AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 (nicki) + Je surveille tes arrières, je suis là, mais tu te doutes de rien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 155
PSEUDO : juniel.
AVATAR : bridget satterlee.
CREDITS : puckessa.
ÂGE : 25

MessageSujet: (nicki) + Je surveille tes arrières, je suis là, mais tu te doutes de rien.   Mar 1 Mai - 16:42

Un sourire. Un regard. Un échange de politesse comme elle a l'habitude de faire depuis maintenant plusieurs mois ou elle travaillait au sein de cette pharmacie de ville. Le côté juvénile et doux de la demoiselle l'avait aidé à trouver un petit poste de préparatrice en pharmacie et ce tout juste après que ses études se soient achevées. La responsable de cette jolie pharmacie moderne semblait apprécier son employée qui se montrait sans arrêter d'une extrême douceur avec les nombreux patients qui se présentaient à cette dernière. Des patients les plus âgés aux plus jeunes, la paysanne ne perdait pas son professionnalisme et n'hésitait d'ailleurs pas à présenter les promotions et les nouvelles gammes de produits tout juste arrivées il y a peu. Une employée modèle qui préférait presque rester ici à faire des heures supplémentaires plutôt que de rentrer chez elle. Rentrer chez elle et retrouver ses parents, retrouver leurs sourires, et leurs questions plus ou moins idiotes. "t'as journée s'est bien passée ma chérie? que veut-tu manger ce soir?" Comme ci elle avait le choix. Loin du domicile familial, la jeune femme pouvait s'épanouir sereinement ou presque dans cette vie professionnelle qui lui tenait tant à cœur. Alors, quand sa responsable lui demanda de finir un peu plus tard ce soir, elle sauta directement sur l'occasion. Peut-être n'aurait-elle pas dû.

Il devait être autour des dix neuf heures trente ce soir quand la jeune femme quitta son poste. Balais en main, elle entreprit de ranger et nettoyer la pharmacie pour laisser l'endroit impeccable pour le lendemain. Elle passa également en réserve pour trier quelques médicaments mal rangés, c'est ce moment qu'avait choisi sa responsable pour lui demander de quitter les lieux, qu'il était temps pour elle de rentrer. Il commençait à faire sombre dehors, le ciel s'était rapidement obscurcit. Ce n'était ni une heure, ni un temps pour une jeune fille de son âge de traîner dans les rues. Allez. Va t-en, tu en as assez fait pour aujourd'hui Teddie. On se revoient demain. Sans dire un mot, la douce demoiselle retira sa blouse blanche pour l'accrocher à son casier, récupérant au passage son sac et sa veste pour ensuite s'en aller. Pour une soirée printanière, il ne faisait pas spécialement chaud, au contraire, quelques frissons vinrent parcourir son échine en sentant cette petite brise se levait, venant agresser son visage de porcelaine. Bras croisés contre elle, elle fonça, tête baissée , contre le vent jusqu'au parking face à la pharmacie pour récupérer son véhicule et surprise ne fût lorsqu'elle y arriva et vit un homme non loin de sa voiture.

Cet homme. Elle ne le connaissait pas, il avait une drôle d'allure, le genre d'allure peut rassurante qui effrayerait n'importe qui. A bonne distance, elle s'immobilisa, se demandant si c'était bien sérieux d'aller récupérer son véhicule ou de laisser tomber et de repartir en taxi ou autrement, puis, courageusement, elle décida de prendre son courage à deux mains et s'avança, très lentement jusqu'à lui, cherchant finalement son regard qui se posa brusquement sur elle. «vous êtes sur ma voiture. » Souffla t-elle innocemment à cet homme qui lui se mit à rire d'un rire cinglant en la dévisageant, l'observant envieusement des pieds à la tête avec un sourire malsain, pervers, ignoble. Elle aurait presque eut l'impression qu'il la déshabillait des yeux et cela la mit plus ou moins mal à l'aise. Ouais. Et alors? Un problème? Les problèmes. Comme ci elle les cherchaient les problèmes. La pharmacienne déglutit, et discrètement fit un pas en arrière, pendant que l'inconnu lui, en faisant deux de plus vers elle. Il continuait de rire, un rire cinglant, dérangeant. Un rire qui lui glaça le sang, qui lui fit regretter d'avoir fait ses stupides heures supplémentaires. Au final, elle se foutait de savoir comment elle rentrerait chez elle, tant qu'elle rentrerait entière. Maladroitement, elle reculait encore d'un pas, trébuchant pour se retrouver fesses au sol. L'opportunité semblait idéal pour l'homme qui vint la rattraper par les poignets pour l'attirer à lui. T'sais que t'es mignonne toi? Non mais toi en revanche tu pue la vinasse aurait-elle aimé lui balancer au visage. Elle aborda une vilaine grimace au visage alors qu'elle tentait de se débattre pour qu'il lui fout la paix. Dégages l'alcoolo. La voir aussi teigneuse semblait plaire à l'homme qui continuait de l'attirer à lui, prenant même un soin immense de lui souffler quelques mots plus ou moins pervers au visage. Mon dieu son haleine est détestable. Elle continue de se débattre, encore et n'a pas besoin de faire usage d'une force colossale pour se défaire de son emprise et lui jeter un regard dédaigneux. Cet homme , il ne l'emportera pas au paradis et si il fallait faire rappliquer les flics pour qu'elle puisse récupérer son véhicule alors elle le ferait, et ce même si sa réputation à elle n'est pas des plus glorieuses chez les forces de l'ordre.

_________________


◊ I once was a child with innocent eyes and my family sworn,They knew best for my life.I followed their rules as I played with my friends when it came to the world,I never thought it would end.Help me Faith.Help me Faith, shield me from sorro, from fear of tomorrow.Help me Faith.Help me Faith, shield me from sadness, from worry and madness.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

avatar

Minipousse veut un pouney
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 3801
PSEUDO : Timon
AVATAR : Nicola Peltz
CREDITS : viceroy(Avatar) Wiise (Signature)
ÂGE : 23

MessageSujet: Re: (nicki) + Je surveille tes arrières, je suis là, mais tu te doutes de rien.   Lun 7 Mai - 16:53

 Je surveille tes arrières, je suis là, mais tu te doutes de rien


Teddie & Nicki


Elle soupira doucement avant de lancer la robe rouge sur le lit, elle soupira doucement et regarda son miroir dans la glace. Elle cherchait une tenue adapter a la soirée de ce soir. Une soirée tranquille autour d’un verre avec des amis a St  Albans. Et même si c’était une soirée tout ce qu’il y a de plus tranquille, elle voulait quand même avoir une belle tenue. Elle était toujours élégante, tout le monde le savait, elle en faisait ni trop ni pas assez, elle n’était pas dans la démesure mais elle marquer les esprits.  Elle se tourna et regarda a nouveau dans son armoire. Des vêtements elle en avait plein, et pourtant elle n’en aimait plus aucun, elle avait envie de tout bazardé et refaire complètement sa garde robe. Enfin, bien sur elle n’en ferait rien, elle avait souvent cette envie mais c’était passager.  Elle  soupira et fouilla dans son armoire. Encore quelques essaie et elle fini par opter pour un jean blanc et un petit pull col en V  très fin noir sous lequel elle mit un débardeur blanc qui ne se voyait pas.  Une petite veste en cuir noir par-dessus, des bottines à talon noir aussi, une touche de maquillage et tout était prêt. Sauf qu’elle était en avance, encore … Ou plutôt pour changer. Alors elle s’installa à son ordinateur pour essayer d’écrire un peu. Encore une fois, elle n’arrivait même pas à écrire une ligne qui lui semblait convenable. Non, décidément cette maudite page blanche persisté. Ses professeurs le savaient tous bien sur et faisait tout pour l’aider, mais rien n’y faisait, elle était bloquer encore et toujours.  Elle alla donc s’installer sur son lit pour lire un peu. Elle se disait souvent que lire lui donnerait surement l’inspiration. Non, elle ne pouvait pas déjà avoir perdu sa plume alors qu’elle n’avait même pas fini ses études. Elle ne pouvait pas avoir fini sa carrière d’écrivain alors qu’elle ne l’avait même pas encore entamé ailleurs que dans ses rêves.  Elle se plongea dans son livre, un bon livre selon elle, plein de rebondissement, de suspense, de moment de doute et de chose inattendu. Elle l’avait déjà lut, deux fois même, mais bon elle aimait ce livre alors forcement elle  le relisait, aussi parce que c’était un des livres qui lui avait toujours fait trouver l’inspiration avant.  Elle se plongea tellement profondément dans l’univers de ce livre qu’elle en oublia l’heure.

Elle était en retard, elle n’aimait pas cela, enfin du moins quand ce n’était pas fait expres. Car Nicki était la reine du retard savamment calculé. En faite quand elle était en retard c’était toujours calculé…  Sauf ce coup ci et c’était horriblement désagréable comme sensation.  Le jour commençait a décliné, il faisait déjà assez sombre dehors, la blonde rouler a toute vitesse dans sa décapotable, tant pis pour les limitations de vitesse, elle avait la sensation de devoir se presser un peu. C’est donc cela le retard qu’on ne désire pas ? Ou était ce autre chose ?   Elle avait rendez vous dans un petit bar a coté d’une pharmacie. Saint Albans n’était pas une ville où elle sortait normalement, alors elle ne connaissait pas trop, mais on lui avait dit de se garer sur le parking de la pharmacie car il serait forcement vide, et donc elle aurait toute la place qu’elle voulait. Ses amis viendrait a pieds car travaillait sur place.  Car ce soir elle serait la seule étudiante, car la plus jeune.  Elle arriva donc un peu comme une flèche dans ce fameux parking et se gara après avoir remarqué quelque chose d’anormale. Un homme et une jeune femme au milieu du parking, et l’homme semblait un peu trop collant. A cause de la musique elle n’entendait pas ce qu’il se passait, et pourtant elle devinait que la jeune femme lui disait de la laisser tranquille et que l’homme lui crachait des obscénités à la figure. Le coup classique, elle ne connaissait malheureusement que trop bien ce genre de situation.  Elle coupa ses phares ainsi que le moteur de sa décapotable grise et en sortie un peu vivement. C’était peut-être une mauvaise idée mais il était hors de question qu’elle laisse cette jeune femme dans la merde. On ne sait jamais ce qui pourrait arriver, et même si Nicki était souvent une garce, elle avait quand même un cœur et de la bonté, elle aider les gens contrairement a ce que beaucoup pourrait penser. «  Hey toi ! » Dit elle en pointant l’homme du doigt alors qu’elle s’approchait a grand pas, sur d’elle, alors qu’elle avait un peu peur en voyant le gabarit de l’homme. « Lâche là tout de suite » Dit elle en s’interposant entre l’homme et la jeune femme, elle poussa un peu l’homme, disant merci a l’adrénaline qui lui parcourait le corps en ce moment. Puis elle regarda la jeune femme et ne réfléchit pas vraiment. Elle savait tout de suite comment faire pour qu’il la lâche. Ou peut-être pas. C’était une technique vieille comme le monde mais a double tranchant. Soit cela marchait et il fuyait, soit ce serait encore pire et elles se feraient toutes les deux embêter voir frapper selon les idéaux de l’homme.  Et pourtant elle se lanca. « Ca va mon amour ? » Dit elle en regardant la jeune femme avant de glisser en douceur une main sur ses hanche et l’autre dans sa nuque et aller poser ses lèvres sur celles de la belle inconnue. Peut-être que la jeune femme aussi n’allait pas aimer, peut-être qu’elle n’avait jamais embrassé de femme ou que cela la répugner, ou peut-être qu’elle était en train de se lancer dans une histoire folle et que cette femme ne la lacherait plus après ce baiser. Baiser qui était des plus torrides en plus. Parce que qu’il le fallait pour faire fuir l’homme. Qu’il croit en un amour fort entre les deux jeunes femmes.  Elle rompit le baiser après un moment et souri a la jeune femme «  Tu m’a manquer » Dit elle en rendant sa voix un peu mielleuse pendant que ses yeux, plongeait dans ceux de la demoiselle lui disait « joue le jeu pour qu’il se tire ». La balle était dans le camps de la demoiselle, Nicki en tout cas avait fait quelque chose pour la sauver.


_________________
She got bad reputation. She take the  long way home...♛ by wiise
Revenir en haut Aller en bas
 

(nicki) + Je surveille tes arrières, je suis là, mais tu te doutes de rien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Saint-Albans
-
Sauter vers: