AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci de privilégier les nombreux scénarios, pré-liens et membres des familles lors de votre inscription !
N'hésitez pas à interpréter un membre de la secte !
Nous recherchons activement des parrains, n'hésitez pas
N'oubliez pas d'aller vous recenser

Partagez | 
 

 Be amazed. [isiandy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1087
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : luxaeterna (ava)
ÂGE : 32

MessageSujet: Be amazed. [isiandy]   Mar 10 Juil - 17:47

La vie de la jeune femme avait drôlement changé dernièrement. Certes, avoir un enfant avait déjà changé bien des choses. Mais depuis la découverte incroyable du père de Liam, ça avait encore tout transformé. Étrangement, elle lui avait proposé de venir vivre avec eux. C'était fou, franchement, elle ne s'était jamais attendue à faire un truc comme ça. Mais Andy était de ce genre, elle prenait les décisions sur un ressenti, sur un sentiment. Alors pourquoi pas ? Et voilà, cela faisait un peu moins d'un mois qu'il cohabitait et ça se passait parfaitement bien. Il était très pris par son boulot, mais il avait quand même diminué un peu, histoire de pouvoir s'occuper de son fils. Il commençait à prendre un peu d'assurance, mais il avait une forte tendance à paniquer pour pas grand-chose, ce qui la faisait rire. Les nuits, il les passait toutes ensemble et c'était toujours aussi électrique entre eux. Elle ne se lassait pas.

Aujourd'hui, c'était un jour "date". Ils avaient besoin d'un break tous les deux, alors pourquoi pas ? Liam était chez sa marraine qui allait le gâter autant qu'elle le pouvait, évidemment. Mais il le méritait bien, et pour le moment, elle ne pouvait pas trop le spoiler, il était trop petit. Un rendez-vous peu commun, c'était ça le plan. Évidemment, avec Isiah ou Andy, ils aimaient ne pas s'ennuyer. Et puis il y a quelque temps, il lui avait parlé du stand de tir. Elle avait été plutôt vague sur la question, en disant qu'elle avait déjà tiré, mais elle ne lui en avait pas dit plus. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'elle y avait été bien plus que juste quelquefois. À vrai dire, elle était une très bonne tireuse. Elle s'était longuement entraînée en sortant de prison, et surtout quand elle s'était installée en Amérique du Sud. Cela faisait quelques temps qu'elle n'avait pas tiré, mais ça se perdait pas vraiment, si ? Elle était sûre que non. Ils étaient donc descendu à Burlington pour une petite session de tir. Ça serait bon pour se défouler un peu et elle espérait bien l'impressionner un peu, ça allait être marrant.

Ça se passa assez vite, Isiah étant un habitué des lieux. Évidemment avec son métier, il devait continuer régulièrement les entraînements, il ne devait pas perdre la main. Même si, avec ses années d’armée, il en avait sûrement aussi besoin. Une fois dans leur box, façon de parler vu que c’était plus des genres de cadres peu séparés. Bref. Il lui expliqua comment charger et fit ses premiers tirs. Impressionnant. Elle lui laissa lui expliquer, un petit sourire amusé aux lèvres et puis de lança à son tour. Se positionner. Viser. Tirer. Elle vida relativement rapidement son chargeur et un grand sourire attendit que le cible vienne vers elle. Pas aussi précise que son homme, mais quand même très précis ! Une seule balle dans le point rouge du coeur, mais les autres étaient proche. Une seule balle s’était logée un peu plus loin, dans l'abdomen de la cible de papier. "Alors t'en penses quoi ? Pas trop rouillée la fille…" Et elle se met à rire en voyant sa tête.



_________________


Love & Family.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1632
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jon Bernthal
CREDITS : Avengedinchains (vava) + tumblr (gifs)
ÂGE : 41

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Dim 15 Juil - 18:03

Si on avait demandé à Isiah un an auparavant, comment il envisagerait sa vie dans quelques mois, il aurait pu répondre n'importe quoi. Mais, pas un seul instant il n'aurait imaginé se retrouver avec un enfant sur les bras et vivre « en couple ». Comme il l'avait avoué à Andy, tout ça et bien ça n'avait jamais fait partie de ses plans. Mais il voulait bien essayer. Parce qu'Andy n'était pas comme n'importe quelle femme. Parce qu'avec elle, il pouvait être lui, sans craindre d'être jugé, ou même sans craindre d'être repoussé. Et cette espèce d'insouciance, avait quelque chose de bon. Au cours de ces quelques dernières semaines, il avait pu prendre conscience que cela ne servait à rien de trop se protéger, au risque de ne plus rien ressentir du tout. Elle l'avait réanimé et ramené à la vie. Et ça ce n’était pas rien. Son cœur n'était plus de glace et il ressentait clairement quelque chose de très fort vis à vis d'Andy. Amoureux ? Peut-être. Il voyait tout ça comme une sorte de message que la vie leur avait envoyé. A eux de se dépatouiller avec ce message. Assurément, la vie devait bien se foutre de leur poire en les regardant, mais cela semblait plutôt bien fonctionner. Et même s'il y avait quelques frictions, ils prenaient leurs marques dans cette nouvelle vie à trois.

Le stand de tir. Leur définition bien à eux d'un moment romantique. Ou d'un moment à deux. Ils en avaient besoin. La vie de parents n'était clairement pas de tout repos. Et ils semblaient d'accord sur le fait qu'ils devaient se retrouver de temps à autre. Ou même s'accorder des moments chacun de leur côté. On leur donna rapidement le matériel de protection ainsi que les pistolets. L'arme était bien plus légère que son arme de service. Ils s'installèrent chacun dans un box et Isiah lui donna quelques indications. « On fait pas comme dans les séries, ou les films de mafieux des années 20, on prend pas l'arme à une seule main, quand tend bien droit devant soi... Avec le retour c'est un coup à finir avec le nez éclaté », s'amusa-t-il. Cela le faisait toujours beaucoup rire de voir des scènes de gun fight, clairement c'était toujours du grand n'importe quoi. Il lui montra comment faire et tira en plein dans la tête de la cible.

Chacun tira de son côté. La concentration étant de mise, il ne vit pas à quel point Andy s'en tira haut la main. Lorsque les cibles revinrent à eux, Isiah laissa échapper un sifflement d'admiration, avant de grimacer. Elle avait fait presque aussi bien que lui. Soit il était totalement rouillé, soit c'était la chance du débutant. Ou bien Andy était une as des armes à feu. Il retira son casque et le posa sur la tablette devant lui – ainsi que son arme - et se tourna vers la brunette. « Mhhhhh, t'as d'autres talents cachés comme celui-là ? Enfin, en dehors d'avoir un métabolisme digne d'un réacteur nucléaire et d'être un as de la gâchette ? », demanda l'inspecteur. « T'aurai pu me dire que tu gérais comme ça ! T'avais pas besoin d'explications finalement » Un grand sourire vint éclairer son visage. « T'es prête pour un second tour ? Chance du débutant ou bien je t'embauches direct ? », demanda-t-il en remettant à nouveau son casque et en se saisissant à nouveau du pistolet. Nouvelle cible. Il ôta la sécurité de son arme et fit plusieurs tirs.

_________________
Gone Away
All you have is your fire, And the place you need to reach. Don't you ever tame your demons, But always keep 'em on a leash...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1087
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : luxaeterna (ava)
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Dim 29 Juil - 18:08

La situation qu'il vivait en ce moment était particulière, aucun doute. Peu conventionnelle à vrai dire, mais Andy et le conventionnel ne faisait jamais vraiment bon ménage. En tout cas, jamais longtemps. Du coup, ils trouvaient tranquillement leur équilibre dans cette nouvelle vie à deux, enfin à trois plutôt. Mais Liam s'en fichait un peu sûrement, même s'il adorait son papa. Une sortie à deux ? Pourquoi pas le stand de tir. C'était sûrement les seuls à estimer que cela pouvait être un rendez-vous galant acceptable, mais quelle importance ? Ils n'étaient pas comme tout le monde. Personne ne pouvait avoir de doutes sur ce point. Évidemment, il se sentit obligé de lui donner des explications, ce qu'elle trouva adorables. Elle se mit à sourire puis fit la moue à sa remarque. "Rooh, mais ils ont l'air tellement à fond les mafieux des années 20…" Elle plaisantait évidemment. Le premier score de son homme était plutôt impressionnant, mais elle se mit en marche également et se mit à tirer. Elle obtint des scores tout à fait acceptables, même un peu mieux qu'acceptable. Elle n'arrivait pas au niveau d'Isiah, mais vu son entraînement encore heureux.

D'ailleurs, quand les cibles vinrent à eux pour qu'ils puissent comparer, Isiah lâcha un sifflement qui voulait tout dire. Il était impressionné. Ravie de son petit effet, elle lui fit un clin d'œil. Elle enleva également son casque et se mit à rire. D'autres talents cachés ? Bien sûr. Les lui dévoilerait-elle ? Pas tout de suite. Il fit une petite remarque sur son métabolisme, il adorait se foutre d'elle et de son appétit… particulier. Elle battit des cils quand il avoue qu'elle n'aurait pas eu besoin d'explication. "Mais t'avais l'air tellement fière de m'expliquer comment faire…" Elle pouffa de rire et hocha la tête. "Toujours prêt. Et pas de chance du débutant qui tienne. J'me suis entraînée dur pour apprendre à tirer, c'est quand j'étais en Argentine ou peut-être au Mexique, je sais plus." Elle remit ses pamir à sa suite et puis se remit en position pour la prochaine salve de tirs. Une nouvelle cible s'était mise en place. Concentrée, elle tira à nouveau. Un peu mieux que la première fois. Ça revenait vite ce genre de réflexe, même si c'était toujours mieux de les entretenir. Elle n'avait pas vraiment été souvent dans un stand de tir depuis qu'elle était à Redwood Hills. Avant ce petit village, elle y avait toujours été de manière assez régulière. Il y avait de bonnes chances pour qu'elle reprenne cette habitude maintenant qu'elle vivait avec un flic. Chaque fois qu'elle y pensait, cette idée la surprenait. Elle se demandait si elle arriverait un jour à s'y habituer.

Ils firent encore de nombreux round au stand de tir, ils finirent même par un petit concours qu'Isiah ne gagna que d'un cheveu. Pourquoi ? Parce qu'Andy avait décidé de tricher un peu et de le déconcentrer… Elle aimait gagner ! Mais elle se faisait une raison, ce n'était pas trop grave non plus. Elle lui sourit, amusée et lui colla un baiser sur les lèvres. "Je te ferais payer cette victoire… Je te ferais craquer plus tard, tu verras." Mais son sourire démentait clairement ses intentions. Oh certes, elle le ferait craquer, mais pas pour se venger, juste parce qu'elle adorait ça. Dès qu'il s'était retourna, elle sauta sur son dos en riant. "Allez hue dada. Tu m'emmènes où maintenant ? Manger ?" Elle lui mordilla le cou en souriant. Ils étaient en public, même s'il y avait peu de monde. Elle savait pertinemment qu'il n'aimait pas spécialement se donner en spectacle, mais bon, il se faisait à l'idée, la plupart du temps… et si il râlait, ce n'était pas si grave. Elle s'en fichait un peu, elle devait bien l'avouer.



_________________


Love & Family.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1632
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jon Bernthal
CREDITS : Avengedinchains (vava) + tumblr (gifs)
ÂGE : 41

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Mar 31 Juil - 11:23

Concevoir l’existence à deux comme un forfait de devoirs, très peu pour eux. Pourquoi fallait-il fêter Thanksgiving une seule fois par an et réserver le samedi soir pour sortir ? Ils aimaient à la carte et se satisfaisaient de ce credo. Preuve flagrante au travers de ce moment, qui leur appartenait à eux seuls. « La magie du cinéma, on arrive à te faire croire n’importe quoi… et surtout que c’est pas dangereux de tenir un pistolet comme ça », dit-il en grognant dans sa barbe et montrant quelques trucs à Andy. Mais, dès que les cibles revinrent vers eux, il remarqua qu’elle n’avait pas besoin de la moindre explication. Elle s’était bien cachée de le lui dire. « Mais ! T’es horrible de me laisser penser que j’ai quelque chose à t’apprendre », lâcha-t-il en feintant la déception. Lorsqu’elle évoqua comment elle en était venue à apprendre à tirer, cela ne l’étonna pas. Cela collait bien avec le personnage. Il n’était sans doute pas encore au bout de ses surprises avec elle. « Je veux pas savoir pourquoi tu t’entrainais aussi dur… J’espère que ça avait pas de rapport avec des cartels Mexicains », dit-il, en plaisantant à moitié.

Un ridicule concours se déroula ensuite entre eux. Andy, en mauvaise perdante, décida même de le déconcentrer. Isiah vira au rouge écarlate et en vint presque à prier pour que personne n’assiste à la scène. Se ferait-il  un jour au côté imprévisible de la jeune femme ? Sans doute. Ou bien sa folie le perdrait. Cette folie, il l’adorait et il en redemandait même. « Me faire payer ma victoire, alors que c’est toi qui est pas fair play ? », demanda-t-il en fronçant les sourcils, visiblement peu content, avant de se radoucir. « Je mets pas en doute ta capacité à me faire craquer… C’est même presque trop facile pour toi. Ou bien je deviens une espèce de guimauve en vieillissant ». Immense sourire à présent. Elle était plutôt très douée à ce petit jeu. Isiah passa ses bras autour des épaules de la brune et lui rendit son baiser. Sans pour autant l’étouffer. Il se recula légèrement, la tenant toujours dans ses bras. Il resta ainsi quelques secondes, avec la forte envie de dire ce qu’il ressentait, là en cette seconde, mais se retint. Probablement parce qu’il ne savait pas quoi dire. Ou plutôt si, il le savait. « Frappe moi avant que je dise une connerie… » Il réalisait qu’elle devenait une véritable faiblesse pour lui. Andy et son esprit libre. Andy et son charme fou, mais sans cette assurance teintée de suffisance qui allait bien trop souvent de pair avec la beauté.  

La suite le fit éclater de rire. « Manger… forcément ! ». Il n’en attendait pas moins d’elle à vrai dire. Véritable ventre sur pattes. Il n’avait jamais rencontré quelqu’un du même gabarit qu’Andy, capable d’ingurgiter autant de nourriture. Isiah était intimement persuadé que du fromage ou du sucre, devait couler dans ses veines. « J’imagine que ce qui te ferais plaisir, ce serait de manger un truc bourré de gras, de sucre et de sel, le tout en même temps ! ». Un restaurant fancy, qui aurait probablement fait plaisir à n’importe quelle femme, n’étant surement pas quelque chose qu’Andy apprécierait. Quoique, tant que les assiettes étaient bien remplies. « Pizza, ça te dis ? Je meurs de faim en fait… Epuisant de gagner !». Ils sortirent ainsi du stand de tir – après avoir rendu matériel de sécurité et pistolets - Andy sur son dos. Isiah lui tint les jambes, afin qu’elle ne se casse pas la figure sur le trottoir et marcha quelques mètres, avant d’accélérer le pas et puis de se mettre à courir. Lui aussi pouvait se montrer spontané. Ils parvinrent devant la pizzeria en un temps record. « C’est moi où un truc est en train de vibrer dans mon dos ? », demanda-t-il d’un air suspicieux et en la posant à terre. Il s’attendait à tout avec elle, mais visiblement, ce n’était que son téléphone portable. « Décroche, on sait jamais ». L’idée que quelque chose puisse arriver à Liam le hantait quelque peu.

_________________
Gone Away
All you have is your fire, And the place you need to reach. Don't you ever tame your demons, But always keep 'em on a leash...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1087
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : luxaeterna (ava)
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Dim 19 Aoû - 14:01

La réaction de son homme au fait qu'elle savait tirer la fit rire. Elle s'était effectivement bien gardée de lui dire qu'elle n'avait pas besoin de ses explications. Mais en même temps… c'était tellement drôle de voir un mec essayer d'apprendre à une femme quelque chose qu'elle sait déjà. Elle lui fit simplement un clin d'œil et se mit à rire à son affirmation suivante. "Promis, rien d'illégal. Enfin tout est relatif. C'était uniquement pour la protection. Une pirate, c'est quelqu'un d'intéressant pour des cartels… et j'ai été vendue, enfin mon identité. Du coup, j'ai dû beaucoup bouger et… me protéger. Avoue que tu voulais savoir de toute façon, sauf si c'était trop illégal…" Elle se mit à rire. Le fait qu'il soit un flic donnait une autre dimension à tout ce qu'elle avait pu faire comme fraude au fil des années. Certes, elle avait plus ou moins arrêté… mais de temps à autre, ça lui donnait encore un bon coup de main. L'argent qu'elle avait utilisé pour acheter sa maison par exemple… il était complètement propre, mais seulement parce qu'elle l'avait bien lavé… avait-il besoin de le savoir ? Pas vraiment. Il en apprenait toujours un peu plus sur elle, mais laisser des parts d'ombres, c'était quelque chose qu'elle ne pouvait s'empêcher de faire, tout comme lui d'ailleurs. Ils avaient partagé beaucoup plus tous les deux qu'avec tout leur entourage réuni, mais les vieilles habitudes étaient difficiles à perdre.

La séance de tir continua et il gagna le petit concours organisé en dernière minutes, mais que d'un poil, l'honneur était sauf. Même si elle avait clairement triché pour tenter la victoire. Elle lui promit par contre de lui faire payer sa victoire et de le faire craquer… en même temps, c'était un peu exagéré… enfin, non, elle le ferait craquer. Mais elle le faisait tous les jours ou presque… enfin quand ce n'était pas lui qui la faisait craquer d'ailleurs. Elle profita du baiser et puis resta dans ses bras un instant avant de se mettre à rire. Et puis sérieusement, elle le regarda un instant. "Je sais et moi aussi." Ca voulait tout dire, ça ne voulait rien dire. Elle n'en dirait pas plus, ni moins. C'était leur situation actuelle et puis voilà. Elle tapota gentiment sa joue. "T'es une guimauve seulement devant ton fils. Sinon, t'es mon gros dur de flic." Il avait un côté dur, elle le savait, mais clairement pas avec elle. Bon, il était quand même parfois intraitable et Andy… ben c'était Andy, elle était toujours plutôt souple sur à peu près tout. Pour la suite ? Elle proposa de la bouffe, évidemment. Elle commençait à avoir la dalle et quand l'estomac d'Andy criait famine, fallait se diriger assez vite vers un resto ou n'importe quel endroit qui offrait un minimum de nourriture. Elle sourit et puis hocha la tête en papillonnant des cils. "Tu me connais si bien…" Il proposa de la pizza, elle hocha la tête, c'était bien un des aliments qu'elle pouvait manger à toutes heures du jour ou de la nuit, pareil que les burgers, les frites, les hot dogs, les rondelles d'oignons ou des calamars frits… Oui, elle aimait le gras. C'était quand même pas la seule base de son alimentation, mais certainement un peu une passion.

Vu qu'il fit le malin d'avoir gagné… elle lui sauta sur le dos. Certes, Isiah commençait lentement à s'habituer ou coup d'éclat de la jeune femme, mais quand il entrait dans le jeu, ça l'étonnait encore un peu. Elle se mit à rire aux éclats quand il se mit à courir comme un dératé pour rejoindre la pizzeria. Elle haussa un sourcil quand il parla d'un truc qui vibrait dans son dos. "Oh mince, je t'ai pas donné la télécommande ce matin ? Tu sais bien que j'aime vibrer…" Un sourire angélique, une fausse candeur sur le visage, un sourire coquin aux lèvres pour la fin de la phrase… du grand Andy. Mais ça ne l'empêcha pas de sortir son téléphone pour voir qui l'appelait. Une de ses potes stripteaseuses du club. Elle n'y était plus retournée depuis sa presque arrestation avec Isiah, enfin ce n'était pas vrai, elle était repassée chercher sa paie, engueuler le patron et récupérer une partie de ses affaires. Elle avait dû laisser pas mal de trucs là-bas, parce que sinon, elle se serait battue avec le patron et ça aurait été un peu con. "Bon j'réponds." Elle répondit, assez contente d'entendre cette fille, mais elle fut rapidement assez agacée. Elle n'avait pas l'air dans son assiette la Ruby, y'a un truc qui tournait pas rond. "Faut j'passe au club. Des papiers à récupérer il paraît, plus deux, trois trucs… et j'sais pas, j'crois que y'a un truc qui tourne pas rond. Elle avait l'air terrorisée au téléphone, j'me demande s'il s'est pas mis à leur taper dessus de nouveau. On reporte la pizza ? Ou tu peux manger et j'reviens dès que c'est réglé." Avec ce qu'elle avait dit, elle se disait qu'il y avait de fortes chances qu'il l'accompagne, même si elle le voulait pas de toute façon.

Ils arrivèrent rapidement devant le club et une fois garé, ils y entrèrent. "De nuit, avec les lumières, c'est classy. De jour, vachement moins quand même." Et puis ce club, qui était quand même assez luxueux, elle avait cru qu'il était respectable, mais non. Le patron était un connard de maquereau. La fille qui l'avait appelée apparut soudain, poussée, elle était tombée au sol. Et elle avait les stigmates de coups sur le visage. Andy vit rouge, immédiatement. Laissant Isiah un peu en arrière, elle se précipita et voyant le patron se mit à gueuler sur lui. "Non, mais espèce de connard." Elle le bouscula. "J'viens récupérer mes affaires et je l'emmène avec moi aussi. Si tu fais chier, j'te jure que j't'envoie les flics. Et si ça suffit pas, j'ferais des dénonciations régulièrement pour que tu sois jamais tranquille." Elle savait très bien qu'elle allait trop loin et que le sang chaud du patron du club n'allait faire qu'un tour et que les problèmes n'allaient pas tarder à arriver. Et pourtant… pourtant, elle n'avait pas pu la fermer. Parce que l'injustice l'horripilait. Le patron du club s'avança d'ailleurs sur elle et lui fila une gifle du plat de la main bien violente qui la fit tituber. "Espèce de petite conne. Tu vas revenir bosser ici et sans faire de vague, sinon tu vas finir dans un sale état." Ses petits yeux enfoncés étaient injectés de sang, il avait consommé de la drogue, aucun doute possible. Et puis il était grand, baraqué, il était franchement pas le mec le plus rassurant du monde.



_________________


Love & Family.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1632
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jon Bernthal
CREDITS : Avengedinchains (vava) + tumblr (gifs)
ÂGE : 41

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Jeu 13 Sep - 19:04

Isiah venait de passer pour un parfait macho en essayant d'apprendre quelque chose à Andy. Vu le passé de cette dernière, il aurait presque pu se douter qu'elle savait se servir d'une arme à feu. Lui qui pensait lui apprendre quelque chose, se retrouva un peu couillon. Chose qu'il tenta de masquer, en faisant passer le tout en grognant comme à son habitude. « Mhhh... Je sais pas pourquoi, mais j'aime pas cette phrase... Tout est relatif ! ». Il esquissa toutefois un sourire non contenu. Là elle marquait un point et pas des moindres. La vie de la brune l'intéressait, il ne s'en cachait pas. Il avait envie d'en apprendre plus sur elle et sur son passé. Elle restait un mystère à part entière. Un mystère qu'il avait envie de découvrir, parce qu'elle avait tendance à l'obséder. « Grillé... J'avoue ! Je me lasse pas d'entendre tes histoires de Calamity Andy ! T'as troué la caboche de quelques Mexicains du coup ? », demanda-t-il en se retenant de rire. Il aimait bien la taquiner, même s'il savait pertinemment que le retour de bâton ne tarderait pas.

Si on lui avait dit qu'il deviendrait accro à ce point et en si peu de temps, clairement il n'y aurait pas cru. Jamais. Il ne savait pas pourquoi et encore moins comment ceci était possible. Lui qui n'avait jamais crée de relations durables... s'était contenté d'accumuler les coups de cœur de forte intensité, qui flambaient tels des feux de paille sans jamais laisser de trace. Non, clairement il n'avait pas envisagé, ni imaginé ne serait-ce qu'une seconde de pouvoir s'attacher ainsi à quelqu'un. L'inspecteur ne put s'empêcher de secouer la tête. Son côté gros dur, il y avait belle lurette qu'il l'avait remisé au placard. Il n'était plus vraiment celui qu'il était lorsqu'il était encore chez les Seal et en un sens c'était plutôt un bon point. Il avait changé depuis son retour au pays. Et il continuait à changer – dans le bon sens – depuis que sa route avait croisé celle d'Andy. Elle sembla s'amuser de ce moment d'égarement, seul instant où il semblait être autorisé de laisser entrevoir quelques sentiments. Il en profita alors pour lui glisser à l'oreille un furtif « J'ai peur de te perdre ! »

Un jour il finirait par s'habituer au franc parlé de la jeune femme. Un jour, mais pour le moment c'est plutôt sa mâchoire qui manqua de se décrocher de sa mandibule. Du moins, avant que les connexions de ses neurones ne parviennent à se faire. Il comprit finalement la blague et esquissa un nouveau sourire, tout en la déposant au sol. « Ça je le sais, pas besoin de le préciser ! La télécommande ce serait aussi pour stopper la machine ? Nan parce qu'un peu de repos et de calme parfois ça ferait pas de mal ! », dit-il en éclatant de rire et en se décalant de quelques centimètres, afin d'éviter un coup éventuel. Isiah ne le pensait pas et laissa la locutrice répondre au téléphone. Le sourire d'Andy s'étiola peu à peu au fil de la conversation téléphonique. Clairement, il n'aimait pas ça. Les propos de la jeune femme lui confirmèrent que quelque chose clochait. Il secoua la tête à la négative. « Non c'est bon, je t'accompagnes ! ». Au cas où ça tourne mal. Il garda bien pour lui le fond de sa pensée, afin de ne pas passer une nouvelle fois pour un macho ou pour le mec dégoulinant de miel. « Je pourrais toujours faire maronner Jonas en lui racontant mes exploits ! », essaya-t-il de plaisanter une nouvelle fois, histoire de détendre un peu l'atmosphère.

Ils parvinrent plutôt rapidement devant le club. La remarque d'Andy le fit éclater de rire. Chose à laquelle il ne put s'empêcher de surenchérir. « C'est clair qu'on est loin du Moulin Rouge », dit-il en Français, sans vraiment faire attention à ce qu'il venait de dire. « Enfin c'est pas classe ! », se corrigea-t-il rapidement. « Et t'as échappé de peu à une arrestation... Il y a plus respectable comme endroit j'imagine ! », essaya-t-il de blaguer, avant qu'Andy ne s'extirpa de la voiture. L'inspecteur attendit quelques secondes avant de sortir à son tour et s'engouffra à la suite de la jeune femme. Comme cette dernière venait de le faire remarquer, sans les lumières, l'endroit ressemblait exactement à ce qu'il était, une antre glauque, pour les types bidonnants en quête de quelques sensations. Il resta à l'écart, le temps de l'échange. La qualité de l'air à l'intérieur de l'édifice était parfaitement différente de celle du dehors. Agitée, vibratile. Il se perdit dans la contemplation des bouteilles diverses et variées posées derrière le bar.

Les éclats de voix lui firent tourner la tête en direction du petit groupe un peu plus loin. Isiah s'approcha doucement, flairant la situation qui n'allait pas tarder de tourner au vinaigre ou bien à l'orage. Seuls les derniers mots du type qui avait tout du cliché du patron de ce genre d'endroits, lui parvinrent aux oreilles. Et là il vit rouge. Sans se démonter, même si le mec en question faisait bien deux bonnes têtes de plus que lui, Isiah s'avança et s'interposa entre les deux femmes et le géant. « Je crois pas qu'elle revienne un jour bosser à nouveau pour vous... On va se calmer de suite... D'ailleurs, je peux voir vos licences professionnelles ? », demanda Isiah en lui plaquant sa plaque de flic sous le nez. Le mec en question renifla durant quelques secondes, comme si la plaque avait une odeur particulière, avant de se mettre à rire de façon sonore. « Qu'est-ce qu'il veut le nain ? » Comme pressenti, la montagne lui faisant face ne semblait pas très encline à coopérer. « Ok... Alors on va la faire autrement. », maugréa Isiah entre ses dents sans se démonter. « Si jamais tu t'avises de toucher ne serait-ce qu'à un seul cheveu des deux femmes ici présentes, ou bien même de toutes celles que tu es persuadé de faire bosser dans de bonnes conditions, j'peux te garantir qu'on se reverra ! » Lors de la dernière descente, les flics n'avaient rien trouvé de vraiment intéressant. Mais à coup sûr, cela intéresserait beaucoup ses collègues de Burlington d'intervenir à nouveau.  

_________________
Gone Away
All you have is your fire, And the place you need to reach. Don't you ever tame your demons, But always keep 'em on a leash...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1087
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : luxaeterna (ava)
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Mer 10 Oct - 23:17

Elle se mit à rire, il la connaissait suffisamment maintenant pour savoir que presque tout était relatif avec la jeune femme. Elle lui fit un clin d'œil, il voulait savoir et ça l'amusait de dévoiler le infos aux comptes gouttes. De toute façon, elle n'était clairement pas du genre à s'asseoir autour d'une tasse de café et de parler de sa propre vie pendant des heures et des heures. En tout cas pas des aventures scabreuses dans lesquelles elle avait été impliquée. Ça restait un mystère pour la plupart des gens, le truc, c'est qu'Isiah était pas la plupart des gens. Il était son flic, et à lui, elle pouvait se confier, par bribes, par morceau. Elle appréciait de pouvoir le faire et elle pensait que lui, appréciait également pouvoir le faire en retour. Sa vie à lui, l'intriguait également. "Pas la caboche, pas aussi extrême ! Mais j'ai dû leur tirer dans l'lard, deux fois. Et j'me suis fait trouer la peau aussi. L'épaule." Rien de bien grave, elle n'avait même pas été à l'hôpital à l'époque d'ailleurs, elle s'était fait recoudre par un mec qui s'occupait des blessures par balles qui ne devait pas être annoncées. Des docs de ce genre, il y en avait dans tous les pays.

Tous les deux mettaient rarement des mots sur ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre, mais c'était fort et intense. Elle savait très bien que les sentiments étaient partagés et avaient une idée assez bonne de ce qu'il ressentait pour elle. Ça lui suffisait, elle n'avait clairement jamais eu besoin de grandes déclarations d'amour. Elle lui sourit avant de l'embrasser, les quelques mots qu'il avait prononcés valait mieux que n'importe quel discours de toute façon. Il avait peur de la perdre. "Ça risque pas, j'peux pas me lasser." Elle devait bien avouer, enfin s'avouer à elle-même, qu'au début, elle s'était dit que c'était une flammèche qui s'éteindrait aussi vite qu'elle s'était allumée. Mais non, rien de tel n'arrivait. C'était même plutôt le contraire, la flammèche s'était intensifiée pour devenir une belle flamme pure et vive. Évidemment, elle pouvait se tromper, mais elle avait l'impression que celle-ci ne s'éteindrait jamais. Ils étaient pareils tous les deux, tout en étant des opposés à plein d'égard. C'était ce mélange d'ombres et lumières qui rendaient leur relation si intense, c'était tout cela qui les gardait intéressé et stimulé l'un par l'autre. Que rêvez de mieux pour une relation ? Impossible de s'ennuyer.

Le départ du stand de tir et l'arrivée au restaurant se passa très vite, mais la joie fut de courte durée. Enfin, elle ne pourrait pas se faire péter le bide avec plein de gras. Le coup de téléphone allait l'en empêcher. La tête de son homme à sa remarque sur la télécommande et le fait qu'elle aime vibrer la fit rire. Un peu de repos et de calme. Elle lui envoya un coup sur l'épaule qu'elle manqua de peu d'ailleurs vu qu'il avait fait un pas en arrière. Elle lui tira la langue. Elle ne le croyait pas un seul instant. Il était aussi accro à son corps qu'elle l'était au sien. Des lapins adolescents, ça leur correspondait assez bien. Les nouvelles étaient pas forcément mauvaise, mais Andy avait un sixième sens pour détecter les emmerdes et là, elle le sentait qu'un truc tournait pas rond. Elle l'avait annoncé à Isiah d'ailleurs tout en lui disait qu'ils pouvaient si jamais, se rejoindre plus tard. Mais il voulut l'accompagner. Le trajet se fit rapidement et en entrant dans le club, elle le découvrit sous un jour bien plus lugubre que la nuit. La lumière était allumée ce qui jetait un voile cru et glauque à l'ensemble qui paraissait plutôt glamour de nuit. Elle ne put qu'hocher la tête à ce qu'avait dit son homme, la respactibilité du lieu restait à prouver vu la descente il n'y a pas si longtemps, la fameuse nuit où leur relation avait commencé et où elle avait failli finir derrière les barreaux. Il resta un peu en arrière, il lui laissait gérer ses affaires, comme toujours.

En voyant l'état de la fille et celui du patron, son sang ne fit qu'un tour. Elle ne reviendrait pas bosser ici, jamais et cette fille, elle l'emmènerait aujourd'hui, elle ne la laisserait pas ici se faire passer à tabac. La claque qu'Andy reçut la fit tituber en arrière. Elle allait avoir une sacrée marque si elle se fiait à la douleur vrillante qu'elle ressentait. Elle n'eut rien le temps de dire, Isiah s'était interposé et avait même sorti sa plaque de flic, histoire de calmer la situation. Le problème ? Andy doutait que ça suffise. Si Isiah faisait une tête de plus que la patron et s'il était aussi ou plus large, ça aurait pu. Mais là, pas sûr. Isiah était loin d'être un freluquet mais le gars qui lui faisait face était une armoire à glace. Andy se rapprocha un peu de son homme, s'il fallait se battre, elle ne resterait certainement pas en arrière. Les menaces d'isiah était osée malgré tout, mais elle savait qu'il ne tremblerait pas devant un minable de ce genre. Par contre, elle était sûre qu'il n'avait pas vu la gifle qu'elle s'était prise, ce qui n'était peut-être pas plus mal… il était très possible que s'il l'avait vu, il aurait déjà sauté sur le connard qui leur faisait face. "Et j'peux te garantir qu'on te fera tomber et condamner. Crois-pas que je connaisse aucune de tes magouilles…" Avant la descente, elle n'y avait jamais fait attention, mais après ça… et bien elle avait arrêté de bosser pour lui, mais elle avait revu une ou deux filles avec qui elle s'était liée d'amitié, filles qui s'étaient un peu confiée. Quelques recherches de plus avaient confirmé certains doutes et elle était sûre que si elle fouillait un peu plus, elle pouvait le faire tomber lui et ses associés. Elle espérait juste qu'Isiah ne verrait pas tout de suite la marque qui allait s'épanouir sur sa joue, son sang risquait de bouillir directement.

La patron du club s'approcha d'un pas, se retrouvant très près de Vaughn, trop près. Il était possible que son mec s'en prenne une ou deux, mais même si son opposant était plus imposant, Isiah avait un tout autre entraînement… pas sûre que rencontrer un SEAL, ça pardonne. Elle espérait que non en tout cas. "Tu crois que tu me fais peur, gamin ?" Il s'avance encore pour pousser Isiah. Andy serre les dents, elle va le défoncer ce gars. On touche pas aux gens qu'elle aime. S'il y a baguarre, il y a de bonnes chances pour qu'elle se lance dedans tête baissée. Tant pis si elle finit avec la gueule à l'envers et même si elle n'a clairement pas besoin de protéger son flic. "Tu f'rais mieux de te calmer. Jamais je reviendrais, enfonce toi bien ça dans ton crâne et si tu fais chier, je te fais une promesse, tu tomberas." C'était clairement possible qu'elle abuse, mais elle s'en foutait. S'il continuait sur sa voie, elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour fermer ce putain de club qui ne lui avait clairement pas apporté que du bien. Ça l'avait aidée à se lancer avec son école de danse parce que donner des cours aux danseuses avait été un revenu bienvenu au début et puis elle y avait rencontré Isiah, même si c'était à l'extérieur du club… donc pas que du mal, mais si elle prenait en compte le reste et excepté ces deux points particuliers… il méritait simplement de fermer cet établissement franchement limite. Le problème ce soir ? Le patron du club avait ses capacités très diminuée par la drogue et sûrement l'alcool consommé, du coup, penser clairement devait plus faire partie de son vocabulaire. Cela se précisa quand le premier coup partit. Et vouloir frapper un membre des forces de l'ordre, c'était jamais très bon pour son casier ou pour finir en un seul morceau.



_________________


Love & Family.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1632
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jon Bernthal
CREDITS : Avengedinchains (vava) + tumblr (gifs)
ÂGE : 41

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Sam 3 Nov - 15:17

Un léger sourire accompagna les paroles d'Andy. Son histoire rocambolesque n'avait de cesse de lui donner tantôt des sueurs froides, tantôt des papillons dans le ventre. Véritable ascenseur émotionnel. Des émotions contradictoires dont il ne se lassait aucunement. Bien au contraire. Il en redemandait, encore et encore. Jusqu'à la lie. Il pouvait passer des heures et des heures à l'écouter parler de ses dix milles vies de ces dernières années. Pas autour d'un café, comme n'importe quelles personnes. Mais plutôt de façon insolite, comme sur un stand de tir par exemple. Les gens en général n'évoquaient jamais les parties de leur vie qui ne cadrait pas avec ce qu'on pouvait attendre d'eux. Les parties pas glorieuses. Ce qui pouvait clairement apparaître comme une bavure. Andy au contraire, s'en fichait pas mal de parler de ses erreurs. Ainsi, il n'avait pas peur de parler de ses erreurs à lui. De son passé peu reluisant... Sachant pertinemment qu'elle ne le jugerait pas pour ce qu'il avait pu faire ou dire. Pauvres Mexicains, pensa-t-il en son for intérieur. « C'est un juste retour de bâton dans ce cas... Une épaule contre une couenne trouée, ça se vaut plutôt pas mal ! », dit-il en se retenant de rire.

Et puis, sans crier gare, il sentit un besoin impérial, celui de dire ce qu'il ressentait, là sur le moment. Bien entendu cela n'avait rien d'un déclaration enflammée, mais quand on le connaissait, cela y ressemblait tout de même. Et c'était vrai, il avait peur de la perdre et de devoir composer à nouveau avec ce vide qui l'avait habité durant si longtemps. En silence, il répondit au baiser d'Andy, rassuré par sa réponse, un sourire con collé à ses traits. Dans les bras l'un de l'autre, ils restèrent ainsi quelques secondes. Isiah enfouit même son visage dans le cou d'Andy, profitant de ce moment de quiétude, jusqu'à ce que la faim se rappela à eux. Malheureusement pour eux, un appel changea du tout au tout leur plan. La situation vira au vinaigre en quelques secondes à peine. Isiah, perdu dans sa contemplation du bar - avec une légère envie de se servir d'un verre de vin – revint rapidement à lui, lorsqu'il entendit des éclats de voix. Comme il l'avait pressenti quelques minutes plus tôt, lorsqu'Andy avait reçu l'appel téléphonique, cela ne sentait pas bon. Pas bon du tout. Isiah décida d'intervenir, sachant pertinemment que tout ce qu'il pourrait dire n'aurait que très peu de poids. Mais sur un malentendu, peut-être que cela passerait. Le patron du bar se moqua clairement des menaces du flic et observa la plaque de Vaughn d'un air dédaigneux. Un sentiment jusque là relégué au placard commença à monter lentement mais sûrement.

L'armoire à glace le poussa en le traitant de gamin, ce qui ne fit qu'énerver un peu plus Isiah, qui se mordit l'intérieur de la joue, afin de ne pas lui sauter à la gorge d'entrée de jeu. Andy aussi avait tout l'air d'être remontée comme une pendule, s'il devait en juger par le flot de paroles acides qui sortait de sa bouche. A ce stade, l'inspecteur n'était pas sûr que cela arrange la situation. Bien au contraire. Elle aurait d'ailleurs très bien pu intervenir en tant que témoin, afin d'ajouter un peu plus de charges au dossier qui n'attendait que d'être ouvert à nouveau. « Vous pouvez rien contre moi ! », s'amusa le type qui se dressait toujours devant eux. Bien trop imbibé par l'alcool et la drogue, ce dernier se sentit surement pousser des ailes et Isiah anticipa largement le coup qui lui arriva directement dans l'épaule. Ce qu'il anticipa moins par contre, fut la force du colosse et Isiah manqua de faire tomber Andy. Il la rattrapa de justesse. « Ça va ? », s'inquiéta-t-il, surtout lorsqu'il remarqua une marque rouge naissante sur la joue de la jeune femme. « C'est clairement une preuve d'intelligence que d'en venir aux poings... avec un flic ! », bougonna Vaughn en se retournant, alors que le patron du club revenait à la charge, avec des mouvements de plus en plus précis, il parvint à atteindre Isiah en plein sur la tempe, avec une violence inouïe. Avant de commencer à voir 36 chandelles, l'inspecteur envoya un uppercut bien placé dans le menton de la marmule. Un claquement sonore résonna dans toute la pièce. « Putain, mais t'es con ou t'es con ? », maugréa ce dernier en portant sa main à sa bouche et en crachant par terre. Un filet de sang commença à suinter, à la commissure des lèvres du patron du club. Probablement avait-il dû se mordre la langue. Dans cet intervalle, Isiah -même s'il ne voyait plus grand chose – était venu se placer, en titubant légèrement, à nouveau entre le bœuf et Andy. Il espérait que l'autre femme avait pu prendre la poudre d'escampette.

N'ayant clairement pas envie de montrer un pan de sa personnalité qu'il tentait d'enfouir, Isiah glissa à Andy « On s'en va... maintenant », d'un ton qui n'appelait guère à négociation. Parfaitement conscient que la situation risquait d'empirer - car le type un peu plus loin était incapable de se raisonner – Vaughn ne voulait prendre aucun risque. Non pas qu'il ait peur de se prendre encore quelques coups dans la figure, mais bien parce qu'il s'inquiétait de ce qui pourrait se passer pour les deux femmes. Et surtout pour Andy. Pourtant, il savait au fond de lui que ce n'était pas avec des paroles, ou bien en brandissant un insigne ou un cercueil en carton, qu'on obtenait justice. Et quelque chose lui disait que le patron du club continuerait sur la même lancée, avec d'autres filles, s'ils ne faisaient pas plus aujourd'hui. La colère monta vague par vague à cette idée.  

_________________
Gone Away
All you have is your fire, And the place you need to reach. Don't you ever tame your demons, But always keep 'em on a leash...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1087
AVATAR : Mila Kunis
CREDITS : luxaeterna (ava)
ÂGE : 32

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Dim 4 Nov - 9:44

Elle lui fit un clin d'œil amusé, bien sûr que ça se valait, mais bon, elle n'avait pas trop apprécié se faire tirer dessus. Pas plaisant. La déclaration d'amour qui lui fit ensuite était adorable, une vraie déclaration si on prenait en compte que ça sortait de la bouche d'Isiah... ça méritait d'ailleurs, une pause et un peu de tendresse. Le moment ne pouvait pas durer une éternité par contre, en partie parce que c'était clairement pas leur genre et puis parce qu'ils, enfin surtout elle avait faim. Et elle se transformait en gremlin maléfique si on la nourrissait pas correctement ! Ils furent vite en route pour le restaurant mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Un coup de fil, une urgence, un détour au club de striptease dans lequel elle avait bossé. Elle savait pertinemment que ça tournerait pas bien cette histoire, la voix de la fille qui l'avait appelé était terrorisée. C'était sûrement pour ça qu'elle y avait été aussi vite.

Les choses tournèrent très vite au vinaigre d'ailleurs. Des menaces de la part d'Andy et pour Andy du patron du club. Et puis un coup, une chute pour Andy. Il n'allait clairement pas s'en sortir comme cela, elle pouvait être une vraie teigne quand on l'emmerdait. Isiah arriva pour intervenir, sûrement en entendant les premiers éclats de voix. Mais le colosse était trop imbibé et défoncé pour vraiment prendre en considération quoi que ce soit, que ce soit le badge sous son gros pif ou les menaces d'Andy. Le truc, c'était qu'Andy ne faisait jamais de menace en l'air. Si elle lui promettait qu'il tomberait, ça serait le cas. Elle fut choquée par l'idiotie de ce gars qui poussait Isiah en le traitant de gamin. S'il savait… il ne dirait sûrement pas ça. Derrière Isiah, elle ne pouvait pas se la fermer. Ce gars allait regretter d'être né. Et puis son homme la bascula, poussé par le coup donné par l'abruti. Rattrapée de justesse, elle hocha la tête. "T'inquiètes pas pour moi." Elle savait gérer ce genre de situation, enfin… elle faisait comme elle pouvait et ce n'était pas la première fois qu'elle recevait un coup, elle s'en remettrait. Même si elle était presque sûre qu'Isiah n'avait pas tout à fait réagi encore qu'elle s'était fait frappée… tant mieux, il serait sûrement devenu fou si ça avait été le cas. Alors elle n'ajouta rien.

Le truc, c'est que l'armoire à glace qui leur faisait face, bien que sous l'effet de drogue… était encore efficace. Le coup donné à son flic eut l'air de le sonner. Mais elle fut heureuse d'entendre le craquement du coup porté par son homme. Il cracha du sang par terre. Elle passa son bras autour de la taille d'Isiah et hocha la tête à sa remarque. Oui, il était temps de partir. Certes, elle aurait adoré voir ce connard couché au sol sous les coups, mais c'était pas une bonne idée, surtout que la cocaïne avait tendance à faire monter l'adrénaline et à couper les sensations de douleurs dans certains cas. Elle jeta un coup d'œil où son ancienne collègue avait été un moment auparavant. "La fille s'est barrée, à notre tour." Ca, c'était si il les laissait partir. Tournant le dos à son ancien patron, mais en gardant toujours un œil sur lui, ils se mirent en direction de la sortie. Se tenant la mâchoire, il avait l'air pour le moment, de ne pas s'occuper d'eux. Tant mieux. Tandis qu'il atteignait la sortie, elle entendit un cri. Le gérant du club avait remarqué le départ de tout le monde et piquait une crise. Dans un sens, elle avait presque envie qu'il leur coure après et qu'Isiah le mette à terre. Et de l'autre… pas du tout. Elle n'avait pas envie de voir son homme en sang. Mais les pas derrière eux ne présageait rien de bon.

Les insultes commencèrent à pleuvoir quand, arrivant derrière eux, assez loin encore, il les vit. Il la traita de tous les noms, surtout ceux autour de la prostitution d'ailleurs. Ça ne choquait pas spécialement Andy, elle avait déjà été traitée de tous ces noms d'oiseaux. Et là, dans l'immédiat, elle s'en foutait. Elle le ferait tomber cet abruti, même s'il fallait qu'elle crée des preuves de toute pièce. Il finirait sa vie en prison. C'était une certitude. "Laisse dire, on s'en fout. On va le faire tomber." Elle avait senti son homme se crisper en entendant toutes les horreurs que l'homme avait proféré. Pas contre lui, ça, elle se doutait qu'il s'en foutait. Mais contre elle. Isiah avait un côté protecteur absolument charmant, mais ce soir, il fallait laisser couler. Enfin, elle n'était pas sûre qu'elle allait l'empêcher de lui péter la gueule. Elle n'avait pas peur de le voir enragé. Elle savait qui il était et toutes ces années dans l'armée et surtout dans les Seals, ça laissait des traces, elle le savait.

Ils sortirent enfin à l'air frais. La voiture n'était pas loin de la sortie. Quelques pas et la porte s'ouvrit à nouveau à la volée. "Si on se bouge, on peut fuir." La fuite ou la confrontation, les deux lui convenaient ce soir. Il était bien trop enragé pour qu'elle ait envie de retourner en direction de l'armoire à glace… mais s'il y avait bagarre, elle sauterait dans la mêlée. Même si Isiah le lui interdisait, elle était pas terrible pour obéir.


_________________


Love & Family.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

membre qu'on adore
Voir le profil de l'utilisateur
LITTLE TALKS : 1632
PSEUDO : Namysh
AVATAR : Jon Bernthal
CREDITS : Avengedinchains (vava) + tumblr (gifs)
ÂGE : 41

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   Lun 5 Nov - 18:32

Vaughn, après un coup bien placé en plein dans la mâchoire du colosse, intima à Andy de déguerpir de là au plus vite. Chose qu’elle sembla approuver. L'autre fille semblait en avoir fait de même. Andy passa son bras autour de sa taille, pour le coup où il finirait par s'étaler par terre. L'autre enflure ne l'avait pas raté, en un seul coup. Ils venaient de faire quelques pas en direction de la voiture – sur le parking - quand le patron du club – juste derrière eux – retrouva ses esprits. Du moins, assez pour hurler et injurier Andy, de tous les noms d’oiseaux de la composition. Même sonné, l'inspecteur entendit parfaitement la flopée d’insultes et jurons proférée à l’encontre d’Andy… et dans leur dos. Isiah tressauta et serra le poing, faisant craquer ses phalanges. Il ne pouvait pas le laisser faire. Il était impensable pour l’inspecteur de laisser une enflure pareille insulter la jeune femme et surtout sa famille. A cela s’ajoutait la marque sur la joue de la brune. Vaughn se doutait que cet enfoiré de première y était pour quelque chose. Fierté mal placée peut-être. Peu importe, dans l’immédiat il n’avait plus qu’une envie, lui enseigner le respect, même s’il devait se faire réduire en miettes pour ça. La colère sourde qui grondait depuis quelques minutes déjà, explosa littéralement au creux de son ventre. La patience d’Isiah venait clairement d’atteindre ses limites. Il essaya d’inspirer un grand coup, mais cela ne fut pas suffisant. Il serra les dents et maugréa : « Non, on s’en fout pas ! Je suis désolé… mais je peux pas là… je peux pas le laisser t'insulter ! Et puis il va recommencer dans quelques heures si on ne fait rien », lâcha Isiah en regardant la joue de sa femme. Il se débattit et parvint à échapper à la brunette et se dirigea d’un pas vif vers la porte du club, bien décidé, tout en jetant par-dessus son épaule un regard en direction d’Andy, l’invitant fortement à entrer dans la voiture.

Les insultes cessèrent presque instantanément. Pure provocation, il en était persuadé, vu le sourire narquois arboré par la montagne. Il avait gagné. Isiah lui apportait exactement ce qu’il voulait. Sur un plateau d'argent. Qu’importe. Ce qui aurait pu  ressembler à « Vous avez des cadavres dans vos placards. Nous le savons tous les deux. Si vous vous entêtez, nous les exhiberons au grand jour », se transforma en : « Dis-moi, trouduc, t'arrives à respirer par le nez, non ? Alors ferme ta putain de grande gueule ! », commença Vaughn, voyant à présent rouge, en s’approchant à nouveau du Colosse, qui barrait l’entrée du club. Pas moyen de retourner à l’intérieur. La confrontation aurait lieu là, sur ce parking sordide, tant pis. Il s’en foutait bien de toute façon, trop en colère pour parvenir à penser clairement. Un trop plein de haine, parce que ce connard venait clairement de dépasser une limite à ne surtout pas franchir. Isiah, dans un accès de rage, ne chercha même pas à argumenter et envoya son poing en plein dans le nez de l’enfoiré. De toute ses forces. Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois. Il y eut des cris, des grognements et des gémissements de douleur. Bordel indescriptible. Presque libérateur. La raison lui revint subitement. Poussé dans son intime retranchement, Vaughn se fit presque peur et recula finalement d’un pas. Il n’était plus à Ar-Ramadi. Il n’était plus ce type-là. Il n'allait pas achever cet enfoiré sur le pas de sa porte.

Même s'il le méritait, même si c'était tellement tentant, il laisserait la justice faire. D'une manière ou d'une autre, il ne toucherait plus jamais à un cheveu des filles qui bossaient – dans la peur - pour lui. Les quelques secondes où Isiah se recula, furent suffisante pour que l'autre reprenne l'avantage. Ouverture dans laquelle s’engouffra le géant et le frappa à son tour en lui assenant un coup de pied dans la hanche. Nouveau bruit sinistre. Le coup lui fit perdre l’équilibre et il se retrouva un genou à terre, grimaçant de douleur. Position peu enviable, puisqu’il se retrouvait à la merci du colosse. Un bruit derrière lui fit stopper le patron du club, Isiah en profita pour se relever - péniblement - et un grand sourire fendit ses traits, lorsqu'il comprit ce qui venait de se passer.  

_________________
Gone Away
All you have is your fire, And the place you need to reach. Don't you ever tame your demons, But always keep 'em on a leash...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Be amazed. [isiandy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Be amazed. [isiandy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REDWOOD HILLS :: 
YOU'RE ENTERING REDWOOD HILLS
 :: travelling :: Burlington
-
Sauter vers: