac, tombant presque de sa chaise dans l’entreprise. Il se réinstalle en souriant de toutes ses dents et finit son verre. « Hesther ? » Il s’étouffe presque avec la fin de son whisky et fixe un peu Juliet en se mordant la lèvre. « Quand je vais te raconter ce que j’ai fais… bon sang. » Il se passe une main dans les cheveux et se gratte la tête. « Juliet, je suis vraiment dans la merde, je l’ai embrassé dans le vestiaire des employés au Garnet. Si mon frère le sait il va me casser la gueule. », il dit ça trop rapidement et d’une traite. Il soupire un peu et grimace en regardant Juliet. Il a besoin d’un autre verre rien que parce qu’il vient de le dire à voix haute et s’éclaircit un peu la gorge. « Et toi, alors ? Tu vois quelqu’un en ce moment ? », demande-t-il en tapotant ses doigts contre son verre avant de faire un signe au barman pour qu’il leur rapporte une nouvelle tournée. Il va encore finir complètement saoul.

_________________

HIGH HOPES
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 732
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : aloa (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Ven 18 Mai - 13:11

La discussion sur la veste rose à paillettes la fit rire, cet homme était incroyable et souvent vêtu… de manière étrange pour le reste de la population. Le pire dans tout ça ? Ou le meilleur selon les points de vue. C'est que ça lui allait bien ce style vestimentaire très… particulier. À la prochaine réunion… un rire franc lui échappa. "Toi, je t'emmène à la prochaine soirée déguisée où je suis invitée… j'suis sûre que tu seras over the top comme moi !" Par contre, la veste à paillettes pour la prochaine réunion, elle en était pas trop sûre, mais dans le fond, pourquoi pas ? Les autres parents les prendraient pour des fous, mais n'était-ce pas déjà un peu le cas ? Ils trinquèrent et il ajouta quelques mots sur les paillettes, elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Cette soirée lui faisait définitivement du bien. Vu qu'il veut avoir de ses nouvelles, elle lui en donne… Elle lui dit la vérité, pourquoi mentir ? Ses proches savaient aujourd'hui qu'elle était un peu en galère et même si ça ne lui plaisait pas spécialement. Il tenta de la rassurer un peu, juste une période. Elle hocha la tête, ne sachant pas trop quoi faire d'autres. Elle l'espérait vraiment, elle en avait marre de cette situation merdique dans laquelle elle était. Elle lui sourit un peu plus quand il parla du rapprochement de Jun et Louise, c'était vrai, ça c'était un sacré point positif ! Juliet lui parla également de la maison et sa proposition lui alla droit au cœur. "Oooh, mais c'est super ! Oh oui, je te dirais. J'vais avoir besoin de bras, ça fait aucun doute. T'es un chou ! Elle est un peu à l'extérieur de Redwood Hills, dix petites minutes en voiture pour atteindre le centre-ville je dirais. Donc ça va, pas trop excentrée non plus. Elle est plus grande que mon ancienne maison et a vraiment beaucoup de charme. Je croise les doigts pour que ça marche !" Elle avait mis une option et vu que c'était un des amis de Judd qui s'en occupait, elle avait un peu de temps pour voir si elle arrivait à emprunter pour l'acheter.

Le fait qu'il paie, elle avait apprécié. La suite ? Elle la trouva juste gênante. Il lui proposa de lui donner ses pourboires de la soirée, une centaine de dollars, ça l'aiderait pour les courses. Elle secoua la tête. "Non, non !" Mais il ne l'écouta pas et les fourra dans son sac en se penchant et manqua de tomber de sa chaise… elle secoua la tête. "Mais tu l'as gagné cet argent, arrête ça !" Elle lui tendit son sac. "Récupère les !" Mais à quelque part, elle savait que c'était peine perdue. S'il les récupérait, il s'arrangerait pour les remettre dans son sac discrètement… elle soupira et secoua la tête. Pour ne pas continuer sur le sujet, elle lui demanda s'il avait revu Hesther. La réaction était parlante… elle se pencha un peu pour ne pas en louper une miette. Ce qu'il avait fait ? Elle ouvrit grand les yeux, ils brillaient d'excitation. Il l'avait embrassée ! Ça bougeait enfin cette histoire mais la suite la fit grimacer légèrement. Son frère allait lui casser la gueule s'il savait. Merde, elle avait pas pensé à ce côté de l'histoire. Il fallait bien avouer que toute cette histoire était particulière. Il essaya de noyer un peu le poisson en lui renvoyant la question. "Ah non, hein, essaie pas de changer de sujet…" Et elle sourit. "Tu sais quoi ? Je comprends que tu flippes pour ton frère. Mais il les a quittées il y a bien longtemps, il y a plus rien entre eux depuis bien des années. Certes, c'est un peu bizarre, faut bien avouer. Mais vous méritez tous les deux d'être heureux… et il y a des étincelles entre vous, depuis vos retrouvailles !" Dans le fond, elle était pour ces deux-là depuis le début. Ils avaient un feeling de fou et ils pourraient s'apporter énormément selon Juliet. Ce couple méritait d'avoir une chance. Oui, c'était un peu étrange, surtout parce que Joyce était la fille du frère de Fynn… mais ce genre d'histoires n'étaient pas aussi improbables et rares que cela. Le choc serait sûrement violent pour l'ex d'Hesther, même s'il avait sûrement passé à autre chose depuis toutes ces années, le fait que son frère sorte avec la mère de sa fille… ça serait pas facile. Mais merde, de temps à autre, il fallait être égoïste. "Et pour répondre à ta question… pas vraiment, mais peut-être un peu !" Elle sourit, un brin gênée. "J'ai retrouvé un vieil ami, avec qui j'ai eu une histoire avant de quitter la région. À ce moment-là, on savait que ce serait une passade, il repartait à l'étranger et je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie. Mais je crois qu'il y a un petit quelque chose… je sais pas trop, on verra bien !"


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 209
PSEUDO : mohnstad
AVATAR : Brendon bby
CREDITS : queenshady + solosands + mdnghtblues
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Mar 12 Juin - 17:18


Les soirées frivoles et pleines de bonnes intentions lui manquent un peu. Il se prend la tête plus qu’il ne le faut alors qu’il a passé la moitié de sa vie à essayer d’y échapper. Fuir les réflexions trop compliqués, les problèmes de la vie, la vraie vie. C’est pas pour lui, de se confondre dans une routine insupportable. Il sourit à la remarque de son amie, « Dans ce cas j’ai hâte d’y être ! On fera la paire ! », s’écrie-il beaucoup trop enthousiasmé à l’idée de porter une veste rose à paillettes. La conversation dérive sur la situation compliquée de Juliet. Et il ne peut pas s’empêcher d’avoir le cœur qui se serre. La situation est précaire même si elle en tire des points positifs. Alors, puisqu’il sait que jamais rien ne sera assez pour l’aider, il lui propose un coup de main. « Je suis sûr que ça va aller, la chance va tourner. Tu sais que tu peux toujours compter sur moi. » Il sourit un peu. Il essaye de l’aider comme il le peut. Être sociable n’indique pas forcément qu’il possède beaucoup de tact. Alors il lui fourre la somme de ses pourboires dans son sac et elle lutte pour ne pas l’accepter. Il comprends que ça la gêne mais tant pis. Il sait pas vraiment y faire alors il croise les bras en signe de protestation. « Je sais que tu m’en voudras de t’embarrasser comme ça, mais je paie le prix. » Il lui adresse un clin d’œil et boit une gorgée de son verre pour tenter d’éviter le sujet. Et d’arrêter de lutter pour une somme dérisoire. Parce qu’après tout, c’est vraiment pas grand-chose. Ça suffira pas à faire grand-chose, mais c’est mieux que rien.

Elle parle d’Hesther et il passe aux aveux. Il finit son discours avec une envie folle de se cacher dans un trou de souris. « Je… je… change pas de sujet. », marmonne-t-il, confus. Il a les joue qui rosissent un peu. Il aimerait bien s’en mettre une pour la peine. Il passe une main dans ses cheveux et regarde Juliet en grimaçant. « Non, c’est vraiment trop problématique, peu importe ce qu’il y a entre nous faut que je passe au-dessus. J’ai promis à mon frère de l’aider à régler le problème et… quel genre d’enfoiré trahi son propre frère, franchement ? » Les idées s’emmêlent toujours de plus en plus. Il veut pas embêter Juliet avec ses problèmes de culpabilité. Il aimerait juste que tout soit plus simple. Le problème c’est qu’entre lui et son frère rien n’a jamais été simple et qu’il est pas certain de pouvoir se contenir plus longtemps. Juliet se confie enfin et il retrouve le sourire. Il lève l’un tête et la regard d’un air taquin, « Ah ouais un peu ! », s’exclame-t-il comme une commère à la recherche d’un nouveau potin. Il lui tapote l’épaule avec son doigt pour l’embêter. « Mais c’est génial ! Tu dois me dire qui c’est ! », continue-t-il tout excité. « Et si tu ne me le dis pas, je finirais bien par le savoir, tu sais j’ai de grandes compétences de détective, Juliet. », dit-il en levant un sourcil. C’est ce moment là que choisi le serveur pour leur apporter leur nouvelle tournée. Il finit donc son verre d’une traite et le pose sur le plateau pour attraper les nouveaux verres. Il fait glisser le vers de Juliet vers elle. « Tu penses que c’est un gars bien ? Si jamais tu as un problème, tu m’appelles ! », ajoute-t-il en lui adressant un sourire convainquant. « Bon, je suis pas le plus musclé et je fais pas vraiment peur, mais je pourrais essayer… et après c’est toi qui me défendra une fois que j’aurais la gueule en sang. » Il rit un peu en faisant les gros yeux. Au pire, il lui composera une chanson moralisatrice.


_________________

HIGH HOPES
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 732
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : aloa (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Mer 27 Juin - 13:42

Fynn était un peu fou, mais ce grain de folie plaisait à Juliet, il était agréable de voir les choses sous un autre angle. Et puis le club des anti-parents parfaits se devaient de se serrer les coudes. Cette histoire de club était un peu ridicule, mais c'était leur ligne de défense contre les remarques acerbes auxquelles ils avaient droit régulièrement. Elle lui parla un peu de sa situation mais elle n'avait clairement pas envie de s'éterniser sur le sujet, ce n'était pas quelque chose d'agréable et elle se démenait comme un beau diable pour s'en sortir. Elle avait trouvé une maison qui aurait besoin de réfection, ses frères pourraient l'aider, elle le savait… mais Fynn avait fait de la construction, ce qu'elle avait un peu oublié, elle devait bien l'avouer. Du coup, elle allait le mettre en première ligne ! Et voilà qu'il lui glissait de l'argent dans son sac à main, un scandale ! Enfin, dans un sens, elle savait très bien que cet argent pourrait lui donner un coup de main… mais de l'autre côté et bien, c'était juste un scandale ! Elle essaya de lui les refiler, mais c'était peine perdue, ce qui la mettait considérablement mal à l'aise. Elle leva les yeux au ciel, il paierait le prix de la mettre mal à l'aise comme ça. Elle soupira en secouant la tête. Il était terrible. Bien sûr, elle allait essayer de lui les rendre ces dollars, mais elle ferait ça discrètement, plus tard. Tout en sachant très bien qu'il y avait de bonne chance pour que quand elle rentre chez elle, elle retrouve cet argent dans son sac.

Histoire de ne pas finir complètement fâchée et rouge de honte, elle décida de changer complètement de sujet. Hesther. C'était un sujet intéressant. Et d'ailleurs, il tenta de détourner un peu la conversation. Elle devait bien avouer que c'était une situation compliquée. Hesther était l'ex de son frère et surtout, surtout la maman de la fille de son frère. Elle se mordit la lèvre, elle lisait le doute, la culpabilité et la tristesse dans les yeux de son ami et elle regretta un instant d'avoir insisté. Elle posa une main sur son avant-bras et lui offrit un sourire encourageant et un brin désolé. Elle espérait vraiment les voir ensemble ces deux-là, mais c'était une situation délicate. Bien que, selon Juliet, le frère de Fynn n'avait plus aucun droit de regard sur la situation vu qu'il avait lâchement abandonné femme et enfants pour aller vivre ailleurs et ceci sans une seule explication. Elle savait qu'il vivait dans le coin et qu'Hesther s'était un peu rapproché de lui, surtout pour que la petite Joyce connaisse son papa, et elle trouvait cela admirable. Bien qu'en regardant sa propre situation, si le père de Jun débarquait dans leur vie, elle lui enverrait la cavalerie pour le faire décamper au plus vite. Il était hors de question que le père de Jun s'intègre dans la vie de Juliet, simplement hors de question. Plutôt déménager à l'autre bout du pays et changer de nom. Extrême, oui, sans aucun doute.

Pour éclaircir un peu l'humeur, elle parla de sa situation actuelle. Enfin… de l'arrivée dans sa vie d'un ex et d'un ami. Fynn retrouva vite un sourire. Elle se mit à rire de la réaction purement commère de son ami. Cet homme était une perle. Elle récupéra son verre quand il le tendit et pouffa de rire. Fynn se bagarrer, quelle drôle d'image. "Tu devrais pas avoir à sauver mon honneur… je m'en voudrais de gâcher un si joli visage…" Elle secoua la tête. "Il s'appelle Duncan, un gars du coin. Y'a un feeling, aucun doute mais on verra bien. J'ai décidé de tenter de pas me prendre le chou ni de me faire des films…" Elle lui fit les gros yeux, histoire qu'il ne se mette pas lui, à se faire des films. "Il est chirurgien, a fait de l'humanitaire, c'est vraiment un gars bien. J'te l'dis, même si j'aurais bien aimé te voir en mode détective. J'suis sûre que tu aurais sorti le monocle et la pipe, juste pour être dans le personnage. Ah, et le ciré anglais, of course."


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 209
PSEUDO : mohnstad
AVATAR : Brendon bby
CREDITS : queenshady + solosands + mdnghtblues
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Ven 27 Juil - 18:45


Il a jamais particulièrement été doué dans ses relations amoureuses, pour le peu qu'il en ait eu. Il y a eu Moira, la première de toutes ses expériences. Un truc beaucoup trop indescriptible et fort pour des têtes aussi jeunes et puériles. Puis, plus rien, seulement sa fille dans sa petite vie de père acharné. Alors, bien sur il a rencontré des femmes dans les villes où il s'est arrêté, aucune qui ne lui donne vraiment envie de rester. Il sait qu'il a fait des déçues et qu'il a brisé des espoirs, lui qui ne sait jamais ce qu'il veut. Capable d'envoyer tous les signaux contradictoires possibles. Donc, non il est pas doué. Et quand il est arrivé à Redwood Hills, il a rencontré Nicki dans une soirée et ça s'est improvisé. Mais encore une fois, il a pas fait grand chose, il a juste profité du moment présent avec une fille qui ne lui a jamais demandé de comptes. Mais Hesther c'est différent. Il se souvient avoir ressenti une profonde certitude a chaque moment passé avec elle. C'est ce qu'il aimerait expliquer à Juliet, qui le comprends vraiment - et elle doit bien être l'une des seules - et qui ne le juge pas. Pour ça elle doit être l'une des seules également. "Faut vraiment que j'arrête de te casser les pieds avec cette histoire, on dirait un mauvais feuilleton de l'après-midi... tu sais ceux que tu regardes quand t'es malade ou que tu t'ennuies !", il s'exclame et rit trop fort, pour dissimuler l'angoisse profonde qui le gagne. Cette histoire est pas prête d'être finie il le sent bien. C'est vraiment que le début des vrais ennuis. Et il a pas hâte d'y être.

Juliet parle de sa situation et il ne peut pas s'empêcher de la taquiner. Après tout ce qu'elle a traversé, elle a bien le droit de se détendre un peu et de rencontrer du monde. "Oh oui c'est vrai ça ! Mon si BEAU VISAGE !", gueule-t-il en exagérant et en faisant mine d'épousseter quelque chose sur son épaule. "Hmmm, Duncan, Duncan, ce nom me dit rien, mais tu sais quoi je vais faire ma petite enquête, j'ai un pote qui est flic je lui demanderais.", lance-t-il le plus sérieux du monde. "Tu crois que j'aurais pas mes chances contre ton chevalier, hein ?" Il lève le doigt en l'air comme s'il venait d'avoir l'idée du siècle, "Ou alors ! Je me déguise, tu me dis quand vous avez rendez-vous et tu ne te pointes pas et à la place je fais mon enquête.  Je dois bien avoir un trench et un chapeau quelque part.", dit-il en se frottant les mains. Franchement, pour protéger Juliet, il ferait vraiment tout et n'importe quoi - il le découvrirait dans les prochains jours. "Mais  oui ! C'est ce que je te disais ! Un ciré c'est même mieux qu'un trench... et le monocle en plus ! Je suis pour cette idée-là ! " Il rit en buvant une bonne gorgée de son verre. "Plus sérieusement, oui ça m'a l'air d'être un gars bien, vous en êtes où alors ? Il vient te chercher à ta porte j'espère ? Parce que si non, c'est pas un vrai gentleman." Il se marre tout seul mais ça lui fait du bien de se concentrer sur autre chose que sa vie sentimentale foireuse. Juste pour une fois. Et de partager un verre - ou beaucoup d'autres de plus- avec une amie, qu'il sait véritable. Le coeur léger.

_________________

HIGH HOPES
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 732
PSEUDO : evalie/sorayia
AVATAR : Kate Mara
CREDITS : aloa (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   Dim 19 Aoû - 18:29

Le fait que ça commence à se décanter un peu avec Hesther, ça lui faisait vraiment plaisir pour ses deux amis. Elle avait vu clairement les étincelles qu'il y avait entre ces deux-là. Elle se mit à sourire et haussa les yeux au ciel. Elle lui file un coup léger sur l'épaule. "T'avises pas de plus me donner de news là-dessus. Mauvais feuilleton ou pas, vous méritez tous les deux d'être heureux. Et je serais intraitable là-dessus." La situation était pas évidente et ils auraient sûrement un certain nombre de déconvenue. Ils étaient tous les deux célibataires, bien portant, sans attache… qu'est-ce qui pourrait poser problème ? Elle savait bien que c'était une façon simpliste de voir les choses. L'ex d'Hesther était à nouveau dans sa vie et Fynn n'était autre que son frère. Rien n'allait être simple si elle se fiait à ce qu'on lui avait dit du caractère de l'ex de son amie. D'ailleurs il se mit à rire trop fort et de manière un peu trop forcée. Elle éviterait de trop insister si ça le mettait mal à l'aise, enfin non, pas si ça le mettait mal à l'aise, plutôt si ça le rendait un peu triste, et ça avait l'air d'être le cas.

Ils passèrent assez vite sur la situation de la jeune femme et vu qu'elle aimait autant ne pas trop parler de ses problèmes d'argent, encore moins depuis que Fynn avait glissé de l'argent dans son sac à main… ça passa vite sur les rencontres qu'elle avait faite. Et elle ne pouvait que mentionner Duncan. Cet ex, retrouvé lors de son retour au bercail. Ils avaient passé des semaines extraordinaires ensemble, il fallait bien l'avouer. Et malgré tout, la séparation s'était faite sans heurts, un peu de tristesse quand même, mais pas trop. C'était prévu dès le début finalement. Chacun partirait dans sa direction, réaliser ses rêves. Le nom ne lui disait rien, tant mieux. Mais est-ce que ça voulait dire qu'il allait chercher ? Elle grimaça à la suite, un ami flic ? Il plaisantait ? elle fronça les sourcils. "J'sais pas au niveau des chances, mais t'es tout maigre, autant pas prendre de risque…" Si ça pouvait lui faire oublier de partir en mode détective… c'était ça de pris. Elle se mit à rire en secouant la tête. "Tu peux toujours courir pour que je fasse ça !" Malgré tout, elle ne put qu'en rajouter une couche, l'imaginait tout à fait dans ce genre de déguisement. "Le prochain Halloween, on organisera une fête tous les deux… vu mon amour pour cette fête et les déguisements et ta folie… ça pourra que être épique !"

Elle finit son verre tout en riant et en lui donnant un coup d'épaule. "T'es insupportable en fait !" Elle lui tira la langue. "On est pas encore sorti. On s'est croisé à une soirée et puis je l'ai invité à passer à la maison. Mais c'est un gentleman, il a apporté un petit cadeau pour Jun, un pour moi. Notre sortie, ça va être le mini festival organisé au resto, tu as vu ? Ca a l'air sympa. J'suis pas sûre qu'il soit tout à fait conscient de m'avoir invité, mais bon, ça va être sympa. Et c'est pas un rendez-vous galant, alors on s'emballe pas !" Il y avait quelque chose qui se passait, indubitablement entre eux, mais mettre des mots dessus ? Elle ne pouvait pas encore. Et puis, elle n'avait pas envie de se faire des films. Retrouver un ami et ré-apprendre à le connaître, c'était ça le but. "Bon ça suffit maintenant ces discussions. Emmène-moi danser un peu, ça fait des lustres !" Et elle se leva. Elle avait été raisonnable avec l'alcool et elle comptait continuer à l'être parce qu'il y avait la route jusqu'à Redwood Hills et vu son emploi du temps et ses différents boulots en plus des activités de sa fille… elle ne pouvait pas rentrer en taxi. Et de toute façon, elle n'avait pas les moyens. Elle entraîna donc Fynn sur la piste de danse.


_________________


Family.
Family is what makes you whole, what keeps you strong.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: is that what you get with your money ? | juliet   

Revenir en haut Aller en bas
 

is that what you get with your money ? | juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2.07 : Dirty Money
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» ৩ all that money can't buy me a time machine. 29/10; 10h
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Saint-Albans
-
Sauter vers: