AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 108
AVATAR : Luke Mitchell
CREDITS : Ilirya
ÂGE : 35

MessageSujet: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Lun 30 Avr - 19:00

Il avait offert des fleurs récemment à sa secrétaire déjà, pour la St-Valentin, bon c'était il y a trois mois déjà. Et elle lui avait fait remarqué que les arrangements qu'elle mettait tant de soins à choisir commençait à piquer du nez… en plus, il devait se faire pardonner. Il lui avait filé plusieurs fois cette semaine la dure tâche d'annuler une partie de ses rendez-vous et elle lui avait bien fait comprendre de mieux gérer son agenda. Il le lui avait promis, mais du coup, il allait lui acheter des fleurs pour se faire pardonner. Sa secrétaire avait la cinquantaine et était une femme absolument adorable. Elle gérait parfaitement son agenda tant qu'il ne mettait pas la pagaille dedans et était toujours une oreille attentive pour ses clients. Il avait trouvé une perle et comptait bien la garder. À la fin de sa journée, il était donc parti récupérer le petit Luc pour passer la fin d'après-midi avec lui et du coup, il l'emmenait chez la fleuriste de Redwood Hills. Il était un habitué là-bas, enfin il y allait régulièrement depuis des années. Il avait vu la passation de main et Teddy était toujours d'excellents conseils. Il entra dans le magasin avec un gamin qui fut tout émerveillé par les fleurs, leurs couleurs et leurs odeurs. Ravi de voir un sourire franc sur les lèvres de ce petit, il pénétra plus avant dans le magasin.

Il s'approcha du comptoir et sourit à Teddy qu'il tutoyait depuis peu suite à sa demande. Il avait eu un peu de mal au début, mais il avait fini par s'y faire. "Salut Teddy. Je viens t'acheter un bel arrangement… mmh quelque chose dans la terre pour que ça dure plus longtemps et puis un arrangement de fleurs coupées. Tu as des conseils ? Je viens souvent, mais je suis toujours aussi ignare." Et puis il regarda Luc un instant. "Peut-être que tu pourrais choisir toi, non ?" Le gamin cligna des yeux et eut l'air soudain totalement timide. Il s'accrochait à la main de son parrain, comme souvent quand ils rencontraient d'autres personnes. Seul tous les deux, ça allait bien mieux maintenant. "Je te présente Luc. Luc, c'est Teddy et elle est aussi gentille que les Teddy en peluche." Il fit un sourire légèrement gêné face à la fameuse Teddy en espérant que ça ne la vexerait pas. "Il est très timide." Il avait murmuré ses mots. Il ne pensait jamais à le présenter comme son filleul, du coup, il y avait souvent des incompréhensions quand il avait le petit Luc avec lui. Des quiproquos parfois un peu gênant, mais bon. Il n'allait pas plus y penser aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 65
AVATAR : Drew Barrymore
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Lun 30 Avr - 22:39

Elle était en train d’arranger ses réfrigérateurs à l’arrière de la boutique quand elle entendit la cloche de l’entrée retentir et se laissa glisser jusque derrière le comptoir-caisse, un grand sourire au visage – sa signature selon un ex, elle ne se souvenait plus lequel – et prête à donner des conseils ou un bouquet tout fait, si c’était ce genre de commande.
Elle avait remarqué, avec le temps, que c’était souvent ceux qui ne comprenaient pas le but d’acheter des fleurs qui fondaient littéralement sur les étalages de bouquets préparés durant la matinée avant de payer avec du plastique, vite fait. Ceux qui voulaient vraiment faire sourire, ravir en donnant une petite touffe de vie à quelqu’un de cher, venaient toujours pour discuter avec un être humain de la meilleure manière de le faire et, habituellement, par respect pour une tradition non-dite, payaient avec des billets de papier.
Le client qui venait d’entrer était l’un des derniers. Elle était ravie de faire partie d’un histoire aussi mignonne qu’un mari attentionné qui prenait bien soin de charmer sa femme.
"Salut Teddy. Je viens t'acheter un bel arrangement… mmh quelque chose dans la terre pour que ça dure plus longtemps et puis un arrangement de fleurs coupées. Tu as des conseils ? Je viens souvent, mais je suis toujours aussi ignare."
Déjà les idées se multipliaient dans sa tête. Elle avait toujours quelques arrangements en terre de débutés pour pouvoir les servir rapidement – c’était beaucoup plus long à préparer, donc elle était un peu obligée de donner raisons aux adeptes du déjà fait dans cette division des services qu’elle offrait – qui étaient assez bien montés, grâce à sa formation en pépinière. Pour les fleurs… oh c’était sa partie favorite, de monter des bouquets.
Quand Gabriel se tourna vers l’enfant, ce fut le premier moment où elle le remarqua. Elle eut un mouvement de surprise : c’était la première fois qu’elle voyait cet habitué accompagné. Son cœur fondit encore un peu plus; ils étaient une famille! La fleuriste adorait en savoir toujours un peu plus sur les histoires que ses fleurs accompagnaient.
"Peut-être que tu pourrais choisir toi, non? Je te présente Luc. Luc, c'est Teddy et elle est aussi gentille que les Teddy en peluche."
Son sourire gagna encore quelques millimètres, même si ça commençait à être anatomiquement douteux. Il était vraiment mignon, ce petit bout de chou. Le sourire maladroit du père était aussi assez charmant, mais ce n'est pas comme si elle pouvait se permettre de penser au sourire d'un papa. Elle lui fit un petit hochement d’épaule accompagné d’un haussement d’épaule qui  voulait dire : pas de problème.
À la mention de la timidité de son petit, la rousse se sentit interpelée. Elle avait été très gênée, jeune, avant de découvrir l’extravertie en elle. Donc elle sortit de derrière son comptoir et s’accroupit devant le jeune garçon.
"Je vois que tu as l’air d’un garçon bien sage. Et tu as l’air de bien aimer mes fleurs d’en avant, mais tu sais quoi?" le ton de sa voix baissa encore d’un cran, comme si elle lui faisait la confidence du siècle : "Les plus belles sont dans les réfrigérateurs en arrière. Je peux te laisser choisir parmi celles-là, si tu gardes le secret! " D’un coup de tête, elle pointa vers le petit corridor qui s’infiltrait dans l’arrière-boutique, derrière le comptoir, et fut contente de voir le petit s’y aventurer.
Elle se redressa et tourna le haut de son corps vers le père avant de se lancer à la suite du petit : " Il est vraiment choupi! C’est une belle famille que tu as là, tu dois rendre ta femme vraiment heureuse avec de jolis gosses comme ça! Il faudra que je la rencontre un jour pour la complimenter sur les hommes de sa vie! " Elle eut un petit rire et pénétra dans l’arrière-boutique, prête à explorer les options de bouquets.

_________________

"The earth laughs in flowers."
- Ralph Waldo Emerson -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 108
AVATAR : Luke Mitchell
CREDITS : Ilirya
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Jeu 3 Mai - 22:44

La visite de la fleuriste n'était évidemment pas une obligation. Il pourrait se laisser aller à les commander sur internet entre deux rendez-vous et les faire livrer, mais même si ça lui ferait gagner un temps précieux, il se refusait à le faire. Pourquoi ? Parce qu'il était commerçant également, pas du même genre, même pas dans la même ville, mais dans la même région quand même. Et vu que c'était la région qui le faisait vivre, il avait décidé très vite de faire de même et puis d'aller à la rencontrer des gens dans les commerces et de les faire fonctionner un peu. C'était le jeu et ça ne le dérangeait pas spécialement. Sa secrétaire était toujours ravie des arrangements proposés par Teddy, alors pourquoi changer une équipe qui gagnait ? Aucune raison. Il aperçut la surprise dans les yeux de la fleuriste et sourit intérieurement, c'était la première fois qu'elle le voyait avec un enfant… se faisait-elle déjà des films ? Il espérait que non. Elle n'eut pas l'air vexée quand il la compara à un Teddy Bear et l'enfant parut légèrement rassuré. Il fit passer quand même le message à la jolie blonde, le petit était très timide. Teddy prit les devants et vint s'accroupir pour se retrouver à sa hauteur. Gabriel ne put s'empêcher de sourire en voyant la mine mi effrayée, mi excitée du gamin. Il lança un regard à son parrain qui se contenta de hocher la tête. Luc lâcha lentement la main de Gab et se dirigea vers l'arrière-boutique pour aller voir les fleurs encore plus jolies.

Ravi que l'enfant se lance et parte à la découverte seul après avoir cru et fait confiance à quelqu'un d'autre que lui-même, il se dit qu'il commençait lentement mais sûrement à faire des progrès avec ce gamin. C'était un soulagement. Et puis les mots de Teddy le firent redescendre sur terre immédiatement. Une femme ? Une famille ? Un enfant ? Il ouvrit grand les yeux et puis secoua la tête en grimaçant légèrement. "Je vais te décevoir, mais je n'ai ni femme, ni enfant…" Il lui sourit quand même. "J'ai tendance à zapper de dire qu'il est mon filleul… et pas dans le sens conventionnel du terme, mais c'est un gamin adorable, là-dessus tu as raison." Il secoua la tête, un peu amusé. Les femmes avaient décidemment tendance à embellir ce qu'elle voyait. "Et à vrai dire, les fleurs sont pour ma secrétaire… une femme adorable d'une cinquantaine d'année qui tient mon cabinet d'une main de maître… et moi également, à bien des égards." Il leva les yeux au ciel, c'était assez vrai, cette femme était incroyable, mais il faisait attention à ne pas la contrarier et elle avait tout son respect. "Mais son mari lui offre des fleurs également et il doit toujours se renouveler pour battre tes arrangements… J'ai dû lui révéler mon secret et donc ton adresse, il est peut-être déjà passé d'ailleurs." Mine de rien, cette femme, c'était un peu devenue un demi famille de substitution… en tout cas, elle s'inquiétait pour lui presque comme une mère, enfin ce qu'il pouvait s'imaginer à ce sujet-là. Et son fils à Madame Williams lui avait assuré qu'elle le couvait comme un fils. Ça l'avait amusé et légèrement gêné. Le petit Luc revint un peu sur ses pas, comme pour vérifier que Gabriel était encore là et puis fit entendre sa petite voix pour la première fois depuis qu'ils étaient entré dans le magasin. "Les fleurs, elles ont pas froid ? Les jaunes, elles sont jolies." Luc était toujours assez concis dans ses paroles et il paraissait bien plus âgé qu'il ne l'était quand il se mettait à parler. Gabriel espérait juste un jour pouvoir lui redonner un bout de cette enfance perdue.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 65
AVATAR : Drew Barrymore
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Sam 12 Mai - 20:15

Elle vit tout de suite qu’elle avait fait une bêtise. Quand est-ce qu’elle apprendrait à ne pas prendre les petits films qu’elle se faisait dans sa petite caboche pour la réalité? Quand est-ce qu’elle allait avoir le plomb assez lourd entre les deux oreilles pour ne pas assumer tout et, en plus, caqueter tout ce qu’elle pouvait bien penser?

"Je vais te décevoir, mais je n'ai ni femme, ni enfant…J'ai tendance à zapper de dire qu'il est mon filleul… et pas dans le sens conventionnel du terme, mais c'est un gamin adorable, là-dessus tu as raison."

Elle sentit une vague partir du fond de sa tête jusque dans son ventre, liquéfiant le contenu intégral de son abdomen avant de vider ses poumons.

Bravo Teddy, maintenant il est bien certain que tu es une vraie lunatique. Tu t’es tourné un super bon client à dos en te faisant des idées.

"Et à vrai dire, les fleurs sont pour ma secrétaire… une femme adorable d'une cinquantaine d'année qui tient mon cabinet d'une main de maître… et moi également, à bien des égards. Mais son mari lui offre des fleurs également et il doit toujours se renouveler pour battre tes arrangements… J'ai dû lui révéler mon secret et donc ton adresse, il est peut-être déjà passé d'ailleurs."

Elle eut le vague souvenir d’un vieil homme qui était passé et qui avait mentionné une recommandation de la part d’un physiothérapeute. Elle avait remercié Gabriel depuis sont fort intérieur de lui envoyer plus de clientèle, mais n’avait pas plus exploré sa piste. En plus, elle maudissait encore plus son imagination ; la situation dans laquelle Gabriel était tout aussi mignonne que celle qu’elle avait imaginée. Même peut-être plus. Elle ne sut pas quoi maudire le plus, la société qui lui mettait en tête des idées selon lesquelles un homme n’achète des fleurs que pour l’amour de sa vie, ou que le bonheur provient uniquement d’une relation hétérosexuelle épanouie, ou bien sa propre faiblesse d’avoir sauté à de telles conclusions.

Elle hésita un moment, laissant un silence qui ne peut qu’augmenter le malaise déjà bien présent dans sa fleuristerie. Elle avait toujours trouvé les locaux grands, aérés, ouverts. En ce moment, elle aurait bien pris quelques pieds carrés de plus, elle se sentait étouffer.

"Les fleurs, elles ont pas froid ? Les jaunes, elles sont jolies."

La petite voix du garçon la fit sortir de sa torpeur et elle tourna les talons pour le rejoindre en arrière-boutique, se disant qu’elle avait bien besoin d’un petit moment pour savoir comment réagir. Ce n’était pas son genre d’être mal à l’aise à ce point, mais quand c’était sa stupidité, sa naïveté qui était en jeu, ça la brûlait toujours un peu plus.

« Oh, mais c’est que tu as du goût! » dit-elle, la gorge encore un peu serrée « C’est gentil pour toi de t’inquiéter pour mes fleurs! Mais saches que je leur en ai parlé, et elles aiment bien ça quand il fait un peu plus frisquet! Et saches que, quand c’est canicule dehors, je les envie de pouvoir être à l’intérieur! »

Elle ouvrit la porte des fleurs colorées – elle avait aussi une chambre froide pour les verdures, ainsi que pour les fleurs pastel, rendant plus facile l’assemblage pour elle et ses collègues – et empoigna quatre belles renoncules dodues avant de les tendre au jeune  en pointant vers une station d’assemblage sur la table un peu plus loin. « Tu vois le papier blanc là-bas? Va y déposer les fleurs et revient, on va discuter de comment on va pouvoir les mettre en valeur! Ça te dit? »

La discussion avec le jeune lui avait fait du bien, lui avait calmé un peu les nerfs. Elle voyait bien que ce n’était pas dramatique. Ce n’est pas comme si elle avait été mal intentionnée. Teddy tourna sur ses talons pour faire face à son visiteur adulte :

« Euhm… Je ne passerai pas par trente chemins : je suis désolée d’avoir sauté au conclusion. C’est génial ce que tu fais pour ta secrétaire. Je me suis pas mêlée de mes affaires et j’aurais du garder mes assomptions pour moi. »   Elle fit une pause, eut un petit sourire en coin. : « Toutefois, je suis quand même contente de te connaître un peu mieux. Même si c’était pas la manière la plus élégante que ça se passe. » conclut-elle avec un petit rire rempli d’autodérision.

Elle fit un poing de ses deux mains, le ramena sous son menton et accota sa tête, regardant un peu vers le sol, d’un air gêné en attendant le retour du garçon.

_________________

"The earth laughs in flowers."
- Ralph Waldo Emerson -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 108
AVATAR : Luke Mitchell
CREDITS : Ilirya
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Mer 16 Mai - 16:02

Il se rendit compte assez vite que la jeune femme avait l'air extrêmement mal à l'aise de s'être fait des films, enfin surtout de les avoir révélé et il ne put s'empêcher un petit sourire. Malgré tout, ne voulant pas que son malaise soit trop grand, il lui donna diverses explications sur ses visites régulières dans sa boutique. Lui, marié ? C'était quand même une drôle d'idée. Il n'était clairement pas un spécialiste des relations. Certes, il en avait eue, mais sa dernière relation sérieuse l'avait un peu vacciné. Et puis, il devait quand même bien avoué, qu'il avait toujours eu pas mal de mal à vraiment s'engager. Pour ça, que toutes ses autres relations s'étaient terminée bien avant d'avoir une infime chance d'être sérieuse. Est-ce qu'il se voyait marié ? A vrai dire, pas vraiment. Cela arrivera peut-être un jour, n'étant pas non plus complètement fermé à cette idée. Mais quand il y réfléchit, cela lui paraît peu probable. Et pourtant… même avec ses problèmes d'engagements, avoir une famille l'attirait depuis toujours. Teddy laissa le silence s'installer, cela ne le dérangeait pas, mais il se doutait qu'elle avait un peu de mal à se remettre de sa petite boulette. Le petit Luc vint la sauver en prononçant plus que deux mots, ce qui était absolument génial aux yeux de Gabriel. La fleuriste quitta donc la boutique pour rejoindre le petit. Il les écouta, accoudé au comptoir. Theodora semblait avoir un bon feeling avec les enfants, c'était chouette. Peut-être qu'il devrait lui proposer le programme dont il faisait partie ? Il leva les yeux au ciel tout seul, il était vraiment obnubilé par ce projet. "C'est quoi la canicule ?" Le regard levé sur la proprio de la boutique, Luc écoutait attentivement et prit les fleurs quand elle les lui tendit. Il hocha la tête et concentré, il se rendit à la table qu'elle lui avait indiqué, il tira un petit escabeau pour y monter et poser les fleurs.

Et puis Teddy se tourna pour faire face à Gabriel, à nouveau et s'excusa d'avoir sauté à des conclusions bien trop hâtive et d'avoir été quelque peu intrusive. Mais elle était contente d'en savoir plus sur lui, même si la manière laissait à désirer. Il lui sourit tandis que le petit Luc revenait vers eux. "Franchement, pas besoin de t'en vouloir. La déduction, bien qu'un peu hâtive, était assez logique. Et j'oublie souvent de dire que je suis le parrain de Luc, parrain grâce à un programme pour les enfants en famille d'accueil. Tu n'es pas la première personne à se poser des questions de ce genre." Il était sincère, ça ne l'avait pas dérangé, pas vraiment. Et puis, les quiproquos, ça arrivait. Le petit garçon tira doucement sur le pantalon de Teddy, les fleurs avaient l'air de beaucoup intéressé ce petit bout de chou, à noter. "Moi, j'aime bien le vert et le blanc et le jaune et puis aussi le bleu. On peut mettre tout ça pour que ça fasse joli ?" Sa secrétaire en serait que plus touchée que l'arrangement ait été fait par Luc, elle ne l'avait pas encore vu, mais elle savait qui il était. Il ne devrait d'ailleurs plus tarder à lui présenter le gamin, sous peine qu'elle refuse de faire les modifications parfois nécessaires dans son emploi du temps. Cette femme était parfois un tyran et pourtant… il l'adorait. Gab ébourriffa doucement les cheveux de Luc. "Et bien, tu as l'air d'aimer les fleurs mon gars. Teddy, elle pourrait peut-être t'apprendre des trucs quand tu seras plus grand." Trouver des choses qui intéressaient les enfants, c'était une partie importante du processus. Pour le moment, Luc aimait les fleurs, la fille d'Eilin, Ana et puis le chocolat…


Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 65
AVATAR : Drew Barrymore
ÂGE : 38

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Ven 18 Mai - 2:24

Elle sourit brièvement quand le petit garçon s’enquérait de ce que pouvait bien être une canicule et se promit d’y retourner dès qu’elle retrouverait l’apprenti fleuriste pour compléter le bouquet. Pour le moment, le principal était de bien fermer la situation, pour ne pas laisser de malaise flâner entre elle et – elle ne pouvait se le cacher – un de ses meilleurs clients.

"Franchement, pas besoin de t'en vouloir. La déduction, bien qu'un peu hâtive, était assez logique. Et j'oublie souvent de dire que je suis le parrain de Luc, parrain grâce à un programme pour les enfants en famille d'accueil. Tu n'es pas la première personne à se poser des questions de ce genre."

La fleuriste hocha la tête, les lèvres formant une ligne serrée sur son visage. Puis un sourcil se haussa et elle pencha la tête, un appel qui l’avait taraudé plus d’une fois s’époumonant en elle. Un programme ou elle pourrait passer du temps avec un enfant. Un programme ou elle pourrait aider un enfant, aider à l’élever, où elle pourrait peut-être calmer les appels dramatiques de son corps d’avoir une descendante elle-même.

«  Si ça ne te dérange pas trop… je serais peut-être curieuse d’en apprendre un peu plus sur le programme. Est-ce que c’est quelque chose d’accessible? Je sais pas, je pense que c’est une belle initiative. Je pourrais trouver le temps, je suis certaine, pour un bout de chou comme Luc, dans ma vie… Et si d’autres pensent la même chose, c’est peut-être parce que personne ne peut imaginer qu’un numéro comme toi ne soit pas encore casé! » Un petit sourire et elle pivota.

En repensant à ce qu’elle avait dit sur le temps, au fond d’elle, encore, criait quelque chose qui répétait qu’elle aurait du temps pour plus encore. Pour un enfant à temps plein. Mais elle garda son sourire, quoique ses yeux devaient exprimer la dualité qu’elle vivait, dans le moment.

En le voyant se retourner vers le petit et l’encourager sur les fleurs, elle se mit en tête de retourner à l’élaboration du bouquet avec le garçon.

"Moi, j'aime bien le vert et le blanc et le jaune et puis aussi le bleu. On peut mettre tout ça pour que ça fasse joli ?" se rappela-t-il qu’il avait mentionné. Elle se rapprocha donc des portes en vitre et écarta les jambes, accota son menton dans sa paume en une pause de réflexion.

« Je peux peut-être commencer les leçons tout de suite, Luc, si tu veux! Et on peut même encourager ton ami Gabriel a participer! Lui aussi pourrait se salir les mains un peu!» Elle laissa échapper un petit rire et se tourna à moitié, faisant un signe de tête à Gabriel pour qu’il se rapproche, accompagnant le tout d’un clin d’œil : « Eh bien voila… Pour le vert, il faut absolument qu’il en aille, alors tu vois, on pourrait commencer par ça! On pourrait mettre l’adulte ici présent responsable des feuillages… » Elle prit doucement Gabriel par l’épaule pour l’amener devant la vitrine des fougères et autres feuilles, étonnée de sa propre intrépidité «  Et tu as déjà si bien commencé à choisir les fleurs! Il faut juste que tu te mettes à en trouver une pour chaque couleur que tu as nommées! Donc un type de blanches et un type de bleues. Moi je m’occuperai de l’emballage. Qu’est-ce que tu en dit, Luc? »

Elle s’accroupit encore au niveau du jeune, regardant les fleurs alignées devant eux, un petit sourire malicieux aux lèvres. La fleuriste espérait que ça a allait bien aller, que cette petite activité allait plaire au jeune garçon. Et ce, pour deux raisons majeures. Dans un premier temps, elle voulait surtout rattraper la situation malencontreuse dans laquelle elle s’était mise avec Gabriel. Ensuite, elle voulait démontrer qu’elle était bonne avec les enfants, pour qu’il veuille bien lui parler du programme.

Et peut-être, pendant un tout petit moment, elle voulait expérimenter ce que ce serait d’avoir un petit et un homme avec qui le partager. Même si ce n’était que de la poudre aux yeux et que ça n’engageait personne en rien.

_________________

"The earth laughs in flowers."
- Ralph Waldo Emerson -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 108
AVATAR : Luke Mitchell
CREDITS : Ilirya
ÂGE : 35

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   Dim 20 Mai - 16:29

Il essaya de faire disparaître ce léger malaise ressenti. Enfin léger… tout était relatif. Le malaise de Teddy semblait grand. Mais finalement, il passa plus vite que ce qu'il avait pensé et ce fut quand il parla du programme. Il fut étonné de son intérêt vif pour le sujet. Elle voulait en savoir plus, savoir si c'était accessible. Elle aurait le temps de s'investir et elle avait l'air de vraiment le vouloir. C'était génial. Il en parlait beaucoup, mais peut-être pas avec les bonnes personnes finalement… il s'était beaucoup concentré sur les anciens enfants qui avaient été dans ce programme et puis des professionnels, des gens travaillant avec les enfants. Mais peut-être que ce n'était pas le public cible idéal. Il secoua la tête en souriant pour le reste. Un numéro comme lui, justement, était plus du genre célibataire. Il peinait tellement à faire confiance autrement que de manière superficielle. "Bien sûr que je peux t'en parler… avec plaisir même !" Mais le garçonnet revenait et il se concentra sur lui, l'encourageant pour les fleurs. Il avait d'ailleurs annoncé ses couleurs préférées. Luc hocha la tête vivement quand Teddy lui proposa de commencer les leçons tout de suite. Et le petit garçon sourit en hochant la tête à nouveau. Oui, il voulait bien que son copain Gabriel vienne avec eux pour choisir. Gabriel les rejoignit donc et se fit placer devant les fougères. Il regarda toute cette verdure, un peu emprunté et puis jeta un coup d'œil à son filleul. Il semblait à l'aise, presque aussi à l'aise qu'avec Eilin et Ana maintenant. Il commençait vraiment à s'ouvrir aux autres et c'était un plaisir à voir. Teddy semblait adorer les enfants et prendre du temps pour eux, le petit Luc hocha la tête et puis devant la vitrine, il regarda longuement les fleurs.

Et puis il finit par choisir. "Les deux-là, elles sont jolies. C'est quoi leurs noms ?" Gabriel sourit et puis choisit à son tour. "Moi aussi, j'ai choisi. Tu penses quoi de ces grandes feuilles Luc ?" Il les étudia longuement et puis hocha la tête. Et bien, ce petit savait ce qu'il voulait. Il passa une main dans les cheveux de Luc en lui souriant. "On ira les apporter à Cathy tous les deux ? Elle a fait une réserve de bonbons dans son tiroir, juste pour toi." Juste pour lui, c'était un petit mensonge, mais elle avait effectivement un tiroir plein de bonbons pour les enfants. Il laissa Theodora prendre les choses en main et la suivit tout de même. "Pour le programme, il est tout à fait accessible. Il y a des enfants de tout âge, même si c'est plus des ados. À vrai dire, on peine plus à placer en relation avec un parrain ou une marraine les petits. Il y a quelques formulaires à remplir, une petite évaluation à passer et puis voilà." Luc resta un moment avec eux et puis demanda s'il pouvait aller voir les autres fleurs ce que Gabriel lui autorisa évidemment. "Ce sont des enfants en famille d'accueil qui ont certains problèmes d'adaptations. Luc refusait de parler quand je l'ai pris en charge la première fois. Huit mois dans sa famille d'accueil et il n'avait presque pas parlé. Tous des enfants en Foster Care donc avec des histoires pas évidentes voire franchement horribles. Ils ont besoin d'un peu de soutien, de structure et puis quelqu'un qui soit prêt à les écouter et à tenter de les comprendre sans les prendre en pitié. Si tu as envie de t'investir… tu peux. C'est même génial, ce n'est pas facile de trouver des gens qui sont prêts à aménager leur temps pour un programme comme ça."

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des fleurs et des quiproquos. [Theodora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: Waterfall Avenue :: Florist
-
Sauter vers: