AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas

Partagez | 
 

 Let's be cat lover. [Henrik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 541
PSEUDO : Evalie
AVATAR : Tatiana Maslany
CREDITS : lux aeterna (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Let's be cat lover. [Henrik]   Dim 3 Juin - 14:29

Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas accordé ce petit plaisir. À Chicago, elle allait régulièrement visiter les animaleries pour observer avec envie les chatons. Elle ne pouvait pas en prendre un, même si elle adorait les chats, parce que dans son appartement en ville… les animaux n'étaient pas acceptés, enfin elle aurait pu prendre un chien de petite taille ou un chat dégriffé. Trouvant le degriffage bien trop cruel, elle avait donc renoncé. À la place, elle allait s'émerveiller dans les animaleries. Aujourd'hui ? Elle pourrait en prendre un si elle le voulait. Et pourtant, elle n'avait toujours pas franchi le pas. Elle se demandait à vrai dire, si un chaton s'entendrait bien avec Flipper, le chien de son frère. Et puis était-elle vraiment prête ? Une question qu'elle ne cessait de se poser depuis qu'elle était passée devant la vitrine d'une animalerie sans s'arrêter. Elle avait été faire un peu de shopping à Burlington, activité qui lui avait manqué également ces derniers mois. Elle n'avait pas pris beaucoup de temps pour elle avec les travaux et les différentes démarches à faire avant l'ouverture de son affaire. La salle était bien avancée, il restait quelques détails à régler mais les travaux étaient terminés. Le côté marketing l'était presque aussi, elle attendait maintenant ses différentes commandes de cartes de visite et de flyers pour commencer vraiment. Elle se concentrait donc sur la décoration tout en attendait la livraison des meubles qui devraient arriver dans les prochains jours. Elle avait tellement hâte d'y mettre la touche finale. Lexie était également en train de préparer deux ou trois choses, durant son temps livre, pour quand Danny se déciderait à se lancer pleinement dans ce projet un peu fou avec elle. Les études marketing et les business plan, elle connaissait bien pour les avoir étudié durant ses années de spécialisation en hôtellerie et marketing. Elle avait dû faire quelques recherches et puis elle avait posé quelques questions à Sky également vu qu'elle était dans le domaine, même si elle, elle était plus dans le graphisme. Mais elle se sortir tout ça de la tête pour le shopping !

Et puis en revenant sur ses pas, ses sacs dans les mains, elle ne put s'empêcher de s'arrêter et d'observer les quelques chatons qui jouaient en vitrine avec leurs congénères ou dormaient dans une sorte de hamac. Absolument adorable. Les yeux brillants, elle hésita un instant et puis se décida ! Mince, elle avait le temps et puis ils étaient trop choux pour qu'elle ne s'arrête pas. Elle pénétra donc dans le magasin, annonça à la demoiselle qui lui demanda si elle avait besoin d'aide que non, pas pour le moment du moins et puis se dirigea vers les chatons. Il y en avait tout plein, un peu plus loin que la vitrine. Elle remarqua que quelqu'un y était déjà, un homme, qui semblait tout aussi émerveillé qu'elle le serait dans quelques minutes. Un sourire aux lèvres, elle s'accroupit pour être au niveau de la majorité des petits êtres qui peuplaient la cage et glissa deux doigts à travers les barreaux pour câliner un petit chaton qui se frottait aux barreaux vers elle. Lexie tourna la tête vers le jeune homme qui était proche d'elle. "Ils sont trop choux, non ? Ça donne envie de tous les ramener à la maison… Je deviens complètement gaga à chaque fois." Et elle soupira, amusée par son propre aveu. Oh oui, elle devenait complètement idiote devant des chatons. Lui jetant un coup d'œil un peu plus loin, il lui semblait l'avoir déjà croisé. Il devait vivre dans les environs immédiats de Redwood Hills, peut-être St-Albans, peut-être la campagne de Redwood, elle se rappelait de lui parce qu'alors il conduisait un magnifique coupé sport et que Lexie avait toujours été très sensible au luxe.


_________________


Follow your heart.
I will follow my heart even if the pain can be the greatest I ever know.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 646
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Lun 11 Juin - 16:52

let's be cat lovers
lexie & henrik

« If animals could speak, the dog would be a blundering outspoken fellow; but the cat would have the rare grace of never saying a word too much.  »
Parce qu’il avait craint les bouchons, Henrik était parti avec une bonne avance, et était donc arrivé sur Burlington deux heures avant le départ de son avion. Il se rendait à l’aéroport une heure avant le départ, en général, cela lui laissait donc une heure pour traîner en ville. Comme cela faisait longtemps qu’il n’avait pas erré dans Burlington, puisqu’il n’y passait bien souvent que pour prendre l’avion, cela n’était pas plus mal. Pour la deuxième fois depuis qu’il travaillait pour Toyota à distance, Henrik s’y rendait à reculons. Il ne pouvait pas passer à côté de cette réunion trihebdomadaire, parce que c’était la seule obligation de présence qu’il avait, mais il n’avait vraiment pas envie d’y aller. Il n’était pas d’humeur à diriger une réunion, à échanger avec tous les membres de son équipe, à rencontrer les directeurs du centre de recherche. C’était tellement plus facile quand il était derrière son écran d’ordinateur, à communiquer par écran interposé. Il préférait toujours une conférence vidéo à un entretien en chair et en os, parce qu’il était confortablement installé chez lui et qu’il avait moins à s’impliquer personnellement. Quand il avait dit ce qu’il avait à dire, il lui suffisait de terminer la conversation et il était seul de nouveau. À Calty, s’était différent : il y avait toujours quelqu’un pour le retenir, pour lui demander quelque chose, pour l’apostropher dans un couloir. Il y avait toujours les secrétaires à l’accueil pour lui demander comment il allait, et ce qu’il avait fait les trois semaines passées, et ce qu’il s’apprêtait à faire les trois semaines prochaines, et si ça lui disait de les accompagner boire un verre. Il devait faire des efforts pour répondre de manière polie, à chaque fois. Et aujourd’hui, tout comme la fois dernière si ce n’est plus encore, il n’avait pas la force pour ça.

Henrik n’avait pas laissé sa voiture depuis cinq minutes sur une place de parking payante, en centre-ville, qu’il passa devant la vitrine d’une animalerie. Il tourna le regard machinalement, avant de s’arrêter complètement. Il avait aperçu toute une flopée de chats, dans des grandes cages à l’intérieur du magasin. Un sourire étira ses lèvres et il ne réfléchit pas plus longtemps avant de pousser la porte de l’animalerie. Il n’était encore jamais venu dans celle de Burlington ; en réalité, il n’avait sûrement pas mis les pieds dans une animalerie depuis cette fois à Antibes où Elli l’avait supplié d’acheter un hamster, ce à quoi il n’avait pas cédé. Il ne pensa pourtant pas à elle en entrant dans la boutique, tout obnubilé qu’il était par les chatons. Il avait toujours été gaga de ces animaux, d’aussi loin qu’il se souvienne. Ces amis l’avaient d’ailleurs souvent charrié à ce propos, au lycée et même à l’université. Cela lui était arrivé plusieurs fois de s’arrêter en pleine conversation pour aller caresser un chat. Ça avait le don de l’apaiser et d’alléger son cœur. Henrik s’accroupit devant l’une des cages et glissa ses doigts à travers la grille pour caresser un chaton tigré. Conscient qu’il était en public, il se retint de faire le benêt ; cela contrastait totalement avec son attitude habituelle mais, face à un chat, il redoublait souvent de niaiseries. Henrik tourna la tête sur sa droite, quand il comprit qu’une femme lui adressait la parole. « Je ne vous le fais pas dire ! » répliqua Henrik, un sourire aux lèvres. La brune lui disait quelque chose, sans qu’il ne puisse remettre son nom ou même où il avait pu la rencontrer. Il l’avait peut-être simplement croisé en ville, une fois. « Vous n’êtes pas la seule, » ajouta-t-il, faisant allusion au fait qu’elle était gaga. « C’est tellement royal, la vie de chat. Parfois, j’adorerais en être un. » Passer ses journées à manger, dormir et se faire caresser, l’esprit insouciant, ça avait de quoi séduire.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.


Dernière édition par Henrik Stanhope le Mer 11 Juil - 17:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 541
PSEUDO : Evalie
AVATAR : Tatiana Maslany
CREDITS : lux aeterna (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Jeu 28 Juin - 21:15

Une journée de shopping, ça faisait un bien fou. Et maintenant, elle se faisait un plaisir rare, observer des chatons qui jouaient, se chamaillaient et faisaient les fous. Accroupie au sol, elle ne put s'empêcher de passer les doigts au travers des grilles pour câliner un petit animal qui était venu se frotter au grillage, tout à fait conscient qu'il y avait de bonnes chances qu'ils reçoivent quelques caresses. Elles n'étaient pas idiotes ces petites choses-là. Vu qu'elle avait rejoint un jeune homme près de la cage des animaux, elle engagea la conversation tout en avouant qu'elle était complètement gaga avec les chatons. Elle était obligée de l'avouer, ils étaient si adorables que de toute façon, elle avait un air niais sur le visage et donc… ça se lisait très facilement. Elle lui sourit quand il avoua que c'était son cas également. Il était gaga aussi et bien ça leur faisait un point en commun. Elle pouffa de rire à sa remarque sur les chats, il avait pas tort, ils avaient vraiment une vie de roi. "C'est clair… une vie de rêve. Pas de souci. On les nourrit, les câline quand ils ont envie... Et eux, ils peuvent faire des siestes et jouer quand ça les amuse. Franchement, qui n'en rêverait pas ?" Elle retira son doigts alors que le chaton qu'elle caressait décida d'attaquer son doigt en le mordant, elle évita de justesse les petits crocs.

Et puis prise d'une inspiration, elle se leva pour aller parler avec une des vendeuses qui lui confirma ce qu'elle se demandait. Un sourire aux lèvres, elle revint et ouvrit la cage. Prenant un chaton, elle le tendit au jeune homme. "La dame a dit que c'était okay, vu qu'on avait plus de 10 ans… Et je la cite." Elle en prit un deuxième qu'elle prit dans le creux de son bras et auquel elle gratta la tête tandis qu'il se mettait à ronronner. "Vous vivez en campagne n'est-ce pas ? Je suis peut-être un peu curieuse, mais il me semble vous avoir déjà croisé dans un magnifique coupé sport. Je vis à Redwood Hills." Elle s'installa en tailleur à même le sol, s'en fichant royalement si on la jugeait ou pas. Le petit chat grimpa sur ses genoux et s'installa dans le creux de son aine après s'être fait sa petite place. Adorable. Elle avait envie d'en prendre un chez elle, peut-être bien qu'elle allait finir par craquer. Elle se demanda si un chaton s'entendrait bien avec Flipper, le chien de son frère avec qui elle vivait. Un sourire attendri se posa sur le chaton qui était justement en train de bailler installer sur elle.


_________________


Follow your heart.
I will follow my heart even if the pain can be the greatest I ever know.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 646
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Mar 3 Juil - 12:04

let's be cat lovers
lexie & henrik

« If animals could speak, the dog would be a blundering outspoken fellow; but the cat would have the rare grace of never saying a word too much.  »
Qui n’en rêverait pas, d’une vie de chat, Henrik se le demandait bien. Il sourit à la jeune femme puis reporta son attention sur le chat avec lequel il s’amusait à travers les barreaux. Henrik adorait son travail et n’avait aucun mal à enchaîner les heures, mais il ne pouvait pas nier qu’il était au moins un peu attiré par une vie dénuée de toutes obligations, rythmée par ce qu’il avait envie de faire et seulement ce qu’il avait envie de faire. Ce qu’il enviait surtout chez les chats, c’était cette simplicité d’esprit qu’ils semblaient avoir. Il y avait de grandes chances pour qu’ils ne se prennent pas la tête tous les jours avec les souvenirs d’une ex-compagne, et Henrik aurait tout donné pour ne penser qu’aux choses basiques de la vie : manger, boire, dormir.

Henrik tourna la tête quand la brune se leva et il la vit échanger quelques paroles avec une vendeuse de l’animalerie. Elle revint quelques instants plus tard et ouvrit la cage où se trouvait les chatons, avant d’en donner un à Henrik, qui avait les yeux écarquillés de surprise. La jeune femme lui expliqua qu’elle avait eu l’autorisation de la vendeuse, du fait qu’ils n’étaient plus des enfants, et Henrik lui sourit pour la remercier. « De l’avantage d’être des adultes gagas, » répliqua Henrik, amusé. Il comprenait qu’ils n’autorisent pas les enfants à sortir les chatons de la cage par crainte qu’ils les laissent s’échapper, mais rien ne les empêchait, eux, de partir avec un bébé chat sous le bras. Ce n’était pas le genre d’Henrik, néanmoins, mais plus il s’amusait avec les boules de poil, plus il songeait à en adopter un. Ils en avaient un avec Elli, à Hanovre, mais ils l’avaient donné à des amis avant de déménager pour la France. Ils n’en avaient alors pas repris, préférant attendre d’être certains qu’ils resteraient de manière permanente à Antibes.

Il détacha son regard du petit chat, un roux au ventre blanc cette fois-ci, et le releva vers la jeune femme quand elle reprit la parole. Henrik s’étonna qu’elle l’ait déjà vu, lui qui ne pensait pas se faire remarquer, mais c’était évidemment sans compter sur ses voitures qui sortaient du lot. Il savait qu’ils n’étaient pas nombreux à Redwood Hills à en avoir des similaires. « Effectivement, c’était sûrement moi, » dit-il avec un sourire. Il apprécia le qualificatif qu’elle avait employé pour parler de son coupé sport. Elle parlait sans aucun doute de sa Lexus, qu’il avait acquise à la fin de l’automne dernier. « J’habite aussi à Redwood Hills. Le monde est petit ! » Burlington n’était pas très éloignée du village, mais c’était tout de même une belle coïncidence de rencontrer un de ses habitants dans une animalerie. « Vous y vivez depuis longtemps ? » demanda-t-il alors, pour ne pas avoir à lui avouer qu’il ne l’avait encore jamais vue. Son visage lui disait quelque chose, pourtant, mais il était persuadé qu’il ne l’avait jamais croisée à Redwood Hills. C’était comme s’il la connaissait d’avant, d’il y a longtemps, d’une autre vie. « Je m’appelle Henrik, au fait, » ajouta-t-il avec un sourire.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 541
PSEUDO : Evalie
AVATAR : Tatiana Maslany
CREDITS : lux aeterna (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Mer 18 Juil - 23:49

Elle hocha la tête en riant. Oh oui, être enfant avait un certain nombre d'avantages, mais être adulte… c'était la possibilité de faire tout ce qu'on voulait sans règles et avec bien moins de restriction. Dans le fond garder un cœur d'enfants dans un corps d'adulte. C'était sûrement ça, le secret pour vivre comme on le voulait. Elle était ravie de s'être auto-convaincue d'entrer dans cette animalerie pour profiter de quelques instants de détente totale, ce qui lui donnait également l'occasion de faire une rencontre intéressante. Du moins le pensait-elle pour l'instant. Elle était certaine de l'avoir déjà vu dans la région dans un coupé sport absolument renversant. Elle n'y connaissait pas grand-chose en voiture à vrai dire, enfin elle en connaissait le minimum… les grandes marques, certains modèles, mais peu. Elle savait quand même changer une roue et jeter un coup d'œil au moteur pour changer l'huile, mais ça s'arrêtait là. Par contre, elle appréciait les belles lignes. Il le lui confirma, enfin en gardant une nuance, mais les voitures de ce type ne couraient pas les rues non plus dans la région. "Une Lexus, c'est ça ?" Elle se rappelait d'un événement pour eux, enfin Toyota, mais c'était la même chose, un truc grandiose d'ailleurs. "J'avoue que j'ai l'œil pour le luxe, vieille déformation professionnell."

Elle lui sourit plus largement quand elle apprit qu'il venait également de Redwood Hills, incroyable. Enfin, pas tant que ça. Burlington et Redwood Hills étaient proches et dans le fond, Burlington était la grande ville du coin, des gens de tous les bleds alentours s'y baladaient sans cesse. Et puis la question qu'il posa lui fit hausser les épaules. Question pertinente. "Non, pas vraiment. Enfin ça commence à faire un certain temps quand même. Un peu moins de deux ans. Mais j'ai un peu voyagé entre deux. Je viens de Chicago. À la base." Et puis il se présenta. Henrik, ça ne lui disait pas vraiment quelque chose. "Lexie. Ravie. La passion des chatons rapproche... Qui aurait pu le dire ?" Et elle rit doucement. Le petit chat qui avait l'air de dormir sur elle ne dormait pas autant qu'elle le pensait. Soudain, il fut réveillé et grimpa le long de son bras pour sauter sur l'épaule du jeune homme. Lexie avait bien essayé de le rattraper mais ce fut mission impossible ! "Des ptits monstres ces trucs-là. Et pourtant, j'crois que je vais finir par craquer et en ramener un chez moi. Et vous ? Des envies d'adoption ?" Une bonne idée, pas certain. Flipper ne serait peut-être pas ravie de cette intrusion dans son territoire. Elle devrait peut-être en parler avec son frère d'ailleurs, avant de prendre une décision.

Spoiler:
 

_________________


Follow your heart.
I will follow my heart even if the pain can be the greatest I ever know.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 646
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Dim 22 Juil - 15:28

let's be cat lovers
lexie & henrik

« If animals could speak, the dog would be a blundering outspoken fellow; but the cat would have the rare grace of never saying a word too much.  »
Henrik haussa les sourcils, proprement étonné que la femme l’ait non seulement remarqué au volant d’un de ses bolides, mais qu’elle ait en plus de cela retenu la marque de la voiture qu’il conduisait. Aurait-il affaire à une amatrice ? Cette perspective l’enchanta. S’il n’était pas difficile de reconnaître une Volkswagen ou une Porsche, ce n’était pas aisé pour un œil novice de savoir qu’une Lexus était, eh bien, une Lexus. Ce n’était pas la marque la plus reconnaissable, il le savait pour avoir discuté avec plusieurs personnes qui n’étaient absolument pas intéressées par l’automobile. « Je suis impressionné, » ne put-il retenir. « Vous travaillez dans le luxe ? » demanda-t-il ensuite en réaction à ce qu’elle avait dit, sans cesser de caresser distraitement le chat qu’il tenait dans ses bras.

Il hocha la tête quand elle lui expliqua depuis combien de temps elle vivait à Redwood Hills, et d’où elle était originaire. Chicago, il n’y avait jamais mis les pieds, pas même pour le travail. En même temps, cela ne faisait qu’un an qu’il travaillait aux États-Unis et les quelques déplacements qu’il avait eu à faire s’étaient principalement cantonnés à l’État de New-York et au sein même du Michigan. « Vous avez voyagé où ? » demanda-t-il pour toute réponse, curieux de savoir s’ils avaient visité un pays en commun. Henrik espérait toujours rencontrer quelqu’un qui ait séjourné en France ou en Allemagne, ou en Europe de manière générale.

La brune se présenta à son tour et l’impression qu’il la connaissait déjà se renforça à l’évocation de son prénom. Lexie… il n’arrivait pas à mettre le doigt sur l’occasion où ils auraient pu se rencontrer. Dans un salon automobile, peut-être ? Tout simplement, il l’avait sûrement croisé à l’épicerie et entendu quelqu’un l’appeler par son prénom. Il rangea ces réflexions dans un côté de son esprit et sourit à son tour à celle qui n’était désormais plus une inconnue. « Ça deviendrait presque une habitude pour moi, » répliqua-t-il en pensant à Lena. Lexie n’était, effectivement, pas la première personne qu’il rencontrait grâce aux chats. « Mais il est vrai que ce n’est pas commun. » Il rigola légèrement et se demanda s’il fallait qu’il se pose des questions sur sa santé sociale. Ce n’était pas tout à fait normal de rencontrer plusieurs personnes parce que l’on était gaga des chats, si ? « C’est vrai, vous pourriez en prendre un ? » demanda-t-il, amusé. Quand elle lui demanda s’il souhaitait adopter une petite boule de poil, il ne répondit pas tout de suite. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait, évidemment, mais il n’était pas certain qu’Edwin soit d’accord. « Je ne sais pas. Il faudrait que je demande à mon frère avant de décider quoi que ce soit. » Il imaginait la tête que ferait Edwin s’il voyait débarquer son cadet avec un chat dans les bras, sans crier gare. Peut-être serait-il d’accord pour agrandir leur colocation d’un animal de compagnie, si tant est que le chat ne se fasse pas les griffes sur les étagères de la bibliothèque ou perde ses poils sur les beaux fauteuils du salon.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 541
PSEUDO : Evalie
AVATAR : Tatiana Maslany
CREDITS : lux aeterna (ava) - astra (sign) - valkyrie (icon sign)
ÂGE : 34

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Dim 5 Aoû - 14:41

Elle lui sourit et puis hocha la tête à sa question. "Oui. Enfin, j'y ai travaillé longtemps. Organisation d'événements. Un peu pour le privé, mais surtout le corporatif. On a eu des Lexus comme véhicule durant deux ans avec ma compagnie." Elle parla ensuite de son installation dans le coin qui datait déjà d'il y a presque deux ans et pourtant elle avait l'impression d'être arrivée la veille, ou presque. C'était fou comme le temps passait vite. Ses parents s'étaient finalement fait à son déménagement, même si pour le moment, ils n'étaient pas prêt à venir lui rendre visite dans le Vermont, ni à rencontrer son demi-frère. Ce n'était pas vraiment grave, elle pouvait comprendre que ce soit dur pour eux. Elle sourit en coin à la question suivante. Où avait-elle voyagé ? Olala, il y avait une longue liste. "Pour le boulot, un peu à l'étranger… la France avec Paris et la Côte d'Azur. Monaco. Une partie de la Belgique. Un très court séjour au Japon également. Et sinon, beaucoup plus aux Etats-Unis. J'ai bossé en France pour Lexus, enfin Toyota." C'était des beaux souvenirs, cela ne faisait aucun doute. Elle était heureuse de la vie animée qu'elle avait pu avoir, pourtant aujourd'hui, elle était ravie de sa vie un peu plus tranquille. Avoir sa propre entreprise, ça avait ses avantages et ses inconvénients, mais elle adorait ce sentiment, elle ne pouvait pas dire le contraire. "J'ai ouvert une salle de réception à Redwood Hills dernièrement. Ma propre patronne, ça change la donne !"

Le fait de rencontrer quelqu'un à cause des chats étaient une première pour la jeune femme et elle fut étonnée que ce ne soit pas le cas pour lui. "Carrément une habitude ? Et bien, vous êtes plein de surprise." Elle rit avec lui. Des idées d'adoption d'un chaton, elle en avait, évidemment. Lui, ne savait pas vu qu'il vivait avec son frère à première vue. Et bien, c'était une autre coïncidence amusante. "Il faudrait que je voie avec mon frère également… même si j'en meurs d'envie. En plus, il a un chien, je sais pas trop pour la cohabitation avec un pensionnaire de plus, j'avoue. Le chien est adorable, mais il n'a pas eu l'habitude de partager et puis son obéissance, c'est un peu quand il a envie…" Le sourire qu'elle avait aux lèvres prouvait bien qu'elle l'adorait, ce chien un peu particulier. Flipper, c'était celui de son frère, mais elle l'avait gardé presque deux mois quand Danny s'était caché dans les montagnes et ça avait resserré les liens. "Et vous, vous êtes originaire de la région ou pas du tout ?" Elle trouvait fou à quel point où pouvait croiser des gens de tous les domaines et de toutes les régions des US, mais parfois également du monde. Le Vermont était une petite région, mais elle avait toujours attiré. Souvent et d'abord pour les vacances, mais certaines personnes n'y résistaient pas et finissaient par s'y installer. "Vous bossez dans quel domaine ?"


_________________


Follow your heart.
I will follow my heart even if the pain can be the greatest I ever know.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

time doesn't always heal
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 646
PSEUDO : vercors / chloé.
AVATAR : max irons.
CREDITS : hathaways, isabellevrps, stephen chbosky in the perks of being a wallflower .
ÂGE : 29

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   Ven 10 Aoû - 18:11

let's be cat lovers
lexie & henrik

« If animals could speak, the dog would be a blundering outspoken fellow; but the cat would have the rare grace of never saying a word too much.  »
Le sentiment qu’il connaissait Lexie d’avant Redwood Hills se concrétisa définitivement quand elle lui indiqua avoir travaillé dans l’organisation d’événements avec des Lexus comme voitures de fonction, et comme si ce n’était pas suffisant elle lui avoua qu’elle avait travaillé en France, pour Toyota. Cela faisait beaucoup trop de coïncidences pour que cela ne soit que ça ; c’était forcément via leurs emplois respectifs qu’ils s’étaient connus, c’était obligé. « En France ? Sur la Côte d’Azur ? » Il ne put faire autrement que rire de surprise. « J’habitais à Antibes de janvier 2016 jusqu’à… » Il déglutit en réalisant que c’était jusqu’à sa rupture avec Elli. « Jusqu’au mois d’avril de l’année dernière. » Il était effaré de réaliser qu’une personne qu’il avait très certainement rencontré en France se trouvait là, devant lui, au Vermont. Quelle était la probabilité qu’une chose pareille arrive ? Il pensa avec un frisson que si cela se confirmait, Lexie était la seule personne en dehors de ses deux frères qui avait fait partie de son ancienne vie, de sa vie européenne, et qui était physiquement présente près de lui –il était toujours en contact, par ailleurs, avec des amis français. « Lexie, je crois que nous nous sommes déjà rencontrés, » annonça-t-il alors sur un ton solennel, trop pressé d’avoir la confirmation qu’ils s’étaient effectivement déjà vus pour réagir à ces nombreux voyages. Henrik avait le sentiment qu’ils auraient du temps à un autre moment pour parler de ça. « Vous me dîtes quelque chose, et il s’avère que j’ai travaillé pour Toyota pendant toute la durée de mon séjour en France. » Il y travaillait encore actuellement, mais ça n’apportait rien de le dire. « Toyota, la Côte d’Azur, ça fait trop de coïncidences. » Il réfléchit un instant puis reprit, une lueur dans les yeux. « Vous n’auriez pas travaillé sur le salon des innovations automobiles qui s’est déroulé à Cannes au Printemps 2016, par hasard ? » Ce devait être ça, Henrik ne voyait pas une autre occasion où ils auraient pu se rencontrer.

Par la suite, Lexie lui informa qu’elle était désormais propriétaire d’une salle de réception. « Pour organiser des mariages ou des salons, par exemple ? » demanda-t-il, curieux de savoir quel type d’événements pouvaient nécessiter de louer une grande salle à Redwood Hills. Cela faisait une personne de plus qu’il connaissait, après son grand frère Archibald, qui avait sa propre affaire. Henrik les admirait de se lancer seuls de cette manière, et dans un sens il les enviait. Cela lui instiguait l’idée, tout doucement, qu’être son propre patron avait des avantages. Il n’y pensait pas encore consciemment, mais cela ne tarderait pas. Même si son travail actuel le passionnait et qu’il avait la chance de pouvoir l’effectuer depuis chez lui, il savait que ce n’était pas l’idéal et les voyages en avion toutes les trois semaines avaient quand même tendance à l’agacer.

« Vous êtes la deuxième personne que je rencontre grâce aux chats. Pas encore complètement une habitude, donc. » Henrik sourit doucement tout en caressant machinalement le chat qu’il avait dans les bras. Cela l’apaisait de manière spectaculaire, et ça ne nécessitait pas beaucoup d’efforts. « Vous vivez avec votre frère aussi ? » demanda-t-il de manière rhétorique, amusé de voir qu’ils avaient un point de plus en commun. « Ça serait un pari à faire, » reprit-il en parlant du chien. « Soit il l’adopte aussitôt, soit ça ne passe pas du tout. » Et si le chien ne tolérait pas le chat, la seule solution serait de le rendre à l’animalerie mais Henrik n’était pas certain que cela soit possible. « Pas du tout ! » répondit-il alors, quand elle lui demanda s’il était de la région. « Je viens du Connecticut, à l’origine. De Greenwich. » Il se sentait suffisamment à l’aise avec Lexie pour lui partager ce détail. Pour autant, il ne s’épancha pas sur sa vie à New-York puis en Allemagne, puis en France. Il lui indiqua seulement qu’il était arrivé à Redwood Hills à la fin du mois de mai. « Et je m’y plais assez, tout compte fait. » Il n’aurait pas misé sur cette petite ville du Vermont, mais il fallait croire que c’était ce dont il avait besoin. Mettre un terme à sa vie citadine, stressante et oppressante. Grand solitaire qu’il était, l’atmosphère d’un petit village de campagne lui convenait mieux. « Je travaille dans l’automobile justement. Je suis passé dans la branche Lexus en revenant aux États-Unis. » Et cela lui avait fait du bien de découvrir une autre facette du groupe Toyota, et de l’automobile en général. Il n’avait pas la même approche pour concevoir une voiture de luxe que pour une voiture lambda, et c’était précisément le genre de défis que cela avaient entraînés qui le stimulait professionnellement.
(c) DΛNDELION

_________________

And I want you to know that I am both happy and sad and I'm still trying to figure out how that could be.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's be cat lover. [Henrik]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's be cat lover. [Henrik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Henrik Sedin(centre) vs RW d'impact
» Henrik Sedin sera t-il un flop ???
» Henrik Lundqvist
» Henrik Zetterberg C 31 6083333 4 30 85 84 83 78 89 69 85 79 80 81 78 74 84 78 81
» Goodbye my lover ~ Goodbye my friend /Dawn/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Burlington
-
Sauter vers: